Le cancer de la peau est une maladie cutanée maligne causée par une altération de la transformation des cellules de l'épithélium squameux stratifié avec un polymorphisme important.

Le principal symptôme du cancer de la peau est l'apparition d'un néoplasme sous la forme d'un petit phoque, de couleur brun foncé, rouge ou même noir, bien que la couleur puisse ne pas différer beaucoup de la couleur d'une peau saine. D'autres signes comprennent une hypertrophie des ganglions lymphatiques, une augmentation de la température corporelle, une couverture du néoplasme avec des écailles et une sensibilité à la palpation..

Le cancer de la peau représente environ 10% du nombre total de tumeurs malignes. Actuellement, la dermatologie note une tendance à la hausse de la morbidité avec une augmentation annuelle moyenne de 4,4%. Le plus souvent, le cancer de la peau se développe chez les personnes âgées, quel que soit leur sexe..

Classification

Les types de cancers de la peau suivants sont communément appelés cancer de la peau:

Type de cancer de la peauLa description
Carcinome basocellulaire.

Notez la translucidité nacrée à charnue, de minuscules vaisseaux sanguins à la surface et parfois des ulcérations, qui peuvent être des caractéristiques proéminentes. La caractéristique clé est la translucidité.
Carcinome squameux.

Typiquement une tache ou une bosse rouge, croustillante ou squameuse. Souvent une tumeur à croissance très rapide.
Mélanome.

Aspect général: asymétrique, avec une bordure floue, une variation de couleur et souvent plus de 6 mm de diamètre.

Afin d'évaluer la prévalence du cancer, ainsi que de déterminer son stade, une classification internationale est utilisée:

  • T - désigne la prévalence de la tumeur au stade primaire (il comprend les variétés suivantes: TO - lorsqu'il est impossible de détecter une tumeur; TX - il est impossible d'évaluer l'état de la tumeur trouvée; TI - la taille de la tumeur ne dépasse pas 2 cm; T2 - la taille de la tumeur ne dépasse pas 5 cm; TK - taille de la tumeur supérieure à 5 cm; T4 - stade du cancer de la peau lorsque la tumeur atteint les tissus profonds sous-jacents, y compris les muscles, les os et le cartilage);
  • N - un symbole indiquant l'état des ganglions lymphatiques (comprend les variétés suivantes: NX - incapacité à évaluer la forme des ganglions lymphatiques en raison du manque de données nécessaires; N0 - un indicateur qui indique que les symptômes de métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux ne sont pas détectés; N1 - il y a des lésions métastatiques des ganglions lymphatiques régionaux ;
  • M - un symbole indiquant la présence de métastases (comprend: MX - des données manquantes concernant la présence de métastases à distance; MO - un symptôme de métastases à distance n'a pas été détecté; M1 - la présence de métastases à distance de cancer de la peau).

Pour évaluer le degré de différenciation des cellules malignes, la classification suivante du cancer de la peau est effectuée: G1 - signifie une différenciation élevée des cellules tumorales; G2 - indique le degré moyen de différenciation des cellules malignes; G3 - faible degré de présence de tumeur; G4 - cancer de la peau qui ne se prête pas à la différenciation; GX - cancer de la peau qui ne permet pas de déterminer son degré de différenciation.

Facteurs de risque

Pourquoi un cancer se développe-t-il, en particulier sur la peau? La médecine n'a pas de réponse claire à cette question. Sans aucun doute, loin d'un facteur défavorable joue ici un rôle, mais immédiatement leur combinaison.

Les scientifiques estiment que les circonstances suivantes sont les plus propices à l'apparition de tumeurs:

  • âge avancé (plus de 50 ans);
  • utilisation à long terme de corticostéroïdes et d'immunosuppresseurs;
  • faible niveau d'immunité;
  • incidence élevée d'autres types de pathologies cutanées;
  • exposition prolongée à des températures élevées;
  • affections cutanées précancéreuses (facultatives et obligatoires);
  • le lupus érythémateux disséminé;
  • SIDA;
  • fumeur;
  • Mode de vie malsain;
  • manque d'hygiène personnelle;
  • alimentation malsaine, consommation de grandes quantités d'aliments potentiellement cancérigènes et quantités insuffisantes de vitamines et de fibres dans l'alimentation;
  • traumatisme et blessure à la surface de la peau;
  • facteurs héréditaires;
  • caractéristiques raciales;
  • exposition prolongée au soleil;
  • utilisation fréquente de solariums;
  • exposition aux rayonnements ionisants;
  • contact prolongé avec des substances potentiellement cancérigènes (suie, mazout, benzène, goudron de houille, huile, etc.);
  • travaux extérieurs;
  • chimiothérapie et radiothérapie pour d'autres cancers;
  • changements des niveaux hormonaux (y compris pendant la grossesse);

Pour différents types de cancer de la peau, la proportion de facteurs individuels peut être différente. Par exemple, certaines espèces peuvent apparaître presque exclusivement à un âge avancé. Cependant, d'une manière ou d'une autre, presque tous les types de cancer de la peau sont observés principalement à l'âge adulte. Les cas de maladie chez les enfants sont relativement rares. L'incidence des autres types de tumeurs malignes varie considérablement selon les facteurs raciaux et de sexe..

Symptômes du cancer de la peau

Les symptômes les plus courants du cancer de la peau à un stade précoce (voir photo) comprennent:

  1. Décoloration d'une tache pigmentée ou de naissance.
  2. Changement du contour d'une taupe.
  3. La présence d'une formation ulcérative trophique à long terme non cicatrisante, à partir de laquelle un écoulement nécrotique ou sacré est observé.
  4. Scellement de la peau, avec son élévation au-dessus du niveau général et la présence d'un rouleau inflammatoire.
  5. Fissuration et accumulation.
  6. Atteinte des ganglions lymphatiques dans la région axillaire, supraclaviculaire ou de l'aine.
  7. Lésion métastatique secondaire d'organes et de systèmes distants.
  8. Syndrome d'intoxication.

Le cancer de la peau a un taux de croissance assez élevé et se propage à la fois dans les couches superficielles et profondes de la peau. La croissance invasive entraîne des dommages aux tissus musculaires, osseux et cartilagineux. En relation avec la germination de ces tissus, un puissant syndrome douloureux et des métastases à distance se développent. La façon dont le cancer de la peau commence peut être jugée par la présence d'ulcères, de plaques et de nodules. Les formes ulcéreuses ressemblent à des cratères, qui sont entourés d'un rouleau inflammatoire, dense à la base. Le fond de cette formation a une structure grumeleuse et est recouvert d'une croûte de décharge séreuse-hémorragique.

Les plaques sont caractérisées par une consistance dense et ont une structure bosselée dense, souvent sa croissance est compliquée par des saignements et une augmentation de la taille due à l'inflammation.

À quoi ressemblent les différentes manifestations du cancer de la peau chez l'homme:

Symptômes du cancer de la peau, selon son type

En fonction du sous-type de tumeur affectant la peau, les symptômes correspondants différeront également, ils doivent donc être distingués..

  1. Le basaliome est caractérisé par l'apparition d'un seul néoplasme légèrement surélevé au-dessus de la peau, en forme d'hémisphère, peint dans une couleur grisâtre, rosâtre ou naturelle (couleur de la peau), avec un éclat nacré. La surface de la tumeur est principalement lisse, mais en son centre il y a des écailles, à l'ouverture desquelles une érosion s'ouvre et du sang apparaît. Le développement du carcinome basocellulaire est assez long - une augmentation de taille peut prendre des années. Les métastases ne sont pas non plus particulièrement caractéristiques de ce type de cancer de la peau, elles ne dérangent qu'occasionnellement le patient. L'apparition d'un basaliome est généralement observée sur la peau du visage, tandis que le travail des organes les plus proches de la tumeur est perturbé.
  2. Le mélanome est l'un des types de cancer les plus dangereux et se caractérise par un développement rapide et une propagation avec un grand nombre de métastases. L'apparition en soi est impossible, puis le développement du mélanome se produit à partir d'une autre formation déjà présente sur la peau - un naevus (grains de beauté, taches de rousseur). Les premiers signes de mélanome sont l'augmentation rapide de la taille du naevus, ainsi que le changement de sa couleur en une couleur autre que le brun. En outre, les signes de mélanome sont: une augmentation de la densité de la tumeur, ses démangeaisons, son gonflement, son gonflement et, après un certain temps, des ulcères apparaissent sur la tache de rousseur ou la tache de naissance précédente.
  3. Adénocarcinome - caractérisé par l'apparition et le développement de tumeurs principalement dans des endroits avec une grande accumulation de glandes sébacées - aisselles, plis sous le sein et d'autres parties du corps. L'adénocarcinome de la peau ressemble à un petit nodule ou tubercule, qui au début a un développement assez lent, cependant, quand il entre en phase active, la tumeur grossit rapidement et les tissus jusqu'aux muscles sont affectés. Est une forme relativement rare de cancer de la peau.
  4. Carcinome épidermoïde de la peau - caractérisé par une augmentation rapide de la taille du néoplasme, qui ressemble à un nodule dense et grumeleux ressemblant à la surface d'un chou-fleur, coloré dans une teinte rouge ou brunâtre. La formation peut s'écailler ou même avoir des croûtes. Au fur et à mesure qu'elle se développe, la tumeur prend la forme d'une verrue avec des ulcères et des saignements périodiques. Le carcinome épidermoïde de la peau n'apparaît que sur la peau exposée aux rayons du soleil.
  5. Le sarcome de Kaposi est caractérisé par l'apparition de multiples néoplasmes malins sur la peau, impliquant souvent le système lymphatique, les muqueuses et les organes internes dans le processus pathologique. Dans 50% des cas, elle survient chez les hommes infectés par le VIH et accompagne souvent d'autres types de maladies malignes - leucémie, lymphosarcome, lymphome de Hodgkin (lymphogranulomatose), myélome multiple. Les néoplasmes du sarcome de Kaposi sont de petites taches denses, s'élevant légèrement au-dessus de la peau, peintes dans des couleurs allant du rouge et du bordeaux brillant au bleu-violet, avec une surface brillante, parfois légèrement rugueuse. Lorsque les taches sont combinées en une tumeur, un ulcère peut apparaître sur elles, tandis que le patient peut ressentir des picotements, des démangeaisons et un gonflement à cet endroit.

Stades du cancer de la peau

Comme tous les types de cancer, ce type de cancer est généralement subdivisé en certaines étapes. Afin de diagnostiquer le stade atteint par la maladie, les médecins utilisent diverses méthodes, notamment: l'IRM, la radiographie et la tomodensitométrie, le prélèvement sanguin pour analyse et l'échographie endoscopique. Si vous avez besoin de clarifier le diagnostic, une biopsie est effectuée. L'état des ganglions lymphatiques est également étudié pour la détection des cellules cancéreuses qu'ils contiennent..

Il faut savoir que le mélanome et le carcinome épidermoïde sont caractérisés par des stades différents. Donc pour le premier, on distingue un stade zéro, qui se caractérise simplement par la présence d'une formation sur la peau. Le cancer détecté précisément à la phase zéro de son développement répond très bien au traitement. Cela est dû au fait que seule la couche supérieure de la peau est affectée, de sorte que le taux de survie de ces patients est égal à 100%.

Examinons plus en détail les étapes du développement du cancer de la peau:

  1. Cancer de la peau de stade 1 (stade initial) - caractérisé par un néoplasme visible en un seul endroit, jusqu'à 2 cm de diamètre, qui se déplace avec le mouvement de la peau, tandis que les couches inférieures de l'épiderme sont également impliquées dans le processus pathologique. Il n'y a pas de métastases. Le pronostic du rétablissement complet du patient est favorable.
  2. Cancer de la peau de stade 2 - caractérisé par un néoplasme malin douloureux visible, d'un diamètre d'environ 4 mm et l'absence de métastases. Dans de rares cas, il existe une métastase sous la forme d'une inflammation de l'un des ganglions lymphatiques les plus proches. Avec une détection rapide, le pronostic est rassurant - le pourcentage de survie à 5 ans est d'environ 50% des patients.
  3. Cancer de la peau de stade 3 - caractérisé par un néoplasme grumeleux ou squameux, très douloureux, qui, en raison de sa croissance vers les tissus sous-cutanés, a un mouvement limité. Les métastases ne sont présentes que dans le système lymphatique, les organes internes au stade 3 sont touchés. Le pronostic est relativement rassurant - le taux de survie est d'environ 30% de tous les patients.
  4. Cancer de la peau de stade 4 - caractérisé par une augmentation de la taille et de la sensibilité, affectant souvent d'autres zones de la peau. La tumeur pousse déjà profondément sous la peau, capturant parfois le processus pathologique des os ou des tissus cartilagineux situés sous la tumeur cutanée. Un saignement de la tumeur est souvent noté, tandis que les cellules pathologiques à travers la circulation sanguine sont transportées dans tout le corps, l'empoisonnant. Pour cette raison, en plus des dommages au système lymphatique, les métastases se propagent à de nombreux organes, affectant principalement le foie, puis les poumons, etc. Le pronostic est décevant - le taux de survie est d'environ 20% de tous les patients.

Quelles sont les conséquences si le cancer n'est pas traité au stade initial??

De plus en plus en profondeur, le cancer de la peau contribue à la destruction des tissus. Habituellement, le cancer de la peau est localisé sur le visage, ce qui signifie que la prévalence peut également affecter les yeux, les oreilles, les sinus paranasaux et même le cerveau, entraînant une perte de vision, d'audition, la survenue d'une méningite, une sinusite de nature maligne et des lésions de diverses parties du cerveau. Ce dernier est souvent mortel.

La propagation des métastases se produit dans la direction des vaisseaux lymphatiques avec le développement ultérieur de formations malignes des ganglions lymphatiques régionaux (inguinaux ou axillaires). Une bosse peut être trouvée, ainsi qu'une augmentation de la zone touchée des ganglions lymphatiques. Lorsqu'ils sont palpés, ils peuvent être indolores, mais en même temps mobiles.

Au fil du temps, une soudure des ganglions lymphatiques avec d'autres tissus environnants peut être observée, ce qui entraîne la perte de leur mobilité, tandis que des douleurs apparaissent. À l'avenir, le ganglion lymphatique peut se désintégrer, formant un défaut de type ulcéreux. La prévalence des cellules cancéreuses avec un flux sanguin supplémentaire peut conduire à l'émergence d'un type secondaire de foyer tumoral, circulant dans les organes internes. Ce dernier s'accompagne souvent de la survenue d'un cancer de l'estomac, du foie, des reins, des poumons, du cancer du sein.

Diagnostique

Si vous soupçonnez une tumeur cutanée maligne, le médecin effectuera un examen approfondi, découvrira la nature des plaintes et la durée de leur apparition.

Il est nécessaire de prêter attention non seulement à la focalisation de la lésion, mais également à d'autres zones de la peau, ainsi qu'aux ganglions lymphatiques régionaux, qui peuvent être agrandis en présence de métastases. Si nécessaire, une loupe peut être utilisée pour une étude plus détaillée de l'éducation..

Pour établir le type de tumeur, le degré de sa malignité et la nature des changements dans les tissus environnants, un examen cytologique et histologique est effectué. Pour ce faire, le médecin prélève soit une empreinte de frottis à l'aide d'une lame de verre, soit un grattage avec une spatule en bois, et pour obtenir un matériel de biopsie, un fragment de tumeur doit être prélevé par ponction. Il est important d'obtenir une partie du néoplasme sans masses nécrotiques, croûtes superficielles, matière cornée, car un prélèvement tissulaire de mauvaise qualité peut entraîner des erreurs de diagnostic.

Comment traiter le cancer de la peau?

Le plus souvent, une intervention chirurgicale est utilisée - excision de la tumeur, cryodestruction (retrait lorsqu'il est exposé à une basse température) ou électrocoagulation (retrait lorsqu'il est exposé au courant) de la tumeur. La radiothérapie peut également être utilisée, principalement dans les cas où il est impossible de retirer la tumeur par excision chirurgicale en raison de sa localisation (dans le coin de l'œil, sur le nez, etc.).

La tâche principale du traitement du cancer de la peau à un stade précoce est son élimination. Le plus souvent, elle est réalisée par excision chirurgicale de tissus pathologiquement altérés. L'opération est réalisée avec la capture de tissus apparemment sains de 1 à 2 cm.L'examen microscopique peropératoire de la zone marginale de la formation retirée permet l'opération avec la capture minimale de tissus sains avec l'élimination complète maximale de toutes les cellules tumorales du cancer de la peau. L'excision du cancer de la peau peut être réalisée à l'aide d'un laser au néodyme ou au dioxyde de carbone, ce qui réduit les saignements pendant la chirurgie et donne un bon résultat esthétique.

Pour les tumeurs de petite taille (jusqu'à 1 à 2 cm) avec une croissance insignifiante du cancer de la peau dans les tissus environnants, l'électrocoagulation, le curetage ou l'ablation au laser peuvent être utilisés. Lors de l'électrocoagulation, la capture recommandée de tissu sain est de 5 à 10 mm. Les formes superficielles hautement différenciées et peu invasives de cancer de la peau peuvent subir une cryodestruction avec capture de tissus sains de 2 à 2,5 cm..

Le cancer de la peau sur de petites surfaces peut être traité efficacement avec une radiothérapie à mise au point rapprochée. L'irradiation par faisceau d'électrons est utilisée pour traiter les cancers cutanés superficiels mais volumineux. La radiothérapie après élimination de la formation tumorale est indiquée chez les patients à haut risque de métastases et en cas de récidive du cancer de la peau. La radiothérapie est également utilisée pour supprimer les métastases et comme palliatif pour le cancer de la peau inopérable.

Il est possible d'utiliser une thérapie photodynamique pour le cancer de la peau, dans laquelle un rayonnement est effectué dans le contexte de l'introduction de photosensibilisateurs. Avec le basaliome, la chimiothérapie locale avec des cytostatiques a un effet positif.

La prévention

Les médecins recommandent les mesures préventives suivantes pour réduire le nombre de patients atteints d'un cancer de la peau:

  1. Protégez au maximum les zones de la peau de l'exposition au soleil, en particulier à long terme et intense. Cette règle s'applique à toutes les personnes sans exception, mais elle est particulièrement vraie pour les retraités et les jeunes enfants. Et aussi ceux qui ont la peau claire dès la naissance.
  2. Utiliser des écrans solaires et des hydratants.
  3. Tous les ulcères et fistules qui ne guérissent pas pendant une longue période doivent être montrés à un médecin et traités avec des méthodes radicales.
  4. Essayez de protéger les cicatrices et les brûlures du stress mécanique et des blessures.
  5. Utiliser strictement des mesures d'hygiène personnelle en cas de contact avec des substances potentiellement dangereuses.
  6. Effectuer des examens réguliers de votre corps et, si des lésions suspectes sont détectées, en informer immédiatement votre médecin.

Il ne faut pas oublier que plus une maladie est détectée tôt, plus il y a de chances dans un proche avenir de l'oublier pour toujours..

Prévoir

Le pronostic du cancer de la peau et les résultats de son traitement dépendent du stade, de la forme de croissance, de la localisation, de la structure histologique de la tumeur et de la méthode de son traitement..

En général, le cancer de la peau aux stades initial et ultérieur est plus favorable que le cancer des organes internes. Les formes superficielles de la tumeur sont plus favorables au pronostic que les formes profondément pénétrantes, infiltrantes ou papillaires. Pour le cancer de la peau basocellulaire, le pronostic est meilleur que pour les tumeurs épidermoïdes.

Au stade I-II de la maladie, une guérison à 80-100% du cancer de la peau est possible. Avec les formes courantes de cancer (stade III) et surtout avec les rechutes, les résultats s'aggravent considérablement et s'élèvent à 40-50%. Selon les données sommaires des oncologues, une guérison durable du cancer de la peau est obtenue dans 70 à 80% des cas.

Photos de cancer de la peau

Le cancer de la peau est aujourd'hui l'un des types de cancer les plus courants. Tous les types de cancer de la peau peuvent être traités efficacement s'ils sont diagnostiqués tôt, mais vous devez savoir ce qu'il faut rechercher. Il existe de nombreux types de cancer de la peau, dont chacun peut être différent sur le plan visuel et symptomatique. Ces photos contiennent des exemples de cancers de la peau ainsi que d'autres tumeurs bénignes. En fonction des caractéristiques individuelles, le cancer de la peau peut différer des photographies que nous avons fournies à titre d'exemple. C'est pourquoi il est important de consulter un médecin si vous avez des bosses, des gonflements, des taches, des ulcères, d'autres marques sur la peau qui sont nouvelles ou modifiées..

Types de cancer de la peau

Le cancer de la peau est une lésion maligne des cellules de toutes les couches de l'épiderme..

Il existe trois types de cancer de la peau:

  • cellule profonde ou basale;
  • superficiel ou squameux;
  • mélanome malin.

Carcinome basocellulaire

Sous cette forme, les couches profondes de l'épiderme sont affectées. C'est une pathologie assez courante, représentant environ 75% de toutes les lésions cutanées malignes. Les causes sont considérées comme des rayonnements ultraviolets actifs, une exposition à des cancérogènes (substances qui contribuent au développement du cancer). Un certain rôle est attribué à la prédisposition héréditaire et aux maladies inflammatoires chroniques de la peau.

Le plus souvent, il se développe sur le cou, le visage, le nez, les paupières. Ressemble à des nodules brillants ou à des taches rouges. Dans le processus de progression dans les derniers stades, des ulcères non cicatrisants apparaissent et des saignements apparaissent. L'absence de douleur est caractéristique, mais les démangeaisons peuvent déranger. Bien que ce type de cancer ne métastase jamais, il est toujours considéré comme dangereux, car il se reproduit souvent et se développe progressivement plus profondément, corrodant non seulement la peau, mais également les vaisseaux musculaires. Dans ce cas, le visage est défiguré..

  • la forme superficielle apparaît comme une plaque au centre de laquelle se trouve une tache brun rougeâtre;
  • forme nodulaire-ulcéreuse, qui est plus souvent observée sur les paupières et dans les plis nasogéniens. Il se présente sous la forme d'un nodule dense, dont la peau est amincie, étirée et brillante. Au fil du temps, le nodule se couvre d'ulcères et de croûtes;
  • la forme verruqueuse est caractérisée par l'apparition de croissances sous forme de chou-fleur;
  • dans le cas d'une forme pigmentée, le cancer est similaire au mélanome - une tache noire ou brun foncé peut être observée au centre de la lésion;
  • la forme de la cicatrice ressemble à une cicatrice gris-rose.

Carcinome squameux

La tumeur affecte les cellules des couches supérieures de la peau (kératinocytes). Un patient atteint d'un cancer de la peau sur cinq est un patient atteint d'un carcinome épidermoïde. En règle générale, l'évolution de la maladie est lente et un bon pronostic est caractéristique.

Les endroits préférés d'origine de la tumeur sont sur le bord rouge de la lèvre inférieure, dans la région périanale et sur les lèvres. Cela ressemble à une formation unique sous la forme d'un ulcère ou d'un nodule en forme de pois. Le nodule peut grossir très rapidement, tout en ressemblant à un champignon ou à un chou.

Lorsqu'un ulcère se forme, il a la forme d'un cratère, une membrane muqueuse en suinte - un liquide sanglant avec une odeur désagréable. Peu à peu, la germination des cellules malignes se produit plus profondément, avec des dommages aux tissus sains et leur décomposition ultérieure. Avec cela, l'ulcère saigne activement et la tumeur métastase..

Mélanome

Le néoplasme se développe à partir de cellules pigmentaires - mélanocytes. La tumeur cutanée la plus rare, mais aussi la plus dangereuse, se propage rapidement et affecte les ganglions lymphatiques et les organes internes. Le plus souvent, le développement se produit à partir d'un grain de beauté dysplasique (irrégulier), mais il peut également se produire sur une peau absolument propre, dans la conjonctive ou sur la membrane muqueuse. Les facteurs de risque comprennent une exposition fréquente au soleil et des blessures. La maladie affecte à la fois les jeunes et les personnes âgées, mais les femmes sont plus sujettes à développer un mélanome. Les endroits du corps où le mélanome survient le plus souvent sont le cou, le haut du dos, les jambes.

Pour le mélanome, les principaux signes sont:

  • asymétrie;
  • saturation des couleurs - noir ou brun foncé, ainsi que ses inégalités - présence de taches de couleurs rouges, bleues et blanches;
  • grande taille pouvant atteindre 1 cm;
  • compactage, présence de pelage, fissures;
  • saignement.

Pour un diagnostic correct des types de cancer de la peau et un traitement rapide, vous devez contacter un dermatologue ou un oncologue au moindre changement de la peau..

Cancer de la peau (mélanome) - causes, types, diagnostic et traitement

Le cancer de la peau est une maladie maligne de la peau. Cette forme de processus tumoral est considérée comme l'une des plus courantes au monde. Jusqu'à présent, les spécialistes du domaine de l'oncologie n'ont pas établi les causes exactes de l'apparition d'un foyer pathologique. Comme beaucoup d'autres cancers, le cancer de la peau est une maladie polyétiologique. Attribuer des facteurs prédisposants et des maladies précancéreuses, dont la présence augmente la possibilité de développer un processus tumoral dans la peau. Le traitement approprié est choisi en fonction du stade et du type de cancer. Vous pouvez suspecter vous-même la présence d'un cancer de la peau en effectuant des examens de la peau, en accordant une attention particulière aux naevus. Le pronostic de la vie et de la maladie avec une tumeur détectée à la surface de la peau dépend également de la forme et du stade du processus. Conformément à la classification internationale des maladies (CIM-10), le cancer de la peau porte le code C43-C44.

Les raisons du développement de la maladie

Actuellement, il n'y a pas de réponse définitive à la question de savoir ce qui cause le cancer de la peau. Comme beaucoup d'autres cancers, une tumeur cutanée est considérée comme une pathologie polyétiologique. Il existe plusieurs facteurs prédisposants dont la présence augmente le risque de foyer tumoral. Ceux-ci inclus:

  • Exposition excessive aux rayons ultraviolets sur la peau. Une situation similaire se produit avec une exposition prolongée et fréquente au soleil, en visitant un solarium ou en travaillant dans la rue. Les résidents des régions du sud risquent de développer un cancer de la peau.
  • La présence d'une peau claire. Le manque de production de mélanine augmente la probabilité de tumeurs cutanées.
  • Brûlure de la peau. Un degré élevé de brûlure s'accompagne de cicatrices sur la peau. Ce processus contribue à l'émergence d'une carcinogenèse latente..
  • Irradiation. L'exposition à des rayons radioactifs ionisants a un effet néfaste sur la peau. Risque accru de dermatite radiologique.
  • Contact cutané avec des substances toxiques. Ce groupe de cancérogènes comprend l'arsenic, l'aluminium, le titane, le nickel et d'autres métaux lourds..
  • Immunodéficience. Conditions dans lesquelles il y a une diminution des fonctions protectrices du corps, prédisposent à la formation d'un foyer tumoral.
  • Âge. Le plus souvent, le processus tumoral de la peau affecte les personnes de plus de 50 ans..
  • Maladies systémiques concomitantes. Les médecins identifient un groupe de pathologies dans lesquelles le risque de développer un cancer de la peau augmente considérablement. Ceux-ci incluent le lupus érythémateux systémique, la leucémie, les maladies chroniques de la peau.
  • Hérédité. La présence de tumeurs cutanées chez les générations précédentes de parents n'est pas un facteur de risque majeur. Cependant, l'hérédité accablée en combinaison avec d'autres conditions prédisposantes augmente la possibilité de développer un cancer de la peau..
  • Tatouage. Dans ce cas, il existe deux facteurs de risque. Il s'agit d'une violation de l'intégrité de la peau et de l'introduction de peinture contenant des substances cancérigènes. L'encre de tatouage bon marché peut contenir des impuretés d'aluminium, de titane, d'arsenic.
  • Un grand nombre de naevus. Les médecins demandent instamment de surveiller l'état des grains de beauté et, au moindre changement, de contacter un spécialiste. Les blessures aux naevus augmentent la probabilité de développer un cancer de la peau.
  • Consommation excessive d'alcool, tabagisme. L'intoxication chronique a un effet néfaste sur le corps dans son ensemble. Dans ce contexte, le risque de formation d'un processus tumoral augmente plusieurs fois..
  • Manger des aliments riches en nitrates.

Les oncologues ont identifié plusieurs conditions précancéreuses, dont la présence augmente considérablement le risque de développer un cancer de la peau. Ceux-ci inclus:

  • Xérodermie pigmentée.
  • Maladie de Bowen.
  • Maladie de Paget.
  • Hyperkératose.
  • Corne cutanée.
  • Mal des radiations à un stade avancé.
  • Dermatite et dermatoses.

Opinion d'expert

Oncologue, chimiothérapeute, Ph.D..

Chaque année, 9000 cas de mélanome nouvellement diagnostiqué sont enregistrés en Russie. Cette tumeur maligne agressive est la cause de décès chez 40% des patients. Ces statistiques indiquent que la population du pays n'est pas suffisamment consciente des symptômes du mélanome. En conséquence, une visite chez un médecin a lieu dans les derniers stades, lorsque le traitement est considéré comme inefficace..

Les médecins de l'hôpital Yusupov déterminent la localisation du mélanome et prescrivent un traitement approprié au stade de développement de la tumeur. Une approche individuelle du problème de chaque patient réduit le nombre de décès. Une tumeur détectée à temps est caractérisée par un pronostic favorable pour la guérison. Plus le mélanome est détecté tardivement, plus le processus de traitement sera long. Son succès dépend de nombreux facteurs. Les principaux traitements du mélanome sont la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie. Un traitement symptomatique est effectué en fonction de la condition..

Vous pouvez supposer la présence d'un cancer de la peau par vous-même à la maison. Les médecins recommandent d'examiner régulièrement la peau, en particulier les naevus, pour l'apparition de formations pathologiques.

Symptômes et signes

Le tableau clinique du développement du cancer de la peau dépend de son type. Souvent, les premiers signes d'une tumeur sont confondus avec d'autres affections cutanées. Cela conduit à une visite intempestive chez le médecin et à la propagation du processus malin. Les signes courants de tous les types de cancer de la peau sont:

  • L'apparition d'une petite tache ou d'une bosse sur la peau. La couleur de la formation peut être rosâtre, gris-jaune. Il est à noter que la couleur du néoplasme diffère des grains de beauté et des taches de rousseur..
  • Forme inégale et contours asymétriques du foyer pathologique.
  • L'apparition de démangeaisons, un inconfort mineur dans la zone du processus tumoral. Ce symptôme apparaît quelque temps après la formation du cancer..
  • Croissance progressive du néoplasme.
  • La présence de fatigue, de faiblesse, une forte baisse de force.
  • Diminution de l'appétit, entraînant une perte de poids spectaculaire.
  • À mesure que le cancer se développe, les ganglions lymphatiques régionaux sont touchés.

Si l'un des signes ci-dessus apparaît, il est recommandé de consulter un médecin. Selon le type de cancer de la peau, les symptômes suivants sont distingués:

1. Basalioma. Désigne la forme la plus courante de tumeurs cutanées. Elle se caractérise par un pronostic favorable lorsqu'elle est détectée au stade initial. Il se présente sous la forme d'un nodule indolore à la palpation. Il a une couleur rose grisâtre. La surface du nodule est généralement lisse. Mise à l'échelle possible. À mesure que la tumeur se propage, la zone touchée augmente. Le néoplasme est recouvert d'un film sanglant. La localisation prédominante du carcinome basocellulaire est le visage, le cou et les bras. Le carcinome basocellulaire ne modifie pas l'état de manière significative. C'est la raison du retard dans la recherche de soins médicaux..

2. Carcinome épidermoïde. À un stade précoce, il ressemble à un nodule dense de couleur rouge ou brune. Une tumeur de ce type est sujette à une décomposition rapide et, par conséquent, à mesure que le processus progresse, un ulcère se forme. Ses bords ne sont pas uniformes, l'ulcère saigne souvent. Le carcinome épidermoïde se développe rapidement dans les tissus voisins. En cas de détection tardive, des métastases aux ganglions ou organes lymphatiques régionaux sont possibles.

3. Mélanome. Désigne un type agressif de tumeur. Le plus souvent, le mélanome survient sur le site d'un naevus blessé, qui augmente en taille, change de couleur et acquiert des contours inégaux. Une caractéristique de ce type de cancer est une forme d'éducation asymétrique, ainsi qu'une tendance aux saignements. Le néoplasme malin démange, augmente de taille. Au fur et à mesure que le processus se développe, la tumeur se transforme en ulcère. Le mélanome évolue rapidement et souvent des métastases.

4. Adénocarcinome. Au stade initial de développement, il ressemble à un nodule dense. Elle est localisée le plus souvent au niveau de l'aisselle, sous le sein. Avec le développement du processus tumoral, l'adénocarcinome se développe dans les tissus voisins. Une tumeur de ce type est détectée extrêmement rarement et se caractérise par une croissance lente..

Il existe plusieurs types principaux de cancer de la peau, selon le type de cellules à partir desquelles la tumeur est formée. La détermination de la structure de la tumeur est nécessaire pour clarifier le diagnostic et effectuer un traitement approprié. De plus, la vitesse de sa propagation et le pronostic ultérieur dépendent du type de foyer oncologique. Les oncologues distinguent les types de cancer de la peau suivants:

1. Cellule basale (basaliome). Le carcinome basocellulaire est la forme la plus courante de cancer de la peau. Il provient des cellules épithéliales basales. Le basaliome est caractérisé par un développement lent et soudain et une évolution relativement favorable. Contrairement à d'autres types de cancer de la peau, il métastase rarement. Le carcinome basocellulaire est généralement localisé dans l'aile du nez, l'arête du nez, le front, la lèvre supérieure et le pli nasolabial. Un endroit rare pour ce type de cancer est le cou et les oreilles. Il existe plusieurs formes de carcinome basocellulaire:

Cancer de la peau - signes précoces, symptômes, causes et traitement du cancer de la peau

Bonne journée, chers lecteurs!

Dans cet article, nous examinerons avec vous une maladie telle que le cancer de la peau, et tout ce qui y est lié - les premiers signes, symptômes, stades de développement, causes, types, diagnostic, traitement, médicaments, remèdes populaires, prévention et autres informations utiles.

Qu'est-ce que le cancer de la peau?

Le cancer de la peau est une maladie cutanée maligne causée par une altération de la transformation des cellules de l'épithélium squameux stratifié avec un polymorphisme important.

Le principal symptôme du cancer de la peau est l'apparition d'un néoplasme sous la forme d'un petit phoque, de couleur brun foncé, rouge ou même noir, bien que la couleur puisse ne pas différer beaucoup de la couleur d'une peau saine. D'autres signes comprennent une hypertrophie des ganglions lymphatiques, une augmentation de la température corporelle, une couverture du néoplasme avec des écailles et une sensibilité à la palpation..

Le principal facteur de risque de cancer de la peau est l'exposition de la peau aux rayons ultraviolets (lumière du soleil). C'est pourquoi le développement du cancer de la peau se produit le plus souvent dans les zones ouvertes de la peau exposées au soleil - le front, le nez, les oreilles, les coins des yeux et d'autres parties de la tête. Les néoplasmes cutanés malins sur le tronc, les bras et les jambes sont assez rares, dont le pourcentage ne dépasse pas 10% de tous les cas de la maladie.

Il est courant de subdiviser le cancer de la peau en plusieurs types - mélanome, carcinome basocellulaire, adénocarcinome, carcinome épidermoïde et sarcome de Kaposi, chacun ayant sa propre évolution clinique..

Développement du cancer de la peau

Le développement du cancer de la peau se produit progressivement, sur 4 stades, mais le mélanome a également un stade nul, dans lequel il existe déjà une sorte de néoplasme sur la peau, par exemple une tache de rousseur, un grain de beauté ou un autre naevus. Une visite opportune chez un médecin au stade zéro donne une prévision de près de 100% d'une issue favorable de la maladie, car dans ce cas, seule la couche supérieure de la peau est affectée.

Examinons plus en détail les étapes du développement du cancer de la peau:

Cancer de la peau de stade 1 (stade initial) - caractérisé par un néoplasme visible en un seul endroit, jusqu'à 2 cm de diamètre, qui se déplace avec le mouvement de la peau, tandis que les couches inférieures de l'épiderme sont également impliquées dans le processus pathologique. Il n'y a pas de métastases. Le pronostic du rétablissement complet du patient est favorable.

Cancer de la peau de stade 2 - caractérisé par un néoplasme malin douloureux visible, d'un diamètre d'environ 4 mm et l'absence de métastases. Dans de rares cas, il existe une métastase sous la forme d'une inflammation de l'un des ganglions lymphatiques les plus proches. Avec une détection rapide, le pronostic est rassurant - le pourcentage de survie à 5 ans est d'environ 50% des patients.

Cancer de la peau de stade 3 - caractérisé par un néoplasme grumeleux ou squameux, très douloureux, qui, en raison de sa croissance vers les tissus sous-cutanés, a un mouvement limité. Les métastases ne sont présentes que dans le système lymphatique, les organes internes au stade 3 sont touchés. Le pronostic est relativement rassurant - le taux de survie est d'environ 30% de tous les patients.

Cancer de la peau de stade 4 - caractérisé par une augmentation de la taille et de la sensibilité, affectant souvent d'autres zones de la peau. La tumeur pousse déjà profondément sous la peau, capturant parfois le processus pathologique des os ou des tissus cartilagineux situés sous la tumeur cutanée. Un saignement de la tumeur est souvent noté, tandis que les cellules pathologiques à travers la circulation sanguine sont transportées dans tout le corps, l'empoisonnant. Pour cette raison, en plus des dommages au système lymphatique, les métastases se propagent à de nombreux organes, affectant principalement le foie, puis les poumons, etc. Le pronostic est décevant - le taux de survie est d'environ 20% de tous les patients.

Cancer de la peau - statistiques

Les hommes et les femmes sont à risque d'apparition et de développement d'un cancer de la peau, en particulier ceux de plus de 60 ans, les personnes à la peau claire, ainsi que les personnes qui restent souvent au soleil, les amateurs de salons de bronzage sont sensibles à la maladie.

Environ 90% des tumeurs malignes apparaissent et se développent sur le cuir chevelu - nez, front, oreilles. Les 10% restants sont les bras, les jambes, le torse.

Le cancer de la peau occupe la première place parmi toutes les maladies oncologiques, tandis qu'environ 12% de tous les types de cancer touchent les hommes, environ 17% les femmes.

Le mélanome est la forme la plus courante de cancer de la peau - en 2014 - environ 55% de tous les cas.

La maladie a tendance à rajeunir - d'année en année, les maladies cutanées malignes surviennent plus souvent chez les jeunes. De plus, chaque année, le nombre de cas de cancer de la peau augmente d'environ 4,5%.

Le pronostic de survie varie selon le lieu de résidence: résidents américains - environ 88%, Australie et Nouvelle-Zélande - environ 85%, Europe - 73%, pays en développement - environ 50%.

Cancer de la peau - ICD

CIM-10: C43-C44;
CIM-9: 172, 173.

Symptômes du cancer de la peau

Le principal symptôme du cancer de la peau est l'apparition d'un néoplasme, rose, rouge, brun ou noir, qui, au fur et à mesure que la maladie progresse, augmente de taille, devient douloureux et même très douloureux, se propage jusqu'aux couches inférieures de la peau, et même plus profondément que la peau, jusqu'aux os..

Les premiers signes de cancer de la peau

  • Une petite tache indolore, une plaque brillante ou un nodule gris-jaune qui apparaît sur la peau;
  • Le néoplasme a une couleur inhabituelle en comparaison avec les taches de rousseur, les grains de beauté et d'autres formations sur la peau;
  • La tumeur n'a pas de frontières claires;
  • Après un certain temps, la croissance peut démanger, démanger, picoter;
  • Le néoplasme augmente en taille;
  • Fatigue chronique.

Symptômes du cancer de la peau

Parmi les principaux signes de cancer de la peau figurent:

  • Un néoplasme avec des limites floues, souvent avec une division et une couleur inhabituelles pour une peau saine ou des formations telles que des taches de rousseur et des grains de beauté, dont la taille varie de 4 à 6 mm de diamètre;
  • Fatigue chronique, malgré un repos adéquat du patient;
  • Diminution de l'appétit, perte de poids rapide;
  • Ganglions lymphatiques enflés, principalement proches du néoplasme;
  • Syndrome douloureux pendant toute la durée de la maladie, aggravé par une exacerbation ou le développement d'un cancer.

Symptômes du cancer de la peau, selon son type:

Le mélanome est l'un des types de cancer les plus dangereux et se caractérise par un développement rapide et une propagation avec un grand nombre de métastases. L'apparition en soi est impossible, puis le développement du mélanome se produit à partir d'une autre formation déjà présente sur la peau - un naevus (grains de beauté, taches de rousseur). Les premiers signes de mélanome sont l'augmentation rapide de la taille du naevus, ainsi que le changement de sa couleur en une couleur autre que le brun. En outre, les signes de mélanome sont: une augmentation de la densité de la tumeur, ses démangeaisons, son gonflement, son gonflement et, après un certain temps, des ulcères apparaissent sur la tache de rousseur ou la tache de naissance précédente.

Le basaliome est caractérisé par l'apparition d'un seul néoplasme légèrement surélevé au-dessus de la peau, en forme d'hémisphère, peint dans une couleur grisâtre, rosâtre ou naturelle (couleur de la peau), avec un éclat nacré. La surface de la tumeur est principalement lisse, mais en son centre il y a des écailles, à l'ouverture desquelles une érosion s'ouvre et du sang apparaît. Le développement du carcinome basocellulaire est assez long - une augmentation de taille peut prendre des années. Les métastases ne sont pas non plus particulièrement caractéristiques de ce type de cancer de la peau, elles ne dérangent qu'occasionnellement le patient. L'apparition d'un basaliome est généralement observée sur la peau du visage, tandis que le travail des organes les plus proches de la tumeur est perturbé.

Carcinome épidermoïde de la peau - caractérisé par une augmentation rapide de la taille du néoplasme, qui ressemble à un nodule dense et grumeleux ressemblant à la surface d'un chou-fleur, coloré dans une teinte rouge ou brunâtre. La formation peut s'écailler ou même avoir des croûtes. Au fur et à mesure qu'elle se développe, la tumeur prend la forme d'une verrue avec des ulcères et des saignements périodiques. Le carcinome épidermoïde de la peau n'apparaît que sur la peau exposée aux rayons du soleil.

Adénocarcinome - caractérisé par l'apparition et le développement de tumeurs principalement dans des endroits avec une grande accumulation de glandes sébacées - aisselles, plis sous le sein et d'autres parties du corps. L'adénocarcinome de la peau ressemble à un petit nodule ou tubercule, qui au début a un développement assez lent, cependant, quand il entre en phase active, la tumeur grossit rapidement et les tissus jusqu'aux muscles sont affectés. Est une forme relativement rare de cancer de la peau.

Le sarcome de Kaposi est caractérisé par l'apparition de multiples néoplasmes malins sur la peau, impliquant souvent le système lymphatique, les muqueuses et les organes internes dans le processus pathologique. Dans 50% des cas, elle survient chez les hommes infectés par le VIH et accompagne souvent d'autres types de maladies malignes - leucémie, lymphosarcome, lymphome de Hodgkin (lymphogranulomatose), myélome multiple. Les néoplasmes du sarcome de Kaposi sont de petites taches denses, s'élevant légèrement au-dessus de la peau, peintes dans des couleurs allant du rouge et du bordeaux brillant au bleu-violet, avec une surface brillante, parfois légèrement rugueuse. Lorsque les taches sont combinées en une tumeur, un ulcère peut apparaître sur elles, tandis que le patient peut ressentir des picotements, des démangeaisons et un gonflement à cet endroit. Des symptômes supplémentaires peuvent inclure des nausées, de la diarrhée, des vomissements de sang, une toux accompagnée d'expectorations sanglantes, des douleurs en mangeant. Le développement du sarcome de Kaposi est lent.

Complications du cancer de la peau

Parmi les complications du cancer de la peau figurent:

  • Saignement tumoral;
  • Accession d'une infection bactérienne contribuant à l'apparition d'une suppuration;
  • Germination de la tumeur sous la peau - aux os, au tissu cartilagineux, au cerveau, au globe oculaire et à d'autres organes, en fonction de l'emplacement de la pathologie;
  • Issue fatale.

Causes du cancer de la peau

Les principales causes du cancer de la peau sont:

  • Exposition fréquente et prolongée de la peau aux rayons ultraviolets - rayons du soleil, lampes ultraviolettes dans les salons de bronzage, c'est pourquoi le cancer de la peau apparaît souvent chez les personnes travaillant en plein soleil, les baigneurs de soleil, ainsi que les résidents des Territoires du Sud;
  • Peau trop claire avec une faible production de mélanine;
  • Irradiation de la peau avec des rayons radioactifs, rayonnement thermique;
  • Brûle;
  • Contact de la surface de la peau avec des substances cancérigènes - métaux lourds, arsenic, goudron, fumée de tabac;
  • Manger des produits alimentaires contenant des nitrates et des nitrites - viandes fumées, aliments frits, conserves, cornichons, pastèques non saisonnières, melons et autres aliments;
  • Abus d'alcool, tabagisme;
  • Blessure à une taupe - une coupure lors du rasage, une égratignure ou une déchirure;
  • Le tatouage, qui est associé à une violation de l'intégrité de la peau et à la présence de substances cancérigènes dans les peintures / encres - aluminium, titane, arsenic, nickel et autres;
  • La présence de naevus - chaque naevus, avec certains facteurs pathologiques, est une source potentielle de l'apparition d'une tumeur cancéreuse;
  • Facteur héréditaire;
  • Âge - il y a une augmentation du nombre de patients atteints de cancer de la peau chez les personnes à l'âge de la retraite (plus de 60 ans);
  • Infection - la présence dans le corps de virus de l'hépatite, d'herpès, de papillome, d'immunodéficience humaine (VIH), de champignons et autres;
  • La présence de diverses maladies - corne cutanée, kératome, lupus érythémateux, maladie de Bowen, leucémie, syndrome de Gorlin-Goltz, dermatite et autres maladies chroniques de la peau (psoriasis, eczéma, lichen).

Et encore - des solariums! En 2009, des scientifiques de plusieurs pays ont mené des recherches et ont constaté qu'en visitant les salons de bronzage, le risque de développer des cellules cancéreuses augmente de 75%! Ceci malgré le fait que certains fabricants de lampes pour de telles armoires notent la sécurité de leurs lampes. De plus, la visite d'un solarium augmente le risque de mélanome rétinien..

Types de cancer de la peau

Le cancer de la peau est classé dans les types suivants:

Le carcinome basocellulaire de la peau (carcinome basocellulaire, épithéliome basal, carcinome cellulaire de la peau) - se trouve dans 75% ou moins des cas, mais est le type de maladie cutanée maligne le moins dangereux. Le taux de survie est proche de 100%. Des métastases se développent chez moins de 1% des patients. Elle se caractérise par la destruction rapide du tissu entourant la tumeur. Les principales raisons de l'apparition sont - prédisposition génétique (facteur héréditaire), perturbation du système immunitaire, exposition au corps à des substances cancérigènes, rayonnement ultraviolet, brûlures.

L'apparition se produit le plus souvent dans la couche supérieure de la peau (épiderme), dans les follicules, sur le cuir chevelu. Basalioma est divisé en plusieurs types:

  • Surface;
  • Pigmenté;
  • Tumeur;
  • Ulcéreuse;
  • Cicatrice atrophique;
  • Fibroépithélial.

Cancer de la peau épidermoïde (synonymes: épithéliome, spinaliome) - se trouve dans 25% ou moins des cas. Le pronostic de survie dépend en grande partie du stade auquel la maladie a été détectée et dans les premiers stades est de 90%, à 2-3 stades - jusqu'à 45%. La rechute se développe chez 40% des patients. L'apparition se produit le plus souvent sur les zones du corps exposées au soleil et rarement sur les organes génitaux. Les rayons du soleil, les brûlures fréquentes ou les dommages mécaniques de la peau au même endroit sont la cause la plus courante de développement..

Le mélanome est retrouvé dans 2 à 10% des cas et est le type de cancer de la peau le plus malin, entraînant la mort chez près de 90% des patients. Caractérisé par un développement rapide.

De plus, il y a:

  • Adénocarcinome;
  • Lymphome cutané.

Diagnostic du cancer de la peau

Le diagnostic du cancer de la peau comprend les méthodes d'examen suivantes:

  • Examen visuel à l'aide d'un microscope à épiluminescence;
  • Anamnèse;
  • Biopsie tissulaire avec examen de laboratoire supplémentaire pour la présence de cellules cancéreuses;
  • Analyse sanguine générale;
  • Chimie sanguine;
  • Tomodensitométrie (CT);
  • Imagerie par résonance magnétique (IRM);
  • Radiographie;
  • Examen échographique (échographie).

En cas de suspicion d'implication du système lymphatique dans le processus pathologique, une biopsie par aspiration à l'aiguille fine est prescrite.

Traitement du cancer de la peau

Comment le cancer de la peau est-il traité? Le traitement du cancer de la peau peut inclure les traitements suivants, dont le choix dépend du diagnostic, du stade et de la forme de la maladie:

1. Traitement chirurgical
2. Radiothérapie
3. Chirurgie micrographique selon le MOHS
4. Thérapie cryogénique;
5. Thérapie au laser;
6. Thérapie médicamenteuse.

1. Traitement chirurgical

Le traitement chirurgical est l'un des principaux traitements du cancer de la peau, qui consiste à éliminer physiquement la tumeur et d'autres tissus impliqués dans le processus pathologique dans lequel les cellules cancéreuses ont été découvertes. Les ganglions lymphatiques affectés peuvent également être retirés..

2. Radiothérapie

La radiothérapie est utilisée lorsque le traitement chirurgical n'a pas apporté le résultat souhaité, ainsi qu'en combinaison avec un traitement chirurgical, ou dans le cas où le traitement avec un scalpel est impossible - si la tumeur est dans le coin des yeux, sur le nez et d'autres endroits similaires.

Les indications supplémentaires pour l'utilisation de la radiothérapie comprennent les stades initiaux du cancer, la présence de métastases, l'apparition de rechutes et la prévention du développement de la maladie après un traitement chirurgical (opération)..

La radiothérapie implique l'exposition des zones du corps touchées par les cellules cancéreuses aux rayonnements ionisants.

L'avantage de la radiothérapie est un bon effet cosmétique - pas de cicatrices d'objets coupants, indolore. L'inconvénient de la radiothérapie est l'empoisonnement du corps par des substances radioactives, ce qui endommage souvent les organes et les tissus sains du corps..

Parmi les méthodes de radiothérapie pour le cancer de la peau figurent:

La méthode d'irradiation fractionnée - implique une seule cure d'irradiation d'une tumeur maligne avec une forte dose de rayonnement - jusqu'à 4000 rad, fractionnellement, en 10-15 jours.

L'avantage de l'irradiation fractionnée est l'absence de traitement répété, car les radiations ont tendance à s'accumuler dans le corps et une évolution répétée peut entraîner une nécrose des tissus adjacents à la tumeur, des modifications de la vascularisation.

Avec un cycle unique de rayonnement fractionné, les tissus sains sont moins endommagés, tandis que les cellules cancéreuses sont détruites en premier..

Méthode d'irradiation concentrée à courte focale selon Shaul - implique l'irradiation d'un cancer malin avec du radium en une seule dose de 400-800 rad, et dans la dose totale du cours - 6000-8000 rad., À l'aide d'un tube à rayons X spécial.

La méthode d'irradiation de Schaul est basée sur la distribution de l'énergie des rayons X et des rayons γ entre la tumeur et les tissus environnants. Pour cette raison, la dose maximale de rayonnement tombe sur la tumeur elle-même et le tissu environnant est moins irradié.

Cette méthode remplace l'ancienne méthode d'irradiation au radium..

Étapes de la radiothérapie

Le traitement du cancer de la peau des stades 1 et 2 est effectué à l'aide d'une radiothérapie à focalisation courte en une dose unique de 300 à 400 heureux et un dosage total de 5000 à 7000 heureux. De fortes doses uniques peuvent raccourcir la durée du traitement, mais elles laissent de pires imperfections cosmétiques sur la peau. Le pronostic de récupération est de 95 à 98% avec irradiation au stade 1 et de 85 à 87% au stade 2.

Le traitement des cancers cutanés de stades 3 et 4 est réalisé par irradiation aux rayons X profonds sur un appareil au césium ou télégamma. Une dose unique ne doit pas dépasser 250 rad (au stade 3). La dose totale est déterminée par le médecin traitant.

Après irradiation, ils peuvent en outre prescrire un traitement chirurgical ou électrochirurgical..

Le traitement chirurgical d'une tumeur maligne de la peau est également indiqué pour le cancer aux rayons X sur fond de cicatrices, ainsi que pour les rechutes.

Après la radiothérapie, les patients doivent consulter un médecin pour un suivi tous les 6 mois, pendant 5 ans.

Résultats de la radiothérapie

Les résultats de la radiothérapie pour le cancer dépendent en grande partie de l'emplacement, de la profondeur et du stade du cancer, ainsi que de la méthode de rayonnement et des rayons utilisés..

L'efficacité de la radiothérapie pour le cancer de la peau diminue dans les situations suivantes:

  • Stades tardifs de la maladie;
  • Dans le type basocellulaire de cancer de la peau, dans lequel des cellules résistantes aux radiations sont souvent présentes;
  • En cas de pathologie au niveau de l'incision oculaire, oreillette;
  • Avec la propagation des cellules cancéreuses aux tissus osseux et cartilagineux;
  • Le développement de la maladie s'est produit dans le contexte du lupus, des cicatrices cutanées, en raison desquelles le tissu environnant est affaibli et ne peut pas donner la réponse nécessaire à l'irradiation aux rayons X;
  • Avec une sélection incorrecte de la qualité des faisceaux, de la tension appropriée et du dosage de rayonnement.

3. Chirurgie micrographique selon le MOHS

Le traitement micrographique MOHS du cancer de la peau a été développé par le chirurgien Frederic E. Mohs: 1910-2002. La méthode de traitement est basée sur une incision microscopique du bord de la tumeur sous anesthésie locale, à un angle de 45 degrés, après quoi son type est déterminé dans des conditions de laboratoire en colorant les bords de la tumeur. En outre, la tumeur est congelée et coupée en morceaux minces, de seulement 5 à 10 microns d'épaisseur, après quoi elle est à nouveau colorée dans des conditions de laboratoire en utilisant une méthode spéciale, et si les cellules cancéreuses ne sont pas trouvées dans 2 fragments d'affilée, la tumeur a été retirée et la zone cutanée est reconstruite, si sont trouvés, des études avec des micro-incisions sont poursuivies jusqu'à ce qu'elles soient trouvées.

Le pronostic pour la guérison MOHS est de 97% à 99,8%. D'autres avantages incluent un défaut cosmétique minimal sur la peau.

4. Thérapie cryogénique

La thérapie cryogénique implique l'élimination d'une tumeur et d'autres tissus affectés par les cellules cancéreuses en les exposant à des températures ultra-basses, par exemple, l'azote liquide.

Prévoir

Le pronostic de guérison d'un cancer de la peau dépend en grande partie du type de tumeur, du stade de la maladie, du traitement opportun et adéquat et, bien sûr, du Seigneur.!

Comparativement, les tumeurs malignes à la surface de la peau ont un pronostic plus favorable que le cancer des organes internes..

En général, le pronostic de récupération est:

  • 1-2 stade de la maladie - 80-100% de son résultat positif;
  • 3-4 stade de la maladie - 40 à 50% de son résultat positif.

Cependant, rappelez-vous, même si le pronostic et l'évolution de la maladie sont complètement défavorables et que certaines personnes, en particulier les médecins, ont perdu confiance en un meilleur résultat, essayez de ne pas désespérer et essayez de vous tourner vers Dieu. Il y a de nombreux témoignages dans le réseau lorsque les malades après la repentance et la confession ont reçu la guérison du Seigneur. À propos, les Écritures contiennent des passages tels que:

«Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos» (Matthieu 11:28)

"Car" quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé "(Romains 10:13)

«Mais il a pris nos infirmités sur lui et a porté nos maladies. et par ses meurtrissures nous sommes guéris "(Ésaïe 53: 4,5)

Traitement du cancer de la peau avec des remèdes populaires

Important! Avant d'utiliser des remèdes populaires pour le cancer, assurez-vous de consulter votre médecin!

La méthode de traitement du lauréat du prix Nobel Otto Warburg. Otto Warburg est le créateur de la théorie biochimique du cancer, estimant que le développement de cette maladie est dû à la présence de parasites dans le corps, en particulier Trichomonas. Son traitement consiste à faire ce qui suit quotidiennement:

1. Soda. De nombreux médecins notent que les cellules cancéreuses meurent dans un environnement alcalin, il est donc recommandé d'alcaliniser le corps. Cela peut être fait avec du bicarbonate de soude ou du calcium. Il n'y a qu'un seul secret - le calcium en lui-même ne peut pas être assimilé par le corps, cela nécessite du magnésium. Pour être efficace, vous devez prendre du magnésium avec du calcium dans un rapport de 1: 2. Une grande quantité de magnésium se trouve dans les légumes verts, rappelez-vous simplement que le magnésium est détruit pendant le traitement thermique, vous devez donc manger les légumes verts crus. En outre, dans la viande, de nombreux complexes minéraux pharmaceutiques et d'autres sources, il existe principalement du carbonate de calcium, qui est difficile à assimiler pour le corps.Par conséquent, pour saturer en calcium, il est préférable d'utiliser ses sources végétales - divers légumes verts, par exemple, les feuilles de navet.

2. Consommation d'iode, qui est abondante dans les algues et autres algues. D'autres sources d'iode diluent 1 goutte de cette substance dans l'eau et boivent le liquide à l'intérieur, ainsi que l'application de filets d'iode sur la peau.

3. L'utilisation d'amygdaline (vitamine B17), dont une grande quantité se trouve dans les noyaux des noyaux d'abricot. Cependant, rappelez-vous que ces noyaux contiennent une toxine, vous ne pouvez donc pas en manger beaucoup..

4. Tenez dans votre bouche 1 cuillère à soupe. une cuillerée d'huile de lin pendant 15-20 minutes, puis recrachez-la. Si des Trichomonas sont présents, l'huile deviendra blanche car ces parasites l'adorent et y pénètrent calmement, donnant à l'huile une teinte blanche.

5. Buvez une décoction d'herbes avec la présence obligatoire de feuilles de bardane et de bouleau dans la collection. De plus, pour le meilleur effet, il est également recommandé de consommer du chaga, du cornouiller et des baies de sureau.

6. Il est nécessaire de nettoyer le corps des toxines.

7. Suivez un cours d'utilisation du médicament de Trichomonas, par exemple - "Trichopol".

8. Refuser pendant la durée du traitement des aliments qui contribuent à la formation d'un environnement acide à l'intérieur du corps - produits laitiers, produits à base de farine, bonbons. La viande peut être consommée, mais seulement en petites quantités et bouillie uniquement. Les jus de légumes fraîchement pressés sont très utiles.

Chaga (champignon de bouleau). Lavez et râpez soigneusement le chaga. Ensuite, diluez 1 partie de chaga râpé dans 5 parties d'eau bouillie tiède et mettez de côté ce remède populaire contre le cancer de la peau pour perfusion pendant 2 jours. Ensuite, filtrer et boire 100 ml de perfusion 3 fois par jour, 30 minutes avant les repas. Vous devez conserver le produit au réfrigérateur, mais pas plus de 4 jours. Il convient également de noter que le chaga ne doit pas être pris simultanément avec de la pénicilline ou du glucose intraveineux..

Ciguë. Les guérisseurs traditionnels recommandent d'utiliser la pruche même pour traiter le cancer du foie, de l'estomac, de l'œsophage, du sein et d'autres types. Pour préparer le produit, versez 2 tasses de vodka dans un pot de 3 litres et commencez à remplir le pot d'un tiers avec des pousses de pruche finement hachées, en le secouant périodiquement dans le pot (vous ne pouvez pas le broyer dans un hachoir à viande, sinon il y aura une concentration élevée). Après avoir rempli le pot d'un tiers avec une pruche, remplissez-le à ras bord de vodka et fermez le couvercle. Mettez le produit au réfrigérateur pendant 14 à 18 jours, pour infuser en le secouant tous les jours.

Il est nécessaire d'appliquer l'infusion de pousses de pruche le matin, avant les repas. Le premier jour - 1 goutte par verre d'eau, le deuxième jour - 2 gouttes par verre, le troisième jour - 3 gouttes, et ainsi de suite jusqu'à 40 gouttes par jour, puis réduisez la dose de 1 goutte pour atteindre 1 goutte. Puis répétez le cours. Au total, vous devez suivre 3 cours.

Propolis. Il est préférable d'utiliser une combinaison de traitement folklorique avec de la propolis - pommade à la propolis et son utilisation à l'intérieur sous forme pure.

Les guérisseurs traditionnels pour le traitement du cancer recommandent de manger quotidiennement 5 à 7 g de propolis pure 3 à 5 fois par jour, en la mâchant soigneusement, une heure avant les repas.

La pommade à la propolis est considérée comme un puissant remède populaire externe anti-tumoral. Pour le préparer, vous devez mélanger 10 g de poudre de champignons veselka avec 100 g d'huile de propolis à 10-15%. La tumeur peut être traitée immédiatement après refroidissement.

Pour préparer 15% d'huile de propolis, il faut amener 1 kg de beurre non salé dans un bol en émail, puis le retirer du feu et y faire fondre 160 g de propolis purifiée et râpée, progressivement, pendant 30 minutes, en remuant la masse jusqu'à ce qu'elle deviendra homogène et ne refroidira pas. Il est recommandé de prendre une telle huile pour le traitement du cancer dans 1 cuillère à soupe. cuillère 3 fois par jour, 30 minutes avant les repas, arrosée d'une demi-cuillère à soupe d'eau bouillie.

Collection d'herbes "Monastic 16 herbes" du Père George. Ce remède populaire venait du monastère Timashevsky. Pour préparer la collection, il faut mélanger les plantes suivantes dans cette proportion - 25 g de sauge, 25 g d'ortie, 20 g de rose sauvage, ficelle, busserole et immortelle, 15 g d'absinthe et 10 g de calendula, camomille, thym, achillée millefeuille, agripaume, fleurs de tilleul, bourgeons de bouleau, herbe sèche des marais et écorce de nerprun. Mélangez le tout soigneusement et 6 cuillères à soupe. versez les cuillères de collection dans un bol en émail avec 2,5 litres d'eau bouillante, puis mettez les plats à feu doux et laissez mijoter le produit pendant 3 heures, jusqu'à ce que le liquide diminue d'environ la moitié. Ensuite, mettez de côté l'agent de refroidissement, filtrez-le et prenez 1 cuillère à soupe sous une forme chaude. cuillère 3 fois par jour, une heure avant les repas. Vous devez conserver le bouillon dans un récipient hermétiquement fermé, au réfrigérateur. Le cours du traitement est de 70 jours, après une pause de 15 jours et le cours, malgré les indicateurs, est répété. Aux stades avancés, les cours sont répétés tout au long de l'année. Il est très important, pendant le traitement, de se limiter à la levure, à la viande, aux épices, au fumé, au gras, aux épices et bien sûr à l'alcool.

Prévention du cancer de la peau

La prévention du cancer de la peau comprend le respect des directives suivantes:

  • Minimisez l'exposition fréquente à la lumière du soleil pendant une longue période, surtout si votre peau est trop claire;
  • Évitez de visiter les salons de bronzage;
  • Lorsque vous êtes sous le soleil, surtout pendant sa plus grande activité, utilisez un écran solaire, et il vaut mieux refuser de prendre le soleil à ce moment;
  • Si vous développez des ulcères, des fistules et d'autres néoplasmes suspects, consultez votre médecin;
  • Évitez les brûlures, ainsi que les dommages mécaniques de la peau, les papillomes, les verrues et autres formations;
  • Évitez le contact direct de la peau exposée avec des substances cancérigènes;
  • Suivez les règles d'hygiène personnelle;
  • Essayez de donner des produits alimentaires d'origine végétale, ainsi que des produits enrichis en vitamines et oligo-éléments;
  • Abandonnez l'alcool, arrêtez de fumer;
  • Abandonnez l'idée de tatouage sur le corps;
  • Si vous avez des maladies, consultez un médecin afin que la maladie ne devienne pas chronique.

Articles Sur La Leucémie