Un fibrome utérin est une croissance bénigne qui se développe à partir du muscle ou du tissu conjonctif de l'utérus. À l'âge de 35 ans, cette maladie est diagnostiquée chez 45% des femmes..

Les nœuds myomateux peuvent être de différentes tailles, de petites, comme une pièce de monnaie, à grandes, dans lesquelles le ventre commence à se développer. Un fibrome avec un gros nœud s'accompagne de symptômes pathologiques qui ne doivent pas être ignorés et deviennent une raison sérieuse de contacter un gynécologue.

Classification des gros fibromes utérins

Les raisons du développement des ganglions myomateux suscitent la controverse parmi les spécialistes, mais les perturbations hormonales dans le corps sont considérées comme la principale raison. Contrairement aux causes de l'apparition de la maladie, les gynécologues ont développé une classification des tumeurs par taille ou volume, cette méthode de classification est acceptée dans le monde entier, mais avec l'avènement des technologies modernes, elle est devenue obsolète. Ainsi, un nœud subjectivement grand est une augmentation de l'utérus jusqu'à 12 semaines de grossesse, mais la taille réelle de l'utérus peut être plus grande. L'éducation peut être gigantesque et imiter une grossesse: l'abdomen est agrandi, il n'y a pas de menstruation et la pulsation de l'aorte abdominale peut être confondue avec un battement de cœur.

Le néoplasme se développe progressivement, sur plusieurs années, après quoi il peut atteindre une taille gigantesque ou cesser d'augmenter. Au stade initial, il est difficile de prédire le comportement d'un nœud particulier, de sorte que sa thérapie ne doit pas être reportée. Une tumeur bénigne, si elle est détectée tôt, peut être traitée, car les moyens modernes sont capables de freiner la croissance de petits ganglions et de donner un résultat plus efficace.

Symptômes courants d'un gros nœud dans l'utérus

Un patient qui a un gros nodule peut provoquer des symptômes graves chez le gynécologue, car la tumeur peut appuyer sur les organes adjacents, provoquant ainsi leur dysfonctionnement.

Symptômes des gros nœuds de l'utérus:

  • une douleur dans l'abdomen, accompagnée de fièvre, une sensibilité lors de la palpation, indiquent une dégénérescence du fibrome, par exemple, dans le cas où le nœud a commencé à mourir en raison de la torsion de la tige tumorale;
  • une augmentation de l'organe se manifeste par une sensation constante de pression dans le bas de l'abdomen, ainsi que par une augmentation de sa partie inférieure. Les conséquences d'une hypertrophie de l'utérus sont des maux de dos, des mictions fréquentes et de la constipation. Ce symptôme est caractéristique des gros nœuds;
  • les saignements et les taches peuvent être mineurs et durer plusieurs années, entraînant le développement d'une anémie;
  • des menstruations longues et douloureuses sont souvent observées lorsque le nœud est situé dans la couche sous-muqueuse de l'organe reproducteur. La douleur pendant la menstruation est également un signe qu'un problème se développe;
  • la violation de la fonction reproductrice se manifeste par des formations qui pénètrent dans la cavité. Ils augmentent considérablement le risque de fausse couche et compliquent la conception..

Les grandes formations sont la conséquence du fait qu'une femme à un stade précoce de la maladie et à l'apparition des premiers symptômes n'a pas demandé l'aide d'un gynécologue. Les gynécologues modernes, lorsqu'ils travaillent avec des patients, choisissent les méthodes de traitement les plus douces et font tout leur possible pour préserver l'organe même avec de gros nœuds.

Vous avez accès à une consultation par e-mail d'un gynécologue qui dissipera les mythes sur le myome, proposera de subir un diagnostic et élaborera un schéma thérapeutique pour la maladie lorsqu'elle est détectée. Obstétricien-gynécologue D.M. Lubnin est spécialisé dans le traitement des formations myomateuses, en particulier des gros nœuds. Une vaste expérience du travail avec les patients permet à Dmitry Mikhailovich d'obtenir un succès significatif dans le maintien de la santé reproductive des patients.

Diagnostiquer de grands nœuds

Le diagnostic des fibromes commence souvent par un examen au fauteuil. Cependant, des spécialistes qualifiés considèrent cette approche obsolète, car le médecin ne peut pas toujours déterminer une légère augmentation de la taille de l'utérus. Les ganglions peuvent être situés dans la cavité utérine, tandis que la femme ressentira des symptômes caractéristiques, mais une augmentation de l'utérus peut ne pas être observée.

Dans les cas où les ganglions myomateux sont gros, le médecin peut déterminer la taille approximative de la formation lors de l'examen. Auparavant, la taille du fibrome était comparée à l'élargissement de l'utérus, caractéristique d'une certaine semaine de grossesse, maintenant le gynécologue peut déterminer avec précision l'emplacement et la taille du fibrome.

Méthodes modernes de diagnostic des nœuds myomateux:

  • l'examen échographique (échographie) permet au gynécologue de déterminer l'emplacement des nœuds et de dresser un diagramme, de décrire leur taille. Le diagramme de localisation vous permet d'établir comment la formation se rapporte au fond, au col de l'utérus ou à la cavité utérine;
  • L'imagerie par résonance magnétique (IRM) est un moyen plus précis de déterminer l'emplacement et le volume de la tumeur dans les cas où l'utérus est volumineux. Avec l'IRM, des images sont émises qui montrent les nœuds myomateux, leur relation avec les structures de l'utérus;
  • L'hydrosonographie est un examen échographique spécial, dont l'une des caractéristiques est l'introduction de liquide dans l'utérus. Cette méthode de diagnostic fournit des informations sur la base desquelles le gynécologue pourra choisir l'ensemble optimal de mesures thérapeutiques;
  • l'hystéroscopie est rarement réalisée pour les fibromes, car les informations obtenues dans d'autres études sont suffisantes pour poser un diagnostic.

Un spécialiste expérimenté peut facilement diagnostiquer un gros nœud dans l'utérus à l'aide de méthodes instrumentales non invasives. Avec cette maladie, pour établir les causes du développement des fibromes et déterminer les méthodes de résolution du problème, il ne suffit pas de recueillir une anamnèse et un examen gynécologique..

Traitement des gros nœuds myomateux

Les méthodes conservatrices ne conviennent pas pour éliminer les gros nœuds. Auparavant, la grande majorité des patients atteints de ce problème avaient subi une intervention chirurgicale pour retirer l'utérus. L'intervention chirurgicale est un stress grave pour le corps, suivi d'une longue période de rééducation.De plus, après l'amputation de l'utérus, une femme ne pourra pas ressentir la joie de la maternité.

Dans les pays développés, une méthode peu invasive et efficace est utilisée pour le traitement de la maladie depuis plus de 20 ans - l'embolisation de l'artère utérine, dont l'innocuité a été prouvée par des spécialistes. Après l'embolisation, une femme peut concevoir et porter avec succès un enfant. La période de récupération avec cette procédure est minime, mais les premiers résultats sont notés par les gynécologues dans les premiers jours après l'opération..

De plus, afin de préserver la fonction reproductrice avec de gros nœuds, le patient subit une myomectomie avec préservation de l'organe. La période de rééducation après la chirurgie implique le respect par le patient de toutes les recommandations médicales et l'abstinence de conception pendant un an.

D.M. Lubnin, lors du choix d'une méthode pour traiter les gros nœuds de l'utérus, conseille aux gynécologues d'étudier les plaintes de la patiente, ses projets de grossesse et le schéma de localisation des nœuds, puis de prendre une décision finale. Le traitement des gros nœuds doit être confié à un médecin expérimenté dans la résolution du problème. Un gynécologue qualifié possédant une vaste expérience dans la prise en charge des patients proposera au patient plusieurs moyens de traiter les fibromes, parmi lesquels il pourra choisir celui qui convient le mieux dans ce cas..

Embolisation des artères utérines dans le traitement des fibromes

L'embolisation de l'artère utérine (EAU) est une procédure sûre et peu invasive. Le mécanisme de sa mise en œuvre est basé sur l'introduction par ponction de l'artère sur la cuisse de particules spéciales - emboles. Ces particules arrêtent la circulation sanguine dans les vaisseaux alimentant la tumeur, de ce fait, le fibrome commence à «se dessécher».

L'embolisation est réalisée par un chirurgien endovasculaire dans une salle d'opération spécialement équipée. L'un des principaux outils du chirurgien pour cette procédure est un angiographe, qui vous permet de contrôler la progression de l'opération. Le principal spécialiste en Russie de l'embolisation de l'artère utérine est B.Yu. Bobrov.

Le principal avantage de cette méthode de traitement des fibromes est la faible probabilité de récidive de la maladie. De plus, le premier résultat après la procédure est la normalisation des symptômes. La tendance des ganglions myomateux à diminuer est plus prononcée au cours des six premiers mois après l'embolisation, mais elle persiste dans le futur. Après l'embolisation de l'artère utérine, les femmes sont fertiles. Il est recommandé de planifier la conception d'un enfant après un an après l'intervention.

Vous avez la possibilité de prendre rendez-vous avec des spécialistes de premier plan dans le domaine de la gynécologie, de subir un examen complet et, si vous avez une maladie, de commencer un traitement immédiat.

Prévention du développement de gros nœuds dans l'utérus

L'état d'une femme atteinte de fibromes utérins dépend en grande partie de la méthode de traitement choisie, ainsi que des actions du patient. Lorsqu'une tumeur est découverte, il faut tout d'abord abandonner les mauvaises habitudes et changer le mode de vie. Cette mesure aidera à prévenir le développement de complications graves. Il est important pour le développement des ganglions myomateux dans l'utérus de savoir quelles procédures sont contre-indiquées, par exemple, les massages et les manipulations de réchauffement peuvent avoir de graves conséquences. Un patient qui a identifié des ganglions ne doit pas négliger une visite chez un gynécologue et la mise en œuvre de ses recommandations et de son schéma thérapeutique. Le succès du traitement dépend en grande partie des actions de la femme et de son état émotionnel..

Une femme qui a reçu un diagnostic de fibromes utérins avec de gros ganglions doit comprendre que la formation ne peut pas se dissoudre ou disparaître, car à mesure qu'elle se développe, les symptômes vont augmenter et la condition s'aggrave. Si des symptômes apparaissent ou qu'un gynécologue détecte ce problème, vous devez contacter une clinique de traitement des fibromes pour obtenir une aide qualifiée.

  1. Lubnin D. M., Tikhomirov A. L. Embolisation sélective des artères utérines dans l'algorithme de traitement de préservation des organes des fibromes utérins: dis. - Moscou: [Mosk. Etat stomatologie médicale. Ministère universitaire de la santé de la Fédération de Russie], 2005.
  2. Hystéroscopie // Grande encyclopédie médicale / ed. B.V. Petrovsky. - 3e éd. - M.: Encyclopédie soviétique, 1974-1989.
  3. "Gynécologie opératoire" éd. Kulakova V.I., M. - Médecine, 1990, 390 p..
  4. V.V. Persianinov "Gynécologie opératoire". - M. - Médecine, 1985, 100 s.
  5. Zaporozhan V.V., "Traitement des maladies des organes génitaux féminins", Odessa, "Folio", 2001, 456 p..

Myome utérin nodulaire: symptômes et traitement

Toutes les femmes ne comprennent pas clairement ce qu'est un myome utérin nodulaire et quelles complications apparaissent dans ce cas. Une tumeur est un diagnostic sérieux, mais dans certains cas, elle est dans l'utérus depuis des années et le patient ne le sait même pas. Cependant, certains facteurs commencent à accélérer son développement. Parfois, vous pouvez même tomber enceinte si vous avez de gros fibromes utérins multinodulaires.

Description et types de pathologie

Un nodule fibrome est formé de ligaments et de tissus musculaires. C'est un néoplasme rond lisse et dense. La croissance peut être unique. Plusieurs nodules peuvent se développer simultanément (tumeur nodulaire multiple). Les nœuds ont une base épaisse ou sont attachés à la paroi de l'utérus avec une jambe mince. Ils sont situés plus près de la surface interne (sous-muqueuse), sous la membrane séreuse (externe) ou au milieu de la couche musculaire.

En tenant compte de l'emplacement, les types suivants de fibromes utérins nodulaires sont distingués:

  • sous-muqueuse (sous-muqueuse) se développe dans la cavité utérine;
  • interstitiel (intramurale) se développe profondément dans la couche musculaire (myomètre);
  • sous-séreux se développe sous la membrane séreuse, se développe vers la cavité abdominale.

La progression de la tumeur entraîne une augmentation de l'abdomen, comme pendant la grossesse. Une forte augmentation des fibromes correspond à la croissance de l'abdomen, qui correspond à une certaine semaine de grossesse. Par conséquent, pour plus de commodité, l'augmentation de la tumeur est estimée à la fois en semaines et en millimètres..

Raisons de l'apparition de néoplasmes

La principale raison de l'apparition de fibromes est considérée comme un trouble hormonal dans le corps. Ce néoplasme est œstrogène-dépendant, c'est-à-dire que le développement et l'apparition sont dus à un excès d'œstrogènes dans le corps.

Les raisons de l'apparition d'un déséquilibre hormonal peuvent être des pathologies endocriniennes, l'utilisation de médicaments hormonaux afin d'éliminer les troubles du cycle qui apparaissent avec la ménopause, ainsi que le traitement de l'infertilité. Les contraceptifs riches en œstrogènes, qui activent l'ovulation, provoquent également le développement de fibromes.

Un déséquilibre hormonal apparaît également dans les maladies infectieuses et inflammatoires des organes génitaux. La présence de polypes, de kystes ovariens, d'endométriose conduit également à un déséquilibre dans la synthèse des hormones sexuelles.

Les autres facteurs qui contribuent au développement d'une tumeur nodulaire sont:

  • blessures à l'utérus, qui ont été reçues lors de procédures de traitement gynécologique, lors d'un avortement ou d'un accouchement;
  • hérédité;
  • dépression;
  • mode de vie sédentaire.

Formes de développement de la maladie

Il existe deux formes de myome utérin nodulaire: proliférant et simple. Ils diffèrent les uns des autres par l'activité de développement du réseau vasculaire à l'intérieur de la tumeur..

Type simple de tumeur

Cette forme est le plus souvent notée. Le nœud fibrome est constitué de cellules musculaires et de tissu conjonctif inégalement réparties. Le nombre de nœuds ne dépasse pas quatre, leurs dimensions sont insignifiantes - pas plus de 80 mm. Après le traitement, les rechutes ne sont généralement pas observées. Le néoplasme augmente lentement car il a une faible capacité à diviser les cellules.

Une tumeur nodulaire sous cette forme apparaît généralement chez les femmes âgées de 35 à 40 ans. La cause de la tumeur est le plus souvent une maladie inflammatoire pelvienne. Très souvent, ce néoplasme apparaît chez les femmes qui ont subi un stress psychologique sévère..

Dans certains cas, lors de la détection des excroissances, les médecins utilisent des tactiques d'observation, car la tumeur ne se développe pas et peut même disparaître d'elle-même. Par exemple, pendant la ménopause, lorsque le taux d'œstrogène dans le sang d'une femme en bonne santé est considérablement réduit, la tumeur, en règle générale, se résorbe en plusieurs années..

Un type de croissance proliférante

Cette variété comprend le plus souvent des fibromes intramuraux à petits nœuds qui se développent vers la cavité utérine. Ces néoplasmes sont des tumeurs qui contiennent un grand nombre de vides ainsi que des vaisseaux sanguins. En règle générale, il y a plus de cinq nœuds. Habituellement, ils augmentent rapidement (jusqu'à 90 mm et plus), de ce fait, la forme de l'utérus change.

En plus de l'élargissement des vaisseaux sanguins, cette condition est caractérisée par une prolifération - la taille de la tumeur augmente en raison de la division cellulaire. Ces néoplasmes sont généralement diagnostiqués chez les femmes de moins de 20 ans ou de plus de 40 ans. Les excroissances en prolifération peuvent se développer rapidement pendant la grossesse.

La raison de l'apparition de fibromes sous cette forme est souvent une disposition génétique. Le plus souvent, il existe des pathologies concomitantes qui entraînent une modification de la quantité d'hormones, telles que les kystes ovariens, la mastopathie, l'endométriose. On note très souvent des rechutes d'éducation proliférante. D'une manière ou d'une autre, un traitement immédiat sera nécessaire..

Complications possibles de la maladie

L'un des effets secondaires dangereux est la torsion de la jambe mince du myome sous-séreux. Une complication de cette condition est la nécrose tissulaire du néoplasme, qui peut entraîner une péritonite..

Si le myome utérin nodulaire, qui a une base épaisse, commence à augmenter, il serre les organes adjacents, ce qui rend leur travail difficile et perturbe la circulation sanguine. Par exemple, si une accumulation commence à serrer les intestins, la vidange normale devient plus difficile. Les patients développent de la constipation et, par conséquent, des hémorroïdes. La compression de la vessie peut entraîner l'impossibilité d'un débit urinaire complet, le développement du processus d'inflammation dans les organes du système urinaire, l'apparition de pulsions fréquentes.

Un néoplasme interne recouvre la cavité utérine. Le résultat de ceci peut être l'infertilité due à l'impossibilité de pénétration du sperme dans les tubes. Diverses irrégularités menstruelles apparaissent.

Effets secondaires pendant la grossesse

Surtout, cette condition est dangereuse lorsque le fibrome commence à grossir pendant la grossesse. Remplissant la cavité utérine, il interfère souvent avec le développement et la croissance du fœtus. En raison d'une violation du renforcement des contractions de l'utérus et de la circulation sanguine, la menace de fausse couche augmente. La tumeur ne permet pas au fœtus de s'installer normalement, ce qui à l'avenir peut compliquer l'accouchement. Par conséquent, souvent avec cette pathologie, une césarienne est réalisée..

Important: les femmes qui envisagent d'avoir un bébé doivent subir un examen complet afin d'identifier et de se débarrasser de ces néoplasmes avant même la grossesse.

L'apparition d'une pathologie pendant la ménopause

Pendant la ménopause, la cause du développement de néoplasmes peut être des troubles hormonaux qui apparaissent à la suite de maladies gynécologiques, ainsi que l'apparition de cicatrices après un avortement ou un curetage. Une augmentation de la teneur en œstrogènes, qui contribuent au développement des fibromes, se produit également en raison d'une augmentation du poids d'une personne. Dans certains cas, à ce moment, en raison d'un déséquilibre hormonal, une tumeur progresse, apparue avant même la ménopause..

Chez les femmes ménopausées, lorsque la quantité d'oestrogène est constamment faible, de nouvelles tumeurs n'apparaissent pas. Si à ce moment une femme a mal, le bas de l'abdomen augmente et un écoulement sanglant se forme, cela indique le développement d'une tumeur cancéreuse.

Premiers signes et symptômes

Les formations tumorales dépendent de la nature des maladies concomitantes, de la taille, de l'emplacement.

Les fibromes nodulaires, situés dans la cavité et les parois, entraînent une perturbation de la structure de la membrane muqueuse et la destruction des vaisseaux sanguins. Par conséquent, les saignements de l'utérus sont un symptôme caractéristique. Ils se manifestent sous la forme d'un cycle menstruel prolongé, ainsi que de saignements importants entre eux. Une perte de sang régulière conduit au développement d'une anémie ferriprive. Une perte de sang importante est assez dangereuse et peut être fatale.

À la suite de l'anémie chez une femme, les symptômes suivants se produisent:

  • faiblesse générale;
  • baisse de la pression artérielle;
  • pâleur de la peau;
  • maux de tête sévères, nausées, étourdissements;
  • évanouissement;
  • diminution de la température corporelle en dessous de 36,6 degrés;
  • nausées avec fibromes utérins.

Lors de l'augmentation de la tumeur, la femme développe une douleur dans le bas de l'abdomen, qui est administrée au dos et aux jambes. Lorsque la jambe du néoplasme est tordue, une vive douleur dans l'abdomen est ressentie. Une opération urgente est nécessaire pour éliminer la croissance. Si la tumeur commence à affecter les organes pelviens adjacents, des symptômes de perturbation de leur travail apparaissent (miction douloureuse, constipation).

Mesures de diagnostic de base

Lors de la palpation et de l'examen gynécologique de l'utérus, le spécialiste détermine la présence de ganglions,

leur taille approximative, leur emplacement, leur nombre. Pour un diagnostic précis des fibromes, des méthodes telles que la radiographie de la cavité abdominale, l'hystéroscopie, l'échographie sont utilisées.

L'échographie est réalisée par deux méthodes: transvaginale (à l'aide d'un capteur inséré dans le vagin) et externe (abdominale). Dans le même temps, la structure de la tumeur, l'emplacement et les dimensions exactes sont déterminés. On pense que les ganglions de plus de 15 à 20 semaines obstétriques doivent être supprimés. Les tumeurs de 8 à 10 semaines obstétricales sont généralement traitées de manière conservatrice.

Dans certains cas, il peut être difficile de distinguer les tumeurs ovariennes des fibromes. Ensuite, une laparoscopie est effectuée - examen de l'utérus à l'aide d'un appareil optique (endoscope), il est inséré à travers la paroi abdominale.

Des méthodes telles que la tomodensitométrie et l'IRM sont également utilisées pour diagnostiquer des tumeurs à plusieurs nœuds de localisation complexe..

Méthodes de traitement de la maladie

Compte tenu de la nature du développement, de la taille de la tumeur, ainsi que de l'âge du patient, soit le traitement est effectué de manière conservatrice, soit le néoplasme est retiré chirurgicalement. Décrivons les deux méthodes de traitement.

Option de thérapie conservatrice

L'objectif principal est de supprimer l'augmentation des tumeurs mineures en réduisant la quantité d'oestrogène. L'utilisation d'agents hormonaux conduit dans certains cas à la disparition des néoplasmes.

Des médicaments sont utilisés pour supprimer la formation d'œstrogènes. Parmi eux, Norkolut (à base de progestérone), Duphaston et Danazol (à base d'androgènes). Des pilules contraceptives (par exemple, Janine) sont utilisées, qui suppriment l'ovulation. Pour réduire la synthèse des hormones hypophysaires qui stimulent les ovaires, Zoladex est utilisé.

Méthodes d'extraction chirurgicale

Pour se débarrasser d'une tumeur nodulaire, des méthodes peu invasives sont souvent utilisées, telles que la destruction des fibromes par ultrasons, courant électrique, laser ou sa congélation, ainsi que l'embolisation des artères utérines.

En tenant compte des symptômes et de la taille, seule la tumeur elle-même est retirée (une myomectomie est réalisée), et si elle est multinodulaire et volumineuse, l'utérus lui-même (hystérectomie). Cela prend en compte l'âge du patient. Si possible, essayez de sauver même une petite partie du col de l'utérus. Le retrait est effectué soit par ponction, soit par une incision dans la paroi du péritoine.

Prévention et traitement à domicile

Il faut dire que le traitement des fibromes utérins ne doit être prescrit que par un médecin après confirmation du diagnostic. Le traitement à domicile avec des remèdes populaires ne peut que nuire, provoquer des saignements et provoquer une augmentation de la tumeur.

Si une femme n'a pas d'allergies et que le médecin ne s'en soucie pas, vous pouvez utiliser du jus de pomme de terre ou de la décoction de graines de lin comme analgésiques et anti-inflammatoires..

Il est conseillé à une femme de suivre un régime (ne pas manger de féculents ni de sucreries), d'essayer de perdre du poids, pour lequel elle doit être physiquement plus active. Une attitude attentive à votre santé, ainsi qu'un mode de vie correct peuvent aider à réduire au minimum les risques de développer cette pathologie, même lors d'une hérédité accablée et d'une prédisposition au myome.

Gros fibromes utérins

Un fibrome utérin est une tumeur bénigne qui se produit dans la couche musculaire de l'utérus. Il dépend des hormones et se propage en un seul nœud ou groupe de nœuds. C'est actuellement l'une des tumeurs les plus fréquemment diagnostiquées chez les femmes. Le plus souvent, il apparaît lorsque la quantité d'œstrogène, une hormone féminine, est importante - c'est la période d'activité du système reproducteur, elle peut complètement disparaître après la ménopause (voir aussi l'article fibromes utérins). Les fibromes sont de différentes tailles, de très petites, comme une pièce de monnaie, à énormes, comme un melon. Selon le type de croissance fibrome, il en existe trois types:

  • Fibromes intra-muros - situés dans les parois de l'utérus, avec sa croissance, l'utérus lui-même augmente en taille.
  • Myome sous-muqueux - se développe dans la cavité utérine.
  • Myome sous-séreux - se développe vers la cavité abdominale.

Quel fibrome utérin est considéré comme gros?

Les tailles des fibromes sont mesurées en semaines, ce qui correspond à la durée de la grossesse. Pendant la grossesse, l'utérus augmente à partir de cinq semaines, ce qui signifie que la détermination de la taille du fibrome commence également à partir de cette période. Les fibromes sont déterminés par le niveau d'agrandissement utérin. Grand est le myome utérin, qui a atteint la taille de douze semaines. Le fond de l'utérus peut être déterminé au niveau du nombril.

Symptômes de gros fibromes utérins

Dépend de nombreux facteurs:

  • L'âge du patient;
  • Maladies gynécologiques et autres concomitantes;
  • Emplacements de localisation;
  • Durée d'existence.
  1. Avec la localisation intermusculaire des fibromes, une douleur sourde et douloureuse dans le bas-ventre est ressentie.
  2. En cas de croissance sous-muqueuse de fibromes avec l'introduction dans la cavité utérine, des menstruations longues et douloureuses se produisent, la douleur est des crampes. Il y a une diminution du taux d'hémoglobine, une anémie se développe, la fonction reproductrice d'une femme est altérée.
  3. La croissance abdominale des fibromes s'accompagne de: douleur dans le bas de l'abdomen, perturbation des intestins et de la vessie (envie fréquente d'uriner et violation de l'acte de défécation). Cela est dû au fait que la tumeur appuie sur les organes internes adjacents.

Indépendamment de l'emplacement des fibromes, le patient ressent:

  • Détérioration de l'état général;
  • Nervosité;
  • Gonflement des glandes mammaires;
  • Saignement mineur sous forme de torchis pendant plusieurs semaines;
  • Vertiges;
  • Fatigue même sans effort physique;
  • Se sentir essoufflé;
  • Ongles cassants et l'apparition de taches blanches dessus;
  • Coupe de cheveux;
  • Changement des sensations gustatives;
  • Palpitations fréquentes et assombrissement des yeux.

Le plus souvent, ces symptômes d'une femme ne sont pas du tout associés à de gros fibromes utérins..

  • Vous avez des règles abondantes et abondantes qui ne s'arrêtent pas pendant une longue période;
  • Vous ressentez constamment une pression dans le bas de l'abdomen et la région pelvienne;
  • Douleurs passant du bas de l'abdomen à l'arrière des jambes;
  • Vous ressentez de la douleur pendant les rapports sexuels;
  • Vous ressentez une pression constante sur votre vessie. Vous remarquez que vous souffrez d'incontinence urinaire et que vous ne pouvez pas vider complètement votre vessie.
  • Vous avez un trouble intestinal;
  • Le ventre a augmenté, le poids est ajouté;
  • Palpitations rapides, car la veine cave inférieure est comprimée;
  • En position couchée, un essoufflement se produit.
retour au sommaire ↑

Causes provoquant la croissance des fibromes?

Avant de parler des raisons qui provoquent la croissance des fibromes, il convient de rappeler que la croissance est considérée comme rapide si l'utérus a augmenté pendant une période de cinq semaines par an. Et maintenant sur les raisons.

L'une des principales raisons de l'apparition et de la croissance des fibromes utérins est les taux hormonaux. Une petite quantité d'hormone progestérone et un excès d'œstrogène affectent négativement les cellules de l'utérus. De plus, les facteurs suivants peuvent être les causes de la maladie:

  • Arrêt brutal de la prise de médicaments hormonaux;
  • Absence de grossesse;
  • Maladies de la glande thyroïde;
  • Processus inflammatoires chroniques;
  • Avortement et curetage;
  • L'utilisation d'un dispositif intra-utérin;
  • Intervention chirurgicale dans l'utérus;
  • Facteur héréditaire;
  • Maladies infantiles fréquentes;
  • Alimentation déséquilibrée;
  • Stress fréquent;
  • Hypertension;
  • Diabète;
  • en surpoids.
retour au sommaire ↑

Que faire si les fibromes utérins continuent de croître?

Vous pouvez vous tourner vers des remèdes populaires et essayer une phytothérapie complexe:

  • Douching;
  • Tampons;
  • Cataplasmes.

Un bon moyen est de combiner la phytothérapie et l'homéopathie. Les suppléments vous protégeront des rechutes et normaliseront l'état du corps, élimineront la cause de la maladie.

De plus, une femme doit adhérer à:

  • Une alimentation correcte et équilibrée. C'est comme suit. Assurez-vous d'inclure des huiles dans votre alimentation: soja, maïs, olive. Ils contiennent des acides gras, des vitamines qui aident à décomposer le cholestérol. Les jus de fruits et de légumes fraîchement pressés doivent être consommés périodiquement.
  • Sommeil et repos adéquats.

Rappelez-vous simplement que ce remède aide à réduire les nœuds myomateux, mais il ne pourra pas arrêter leur croissance. Si le fibrome utérin continue de croître, il doit:

  • Recourir à la chirurgie.
retour au sommaire ↑

Traitement des gros fibromes utérins

Lorsqu'il est diagnostiqué avec de gros fibromes utérins, le plus souvent, il n'y a qu'un seul traitement - une opération. Mais dans un premier temps, une préparation hormonale pour l'opération est effectuée. La patiente reçoit des médicaments qui mettent temporairement son corps en ménopause. Le myome dépend de la quantité d'hormones, en raison de cette action, il commence à diminuer de taille. L'élimination des petits nodules est plus facile et moins de perte de sang pendant la chirurgie.

Il existe plusieurs méthodes pour éliminer les fibromes:

  • Myomectomie - une partie de l'utérus et du nœud est enlevée.
  • Hystérectomie - l'utérus est complètement retiré. Conséquence - perturbation hormonale dans le corps du patient.
  • Embolisation des artères utérines - l'accès du sang aux nœuds de l'utérus est bloqué. En conséquence, ils commencent à diminuer progressivement. C'est une méthode très coûteuse. Une solution spéciale est injectée dans l'artère fémorale et gêne l'accès du sang au nœud myotique. Cette méthode n'est pas recommandée si les fibromes dépassent vingt semaines de grossesse. Un an après l'opération, l'utérus prend la taille d'une gestation de quatorze semaines. Ceci est considéré comme un effet incomplet du traitement..

Si l'opération a été précédée d'une importante perte de sang, les premières mesures de réanimation seront effectuées. L'anémie a un caractère prononcé, un traitement sera nécessaire jusqu'à ce que l'hémoglobine du sang atteigne 100 g / l.

Si nous parlons de la technique d'intervention chirurgicale, vous pouvez utiliser à la fois la laparotomie et la laparoscopie. La première méthode est utilisée si le fibrome est situé dans la couche musculaire de l'utérus et si la femme va donner naissance à un enfant à l'avenir. Pendant l'opération, des points de suture sont appliqués, puis des cicatrices permanentes se produisent.

La laparoscopie aide à éliminer les fibromes utérins sous-séreux.

Le degré de risque pendant la chirurgie est déterminé par la gravité de l'état général de la femme.

En complément du traitement, l'hirudothérapie peut être utilisée. Cette méthode utilise des sangsues. Ils éliminent la stagnation sanguine qui se forme dans l'utérus et ont un effet antitumoral et égalisent les déséquilibres hormonaux dans le corps de la femme.

L'hormonothérapie est également utilisée dans le traitement des fibromes utérins, mais c'est une méthode inefficace. Lors de la prise de médicaments hormonaux, la taille de la tumeur peut diminuer et les symptômes de la maladie diminuent, mais il vaut la peine de les arrêter et le développement commence avec une vigueur renouvelée. Pour cette raison, l'hormonothérapie n'est utilisée qu'avant la chirurgie..

Une autre raison pour laquelle l'hormonothérapie n'est pas utilisée dans le traitement des fibromes est qu'elle a des effets secondaires négatifs. Mais, si soudainement la préférence est donnée à cette méthode, on utilise le plus souvent des médicaments contenant des progestatifs ou des gestagènes «purs».

Un effet secondaire du traitement hormonal est:

  • Démiralisation des os;
  • Au début de la méopause et après le retrait du médicament, le cycle menstruel ne reprend pas;
  • Des réactions cutanées apparaissent très désagréables;
  • Il y a une perturbation du fonctionnement du système nerveux et du tube digestif.

Un autre moyen est la thérapie médicamenteuse non hormonale. Certes, cela n'affecte que les symptômes. Pour les saignements, des hémostatiques sont pris, pour la douleur: sédatifs, anti-inflammatoires, antispasmodiques.

Prévention de la maladie

Il vaut mieux prévenir toute maladie que guérir plus tard. Cela s'applique également aux fibromes utérins. Pour ce faire, vous devez:

  • Éliminez le facteur de risque. Subit constamment des examens médicaux par un gynécologue. Au moins une fois par an.
  • Lorsque le premier symptôme apparaît, consultez le médecin. Le diagnostic précoce de la maladie est la voie vers un rétablissement rapide.
  • Les examens gynécologiques doivent être effectués par échographie. Depuis qu'il a été établi que les premiers symptômes des fibromes utérins n'apparaissent que cinq ou huit ans après le début de sa croissance. Seul un examen échographique de l'utérus aidera à identifier en temps opportun les ganglions lipomateux.
  • Si des fibromes sont détectés, essayez d'éviter les coups de soleil, arrêtez de visiter les bains et d'utiliser la physiothérapie.
  • Si des fibromes sont détectés, n'utilisez pas la spirale contraceptive.
  • Mangez de manière équilibrée. Mangez des aliments contenant des acides gras insaturés, des vitamines. Cela aidera à éliminer le cholestérol. Boire des jus de fruits fraîchement pressés.
  • Avoir un bébé.
  • Faites attention à votre vie sexuelle.
  • Cela vaut la peine de consulter le médecin plus souvent pour les femmes qui ont été traitées pour des maladies inflammatoires, qui ont avorté ou qui ont contracté une infection pendant les rapports sexuels. Ils sont sensibles à la pénétration de Trichomonas ou de gonocoques, non seulement pendant les rapports sexuels, mais aussi à l'aide d'une sonde et d'autres instruments gynécologiques.

En résumé, on peut dire que la prévention des fibromes utérins c'est: maintenir un mode de vie sain, donner naissance à un bébé, allaiter un bébé, observer un horaire de sommeil, le mouvement est obligatoire, il est souhaitable de faire du sport, pas de stress nerveux et physique fort, pas de stress et une visite obligatoire chez un gynécologue.

Diagnostic des fibromes utérins nodulaires et de leur danger

Parmi toutes les maladies gynécologiques auxquelles les femmes modernes sont confrontées, le myome occupe la première place. La présence d'une tumeur effraie souvent le patient et soulève de nombreuses questions. Voyons ce qu'est un nœud de myome dans l'utérus, comment y faire face, quels dangers la pathologie pose.

L'essence et les problèmes

Le myome utérin nodulaire est un néoplasme bénin qui survient entre les tissus sains de l'organe, les écartant. Le terme lui-même ne distingue pas une maladie distincte, il est utilisé dans les cercles non professionnels. Code CIM-10: D25 - léiomyome utérin. C'est l'une des pathologies du système reproducteur les plus courantes auxquelles sont confrontées les femmes en âge de procréer. Assez rarement diagnostiqué chez les patientes pendant la ménopause et jamais avant la ménarche.

Un nodule myomateux peut avoir un ou plusieurs noyaux. Il se développe lentement, souvent de manière latente (sans manifestations externes), ce qui complique le diagnostic au stade initial du processus pathologique. Habituellement, plusieurs fibromes sont détectés lorsque plusieurs nœuds se développent à la fois, mais il y a aussi un seul.

Certains experts estiment que les fibromes nodulaires sont toujours de nature multiple. La seule différence est à quel stade de développement les formations sont.

Les petites tumeurs ne causent pas de problèmes, mais sans traitement approprié, elles atteignent des tailles importantes, provoquant une compression des vaisseaux sanguins et des organes voisins, affectant la fonction de reproduction, le travail du tractus gastro-intestinal et le système urinaire. La maladie s'accompagne de saignements acycliques sévères, qui menacent le syndrome anémique. Dans la pratique médicale, des cas de développement d'un hématomètre sont connus, lorsque l'évacuation du sang menstruel est perturbée et que l'utérus est rempli de sécrétions. Dans ce cas, une intervention chirurgicale sera nécessaire, sinon il y aura des conséquences graves pour la santé de la femme..

Les fibromes individuels peuvent provoquer une perturbation du fonctionnement du système endocrinien, provoquer l'obésité. Souvent, une inflammation se développe dans les ganglions myomateux, ce qui peut entraîner une péritonite ou une septicémie.

Jusqu'à récemment, le myome était classé comme une affection précancéreuse. Aujourd'hui, la plupart des médecins estiment que la tumeur est bénigne, mais le débat sur une éventuelle renaissance ne se résorbe pas. On pense qu'en présence de facteurs provoquants, le nœud myomateux peut se transformer en tumeur cancéreuse.

Pourquoi se développe

Le myome nodulaire est considéré comme une tumeur hormono-dépendante.Par conséquent, la principale raison du développement de la pathologie est un changement du fond hormonal dans le corps féminin, à savoir une augmentation des hormones œstrogènes et progestatives. Pour cette raison, des changements hyperplasiques se produisent dans les cellules de la couche musculaire de l'utérus..

La croissance du néoplasme entraîne l'absence de grossesse et d'allaitement. Chaque mois, le corps d'une femme se prépare à la conception, et lorsque cela ne se produit pas trop longtemps, un dysfonctionnement peut survenir, ce qui déclenche la formation de fibromes. Patient à risque, avec puberté tardive (normale jusqu'à 15 ans), cycle menstruel irrégulier, règles abondantes et prolongées, insatisfaction à l'égard des relations sexuelles et abstinence.

Le plus souvent, les femmes sont confrontées à la maladie entre 25 et 55 ans. Pendant ce temps, le corps a déjà subi certaines pathologies, des dysfonctionnements du système endocrinien et d'autres systèmes, et a subi des situations stressantes. Le développement des fibromes utérins est facilité par une diminution des défenses immunitaires naturelles.

Facteurs qui augmentent le risque de maladie

Il existe de nombreuses raisons à l'apparition de fibromes utérins nodulaires. Les facteurs pathogènes doivent être évités. Ceux-ci inclus:

  • troubles métaboliques dans le corps;
  • effets traumatiques sur l'utérus (avortements, fausses couches, curetage diagnostique, opérations gynécologiques);
  • utilisation incontrôlée de contraceptifs;
  • utilisation d'un dispositif intra-utérin;
  • processus infectieux et inflammatoires dans les organes du système génito-urinaire;
  • maladies vénériennes;
  • obésité, mode de vie sédentaire;
  • formations kystiques et autres;
  • mauvaise écologie, conditions de travail néfastes;
  • les dépendances;
  • stress fréquent.

Si une femme avait des cas de formations myomateuses dans la famille, le risque de développer une pathologie augmente.

Classification des formations myomateuses

Certaines classifications des ganglions myomateux sont basées sur divers critères d'évaluation des formations fibreuses. À en juger par la taille, il y en a des grands (plus de 6 cm), des moyens (de l'ordre de 4 à 6 cm) et des petits (jusqu'à 2 cm). La forme des néoplasmes est diffuse (lorsque le nœud n'a pas de contours nets et que le myomètre se développe de manière diffuse) ou nodulaire (formations myomatiques simples ou multiples de forme lisse et arrondie).

Le placement des fibromes par rapport aux autres couches de la paroi de l'organe génital distingue les types suivants de néoplasmes fibromateux:

  1. Subséreux - se développe sur la partie externe de l'utérus, se développe vers le péritoine.
  2. Sous-muqueux (sous-muqueux) - provient d'une fine membrane muqueuse (endomètre) à l'intérieur de l'utérus.
  3. Interstitiel (intermusculaire) - les nœuds sont formés à l'intérieur de la couche musculaire, c'est-à-dire les parois de l'utérus.
  4. Intramural (intramusculaire) - une tumeur apparaît dans la couche médiane du tissu musculaire.
  5. Sous-séreux-interstitiel - une tumeur interstitielle qui se développe vers le péritoine.
  6. Intraligamentaire (interconnectif) - se développe entre les larges ligaments de l'utérus.

Une forme particulière de pathologie est le myome calcifié, dans lequel la formation d'une tumeur se produit dans la coquille de calcium. Statique, progressant lentement, ne répond pas bien au traitement médicamenteux.

Symptômes

Aux stades initiaux de son développement, le myome utérin à petits nœuds, comme les autres néoplasmes bénins, ne se manifeste d'aucune façon. Au fil du temps, une femme développe des signes désagréables de pathologie dans l'organe génital:

  • sensations douloureuses dans le bas de l'abdomen;
  • saignements menstruels abondants (parfois coagulés), augmentation de la durée des menstruations;
  • sensation de pression, lourdeur dans l'estomac;
  • compression d'orgue;
  • saignement acyclique;
  • écoulement muqueux jaunâtre;
  • incapacité de concevoir, fausses couches, naissance prématurée;
  • croissance déraisonnable de l'abdomen.

Les douleurs sont tiraillantes, douloureuses, aiguës, crampes, peuvent irradier vers le bas du dos, la jambe, le côté, les fesses. Une perte de sang abondante entraîne une anémie, qui provoque des étourdissements, un essoufflement, des nausées, une pâleur de la peau, des évanouissements. L'appétit de la patiente diminue, son état de santé général se détériore.

La compression des organes internes provoque des problèmes de miction: des pulsions fréquentes apparaissent, le processus devient difficile et douloureux. La pression du nœud myomateux sur le rectum conduit à la constipation.

Diagnostic des fibromes nodulaires

La détection des fibromes utérins se produit généralement lors d'une visite programmée chez le gynécologue. La déformation de l'utérus, son élargissement, les phoques nodulaires sont ressentis à la palpation. Mais sur la base d'un seul examen, le diagnostic n'est pas posé. Un certain nombre d'études en laboratoire et instrumentales seront nécessaires pour déterminer avec précision la nature et le nombre de formations, l'emplacement, la taille: analyses d'urine et de sang, frottis pour les cellules et la flore atypiques, échographie, tomodensitométrie, IRM, hystéroscopie, Doppler.

Habituellement, avec les fibromes utérins, une échographie ou une hystéroscopie est prescrite. Sur l'écran, des formations hypoéchogènes grises ou sombres sont visualisées - des structures qui ont une densité inférieure à celle des tissus voisins. Dans ce cas, vous pouvez évaluer visuellement le néoplasme, prendre un instantané, suivre la pathologie en dynamique, prélever un échantillon (biopsie).

Complications des fibromes

Les formations myomatiques de grande et moyenne taille deviennent la cause des sensations douloureuses. En exerçant une pression sur les organes voisins, les vaisseaux sanguins, les fibromes provoquent des perturbations dans leur travail. Par exemple, la lymphostase, qui s'accompagne d'une stagnation de la lymphe dans le système, se développe à la suite de la compression des ganglions lymphatiques.

Souvent, le myome multinodulaire est aggravé par des maladies supplémentaires du système reproducteur. La pathologie est associée à:

  • l'endométriose (adénomyose), lorsque les tissus tapissant la cavité utérine se développent dans sa couche musculaire;
  • érosion du col de l'utérus, qui se développe dans le contexte d'une tumeur;
  • diverses formes d'hyperplasie de l'endomètre;
  • polypes adénomateux.

De tels "duos" ajoutent des symptômes désagréables à une femme, ils doivent être traités de toute urgence. Il existe des complications dangereuses pour la vie et la santé. Ceux-ci incluent la nécrose des tissus tumoraux, les processus purulents, la naissance d'un nœud myomateux. La mort cellulaire se produit en raison de la torsion de la jambe et de la malnutrition du néoplasme. Elle s'accompagne de symptômes d'intoxication corporelle (nausées, vomissements, fièvre).

Directions thérapeutiques

Le choix du traitement des fibromes nodulaires dépend de nombreux facteurs: le degré de négligence de la pathologie, sa taille et sa localisation, l'état général du patient, les contre-indications et le désir d'avoir des enfants à l'avenir..

Il existe deux façons de guérir les fibromes: conservatrice et chirurgicale. Aux stades initiaux du développement de la maladie, la préférence est donnée au premier, mais en l'absence de changements positifs, une opération est prescrite.

Un traitement conservateur

Le but du traitement médicamenteux est de rétrécir le nœud myomateux et d'arrêter sa croissance. Dans ce cas, des médicaments hormonaux, un sédatif, des médicaments qui augmentent l'immunité, des complexes vitaminiques sont prescrits.

L'inconvénient du traitement conservateur est que le risque de rechute après la fin des mesures thérapeutiques est très élevé.

Traitement opératoire

Une intervention chirurgicale est nécessaire pour retirer une grosse tumeur. Il existe un certain nombre d'indications pour sa mise en œuvre: saignement utérin sévère, croissance tumorale rapide, myome émergent et autres processus pathologiques. Une intervention chirurgicale d'urgence est réalisée pour le syndrome hémorragique chez un patient atteint de myome utérin, même dans le cas d'une maladie grave de la femme due à une importante perte de sang. Dans les cas graves, l'ablation complète de l'utérus est nécessaire.

Des moyens non conventionnels

Les recettes de médecine traditionnelle ne se débarrasseront pas des formations myomateuses, mais élimineront seulement les symptômes. Les infusions et décoctions à base de plantes médicinales peuvent être utilisées comme thérapie complémentaire en parallèle du traitement principal. Tous les fonds ne doivent être prélevés qu'après consultation du médecin..

Pour minimiser le risque de développer des fibromes utérins, vous devez suivre le régime alimentaire, mener une vie saine, subir régulièrement un examen gynécologique et une échographie.

Myome utérin nodulaire

Le myome utérin nodulaire est une maladie caractérisée par la formation d'une tumeur bénigne formée à partir du tissu conjonctif des muscles de l'organe. Avec une forme avancée de pathologie, le néoplasme peut devenir malin. Il est particulièrement important de commencer le traitement à temps pour les filles nullipares, car le traitement d'un stade avancé de la maladie implique l'ablation de l'utérus.

  1. Qu'est-ce que le myome utérin nodulaire
  2. Causes du myome utérin nodulaire
  3. Signes et symptômes
  4. Stades des fibromes nodulaires
  5. Traitement des fibromes utérins nodulaires
  6. Médicament
  7. Chirurgie
  8. Embolisation de l'artère utérine
  9. Prévention des fibromes utérins

Qu'est-ce que le myome utérin nodulaire

Avec un utérus nodulaire, une tumeur bénigne se développe, qui peut se développer sous la forme d'un ou plusieurs nœuds. En tenant compte de l'emplacement des nœuds myomateux, ils sont divisés dans les types suivants:

  • intramurale - les nœuds sont situés à l'intérieur de la paroi du muscle utérin;
  • sous-muqueux - les nœuds sont situés sous la muqueuse interne de l'utérus;
  • sous-séreux - les nœuds sont concentrés sous la paroi externe de l'utérus.

Causes du myome utérin nodulaire

La principale raison du développement du processus pathologique est l'échec hormonal. Mais de tels facteurs peuvent provoquer des perturbations dans le travail des hormones:

  • fonction ovarienne perturbée;
  • processus inflammatoire dans les organes génitaux;
  • vie sexuelle promiscuous;
  • abstinence sexuelle prolongée;
  • stress constant;
  • a subi un avortement ou une autre intervention chirurgicale dans l'utérus.

Le groupe à risque comprend les filles ayant reçu un diagnostic d'infertilité en raison d'un manque d'ovulation, ainsi que les femmes qui n'ont pas d'enfants après 30 ans..

Signes et symptômes

Le myome utérin nodulaire se développe pendant de nombreuses années sans symptômes visibles. Le plus souvent, il est détecté lors d'un examen de routine par un gynécologue. Fondamentalement, le tableau clinique se manifeste avec de grands néoplasmes nodulaires déjà existants.

Les signes suivants sont caractéristiques de la pathologie:

  • menstruations prolongées et abondantes, entraînant des sensations douloureuses;
  • faiblesse, étourdissements, maux de tête;
  • constipation, problèmes de miction, maux de dos - cette symptomatologie se développe à mesure que le néoplasme nodulaire se développe;
  • violation de la fonction de reproduction - les excroissances ganglionnaires se développant dans la cavité utérine entraînent des problèmes de conception et de naissance d'un enfant;
  • sensations douloureuses pendant les rapports sexuels.

Chez les femmes ménopausées, les fibromes rétrécissent et rétrécissent. Avec ce développement d'événements, il n'y a aucun symptôme de tumeur nodulaire dans l'utérus..

Stades des fibromes nodulaires

Les stades de développement de la pathologie sont caractéristiques des formes sous-muqueuses et sous-séreuses de fibromes:

  1. Zéro étape. Les nœuds ne se sont pas développés dans le myomètre. Le nœud sous-séreux est situé dans la cavité abdominale et le nœud sous-muqueux est situé dans la cavité utérine.
  2. Première étape. Les nœuds se développent dans le myomètre de moins de 50%.
  3. Deuxième étape. Plus de 50% du nœud est intra-muros.
  4. Troisième étape. Il n'y a pas de couche de myomètre entre la muqueuse et le nœud.

Traitement des fibromes utérins nodulaires

Pour le traitement de la pathologie, plusieurs méthodes sont utilisées, en fonction du stade de la maladie: opératoire, médicamenteux et embolisation des artères utérines.

Médicament

Pour le traitement de la pathologie, les médicaments suivants sont utilisés:

  1. Contraceptifs oraux combinés - Yarina, Zhanin. Si le néoplasme est petit, ces médicaments arrêtent la croissance des excroissances et si les nœuds mesurent jusqu'à 1,5 cm, ils peuvent les réduire. La prise de contraceptifs pour les fibromes doit durer au moins 3 mois.
  2. Gestagens. Leur tâche est de normaliser l'état de l'endomètre, mais ils ont peu d'effet sur le myome. Pour cette raison, ils ne sont utilisés que si de petits néoplasmes sous-muqueux sont diagnostiqués, caractérisés par une hyperplasie de l'endomètre. La durée du cours thérapeutique est de 2 mois. Les médicaments suivants sont utilisés: Duphaston, Utrozhestan, Norkolut.
  3. Antigonadotropines. Ils sont capables de supprimer la synthèse des hormones stéroïdiennes par les ovaires, ce qui réduit la taille de la tumeur. Le cours d'admission dure 2 mois. Prescrire de tels médicaments: Danazol, Gestrinone.
  4. Agonistes de l'hormone de libération de la gonadropine. Ils abaissent la concentration d'œstrogène dans le sang, ce qui est important dans la pathogenèse des fibromes utérins. La durée du traitement sera de 3 à 6 mois. Médicaments utilisés: Buserelin, Zoladex, Decapetil, Dipherelin.

Chirurgie

Le traitement chirurgical de la maladie est effectué en utilisant:

  • myomectomie;
  • hystérorésectoscopie.

L'opération est réalisée pour les femmes qui souhaitent devenir mères dans un proche avenir. Au cours de sa mise en œuvre, les fibromes nodulaires sont soumis à une division, ce qui empêche le processus de conception ou de port normal du fœtus.

Lors du choix de cette tactique de traitement, le médecin doit évaluer le degré de risque de traumatisme du pénis et le risque de formation d'adhérences.

Embolisation de l'artère utérine

Cette méthode est considérée comme révolutionnaire dans le traitement des fibromes nodulaires utérins. Son essence est que les artères de l'utérus sont obstruées par une substance inerte et que le sang ne pénètre pas dans le fibrome, ce qui commence à se dessécher. Vous pouvez remarquer l'efficacité d'un tel traitement après 1-2 cycles menstruels. À mesure que la taille du néoplasme diminue, les symptômes disparaissent et l'état général du patient s'améliore..

L'embolisation des artères utérines est réalisée pendant 30 à 50 minutes, il n'est donc pas nécessaire d'hospitaliser le patient. La méthode exclut le développement de saignements, la formation d'adhérences et l'ablation de l'utérus.

Prévention des fibromes utérins

Les mesures préventives sont réduites au respect des mesures suivantes:

  1. Maintenir la santé globale du corps: bien manger, prendre des vitamines, pratiquer une activité physique régulière.
  2. Traiter en temps opportun les maladies du système reproducteur, ainsi que les infections sexuellement transmissibles.
  3. Corriger le fond hormonal en cas de ses violations.
  4. Utilisez la contraception pour prévenir l'avortement.
  5. Avoir une vie sexuelle régulière.

Le myome utérin nodulaire est une maladie féminine dangereuse qui nécessite un traitement immédiat. Un diagnostic opportun et une thérapie efficace permettront à une femme de vivre la joie de la maternité et de préserver l'organe reproducteur.

Articles Sur La Leucémie