Le diagnostic médical moderne permet d'établir la présence de métastases hépatiques aussi précisément que possible. Ce processus oncologique se distingue par un tableau clinique effacé et des symptômes mineurs.Par conséquent, le diagnostic instrumental est souvent le seul moyen de confirmer la présence de tumeurs malignes. L'un des moyens les plus informatifs et accessibles de cette confirmation est l'étude du foie par échographie.

À quoi sert l'échographie?

L'un des principaux avantages de la machine à ultrasons est l'absence totale de douleur de la procédure, ainsi que l'absence de tout effet négatif sur le corps humain (ce qui est particulièrement important pour les patients cancéreux) L'étude de la cavité abdominale à l'aide de rayons ultrasonores vous permet d'évaluer la structure du foie, ainsi que d'identifier des modifications parenchymateuses même mineures. De plus, il est possible de déterminer la localisation des nœuds oncologiques, leur nombre et leur taille.

L'échographie permet d'évaluer la taille du foie en temps réel (assez souvent les organes touchés par le cancer augmentent de taille en raison de la croissance du néoplasme). Ce critère est d'une grande importance en oncologie, car il permet de confirmer le diagnostic ou de réfuter les diagnostics suspects. De plus, cette méthode de diagnostic est d'une grande pertinence dans la période postopératoire. Il permet d'évaluer l'état du foie après l'opération, vous pouvez ainsi surveiller la dynamique du processus oncologique et évaluer le résultat du traitement.

À quoi ressemblent les métastases hépatiques à l'échographie

La localisation des foyers cancéreux est présentée sur l'écran comme des changements parenchymateux focaux. Dans la plupart des cas, ils diffèrent par leur forme et leur échogénicité. Il peut y avoir des nœuds oncologiques uniques et multiples, qui peuvent également être déterminés par des faisceaux d'ultrasons. Dans la plupart des cas, ils sont situés dans des zones limitées et beaucoup moins souvent - ils occupent toute la surface du lobule hépatique. En règle générale, les zones cancéreuses ont une forme arrondie et des limites floues. Dans certaines situations, une aréole faiblement échogène est observée autour du foyer oncologique, qui a des contours nets. Assez souvent, il est confondu avec une inflammation banale et n'attache pas une importance sérieuse à la découverte.

Dans la pratique médicale, les métastases hépatiques détectées par échographie sont divisées en cinq types principaux:

  • Hypoéchogénicité - indique la présence de sang, de tissu mort ou de mucus;
  • L'écho-négatif est un signe clair d'accumulation de liquide libre;
  • Échogénicité différente - le foyer de cancer se distingue par une échogénicité moins perceptible dans la zone périphérique, ainsi que plus prononcée au centre, et vice versa;
  • Hyperéchogénicité - indique la présence de graisses, d'éléments du tissu conjonctif ou de calcifications;
  • Mélange - métastases sous forme de signaux hauts et bas étroitement espacés.

Que peut-on confondre avec

L'égogénicité variée d'un patient présentant des métastases induit souvent en erreur les spécialistes. Par conséquent, afin d'établir le diagnostic correct, il est impératif d'effectuer un diagnostic différentiel. Dans la plupart des cas, les nodules cancéreux dans le foie peuvent être confondus avec:

  • Kyste;
  • Un abcès (une cavité remplie de pus);
  • Hémangiome (néoplasme bénin);
  • Grande cirrhose focale (présente de nombreuses caractéristiques externes similaires);
  • Échinocoque hydatif (également caractérisé par la formation de kystes qui ressemblent à une tumeur).

Les principaux signes de métastases hépatiques

Dans la plupart des cas, le foie n'est pas le cancer primaire. En règle générale, cet organe devient la cible principale des métastases d'autres organes internes ou ganglions lymphatiques (du tractus gastro-intestinal, de la glande mammaire, des organes du système génito-urinaire, etc.). Cependant, le néoplasme malin primaire présente un certain nombre de caractéristiques distinctives qui sont détectées à l'échographie:

  • Néoplasme focal unique ou multiple;
  • Plus souvent ovale;
  • Contours et bordures peu clairs de la tumeur;
  • Différence extérieure marquée avec un tissu hépatique sain;
  • La taille de la mise au point ne dépasse pas 5-10 mm.

Les métastases échographiques, à leur tour, ont d'autres caractéristiques échographiques qui sont un signe direct de métastase. Donc, métastases:

  • Avoir l'apparence de changements parenchymateux focaux;
  • Avoir une forme et une structure échogène différentes les unes des autres;
  • Ils peuvent occuper à la fois des zones limitées séparées et des lobules hépatiques entiers;
  • Ils ont une forme arrondie d'un nœud cancéreux avec des contours et des bordures indistincts;
  • Souvent, ils ont un halo faiblement échogène, qui est perçu comme une manifestation du processus inflammatoire.

La détection des métastases dans le foie par ultrasons est une méthode de diagnostic informative, indolore, inoffensive et abordable. Sa mise en œuvre permet d'établir la présence de métastases même aux stades initiaux, grâce auxquels il est possible de commencer le traitement à temps et de guérir une personne malade.

Métastases hépatiques à l'échographie (début)

Les métastases hépatiques sont généralement multinodulaires, mais parfois des nodules uniques peuvent être trouvés à l'échographie. En revanche, les nodules multiples peuvent être si petits qu'ils donnent l'impression d'une infiltration. Les manifestations échographiques des métastases sont assez variables et leur analyse détaillée nécessite de multiples coupes hépatiques avec des orientations différentes. Cette imagerie par ultrasons nécessite la meilleure résolution disponible, dont le but est de révéler les plus petites images de mise au point. Le diagnostic des métastases repose sur deux types de signes pathologiques: les anomalies de contour et les anomalies de texture.

Que rechercher lors de l'examen échographique

La mise en évidence de métastases à l'échographie nécessite une étude minutieuse de tout le volume du foie, y compris le lobe gauche. Si cela est techniquement nécessaire, différentes sondes sont utilisées lors de l'examen échographique du foie, ce qui permet de mieux examiner les plans de surface. Le piège «trop joli» doit être évité. Cela nécessite parfois une diminution de la plage dynamique et une augmentation du contraste en pré ou post-traitement. Ce n'est qu'avec ces précautions et ajustements techniques que de petits nœuds et des gradients d'impédance minimaux peuvent être identifiés..

Signes généraux de métastases hépatiques à l'échographie (troubles du contour)

"Signe d'impact". Les métastases superficielles se traduisent par de petits tubercules localisés qui sont convexes et modifient donc le contour de la surface du foie en sections transversales. Ces renflements à l'échographie doivent être considérés comme pathologiques, même s'il n'y a pas d'anomalie de texture d'écho. Cependant, il faut être conscient des renflements anatomiques normaux (renflement de l'hypochondre, lobe caudé, renflement inférieur, lobe carré). Ils sont traités dans d'autres chapitres. Enfin, les renflements non pathologiques les plus courants après les lobes caudé et carré sont sans aucun doute les renflements diaphragmatiques juxta qui surviennent lorsque le diaphragme est déformé..

Panneau de bord (ou signe de bord). Nous discuterons de la forme des bords du foie en détail dans d'autres articles, y compris leurs angles normaux, mais il y a quelques exceptions que nous allons couvrir maintenant. Dans l'hépatomégalie, à la suite de métastases, les bords du foie deviennent arrondis, convexes et même polycycliques, si des renflements en forme de «bosses» se superposent aux protubérances principales. En plus de ces signes spécifiques de lésions focales, d'autres signes possibles doivent être ajoutés, notamment l'hépatomégalie.

Modifications de la texture de l'écho (nodules) à l'échographie

  1. Les nodules hypoéchogènes détectés à l'échographie sont un signe très important. Depuis, l'une des manifestations les plus courantes de métastases dans le foie est constituée de nodules hypoéchogènes arrondis. Ils sont vus comme des ruptures dans la riche structure normale homogène du foie. Nous appelons cette image un "tamis" car cette image dans l'image échographique est associée à plusieurs nœuds de ce type. Ce type d'apparition de maladie métastatique était auparavant considéré comme rare, mais il est maintenant courant en raison de la résolution de contraste supérieure des appareils modernes. Certaines des zones hypoéchogènes peuvent devenir manifestement fluides avec une nécrose métastatique. Les métastases nécrosantes seront discutées ci-dessous..
  2. Nodules visibles. La texture d'écho des foyers métastatiques nodaux est souvent échogène. Nous appelons ce type de lésion hyperéchogène nodulaire multiple le motif "blizzard". Les lésions hyperéchogènes peuvent aussi être franchement nodulaires et régulières, donnant l'apparence de "bougies" ou elles acquièrent une configuration plus irrégulière.
  3. Nodules ciblés ou en forme de bœuf. Il existe souvent des nodules dont le centre est relativement hypoéchogène et la périphérie est réflexive et qui sont entourés d'un anneau hypoéchogène. Pour cette raison, elles sont également appelées lésions «cibles». Après avoir étudié ces lésions en détail, nous sommes arrivés de manière fiable à la conclusion que l'aspect concentrique est en partie dû à la compression du tissu hépatique périphérique et en partie à leur architecture vasculaire..
  4. Métastases nécrotiques. La nécrose peut survenir spontanément lorsque les zones dépassent un certain diamètre (6 ou 7 cm), ou elles peuvent apparaître après une chimiothérapie ou une radiothérapie dans de petits nodules. À l'échographie, la zone nécrotique est généralement irrégulière et parfois ondulée. La nécrose peut s'étendre au tissu hépatique normal et provoquer une pseudocystose, mais elle est le plus souvent entourée d'une membrane de tissu tumoral résiduel. Dans des cas exceptionnels, il y a un niveau de liquide et de débris au fond de la zone touchée. Les métastases des tumeurs carcinoïdes sont particulièrement sujettes à la nécrose et peuvent être suspectées lorsqu'il y a un grand nombre ou des nodules nécrotiques qui créent une apparence pseudopolykystique.
  5. Dépôts infiltrants. Certaines modifications de la texture de l'écho conduisent à des infiltrations. Ce type d'anomalie peut être difficile à reconnaître si la différence de réflectivité entre le tissu tumoral et le tissu normal est relativement faible. Dans de tels cas, des modifications du contour du foie peuvent être utiles; Les modifications du schéma veineux, qui sont également pertinentes, seront discutées ci-dessous. Le plus souvent, une tumeur infiltrante à l'échographie est assez évidente et conduit à l'apparition d'un symptôme de «carte géographique».
  6. Manifestations inhabituelles. Enfin, nous avons vu des images multi-caméras qui ne se produisent qu'une seule fois sur plus de 500 cas de métastases. Vous pouvez rencontrer un autre phénomène. Par exemple, des métastases calcifiées sont décrites, caractérisées par de grandes ombres acoustiques. En particulier, les métastases du cancer de l'ovaire sont sujettes à la calcification, qui sont déterminées par échographie.

Anomalies canalaires à l'échographie pour les métastases hépatiques

On sait que la dilatation des voies biliaires intrahépatiques peut accompagner les métastases. Habituellement, l'expansion des voies biliaires qui se trouvent à proximité des lésions est associée à un drainage obstrué en raison de leur compression. Dans d'autres cas, la dilatation biliaire et les métastases sont le résultat d'une tumeur extrahépatique primaire (comme le pancréas).

Les veines hépatiques peuvent également être déplacées par la tumeur. Ceci est le plus souvent observé dans les tumeurs bénignes. Lorsque les lésions métastatiques sont proches des veines hépatiques, les veines sont généralement rétrécies, déformées ou même détruites. Les embolies tumorales à l'échographie sont relativement rares. En revanche, en cas d'infiltration hépatique bénigne, les veines traversent ces changements sans déformation. L'implication des branches portales dans le processus et la thrombose portale dans les métastases peuvent résulter d'une compression ou d'une invasion.

À quoi ils ressemblent et ce qui peut être confondu avec les métastases hépatiques à l'échographie

L'examen échographique est la méthode d'examen diagnostique la plus informative et la plus répandue, qui permet de révéler la prévalence métastatique des tumeurs malignes dans le foie..

À quoi ressemblent les métastases hépatiques à l'échographie

La localisation des métastases apparaît comme des modifications focales du parenchyme hépatique. Les lésions, en règle générale, diffèrent les unes des autres par l'échogénicité de la structure et des formes.

Sur ce sujet
    • Oncohépatologie

Est-il possible de déterminer le cancer du foie par échographie

  • Olga Vladimirovna Khazova
  • 29 novembre 2019.

Des formations uniques de néoplasmes tumoraux peuvent être observées, des formations multiples, qui sont des accumulations hautement échogènes à grande focale, qui sont localisées dans des zones séparées ou occupent tout le lobe hépatique. De plus, une lésion focale diffuse totale de l'organe entier peut être diagnostiquée..

Dans la plupart des cas, le foyer métastatique a une forme arrondie et des contours indistincts. Parfois, la tumeur peut être entourée d'un mince halo faiblement échogène, qui a une démarcation claire du parenchyme hépatique. Il est souvent confondu avec des processus inflammatoires de type foyer périfocal (une zone d'accumulation de cellules cancéreuses).

Les métastases malignes ont une structure échogène variée, qui dépend davantage du contenu morphologique de la lésion et de la source principale du cancer..

Cependant, comme le montre la pratique, la différenciation du type de métastase et de lésions cancéreuses de l'un ou l'autre organe n'a pas apporté de résultats positifs. De plus, il n'a pas été possible d'établir la cause profonde de la tumeur maligne et par le signe échographique des métastases..

Dans le domaine de l'oncologie, l'échocardiographie métastatique a été classée en cinq types:

  • hypoéchogène - il y a du sang et des masses nécrotiques, du mucus;
  • écho-négatif - la présence de liquide est observée;
  • échogénicité différente - la lésion focale a une échogénicité faiblement exprimée le long de la périphérie et une échogénicité accrue au milieu, la même chose ne peut se produire que dans l'ordre opposé - une augmentation de l'échogénicité le long de la section périphérique et une diminution au milieu;
  • hyperéchogène - la présence de graisses, de tissu conjonctif et de calcifications est révélée;
  • mixte - la métastase est présentée comme une imbrication étroite de signaux hauts et bas.

Trouvé des métastases dans le foie - d'où viennent-elles et quel est le pronostic

À la tomographie, une tumeur dans le tissu hépatique. Il est possible que l'on retrouve des métastases dans le foie. Dans 90% des cas, le cancer hépatique est secondaire, car cet organe est le premier à subir le choc de la propagation métastatique du néoplasme malin.

Toute formation de tumeur dans le foie peut être une métastase

Tumeur secondaire

Le sang de tout le corps circule dans le parenchyme hépatique. Quelque part au loin, le tissu tumoral est né, puis avec le flux sanguin, le carcinome a envoyé ses cellules en cours de route. Si des métastases dans le foie sont détectées, après leur détection, il est nécessaire de détecter le foyer principal aussi précisément que possible: si vous ne trouvez pas l'emplacement du néoplasme malin, toute action thérapeutique n'a aucun sens. Le cancer secondaire du foie nécessite également une intervention chirurgicale, mais sans éradiquer l'objectif principal, il ne sera pas possible de gagner la bataille avec l'ennemi.

Trouvé des métastases dans le foie - d'où viennent-elles

Même si aucune méthode de recherche ne montre la présence de lésions métastatiques du tissu hépatique, cela ne signifie pas du tout qu'elles ne sont pas là. Chez un grand nombre de personnes, le pathologiste trouve des foyers métastatiques. Le plus souvent, le principal foyer de la croissance tumorale, envoyant ses cellules dans la circulation sanguine, se situe dans les organes suivants:

  • Sein;
  • Côlon;
  • Estomac;
  • Pancréas.

Le carcinome de l'un de ces organes est un adversaire mortel. Surtout en association avec des métastases à distance: si des métastases hépatiques sont détectées, il s'agit du stade 4 du cancer.

Comment identifier et quel est le pronostic des métastases hépatiques

Symptômes? Pas du tout nécessaire: il se peut qu'il n'y ait aucun signe. Souvent une découverte accidentelle lors d'une échographie préventive des organes abdominaux. Mais seulement avec l'aide de l'échographie, il est impossible de trouver l'origine de la tumeur dans le tissu hépatique..

Si des métastases hépatiques sont détectées à l'échographie, l'étape suivante consiste à effectuer une tomographie avec contraste (TDM, IRM). Si possible, une ponction avec une biopsie. Si ces techniques ne permettent pas de poser un diagnostic précis, rien d'autre qu'une opération n'aidera - pendant l'intervention chirurgicale, le médecin enlèvera la tumeur du foie et l'histologie des tissus indiquera l'objectif principal..

Malheureusement, le pronostic est triste: la présence d'un cancer métastatique est une forme avancée de tumeur. 4 étape de l'oncologie. Mais ce n'est pas un verdict, ni une raison de défaitisme. Il faut se battre dans toutes les conditions et avec toutes les prévisions. Au premier stade, une opération chirurgicale (pour supprimer le foyer primaire et secondaire). En outre, une combinaison de méthodes de traitement anticancéreux sélectionnées individuellement. Si des métastases dans le foie sont détectées, la probabilité de passer par la ligne de 5 ans est faible, mais tout le monde a une chance.

L'article a été publié sur la chaîne Yandex.Zen Onkos

Métastases hépatiques: symptômes et pronostic

Une tumeur maligne est très différente du tissu sain qui l'entoure. Ses cellules sont capables de se diviser un nombre illimité de fois. À un certain stade, ils commencent à se détacher du néoplasme et à se propager dans tout le corps, formant des foyers secondaires de croissance - métastases (du grec métastase - mouvement). La structure de la tumeur fille ne diffère généralement pas de la tumeur primaire. La médecine moderne a étudié plusieurs modes de migration du matériel pathologique. Les principaux sont:

  • Hématogène (disséminé dans les vaisseaux sanguins)
  • Lymphogène (transport à travers le système lymphatique)
  • Implant (résultat du contact avec la surface sensible)

La métastase dans le système circulatoire est possible dans presque tous les organes, mais les poumons et le foie sont les cibles les plus courantes.

Moyens de métastases au foie

Fonction de désintoxication du foie - filtration du sang veineux provenant des organes du tractus gastro-intestinal, du pancréas, de la rate, de la vésicule biliaire (système de la veine porte). L'intensité de la circulation sanguine (plus de 1,5 litre par minute), le ralentissement du flux sanguin dans les capillaires sinusoïdaux créent des conditions favorables à la sédimentation et à la multiplication des cellules tumorales. Si un organe de la veine porte est endommagé, la probabilité de métastases hépatiques augmente.

Les lésions peuvent être uniques ou multiples, mais n'apparaissent pas immédiatement et sont asymptomatiques. Ils sont dangereux en ce que l'organe lui-même a une capacité de régénération élevée et des facteurs d'immunité locaux peuvent bloquer temporairement l'activité des foyers secondaires. Après quelle heure ils se manifesteront - on ne le sait pas, pour chaque organisme, tout est individuel. Le mécanisme de déclenchement de la croissance des lésions filles n'a pas été suffisamment étudié, mais une augmentation du nombre de cellules indique un processus primaire à long terme, la progression de la maladie.

Tumeurs dont les organes peuvent métastaser au foie?

  • œsophage,
  • estomac,
  • côlon,
  • pancréas,
  • Sein,
  • poumons.

Symptômes et diagnostic

La non-spécificité de la symptomatologie de la lésion tumorale peut compliquer le diagnostic précoce. Ce qui devrait être alarmant?

  • Douleur dans l'hypochondre droit,
  • Dyspepsie (indigestion),
  • Perte de poids drastique,
  • La peau qui gratte,
  • Jaunisse,
  • Dilatation des veines superficielles, hydropisie de l'abdomen,
  • Dysfonctionnement intestinal, etc..

Métastases hépatiques à l'échographie

Les diagnostics échographiques ne sont pas en mesure de fournir des informations complètes. Pour étudier la structure morphologique des cellules, leur type et leur maturité, une échographie avec biopsie est possible. L'obtention d'échantillons de tissus pour un examen cytologique et histologique est effectuée par prélèvement en toute sécurité à l'aide d'aiguilles de différents diamètres. La biopsie des métastases hépatiques vous permet d'établir la localisation de la tumeur primaire. Ceci est particulièrement important dans les cas de lésions primaires non diagnostiquées. La biopsie est inoffensive et n'augmente pas le taux de métastases.

Pour clarifier la taille, la localisation, la distribution, la nature de la croissance, la présence de tissu nécrotique, l'abcès, l'infiltration dans les organes - les méthodes modernes de diagnostic par rayons X permettent:

  • Tomographie multispirale calculée
  • Imagerie par résonance magnétique
  • Examen angiographique,
  • Tomographie par émission de positrons.

Avec l'aide de ces méthodes, en fonction du degré de réduction du foyer de l'inflammation, il est également possible de contrôler la dynamique de la maladie.

Prévisions d'efficacité

Une thérapie opportune donne un résultat positif dans la plupart des cas. Le traitement conservateur peut être compliqué par la sensibilité de l'organe au médicament. Les médicaments anticancéreux injectés détruisent les cellules en division active et ralentissent la croissance tumorale. La thérapie vous permet de réduire la taille du néoplasme pour une intervention chirurgicale ultérieure. Les métastases cancéreuses uniques sont enlevées chirurgicalement. Une bonne nutrition, un mode de vie et une routine quotidienne font partie d'une thérapie complexe.

Le pronostic de l'efficacité du traitement dépend largement du phénotype, de la nature de la lésion, du nombre de ganglions métastatiques et de la localisation de la tumeur primaire. Les métastases sont dangereuses avec un risque d'hémorragie interne, de compression des vaisseaux sanguins, d'augmentation toxique du taux de bilirubine, de troubles de l'écoulement de la bile.

La présence de métastases extrahépatiques, de multiples lésions hépatiques avancées, malheureusement, donnent un mauvais pronostic.

Méthodes de traitement de base

La stratégie de traitement est coordonnée en fonction du nombre de lésions, du type de cancer, du degré de dysfonctionnement du foie et des autres organes endommagés. L'intervention active, la thérapie et d'autres méthodes aident à prolonger la vie et à améliorer considérablement sa qualité. Un ensemble de procédures peut inclure:

  • Chimiothérapie,
  • Radiothérapie,
  • Intervention opératoire.

Échographie des métastases hépatiques

a) Terminologie:
• Propagation du néoplasme malin dans le parenchyme hépatique

b) Visualisation des métastases hépatiques:
• Examen échographique en échelle de gris:
o Métastases hypoéchogènes: généralement de tumeurs hypovasculaires
o Métastases hyperéchogènes: métastases hypervasculaires
o Lésions métastatiques bovines ou cibles: masse solide avec corolle ou rebord hypoéchogène
o Métastases kystiques / nécrotiques: parois grumeleuses et épaisses, niveaux liquide-liquide, septa / suspension internes
o Métastases calcifiées: focus principal sur la membrane muqueuse ou l'os
o Métastases infiltrantes / diffuses: lésion primaire dans les poumons ou le sein, peut imiter une cirrhose
• Doppler couleur:
o La vascularisation du foyer métastatique dépend de la tumeur primitive
o Le contraste avec l'échographie augmente la détection des métastases hépatiques

(À gauche) Une coupe échographique transversale en échelle de gris chez une patiente présentant des métastases hépatiques d'un cancer du sein. On peut noter que les métastases ont une apparence "cible" classique, un foyer arrondi entouré d'un rebord hypoéchogène.
(À droite) Une échographie transabdominale oblique d'une autre patiente atteinte d'un cancer du sein. Des métastases solides modérément hypoéchogènes sont visualisées dans le lobe droit du foie, déformant son contour, ainsi que de nombreuses autres formations solides hypoéchogènes moins grandes. (À gauche) Une coupe échographique transversale d'un patient présentant des métastases hépatiques d'un cancer glandulaire du côlon. Il existe plusieurs grandes métastases hyperéchogènes contenant des foyers diffus d'échogénicité accrue provoqués par une légère calcification. Notez l'ombrage acoustique postérieur et la déformation et la compression de la branche droite de la veine porte par des métastases.
(À droite) Échographie Doppler couleur du foie chez le même patient atteint d'un cancer du côlon glandulaire. De multiples métastases hyperéchogènes sont visualisées dans tout le parenchyme hépatique, dont certaines affectent et déforment les veines hépatiques.

c) Diagnostic différentiel:
• Kystes (avec métastases hypoéchogènes ou kystiques)
• Abcès (avec métastases hypoéchogènes)
• Hémangiomes (avec métastases hyperéchogènes)
• Carcinome hépatocellulaire multifocal ou cholangiocarcinome (avec des foyers sous forme de «cible»)
• Stéatose (avec métastases hypo- / hyperéchogènes)
• Adénomes hépatiques

d) Caractéristiques cliniques:
• Le plus souvent - tumeur maligne du foie

e) Note de diagnostic:
• Éliminer toutes les autres causes possibles de lésions hépatiques multiples, telles que kystes, abcès ou hémangiomes du foie
• Toujours comparer les résultats obtenus avec les antécédents cliniques et l'examiner pour la présence d'une tumeur primitive

Editeur: Iskander Milevski. Date de publication: 2.11.2019

Comment comprendre ce que contiennent les métastases hépatiques et que faire

Les métastases hépatiques peuvent résulter de lésions cancéreuses de n'importe quel organe (glandes mammaires, estomac, pancréas, intestins). Le foie est le seul organe capable de se régénérer (auto-guérison). En passant environ 1,5 litre de sang à travers lui-même chaque minute, le foie agit comme une sorte de filtre qui nettoie le corps humain des toxines, des nutriments transformés et participe au processus de digestion des aliments. Le cancer de l'organe parenchymateux conduit dans la plupart des cas à la mort inévitable du patient, surtout si l'oncologie est déjà au stade 4.

Formation de métastases

Les métastases sont comprises comme des cellules cancéreuses qui peuvent se déplacer dans tout le corps selon une voie hématogène ou lymphogène. Lorsque le cancer d'un certain organe est endommagé, ses cellules malignes sont transportées vers d'autres organes et tissus avec l'écoulement de la lymphe ou du sang. Après l'attachement d'une métastase à un organe sain, une croissance secondaire d'un néoplasme malin commence généralement sur celui-ci..

La Classification internationale des maladies (ICB 10) a attribué ce code de pathologie - C78.7, qui signifie «néoplasme malin secondaire dans le foie». Dans la plupart des cas, le cancer du sein et du pancréas, ainsi que le cancer du poumon, sont à l'origine de la métastase des cellules pathogènes au foie.

Les métastases se forment approximativement comme suit:

  1. Environ 30% du sang pénètre dans le foie par les artères, 70% du sang par la veine porte des intestins.
  2. Des sinusoïdes (capillaires spéciaux) sont présents à l'intérieur de l'organe parenchymateux; ils ralentissent le flux sanguin et mélangent le sang veineux et artériel.
  3. Ensuite, le flux sanguin mélangé retourne au cœur par la veine cave inférieure. Grâce à ce système circulatoire, les cellules cancéreuses pénètrent facilement dans le foie..
  4. Si le corps humain est doté d'une forte réaction protectrice (immunité), les cellules cancéreuses meurent en règle générale ou sont capables de se multiplier très lentement (parfois pendant des années).
  5. Mais si les cellules pathologiques commencent à se diviser activement, un facteur de croissance est produit qui peut stimuler la formation de nouveaux vaisseaux qui alimentent les tumeurs cancéreuses..
  6. Ainsi, un néoplasme malin secondaire se développe sur un organe ou un tissu sain..

Les scientifiques ne peuvent pas pleinement établir pourquoi les cellules anormales commencent à se multiplier soudainement, mais certains facteurs provoquent la croissance rapide de cellules malignes:

  • diminution de l'immunité;
  • l'âge du patient. Un corps jeune est plus sensible aux métastases et à la récidive de tumeurs cancéreuses que le corps d'une personne âgée. Cela est principalement dû au métabolisme plus rapide qui se produit dans un corps jeune;
  • la présence d'un cancer de stade 3. À ce stade du développement d'une tumeur maligne, la métastase est considérée comme un processus inévitable;
  • la formation d'un réseau de capillaires ramifiés près du néoplasme primaire.

Des métastases hépatiques sont observées chez plus de 30% des patients atteints d'un cancer de localisation variée.

Les causes des métastases hépatiques sont des excroissances cancéreuses qui affectent les organes suivants:

  • glande mammaire;
  • côlon;
  • estomac;
  • poumons.

Parfois, des métastases hépatiques se forment dans le cancer de la peau, de l'œsophage, de la vésicule biliaire et du pancréas. Il est extrêmement rare que l'apparition de métastases dans l'organe parenchymateux puisse être observée à la suite d'un néoplasme malin de la prostate ou des ovaires..

La médecine moderne divise les métastases hépatiques en plusieurs types, en fonction de l'emplacement, de la pénétration et du nombre de cellules malignes:

  1. Métastases unilobaires - le plus souvent uniquement le lobe droit du foie.
  2. Bilobar - les cellules cancéreuses pénètrent immédiatement dans les deux lobes de l'organe parenchymateux.
  3. Unique - il n'y a pas plus de 2-3 ganglions cancéreux dans l'organe affecté.
  4. Plusieurs - 5 à 10 (parfois plus) tumeurs et nœuds se forment.
  5. Distant - la tumeur primaire est loin du foie.
  6. Lymphagénique - les dommages au foie se produisent par le liquide lymphatique.
  7. Implantation - se produit à la suite du transfert de cellules malignes dans des tissus sains du corps (par exemple, pendant une intervention chirurgicale).

Toute métastase est considérée comme un signe très dangereux, car cela indique que la tumeur primaire se développe depuis longtemps dans le corps humain..

Symptômes

La survie future du patient dépend de la reconnaissance rapide des signes de métastases dans le foie. Les nœuds uniques qui se forment dans l'organe parenchymateux peuvent se développer de manière asymptomatique pendant assez longtemps. Le plus souvent, un patient cherche un médecin lorsque le cancer a atteint le dernier stade de sa croissance et que tout traitement devient dénué de sens. Les tumeurs cancéreuses sont dangereuses car lorsqu'elles se développent, une personne éprouve les mêmes symptômes que dans la plupart des autres maladies..

Vous devez immédiatement contacter un spécialiste en cas de signes généraux tels que:

  • faiblesse et fatigue constantes;
  • jaunissement des globes oculaires et de la peau;
  • nausées Vomissements;
  • assombrissement de l'urine, apparition de selles légères;
  • sensation de lourdeur sous le côté droit des côtes;
  • douleur sourde dans l'hypochondre;
  • une augmentation du volume hépatique (hépatomégalie);
  • l'apparition de flatulences;
  • ascite (hydropisie abdominale);
  • l'apparition de veines sous-cutanées sur l'abdomen;
  • une augmentation de la température corporelle;
  • perte de poids soudaine, atteignant parfois un état d'épuisement;
  • tachycardie;
  • l'apparition de sang des veines de l'œsophage;
  • hypertrophie des glandes mammaires.

Le principal signe de métastases dans le foie est une douleur intense sous les côtes. Cela se produit à la suite d'une augmentation du volume d'un organe et d'une compression de la veine creuse (inférieure) ou porte.

Pour un certain type de cancer qui donne des métastases au foie, il existe des symptômes caractéristiques:

  1. Le cancer du côlon s'accompagne d'une constipation fréquente (due à une occlusion intestinale), d'une fatigue élevée, d'une faiblesse, d'une fièvre, d'une perte de poids soudaine, d'une douleur intense.
  2. Le cancer de la peau (mélanome) se produit avec un manque d'appétit, des saignements de nez, une hypertrophie du foie et de la rate, des modifications des paramètres biochimiques sanguins, une jaunisse et une ascite. De plus, lors du diagnostic, le compactage et les modifications de la structure de l'organe parenchymateux sont déterminés (le foie devient grumeleux).
  3. Le cancer du sein métastase rapidement au foie, mais l'apparition d'un tableau clinique peut ne pas apparaître pendant longtemps. La présence de métastases dans l'organe parenchymateux est indiquée par une augmentation du volume du foie, des douleurs dans la région épigastrique, une augmentation de la température corporelle, une perte de poids brutale, une indifférence à la nourriture.

Si vous soupçonnez l'un des symptômes ci-dessus, vous devez immédiatement consulter un spécialiste, sinon le cancer atteindra le dernier stade de développement et causera bientôt la mort du patient..

Diagnostique

En présence de cancer de l'estomac, de la peau, des glandes mammaires ou des intestins, le patient doit régulièrement subir un examen du corps, à la suite duquel il est possible d'identifier la formation de ganglions malins dans l'organe parenchymateux. Pour une détermination plus précise des métastases hépatiques, un ensemble de mesures diagnostiques est effectué:

  1. Biochimie sanguine - vous permet de déterminer les valeurs surestimées de la transaminase, des protéines totales, de la présence de bilirubine, de phosphatase alcaline.
  2. Mesure des marqueurs tumoraux dans le sang.
  3. Examen échographique - montrera la taille des foyers tumoraux, leur lien avec les vaisseaux sanguins, les changements dans la structure du foie.
  4. IRM et CT - aideront à voir le foie en couches, pour déterminer la localisation des ganglions malins.
  5. Biopsie d'organe - utilisée pour l'examen histologique d'un néoplasme. Elle est réalisée sous anesthésie locale et permet de connaître la nature de la tumeur.
  6. Laparoscopie - avec son aide, vous pouvez voir avec précision la présence de métastases, leur taille et leur nombre. La procédure est réalisée sous anesthésie générale et permet au chirurgien de commencer immédiatement à couper et à réséquer les tumeurs malignes.

Traitement

Les méthodes de traitement des métastases hépatiques dépendent directement du degré de lésion des organes. Plus la maladie est détectée tôt, plus les chances de sauver la vie d'une personne sont élevées. Lorsqu'un cancer de stade 4 est détecté, il est conseillé de sélectionner un traitement pouvant prolonger la survie du patient.

Méthode chirurgicale (résection)

Avec l'aide de l'opération, le chirurgien coupe les zones du foie touchées par des métastases et des tumeurs. La résection n'est effectuée que si le nombre de métastases dans l'organe ne dépasse pas 4 nœuds. Si les deux lobes du foie sont endommagés, aucune intervention chirurgicale n'est effectuée. L'opération n'est pas effectuée si la tumeur se développe à proximité des vaisseaux sanguins, ainsi que si le patient a une cirrhose du foie. La récidive de la maladie ne survient que dans 40% des cas après résection.

Les maladies oncologiques sont parmi les plus dangereuses, car leur traitement est un processus assez compliqué. Beaucoup d'entre eux sont diagnostiqués trop tard, ce qui entraîne l'échec de tout type de thérapie. Vous pouvez découvrir ce qu'est une tumeur Klatskin, quels sont les symptômes de cette maladie et quelles sont les méthodes de traitement..

Chimiothérapie

En fonction de l'âge du patient, de la nature de la tumeur et du stade du processus, le médecin prescrit au patient de prendre des cytostatiques (médicaments qui suppriment la division et la croissance des cellules cancéreuses). La sélection d'un médicament, la posologie et le déroulement du traitement, pour chaque patient, le spécialiste sélectionne strictement individuellement.

Les médicaments suivants sont utilisés:

  • Le cisplatine coûte environ 841 roubles;
  • Cyclophosphamide, coûte à partir de 121 roubles;
  • 5-fluorouracile, coûte à partir de 58 roubles.

La chimiothérapie a un effet visible dans seulement 30% des cancers et s'accompagne d'effets secondaires (infertilité, chute de cheveux, épuisement, leucémie).

Radiothérapie

Ce type de traitement vous permet de vous débarrasser du syndrome douloureux sévère et de détruire les néoplasmes, tout en maintenant un tissu hépatique sain. La radiothérapie est réalisée de plusieurs manières:

  1. Lumière focalisée puissante.
  2. Thérapie sélective par faisceau interne.
  3. Hyperthermie locale (destruction des foyers avec une température supérieure à 700 ° C).
  4. Méthode Cyberknife (effet ponctuel des faisceaux de photons sur les métastases ne dépassant pas 1 mm de diamètre).

Régime

Lorsque des métastases sont détectées dans le foie, il est important de manger des aliments qui ne surchargeront pas le foie malade. Le patient est strictement interdit: boissons alcoolisées et gazeuses, aliments salés, épicés, frits, bonbons, viandes fumées, conserves.

  • des quantités modérées de poisson ou de viande maigre;
  • fruits et légumes frais;
  • produits laitiers fermentés;
  • des céréales;
  • grains crus germés;
  • soupes de légumes;
  • jus de fruits fraîchement pressés.

Certains patients atteints de cancer choisissent de demander de l'aide à la médecine alternative. Est-il possible de traiter les métastases hépatiques avec des remèdes populaires? De nombreuses herbes médicinales peuvent avoir un effet thérapeutique sur les métastases, soulager les douleurs intenses et renforcer le foie. Mais il est impossible de guérir le cancer uniquement avec des recettes folkloriques. Avant d'utiliser tout produit dérivé de plantes médicinales, vous devez obtenir l'autorisation d'un spécialiste. Pour le traitement du cancer du foie, des plantes telles que:

  • ciguë;
  • chélidoine;
  • L'avoine;
  • inflorescences de pommes de terre.

Les plantes répertoriées sont utilisées pour la préparation de teintures médicinales ou de décoctions pour administration orale..

Prévoir

Le pronostic de la maladie dépend principalement du stade du cancer auquel le traitement est commencé. Aux premiers stades du développement des métastases, un traitement correctement sélectionné permet au patient de vivre au moins 5 ans supplémentaires. Sans thérapie appropriée, une personne meurt dans l'année. Le cancer de stade 4 ne peut pas être traité, seule une thérapie palliative est possible, ce qui contribue à améliorer la qualité de vie du patient (soutien des proches et amis, utilisation d'analgésiques, respect d'un régime alimentaire particulier).

Les métastases hépatiques sont un signe assez grave indiquant un cancer d'organe. Sans diagnostic et traitement rapides, le patient sera bientôt confronté à une issue fatale. Un diagnostic rapide et précis, ainsi qu'un traitement efficace adapté au stade du cancer, peuvent donner à une personne malade quelques années de plus.

Vous pouvez également vous familiariser avec la classification des métastases hépatiques et comment vous pouvez vous en débarrasser, en fonction d'un certain type, par la méthode traditionnelle..

Le cancer du foie est-il visible à l'échographie et comment le déterminer sans erreur

L'examen échographique est considéré comme une méthode universelle pour diagnostiquer de nombreuses maladies des organes internes. Le cancer du foie est détecté par ultrasons à l'aide d'un capteur spécial qui détecte une formation maligne.

Procédure d'échographie

Aujourd'hui, il est possible de détecter et de reconnaître le cancer du foie par échographie. Mais un diagnostic précis n'est pas seulement fait en utilisant la méthode décrite. De plus, la tomodensitométrie, l'imagerie par résonance magnétique et la biopsie sont utilisées..

Tout d'abord, une personne fait un test sanguin. En présence d'un cancer, le résultat du test montrera le développement d'une anémie, une augmentation du niveau de bilirubine. Ensuite, des diagnostics par ultrasons sont attribués. Le médecin verra un cancer du foie à l'échographie: la méthode vous permet de fixer la taille et la structure de la tumeur, afin de déterminer la classification.

Les contours du nœud nouvellement formé pendant la numérisation peuvent être flous ou clairs. Les lésions cancéreuses secondaires sont appelées métastases..

La procédure montre sur les métastases échographiques dans le foie, si des zones de nécrose, de dégradation des tissus, de calcifications, de fibrose sont trouvées. Cette condition est dangereuse pour la vie humaine, car une lésion secondaire entraîne une compression des vaisseaux voisins, des dommages au contour de l'organe.

Regardez une vidéo éducative sur le cancer du foie:

À quoi ressemble le cancer du foie et est-il diagnostiqué par échographie

Une tumeur cancéreuse est visualisée sur un écran par échographie. Il peut être de n'importe quelle forme avec des contours flous ou clairs..

L'oncologie maligne peut être vue à l'échographie sous une forme unique et multiple. Dans le même temps, sur l'écran, l'uziste déterminera les dommages causés aux gros vaisseaux adjacents à l'organe.

Les signes externes de cancer du foie nécessitent la confirmation du diagnostic par échographie avec CDC, cartographie Doppler couleur. L'écran pendant la procédure détermine:

  • un état modifié de l'organe, en cas de maladie, le bord inférieur est arrondi;
  • structure hétérogène, densité de parenchyme accrue, cellules épithéliales fonctionnellement actives;
  • nœuds dans la zone des branches de la veine porte;
  • compactage des vaisseaux à la surface de l'organe;
  • augmentation de la taille;
  • la présence de nœuds hyperéchogènes.

Fondamentalement, une telle tumeur cancéreuse apparaît à la numérisation sous une forme mixte. Les sections de l'organe deviennent hétérogènes dans la structure: à un endroit la structure devient plus dense, à un autre elle devient plus mince en raison de la nécrose.

Selon la description du dépistage échographique, une lésion cancéreuse apparaît comme une structure dense sans zones nécrotiques.

Sur l'écran, une personne verra une bordure sombre autour de la tumeur. La forme maligne sombre de la maladie, contrairement à la forme claire, est caractérisée par une hypertrophie des ganglions lymphatiques. Dans ce cas, la vésicule biliaire se déplace sur le côté.

Regardez à quoi ressemblent le cancer et les métastases hépatiques sur un moniteur à ultrasons dans deux vidéos:

Que peut-on confondre avec la maladie

Selon les symptômes externes, le cancer de la peau jaunâtre peut être confondu avec l'hépatite et la cirrhose du foie en raison d'une augmentation de la bilirubine indirecte dans le sang, qui se produit en raison de dysfonctionnements du corps.

À l'échographie, il est possible de confondre la maladie en raison d'une variété d'échogénicité. Le cancer du foie est similaire à un scan avec:

  • kyste;
  • cirrhose du grand type focal;
  • abcès;
  • échinocoque hydraté.

La similitude avec les formations listées s'explique par l'hyperéchoïcité des maladies. Mais certaines formes de kystes diffèrent de la formation cancéreuse par l'anéchogénicité, l'impossibilité de pénétration des ondes ultrasonores.

Malgré la difficulté de différencier les métastases des autres maladies, un médecin qualifié détermine le diagnostic dans 90% des cas. Pour un diagnostic plus précis, il est nécessaire d'effectuer une échographie complète de tous les organes à fond.

Le cancer du foie est maintenant diagnostiqué à ses débuts par échographie. Il suffit de subir l'échographie du foie à temps pour éviter le développement de la maladie.

Avez-vous rencontré cette maladie? Racontez votre histoire dans les commentaires. Partagez l'article sur les réseaux sociaux avec vos amis. être en bonne santé.

À quoi ressemblent les métastases hépatiques? Peuvent-ils être guéris

Comment les métastases hépatiques sont-elles diagnostiquées??

L'enquête peut inclure diverses études et analyses:

  • Échographie du foie. N'aide pas toujours à identifier les métastases et à obtenir les informations nécessaires à leur sujet.
  • Techniques d'imagerie: TDM, IRM, TEP, angiographie. Ils aident non seulement à détecter les métastases dans le foie, mais également à évaluer leur taille, leur nombre, leur emplacement, leur schéma de croissance, à détecter la suppuration et la pourriture, la propagation aux tissus et organes voisins, les zones d'ascite.

Confirmation du diagnostic - biopsie

La biopsie n'augmente pas le risque de métastases

Lors de la biopsie, une aiguille est insérée dans la tumeur. Les cellules cancéreuses peuvent-elles se rompre et métastaser à cause de cela??
C'est un mythe.

Souvent, lors de l'examen, des métastases dans le foie sont d'abord détectées, puis elles commencent à rechercher la tumeur primaire. La tâche est facilitée par une biopsie: sachant à quoi ressemblent les cellules cancéreuses au microscope, le médecin peut comprendre de quel organe elles proviennent.

Les tests sanguins, en particulier pour le niveau des enzymes hépatiques, aident à comprendre à quel point le foie est altéré..

Le foie est la principale cible des métastases

Comment les métastases hépatiques sont-elles traitées??

Les tactiques de traitement dépendront de plusieurs facteurs:

  • Nombre de métastases: sont-elles uniques ou multiples.
  • Localisation des métastases - la possibilité de résection d'une partie du foie ou d'un traitement SIRT est évaluée.
  • Type de cancer primaire.
  • La gravité des violations du foie et d'autres organes.

Les principales méthodes de traitement sont les mêmes que pour les autres maladies oncologiques. Des métastases uniques (ou plusieurs petites) peuvent être enlevées par chirurgie. Résection lobaire, segmentaire, atypique (ablation d'une partie d'un organe).

Les métastases multiples peuvent disparaître complètement avec la bonne chimiothérapie ou la thérapie SIRT. L'immunothérapie et la radiothérapie sont utilisées dans des cas isolés..

Le traitement des métastases cancéreuses du foie présente certaines difficultés. Par exemple, le cancer métastatique ne répond souvent pas aux médicaments qui ont agi contre la tumeur primaire. Nous devons sélectionner la thérapie optimale, combiner différents types de traitement. Les métastases hépatiques et la chimie systémique réagissent mal. Le meilleur effet est donné par l'introduction de médicaments dans l'artère hépatique..

Les agents de chimiothérapie aident à ralentir la croissance des métastases, à réduire leur nombre, à prolonger la vie du patient et à soulager les symptômes douloureux. En Israël, la plupart des patients utilisent des systèmes de port veineux et artériel implantables, une perfusion intra-artérielle régionale de médicaments de chimiothérapie.

La radiothérapie des métastases du cancer du foie aide à soulager la douleur, mais n'augmente pas l'espérance de vie.

La thérapie ciblée implique l'utilisation de médicaments qui ont une «cible» spécifique - une molécule spécifique nécessaire à la croissance et à la survie des cellules cancéreuses. Pour le cancer métastatique du foie, le seul médicament ciblé à l'efficacité prouvée, le sorafénib, est utilisé. Il est enregistré dans plus de 60 pays à travers le monde pour le traitement du cancer du foie primitif et métastatique.

Embolisation des vaisseaux alimentant la tumeur ou métastase, le radiologue injecte un médicament spécial qui perturbe la circulation sanguine et provoque la mort des tissus.

La chimioembolisation est plus efficace lorsque des microsphères sont injectées dans le vaisseau, qui libèrent un médicament de chimiothérapie. La chimioembolisation est actuellement le "gold standard" du traitement dans les cas où l'ablation chirurgicale de la tumeur ou la transplantation échoue.

Lors de la chimioembolisation, un double effet est obtenu. Les microsphères bloquent la circulation sanguine, privant la tumeur de substances essentielles, et le médicament de chimiothérapie libéré attaque les cellules tumorales.

Les métastases hépatiques sont une manifestation du cancer de stade 4, par conséquent, le traitement est toujours combiné, y compris l'ablation des ganglions, la chimiothérapie, la radiothérapie et l'immunothérapie. Dans les cliniques israéliennes, l'excision chirurgicale des mts est rarement utilisée, des méthodes de retrait moins traumatisantes et plus modernes sont utilisées:

  • radiochirurgie;
  • ablation par radiofréquence;
  • chimioembolisation;
  • thérapie ciblée;
  • chimioembolisation;
  • radioembolisation SIRT.

Correction des principales fonctions du foie, stimulation des processus de restauration des cellules hépatiques. Cette approche du traitement des métastases hépatiques en Israël peut prolonger considérablement la vie de chaque patient et améliorer sa qualité..

Métastases hépatiques: combien vivent, pronostic d'espérance de vie

Le foie est un organe qui agit comme un filtre dans le corps. Indépendamment de l'objectif principal de la formation oncologique, avec un degré élevé de probabilité, lorsque les cellules cancéreuses se développent, des métastases dans le foie apparaissent. Ceci est facilité par une circulation sanguine accrue dans l'organe..

Ce matériel est purement informatif. L'article fournit des réponses aux questions fréquemment posées sur les métastases hépatiques: symptômes, traitement, diagnostic, pronostic.

Que sont les métastases

Les métastases sont le résultat de l'activité des cellules cancéreuses dans le contexte d'un foyer oncologique déjà existant. Les fragments du matériel affecté ont tendance à se déplacer dans la lymphe (circulation sanguine) et à «se déposer» dans différents organes, infectant les tissus et les muqueuses. Les métastases se forment dans une zone séparée du foie ou recouvrent tout l'organe.

Les foyers secondaires sont simples (2-3 nodules de petit diamètre) et multiples. Les néoplasmes pathogènes sont situés dans 1 ou 2 lobes (unilobaire et bilobaire).

Les métastases uniques affectent négativement la fonction hépatique et de multiples lésions précèdent la défaillance d'un organe et la mort. Le diagnostic du degré de complication du cancer et les prévisions préliminaires dépendent de l'aspect des métastases hépatiques à l'échographie..

Le cancer ne métastase pas au premier stade, mais à des stades ultérieurs de développement. Des néoplasmes secondaires dans les organes peuvent apparaître en rémission (après un traitement réussi).

Il n'y a pas de méthodes en cours de développement qui permettent de déterminer avec précision quand exactement avec le cancer les premiers signes de métastases dans le foie apparaissent..

Raisons de l'apparition de métastases

Pour répondre à la question de savoir pourquoi les symptômes des métastases hépatiques apparaissent, il est important de définir: cancer - comportement anormal des cellules présentant une activité accrue. En conséquence, des nodules se forment qui, avec le temps, en l'absence de médicament, augmentent de taille.

Les tumeurs sont bénignes ou malignes. Dans le premier cas, le cancer en tant que cause fondamentale est exclu, dans le second, un traitement est prescrit, en fonction du degré de dommage et de l'emplacement de la tumeur.

Le processus de métastase vers des organes distants ou proches commence au moment où les cellules cancéreuses envahissent les tissus périphériques. Cela se produit dans les cas avancés ou en phase terminale de cancer. Avec des symptômes et des signes de métastases hépatiques, le pronostic est loin d'être favorable et les mesures thérapeutiques se réduisent principalement à éliminer le syndrome douloureux et à essayer de prolonger la vie du patient au moins pendant une courte période..

Le cancer peut métastaser au foie avec différents foyers de lésions (glandes mammaires, cerveau), mais la complication survient après l'oncologie transférée:

  • poumons;
  • intestins;
  • pancréas.

Souvent, des métastases dans le foie sont observées lors de processus oncologiques dans les tissus et les muqueuses de l'estomac.

Diagnostique

Un diagnostic précoce est la clé d'une thérapie réussie. Indépendamment de l'efficacité du traitement du cancer, il est important que les patients avec un tel diagnostic dans les antécédents médicaux soient régulièrement examinés pour des manifestations secondaires de pathologie. Quelques lésions hépatiques sont traitables et ne menacent pas la vie d'une personne si une assistance médicale est fournie en temps opportun.

Les mesures diagnostiques comprennent:

  • Etude immunohistochimique.

L'analyse permet de déterminer les marqueurs tumoraux et est efficace, si nécessaire, pour identifier l'organe affecté.

  • Chimie sanguine.

Cette méthode garantit la détermination des changements dans la composition de la phosphatase alcaline. Grâce à l'étude, il est possible d'établir des indicateurs numériques de la présence de protéine et de ses dérivés, fraction de bilirubine.

Si des métastases hépatiques sont suspectées, l'échographie peut aider à visualiser les lésions et à établir leur diamètre.

La tomodensitométrie et l'imagerie par résonance magnétique peuvent identifier des lésions spécifiques.

Un échantillon est prélevé pour une recherche en laboratoire, au cours de laquelle ils découvrent la vraie nature des néoplasmes.

Les vaisseaux du foie sont examinés. La technique est pratiquée afin d'identifier les foyers secondaires dans le système vasculaire alimentant l'organe.

Sur la base des résultats de l'évaluation des mesures diagnostiques globales, l'oncologue établit un plan de traitement. Les tests aident à confirmer ou à nier la présence de métastases, à prédire les résultats du traitement à venir.

Signes de pathologie

Avec des métastases dans le foie, le pronostic de la vie dépend non seulement d'un traitement correct, mais également d'un diagnostic rapide. Plus tôt la propagation du processus cancéreux et les dommages aux organes sont détectés, plus les chances d'obtenir un résultat positif sont élevées.

Signes qui indiquent des métastases:

  • une forte diminution du poids corporel, l'épuisement;
  • mauvaise santé (fatigue, léthargie, faiblesse, incapacité de travailler);
  • inconfort du côté droit de l'hypochondre;
  • hypertrophie du foie (hépatomégalie);
  • hyperthermie (fièvre);
  • ascite (présence de liquide libre dans la cavité abdominale);
  • selles instables (constipation ou diarrhée fréquente);
  • nausée chronique;
  • tachycardie (rythme cardiaque anormal);
  • jaunisse.

Les symptômes de métastases uniques pendant une longue période peuvent ne pas être exprimés, jusqu'à une aggravation grave de la maladie.

Avec des métastases dans le foie, les symptômes avant la mort sont exacerbés et se déroulent dans le contexte d'un refus complet de manger. Pour maintenir la vie, ces patients se voient prescrire une nutrition injectable au goutte-à-goutte..

Méthodes de traitement

Il est impossible de guérir complètement les tumeurs malignes secondaires, en empêchant leur apparition à l'avenir. Malgré les techniques développées, leurs résultats se résument à une prolongation de la vie, mais excluent la guérison. Après un certain temps, au lieu d'éliminer les néoplasmes, de nouveaux apparaissent. Cela dépend beaucoup de la méthode de traitement et du degré de propagation des métastases.

Chimiothérapie

La technique aide à arrêter le processus de métastase et à améliorer l'état du patient. Dans le cadre de la thérapie, des médicaments anticancéreux cytostatiques sont utilisés qui atteignent l'artère hépatique. La chimiothérapie implique l'introduction d'un groupe de médicaments à travers un cathéter directement dans la zone du néoplasme. Le cours dure 14 jours.

Radiothérapie

Les métastases sont affectées par les radiations. La technique est efficace si nécessaire pour réduire le syndrome douloureux au niveau de l'organe malade. Malgré la destruction du tissu hépatique affecté, les zones saines ne sont pas affectées et conservent leur fonction. Parfois, il est conseillé de combiner la méthode de radiothérapie avec la chimiothérapie.

Intervention opératoire

Le traitement chirurgical implique la résection des zones touchées de l'organe. Il s'agit d'une méthode de thérapie radicale mais courante. Les néoplasmes secondaires se forment pendant une longue période, de sorte que l'opération aide à soulager l'état du patient.

La résection de la zone touchée est complétée par une ligature de l'artère hépatique. L'intervention chirurgicale ne soulage pas le problème de l'apparition de nouvelles métastases, mais grâce à sa mise en œuvre, il est possible de prolonger considérablement la vie d'une personne.

Traitement avec des remèdes populaires

Dans les derniers stades du cancer, lorsque des métastases dans le foie sont détectées, la maladie est difficile à traiter avec un traitement traditionnel. La médecine traditionnelle peut être utilisée comme une méthode supplémentaire qui stimule les processus qui ont un effet positif sur l'état général.

La fonction hépatique soutient la chélidoine. Cette plante contient des substances qui stimulent le système immunitaire et améliorent la circulation sanguine. L'ortie et le calendula sont ajoutés à la teinture comme ingrédients supplémentaires. Les herbes sont mélangées, hachées finement et versées avec 200 millilitres d'eau bouillante. La substance est prise par voie orale dans une cuillère à soupe deux fois par jour avant les repas..

Pour les métastases, prenez de la teinture de pruche. Malgré ses propriétés toxiques, la plante réduit les symptômes de la douleur et a un effet calmant. 50 grammes d'herbe séchée sont ajoutés à un demi-litre de vodka. Pour préparer le produit, vous aurez besoin de 3 semaines d'exposition. La réception commence par une goutte, en ajoutant une autre par jour.

Au moment où la dose augmente à 40 unités de mesure, le processus démarre dans l'ordre inverse (le nombre quotidien de gouttes diminue). Le matin, le médicament est utilisé dissous (dans 200 millilitres d'eau). La durée du traitement est de 79 jours, puis il y a une pause de 2 mois.

Le jus de betterave est également utilisé pour les métastases. Avant utilisation, il est autorisé à infuser (plusieurs heures au réfrigérateur suffisent). Boire du jus de fruits frais avant les repas (6 fois par jour, 100 ml).

Articles Sur La Leucémie