L'oncologie du sein est considérée comme une localisation courante de la transformation des cellules malignes. Le cancer du sein de stade 1 ne présente pratiquement aucun signe caractéristique, il est donc important de se familiariser avec les premières manifestations cliniques et de pouvoir les reconnaître. Une telle connaissance vous aidera à rechercher une aide médicale en temps opportun..

Pourquoi le cancer survient-il??

Enfin, toutes les conditions et causes d'apparition de cellules cancéreuses en médecine moderne n'ont pas encore été établies. Mais la relation entre les facteurs causaux et, survenant dans leur contexte, les changements hormonaux, qui deviennent le principal moteur de la formation du processus pathologique, a été déterminée. Les facteurs de risque de développer un cancer du sein comprennent:

  • Femmes de plus de 45 ans.
  • Thérapie hormonale.
  • Blessure à la poitrine:
    • pressant;
    • frappé.
  • Hérédité.
  • Surpoids.
  • Irrégularités menstruelles:
    • menstruation précoce;
    • ménopause tardive.
  • Travail tardif ou absence de travail.
  • Mauvaises habitudes:
    • de l'alcool;
    • fumeur.
  • Surmenage et stress.
  • Troubles endocriniens du corps.

Malgré la similitude de la structure des glandes mammaires mâles et femelles, ce type d'oncologie est extrêmement rare chez les hommes..

Comment reconnaître le cancer à un stade précoce?

Le premier stade du cancer est caractérisé par l'accumulation de cellules atypiques. Des changements dans les tissus se produisent à l'endroit de leur accumulation et se déplacent progressivement vers la zone voisine. Il n'y a pas de foyers secondaires du processus oncologique, les ganglions lymphatiques ne sont pas affectés. La formation maligne est un petit phoque et peut atteindre jusqu'à 2 cm, mais il est difficile de la sentir.

Premiers signes

Lors de la détection rapide de la maladie au stade initial de son développement, un examen indépendant est d'une grande importance. Pour une formation maligne dans la poitrine de 1 degré, les manifestations suivantes sont caractéristiques:

  • Glandes mammaires asymétriques (la forme, la taille de l'une diffèrent de l'autre).
  • Gonflement de l'aisselle.
  • Modifications de la peau:
    • peeling;
    • rougeur ou érosion.
  • Un mamelon inversé ou enflé.
  • Décharge incolore.
Retour à la table des matières

Diagnostic et traitement

Le cancer du sein de stade 1 n'apportant pas beaucoup d'inconfort, il est possible de clarifier le diagnostic à l'aide des méthodes de recherche suivantes:

Une mammographie régulière vous permettra d'identifier le processus malin dans les premiers stades.

  • Mammographie. L'examen aux rayons X à l'aide d'un équipement spécial sans agent de contraste est le premier à recourir. Permet de déterminer avec précision la présence du plus petit cancer et sa localisation.
  • Méthode de dépistage ou échographie. Permet de déterminer la présence de tissu mammaire altéré, d'identifier les nodules formés.
  • IRM. Aide non seulement à confirmer ou à nier la présence de l'éducation, mais aussi à déterminer sa nature.
  • Biopsie. Sous contrôle échographique, le tissu du néoplasme ou du ganglion lymphatique le plus proche est prélevé. L'échantillon est envoyé pour examen cytologique. Sur la base du résultat obtenu, la nature des cellules est déterminée et un autre pronostic est établi..
Retour à la table des matières

Comment le stade 1 est-il traité?

À un stade précoce du processus oncologique, la tâche principale de la thérapie est d'arrêter la croissance de l'éducation, vous ne pouvez pas la laisser passer à l'étape suivante du développement. À cette fin, les méthodes de traitement suivantes sont utilisées:

  • La chirurgie est le pilier du traitement du cancer à un stade précoce. Le degré d'endommagement du tissu glandulaire joue un rôle dans le choix de la technique chirurgicale:
    • La tumorectomie est une opération douce qui élimine les cellules cancéreuses et les tissus adjacents.
    • La mastectomie est une intervention radicale. Le sein est complètement retiré. Rarement utilisé dans les premiers stades de la pathologie.
  • Radiothérapie. En médecine moderne, il est considéré comme un complément indispensable à la chirurgie. L'irradiation est effectuée après la cicatrisation de la plaie. Cela aidera à détruire les tissus cancéreux résiduels..
  • Chimiothérapie. L'introduction de médicaments intraveineux, toxiques pour la formation du cancer, empêche sa croissance. Peut être utilisé pour prévenir la récidive après la chirurgie.
  • Thérapie hormonale. Si la formation éliminée s'est avérée être hormonale, un tel traitement inhibera le flux d'hormones dans les cellules modifiées. L'ablation ovarienne est proposée aux femmes qui n'ont pas atteint la ménopause.
Retour à la table des matières

Quelles prédictions?

Il est important de comprendre que le pronostic de survie après chirurgie est directement proportionnel au stade de la pathologie. Au stade initial de la maladie, l'issue la plus favorable. L'espérance de vie avec détection en temps opportun d'un processus malin et traitement effectué est de 5 ans, calculée en oncologie. De plus, si aucune rechute ne survient dans les 2 ans suivant le traitement, le risque de re-formation tumorale est significativement réduit, et on peut dire qu'une guérison complète est venue..

Stades du cancer

Dans cette section, nous répondrons à des questions telles que: Quel est le stade du cancer? Quels sont les stades du cancer? Quel est le stade initial du cancer? Qu'est-ce que le cancer de stade 4? Quel est le pronostic pour chaque stade du cancer? Que signifient les lettres TNM pour décrire le stade du cancer??


Lorsqu'une personne apprend qu'elle reçoit un diagnostic de cancer, la première chose qu'elle veut savoir est le stade et le pronostic. De nombreux patients atteints de cancer ont peur de connaître le stade de leur maladie. Les patients ont peur du cancer de stade 4, pensant qu'il s'agit d'une phrase, et le pronostic n'est que défavorable. Mais en oncologie moderne, le stade précoce ne garantit pas un bon pronostic, tout comme le stade tardif de la maladie n'est pas toujours synonyme de mauvais pronostic. De nombreux facteurs secondaires affectent le pronostic et l'évolution de la maladie. Il s'agit notamment des caractéristiques histologiques de la tumeur (mutations, indice Ki67, différenciation cellulaire), sa localisation, le type de métastases détectées.

La classification des néoplasmes en groupes, en fonction de leur prévalence, est nécessaire pour prendre en compte les données sur les tumeurs d'un emplacement particulier, planifier le traitement, prendre en compte les facteurs pronostiques, évaluer les résultats du traitement et contrôler les néoplasmes malins. En d'autres termes, la détermination du stade du cancer est nécessaire afin de planifier les tactiques de traitement les plus efficaces, ainsi que pour le travail des statisticiens..

Classification TNM

Il existe un système de stadification spécial pour chaque cancer, qui est accepté par tous les comités nationaux de santé - il s'agit de la classification TNM des néoplasmes malins, qui a été développée par Pierre Denoit en 1952. Avec le développement de l'oncologie, il a subi plusieurs révisions, et pour le moment la septième édition, publiée en 2009, est pertinente. Il contient les dernières règles de classification et de stadification du cancer..

La classification TNM pour décrire la prévalence des néoplasmes est basée sur 3 composantes:

  • Le premier est T (tumeur latine - tumeur). Cet indicateur détermine la prévalence de la tumeur, sa taille, sa germination dans les tissus environnants. Chaque site a sa propre gradation de la plus petite taille de la tumeur (T0) à la plus grande (T4).

Le deuxième composant est N (Latin Nodus - node), il indique la présence ou l'absence de métastases dans les ganglions lymphatiques. De la même manière que dans le cas du composant T, chaque localisation tumorale a ses propres règles pour déterminer ce composant. La gradation va de N0 (pas de ganglions lymphatiques affectés) à N3 (atteinte généralisée des ganglions lymphatiques).

  • Le troisième - M (métastase grecque - mouvement) - indique la présence ou l'absence de métastases distantes dans divers organes. Le nombre à côté du composant indique la prévalence du néoplasme malin. Ainsi, M0 confirme l'absence de métastases à distance et M1 - leur présence. Après la désignation M, généralement, le nom de l'organe dans lequel une métastase à distance est détectée est écrit entre parenthèses. Par exemple, M1 (oss) signifie qu'il y a des métastases à distance dans les os, et M1 (brа) signifie qu'il y a des métastases dans le cerveau. Pour le reste des organes, utilisez les désignations données dans le tableau ci-dessous..
  • PoumonsPul
    Des osOss
    FoieHep
    CerveauSoutien-gorge
    Les ganglions lymphatiquesLym
    MoelleMar
    PlèvrePle
    PéritoinePar
    Glandes surrénalesAdr
    CuirSki
    Autres organesOth

    De plus, dans des situations particulières, une désignation de lettre supplémentaire est placée avant la désignation TNM. Ce sont des critères supplémentaires désignés par les symboles "c", "p", "m", "y", "r" et "a".

    - Le symbole "c" signifie que le stade est établi en fonction des données des méthodes d'examen non invasives.

    - Le symbole «p» indique que le stade de la tumeur a été établi après la chirurgie.

    - Le symbole «m» est utilisé pour désigner les cas où plusieurs tumeurs primaires sont localisées dans une même zone à la fois.

    - Le symbole «y» est utilisé lorsqu'une tumeur est évaluée pendant ou immédiatement après un traitement anticancéreux. Le préfixe «y» prend en compte la prévalence de la tumeur avant le début d'un traitement complexe. Les valeurs ycTNM ou ypTNM caractérisent l'étendue de la tumeur au moment du diagnostic non invasif ou après chirurgie.

    - Le symbole «r» est utilisé lors de l'évaluation des tumeurs récurrentes après une période sans rechute.

    - Le "a" comme préfixe indique que la tumeur a été classée après l'autopsie (autopsie post mortem).

    Classification histologique des stades du cancer

    En plus de la classification TNM, il existe une classification selon les caractéristiques histologiques de la tumeur. C'est ce qu'on appelle le grade (G). Ce signe indique à quel point la tumeur est active et agressive. Le degré de malignité tumorale est indiqué comme suit:

      GX - le degré de différenciation tumorale ne peut être déterminé (peu de données);

    G1 - tumeur hautement différenciée (non agressive);

    G2 - tumeur modérément différenciée (modérément agressive);

    G3 - tumeur mal différenciée (très agressive);

  • G4 - tumeur indifférenciée (très agressive);
  • Le principe est très simple: plus le nombre est élevé, plus la tumeur est agressive et active. Récemment, les grades G3 et G4 sont généralement combinés en G3-4, et ils l'appellent "tumeur mal différenciée - indifférenciée".

    Dans les classifications des sarcomes des os et des tissus mous, les termes «haut grade» et «bas grade» sont simplement utilisés à la place des grades G. Des systèmes spéciaux pour évaluer le degré de malignité ont été développés pour les tumeurs du sein, ils sont déterminés à l'aide d'indicateurs à la suite d'études immunohistochimiques.

    Ce n'est qu'après la classification de la tumeur selon le système TNM que le regroupement par étapes peut être effectué. Déterminer l'étendue du processus tumoral selon le système TNM ou par étapes est très important pour la sélection et l'évaluation des méthodes de traitement nécessaires, tandis que la classification histologique permet d'obtenir les caractéristiques les plus précises de la tumeur et de prédire le pronostic de la maladie et la réponse possible au traitement.

    Stade du cancer: 0-4

    Traditionnellement, les stades du cancer sont généralement désignés de 0 à 4. Chaque stade, à son tour, peut avoir les lettres A et B, ce qui le divise en deux sous-étapes supplémentaires, en fonction de l'étendue du processus. Ci-dessous, nous analyserons les stades les plus courants du cancer..

    Nous attirons votre attention sur le fait que dans notre pays, beaucoup de gens aiment dire «degré de cancer» au lieu de «stade du cancer». Sur différents sites se posent des questions sur: «cancer de grade 4», «taux de survie à 4 degrés de cancer», «degré de cancer 3». N'oubliez pas qu'il n'y a pas de degrés de cancer, il n'y a que des stades de cancer, dont nous parlerons ci-dessous..

    Stades cancéreux à l'exemple de la tumeur intestinale

    Cancer de stade 0

    En tant que tel, le stade 0 n'existe pas, il est appelé «cancer in situ», «carcinome in situ» - ce qui signifie une tumeur non invasive. Le stade 0 peut être un cancer de n'importe quel endroit.

    Au stade 0 du cancer, les bords de la tumeur ne dépassent pas l'épithélium, qui a donné naissance au néoplasme. Avec une détection précoce et un début de traitement opportun, le pronostic du cancer de stade 0 est presque toujours favorable, c'est-à-dire que le cancer de stade 0 dans la grande majorité des cas est complètement guérissable.

    Cancer de stade 1

    Cancer de stade 2

    Contrairement au premier, au deuxième stade du cancer, la tumeur montre déjà son activité. Le deuxième stade du cancer est caractérisé par une tumeur encore plus grosse et son invasion dans les tissus environnants, ainsi que le début de métastases aux ganglions lymphatiques les plus proches.

    Le cancer de stade 2 est considéré comme le stade le plus courant du cancer dans lequel le cancer est diagnostiqué. Le pronostic du cancer de stade 2 dépend de nombreux facteurs, dont la localisation et les caractéristiques histologiques de la tumeur. En général, le cancer de stade 2 est traitable..

    Cancer de stade 3

    Au troisième stade du cancer, le processus oncologique se développe activement. La tumeur atteint des tailles encore plus grandes, envahissant les tissus et les organes les plus proches. Au troisième stade du cancer, les métastases dans tous les groupes de ganglions lymphatiques régionaux sont déjà déterminées de manière fiable.

    Le troisième stade du cancer ne prévoit pas de métastases à distance vers divers organes, ce qui est un point positif et détermine un pronostic favorable.

    Cancer de stade 4

    Le cancer de stade 4 est considéré comme le stade le plus grave du cancer. La tumeur peut atteindre des tailles impressionnantes, se développer dans les tissus et organes environnants, métastaser vers les ganglions lymphatiques. Dans le cancer de stade 4, des métastases à distance sont nécessaires, en d'autres termes, des lésions métastatiques d'organes.

    Il existe de rares cas où un cancer de stade 4 peut être diagnostiqué même en l'absence de métastases à distance. Les tumeurs de grande taille, mal différenciées et à croissance rapide sont également souvent appelées cancers de stade 4. La guérison du cancer de stade 4 est impossible, ainsi que du cancer de stade 3. Au quatrième stade du cancer, la maladie devient chronique et seule l'introduction de la maladie en rémission est possible.

    Ainsi, le cancer au stade initial peut être guéri avec succès, et au stade 4 du cancer, un régime de traitement correctement sélectionné aidera à prolonger considérablement la vie avec un diagnostic oncologique. Si vous avez vu une histoire selon laquelle quelqu'un était capable de guérir un cancer de stade quatre, avec des remèdes populaires, des sodas ou d'autres méthodes de médecine alternative, ne les croyez pas! Le plus souvent, il ne s'agit que d'un coup de pub des prochains escrocs, et les personnes dans leurs vidéos qui ont «guéri le cancer de stade 4» ne sont que des artistes embauchés. N'oubliez pas que le diagnostic et le traitement en temps opportun sont les critères de succès à tout stade du cancer..

    Pronostic de survie pour le cancer du sein de stade 1

    Bonjour chers lecteurs. Aujourd'hui, nous allons parler du cancer du sein (CB) et de l'une des variantes des multiples formes primaires de pathologie - le cancer multicentrique (MCR). Parlons du cancer du sein de stade 1, du pronostic de survie et du choix des méthodes optimales de traitement de la maladie.

    Stades du cancer et leur codage médical

    Le cancer du sein est une pathologie maligne qui affecte le tissu glandulaire du buste. Après le cancer du poumon, c'est la deuxième maladie la plus courante. Il existe 4 étapes de croissance et de développement des cellules atypiques. Au stade 1 de la maladie:

    • la tumeur est petite;
    • ne métastase pas;
    • ne pénètre pas dans les ganglions lymphatiques voisins.

    Le cancer de grade médical I est codé T1N0M0:

    • T - indique la taille de la tumeur, la désignation T1 code une petite tumeur (jusqu'à 2 cm);
    • N - détermine la présence / l'absence de ganglions lymphatiques affectés (le nombre zéro signifie que les ganglions lymphatiques ne sont pas affectés);
    • M - décrit la présence / l'absence de métastases (le nombre zéro signifie qu'il n'y a pas de métastases).
    • monocentrique et multicentrique;
    • cancer synchrone et métachrone;
    • cancer hormono-dépendant et indépendant des hormones.

    Dans le premier cas (cancer monocentrique), il n'y a qu'un seul foyer de dégénérescence tissulaire pathologique, toutes les autres formations supplémentaires sont des métastases.

    Le cancer multicentrique (MCB) a plusieurs ganglions (2 ou plus), qui ne sont pas un abandon de la première formation nodulaire. Les nœuds peuvent être situés dans le même quadrant ou dans des quadrants différents. Le plus souvent, l'un des nœuds est localisé dans le quadrant supérieur-externe de la glande.

    Avec un processus synchrone, les deux glandes mammaires sont affectées à la fois. Avec le cancer métachrone, un sein est affecté, le second - "envahit" une tumeur 3 à 20 ans après la défaite de la première glande.

    Les néoplasmes hormonodépendants (luminaux A et B) se développent avec un excès d'œstrogène et / ou de progestérone. Sont traités avec des agents hormonaux et ont un meilleur pronostic que les tumeurs non hormonales (types HER-2 négatif et triple négatif).

    Dans le cancer de grade I, il n'y a généralement pas de symptômes spécifiques. Le processus oncologique est soit complètement asymptomatique, soit accompagné d'une douleur prémenstruelle accrue, imitant la mastopathie.

    Traitement de la maladie

    L'oncologie nécessite une thérapie complexe: chirurgie + méthodes conservatrices. Jusqu'à récemment, le cancer multicentrique à n'importe quel stade nécessitait une ablation radicale du sein. Mais la recherche moderne confirme la possibilité de mener:

    • résection sectorielle;
    • Mastectomie radicale modifiée de Madden.

    La comparaison des résultats d'un traitement radical au stade I du processus pathologique et des opérations de préservation d'organes ne montre pas de différences significatives dans la survie des patients. Les rechutes se produisent également dans des proportions comparables. Cependant, la chirurgie de préservation des organes est possible lorsque les ganglions sont localisés dans un quadrant. Et une telle procédure est nécessairement complétée par des méthodes de traitement conservatrices:

    Comparaison de la survie après chirurgie pour un MCB sans rechute:

    • après 5 ans, il est d'environ 94% (avec chirurgie radicale - 84%);
    • après 10 ans, le taux de survie cumulé était de 82% après une chirurgie mammaire conservatrice; 76% - après mastectomie radicale;
    • après 15 ans, le taux de survie était de 82% après chirurgie conservatrice du sein et de 64% après mastectomie radicale.

    Ces données nécessitent des recherches et des éclaircissements supplémentaires. Peut-être que les faibles écarts dans les indicateurs s'expliquent par la taille inadéquate de l'échantillon.

    Pour les cancers hormono-dépendants (sensibilité à la progestérone ou aux œstrogènes), un traitement est effectué pendant une longue période (jusqu'à 5-10 ans) avec l'antiestrogène tamoxifène, inhibiteurs de l'aromatase (létrozole ou anastozole).

    Dans le traitement des tumeurs HER-2 négatives, un traitement ciblé est utilisé - des anticorps manoclonal (Trastuzumab), qui bloquent l'activité de HER-2 dans les cellules tumorales.

    L'espérance de vie des patients après une chirurgie et un traitement conservateur dépend de nombreux facteurs. Les principaux sont:

    • régime;
    • Mode de vie.

    Le régime alimentaire dépend du type de cancer. Mais le facteur général est la nécessité de fournir au corps des oligo-éléments et des vitamines utiles, d'accélérer la guérison des tissus et la récupération du corps après le traitement, d'augmenter l'activité antitumorale du système immunitaire et d'exclure les facteurs qui favorisent la croissance des cellules tumorales..

    Pour ce faire, vous devez suivre plusieurs règles:

    • exclure les bonbons de l'alimentation;
    • réduire la viande et les produits carnés, les graisses dans le menu, exclure les graisses réfractaires;
    • limiter les épices et les sels;
    • augmenter la quantité de produits céréaliers, de légumes et de fruits dans la composition des plats (à l'exception des raisins et autres fruits fortement sucrés);
    • Vitamine le régime, une attention particulière doit être portée aux vitamines C, A et E.

    Les aliments doivent être en petites portions et fractionnés avec l'inclusion obligatoire d'aliments qui stimulent la résistance aux antiblastomes des cellules du corps humain. Ce sont les produits de la ruche (propolis, gelée royale et «pain» d'abeille), les fruits de mer (kombu, chlorella et spiruline populaire), les légumes-feuilles, les légumes crucifères, les graines (citrouille, sésame, lin). Et bien d'autres produits.

    Handicap du cancer du sein

    L'invalidité est accordée aux patients atteints de cancer sur décision du MSEC. Les indications pour l'attribution d'un groupe sont:

    • chirurgie radicale (mastectomie);
    • récidive fréquente;
    • chimiothérapie ou thérapie combinée;
    • progression de la maladie si seul un traitement palliatif est possible.

    Quel groupe et s'il sera administré à une patiente atteinte d'un cancer du sein de stade I sera décidé par une commission médicale.

    Sur ce, laissez-moi vous dire au revoir. Nous espérons que notre article vous a été intéressant et utile. Lisez nos nouveaux articles tous les jours, abonnez-vous à notre newsletter et invitez des amis.

    Espérance de vie pour le cancer du sein de grade 2

    Espérance de vie pour le cancer du sein de grade 3

    Cancer du sein de stade 1: traitement et prévention

    Le cancer du sein est une tumeur maligne qui survient à la suite d'une mutation de cellules du tissu glandulaire. Dans le monde, l'incidence du cancer du sein chez la femme occupe la 3e place (selon l'OMS) après les maladies cardiovasculaires et le cancer du poumon.

    Le cancer du sein de stade 1 est caractérisé par:

    • Petite taille de la tumeur (jusqu'à deux centimètres);
    • Absence de métastases;
    • Le traitement le plus efficace.

    Symptômes du cancer du sein

    Dans les premiers stades, le cancer du sein est asymptomatique. Malgré cela, dans certains cas, certains signes apparaissent indiquant la présence de ce processus oncologique. Principalement, une femme doit être alertée par l'apparition de douleurs dans la glande mammaire et de règles douloureuses..

    Les symptômes du cancer sont:

    • La présence d'un phoque à la palpation;
    • Modifications de la forme et de la taille du sein;
    • Changements dans l'apparence des mamelons et écoulement pathologique de ceux-ci;
    • Changements de peau;
    • Des ganglions lymphatiques enflés.

    Diagnostic du cancer du sein

    L'hôpital Yusupov fournit une large gamme de services, y compris des diagnostics hautement professionnels des maladies oncologiques. Après avoir consulté un oncologue et passé un examen général, le patient est référé;

    • Ultrason;
    • Mammographie;
    • Biopsie;
    • Examen histologique.

    Le premier stade du cancer du sein est diagnostiqué lorsque toutes les cellules malignes sont présentes à l'intérieur de la tumeur..

    Cancer du sein de stade 1: traitement

    Lorsque le diagnostic est confirmé, le pronostic est le plus favorable possible (si la femme accepte le traitement d'un tel pathologiste). Dans le cancer du sein de stade 1, le taux de guérison est de 70 à 98%.

    Dans le traitement du cancer du sein de stade 1, un traitement chirurgical épargnant est souvent pratiqué, à savoir une chirurgie de préservation des organes (tumorectomie). L'hôpital Yusupov est équipé des dernières technologies médicales qui fonctionnent conformément aux normes internationales modernes, grâce auxquelles l'opération est réduite à l'excision du néoplasme direct et à la préservation du tissu mammaire sain. Si nécessaire, un tel traitement est complété par une hormone et une chimiothérapie..

    Le pronostic du cancer du sein de stade 1 dépend:

    • Localisation de la tumeur (l'emplacement externe est plus favorable que l'emplacement central);
    • La taille du néoplasme (ne doit pas dépasser deux centimètres);
    • Un type de cancer (pronostic négatif sous forme inflammatoire).

    La mastectomie est un traitement efficace du cancer du sein de grade 1

    Le cancer du sein de grade 1 réapparaît rarement et il existe un bon pronostic pour le traitement, cependant, si nécessaire, l'oncologue peut insister sur l'ablation totale du sein - mastectomie.

    Des études scientifiques montrent que les femmes qui refusent la chirurgie sont environ 15 fois plus susceptibles de rechuter. Et le taux de mortalité chez les femmes qui ont conservé leurs glandes mammaires est 65% plus élevé que chez celles qui ont décidé de subir une chirurgie. Le traitement commencé en temps opportun à l'hôpital Yusupov donne le pronostic le plus favorable pour la guérison et empêche la progression de la maladie.

    Conséquences du traitement chirurgical du cancer du sein de stade 1

    Dans les premiers stades, les conséquences du traitement chirurgical du cancer du sein de stade 1, en matière de chirurgie de préservation des organes, sont insignifiantes.

    Étant donné que la tumeur de la glande mammaire est petite, au fil du temps, un tel défaut est remplacé par du tissu adipeux. Après le traitement, il ne reste que des traces de l'intervention chirurgicale, qui deviendront de moins en moins visibles avec le temps. Ces défauts peuvent être facilement corrigés dans les cliniques de cosmétologie, ce type de traitement ne doit donc pas être négligé..

    Prévention du cancer du sein

    Les visites régulières chez le gynécologue, l'auto-examen et la mammographie sont les seuls moyens de détecter le cancer du sein en temps opportun. Les oncologues de l'hôpital Yusupov affirment que la première grossesse de moins de 30 ans, l'allaitement et l'abandon des mauvaises habitudes aident à réduire le risque de développer un cancer.

    Dans la clinique d'oncologie de l'hôpital Yusupov aux premiers stades du cancer du sein, ils effectueront des diagnostics modernes, des traitements qualifiés et fourniront des soins après la thérapie. Les programmes de réadaptation aideront le patient à retrouver une vie bien remplie. Une équipe de professionnels, composée de médecins, d'infirmières et de personnel supplémentaire, garantira un séjour confortable à l'hôpital en période pré et postopératoire. Prenez rendez-vous pour une consultation indépendante de qualité.

    Timoma

    Thymoma est le nom général d'un groupe de tumeurs de la glande thymus (thymus). Le plus souvent, ils sont bénins. Les tumeurs malignes représentent environ 30% des thymomes. La sévérité du tableau clinique peut être très différente, d'une évolution asymptomatique à une myasthénie grave et des symptômes de compression des organes médiastinaux.

    La glande thymus se trouve en partie dans la partie inférieure du cou, en partie dans la partie supérieure du médiastin. Deux types de tissus se distinguent dans l'organe - épithélial (glandulaire), qui est responsable de la synthèse des hormones thymiques, et lymphoïde, qui est représenté par des lymphocytes T de divers degrés de maturité.

    Ainsi, le thymus est un organe unique qui, d'une part, est une glande endocrine et, d'autre part, un organe du système immunitaire. Normalement, le thymus est actif dans l'enfance, joue le rôle de dépôt de lymphocytes T et coordonne le travail des systèmes endocrinien et immunitaire. En vieillissant, le thymus est remplacé par du tissu adipeux. Et chez les personnes de plus de 50 ans, seulement 10% des cellules actives sont conservées.

    • Causes du thymome
    • Types de thymome
    • Stades du thymome
    • Diagnostic du thymome
    • Symptômes d'un néoplasme malin du thymus
    • Traitement du thymome
    • Conséquences de l'élimination du thymome
    • Projections de survie

    Causes du thymome

    La cause du thymome est inconnue. On suppose que les facteurs suivants peuvent être impliqués dans ce processus:

    • Troubles de la période de développement embryonnaire.
    • Altération de la synthèse de la thymopoïétine.
    • Mécanismes immunitaires altérés.
    • Maladies infectieuses.
    • Exposition aux rayonnements ionisants.
    • Lésions traumatiques des organes médiastinaux.
    • Certaines pathologies auto-immunes et endocriniennes: syndrome d'Itsenko-Cushing, goitre toxique diffus, myasthénie grave, etc..

    Types de thymome

    Il n'y a pas de classification unifiée du thymome aujourd'hui, en raison de la grande variété de tumeurs se développant dans la glande thymus. En 1999, l'OMS a proposé une classification morphologique basée sur le rapport des cellules lymphocytaires et épithéliales. Selon cette classification, 6 types de tumeurs sont distingués:

    • Thymome de type A - le tissu tumoral est représenté par des cellules différenciées sans signes d'atypie, presque toujours délimitées des tissus environnants par une capsule. Les cellules sont fusiformes ou ovales. Il s'agit d'une variante bénigne et bénigne du thymome, avec un taux de survie à 15 ans de 100%.
    • Le thymome de type AB est morphologiquement similaire au type A, mais il existe des foyers uniques de lymphocytes pathologiques.
    • Thymome de type B - les cellules dendritiques et épithélioïdes prédominent dans le tissu tumoral. Le type B sera divisé en fonction du rapport des cellules épithéliales et lymphoïdes, ainsi que de la gravité de leur atypisme.
    • Thymome de type B1 (principalement de type cortical). La structure ressemble à la couche corticale de la glande thymus, focale entrecoupée de cellules médullaires.
    • Thymome de type B2 (type cortical). Le tissu tumoral contient des cellules épithéliales présentant des signes d'atypie et des vésicules dans le noyau.
    • Thymome de type B 3 (type épithélial). La tumeur est représentée par des cellules épithéliales atypiques. Certains auteurs le considèrent comme un cancer hautement différencié du thymus.
    • Thymome de type C - cancer du thymus. Il est représenté par divers types histologiques de cancer - cellules claires, squameuses, cellules fusiformes, etc. Il est sujet à une évolution agressive, se développe dans les organes voisins, donne des métastases au foie, aux os et aux ganglions lymphatiques.

    Les thymomes de type A, AB et B1 sont appelés néoplasmes bénins du thymus, les types B2 et B3 sont des thymomes malins avec une évolution relativement favorable, lorsque, avec un traitement rapide, une guérison complète est possible et une espérance de vie de 20 ans est de 40 à 60%. Le type C est appelé carcinome thymique de type 2. Comme nous l'avons dit, il s'agit d'une tumeur agressive sujette à une croissance rapide et à des métastases..

    Stades du thymome

    Pour caractériser la propagation du thymome, la classification Masaoka-Koga est utilisée. Elle repose sur une évaluation de l'implication des tissus et organes du médiastin, ainsi que sur la présence de métastases lymphogènes et hématogènes.

    • Thymome de stade 1-2 - la tumeur se développe au-delà de sa capsule, affecte la plèvre et le tissu médiastinal.
    • Thymome de stade 3 - la tumeur se développe dans le péricarde, affecte le poumon ou les gros vaisseaux situés dans le médiastin.
    • Stade 4A - il y a dissémination de la tumeur le long de la plèvre ou du péricarde.
    • Stade 4B - il existe des métastases lymphogènes ou hématogènes.

    Diagnostic du thymome

    Il est possible de suspecter la présence d'une tumeur par les symptômes cliniques caractéristiques, après quoi le patient est envoyé pour des tests de diagnostic. La radiographie thoracique est une méthode de diagnostic non spécifique et vous permet uniquement de voir l'expansion de l'ombre médiastinale.

    La tomodensitométrie avec contraste est une méthode plus informative. Il permet d'obtenir des informations sur la présence d'un néoplasme, de déterminer sa malignité, et même de différencier sa nature - de distinguer le thymome du lymphome, etc. L'IRM n'est pas une méthode de routine pour diagnostiquer le thymome, mais peut être utilisée selon les indications, par exemple, si un patient est allergique au contraste iodé, utilisé pour CT.

    Le diagnostic final est posé après examen morphologique du tissu tumoral. En règle générale, il est obtenu après une chirurgie radicale. Si cela n'est pas possible, une biopsie est envisagée. Cela peut être fait avec une biopsie au trocart ou une biopsie chirurgicale, qui est réalisée pendant la chirurgie laparoscopique. Une vérification morphologique est nécessaire pour sélectionner la méthode de traitement optimale.

    Symptômes d'un néoplasme malin du thymus

    Pendant un certain temps, une tumeur maligne du thymus peut être asymptomatique. A ce stade, il est retrouvé par hasard, lors d'une radiographie pulmonaire de synthèse ou d'une fluorographie. À mesure que le processus se développe, des symptômes non spécifiques apparaissent et se développent, ce qui est associé à l'effet local de la tumeur sur les organes du sein et du médiastin:

    • Toux.
    • Douleur thoracique.
    • Dyspnée. Cela peut être le résultat d'une compression du système respiratoire, ou d'un syndrome myasthénique, dans lequel une faiblesse musculaire est observée en raison d'une altération des connexions neuromusculaires.
    • Le syndrome de la veine cave supérieure est une violation de l'écoulement veineux de la tête et de la ceinture scapulaire en raison de la compression de la veine cave supérieure. Manifesté par une cyanose de la peau et un gonflement de la moitié supérieure du corps, ainsi que des varices.
    • Trouble du système immunitaire. Le thymus est un organe dans lequel les lymphocytes T traversent certaines étapes de leur développement. Avec les processus tumoraux, leur différenciation est altérée, ce qui entraîne le développement de déficits immunitaires ou de maladies auto-immunes. Le plus courant est la myasthénie grave, une violation de la conduction neuromusculaire qui se développe en raison de l'effet des anticorps sur les récepteurs de l'acétylcholine. Dans ce cas, une faiblesse musculaire et une fatigue pathologique se produisent. La myasthénie grave est caractéristique des lymphomes de type B1-B3 et C.
    • Aplasie de la moelle osseuse.
    • Fièvre et sueurs nocturnes. Ces symptômes rendent le diagnostic difficile, car ils sont plus fréquents dans les lymphomes..
    • Dans les derniers stades, l'intoxication cancérigène se joint: faiblesse générale, perte d'appétit, perte de poids.

    Traitement du thymome

    Le traitement du thymome bénin et du thymome malin de stade 1-2 implique l'ablation chirurgicale du thymus. L'opération peut être effectuée dans le cadre suivant:

    • Élimination totale du thymus ainsi que des tissus adipeux et des ganglions lymphatiques environnants.
    • Ablation prolongée du thymus - en plus du volume indiqué ci-dessus, la plèvre est également réséquée et le tissu adipeux antéro-sternal est complètement retiré.

    Avec les thymomes malins localement avancés, il existe une possibilité d'impossibilité d'effectuer une intervention radicale, par conséquent, il est recommandé de commencer le traitement par un traitement adjuvant. La chimioradiothérapie d'induction avec des médicaments tels que le cyclophosphamide, la doxorubicine et le cisplatine est couramment utilisée.

    Le volume de l'opération dépendra des organes impliqués dans le processus. Une résection du tissu pulmonaire, du péricarde, des prothèses de gros vaisseaux sanguins peuvent être nécessaires. Ces opérations ne sont effectuées que sur la base de centres spécialisés, qui ont créé les conditions pour des interventions étendues sur les organes thoraciques. Pour réduire le développement des rechutes, une radiothérapie postopératoire est effectuée. Pour les tumeurs inopérables, la chimioradiothérapie est le traitement clé..

    Conséquences de l'élimination du thymome

    Les patients qui ont subi une ablation du thymus risquent de développer une crise myasthénique, une condition redoutable dans laquelle la conduction neuromusculaire est altérée, en raison de laquelle une faiblesse musculaire sévère se développe, accompagnée de paralysie, de troubles de la respiration et de la déglutition. Dans les cas graves, la mort est possible. Pour le traitement des patients, une ventilation artificielle des poumons et des médicaments anticholinestérases sont utilisés pour les traitements de longue durée.

    Projections de survie

    Le pronostic dépend du type histologique de thymome. Dans les thymomes bénins, les résultats du traitement sont favorables, par exemple, dans le type B1, le taux de survie à 20 ans est d'environ 90%. Chez les patients présentant des variantes malignes du thymome, le pronostic dépendra du stade de propagation de la tumeur. Au stade 2, environ 90% des patients survivent à la limite de 5 ans, au stade 3 jusqu'à 70% et avec des tumeurs inopérables seulement 10%.

    Cancer du sein de stade 1

    Le cancer du sein est le principal cancer chez les femmes. La maladie est détectée dans 25% de tous les cas de lésions malignes du corps. La pathologie a une origine multifactorielle, elle est associée à une modification des informations géniques dans les cellules sous l'influence de causes négatives externes et internes. Dans cet article, nous proposons de découvrir comment évolue le cancer du sein de stade 1, s'il peut être guéri et quel sera le pronostic de survie..

    Code de la maladie selon le système CIM-10: C50 Tumeur maligne du sein:

    • C50.0 - dommage au mamelon;
    • С50.1 - partie centrale;
    • C50.2 - quadrant interne supérieur;
    • C50.3 - quadrant interne inférieur;
    • C50.4 - quadrant externe supérieur;
    • C50.5 - quadrant externe inférieur;
    • C50.6 - zone axillaire.

    Les raisons

    Le problème de l'origine du cancer du sein aujourd'hui n'a pas été suffisamment étudié. Il n'existe que des données isolées sur les essais cliniques susceptibles d'éclairer l'étiologie de la maladie..

    Les scientifiques de l'Université Tufts ont pu découvrir qu'un processus malin dans la glande mammaire peut être déclenché par une substance présente dans le plastique alimentaire - le bisphénol A (BPA). Il existe également des informations selon lesquelles le développement de la pathologie peut être causé par une prédisposition héréditaire au cancer du sein - les gènes BRCA1, BRCA2, PTEN, TP53 et ATM sont considérés comme les coupables dans ce cas. Les mutations qui y sont apparues entraînent dans 20% des cas la formation de changements malins..

    Les causes alléguées de la maladie selon les oncologues:

    • une histoire d'infertilité;
    • les mauvaises habitudes, principalement la dépendance au tabac;
    • début précoce des règles - jusqu'à 12 ans;
    • ménopause tardive - après 55 ans;
    • hérédité dysfonctionnelle en oncologie;
    • obésité;
    • hypertension;
    • troubles hormonaux;
    • maladies de la région génitale féminine.

    Il est à noter que le cancer du sein survient non seulement chez la femme, mais aussi (dans moins de 1% des cas) chez l'homme. Les causes possibles de la maladie sont les mêmes facteurs - obésité, mauvaises habitudes et troubles hormonaux.

    Il est également possible que l'influence du statut social soit - plus elle est élevée, plus une femme a de chances de faire face au cancer du sein. Il est à noter que le beau sexe des campements de travailleurs et les pauvres souffrent beaucoup moins fréquemment de cette maladie, ce qui reflète le facteur psychologique dans le développement de la maladie..

    Symptômes (premiers signes)

    Le principal problème de diagnostic est que toutes les filles et femmes ne peuvent pas remarquer l'apparition de la maladie à temps et demander une aide médicale qualifiée. De nombreux patients confondent tension thoracique et légère douleur avec le syndrome prémenstruel, le développement de changements bénins.

    Voici les signes précoces possibles de cancer du sein qui peuvent apparaître chez les femmes à un stade précoce:

    • Modification de la taille ou de la forme du sein, asymétrie externe.
    • Détection des zones denses et des nodules sous la peau par palpation de l'organe.
    • Ganglions lymphatiques axillaires enflés.
    • Changements dans l'apparence de la peau - l'apparition d'une éruption cutanée, d'une hyperémie, d'un gonflement et d'une desquamation, des démangeaisons sont possibles.
    • Changement de la forme et de la structure structurelle du mamelon, sa rétraction, accompagnée d'ulcération sur l'aréole.
    • L'écoulement du mamelon est léger, verdâtre ou sanglant.

    La seule façon de ne pas manquer une maladie est de procéder régulièrement à un auto-examen. À partir de 35 ans, chaque femme doit évaluer une fois par mois l'état de ses seins devant un miroir. Si des signes suspects indiquant le développement d'une pathologie apparaissent, il est important de consulter immédiatement un médecin. Les procédures d'auto-examen doivent être complétées par une visite annuelle chez un mammologue et une échographie des glandes mammaires.

    À quelle vitesse il se développe?

    Dans la plupart des cas, la maladie progresse lentement. L'intervalle de temps entre le moment où la première oncocellule apparaît dans les tissus de l'organe et la formation d'un site tumoral d'une surface de 1 cm est de plusieurs mois, et dans certains cas même de plusieurs années, la période maximale possible est de 15 à 20 ans. De plus, pendant tout ce temps, une femme peut ne pas être consciente du développement de sa maladie: chez de nombreux patients, le processus oncologique est diagnostiqué beaucoup plus tard, aux stades 2 et 3.

    Le groupe à risque de progression rapide de la maladie comprend les femmes de plus de 40 ans, en raison de l'apparition de changements hormonaux dans leur corps en raison de l'approche de la ménopause..

    Classification du système TNM international

    Le cancer du sein de stade 1 est caractérisé par la formation d'une petite tumeur. L'accumulation de cellules cancéreuses à ce stade de la maladie peut se produire non seulement dans les tissus du sein, mais également dans les ganglions lymphatiques régionaux - dans les aisselles. Considérez dans le tableau suivant comment une tumeur est classée selon le système TNM, qui est valable pour le premier stade de la pathologie..

    SymbolesQue signifient-ils
    T1micMise au point micro-invasive jusqu'à 1 mm de profondeur. S'il y a plusieurs lésions, elles ne se résument pas en nombre, mais sont classées comme une petite tumeur.
    T1aNéoplasme 1–5 mm
    T1bTumeur 5-10 mm
    T1cTumeur 10–20 mm
    N0Les ganglions lymphatiques régionaux ne sont pas affectés
    N1Il y a des changements malins dans un ou plusieurs ganglions lymphatiques.
    M0Il n'y a pas de métastases à distance

    Selon les données du tableau, le cancer du sein de stade 1 est un carcinome invasif, dont la taille peut varier jusqu'à 2 cm avec le risque d'affecter les ganglions lymphatiques régionaux.

    Classification générale

    Selon le degré d'invasion, les types de cancer du sein suivants sont distingués:

    • NON INVASIF. Le foyer tumoral reste dans la couche épithéliale. À son tour, il est divisé en deux formes - formation lobulaire et intraductale. Ne pénètre pas dans les tissus adjacents. Se produit dans 20% des cas cliniques.
    • INVASIF (INFILTRATIF). Il se développe dans les tissus de la glande, donne des métastases aux ganglions lymphatiques régionaux et à d'autres organes. Il est classé en formes tubulaire, médullaire, lobulaire, canalaire, muqueuse (colloïdale) et apocrine..
    • NON SPÉCIFIQUE. Une tumeur caractérisée par une progression rapide et une résistance à la plupart des techniques médicales. Subdivisé en cancer paget, cancer inflammatoire et papillaire, cancer médullaire triple négatif et atypique.

    Il existe deux types de carcinome du sein non invasif:

    • Tumeur canalaire. Il se forme à l'intérieur du canal lactifère et ne dépasse pas ses limites. Il ne constitue pas une menace sérieuse pour la vie d'une femme, mais nécessite un traitement urgent urgent - une intervention chirurgicale associée à une radiothérapie. Le carcinome canalaire est généralement diagnostiqué par mammographie.
    • Tumeur lobulaire. Il se forme à l'intérieur d'un lobule de la glande mammaire, moins souvent de multiples lésions de lobules individuels se produisent. La plupart des femmes présentant un processus oncologique similaire ne remarquent pas la maladie, car elle est généralement asymptomatique. Avec la mammographie, la pathologie est extrêmement rare. Un traitement d'urgence dans ce cas clinique n'est pas nécessaire.

    Le cancer du sein INFILTRATIF OU INVASIF est classé dans les types suivants:

    • Le cancer canalaire invasif est une forme dangereuse de lésions malignes du tissu mammaire. Les cellules atypiques, d'abord formées dans le canal lacté, sont transportées avec le flux lymphatique et le sang vers la zone située près du mamelon. En conséquence, le mamelon est déformé, il y a une décharge de différentes couleurs et consistances, le plus souvent avec un mélange de sang.
    • Cancer invasif lobulaire. C'est extrêmement difficile à diagnostiquer. Le foyer tumoral se développe à partir des lobules de la glande mammaire, dont les cellules se développent dans les tissus environnants sans formation caractéristique de bosses et de nœuds sous la peau. Dans cette forme de carcinome, il n'y a pas d'écoulement du mamelon. Dans la plupart des cas, le processus oncologique se déroule de manière bilatérale, c'est-à-dire que les deux seins sont touchés - gauche et droit.
    • Cancer de la muqueuse ou du colloïde. Une variété de tumeurs mucineuses, caractérisées par une accumulation abondante de mucus gris-bleu à la fois à l'intérieur et à la surface des cellules atypiques. La maladie se développe lentement, affecte rarement la peau et ne métastase pratiquement pas.
    • Cancer tubulaire. La tumeur se forme à l'intérieur de la couche tubulaire des cellules épithéliales. La pathologie est rare, principalement chez les femmes âgées de 40 à 50 ans. Le néoplasme est caractérisé par une structure dense en forme d'étoile d'un diamètre ne dépassant pas 40 mm.
    • Cancer médullaire. C'est extrêmement rare, le diagnostic est posé à l'aide d'un examen histologique, car le foyer tumoral présente des caractéristiques communes avec un néoplasme bénin. La maladie progresse rapidement, mais ne métastase pratiquement pas.

    Le cancer du sein non spécifique est caractérisé par un développement rapide et des manifestations cliniques prononcées. Il en existe plusieurs types:

    • Cancer trois fois négatif. Le nom de la pathologie est associé à l'absence de récepteurs tumoraux pour les œstrogènes, la progestérone et l'herceptine. À cet égard, le traitement de cette maladie est extrêmement difficile - le foyer malin est pratiquement insensible aux médicaments.
    • Cancer médullaire atypique. Une tumeur molle qui ressemble à la matière grise du cerveau, c'est pourquoi elle a un deuxième nom - carcinome cérébral. Le néoplasme est caractérisé par une croissance et une progression rapides, une forte tendance aux changements métastatiques.
    • Cancer papillaire ou papillaire. C'est extrêmement rare, pas plus de 1% des femmes de plus de 60 ans. La tumeur est localisée dans la zone de l'aréole du mamelon, le processus oncologique s'accompagne d'un écoulement abondant. La tendance à la croissance invasive dans les tissus et organes adjacents dans ce type de carcinome est élevée, mais les métastases sont rares..
    • Cancer du sein avec signes d'inflammation. En termes de manifestations externes, elle a beaucoup en commun avec la mammite aiguë: la glande gonfle et devient rouge, la température locale de la peau augmente et une douleur intense apparaît à la palpation. Un traitement antibiotique infructueux devient une raison de soupçonner une maladie maligne.
    • Le cancer de Paget. Il est rarement détecté, selon le tableau clinique, il est similaire à l'eczéma. Le complexe mamelon-aréole est affecté.

    La croissance et la progression du carcinome dans chacun de ces cas peuvent varier. Si un foyer tumoral affecte le mamelon et son aréole, la pathologie se développe plus lentement que les formes nodulaires.

    La défaite de deux glandes mammaires à la fois

    L'incidence des lésions malignes dans les deux seins varie de 0,8 à 19,6%. Cette dispersion en nombre s'explique par l'utilisation de différentes méthodes de diagnostic. Il existe trois formes connues de cancer du sein bilatéral:

    • Cancer du sein synchrone. Elle survient dans 0,1 à 2% des cas. Avec cette pathologie, la deuxième glande mammaire est affectée par un processus malin au plus tard 3 à 12 mois après la première.
    • Cancer du sein métachrone. Elle survient dans 1 à 59,6% des cas. Dans cette condition, une tumeur de la deuxième glande mammaire apparaît entre 2 et 29 ans après la première.
    • Cancer du sein métastatique. Elle est diagnostiquée dans 9,9% des cas. Des changements malins dans la deuxième glande mammaire surviennent dans les 5 ans après une mastectomie radicale de la première.

    Les tactiques de traitement des lésions du deuxième sein ne seront pas fondamentalement différentes. L'ablation radicale de la tumeur, la chimiothérapie et la radiothérapie sont les principaux aspects de la lutte contre la maladie.

    Diagnostique

    La détection d'une tumeur cancéreuse dans la glande mammaire et la détermination du stade du processus oncologique sont effectuées à l'aide des méthodes de diagnostic suivantes:

    • Palpation. Au cours de la procédure, le spécialiste reçoit des informations sur la structure et la taille de l'organe, la présence de néoplasmes et leur relation avec les tissus adjacents.
    • Ultrason. Méthode de diagnostic sûre et relativement indolore avec un contenu d'information de haut niveau. Avec son aide, vous pouvez identifier un foyer cancéreux au stade 1.
    • Mammographie. Il consiste à réaliser une série d'images radiographiques du sein, au cours de l'évaluation desquelles le médecin peut déterminer avec précision non seulement la présence d'une tumeur, mais également ses frontières, sa taille et sa structure. La mammographie annuelle est indiquée pour toutes les femmes de plus de 35 ans.
    • IRM. Elle peut être réalisée avec ou sans contraste, tandis que les glandes mammaires seront différentes sur la photo. Contrairement à la mammographie, l'IRM ne porte aucune charge de rayonnement, elle peut donc être utilisée même dans l'enfance.
    • Ductographie. La méthode vise à étudier la perméabilité du canal lactifère.
    • Biopsie. La procédure est effectuée pour réfuter ou confirmer le diagnostic présumé. L'échantillonnage de biopsie est souvent combiné avec le retrait simultané du foyer tumoral.

    Au stade 1 du cancer du sein, il est également important d'effectuer un diagnostic différentiel. Il existe diverses tumeurs bénignes qui se forment dans le tissu mammaire de la même manière, vous devez donc les distinguer des carcinomes. Ceux-ci comprennent la mastopathie fibreuse, le lipogranulome, la galactocèle et la mammite aiguë. Mais dans tous les cas, le diagnostic final repose sur une biopsie ciblée et une analyse histologique ultérieure..

    Traitement

    Les objectifs que les médecins se fixent lors du choix des tactiques de traitement dans un cas clinique spécifique:

    • élimination maximale de la tumeur primaire et de ses foyers métastatiques;
    • réaliser une régression partielle ou complète de la maladie;
    • augmenter la qualité et l'espérance de vie du patient.

    Dans le cancer du sein de stade 1, les principes de traitement sont généralement réduits aux points suivants:

    • Traitement chirurgical, principalement mastectomie radicale. Réalisé en association avec une reconstruction mammaire ou une chirurgie plastique à la demande de la femme.
    • Thérapie systémique basée sur la chimiothérapie, la radiothérapie, l'hormonothérapie, l'ovariectomie bilatérale (chez les patientes dont la fonction menstruelle est préservée), la thérapie ciblée, l'ablation par ultrasons ou par radiofréquence.

    CHIRURGIE. Le traitement du cancer du sein est effectué par une méthode courante de lutte contre le cancer - la chirurgie. Au stade 1 de la maladie, nous parlons d'une petite zone des tissus de la glande touchée - jusqu'à 20 mm, par conséquent, les spécialistes choisissent généralement entre deux interventions chirurgicales:

    • Lumpectomie - ablation d'une tumeur avec une crise de plusieurs centimètres de tissu sain adjacent.
    • Mastectomie - ablation d'un sein entier.

    Selon les indications, une dissection des ganglions lymphatiques est effectuée - résection des ganglions lymphatiques régionaux. Pour minimiser la probabilité d'une rechute, le traitement chirurgical doit être complété par une chimiothérapie, une radiothérapie et une hormonothérapie..

    L'ablation des ganglions lymphatiques est effectuée après une biopsie. Le fait est qu'ils peuvent être les premiers à réagir à la présence de cellules malignes dans l'organe, par conséquent, une décision est souvent prise concernant leur résection. Une attention particulière est portée aux ganglions lymphatiques axillaires, sous-claviers, cervicaux et supraclaviculaires.

    Lors de la mastectomie au stade 1 du cancer du sein, le tissu adipeux est retiré avec l'organe. Types de mastectomie:

    • Selon Halstead. L'opération est prescrite pour la croissance infiltrante de la tumeur dans le muscle grand pectoral.
    • Radical étendu. En plus du sein et du tissu adipeux, la poitrine est ouverte et les ganglions lymphatiques sont retirés de la face interne du sternum.
    • Selon Payty. La glande mammaire est réséquée avec le petit pectoral.
    • Selon Madden. Les muscles mammaires ne sont pas affectés.
    • Facile. Seuls la glande mammaire et le fascia, la membrane qui recouvre le muscle grand pectoral, sont retirés. Les tissus graisseux et les muscles eux-mêmes ne sont pas excisés.

    CHIMIOTHÉRAPIE. Le traitement systémique du cancer du sein repose sur l'utilisation de médicaments anticancéreux qui tuent les cellules cancéreuses. La chimiothérapie complète généralement la chirurgie et est souvent associée à la radiothérapie.

    Des agents antinéoplasiques peuvent être prescrits avant et après la chirurgie. Dans le premier cas, un cours de chimiothérapie aide à réduire la taille de la tumeur, dans le second - à réduire le risque de récidive et à éliminer les foyers métastatiques cachés.

    THÉRAPIE HORMONALE. Après un traitement radical, les patients se voient prescrire des médicaments qui empêchent la livraison d'hormones aux cellules malignes pour stimuler leur croissance. L'hormonothérapie pour le cancer du sein est efficace pour les femmes qui ont des récepteurs de sensibilité aux œstrogènes et à la progestérone dans la tumeur. En plus de l'hormonothérapie, une ablation ou une ablation des ovaires peut être prescrite pour arrêter la production d'hormones (pertinent pour les patientes qui n'ont pas atteint la ménopause).

    Le traitement hormonal du cancer du sein est effectué avec des médicaments du groupe tamoxifène et ses analogues.

    THÉRAPIE CIBLE. On parle de traitement avec des médicaments ciblés ciblés. La méthode peut également être appelée thérapie ciblée ou immunitaire. Au cours de son application, seules les cellules cancéreuses sont détruites, tandis que les tissus sains restent pratiquement intacts. Le traitement ciblé ne provoque pas le développement d'effets indésirables.

    Il peut être prescrit comme une méthode de traitement indépendante, mais le plus souvent, il est associé à d'autres mesures thérapeutiques pour augmenter leur résultat final. Les médicaments ciblés fonctionnent avec des récepteurs moléculaires - des protéines intracellulaires et externes qui activent la croissance tumorale et ont également un effet déprimant sur les vaisseaux sanguins qui se développent autour du néoplasme. Dans ce contexte, la division des cellules atypiques s'arrête, le processus oncologique est détruit.

    RADIOTHÉRAPIE. Après l'ablation chirurgicale d'une tumeur mammaire de stade 1, une radiothérapie est appliquée. C'est le protocole standard pour traiter une telle maladie. La méthode aide à détruire les cellules malignes qui peuvent être restées dans le corps après l'intervention d'un chirurgien. L'irradiation augmente l'efficacité de l'opération et réduit considérablement la probabilité de récidive.

    La méthode est basée sur l'utilisation de rayons X, qui détruisent délibérément les cellules tumorales. Si, pour une raison quelconque, l'opération est contre-indiquée, la radiothérapie peut être utilisée indépendamment. Les effets secondaires de la méthode sont une hyperémie cutanée dans la zone touchée, des nausées et une faiblesse. Ces symptômes sont réversibles, ils disparaissent généralement quelque temps après la fin du traitement.

    THÉRAPIE FOLK. Le cancer du sein est une maladie dangereuse et il est important de le combattre avec un traitement combiné utilisant des méthodes officielles. La médecine traditionnelle n'est généralement pas incluse dans le protocole thérapeutique standard. Elle est souvent utilisée par les femmes qui souhaitent améliorer l'effet des méthodes traditionnelles, mais les médecins considèrent ces expériences inacceptables..

    Même un spécialiste expérimenté ne peut pas prédire comment telle ou telle recette, pratiquée à la maison, fonctionnera. Par conséquent, afin de prévenir les complications et d'éviter la progression du processus malin, il est important de ne pas recourir à l'automédication et de suivre les instructions de l'oncologue.

    Processus de récupération après traitement

    La rééducation après un traitement pour un stade précoce du cancer du sein se caractérise par ses propres caractéristiques. La chirurgie, la chimiothérapie et la radiothérapie étant parmi les méthodes les plus efficaces de traitement de la pathologie, il est important de faire face aux complications qui peuvent se manifester sous la forme de réactions indésirables au traitement..

    Après leur sortie de l'hôpital, de nombreuses femmes ont du mal à reprendre leur vie quotidienne, et une réadaptation de haute qualité peut les y aider. Le plus souvent, il repose sur les techniques suivantes:

    • Thérapie par l'exercice;
    • physiothérapie;
    • acupuncture;
    • aide psychologique.

    Ces mesures permettent d'éliminer les complications postopératoires les plus courantes, d'améliorer le bien-être de la patiente, de renforcer sa santé et son statut immunitaire..

    Après la sortie de l'hôpital, chaque femme doit consulter régulièrement un oncologue, passer les tests nécessaires, subir des méthodes de diagnostic instrumentales recommandées par un médecin. Cela permet au spécialiste d'évaluer la santé du patient en dynamique et de détecter d'éventuelles rechutes du processus tumoral dans le temps. La fréquence des visites chez l'oncologue, en règle générale, est déterminée individuellement, mais généralement les premiers examens sont effectués tous les 3 mois après l'opération, puis moins souvent.

    Nutrition

    Il n'y a pas d'exigences strictes concernant la composition du régime pendant le traitement, y compris après une chirurgie et une chimiothérapie, et pendant la rééducation pour un cancer du sein de stade 1. Le régime alimentaire doit apporter à l'organisme les nutriments, vitamines et oligo-éléments nécessaires dont il a besoin en état de stress. De plus, il est nécessaire de réduire la charge sur le foie, qui a souffert pendant une anesthésie générale, une chirurgie et / ou une chimiothérapie.

    Il est important d'inclure dans la base du menu:

    • viande maigre - poulet, dinde, lapin;
    • produits laitiers fermentés;
    • fruits et légumes de saison, toujours jus de fruits naturels fraîchement pressés;
    • céréales, céréales germées;
    • des œufs;
    • huile végétale;
    • thé vert.

    Il est important d'exclure du régime:

    • viande grasse - agneau, porc;
    • plats frits et fumés;
    • cornichons et marinades;
    • saucisses;
    • nourriture en boîte;
    • produits semi-finis;
    • confiserie;
    • boissons alcoolisées.

    Il est recommandé de cuisiner les plats de la manière la plus douce - en les faisant bouillir, en les mijotant ou en les cuisant au four. Vous ne devez pas ajouter beaucoup de sel et de sucre à vos aliments - ces ingrédients doivent être réduits au minimum dans le menu. Chaque jour, vous devez consommer une quantité suffisante d'eau propre - jusqu'à 8 verres par jour pour un adulte.

    Rechute

    La repousse d'une tumeur dans la glande mammaire ou dans les ganglions lymphatiques régionaux après un traitement chirurgical est appelée une rechute de la maladie. Le diagnostic est confirmé sur la base d'un examen complet. L'intervention chirurgicale, la chimioradiation et l'hormonothérapie sont utilisées comme traitement principal. Si vous ne commencez pas le traitement à temps, la maladie commence à se développer rapidement..

    Selon les statistiques, chez 9% des patientes, la récidive du cancer du sein s'accompagne de la présence de métastases. Dans le même temps, la chirurgie est contre-indiquée chez un patient sur dix dans le contexte de la propagation de foyers métastatiques aux organes vitaux - par exemple, les gros vaisseaux et nerfs, ainsi qu'en raison des pathologies somatiques et des complications de l'oncologie, en particulier l'épuisement physique.

    La récidive du cancer du sein se produit pour les raisons suivantes:

    • troubles hormonaux;
    • nature agressive de la tumeur;
    • métastases cachées dans les ganglions lymphatiques et les tissus de l'organe.

    Une femme peut déterminer elle-même les symptômes d'une rechute. Ceux-ci inclus:

    • Démangeaisons et brûlures du tissu mammaire, rougeur focale.
    • Peeling et une sorte de rétraction de la peau sur la bosse croissante dans la poitrine, progressivement l'épiderme se ride, ressemblant à une "peau de citron".
    • Changements dans l'apparence du mamelon, apparition de plaies et de fissures.
    • Écoulement du mamelon, jaune ou vert avec un mélange de sang.
    • Changement de la forme naturelle du sein.
    • Induration sous-cutanée palpable et indolore.
    • Augmentation des ganglions lymphatiques régionaux.
    • Maux de tête, problèmes neurologiques.
    • Développement d'une faiblesse générale, somnolence accrue, apparition d'anorexie, accompagnée d'une perte de poids rapide.

    Les rechutes sont toujours plus agressives que la tumeur primitive. Le pronostic de survie à 5 ans pour la récidive locale du cancer du sein détecté à un stade précoce est de 75%. Si, parallèlement à la croissance d'une tumeur secondaire, les ganglions lymphatiques et les organes voisins ont été affectés, la vie des patients ne dépasse pas 3 ans. Afin de diagnostiquer le processus pathologique à temps, vous devez être attentif à votre propre santé et procéder à un auto-examen du sein, et également ne pas ignorer les examens réguliers par un oncologue après la sortie de l'hôpital..

    L'évolution et le traitement de la maladie chez les enfants, les femmes enceintes et allaitantes, les personnes âgées

    LES ENFANTS. Le cancer du sein chez un enfant se développe à partir de l'épithélium du tissu glandulaire, le plus souvent lors de changements hormonaux dans le corps associés à la puberté, ou il est le résultat d'une hérédité dysfonctionnelle en oncologie. Selon les statistiques, des tumeurs malignes du sein surviennent dans 0,1% des cas..

    Les symptômes de la maladie chez un enfant sont identiques à ceux des adultes. Il est presque impossible de détecter des signes de pathologie à un stade précoce. Mais les symptômes généraux d'une maladie oncologique sont connus, ce qui indique un trouble métabolique dans le corps et devrait alerter les parents. Listons-les:

    • faiblesse générale;
    • asthénie;
    • perte de poids;
    • fièvre constante de bas grade.

    Après un certain temps, une petite formation nodulaire apparaît dans les tissus de la glande mammaire - jusqu'à 1 à 2 cm de diamètre, qui peut être ressentie sans la participation d'un spécialiste. Avec les symptômes énumérés, vous devriez consulter un médecin dès que possible.

    Le diagnostic de la maladie chez un enfant est effectué par palpation, échographie des glandes mammaires et des aisselles, mammographie, biopsie et analyse histologique de la présence de cellules cancéreuses dans la biopsie collectée. Le traitement du cancer du sein pendant l'enfance et l'adolescence est effectué de manière globale, en utilisant les méthodes thérapeutiques les plus efficaces et relativement sûres.

    La maladie est dangereuse même dans les premiers stades, il est donc important de fournir à l'enfant des soins oncologiques professionnels. Le schéma thérapeutique est sélectionné individuellement, en règle générale, ses principes ne présentent pas de différences spécifiques par rapport aux autres groupes de patients.

    ENCEINTE. Une tumeur maligne du sein d'une femme peut être détectée pour la première fois pendant la grossesse. Il y a encore 15 ans, les médecins ont envoyé tous les patients pour un avortement ou une naissance artificielle pour des raisons médicales, et ce n'est qu'après cela qu'ils ont commencé le traitement principal. Aujourd'hui, les opinions sur la thérapie oncologique chez les femmes enceintes ont changé - certaines mesures d'influence sur le processus du cancer peuvent être prises même pendant la gestation, et une femme a encore une chance de devenir mère d'un enfant en bonne santé..

    Le traitement d'une femme atteinte d'un cancer du sein de stade 1 dépend de la durée de la grossesse. S'il reste moins de 4 semaines avant le PDD (date de naissance estimée), elle est référée pour l'accouchement. Mais si nous parlons d'identifier un foyer tumoral dans le sein au cours du premier trimestre, les experts conseilleront d'interrompre artificiellement la grossesse afin de ne pas s'exposer, ainsi que l'enfant à naître, à des risques inutiles, car il est presque impossible de prédire la progression du néoplasme..

    À partir du deuxième trimestre, la grossesse peut être prolongée, mais la patiente doit être sous la surveillance de toute une équipe de médecins - un oncologue, un chirurgien, un chimiothérapeute, etc. Les spécialistes proposent généralement divers schémas thérapeutiques, principalement une ablation radicale de la tumeur. La chimiothérapie peut être administrée de 20 à 24 semaines.

    ALLAITEMENT. La plupart des spécialistes, après avoir détecté une tumeur maligne dans la glande mammaire, conseillent fortement aux patientes d'arrêter l'allaitement. L'arrêt de la lactation réduit le flux sanguin vers le tissu mammaire, réduisant son volume. En conséquence, la croissance du carcinome est moins stimulée..

    L'utilisation de médicaments de chimiothérapie et de radiothérapie conduit à l'accumulation de toxines, de produits de désintégration de médicaments et de substances radioactives dans le corps. En conséquence, ces éléments peuvent être transmis au bébé avec le lait maternel. Pour cette raison, la lactation doit également être écartée..

    ÂGÉ. Selon les statistiques, 80% de tous les cas de cancer du sein sont diagnostiqués chez des femmes de plus de 50 ans. À partir de cet âge, les chances de rencontrer une pathologie augmentent chaque année..

    Plus une femme est âgée, moins elle se tourne souvent vers un gynécologue et un mammologue. Après 60 ans, seuls quelques patients pratiquent une mammographie annuelle, ce qui explique les faibles taux de détection du cancer du sein au stade initial. Si une patiente reçoit un diagnostic de tumeur de grade 1, les types de traitement suivants peuvent lui être proposés:

    • chirurgie;
    • radiothérapie;
    • chimiothérapie;
    • thérapie hormonale.

    Le pronostic de survie des patientes âgées atteintes d'un cancer du sein de stade 1 sera le même que celui des femmes des autres tranches d'âge après un traitement combiné, y compris une chirurgie et une chimioradiothérapie. Si, pour une raison quelconque, des méthodes radicales et autres de soins oncologiques pour le patient sont contre-indiquées, le pronostic s'aggrave considérablement.

    Traitement du cancer du sein de stade 1 en Russie et à l'étranger

    Nous vous invitons à découvrir comment la lutte contre le cancer du sein de stade 1 est menée dans différents pays.

    Traitement en Russie

    Chaque année dans ce pays, des tumeurs malignes du sein sont diagnostiquées chez 66 000 femmes, et ce nombre continue d'augmenter. Les centres de cancérologie russes utilisent deux types de traitement chirurgical pour le cancer du sein:

    • Mastectomie radicale avec préservation des muscles pectoraux (et possibilité de chirurgie plastique pour restaurer le tissu organique perdu).
    • Mastectomie radicale associée à une radiothérapie obligatoire et à un examen des ganglions lymphatiques régionaux.

    La mastectomie radicale n'est pas réalisée pour une tumeur centrale, un cancer multicentrique, pendant la grossesse ou chez l'homme. Chez les jeunes femmes dont la fonction menstruelle est préservée, en plus de la chirurgie et de la radiothérapie, 6 cours de polychimiothérapie (CAF) sont prescrits. Pendant la ménopause, les patientes sont sélectionnées pour un traitement hormonal de 1ère ligne (Tamoxifène, Femara, inhibiteurs de l'aromatase). Chez les jeunes femmes, l'hormonothérapie est prescrite après une castration endoscopique et radiologique..

    Dans les centres de cancérologie modernes en Russie, la préférence est donnée aux interventions chirurgicales mini-invasives par ponction thoracique, réduisant ainsi le risque de perte de sang et d'autres complications, et récupérant plus rapidement. L'ensemble de l'algorithme de traitement de la maladie dépendra du degré de propagation de la pathologie, du type morphologique de tumeur, de l'âge et de l'état de santé du patient..

    Aujourd'hui, le diagnostic et le traitement du cancer du sein en Russie sont effectués à l'aide de technologies de pointe. Le coût du traitement peut dépendre d'un certain nombre de facteurs, comme la quantité de soins contre le cancer nécessaires. Considérez les prix approximatifs du traitement dans le tableau suivant en utilisant l'exemple de la clinique De Vita située à Saint-Pétersbourg.

    Nom du serviceCoût, roubles
    Consultation avec un oncologue2000
    Consultation avec un mammologue2500
    Diagnostics oncologiques complexes9500
    Ponction de la glande mammaire sous contrôle échographique3000
    Cours de chimiothérapieÀ partir de 18000
    MastectomieÀ partir de 80 000

    Quelles cliniques puis-je contacter?

    • Clinique Sofia, Moscou. Une institution médicale multidisciplinaire offrant une approche intégrée de la lutte contre le cancer. Les tactiques de traitement sont sélectionnées non seulement par un oncologue, mais également par un groupe de spécialistes restreints - mammologue, radiologue, chimiothérapeute, etc. La clinique est équipée d'équipements modernes, en particulier le système de rayonnement innovant TrueBeam, et des distributeurs ultra-précis sont utilisés dans le service de chimiothérapie. Les départements de radiothérapie et chimiothérapie sont gérés par des spécialistes internationaux.
    • Clinic De Vita, Saint-Pétersbourg. Le premier centre de cancérologie privé de la ville. Travaille depuis 2011. Fournit des services diagnostiques et thérapeutiques pour le traitement du cancer du sein conformément aux normes de qualité internationales.

    Pensez aux examens des cliniques répertoriées.

    Traitement en Allemagne

    La structure des cliniques allemandes comprend des centres spécialisés pour le diagnostic et le traitement des tumeurs du sein. Ils sont équipés d'équipements technologiques modernes et de médicaments développés par des sociétés pharmaceutiques en Allemagne, et les employés travaillant dans des centres médicaux utilisent des méthodes standard et innovantes à l'efficacité prouvée. Tout cela est confirmé par des certificats obtenus de la Société allemande du cancer.

    Chaque année, des dizaines de nos compatriotes se tournent vers les cliniques allemandes pour le diagnostic et le traitement du cancer du sein. Les programmes d'examen et de soins oncologiques pour toutes les femmes sont sélectionnés individuellement, en tenant compte des caractéristiques du cas clinique. Grâce à cela, vous pouvez obtenir les meilleurs résultats dans la lutte contre la pathologie..

    Une approche combinée du traitement basée sur les principes de la chirurgie de préservation des organes est également d'une grande importance. Les oncologues allemands maîtrisent couramment les techniques des opérations mini-invasives, qui, associées à un traitement conservateur et à la chirurgie plastique postopératoire, sont capables de préserver non seulement l'apparence du sein affecté, mais également la santé de la femme..

    Pour de nombreux patients qui ont suivi un traitement en Allemagne, les critiques sont pour la plupart positives. Tout d'abord, c'est le mérite des médecins qui déterminent rapidement et précisément le processus oncologique de la glande mammaire à un stade précoce, puis effectuent un traitement réussi avec les méthodes les plus progressives..

    Le traitement chirurgical au stade initial de la maladie est effectué à l'aide d'opérations de préservation des organes basées sur l'excision de la tumeur dans les limites des tissus sains. Ces interventions chirurgicales peuvent être une tumorectomie, une segmentectomie ou une quadranthectomie. Si des cellules malignes sont trouvées dans les ganglions lymphatiques régionaux, une mastectomie radicale est réalisée, complétée par une lymphadénectomie.

    Une méthode innovante de traitement du cancer du sein en Allemagne est la cryomammotomie, dans laquelle les tissus du foyer tumoral sont détruits par des températures extrêmement basses. Une cryosonde est insérée dans le néoplasme, qui gèle les cellules cancéreuses, après quoi la tumeur est transformée en une sorte de boule de glace extraite du sein par une incision miniature dans la peau. La technique n'est applicable que pour le cancer du sein de stade 1.

    Le coût du traitement en Allemagne dépend de facteurs tels que le statut de la clinique - privée ou publique, le niveau de qualification du médecin, le stade de la maladie, l'âge et l'état de santé du patient. Considérez dans le tableau suivant les prix approximatifs pour le diagnostic et la thérapie.

    Nom du serviceCoût, EUR
    Consultation avec un oncologue500
    Oncodiagnostic complet (échographie, analyses, IRM, TEP-TDM et RP.)À partir de 4000
    Radiothérapie8 000 - 15 000
    Chirurgie du cancer du sein de stade 110 000 - 20 000
    Chimiothérapie1500 - 5000
    ImmunothérapieÀ partir de 2000

    Le montant total du traitement en Allemagne peut commencer à partir de 15 mille euros pour le cancer du sein au stade précoce. Quelles cliniques puis-je contacter?

    • Clinique "Harlaching", Munich. Un centre médical réputé pour ses spécialistes expérimentés en chirurgie et en oncologie. Les médecins de la clinique fournissent des soins modernes de haute qualité aux patients atteints de tumeurs malignes du sein, du système reproducteur et d'autres organes, en utilisant des traitements conservateurs et chirurgicaux.
    • Hôpital universitaire de Munich. Il s'agit d'un centre médical multidisciplinaire qui regroupe plus de 28 services hautement spécialisés pour le diagnostic précoce, le traitement ambulatoire et hospitalier des pathologies oncologiques, ainsi que la rééducation. La clinique utilise la chirurgie robotique, le photodiagnostic, la cryomammotomie et de nombreuses autres méthodes pertinentes dans la lutte contre le cancer du sein.

    Pensez aux examens des cliniques répertoriées.

    Traitement du cancer du sein de première étape en Israël

    Les protocoles internationaux pour le traitement du cancer du sein sont une norme reconnue dans les cliniques israéliennes. Une fois que la patiente a contacté le centre oncologique et que le programme d'examen complet nécessaire a été effectué, le médecin discute avec elle du schéma de traitement et d'observation ultérieur. Le point principal de ce numéro est le choix du volume d'intervention chirurgicale, puisqu'il s'agit du premier point de la lutte contre la pathologie.

    Le traitement du cancer du sein de stade 1 (T1N0M0, T1N1M0) en Israël dépend de la propagation du foyer tumoral dans le système lymphatique. Pour évaluer ce critère, une biopsie des ganglions lymphatiques régionaux est nécessaire. En fonction du résultat, les types d'opérations suivants sont effectués:

    • Mastectomie radicale avec biopsie peropératoire et examen cytologique des frottis prélevés sur le lit du secteur retiré du sein.
    • Résection mammaire sous-totale suivie de plastique.
    • Mastectomie sous-cutanée radicale avec des plastiques.
    • Mastectomie radicale.
    • Large excision sectorielle du sein avec dissection ganglionnaire.

    La thérapie complexe du cancer du sein de stade 1 doit combiner chirurgie et radiothérapie, ainsi que des traitements de chimiothérapie et d'hormones conformément aux recommandations d'un spécialiste..

    La radiothérapie est nécessairement réalisée après une mastectomie sous-totale, sectorielle ou radicale, quel que soit le pronostic de survie. Le cours de chimiothérapie comprend des médicaments cytostatiques - des anthracyclines selon les schémas des protocoles internationaux. Le traitement hormonal est prescrit jusqu'à 5 ans.

    Les cliniques israéliennes sont l'une des meilleures options pour traiter le cancer du sein. Le coût de la thérapie dépend de la quantité de services diagnostiques et thérapeutiques requis. L'utilisation de technologies innovantes augmente le coût du traitement, mais elle augmente en fait les chances de succès et de guérison. Le taux de survie à 5 ans chez les patientes atteintes d'un cancer du sein traitées en Israël est de 99,2%, à condition qu'une thérapie combinée soit effectuée, y compris l'ablation chirurgicale du foyer tumoral, la radiothérapie adjuvante et la chimiothérapie.

    Considérez dans le tableau suivant les prix approximatifs pour le diagnostic et le traitement en utilisant l'exemple de la clinique Ichilov.

    Nom du serviceCoût, dollars
    Consultation avec un oncologue512
    Mammographie250
    Biopsie de la tumeur du sein1760
    TEP-CT1488
    Chimiothérapie, coursÀ partir de 1270
    Radiothérapie17 000
    Mastectomie segmentaire5300
    Mastectomie sectorielle13 200
    Mastectomie radicaleÀ partir de 7700
    Mastectomie bilatéraleÀ partir de 10 300

    Quelles cliniques puis-je contacter?

    • Centre du cancer Ichilov, Tel Aviv. Selon les statistiques, plus de 95% des femmes qui ont postulé à cette clinique se rétablissent complètement après un traitement contre le cancer du sein de stade I. Les méthodes suivantes sont disponibles dans le centre: chirurgie, chimiothérapie et radiothérapie, hormonothérapie et immunothérapie. L'irradiation des tumeurs malignes est réalisée à l'aide de l'appareil Varian TrueBeam à la pointe de la technologie, qui ne nuit pas aux tissus sains.
    • Clinique "Rambam", Haïfa. L'équipement technique du centre et le professionnalisme du personnel médical permettent, dans les plus brefs délais - 4 jours - de poser un diagnostic précis et de déterminer le stade de la maladie. Suite à cela, un plan de traitement est établi, dont les détails sont discutés avec le patient. Les statistiques de pronostic positif au stade 1 du cancer du sein indiquent que les femmes sont guéries dans 98% ou plus des cas cliniques..

    Pensez aux examens des cliniques répertoriées.

    Complications

    Le cancer du sein à un stade précoce peut entraîner diverses complications, acquises avec ou sans traitement. Considérez dans le tableau suivant quelles conséquences peuvent survenir avec cette maladie.

    Complications de la maladie sans traitement
    • La tumeur continue de croître et de se propager aux tissus sains, les comprimant et les endommageant.
    • Un carcinome croissant provoque des changements inflammatoires dans l'organe affecté, des saignements.
    • Les métastases apparaissent dans le système lymphatique, les organes vitaux voisins et éloignés - foie, poumons, reins, etc..
    Complications après la chirurgie
    • Infection et inflammation de la plaie postopératoire.
    • Douleur et gonflement du bras, diminution de l'amplitude des mouvements de l'articulation de l'épaule.
    Effets secondaires de la thérapie de chimioradiothérapie
    • Intoxication du corps - faiblesse, fatigue.
    • Nausées, vomissements, perte de cheveux.

    Obtenir un handicap

    Selon les tactiques de traitement choisies par le spécialiste, la durée moyenne du traitement est de 3 à 4 mois. En règle générale, pendant cette période, une femme n'a pas la possibilité de reprendre son activité professionnelle habituelle, car les mesures thérapeutiques nécessitent un long séjour à l'hôpital et la prise de médicaments puissants et, à l'avenir, un cours de rééducation est nécessaire..

    Les circonstances énumérées limitent l'activité professionnelle d'une personne. C'est une raison pour attribuer un certain groupe de handicap. Le statut de handicap est attribué à une personne sur la base des recherches obtenues lors du passage du MSE (examen médical et social) au lieu de résidence. La commission prend en compte l'état de santé de la patiente, ses caractéristiques fonctionnelles, médicales et sociales.

    Indications pour contacter l'UIT:

    • suivre une thérapie de chimioradiation dans le cadre d'un traitement complexe;
    • la nécessité d'emploi du patient après une mastectomie radicale;
    • récidive tumorale;
    • progression rapide de la maladie;
    • prévision incertaine.

    La probabilité d'assigner un groupe dépend du degré de lésion du sein par le processus oncologique. En cas de cancer du sein du premier et du deuxième degré, on pense que les fonctions du corps sont affectées dans une moindre mesure - seulement de 10 à 30%, ce qui n'est pas considéré comme une base significative pour reconnaître une personne comme handicapée (à de rares exceptions près). Ce n'est qu'en présence de complications provoquées par la chimioradiothérapie que le groupe 3 peut être attribué pour une période allant jusqu'à 12 mois. Après l'expiration de cette période, la femme doit subir une certification médicale répétée à l'UIT, où la question de sa reconnaissance comme étant valide sera résolue..

    Prévisions (combien en direct)

    Les meilleurs résultats de traitement sont attendus à un stade précoce de la pathologie. Dans ce cas, il y a de bonnes chances de faire face à la maladie et de sauver des vies. Si nous considérons les statistiques de survie, ses indicateurs généraux pour le cancer du sein du 1er degré seront les suivants:

    • au cours de la première année suivant le diagnostic de la maladie, au moins 95% des femmes survivent;
    • Le seuil de survie à 5 ans est dépassé par 90% des patients;
    • 80% des femmes restent en vie pendant 10 ans ou plus;
    • 20 ans et plus - 65%.

    Il existe des statistiques sur la répartition des patients par type de traitement. La chirurgie radicale associée à un traitement conservateur garantit le taux de survie le plus élevé - 95% ou plus. S'il n'y a pas de traitement à ce stade, la maladie progresse vers les étapes suivantes, dont le traitement nécessite une approche plus complexe et moins efficace avec un risque élevé de complications..

    La prévention

    Il n'y a aucun moyen qui pourrait empêcher à 100% le développement d'un processus malin dans la glande mammaire. Mais si l'on considère la question de la prévention d'un point de vue à la fois théorique et pratique, on peut s'attarder sur la chose la plus simple - réduire l'excès de poids, abandonner les mauvaises habitudes - l'abus d'alcool et le tabagisme, ainsi qu'observer une activité physique modérée et être attentif à sa propre santé..

    La prévention spécifique de la maladie consiste en un auto-examen régulier des glandes mammaires et une visite annuelle chez le mammologue pour examiner et évaluer l'état du sein par échographie et mammographie. Vous devriez consulter un médecin même en l'absence de signes évidents d'un processus pathologique. Si une femme reçoit un diagnostic de problèmes tels que la mastopathie, le fibrome, le fibroadénome et d'autres maladies, elle devrait consulter un spécialiste plus souvent pour traiter les affections existantes. Ce n'est qu'ainsi qu'il est possible de détecter et de guérir en temps opportun le cancer du sein à son stade initial..

    Merci d'avoir pris le temps de répondre au sondage. L'opinion de chacun est importante pour nous.

    Articles Sur La Leucémie