Les polypes de l'endomètre sont la variante la plus fréquente de la prolifération pathologique focale de la muqueuse utérine chez les femmes en âge de procréer et de préménopause.

Un polype est un néoplasme bénin - une tumeur de la couche basale de l'endomètre. Par conséquent, le seul moyen sûr de le traiter est l'ablation chirurgicale..

  1. Qu'est-ce que l'hystéroscopie opératoire?
  2. Indications et contre-indications de la polypectomie
  3. Comment se préparer à la chirurgie - analyses, quels jours faire?
  4. Progression de l'opération
  5. Période postopératoire: sortie, vie sexuelle, hygiène - recommandations
  6. Traitement après hystéroscopie du polype
  7. Grossesse après hystéroscopie d'un polype

Tout sur les polypes utérins: formes morphologiques, causes d'apparition, symptômes, leur combinaison avec la grossesse, lisez en détail ici

L'hystéroscopie reste une opération intra-utérine traditionnelle pour éliminer les polypes de l'endomètre.

Qu'est-ce que l'hystéroscopie?

L'hyteroscopie est une technique endoscopique à la fois diagnostique et chirurgicale..

  • La seule méthode qui vous permet d'examiner et d'opérer simultanément la pathologie de la surface interne de l'utérus sans une seule incision (ponction) sur le corps du patient.
  • Permet une intervention chirurgicale guidée par la vision.
  • Facilement toléré par le patient, car moins traumatisant.
  • Réduit le séjour à l'hôpital, ce qui réduit le coût du traitement.
  • Hystéro-résectoscope - un hystéroscope équipé d'un équipement de coupe.
  • Hystérorésectoscopie - hystéroscopie chirurgicale (opératoire, thérapeutique).

Au cours de l'hystérorésectoscopie des polypes de l'endomètre, des techniques électrochirurgicales, mécaniques et, moins souvent, au laser sont utilisées.

Equipement du complexe hystéroscopique électrochirurgical:

  • Télescope rigide de 4 mm.
  • Coffret, diamètre 7-8 mm, avec un canal pour l'introduction d'instruments chirurgicaux.
  • Aiguille de ponction.
  • Noeud de coupe, coagulateur, curette.
  • Hystéropompe.
  • Électrodes.
  • Générateur de tension haute fréquence.
  • Source de lumière.
  • Caméscope et moniteur.
Complexe hystéroscopique Trois principaux effets tissulaires de l'hystéroscopie électrochirurgicale:
  • Dissection tissulaire
  • Coagulation
  • Séchage

Une onde électrique de l'hystéroscope coupe le tissu, l'autre se coagule (scelle), réalisant un saignement minimal (homéostasie).

L'étirement de la cavité utérine est une condition préalable à la réalisation d'une hystéroscopie. Lors de la polypectomie, elle est réalisée avec des solutions liquides - non électrolytiques: sorbitol, glycine, mannitol, etc..

Avec l'aide de l'hystéroscopie liquide, une visibilité claire et un bon contrôle de l'opération sont obtenus.

L'hystéroscopie électrochirurgicale des polypes utérins fournit un effet thérapeutique optimal, un traumatisme minimal et une récupération postopératoire rapide.

Il s'agit d'une direction prometteuse dans le traitement des polypes de l'endomètre, mais elle est aujourd'hui utilisée dans une mesure limitée..

Contre-indications pour l'hystéroscopie laser:

  • Localisation du polype au-dessus du tiers inférieur du canal cervical.
  • Maladies du système hématopoïétique: Welhoff, Willebrand, autres conditions avec syndrome hémorragique.
  • Hypersensibilité au rayonnement lumineux.
  • Maladie cardiovasculaire sévère, insuffisance rénale, emphysème pulmonaire, etc..

L'hystéroscopie thérapeutique, comme toute intervention chirurgicale, a ses propres indications et contre-indications.

Contre-indications absolues de l'hystéroscopie

  • Processus inflammatoire et infectieux des organes génitaux - existant, récemment transféré.
  • 3-4 degrés de pureté du frottis vaginal.
  • Maladie infectieuse extragénitale: amygdalite, grippe, pneumonie, pyélonéphrite, etc..
  • Grossesse.
  • Pathologie somatique sévère.

Contre-indications relatives à l'hystéroscopie

  • Sténose cervicale.
  • Cancer du col utérin.
  • Saignement utérin.

Indications pour l'opération de l'hystéroscopie du polype

  • Irrégularités menstruelles.
  • Écoulement sanglant et purulent des organes génitaux, en particulier chez les femmes ménopausées.
  • Infertilité.
  • Formation de masse suspectée (polype endométrial?) Dans l'utérus par échographie.

Pour que l'opération soit réussie, il est important de savoir se préparer à l'hystéroscopie de l'utérus avec un polype, quels examens subir.

Examens avant la chirurgie

  • Examen gynécologique sur chaise.
  • Colposcopie.
  • Échographie des organes pelviens.
  • Hémogramme complet avec numération leucocytaire.
  • Biochimie du sang: bilirubine, glucose.
  • Fluorographie.
  • ECG avec interprétation.
  • Tests sanguins pour la syphilis: RV.
  • Dépistage du VIH.
  • Recherche sur l'hépatite virale B, C: HbcAg, a-HCV.
  • Frottis de propreté vaginale.
  • Frottis cervical pour la cytologie (test PAP)
  • Consultation avec un cardiologue.
Retour à la table des matières

Préparation à l'hystéroscopie pour éliminer un polype

La préparation du médicament hormonal avant le retrait du polype n'est pas effectuée.

Quel jour du cycle l'hystéroscopie est-elle effectuée:

  • Les polypes sont de préférence éliminés dans la première phase du cycle menstruel, de manière optimale les jours 7, 8, 9.
  • Pour les patientes prenant des contraceptifs oraux combinés, la polypectomie peut être réalisée n'importe quel jour du cycle.

La veille de l'opération - ne pas se doucher, ne pas utiliser de produits vaginaux.

Parfois, selon les indications, le soir à la veille de l'hystéroscopie, il est recommandé de faire un lavement nettoyant.

Préparation hygiénique - enlevez les poils de la zone du bikini. En d'autres termes, à la veille de l'hystéroscopie, vous devez soigneusement raser le pubis et le périnée.

Le jour de la chirurgie - ne pas boire ni manger le matin, prendre une douche hygiénique.

Quels effets personnels apporter à l'hôpital?
Peignoir, chaussons, culottes confortables, serviettes hygiéniques (3-5 gouttes).

Hystéroscopie du polype utérin - le déroulement de l'opération

L'élimination des polypes endométriaux petits et moyens, non compliquée par de gros ganglions fibroïdes, synéchies en 3 étapes de leur développement, est réalisée dans une petite salle d'opération.

Les grands polypes fibreux pariétaux sont retirés dans une grande salle d'opération. Cette procédure est appelée opérations complexes..

Pour l'hystéroscopie, le patient est accompagné d'un agent de santé. Avant d'entrer en salle d'opération, elle remet un sac avec ses effets personnels et, dans un drap stérile, se dirige vers la chaise de manipulation.

Dans le fauteuil gynécologique, des couvre-chaussures stériles sont placés sur les jambes du patient. Les organes génitaux externes, la surface interne des cuisses sont traités avec un désinfectant. Après des manipulations préliminaires, le patient est immergé sous anesthésie.

L'hystéroscopie du polype endométrial est réalisée sous anesthésie intraveineuse générale à court terme (15-20 minutes).

Les produits d'anesthésie intraveineuse modernes fournissent un effet analgésique à 100% et sont généralement bien tolérés.

Hystéroscopie diagnostique des polypes utérins

À l'aide de dilatateurs vaginaux "miroirs", le chirurgien expose le col de la patiente, désinfecte. La lèvre avant du cou est saisie avec une pince à balle et abaissée. Le canal cervical est étiré par les dilatateurs de Gegar à la largeur de l'hystéroscope et un équipement endoscopique est inséré dans l'utérus.

La révision de la cavité utérine est effectuée dans le sens des aiguilles d'une montre. Le fond, les coins des trompes, les parois latérales, l'isthme et le canal cervical sont examinés séquentiellement. Évaluer la forme et le relief de la paroi utérine, l'état de l'endomètre et l'accessibilité des trompes de Fallope.

Hystéroscopie de l'endomètre À quoi ressemblent les polypes de l'endomètre pendant l'hystéroscopie:

Les polypes fibreux sont des formations ovales blanchâtres uniques, souvent de petite taille (jusqu'à 0,5x1,5 cm), émanant de la muqueuse utérine. Ils "s'assoient" sur une jambe fine. Avoir une structure dense, une surface lisse.

Mais parfois, il y a aussi de gros polypes fibreux. Ils s'adaptent parfaitement à la surface de la paroi utérine et ressemblent à un endomètre atrophique.

Hystéroscopie. Polype de l'endomètre fibreux

Les polypes glandulaires, glandulaires-kystiques, glandulaires-fibreux sont des formations rose pâle, jaunâtre ou grisâtre de forme irrégulière oblongue et conique avec une surface lisse et un apex vasculaire violet foncé. Habituellement grand
(de 0,5x1 cm à 5x6 cm).

Hystéroscopie. Polype glandulaire endométrial

Les polypes adénomateux sont des excroissances ternes, grises et lâches de petite taille (jusqu'à 0,5x1,5 cm). Ils peuvent «s'interpénétrer» dans le corps des polypes glandulaires et ne sont détectés que lors de l'examen histologique du tissu prélevé. Les polypes adénomateux sont sujets à la dégénérescence maligne.

Hystéroscopie. Polype adénomateux endométrial

Les polypes peuvent être uniques, peuvent être localisés en groupes. Le terme «polypose endométriale» comprend à la fois de multiples petits polypes endométriaux véritables à croissance dense et la forme polypoïde d'hyperplasie glandulaire de l'endomètre.

Hystéroscopie. Hyperplasie polypoïde de l'endomètre

Sous l'influence du courant circulant dans la cavité utérine, les polypes se balancent, s'aplatissent, changent de forme.

Après l'hystéroscopie diagnostique, le médecin procède à l'intervention chirurgicale - hystérorésectoscopie.

Hystéroscopie opératoire des polypes utérins

L'élimination des petits polypes (jusqu'à 1 cm) est réalisée avec une électrode en mode coupant ou coagulant.

Enlèvement des polypes moyens - la jambe du polype est excisée ou coagulée sous contrôle visuel. Le corps du polype est excisé avec des ciseaux et retiré de la cavité utérine avec une pince.

Pour éliminer les polypes poussant dans les orifices des trompes de Fallope ou les polypes fibreux pariétaux, utilisez une boucle de résectoscope ou un guide de lumière laser.

L'élimination des gros polypes est réalisée à l'aide d'une méthode mécanique ou électrochirurgicale: ciseaux, forceps ou boucle de résectoscope.

Hystéroscopie. Supprimer un polype avec une boucle

Une hystéroscopie de contrôle est obligatoire après une polypectomie. On vérifie si la jambe du polype avec la zone adjacente de l'endomètre basal est complètement excisée et coagulée, la force hémorragique du tissu endommagé est évaluée, etc..

Après une hystéroscopie thérapeutique du polype utérin, un curetage diagnostique séparé de l'endomètre doit être effectué. Tous les tissus prélevés pendant l'opération sont envoyés pour un examen histologique.

Combien de temps dure l'hystéroscopie d'un polype

  • Durée de l'élimination directe du polype - 5-10 minutes.
  • La durée de toute l'opération hystéroscopique - pas plus de 30 minutes.

Hystéroscopie - période postopératoire

À la fin de l'opération, la patiente est transférée sur une civière et pendant 2 à 4 heures placée dans l'unité de soins intensifs, où elle est sous la surveillance constante du personnel médical.

Pour éviter que la patiente ne gèle après l'anesthésie, elle est recouverte d'une couverture.

Après un certain temps, après la normalisation du bien-être, une femme peut utiliser ses effets personnels (mettre une robe de chambre, etc.), qui se trouvent dans sa table de chevet.

Complications possibles de l'hystéroscopie

  • Exacerbation des processus inflammatoires chroniques des organes génitaux.
  • Perforation ou rupture de l'utérus.
  • Embolie gazeuse (non exclue avec l'hystéroscopie liquide).
  • Saignement utérin postopératoire.
  • Troubles électrolytiques.
  • Blessure thermique des organes pelviens.
  • Réactions allergiques, choc anaphylactique.
  • Hématomètre.

Afin d'éviter des conséquences négatives, l'ablation du polype de l'endomètre par hystéroscopie doit être réalisée par un chirurgien endoscopique expérimenté, compétent dans les compétences nécessaires dans le respect de toutes les règles de l'opération.

Prévention des complications de l'hystéroscopie

  • Sélection adéquate des fluides en expansion, contrôle constant des volumes de liquide injecté et soutiré.
  • Support de pression intra-utérine moyenne: 75-80 atmosphères.
  • Dommages minimes au myomètre pendant l'hystérorésectoscopie.
  • Vitesse de fonctionnement rapide.

Recommandations après hystéroscopie du polype utérin

Après une simple hystérorésectoscopie des polypes utérins, en l'absence de plaintes, le patient peut sortir de l'hôpital le soir, le jour de l'opération, ou 24 heures après l'opération (le lendemain matin).

Après une hystéroscopie chirurgicale complexe d'un polype, la durée du séjour à l'hôpital passe à 2-3 jours (selon les indications).

Un congé de maladie est accordé sur demande à la sortie de l'hôpital. L'invalidité est déterminée selon les indications pendant 3-7 jours.

Si nécessaire, le patient peut se voir prescrire un traitement anti-inflammatoire antibactérien ambulatoire avec des céphalosporines ou du métronidazole (le nom de marque du médicament, le schéma posologique et la durée de son administration sont prescrits par le gynécologue traitant).

Récupération après hystéroscopie d'un polype de l'endomètre

  • Une bonne hygiène personnelle est importante.
  • Il est interdit d'utiliser des tampons vaginaux - 3 semaines après la chirurgie.
  • Évitez l'hypothermie, les efforts physiques intenses - 2-3 semaines.
  • Pas de bain dans la salle de bain - 2-3 semaines.
  • Interdiction de nager dans les piscines, les réservoirs naturels - 3 semaines.

Décharge après hystéroscopie du polype de l'endomètre

Après le retrait du polype de l'endomètre par hystéroscopie, il y a presque toujours un écoulement du tractus génital. Il s'agit d'une situation normale et ne nécessite aucun traitement particulier..

  • La nature de la décharge est peu sanglante, sanglante.
  • Durée de la sortie - de 2 à 4 semaines.
  • En cas de saignement abondant, une visite d'urgence chez un médecin.
  • En cas d'écoulement purulent abondant, un appel urgent au médecin traitant.

Avec l'écoulement de l'utérus, de petits «morceaux» de la muqueuse excisée peuvent sortir - cela ne contredit pas la norme.

Vie sexuelle après l'hystéroscopie

Un réexamen planifié du patient est réalisé 2 semaines après l'opération. Dans le même temps, les résultats de l'histologie seront prêts.

Si la période de récupération est réussie, s'il n'y a pas de contre-indications, le médecin permet au patient d'avoir une vie sexuelle comme d'habitude.

La vie sexuelle après l'hystéroscopie peut être reprise
après 2 semaines Retour à la table des matières

Traitement après hystéroscopie du polype de l'endomètre

Un traitement hormonal anti-rechute est-il nécessaire après le retrait des polypes de l'endomètre - cette question reste encore controversée.

La plupart des auteurs font les recommandations suivantes:

  • Si un examen histologique n'a révélé que des fibres fibreuses, fibreuses glandulaires ou des polypes recouverts d'une couche fonctionnelle de l'endomètre dans la cavité utérine, le traitement hormonal n'est pas effectué. Le patient reçoit un contrôle échographique dynamique régulier et un examen par un gynécologue tous les 3-6-12 mois.
  • Si, avec des polypes, l'histologie a montré une maladie gynécologique combinée, un traitement hormonal est prescrit.
Pathologie combinéeTraitement anti-rechute
Polypes fibreux glandulaires ou glandulaires sur fond d'hyperplasie endométriale simple, fibromes, adénomyose.Duphaston: 10-20 mg par jour de 5 à 25 jours du cycle pendant 6 mois.
ou
17-OPK: par voie intramusculaire, 250 mg dans la seconde moitié du cycle menstruel 2 fois par semaine pendant 3-6 mois.
Polypes adénomateux ou tout autre polypes associés à une hyperplasie atypique de l'endomètre.Médicaments contre la GnRH-A: Buserelin, Goserelin, Differelin pendant 6 mois.

Vérification de l'efficacité du traitement hormonal - échographie de l'utérus tous les 3, 6, 12 mois.

Traitement des polypes endométriaux récurrents

Que faire si, 9 à 12 mois après l'hystéroscopie, des polypes dans l'utérus réapparaissent?

Traitement des polypes endométriaux récurrents
/ dépend de l'âge du patient, de la structure histologique du polype et de la pathologie gynécologique concomitante /:

  • Thérapie hormonale.
  • Ablation électrochirurgicale de l'endomètre.
  • Hystérectomie.
Retour à la table des matières

Grossesse après hystéroscopie du polype de l'endomètre

La grossesse après élimination des polypes hystéroscopiques est autorisée 3 mois après la chirurgie ou immédiatement après la fin du traitement hormonal anti-rechute.

Si une femme ne souffrait pas d'infertilité avant la détection d'un polype, la grossesse après la polypectomie se produit sans problème, se déroule sans complications et se termine par un accouchement naturel.

S'il n'est pas possible de devenir enceinte après une hystéroscopie du polype utérin, cela signifie que la cause de l'infertilité n'est pas liée au polype.

Comment se passe l'ablation d'un polype avec hystéroscopie de l'utérus?

L'hystéroscopie est le «standard de référence» pour l'élimination des polypes dans la cavité utérine. Cette méthode permet non seulement de se débarrasser des excroissances pathologiques, mais également de visualiser tout ce qui se passe sur l'écran du moniteur connecté à l'appareil. Cela garantit une grande précision des actions du médecin, une probabilité extrêmement faible de complications et la fréquence des rechutes..

  1. Qu'est-ce que l'hystéroscopie
  2. Comment est la procédure
  3. Types d'hystéroscopie
  4. Préparation à l'hystéroscopie
  5. Comment se passe la récupération après l'hystéroscopie
  6. Sentiments du patient
  7. Séjour à l'hopital
  8. Traitement après retrait
  9. Temps de récupération après diverses méthodes de suppression
  10. Études de contrôle après une intervention chirurgicale dans l'utérus
  11. Recommandations pour la récupération après une chirurgie
  12. Complications possibles de l'hystéroscopie
  13. conclusions

Qu'est-ce que l'hystéroscopie

Il s'agit d'une intervention endovidéochirurgicale utilisant un équipement de haute technologie. Il se réfère à des opérations mini-invasives et est réalisé dans le bloc opératoire sous anesthésie et après une bonne préparation de la femme.

L'instrument principal est un hystéroscope. C'est un long tube avec un système optique situé à l'intérieur. En outre, divers dispositifs supplémentaires nécessaires à l'élimination des néoplasmes peuvent y être placés..

Auparavant, la soi-disant hystéroscopie en cabinet, qui était pratiquée en ambulatoire, était très populaire. Cependant, ses capacités étaient limitées (il ne permettait que de «regarder» la cavité utérine de l'intérieur, les polypes ne pouvaient pas être retirés de cette façon), donc aujourd'hui, il n'est pratiquement pas utilisé..

Comment est la procédure

L'hystéroscopie est réalisée en salle d'opération. La femme se couche sur une table spéciale (la chaise de Rakhman), les jambes levées et écartées. Un anesthésiste administre une anesthésie - généralement avec des médicaments intraveineux qui ont des effets hypnotiques et analgésiques. Il est extrêmement rare (si une intervention plus grave et à long terme est prévue, par exemple l'ablation du nœud myomateux), une anesthésie rachidienne est réalisée.

Après que la femme «s'endorme», le gynécologue procède directement à l'hystéroscopie. La séquence d'actions est la suivante:

  1. la membrane muqueuse du vagin et du col de l'utérus est traitée avec des solutions antiseptiques;
  2. à l'aide d'un ensemble d'instruments, le canal cervical est élargi de sorte que l'hystéroscope puisse passer librement dans la cavité;
  3. l'instrument est mis à l'intérieur de l'utérus, d'abord le médecin examine en détail toutes les structures (endomètre, coins utérins), si nécessaire, effectue certaines manipulations, par exemple l'ablation d'un polype ou un curetage.

Une fois que le médecin a terminé toutes ses actions, l'anesthésiste termine l'anesthésie et après une minute ou deux, la femme se réveille. Elle est transférée au service, où elle est surveillée pendant encore deux heures..

La durée de toute la procédure est généralement d'environ 20 à 30 minutes.

Types d'hystéroscopie

Options d'intervention endovidéochirurgicale:

  • diagnostic (le cabinet s'y applique également) - dans ce cas, le médecin n'effectue aucune intervention, mais confirme / réfute uniquement son diagnostic;
  • thérapeutique - si des manipulations supplémentaires sont effectuées, par exemple, élimination des polypes, cautérisation de l'endomètre.

Au cours de l'hystéroscopie diagnostique, un curetage de la cavité utérine peut être effectué. Le matériel résultant est envoyé pour un examen histologique, ce qui permet de déterminer s'il y a des changements dans l'endomètre et quels.

L'hystéroscopie thérapeutique est également appelée hystérorésectoscopie, car pendant la procédure, un appareil spécial est utilisé - un résectoscope. À sa fin, il y a des appareils ressemblant à des ciseaux, un scalpel et d'autres instruments chirurgicaux, ils enlèvent le polype dans la cavité.

Préparation à l'hystéroscopie

À la veille de la procédure, il est nécessaire de subir un examen clinique et de laboratoire complet, ce qui aidera à identifier les contre-indications à la manipulation et à prévenir les complications.

La liste minimale requise avant l'hystéroscopie:

  • tests sanguins et urinaires généraux, biochimie;
  • coagulogramme;
  • ECG, examen par un thérapeute;
  • recherche sur le groupe sanguin et le facteur Rh, la syphilis, le VIH, l'hépatite;
  • un frottis sur la flore du vagin;
  • oncocytologie;
  • Échographie des organes pelviens.

Si une femme a des maladies concomitantes, la liste peut être élargie. Par exemple, avec des varices, il est nécessaire de consulter un phlébologue et souvent une échographie des vaisseaux; en cas de maladies cardiaques, un examen par un cardiologue, etc..

Chaque étude a une durée de conservation de 10 jours à 6 mois.

Comment se passe la récupération après l'hystéroscopie

Une telle opération ne nécessite pas de rééducation à long terme, car elle ne cause pas de dommages importants au corps. Déjà le deuxième ou le troisième jour, la femme sort de l'hôpital. Si nécessaire, elle peut encore être en congé de maladie à la clinique prénatale pendant un certain temps.

Si l'opération était diagnostique, après deux heures d'observation, avec l'autorisation du médecin, vous pouvez rentrer chez vous.

Sentiments du patient

Immédiatement après la fin de l'hystéroscopie, la femme est transportée sur une civière jusqu'au service. Elle est déjà consciente, mais des maux de tête, des vertiges, des douleurs lancinantes dans le bas de l'abdomen, des écoulements sanglants du tractus génital peuvent la déranger. Il est recommandé de s'allonger pendant une heure ou deux, après quoi vous pouvez lentement sortir du lit, marcher et même manger.

Après six à huit heures, de toutes les sensations désagréables, il ne reste que l'inconfort dans le bas-ventre (cela peut ne pas déranger) et des écoulements sanglants. Ils ne sont pas abondants, diminuant progressivement de volume, comme les menstruations. Une petite quantité de caillots peut sortir immédiatement après la procédure, cela est autorisé. Ensuite, la nature de la décharge doit être maculeuse, elle peut durer jusqu'à deux semaines.

Séjour à l'hopital

Selon le déroulement de l'hystéroscopie, s'il y a eu des complications et ce qui a été exactement réalisé, le nombre de jours d'hospitalisation dépend. Si un objectif diagnostique a été poursuivi, une femme peut être renvoyée chez elle en quelques heures. Après le retrait du polype par hystéroscopie, il est généralement libéré après un jour ou deux.

Pendant son séjour à l'hôpital, une femme reçoit des analgésiques, une thérapie anti-inflammatoire. Si nécessaire, le traitement est complété en fonction des pathologies somatiques existantes (par exemple, des anticoagulants, des médicaments cardiaques, etc. sont prescrits). Ceci est nécessaire pour éviter les complications..

Traitement après retrait

Après une intervention chirurgicale pour enlever un polype dans l'utérus, il est nécessaire de choisir le traitement le plus efficace visant à prévenir la récidive de la maladie. Les médicaments sont sélectionnés en fonction du type de polype détecté. Tout le matériel retiré est envoyé pour un examen histologique, où des micropréparations sont préparées à partir de celui-ci et examinées sous un fort grossissement. Puis l'histologue donne son avis.

Le plus souvent, des médicaments hormonaux sont prescrits:

  • Dyufaston, Utrozhestan - 1-2 comprimés une fois par jour de 10 à 25 jours du cycle ou en mode continu.
  • Visanne - 1 comprimé par jour pendant 3-6 mois.
  • Contraceptifs oraux, la préférence doit être donnée au contenu du diénogest, par exemple Klayra. Prenez-les en continu pendant six mois ou plus.
  • Norkolut - 1-2 comprimés de 10 à 25 jours du cycle ou en mode continu pendant au moins trois mois.

Moins fréquemment, d'autres médicaments gestagènes sont prescrits, par exemple, des injections de progestérone, Ergométrile.

Prévention pratique et efficace des polypes dans la cavité utérine - le dispositif intra-utérin Mirena. Il peut être installé chez une femme de tout âge, particulièrement efficace en présence d'endométriose en tant que maladie concomitante.

Temps de récupération après diverses méthodes de suppression

La rééducation après hystéroscopie dure de deux à huit semaines. Cela dépend de la façon dont la procédure s'est déroulée, de ce qui a été effectué et s'il y a eu des complications dans la période postopératoire après le retrait du polype dans l'utérus. Il est nécessaire de clarifier les termes des restrictions individuellement avec le médecin traitant.

Études de contrôle après une intervention chirurgicale dans l'utérus

Le lendemain de l'hystéroscopie, les éléments suivants sont prescrits pour surveiller l'état de la femme:

  • analyse générale du sang et de l'urine;
  • biochimie;
  • coagulogramme.

Ils doivent être répétés 5 à 9 jours après l'opération. Pour contrôler le traitement, après l'intervention, le médecin de la clinique prénatale est désigné un à trois mois plus tard par échographie des organes pelviens. Ainsi, vous pouvez ajuster en temps opportun l'hormonothérapie précédemment recommandée pour empêcher la croissance des polypes..

Recommandations pour la récupération après une chirurgie

Malgré une santé généralement bonne, pour éviter les complications et une récupération rapide, vous devez suivre les conseils suivants:

  • exclure l'activité sexuelle dans un délai d'un mois après le retrait du polype;
  • ne visitez pas les bains, les saunas et évitez même les bains chauds, mais privilégiez une douche chaude;
  • ne pas soulever de poids, exclure toute autre activité physique importante.

La rééducation prend environ quatre semaines et pendant tout ce temps, vous devez suivre ces recommandations.

Complications possibles de l'hystéroscopie

L'incidence des conséquences négatives après une telle intervention intracavitaire pour éliminer les polypes est faible. Il est important de suivre les recommandations de votre médecin. Les complications suivantes sont possibles:

  • Exacerbation des processus inflammatoires chroniques dans le petit bassin. Pour les prévenir, après l'hystéroscopie, tout le monde se voit prescrire des antibiotiques à large spectre pendant 3 à 5 jours.
  • Saignement. Peut-être à la fois pendant la procédure elle-même et quelques heures après. Pour leur prévention, des médicaments hémostatiques sont prescrits, et si une femme prend des anticoagulants, ils sont annulés 24 heures avant l'hystéroscopie..
  • Perforation de l'utérus et lésion cervicale. Possible pendant la procédure. Le risque augmente en présence de fibromes utérins, de déformation de la cavité, après une intervention chirurgicale (par exemple, une césarienne). La perforation de l'utérus menace la femme d'une intervention répétée - il est nécessaire de suturer le défaut du myomètre. Les blessures au col de l'utérus sont moins visibles et moins dangereuses, elles restent généralement méconnues pendant un certain temps. Le plus souvent, la perforation de l'utérus est associée aux caractéristiques anatomiques de la structure des organes génitaux (avec un utérus bicorne, en selle, doublé, etc.).
  • Hématomètre - accumulation de sang et d'éléments endométriaux à l'intérieur de la cavité utérine à la suite d'un spasme cervical (le contenu ne peut pas s'échapper par lui-même).

conclusions

L'hystéroscopie est la méthode préférée pour éliminer les polypes de la cavité utérine. Il s'agit d'une opération peu traumatisante qui vous permet d'effectuer toutes les actions nécessaires avec une grande précision. Pour exclure les complications, vous devez subir un examen approfondi la veille et après l'hystéroscopie, respecter toutes les recommandations du médecin.

Hystéroscopie - examen

Peur et larmes: élimination du polype de l'endomètre par hystéroscopie. Préparation, anesthésie générale, thérapie postopératoire, résultats.

Bonne journée!

La raison pour laquelle je suis allé chez le gynécologue était la douleur constante dans le bas de l'abdomen. Après avoir fait une échographie des organes pelviens, le médecin a rendu un verdict - des signes d'écho d'un polype de l'endomètre.

Hystéroscopie - examen de la cavité utérine à l'aide de fibres optiques. Il s'agit d'une procédure de diagnostic dans laquelle vous pouvez effectuer simultanément des manipulations médicales: effectuer une biopsie, éliminer les polypes muqueux et disséquer les adhérences intra-utérines.

Il s'est avéré que cette procédure est réalisée sous anesthésie générale. Pour être honnête, j'avais très peur, car ils ne m'avaient jamais fait ça auparavant, et je ne savais pas à quoi me préparer. De plus, le polype retiré est soumis à un examen histologique. pour comprendre si c'est bénin ou non.

PRÉPARATION (analyses) pour la chirurgie pour enlever le polype

Tout d'abord, on m'a prescrit des tests de frottis pour la flore. Après avoir reçu les résultats, j'ai dû boire des antibiotiques et des agents antimicrobiens pendant une semaine.

L'ordre du jour appelle une analyse générale du sang et de l'urine, des tests de dépistage du VIH, de l'hépatite et d'autres maladies sexuellement transmissibles. Tout va bien ici, pas de pathologies.

En raison du fait que l'opération est réalisée sous anesthésie générale, j'ai également été affecté à un ECG. L'anesthésie se fait strictement à jeun.

Après avoir recueilli tous les résultats de l'examen, je suis allé à l'opération elle-même, ce que j'ai décidé de faire dans une clinique payante, car dans une clinique budgétaire, tout cela aurait été retardé de quelques semaines..

En allant à l'opération, j'avais peur et tremblais comme un gopher.

Liste des choses que j'ai emportées avec moi à la clinique: des chaussettes, une large chemise de nuit, une serviette.

ANCOSE ► PROGRESSION DE L'OPÉRATION

À son arrivée à la clinique, le médecin a de nouveau fait une échographie transvaginale et a examiné les résultats du test. Puis elle a donné une pilule pour élargir le col de l'utérus et a donné une injection à No-shpa.

Permettez-moi de vous rappeler à nouveau que l'anesthésie générale se fait à jeun. Et l'opération elle-même est effectuée le 7-9ème jour du cycle menstruel. Je suis venu juste le 7ème jour.

Puis je me suis changé en nuisette, j'ai enfilé des chaussettes et je suis allé aux toilettes (un élément obligatoire) et je suis allé à la salle d'opération, bougeant à peine mes jambes de peur..

On m'a demandé de monter sur la table d'opération, et pendant que j'y grimpais, l'anesthésiste est venu et puis ça a commencé... ils m'ont enchaîné par les jambes, littéralement, à la table et je suis devenu comme un crapaud écrasé sans culotte. Je noterai que l'anesthésiste était un homme, donc j'étais doublement mal à l'aise.

Je suis un propriétaire «chanceux» de veines minces que tous les médecins ne peuvent pas trouver. J'espérais un miracle, mais non, cela ne s'est pas produit. Un autre médecin m'a martelé les bras, essayant de pénétrer dans une veine lors de l'installation d'un cathéter. Cuisiner et gémir (j'étais en couple avec l'anesthésiste), le cathéter était toujours installé au poignet.

Et puis je me suis évanoui.

Je me suis réveillé avec un mal de tête et des vertiges. Au fait, j'étais dans la coupure pendant 5 minutes, pas plus, c'est-à-dire tant que l'opération elle-même.

Je suis descendu de table, ils m'ont aidé à me rendre au service et je suis juste tombé dans le lit.

Pendant que j'étais allongé et que je m'éloignais de l'anesthésie, ils m'ont apporté du thé sucré et des bonbons - ce moment j'ai le plus aimé

RENDEZ-VOUS

Après avoir finalement repris connaissance, le médecin m'a prescrit un traitement médicamenteux:

doxycycline - 1 comprimé 2 fois par jour,

métronidazole - 1 comprimé 2 aza par jour,

nystatine 500 000 unités 1 comprimé 2 fois par jour

Elle a également fait des recommandations:

exclure les contacts sexuels, l'activité physique pendant 14 jours, exclure l'alcool pendant 7 jours.

Et oui, j'ai oublié de dire que le tampon était nécessaire pour le mettre à l'intérieur pour que le sang soit absorbé. Je l'ai sorti après 2 heures et je ne saigne plus.

PÉRIODE DE RÉCUPÉRATION

Après l'opération pour enlever le polype, j'ai été renvoyé à la maison, et le polype excisé pour un examen histologique, qui s'est avéré être normal.

Toute ma période de récupération a consisté à prendre des médicaments prescrits et à suivre les recommandations du médecin.

Je n'ai ressenti aucune douleur, il n'y avait pas non plus de sensations désagréables..

Le cycle menstruel n'a pas été interrompu ou modifié.

RÉSUMÉ DE L'OPÉRATION

Au moment d'écrire ces lignes, j'ai fait deux échographies transvaginales. Les choses sont bonnes. Maintenant, une échographie doit être effectuée une fois tous les six mois pour le contrôle.

Plus important encore, la douleur de traction dans le bas de l'abdomen a disparu. En fait, c'est tout le résultat de l'opération..

Toute cette "beauté" m'a coûté 15 000 roubles.

En plus de la chirurgie pour enlever le polype endométrial, on m'a également prescrit une hormonothérapie. L'avis peut être lu ici.

Ablation d'un polype dans l'utérus - hystéroscopie et ses conséquences

La croissance d'un polype à partir de l'épithélium dans la cavité utérine est un phénomène courant chez les femmes, quel que soit l'âge.

Habituellement, il est bénin, mais avec la croissance et l'hyperplasie de la muqueuse utérine, il peut bien se transformer en une forme maligne. Cela augmente le risque de développer une oncologie, un cancer de l'endomètre ou une infertilité..

L'hystéroscopie est une nouvelle procédure moderne qui vous permet de scanner la cavité utérine dans son intégralité, d'identifier en temps opportun les zones de tissus polypes, de les retirer au stade initial afin d'éviter le développement d'une tumeur et des conséquences complètement désagréables à l'avenir.

  1. Quels sont les polypes dans l'utérus?
  2. Causes des polypes
  3. Types de polypes dans l'utérus
  4. Symptômes des polypes
  5. Dois-je retirer les polypes de l'utérus?
  6. Méthodes de traitement
  7. Grattage
  8. Hystéroscopie
  9. Avantages de la procédure
  10. Technique d'élimination
  11. Se préparer à la chirurgie
  12. Recommandations après la thérapie
  13. Élimination des polypes avec un laser
  14. Les conséquences de l'élimination des polypes
  15. Période après la chirurgie
  16. Observation
  17. Traitement hormonal
  18. Traitement antibactérien
  19. Complications possibles après la chirurgie
  20. Est-il possible de tomber enceinte après avoir enlevé les polypes?
  21. Ce qui n'est pas recommandé après la chirurgie?
  22. Commentaires
  23. instructions spéciales

Quels sont les polypes dans l'utérus?

Un polype est un petit processus ressemblant à une verrue jusqu'à 3 cm de longueur. Sous l'influence d'un certain nombre de facteurs provoquants, il commence à se développer à partir de la muqueuse endométriale dans la cavité utérine et a initialement une évolution bénigne. Créer progressivement des conditions favorables n'empêche pas la dégénérescence en cancer.

La localisation du polype est possible à la fois à l'intérieur et à la surface de la cavité cervicale.

Le néoplasme est éliminé en effectuant une opération, bien qu'au stade initial et selon les indications des résultats du diagnostic, il soit possible d'éradiquer le polype avec des médicaments et des méthodes folkloriques.

Causes des polypes

L'impulsion pour la croissance d'une croissance sur le tissu muqueux de l'endomètre dans l'utérus peut être les facteurs de provocation suivants:

  • déséquilibre hormonal, lorsque la quantité d'œstrogène commence à prévaloir sur toutes les autres hormones, stimulant ainsi la croissance de cellules anormales de la couche utérine épithéliale;
  • maladies gynécologiques: hyperplasie, endométrite, adénomyose, mastopathie, ovaire polykystique;
  • maladies causées par l'inflammation: annexite, colpite, vaginite;
  • avortements fréquents;
  • installation d'un dispositif intra-utérin;
  • grattage dans le contexte d'une lésion mécanique excessive de la membrane muqueuse délicate de l'endomètre.

En particulier, le groupe à risque comprend les femmes souffrant de:

  • diabète sucré;
  • hypertension;
  • obésité;
  • problèmes avec la glande thyroïde;
  • maladies du système nerveux et endocrinien.

La cause de la polypose peut bien être un stress constant, la famine, une alimentation stricte.

Types de polypes dans l'utérus

Un polype sur le col de l'utérus apparaît à la fois dans une seule instance et dans un petit groupe. A une structure poreuse et ressemble à une croissance cylindrique violet foncé.

Selon la cause et la nature de la croissance, il existe trois types de polypes:

  • adénomateuses comme les excroissances les plus dangereuses avec la capacité de progresser et de dégénérer en une tumeur maligne;
  • glandulaire avec croissance du tissu de fer de l'utérus, plus souvent détectée chez les jeunes femmes (jusqu'à 25 ans);
  • fibreux, qui peut être causé par la prolifération ou l'hyperplasie du tissu conjonctif de l'utérus dans le contexte de la localisation d'un autre type de néoplasme.

Symptômes des polypes

Avec l'apparition d'un petit polype unique, il n'y a pratiquement aucun symptôme. Seule une visite programmée au hasard chez un gynécologue peut identifier le problème à un stade précoce..

Le plus souvent, les femmes se tournent vers les médecins, l'évolution inflammatoire dans la cavité utérine va trop loin, devient chronique et prolongée, et bien sûr, tous les signes de polypose sont évidents:

  • douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen avec intensification avant le début des règles;
  • inconfort pendant la période d'intimité;
  • écoulement de caillots blancs, flocons du vagin ou écoulement sanglant (brun) qui n'a rien à voir avec la menstruation;
  • l'apparition de menstruations peu abondantes ou de périodes prolongées avec apparition périodique de saignements utérins.

Les symptômes ne s'intensifieront qu'avec un léger contact ou un impact mécanique:

  • La membrane muqueuse de la cavité utérine devient hyperémique, irritée.
  • Peu à peu, le polype commencera à se développer, bloquant l'entrée du canal cervical de la cavité utérine. Les femmes ont des règles prolongées.
  • Au fil du temps, la couche épithéliale commencera à dégénérer en tissu pathologique. En conséquence, la malignité du processus se produira, la formation de cellules cancéreuses pathogènes.Cette condition peut provoquer une fausse couche chez les femmes, si elles parviennent toujours à devenir enceintes. Ou la grossesse aura lieu avec des complications, et le polype, à mesure qu'il grandit, conduira éventuellement à l'abaissement du placenta, à une défaillance de l'isthme et du col de l'utérus.

Le groupe à risque comprend les femmes âgées pendant la ménopause, lorsque des saignements abondants ou des spottings apparaissent. Ces signes ne peuvent plus être ignorés et vous devez consulter un médecin

Dois-je retirer les polypes de l'utérus?

Les polypes dans l'utérus présentent une sorte de danger pour la santé des femmes, car la probabilité de développer une oncologie est élevée.Par conséquent, il est bien sûr impératif d'éliminer les excroissances le plus rapidement possible..

De plus, la polypose entraîne des saignements utérins abondants, l'incapacité de tomber enceinte ou des complications pendant la gestation.

Éviter de telles complications signifie que les médecins éradiqueront les polypes immédiatement après leur détection, quel que soit le stade de développement..

Les principales indications de l'opération doivent être considérées:

  • atteignant des polypes de tailles supérieures à 10 mm;
  • la catégorie d'âge des femmes après 42 ans, lorsque le fond hormonal devient extrêmement instable.

La forme adénomateuse des polypes est particulièrement dangereuse, sujette à la malignité et à la dégénérescence en cancer malin à tout moment..

Méthodes de traitement

Traitement complexe des polypes dans l'utérus.

Au stade initial, afin d'éviter une intervention chirurgicale, après tout, une intervention macroscopique dans la cavité utérine déjà blessée, des médicaments sont prescrits:

  • antispasmodiques pour les douleurs de traction sévères (Diclofénac, Ibuprofène, Paracétamol, Analgin);
  • antiseptiques locaux pour les douches douces (Septoderm, permanganate de potassium) pour supprimer les foyers de la maladie, éliminer l'infection.

Les méthodes les plus efficaces pour éliminer les excroissances dans la cavité utérine aujourd'hui sont:

  • grattage;
  • cryodestruction;
  • coagulation au laser;
  • polypectomie;
  • curetage en tant que mesure d'urgence lorsqu'un saignement abondant s'ouvre sur fond de polypose, auquel les médecins ont recours s'il est impossible d'éliminer la croissance d'une autre manière.

Mais l'hormonothérapie n'est pas en mesure de se débarrasser complètement du néoplasme, mais elle peut arrêter le processus de polypose et la croissance du néoplasme en taille.

Si cela a du sens, les médecins prescrivent des hormones en cure longue si nécessaire pour obtenir une rémission stable..

Même les méthodes d'intervention chirurgicale ne garantissent pas l'élimination complète du tissu affecté focal..

Parfois, les médecins doivent prescrire des médicaments chimiques aux femmes après la chirurgie. il est proposé de suivre un cours de chimio-radiothérapie.

Grattage

Auparavant, un curetage de l'utérus pour éliminer les polypes afin d'éviter le développement de rechutes était pratiqué chez presque toutes les femmes.

Mais aujourd'hui, c'est une méthode inefficace et traumatisante. La procédure est effectuée à l'aveugle, ce qui signifie qu'il n'y a aucune garantie de retrait, de détachement de la jambe polype en totalité.

Il existe une forte probabilité de laisser des particules du tissu affecté dans l'utérus, ce qui peut par la suite commencer leur réveil et entraîner des rechutes..

Aujourd'hui, le curetage est reconnu par de nombreux médecins comme une procédure absolument inutile, bien qu'il soit souvent réalisé en conjonction avec une technique plus récente et plus efficace - l'hystéroscopie..

Cela permet une meilleure manipulation. Grâce à l'hystéroscope inséré, le médecin sera en mesure d'inspecter visuellement et d'évaluer l'état de la cavité dans son intégralité. En outre, le polype sera arraché avec la jambe et la cautérisation est effectuée.

Ou, une curette est utilisée comme instrument introduit pour dilater le col de l'utérus, puis une boucle métallique est faite, le polype est arraché de la paroi de l'utérus et sorti.

Des échantillons de tissu prélevé ont été transférés au laboratoire pour une étude plus approfondie..

Hystéroscopie

L'hystéroscopie est l'une des techniques modernes qui vous permet d'éliminer complètement le polype, évitant ainsi d'éventuelles complications après la chirurgie.

L'essence de la technique consiste à utiliser un hystéroscope - un tube mince et pliable avec une caméra vidéo miniature à la fin.

Son introduction dans la cavité utérine permet aux médecins de visualiser pleinement les excroissances de tous les côtés, d'évaluer leur taille, leur forme, leur degré de propagation.

La durée de la procédure ne prend pas plus de 30 minutes.

De plus, le dispositif permet d'effectuer immédiatement la procédure d'élimination du polype, c'est-à-dire dévisser les jambes, visualiser toutes les manipulations sur l'écran de l'ordinateur, puis - neutraliser la zone touchée, cautériser avec des antiseptiques.

Avantages de la procédure

L'hystéroscopie a gagné la reconnaissance des médecins et est souvent utilisée dans la pratique pour éliminer les polypes chez les femmes.

Principaux avantages:

  • la possibilité d'effectuer sans anesthésie;
  • faible traumatisme du col de l'utérus et du canal cervical;
  • diagnostic approfondi de la cavité utérine;
  • identification de presque toutes les pathologies gynécologiques, quel que soit le degré, le stade de la lésion;
  • élimination à un stade précoce de l'hyperplasie de l'endomètre, du parenchyme utérin;
  • la procédure prend 30 à 40 minutes et les patients n'ont pas besoin de traitement hospitalier;
  • rééducation rapide après la chirurgie;
  • réduire la probabilité de complications, rechutes plus tard.

Il s'agit d'une technique douce et efficace qui vous permet d'étudier la cavité utérine couche par couche, d'effectuer la procédure sans douleur, de minimiser les saignements possibles et de raccourcir la période de récupération.

C'est l'hystéroscope, par son introduction dans la cavité utérine, qui permet d'identifier les excroissances même des plus petites tailles, lorsque les symptômes chez la femme sont pratiquement absents.

En outre, les polypes fibreux glandulaires, chargés de développer un cancer, suppriment ainsi le foyer infectieux à temps, en dévissant soigneusement la jambe du polype avec une pince spéciale et en le retirant, réduisent le risque d'oncologie.

Toutes les actions sont reflétées sur le moniteur, de sorte que les manipulations du médecin sont effectuées en douceur et rapidement, laissant des parois plus uniformes dans la cavité utérine.

Technique d'élimination

La technique est réalisée en ambulatoire et ne nécessite pas de préparation préalable, l'utilisation d'autres techniques thérapeutiques.

L'essence de la procédure:

  • le patient est assis sur une chaise gynécologique;
  • une anesthésie est introduite, qui dure 1,5 heure en introduisant une solution par voie intraveineuse;
  • élargit le canal cervical spécial. outils;
  • un tube d'hystéroscope avec une caméra vidéo à l'extrémité et un éclairage est introduit pour visualiser le canal cervical et les orifices tubaires, à savoir, une petite quantité de gaz pour ouvrir complètement la cavité et redresser les parois de la membrane muqueuse;
  • un frottis est prélevé pour une étude ultérieure, également un morceau de tissu affecté pour une étude ultérieure;
  • un chariot de curetage est introduit, la patte polype est dévissée; ciseaux chirurgicaux;
  • un grattage est effectué;
  • un liquide anormal est pompé de la cavité utérine.

Se préparer à la chirurgie

Avant de se préparer à une hystéroscopie, le médecin mène une conversation diagnostique avec les patients.

Il est important d'identifier la présence de contre-indications, de symptômes existants, d'intolérance individuelle au miel injecté. drogues.

En particulier, il est nommé:

  • test sanguin pour la syphilis, le SIDA, le facteur Rh;
  • prendre un frottis pour détecter une infection ou déterminer le degré de propreté du vagin et prendre du matériel pour les anticorps, l'hépatite à l'aide de marqueurs;
  • analyse générale du sang et de l'urine pour réfuter ou corriger le développement de l'évolution inflammatoire.

De plus, une femme doit passer par:

  • fluorographie;
  • Ultrason;
  • consultation avec un thérapeute, qui émet une conclusion sur la nécessité d'une hystéroscopie.

Aucune procédure préparatoire n'est effectuée avant l'opération. Assez la veille:

  • ne pas trop manger;
  • limiter l'utilisation de liquide et d'eau afin d'éviter l'apparition de symptômes négatifs après l'introduction de l'anesthésie;
  • éviter les rapports sexuels pendant 4 à 5 jours;
  • ne pas se doucher pendant 7 jours, ne pas mettre de suppositoires vaginaux et prendre des pilules la veille.

Recommandations après la thérapie

Le grattage est une procédure difficile et, bien sûr, ne passe pas inaperçu. L'opération ressemble à un mini-avortement, quand, après tout, après tout, une douleur dans le bas-ventre est possible, des saignements des feuilles du vagin.

À titre de recommandation, les femmes doivent être informées lorsque des signes désagréables apparaissent:

  • prenez un antispasmodique analgésique (no-shpa);
  • douches vaginales pendant 3-4 jours, jusqu'à ce que le saignement cesse et que le col de l'utérus retrouve son tonus normal

Les médecins ont une opinion très ambiguë sur l'hormonothérapie en cas de déséquilibre. L'essentiel est de comprendre à quel point leur utilisation est efficace et appropriée. D'autre part, bien sûr, l'endomètre doit être restauré..

Par conséquent, le plus souvent, un traitement hormonal est prescrit en cas d'élimination d'une polypose adénomateuse glandulaire ou d'une hyperplasie de l'endomètre, c'est-à-dire dans les cas avancés sévères.

Certaines femmes sont invitées par les médecins à mettre des dispositifs intra-utérins avec du «lévonorgestrel», qui peut restaurer la fonction de l'endomètre, améliorer les niveaux hormonaux et même favoriser la conception.

Élimination des polypes avec un laser

L'élimination au laser de la polypose est depuis longtemps très populaire.

C'est le laser en tant que méthode douce qui n'entraîne pas de cicatrices des tissus et préserve les fonctions reproductives, ce qui est important pour les femmes qui planifient un accouchement..

La méthode prévient les rechutes et permet aux femmes de ne pas subir de traitement hospitalier. La procédure ne prend pas plus de 3 heures.

Mais le résultat est une élimination rapide des polypes, le scellement des vaisseaux sanguins, l'absence de laisser de cicatrices dans la cavité utérine, ce qui, bien sûr, augmente considérablement les chances de conception à l'avenir..

Les conséquences de l'élimination des polypes

Aucune conséquence particulière après une thérapie au laser ou une hystéroscopie n'a été identifiée. Mais tout dépend des mains habiles et des manipulations du médecin pendant les opérations..

Dans certains cas, il peut y avoir:

  • taches du vagin;
  • douleur abdominale basse;
  • modification du cycle menstruel et de la nature de l'écoulement;
  • une légère augmentation de la température en cas d'infection de l'endomètre;
  • l'apparition d'inconfort et de douleur après un contact sexuel;
  • longue absence de menstruation jusqu'à 3-4 mois;
  • l'apparition d'une perforation de l'utérus dans le contexte d'un curetage aveugle ou d'une hystéroscopie;
  • accumulation de caillots sanguins dans le corps utérin.

Rarement, mais avec une élimination incomplète de la croissance, une croissance adénomateuse est à nouveau possible, en tant que processus précancéreux.

En fait, si le foyer polypique commençait à se reproduire, des complications et des signes désagréables apparaissaient, la probabilité de propagation des polypes est élevée..

Avec une technique correctement choisie et une opération correctement effectuée, les conséquences négatives sont exclues. Le processus de régénération des cellules et tissus endommagés se déroulera rapidement.

Si des symptômes désagréables apparaissent, vous ne devez pas ignorer tels que:

  • écoulement séreux et purulent de l'utérus avec une odeur désagréable;
  • une augmentation de la température qui ne baisse pas pendant plus de 3 jours;
  • la survenue d'une douleur aiguë et brûlante dans le bas de l'abdomen;
  • l'apparition de saignements abondants, ce qui peut indiquer une manipulation de mauvaise qualité par le médecin.

Dans ces cas, il est possible de prescrire un traitement avec des antibiotiques, des antispasmodiques, des antiseptiques, des anti-inflammatoires..

Période après la chirurgie

Le respect des recommandations médicales après la chirurgie est d'une grande importance..

Il est important d'observer l'hygiène personnelle, de garder la cavité utérine propre et de ne pas l'exposer la première fois à des blessures, des contraintes mécaniques, des frottements.

Observation

Les visites chez le gynécologue après la chirurgie pour examen doivent être régulières.

Tout d'abord, une fois toutes les 2 semaines, puis une fois tous les 3-4 mois.

Il peut être nécessaire de corriger le cours du traitement réparateur.

Il sera nécessaire de boire des médicaments pour détendre les muscles ou soulager les spasmes du col de l'utérus.

Suivez également un traitement anti-inflammatoire au besoin.

Traitement hormonal

L'hormonothérapie est prescrite après le retrait du polype glandulaire-fibreux, également pour corriger le fond hormonal, qui échoue généralement et est affaibli après des interventions chirurgicales.

Il est important de restaurer le statut hormonal, de normaliser le cycle de la menstruation.

Médicaments hormonaux gestagènes applicables par voie orale:

  • Yarina;
  • Regulon;
  • Janine;
  • Duphaston;
  • Norkolut.

Les femmes après 35 ans se voient proposer de mettre la spirale Mirena jusqu'à 5 ans, ce qui n'entraîne pas d'effets secondaires et en tant que médicament hormonal totalement efficace.

L'intervention n'a pas le meilleur effet sur la cavité utérine, il est donc important que les femmes suivent toutes les recommandations et instructions du médecin.

Lors d'un traitement hormonal jusqu'à 6 mois, il est important de subir un examen final, de passer des tests.

Traitement antibactérien

Un traitement antibiotique est effectué plus souvent pour la prophylaxie, afin de prévenir d'éventuelles complications infectieuses après une opération pour enlever les polypes.

Les antibiotiques sont prescrits en cure de 10 jours maximum. Mais le traitement n'est effectué que selon les indications dans un certain nombre de cas cliniques, lorsque le développement du processus inflammatoire, une infection des voies urinaires est observée.

Il arrive que le grattage et les manipulations ineptes du médecin conduisent au début du développement d'un foyer inflammatoire, quand pour soulager l'inflammation, vous devez boire des médicaments afin d'éviter de prévenir, ainsi, les rechutes à l'avenir.

Complications possibles après la chirurgie

Les complications sont plus fréquentes après curetage, c.-à-d. retrait aveugle du polype. Les particules non retirées du tissu affecté recommencent à se réveiller de l'épithélium de la muqueuse utérine.

Les femmes développent:

  • leucorrhée;
  • douleur et lourdeur dans le bas de l'abdomen;
  • haute température.

L'infection des voies génito-urinaires peut entraîner:

  • perforation utérine;
  • l'accumulation de caillots sanguins dans le corps utérin;
  • cicatrisation des tissus;
  • l'apparition d'adhérences après curetage

La complication la plus dangereuse peut être une évolution récurrente de polypose, qui peut dégénérer en une forme maligne et en un processus cancéreux..

Bien sûr, cela est rare dans la pratique médicale et dépend beaucoup des femmes elles-mêmes, du respect de toutes les recommandations après l'opération.

Si des douleurs sévères, des spasmes apparaissent dans le canal cervical de l'utérus, vous devez alors revoir le gynécologue. Cela ne peut que signifier qu'il est nécessaire d'effectuer un curetage répété, cautériser la cavité utérine avec un laser.

Est-il possible de tomber enceinte après avoir enlevé les polypes?

La défaite de l'endomètre, bien sûr, empêche l'implantation de l'ovule. Mais les médecins disent que la fécondation d'un ovule est possible.

Cependant, pendant 0,6 mois, alors que la patiente est traitée après une intervention chirurgicale pour retirer le nœud polype, il est recommandé d'utiliser des médicaments de barrière contraceptive pour permettre à l'utérus de se rétablir complètement, pour ramener la fertilité à son état antérieur..

Il est nécessaire de planifier une grossesse au plus tôt 3-4 mois et seulement après la restauration complète des niveaux hormonaux, la guérison de tous les foyers affectés dans la cavité utérine et la normalisation de l'épaisseur de l'endomètre.

Ce qui n'est pas recommandé après la chirurgie?

Il est important pour les femmes en période postopératoire de surveiller leur santé et de ne pas négliger les recommandations du médecin.

Pour que la période de récupération passe rapidement et imperceptiblement, vous avez besoin de:

  • refuser de visiter les bains chauds, les bains, les saunas pendant 3-4 jours;
  • ne pas doucher et insérer des tampons;
  • éliminer pendant un certain temps (jusqu'à 1 semaine) les contacts sexuels et une intervention brutale dans l'utérus;
  • ne prenez pas de médicaments pendant 1 semaine qui peuvent fluidifier le sang et entraîner des saignements;
  • abandonner l'entraînement physique intensif;
  • ajuster son alimentation et son sommeil.

Commentaires

Avis sur les femmes après l'hystéroscopie:

instructions spéciales

L'hystéroscopie est une technique chirurgicale mini-invasive qui vous permet d'éliminer l'hyperplasie de l'endomètre dans les plus brefs délais et sans douleur, de supprimer les foyers affectés et d'éliminer complètement les polypes. Les rechutes sont extrêmement rares chez les femmes..

Mais vous ne devez pas ignorer les observations après l'opération, refuser le traitement rapide d'autres maladies de la cavité utérine. La première menstruation devrait être attendue plus près de 8 semaines après le retrait du polype.

Bien qu'il faille comprendre qu'une intervention chirurgicale de différentes manières peut affecter le bien-être et le contexte hormonal d'une femme.

La première menstruation peut commencer par une gêne et une douleur accrues, aller d'une manière spéciale et pas comme d'habitude.

L'essentiel est d'éviter les conséquences négatives. Si des symptômes désagréables apparaissent, vous devriez consulter un médecin et vous conseiller sur la marche à suivre..

Articles Sur La Leucémie