Le diagnostic par ultrasons fait référence à la méthode traditionnelle de détection de diverses formations dans le péritoine. Le cancer du pancréas à l'échographie est détecté comme une tumeur de structure hétérogène formée dans les tissus. La maladie est très maligne. Environ 20% des patients vivent après la chirurgie pendant en moyenne 5 ans. En cas de détection précoce de la pathologie, l'espérance de vie augmente de 2 ans. Le traitement de l'oncologie des organes est effectué chirurgicalement, avec l'ajout de radiothérapie, hormonothérapie et immunothérapie.

Symptômes probables

En raison des particularités du placement du pancréas, qui est en contact avec tous les organes digestifs et entretient une relation de travail directe avec eux, le développement de symptômes prononcés de la maladie indique une procession douloureuse qui est déjà allée assez loin.

Les signes d'une tumeur pancréatique sont quelque peu différents, tout dépend de l'emplacement des dommages aux organes. Indépendamment de l'emplacement des formations oncologiques courantes, les symptômes suivants apparaissent:

  • syndrome de la douleur;
  • état dépressif;
  • jaunissement de la peau;
  • perte de poids.

L'inconfort douloureux n'a parfois pas de localisation claire, mais il est souvent détecté dans la région épigastrique, sous les côtes gauche et droite, irradiant vers le dos.

La zone où se forme le symptôme de douleur dépend de la zone de la glande endommagée par la formation:

  • dans le blocage du canal cholédoque ou du canal de Wirsung;
  • phénomènes péritonéaux dus à une exacerbation du processus inflammatoire concomitant qui se développe dans les tissus situés à proximité;
  • en compression des troncs nerveux.

En raison de la formation des néoplasmes du pancréas, il y a une augmentation des troubles dyspeptiques.

  1. Il n'y a aucune envie de manger.
  2. Nauséeux.
  3. Éructations avec de l'air en raison de ballonnements.
  4. Le vomissement s'ouvre.
  5. Les selles sont perturbées - diarrhée, constipation.

Le principal symptôme précoce du cancer du pancréas est une perte de poids rapide. La victime perd beaucoup de poids à la suite de modifications du processus digestif et de l'intoxication cancéreuse, qui est déterminée par les produits de décomposition de l'éducation. Les cellules de formation atypiques à division rapide perdent leur activité sans produire d'enzymes. Étant donné que le canal de Wirsung ou la voie biliaire commune est pressé par une formation croissante, l'arrivée de.

  1. Jus digestif avec enzymes et leur décomposition en glucides, graisses, protéines.
  2. Bile, en présence de laquelle les graisses sont décomposées.

Au dernier stade de la maladie pancréatique, les manifestations de la tumeur progressent, de nouvelles apparaissent. Dans le cancer du corps et de la queue, une thrombose vasculaire est observée, se développant plus souvent, par rapport à des lésions cancéreuses de la tête.

Avec le développement du cancer, les symptômes changent et peuvent se former:

  • Diabète;
  • abaisser les niveaux de glucose;
  • selles pancréatiques;
  • jaunissement de la peau, des muqueuses.

Si le patient n'a jamais rencontré de diabète, la maladie affecte l'organe lorsque le cancer recouvre la queue de la glande. Ceci est combiné avec le grand placement de cette zone d'îlots de Langerhans avec des cellules bêta, produites par le glucose, les cellules alpha, qui synthétisent un antagoniste de l'insuline - le glucagon.

En raison d'une production insuffisante d'insuline, il y a une violation de la formation de glygogène à partir du glucose, ce qui conduit en outre au développement du diabète sucré.

Diabète comme conséquence du cancer, caractérisé par un certain nombre de symptômes.

  1. Mal de crâne.
  2. Incapacité à se concentrer.
  3. Augmentation de la fatigue.
  4. Augmentation du débit urinaire.
  5. Bouche sèche.
  6. L'apparition des hallucinations.
  7. Esprit assombri.
  8. Comportement inapproprié.
  9. La présence de crises.
  10. Développement du coma.

Avec le diabète sucré, vous devez faire attention à votre santé et être surveillé par un médecin.

Les selles pancréatiques se caractérisent par les manifestations suivantes:

  • selles grises;
  • éclat huileux;
  • odeur nauséabonde;
  • vidage jusqu'à plusieurs fois par jour.

La jaunisse se développe à mesure que le cancer se propage. La peau, la sclérotique et les muqueuses du patient jaunissent, les excréments se décolorent, l'urine s'assombrit et il y a également une expansion des voies biliaires. La croissance de l'hystérie se forme à partir du développement de la pathologie. Le patient se plaint de démangeaisons atroces, qui s'intensifient la nuit, de douleurs intenses. Ces symptômes peuvent se développer dans les derniers stades, lorsque les tumeurs envahissent la porte du foie..

Chez la femme enceinte et l'enfant, les signes symptomatiques nécessitent un traitement, qui sera constamment surveillé par un médecin. Le traitement du cancer nécessite le développement d'un schéma thérapeutique individuel.

Lors du port d'un enfant, le traitement est choisi en fonction de la semaine de grossesse, du stade de la tumeur. Si un cancer est détecté dans la trente et unième semaine, un traitement symptomatique est effectué pour éliminer la douleur, le traitement principal est effectué après la naissance de l'enfant. Avant 12 semaines de détection du cancer, la femme se voit proposer d'interrompre la grossesse.

Si un cancer se développe, la glande a besoin d'un diagnostic pour confirmer le diagnostic. Un examen échographique est prescrit. Comme diagnostic supplémentaire, des tests sont effectués pour le cancer du pancréas, les paramètres sanguins et urinaires sont examinés, des radiographies et d'autres méthodes de diagnostic sont prescrites.

La tâche principale de l'échographie est d'identifier les indicateurs primaires. C'est la taille du pancréas, la forme. Le parenchyme et la présence de cancer sont ensuite vérifiés.

Ce que la recherche montrera en cas de cancer

Une certaine préparation pour le diagnostic par ultrasons n'est pas nécessaire. Pour mieux voir l'organe, le médecin demande de gonfler l'abdomen et de retenir votre souffle pendant un moment.

En cas de ballonnements, il est conseillé aux patients de suivre un régime sans laitier pendant 3 jours avant l'échographie et de boire des adsorbants. Il s'agit de charbon actif, pris 2 comprimés 3 fois par jour. Vous ne devriez pas dîner avant l'échographie. Le dernier repas a lieu 7 heures avant l'examen.

Lors du diagnostic d'une échographie du pancréas, on voit:

  • avec une seule localisation de la tumeur, le foyer du cancer est un;
  • en cas de progressivité, une tumeur de structure dense est visible.

Fondamentalement, la définition de la recherche ne concerne pas seulement les glandes, mais également tout le système digestif - la cavité abdominale, le petit bassin, les tissus mous de l'organe.

Un type d'échographie est la dopplerographie, au cours de laquelle, à l'aide d'un capteur spécial, le sonologue évalue la particularité du flux sanguin. Si des vaisseaux tortueux sont trouvés à l'échographie, cela indique un cancer.

En plus du cancer, l'échographie révèle un certain nombre de maladies.

  1. Pancréatite chronique, pancréatonécrose.
  2. Pancréatite aiguë.
  3. Kystes.
  4. Abcès.
  5. Lipomastose.

À partir des techniques instrumentales, la tomodensitométrie et le balayage par résonance magnétique sont utilisés. La tomographie multispectrale peut détecter les métastases du cancer du pancréas. La laparoscopie est une méthode chirurgicale de recherche dans laquelle il est possible de détecter un cancer du péritoine. Au cours de la procédure, une biopsie du cancer est effectuée pour une analyse histologique ultérieure.

Signes échographiques

La tumeur sur le moniteur de l'échographe est considérée comme un néoplasme volumétrique de forme irrégulière et de bords inégaux. Il y a un changement dans les tissus du pancréas de faible échogénicité. Formation d'une structure hétérogène. Il est souvent difficile de différencier l'éducation de la forme pseudotumorale de la pancréatite, par conséquent, une étude approfondie du canal pancréatique est nécessaire. En cas de maladie, le canal pancréatique principal semble dilaté, son diamètre est inégal sur toute sa longueur. En cas de cancer, le canal ne se dilate que sous la tumeur.

De plus, grâce à l'échographie, il est déterminé si une opération d'éducation est nécessaire. Pour cela, le médecin évalue la localisation du cancer pour des vaisseaux de taille significative..

  1. Veine cave inférieure et veine porte.
  2. Aorte.
  3. Artère mésentérique supérieure.

En cas de contact étroit avec un ou plusieurs vaisseaux à une distance considérable, le traitement du cancer du pancréas est impossible par chirurgie ou il existe certaines difficultés dans sa mise en œuvre.

Si un cancer est suspecté dans l'organe, une échographie est examinée pour voir s'il y a des tumeurs dans le foie, les ganglions lymphatiques. Les formations sont arrondies. Un symptôme clair de métastase est déterminé par l'absence d'une frontière écho-négative dans un cercle. Les lésions cancéreuses des ganglions lymphatiques sont des néoplasmes arrondis aux contours clairs, situés près de l'aorte et de l'organe.

La conclusion d'une échographie n'est pas considérée comme un diagnostic. Un scanner est effectué et un échantillon de tissu est prélevé pour confirmer le cancer. L'examen histologique confirme le cancer.

Diagnostiquer le cancer par échographie

L'examen échographique est une méthode traditionnelle pour diagnostiquer diverses tumeurs dans la cavité abdominale. Le cancer du pancréas à l'échographie est déterminé comme une formation hétérogène dans le tissu de l'organe. La maladie est très maligne. Le taux de survie à cinq ans après la chirurgie peut atteindre 20%. La détection précoce prolonge la vie de plusieurs années. Traiter l'oncologie pancréatique avec une méthode opératoire, complétant la radiothérapie, l'hormonothérapie et l'immunothérapie.

Structure et fonctionnalité de l'organe

Le pancréas est un organe du tube digestif situé dans la partie supérieure de l'abdomen. Se compose d'une queue, d'une tête et d'un corps. Petits canaux du pancréas, s'unissant au canal cholédoque, s'ouvrent dans le duodénum.

Fonctionnellement, la glande se compose de deux parties: exocrine (la majeure partie des cellules) et endocrine. Dans la partie exocrine, des enzymes sont synthétisées - amylase, lipases et protéases.

Le tissu endocrinien est concentré dans la queue de l'organe. Ses cellules synthétisent l'insuline, le glucagon et d'autres substances biologiquement actives.

Comment fonctionne l'échographie?

Un échographe vous permet de visualiser les néoplasmes pathologiques. Un transducteur en contact avec la surface du corps conduit des ondes sonores à travers la paroi abdominale. De plus, le signal pénètre dans les organes. Différents tissus diffèrent par leur résistance au son. Ce phénomène est appelé impédance acoustique. Une partie des vagues se reflète à la place des obstacles. Le cancer du pancréas est défini par l'échographie comme une obstruction échogène au flux de signal. Au cours de l'étude, le sonologue évalue la nature de l'apport sanguin à la formation, déterminant le degré de sa malignité.

Dans quels cas un diagnostic par ultrasons est-il nécessaire

Une échographie est prescrite si le patient présente des signes caractéristiques de lésions organiques. La triade des symptômes du cancer du pancréas est:

  • jaunisse,
  • douleur épigastrique,
  • perte de poids drastique.

Les symptômes indiquent une progression tumorale, accompagnée d'une intoxication cancéreuse.

En outre, les indications de l'étude sont:

  • traumatisme dans la projection de l'organe,
  • selles bouleversées, flatulences,
  • Diabète,
  • inconfort d'estomac associé à l'alimentation,
  • modifications des paramètres de laboratoire dans le sang et l'urine,
  • suspicion d'un processus malin dans le pancréas,
  • métastases dans le péritoine à partir de tumeurs d'une autre localisation,
  • gestion de la pancréatite chronique.

Un type d'échographie est le Doppler. Au cours de l'étude, à l'aide d'un capteur spécial, le sonologue évalue la nature du flux sanguin de l'organe. Les vaisseaux sinueux parlent d'un processus malin.

Préparation à la recherche

La préparation de la procédure commence dans 2-3 jours. Pour un diagnostic précis du cancer de la prostate (cancer du pancréas), il est nécessaire d'exclure les aliments qui contribuent à l'augmentation de la production de gaz:

  • les légumineuses,
  • produits de boulangerie,
  • fruits et légumes riches en fibres,
  • lait entier,
  • de l'alcool.

Le dîner est sauté la veille de l'étude. Le dernier repas doit avoir lieu au moins 6-7 heures avant la procédure.

Diagnostique

L'étude est réalisée le matin. Le diagnostic est effectué par un échologiste. La procédure est absolument indolore. L'examen nécessite peu ou pas d'effort de la part du patient.

La paroi abdominale est exposée avant l'intervention. Pour une meilleure visualisation, le sujet est invité à gonfler son ventre et à retenir sa respiration pendant quelques secondes. Pour une bonne conduction du signal, un gel isoélectrique est appliqué sur le capteur.

Résultats de recherche

Les résultats dépendent de l'emplacement et de la taille de la tumeur. Avec un seul néoplasme, un foyer est visible, avec progression, un conglomérat tumoral dense est visualisé.

Signes de cancer du pancréas à l'échographie

L'échographie montrera une oncologie si la tumeur mesure plus de 2 mm. Les capteurs modernes visualisent des formations de plus petit diamètre, mais ne sont disponibles que dans les centres de recherche.

La tumeur est visible sur le moniteur de la machine à ultrasons sous la forme d'une formation volumétrique de forme irrégulière avec des bords inégaux. Tissus altérés de faible échogénicité. La structure de l'éducation est hétérogène.

Il est souvent difficile de différencier le cancer de la pancréatite pseudotumorale. Avec cette pathologie, le canal de Wirsung est considérablement élargi et, avec le cancer, un changement inégal de sa lumière est observé.

Au cours de l'étude, la possibilité de l'opération est évaluée. La localisation de la tumeur entre les jambes des gros vaisseaux artériels est une contre-indication à une intervention chirurgicale..

Les métastases sont recherchées dans le foie, les reins, les ganglions lymphatiques régionaux. Ils sont visualisés comme des foyers faiblement échogènes.

La méthode la plus sensible est l'endosonographie. Contrairement à la sonde à ultrasons classique, un endoscope vidéo flexible avec un élément à ultrasons est utilisé. L'appareil est introduit dans l'intestin et amené directement à la formation. La méthode vous permet d'identifier le stade précoce de la tumeur. Le moniteur montre le cancer avec toutes ses caractéristiques. L'état des vaisseaux est évalué à l'aide d'une sonde Doppler. Avec un néoplasme malin, le flux sanguin acquiert un caractère pathologique. Les vaisseaux deviennent fragiles, des saignements de contact sont également notés.

Un rapport d'échographie n'est pas un diagnostic. Pour confirmation, une tomodensitométrie est effectuée et un échantillon de tissu est prélevé. Seul l'examen histologique confirme le cancer.

Quelles autres pathologies peuvent être trouvées

En règle générale, lors d'une échographie de la cavité abdominale, l'état du foie et de la vésicule biliaire, des reins et de la rate est évalué. Les diagnostics échographiques peuvent détecter la néphrolithiase (calculs rénaux), qui provoque également de la douleur. La cholestase (stase biliaire), associée à un blocage des voies biliaires, provoque un jaunissement de la peau. En outre, l'expansion des voies biliaires provoque un dysfonctionnement du pancréas..

L'élargissement diffus de l'organe indique un processus inflammatoire aigu. La présence de kystes indique une pathologie pancréatique chronique. Les kystes sont souvent confondus avec une croissance cancéreuse.

À quelle fréquence les projections peuvent-elles être effectuées?

L'examen échographique est une procédure absolument inoffensive. Il ne nécessite aucune formation particulière. Sur la base des données de l'échographie et d'autres techniques, des diagnostics sont supposés: cancer du pancréas, pancréatite, kystes. Les maladies du pancréas progressent rapidement, entraînant des conséquences irréversibles. Les patients à risque (antécédents chargés, tabagisme, travail avec des facteurs de production nocifs) doivent subir une étude tous les 6 mois.

Autres méthodes de diagnostic

Pour le diagnostic en laboratoire du cancer du pancréas, des méthodes de recherche supplémentaires sont utilisées:

  1. Dans l'analyse générale du sang, une augmentation du nombre de leucocytes, ESR, plaquettes est détectée.
  2. Lorsqu'une tumeur serre le canal cholédoque lors d'un test sanguin biochimique, la concentration d'enzymes hépatiques (ALT, AST), de bilirubine et de phosphatase alcaline augmente.
  3. Dans le coprogramme (test fécal), la stéatorrhée (graisse non digérée) est détectée.
  4. Une méthode spécifique est la détermination du marqueur tumoral CA 19-9.
  5. L'examen cytologique est informatif..
  6. Le rinçage du contenu duodénal est scanné pour la présence de cellules malignes.

Les méthodes instrumentales comprennent la tomodensitométrie (CT) et l'imagerie par résonance magnétique. La tomodensitométrie multi-coupes (MSCT) et l'endo-échographie sont utilisées pour détecter les métastases des tumeurs pancréatiques..

La laparoscopie est une technique de diagnostic chirurgical qui détecte les métastases dans la cavité abdominale. Au cours de la procédure, une biopsie de la tumeur est effectuée pour un examen histologique plus approfondi.

L'échographie montrera-t-elle un cancer du pancréas?

Le cancer du pancréas à l'échographie peut être détecté tôt dans le développement de la maladie. Mais, en règle générale, cela ne se produit pas: en raison de la légère ou de l'absence de symptômes, les patients vont rarement chez le médecin aux premiers stades de la pathologie. Une tumeur du pancréas est détectée par hasard, lorsque le patient est traité pour une autre raison. Lors de la réalisation d'une échographie, non seulement la tumeur primaire est déterminée, mais également les métastases avec des foyers secondaires.

Qu'est-ce que le cancer du pancréas

Le cancer du pancréas est un néoplasme malin qui se développe à partir des canaux ou de l'épithélium du tissu glandulaire d'un organe. C'est une maladie grave avec un mauvais pronostic. En cas de détection tardive, seul un traitement palliatif est possible, car les métastases à propagation rapide affectent rapidement non seulement les organes proches, mais également distants. Seulement 20% des patients parviennent à diagnostiquer un cancer du pancréas aux stades 1 et 2, alors qu'il est encore opérable et ne donne pas de métastases.

Méthodes de diagnostic de la pathologie

Pour déterminer la formation maligne du pancréas, des méthodes de diagnostic de laboratoire et fonctionnelles sont utilisées. Ces derniers sont invasifs (réalisés avec une violation de l'intégrité de la peau) et non invasifs. L'examen échographique de la cavité abdominale et de l'espace rétropéritonéal (échographie de l'OBP et de la ZP, échographie) fait référence à des méthodes de diagnostic sûres, n'a pas de contre-indications, est prescrit immédiatement pour exclure une pathologie macroscopique, étant un dépistage, est efficace aux stades initial et ultérieur de la maladie. Il est basé sur l'utilisation d'ondes ultrasonores.

En utilisant cette méthode, nous découvrons:

  • forme du pancréas;
  • la taille de l'organe dans son ensemble et de ses éléments constitutifs;
  • densité du parenchyme;
  • la présence de néoplasmes et leur prévalence dans la glande et au-delà.

La sensibilité des ultrasons est de 73,8%, la spécificité de 75% et la précision de 74,3%. Une hypertrophie des ganglions lymphatiques régionaux lors de l'examen échographique est détectée dans 30 à 47% des cas, la partie supérieure de l'abdomen et le rétropéritonéal - 78,9%, les métastases hépatiques - dans 46 à 74% des cas.

Dans 30% des cas, l'échographie peut ne pas donner de résultats diagnostiques en raison de:

  • obésité;
  • ascite;
  • emplacement topographique spécial de l'orgue.

Pour une étude plus détaillée, vérifier les résultats de l'échographie et clarifier le diagnostic, d'autres méthodes sont utilisées:

  • IRM;
  • CT;
  • ERPCG (cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique);
  • MRPHG;
  • biopsie avec examen microscopique supplémentaire des tissus prélevés pour analyse.

L'IRM et la TDM avec contraste sont des méthodes de diagnostic plus sensibles. Par rapport à l'IRM, la tomodensitométrie est une procédure plus dangereuse en raison d'une forte exposition aux rayonnements. Pour l'IRM, qui est réalisée dans un champ magnétique, il existe certaines limitations (présence d'implants métalliques dans le corps). Avec cette méthode, une tumeur est détectée à partir de 2 centimètres.

ERPCH est dangereux avec des complications, il est donc utilisé moins souvent.

Les symptômes de la maladie

En raison des particularités de l'emplacement de la glande, qui est en contact direct avec tous les organes digestifs, et de la connexion fonctionnelle étroite avec eux, l'apparition de symptômes cliniques prononcés indique un processus pathologique de grande envergure.

Les manifestations cliniques du cancer du pancréas diffèrent légèrement selon la localisation de la lésion de l'organe. Mais à n'importe quel endroit, des néoplasmes surviennent:

  • symptôme de douleur;
  • dyspepsie;
  • jaunisse;
  • perte de poids.

La douleur survient parfois sans localisation claire, mais le plus souvent elle est définie dans l'épigastre, l'hypochondre gauche ou droit, irradiant vers le dos. L'endroit où le symptôme de douleur est déterminé dépend de la zone de la glande touchée par la tumeur. La cause de la douleur est:

  • blocage du canal biliaire commun ou du canal de Wirsung;
  • phénomènes péritonéaux dus à une exacerbation de l'inflammation concomitante qui se développe dans les tissus adjacents à la tumeur;
  • compression des troncs nerveux.

À mesure que la maladie progresse, les troubles dyspeptiques augmentent:

  • manque d'appétit;
  • la nausée;
  • éructations avec de l'air en raison de flatulences;
  • vomissement;
  • troubles des selles - diarrhée, constipation.

Un symptôme important de la maladie est une perte de poids soudaine. Le patient perd progressivement du poids en raison d'une indigestion et d'une intoxication cancéreuse causées par des produits de désintégration tumorale. Les cellules tumorales atypiques qui se divisent perdent rapidement leur fonction - elles ne produisent pas d'enzymes. À la suite de la compression du canal de Wirsung ou du canal cholédoque par un néoplasme en croissance, l'entrée dans la lumière duodénale s'arrête:

  • suc pancréatique avec enzymes et leur dégradation des protéines, graisses, glucides;
  • bile, en présence de laquelle la graisse est décomposée.

En outre, une jaunisse obstructive se développe - l'un des principaux critères de diagnostic du cancer de la tête du pancréas. Son apparence est associée à une obstruction de la voie biliaire commune ou à des métastases ayant pénétré la porte du foie. En cas de dommages au canal biliaire, ce symptôme peut apparaître aux premiers stades du développement de la tumeur. La bile s'accumule dans la lumière de la vésicule biliaire en raison de la compression du canal cholédoque. Une bulle agrandie est déterminée, qui peut être palpée en raison de sa taille significative. En plus de l'ictère de la peau, des muqueuses et de la sclérotique, des démangeaisons atroces apparaissent en raison de l'ingestion d'acides biliaires dans le sang et la peau.

À des stades ultérieurs, les symptômes progressent, de nouveaux apparaissent. Ils sont définis:

  • l'emplacement du néoplasme;
  • la taille de la tumeur;
  • pénétration du foyer pathologique dans les organes proches et distants;
  • la nature de la propagation des métastases.

Avec une tumeur du corps et de la queue du pancréas, on trouve une thrombose vasculaire - ils se développent 4 fois plus souvent qu'avec une lésion cancéreuse de la tête. En présence de gros néoplasmes dans le corps ou la queue, ils peuvent être détectés par palpation. Une splénomégalie peut se développer, qui est associée à des métastases tumorales à la rate, aux vaisseaux de la veine porte ou à la formation de caillots sanguins dans ceux-ci.

Premiers symptômes et signes du cancer du pancréas

Au début du développement, le cancer du pancréas peut être asymptomatique. Les signes de la maladie qui apparaissent à différents stades sont souvent ignorés en raison de leur non-spécificité: en règle générale, ils sont confondus avec des symptômes de pathologie d'autres organes digestifs.

Au début du développement de la maladie, une gêne apparaît dans l'épigastre. Il peut être exprimé par la manifestation:

  • sensations de douleur vagues sans localisation claire;
  • dyspepsie (nausées, parfois vomissements, constipation ou diarrhée);
  • violation de la perception de la nourriture;
  • diminution de l'appétit.

Signes secondaires de cancer du pancréas

Au fil du temps, à mesure que la maladie se développe, les changements augmentent. Peut se développer:

  • Diabète;
  • hypoglycémie;
  • selles pancréatiques;
  • jaunisse obstructive.

Le diabète sucré, si le patient n'a pas encore souffert de cette maladie, se développe lorsqu'une tumeur est affectée par la queue du pancréas. Cela est dû à l'emplacement prédominant des îlots de Langerhans avec des cellules bêta qui produisent de l'insuline et des cellules alpha qui synthétisent le glucagon, un antagoniste de l'insuline. Avec une production insuffisante d'insuline, la formation de glycogène à partir du glucose est interrompue avec le développement ultérieur du diabète sucré.

Glucagonoma est formé à partir des cellules α du pancréas, avec leur division incontrôlée, le diabète sucré se développe également avec tous ses symptômes (sécheresse constante de la bouche, soif atroce, mictions fréquentes, autres dommages progressifs à des organes importants). Cela est dû à l'excès de sécrétion de glucagon, qui peut augmenter la glycémie en dégradant le glycogène présent dans les muscles et le foie. La tumeur peut devenir maligne avec le temps, à la suite de quoi elle commence à se développer de manière incontrôlable.

L'hypoglycémie survient lorsqu'une tumeur survient à partir des cellules β des îlots de Langerhans: l'insulome commence à produire de manière intensive de l'insuline (insulinome). En cas d'insulinome, 70% est un adénome, 30% est un adénocarcinome agressif à croissance rapide.

Les selles pancréatiques ont un aspect caractéristique: de couleur grise, avec un reflet huileux (mal lavé) et une odeur fétide. Se répète plusieurs fois par jour.

Au fur et à mesure que le processus progresse, une jaunisse obstructive se développe, accompagnée de:

  • un symptôme positif de Courvoisier (hypertrophie de la vésicule biliaire indolore due à un écoulement altéré de la bile);
  • ictère de la peau, de la sclérotique et des muqueuses;
  • selles acholiques (décolorées);
  • urine foncée.

Au fur et à mesure que la maladie progresse, l'ictère augmente, une démangeaison douloureuse apparaît, s'intensifiant la nuit. En même temps, les douleurs deviennent plus intenses. Cela peut se produire dans les derniers stades en raison de la croissance de métastases dans la porte hépatique.

Avec une augmentation de la taille de la tumeur, une personne perd rapidement du poids, même avec une quantité normale de nourriture consommée, en raison d'une violation des processus d'assimilation.

Signes échographiques de tumeur pancréatique

En raison de la particularité de la topographie du pancréas et de l'évolution asymptomatique du néoplasme malin aux stades initiaux, un tableau clinique prononcé, dans lequel le patient demande de l'aide, apparaît tardivement - aux stades finaux de la maladie, lorsque le traitement est déjà inefficace. Par conséquent, il est particulièrement important de diagnostiquer une tumeur pancréatique au stade des manifestations minimales de la maladie..

Lors de la réalisation d'une échographie, vous pouvez voir un signe d'écho caractéristique d'un néoplasme cancéreux - une augmentation significative d'une partie distincte de la glande ou un bombement de son contour. Dans 50 à 80% des cas, la tête du pancréas est impliquée dans la maladie oncologique. Même une tumeur de petite taille est clairement visible en tête à l'échographie. Cela est dû aux raisons suivantes:

  • visualisation plus claire de la tête de la glande, en comparaison avec ses autres parties;
  • compression relativement rapide du canal cholédoque, accompagnée de l'apparition en peu de temps de modifications à l'échographie.

Un processus oncologique sous la forme d'une tumeur de petite taille dans la queue est détecté beaucoup moins souvent à l'échographie. La présence d'un néoplasme d'une telle localisation est indiquée par les signes décrits en détail dans la transcription de l'échographie (son protocole). La recherche peut montrer:

  • forme perturbée du pancréas;
  • augmentation des paramètres de taille de queue.

La tumeur peut affecter l'ensemble du tissu pancréatique - croissance multicentrique. L'image qui est visualisée à l'échographie ressemble à un œdème diffus dans la pancréatite aiguë.

Dans le cancer du pancréas, les contours de l'organe changent: ils deviennent indistincts, mais contrairement à la pancréatite chronique, ils ne présentent pas d'irrégularités ou de déchirures. Sur le site de la tumeur, des renflements sont visualisés, qui pénètrent dans les tissus environnants sous la forme de langues. Tout cela est décrit en détail dans la conclusion de l'échographie.

Fondamentalement, la formation cancéreuse du pancréas est hypoéchogène, elle ne contient pas de structures d'écho internes. Mais il existe des tumeurs avec des signaux d'écho définis de manière diffuse ou des signaux d'écho de haute intensité au centre du nœud en l'absence de ceux-ci à la périphérie de la tumeur. La frontière entre la tumeur altérée et le reste du tissu de la glande peut être indistincte, mais elle est toujours à peu près visible en raison de la différence d'échogénicité du tissu normal et du tissu pathologique. Malgré la similitude de la structure du tissu de formation (surtout s'il n'y a pas de zones de structures avec une densité accrue) avec un kyste, l'échographie utilisant l'effet d'amplification distale permet de différencier un foyer malin d'une formation fluide.

Une échographie peut-elle montrer un cancer du pancréas??

Dans la plupart des cas, n'ayant que les résultats de l'échographie du pancréas, il est difficile de déterminer sans ambiguïté la présence d'une tumeur, son invasion dans les organes voisins ou distants, ainsi que de différencier les tumeurs cancéreuses de petite taille (jusqu'à 3 cm) des zones d'inflammation locale du pancréas. Selon les données de recherche publiées de certains auteurs, la sensibilité de l'échographie pour détecter les néoplasmes pancréatiques est supérieure à 90%. Dans d'autres travaux, les valeurs suivantes sont données pour le diagnostic du cancer du pancréas:

  • Échographie - 84%;
  • CT - 88%;
  • utilisation cohérente des ultrasons et de la tomodensitométrie - 97%.

En présence d'une tumeur dans la tête du pancréas, les données du canal de Wirsung dilaté sont analysées: dans le cancer, des parois plates et non consolidées sont révélées, contrairement à leurs modifications dans la pancréatite chronique. Si le diamètre du canal excréteur principal est d'environ la moitié de l'épaisseur du pancréas lui-même, c'est l'un des signes d'un processus malin.

Dilatation possible du canal cholédoque et des canaux intrahépatiques plus petits.

L'expansion du canal pancréatique commun et du canal de Wirsung se produit également en présence d'une formation qui les serre dans la circonférence de la papille Vater du duodénum.

À l'échographie, il est possible de diagnostiquer la compression et le déplacement des vaisseaux voisins - la veine cave inférieure et les veines mésentériques. Ceci est observé à la fois dans la pancréatite chronique et dans une tumeur, mais dans le cas d'une formation maligne, il est plus prononcé. Lorsque la tumeur est localisée dans la tête du pancréas, la veine mésentérique supérieure est déplacée dans la direction ventrale, et lorsque le nœud atteint une grande taille, la tête elle-même se déplace.

Algorithme d'examen par ultrasons

Sur la base des données échographiques, un algorithme d'examen général a été créé pour un diagnostic précis du cancer du pancréas:

  • la recherche percutanée en mode B en temps réel - elle est utilisée pour détecter les tumeurs et est une méthode de dépistage à partir de laquelle commence l'examen d'un patient;
  • balayage Doppler couleur ou échographie en mode B utilisant le CO2 comme contraste - pour le diagnostic différentiel de la formation maligne et de l'inflammation du pancréas;
  • balayage Doppler couleur en mode CDC (cartographie Doppler couleur) ou EDC (cartographie Doppler de puissance) - établit la relation du néoplasme avec les vaisseaux voisins.

Examen percutané en mode B

L'échographie percutanée en mode B est la méthode la plus courante d'examen des organes parenchymateux. Donne à l'écran une image bidimensionnelle en deux couleurs de l'organe étudié. Voyons voir:

  • circuit;
  • localisation;
  • stade tumoral.

Est l'une des méthodes de dépistage de la pathologie pancréatique.

L'échographie en mode B en temps réel dans le cancer du pancréas est basée sur la détection des signes directs et indirects de la maladie. Les signes directs sont l'identification d'un foyer ou d'une cavité unique avec une frontière claire de densité hétérogène entre la tumeur et le tissu normal. Une modification du parenchyme pancréatique est le signe principal d'un néoplasme existant, observé à l'échographie dans 80% des cas. Selon l'intensité de la réflexion du signal, la tumeur (son échogénicité) peut être:

  • hypoéchogène;
  • hyperéchogène;
  • isoéchogène;
  • mixte.

Les signes indirects sont:

  • expansion du canal cholédoque et du canal pancréatique (plus de 3 mm);
  • une augmentation significative de la taille du pancréas dans la zone du néoplasme.

La dilatation des voies biliaires dans le foie est possible en présence d'une tumeur dans la tête du pancréas ou des ganglions lymphatiques au niveau du ligament hépato-duodénal.

Selon la taille de la formation, les indicateurs de la taille de la glande peuvent être inchangés ou augmentés localement ou de manière diffuse.

Scan Doppler couleur

Pour diagnostiquer le cancer du pancréas, une méthode à effet Doppler est utilisée, du nom du physicien autrichien qui l'a découvert. Dans ce cas, une image couleur du signal ultrasonore réfléchi est obtenue. Contrairement à l'échographie conventionnelle, cette méthode est basée sur la réflexion des ultrasons par des objets en mouvement, par exemple des cellules sanguines dans le lit vasculaire - les érythrocytes. En raison de la fréquence variable du signal réfléchi par eux, des pathologies vasculaires sont détectées, les différences entre les néoplasmes bénins et les tumeurs malignes sont déterminées et les éléments suivants sont évalués:

  • la vitesse;
  • sens de l'écoulement;
  • blocage des vaisseaux sanguins;
  • collatéraux.

Cette procédure n'a pas de contre-indications, aucun effet secondaire n'est observé, le patient n'est pas exposé aux radiations - il est absolument sûr. Avec l'aide du CDC, une image couleur du flux sanguin est affichée, tous les troubles circulatoires dans l'organe sont visibles.

Numérisation Doppler couleur à l'aide des modes CFM ou EDC

Une méthode supplémentaire pour le diagnostic différentiel d'un processus malin et des changements inflammatoires dans le parenchyme pancréatique est l'utilisation d'études Doppler couleur en mode CDC, EDC.

Lors de l'utilisation des méthodes, il est déterminé:

  • la présence et la perméabilité des vaisseaux sanguins;
  • la nature et la vitesse de la circulation sanguine en eux.

Si un cancer du pancréas est suspecté chez un patient, la numérisation recto verso montre:

  • absence ou forte diminution du flux sanguin à travers les vaisseaux à l'intérieur de la tumeur;
  • la présence de réseaux vasculaires collatéraux avec flux sanguin artériel.

EDC, en fait, est une cartographie Doppler couleur plus avancée. Sa différence avec le CDC, dans lequel un décalage de couleur des fréquences du signal Doppler est visualisé à l'écran, est d'afficher de nombreux signaux d'objets en mouvement (érythrocytes) - cette méthode cartographie les caractéristiques énergétiques des signaux..

Quelles autres pathologies peuvent être détectées à l'aide de l'échographie?

Il est nécessaire de différencier l'image échographique du cancer avec des maladies du pancréas ou d'autres organes du système digestif, ce qui peut donner une image clinique ou échographique similaire. Ils peuvent être suspectés ou détectés lors de l'échographie:

  • formes locales de pancréatite;
  • cancer de la grande papille du duodénum;
  • pseudokystes;
  • lymphome;
  • métastases.

Il est tactiquement important d'enregistrer les données cliniques et de laboratoire en combinaison avec les résultats de la biopsie..

Le cancer du pancréas est-il visible à l'échographie

L'échographie du pancréas montrera-t-elle un cancer, une tumeur, des modifications diffuses de l'évolution chronique de la pancréatite et de la lipomatose?

En utilisant la méthode des ultrasons aujourd'hui, vous pouvez diagnostiquer de nombreuses maladies, y compris toutes sortes de néoplasmes chroniques sur les organes internes. Dans le même temps, la technique est non invasive, c'est-à-dire que pour poser un diagnostic, il n'est pas nécessaire d'endommager la peau. Il n'y a pratiquement aucune contre-indication à sa mise en œuvre. S'il s'agit du pancréas, la méthode par ultrasons aidera non seulement à identifier les pathologies, mais aussi à contrôler la dynamique du traitement.

Quand avez-vous besoin de diagnostics?

L'échographie, en relation avec le pancréas, est considérée comme une méthode de dépistage, c'est-à-dire qu'elle détermine les facteurs de risque de développement d'une pathologie particulière si le patient est à risque. Une telle étude est donc une mesure obligatoire et s'adresse régulièrement à ceux dont les proches souffraient d'une oncologie similaire. Le diagnostic est important lors du traçage des processus pathologiques, lorsque des métastases sont détectées.

Autres indications pour le diagnostic:

  • Maladies du pancréas. De plus, seul un médecin sera en mesure de déterminer quels sont les symptômes exactement vagues ou, au contraire, clairs de la maladie. Le diagnostic ouvre des possibilités de détermination précoce du fait de la maladie et de nomination rapide d'un traitement.
  • Douleur récurrente dans l'hypochondre, à droite, au-dessus.
  • Symptômes de tumeurs et de néoplasmes kystiques.
  • Perte de poids, à la fois insignifiante et nette.
  • La jaunisse se développe.
  • Le processus de défécation est perturbé.
  • Le diabète est suspecté.
  • Lorsque la glande est blessée.

L'échographie peut également être prescrite comme mesure supplémentaire de confirmation des diagnostics de laboratoire, radiologiques et autres..

La tâche principale de l'échographie est de déterminer les principaux indicateurs. Ceux-ci incluent la forme et la taille de la glande. De plus, la parhenima est vérifiée sans faute, la présence de néoplasmes.

Maladies que l'échographie peut détecter

À l'aide de l'échographie, il est possible d'identifier un certain nombre de maladies dangereuses pour la santé humaine. De plus, le diagnostic sera efficace à différents stades du développement de la maladie et aidera à découvrir quel effet la pathologie a eu sur l'organe.

Pancréatite

Dans la forme aiguë de l'évolution de cette maladie, elle se révèle comme une inflammation. Il peut se développer à la suite d'une blessure, d'une intoxication ou de lui-même. Les symptômes de la forme aiguë sont assez forts. Les signes évidents comprennent:

  1. Trouble de défécation.
  2. Nausées et / ou vomissements.
  3. Douleur dans la région ombilicale et près des côtes à droite.

L'état du patient ne s'améliore pas.

À l'échographie, une telle phase sera représentée comme une structure d'écho inhomogène de l'organe, ses bords seront indistincts. Il y aura des zones liquides autour de lui et le conduit est dilaté. Dans le pancréas, des changements de diffusion seront perceptibles. D'autres kystes se développeront, ils se montreront comme des néoplasmes arrondis avec du liquide à l'intérieur.

Il y a aussi une pancréatite chronique, une gêne dans l'organe se produit de temps en temps, mais régulièrement. Les symptômes lors d'une exacerbation sont les suivants:

  • Une douleur douloureuse survient après avoir mangé.
  • Gonflement récurrent du ventre.
  • Il est temps que vous ayez des nausées.

Lors de la réalisation de diagnostics échographiques, l'uziste verra les contours flous de l'organe, sa structure sera également hétérogène. Il y aura des changements diffus, le conduit est élargi de plus de 2 mm. Au cours de l'évolution chronique de la maladie, des calculs peuvent se former. À l'échographie, il sera vu comme un point rond..

Néoplasme kystique, abcès

Avec ces pathologies, un excès de liquide s'accumulera dans l'organe. Un abcès déclenche également la conversion du liquide en pus. On dirait que ce sera comme une lourdeur dans l'abdomen, une douleur. Lorsqu'il est pressé, le kyste peut être palpé si son emplacement est superficiel. Outre le fait qu'un néoplasme aux contours hyperéchogènes sera clairement visible à l'échographie, des changements seront également perceptibles dans les tissus de l'organe.

Différents néoplasmes malins peuvent se manifester de différentes manières à l'échographie. Cela dépendra en grande partie du stade de la maladie et de sa localisation. Un certain nombre de symptômes peuvent être distingués qui indiquent une tumeur cancéreuse, parmi lesquels:

  • Le cancer de la tête pancréatique se manifestera par des nausées et des vomissements réguliers, la vésicule biliaire sera hypertrophiée. En conséquence, la jaunisse se développera.
  • Si la tumeur est localisée dans la partie médiane du pancréas, le patient ressentira une douleur sourde presque tout le temps, il y aura des nausées, des vomissements. Diminue l'appétit, le poids diminue considérablement.
  • Dans le cancer de la queue, il y aura une douleur douloureuse, avec une force variable, qui dépend de la position du corps du patient. La tumeur sous-frontale provoque une perte de poids de 15% ou plus.

Un symptôme courant, qui se manifestera indépendamment de l'emplacement, sera des modifications pathologiques du parenchyme, qui affectent la structure acoustique que le médecin voit sur le moniteur. La structure acoustique peut être différente, elle est souvent hypoéchogène et hétérogène.

Une indication indirecte du cancer peut être une augmentation des paramètres du pancréas dans la zone de localisation de la tumeur, une modification du diamètre du conduit.

Lipomatose

Cette maladie se manifeste par la croissance du tissu adipeux. Au cours de laquelle de tels changements se produisent:

  • La structure de l'orgue devient noueuse.
  • Les tissus peuvent se transformer en diffus.
  • Dans certains cas, la structure tissulaire sera nodulaire de manière diffuse..

La lipomatose est considérée comme une pathologie bénigne, mais elle est irréversible. Le bon fonctionnement du pancréas dépend du début de la maladie. Les cellules graisseuses se développent en cas de mort des cellules d'organes.

Les symptômes cliniques n'apparaissent pas immédiatement, mais seulement au deuxième stade de développement. Pour la plupart, ils se révèlent comme toute maladie gastro-intestinale: il y aura des brûlures d'estomac, des ballonnements, des flatulences. Il est assez difficile de détecter la lipomatose à l'aide d'ultrasons, car la taille de l'organe ne change pas et l'échogénicité se situe pratiquement dans la plage normale.

Production. La plupart des maladies du pancréas peuvent être diagnostiquées par échographie. De plus, sur la base des données obtenues, il est possible de déterminer le stade de développement de la maladie et de prescrire un traitement.

Le diagnostic par ultrasons fait référence à la méthode traditionnelle de détection de diverses formations dans le péritoine. Le cancer du pancréas à l'échographie est détecté comme une tumeur de structure hétérogène formée dans les tissus. La maladie est très maligne. Environ 20% des patients vivent après la chirurgie pendant en moyenne 5 ans. En cas de détection précoce de la pathologie, l'espérance de vie augmente de 2 ans. Le traitement de l'oncologie des organes est effectué chirurgicalement, avec l'ajout de radiothérapie, hormonothérapie et immunothérapie.

Symptômes probables

En raison des particularités du placement du pancréas, qui est en contact avec tous les organes digestifs et entretient une relation de travail directe avec eux, le développement de symptômes prononcés de la maladie indique une procession douloureuse qui est déjà allée assez loin.

Les signes d'une tumeur pancréatique sont quelque peu différents, tout dépend de l'emplacement des dommages aux organes. Indépendamment de l'emplacement des formations oncologiques courantes, les symptômes suivants apparaissent:

  • syndrome de la douleur;
  • état dépressif;
  • jaunissement de la peau;
  • perte de poids.

L'inconfort douloureux n'a parfois pas de localisation claire, mais il est souvent détecté dans la région épigastrique, sous les côtes gauche et droite, irradiant vers le dos.

La zone où se forme le symptôme de douleur dépend de la zone de la glande endommagée par la formation:

  • dans le blocage du canal cholédoque ou du canal de Wirsung;
  • phénomènes péritonéaux dus à une exacerbation du processus inflammatoire concomitant qui se développe dans les tissus situés à proximité;
  • en compression des troncs nerveux.

En raison de la formation des néoplasmes du pancréas, il y a une augmentation des troubles dyspeptiques.

  1. Il n'y a aucune envie de manger.
  2. Nauséeux.
  3. Éructations avec de l'air en raison de ballonnements.
  4. Le vomissement s'ouvre.
  5. Les selles sont perturbées - diarrhée, constipation.

Le principal symptôme précoce du cancer du pancréas est une perte de poids rapide. La victime perd beaucoup de poids à la suite de modifications du processus digestif et de l'intoxication cancéreuse, qui est déterminée par les produits de décomposition de l'éducation. Les cellules de formation atypiques à division rapide perdent leur activité sans produire d'enzymes. Étant donné que le canal de Wirsung ou la voie biliaire commune est pressé par une formation croissante, l'arrivée de.

  1. Jus digestif avec enzymes et leur décomposition en glucides, graisses, protéines.
  2. Bile, en présence de laquelle les graisses sont décomposées.

Au dernier stade de la maladie pancréatique, les manifestations de la tumeur progressent, de nouvelles apparaissent. Dans le cancer du corps et de la queue, une thrombose vasculaire est observée, se développant plus souvent, par rapport à des lésions cancéreuses de la tête.

Avec le développement du cancer, les symptômes changent et peuvent se former:

  • Diabète;
  • abaisser les niveaux de glucose;
  • selles pancréatiques;
  • jaunissement de la peau, des muqueuses.

Si le patient n'a jamais rencontré de diabète, la maladie affecte l'organe lorsque le cancer recouvre la queue de la glande. Ceci est combiné avec le grand placement de cette zone d'îlots de Langerhans avec des cellules bêta, produites par le glucose, les cellules alpha, qui synthétisent un antagoniste de l'insuline - le glucagon.

En raison d'une production insuffisante d'insuline, il y a une violation de la formation de glygogène à partir du glucose, ce qui conduit en outre au développement du diabète sucré.

Diabète comme conséquence du cancer, caractérisé par un certain nombre de symptômes.

  1. Mal de crâne.
  2. Incapacité à se concentrer.
  3. Augmentation de la fatigue.
  4. Augmentation du débit urinaire.
  5. Bouche sèche.
  6. L'apparition des hallucinations.
  7. Esprit assombri.
  8. Comportement inapproprié.
  9. La présence de crises.
  10. Développement du coma.

Avec le diabète sucré, vous devez faire attention à votre santé et être surveillé par un médecin.

Les selles pancréatiques se caractérisent par les manifestations suivantes:

  • selles grises;
  • éclat huileux;
  • odeur nauséabonde;
  • vidage jusqu'à plusieurs fois par jour.

La jaunisse se développe à mesure que le cancer se propage. La peau, la sclérotique et les muqueuses du patient jaunissent, les excréments se décolorent, l'urine s'assombrit et il y a également une expansion des voies biliaires. La croissance de l'hystérie se forme à partir du développement de la pathologie. Le patient se plaint de démangeaisons atroces, qui s'intensifient la nuit, de douleurs intenses. Ces symptômes peuvent se développer dans les derniers stades, lorsque les tumeurs envahissent la porte du foie..

Chez la femme enceinte et l'enfant, les signes symptomatiques nécessitent un traitement, qui sera constamment surveillé par un médecin. Le traitement du cancer nécessite le développement d'un schéma thérapeutique individuel.

Lors du port d'un enfant, le traitement est choisi en fonction de la semaine de grossesse, du stade de la tumeur. Si un cancer est détecté dans la trente et unième semaine, un traitement symptomatique est effectué pour éliminer la douleur, le traitement principal est effectué après la naissance de l'enfant. Avant 12 semaines de détection du cancer, la femme se voit proposer d'interrompre la grossesse.

Si un cancer se développe, la glande a besoin d'un diagnostic pour confirmer le diagnostic. Un examen échographique est prescrit. Comme diagnostic supplémentaire, des tests sont effectués pour le cancer du pancréas, les paramètres sanguins et urinaires sont examinés, des radiographies et d'autres méthodes de diagnostic sont prescrites.

La tâche principale de l'échographie est d'identifier les indicateurs primaires. C'est la taille du pancréas, la forme. Le parenchyme et la présence de cancer sont ensuite vérifiés.

Ce que la recherche montrera en cas de cancer

Une certaine préparation pour le diagnostic par ultrasons n'est pas nécessaire. Pour mieux voir l'organe, le médecin demande de gonfler l'abdomen et de retenir votre souffle pendant un moment.

En cas de ballonnements, il est conseillé aux patients de suivre un régime sans laitier pendant 3 jours avant l'échographie et de boire des adsorbants. Il s'agit de charbon actif, pris 2 comprimés 3 fois par jour. Vous ne devriez pas dîner avant l'échographie. Le dernier repas a lieu 7 heures avant l'examen.

Lors du diagnostic d'une échographie du pancréas, on voit:

  • avec une seule localisation de la tumeur, le foyer du cancer est un;
  • en cas de progressivité, une tumeur de structure dense est visible.

Fondamentalement, la définition de la recherche ne concerne pas seulement les glandes, mais également tout le système digestif - la cavité abdominale, le petit bassin, les tissus mous de l'organe.

Un type d'échographie est la dopplerographie, au cours de laquelle, à l'aide d'un capteur spécial, le sonologue évalue la particularité du flux sanguin. Si des vaisseaux tortueux sont trouvés à l'échographie, cela indique un cancer.

En plus du cancer, l'échographie révèle un certain nombre de maladies.

À partir des techniques instrumentales, la tomodensitométrie et le balayage par résonance magnétique sont utilisés. La tomographie multispectrale peut détecter les métastases du cancer du pancréas. La laparoscopie est une méthode chirurgicale de recherche dans laquelle il est possible de détecter un cancer du péritoine. Au cours de la procédure, une biopsie du cancer est effectuée pour une analyse histologique ultérieure.

Signes échographiques

La tumeur sur le moniteur de l'échographe est considérée comme un néoplasme volumétrique de forme irrégulière et de bords inégaux. Il y a un changement dans les tissus du pancréas de faible échogénicité. Formation d'une structure hétérogène. Il est souvent difficile de différencier l'éducation de la forme pseudotumorale de la pancréatite, par conséquent, une étude approfondie du canal pancréatique est nécessaire. En cas de maladie, le canal pancréatique principal semble dilaté, son diamètre est inégal sur toute sa longueur. En cas de cancer, le canal ne se dilate que sous la tumeur.

De plus, grâce à l'échographie, il est déterminé si une opération d'éducation est nécessaire. Pour cela, le médecin évalue la localisation du cancer pour des vaisseaux de taille significative..

  1. Veine cave inférieure et veine porte.
  2. Aorte.
  3. Artère mésentérique supérieure.

En cas de contact étroit avec un ou plusieurs vaisseaux à une distance considérable, le traitement du cancer du pancréas est impossible par chirurgie ou il existe certaines difficultés dans sa mise en œuvre.

Si un cancer est suspecté dans l'organe, une échographie est examinée pour voir s'il y a des tumeurs dans le foie, les ganglions lymphatiques. Les formations sont arrondies. Un symptôme clair de métastase est déterminé par l'absence d'une frontière écho-négative dans un cercle. Les lésions cancéreuses des ganglions lymphatiques sont des néoplasmes arrondis aux contours clairs, situés près de l'aorte et de l'organe.

La conclusion d'une échographie n'est pas considérée comme un diagnostic. Un scanner est effectué et un échantillon de tissu est prélevé pour confirmer le cancer. L'examen histologique confirme le cancer.

Le cancer du pancréas à l'échographie peut être détecté tôt dans le développement de la maladie. Mais, en règle générale, cela ne se produit pas: en raison de la légère ou de l'absence de symptômes, les patients vont rarement chez le médecin aux premiers stades de la pathologie. Une tumeur du pancréas est détectée par hasard, lorsque le patient est traité pour une autre raison. Lors de la réalisation d'une échographie, non seulement la tumeur primaire est déterminée, mais également les métastases avec des foyers secondaires.

Qu'est-ce que le cancer du pancréas

Le cancer du pancréas est un néoplasme malin qui se développe à partir des canaux ou de l'épithélium du tissu glandulaire d'un organe. C'est une maladie grave avec un mauvais pronostic. En cas de détection tardive, seul un traitement palliatif est possible, car les métastases à propagation rapide affectent rapidement non seulement les organes proches, mais également distants. Seulement 20% des patients parviennent à diagnostiquer un cancer du pancréas aux stades 1 et 2, alors qu'il est encore opérable et ne donne pas de métastases.

Méthodes de diagnostic de la pathologie

Pour déterminer la formation maligne du pancréas, des méthodes de diagnostic de laboratoire et fonctionnelles sont utilisées. Ces derniers sont invasifs (réalisés avec une violation de l'intégrité de la peau) et non invasifs. L'examen échographique de la cavité abdominale et de l'espace rétropéritonéal (échographie de l'OBP et de la ZP, échographie) fait référence à des méthodes de diagnostic sûres, n'a pas de contre-indications, est prescrit immédiatement pour exclure une pathologie macroscopique, étant un dépistage, est efficace aux stades initial et ultérieur de la maladie. Il est basé sur l'utilisation d'ondes ultrasonores.

En utilisant cette méthode, nous découvrons:

  • forme du pancréas;
  • la taille de l'organe dans son ensemble et de ses éléments constitutifs;
  • densité du parenchyme;
  • la présence de néoplasmes et leur prévalence dans la glande et au-delà.

La sensibilité des ultrasons est de 73,8%, la spécificité de 75% et la précision de 74,3%. Une hypertrophie des ganglions lymphatiques régionaux lors de l'examen échographique est détectée dans 30 à 47% des cas, la partie supérieure de l'abdomen et le rétropéritonéal - 78,9%, les métastases hépatiques - dans 46 à 74% des cas.

Dans 30% des cas, l'échographie peut ne pas donner de résultats diagnostiques en raison de:

  • obésité;
  • ascite;
  • emplacement topographique spécial de l'orgue.

Pour une étude plus détaillée, vérifier les résultats de l'échographie et clarifier le diagnostic, d'autres méthodes sont utilisées:

  • IRM;
  • CT;
  • ERPCG (cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique);
  • MRPHG;
  • biopsie avec examen microscopique supplémentaire des tissus prélevés pour analyse.

L'IRM et la TDM avec contraste sont des méthodes de diagnostic plus sensibles. Par rapport à l'IRM, la tomodensitométrie est une procédure plus dangereuse en raison d'une forte exposition aux rayonnements. Pour l'IRM, qui est réalisée dans un champ magnétique, il existe certaines limitations (présence d'implants métalliques dans le corps). Avec cette méthode, une tumeur est détectée à partir de 2 centimètres.

ERPCH est dangereux avec des complications, il est donc utilisé moins souvent.

Les symptômes de la maladie

En raison des particularités de l'emplacement de la glande, qui est en contact direct avec tous les organes digestifs, et de la connexion fonctionnelle étroite avec eux, l'apparition de symptômes cliniques prononcés indique un processus pathologique de grande envergure.

Les manifestations cliniques du cancer du pancréas diffèrent légèrement selon la localisation de la lésion de l'organe. Mais à n'importe quel endroit, des néoplasmes surviennent:

  • symptôme de douleur;
  • dyspepsie;
  • jaunisse;
  • perte de poids.

La douleur survient parfois sans localisation claire, mais le plus souvent elle est définie dans l'épigastre, l'hypochondre gauche ou droit, irradiant vers le dos. L'endroit où le symptôme de douleur est déterminé dépend de la zone de la glande touchée par la tumeur. La cause de la douleur est:

  • blocage du canal biliaire commun ou du canal de Wirsung;
  • phénomènes péritonéaux dus à une exacerbation de l'inflammation concomitante qui se développe dans les tissus adjacents à la tumeur;
  • compression des troncs nerveux.

À mesure que la maladie progresse, les troubles dyspeptiques augmentent:

  • manque d'appétit;
  • la nausée;
  • éructations avec de l'air en raison de flatulences;
  • vomissement;
  • troubles des selles - diarrhée, constipation.

Un symptôme important de la maladie est une perte de poids soudaine. Le patient perd progressivement du poids en raison d'une indigestion et d'une intoxication cancéreuse causées par des produits de désintégration tumorale. Les cellules tumorales atypiques qui se divisent perdent rapidement leur fonction - elles ne produisent pas d'enzymes. À la suite de la compression du canal de Wirsung ou du canal cholédoque par un néoplasme en croissance, l'entrée dans la lumière duodénale s'arrête:

  • suc pancréatique avec enzymes et leur dégradation des protéines, graisses, glucides;
  • bile, en présence de laquelle la graisse est décomposée.

En outre, une jaunisse obstructive se développe - l'un des principaux critères de diagnostic du cancer de la tête du pancréas. Son apparence est associée à une obstruction de la voie biliaire commune ou à des métastases ayant pénétré la porte du foie. En cas de dommages au canal biliaire, ce symptôme peut apparaître aux premiers stades du développement de la tumeur. La bile s'accumule dans la lumière de la vésicule biliaire en raison de la compression du canal cholédoque. Une bulle agrandie est déterminée, qui peut être palpée en raison de sa taille significative. En plus de l'ictère de la peau, des muqueuses et de la sclérotique, des démangeaisons atroces apparaissent en raison de l'ingestion d'acides biliaires dans le sang et la peau.

À des stades ultérieurs, les symptômes progressent, de nouveaux apparaissent. Ils sont définis:

  • l'emplacement du néoplasme;
  • la taille de la tumeur;
  • pénétration du foyer pathologique dans les organes proches et distants;
  • la nature de la propagation des métastases.

Avec une tumeur du corps et de la queue du pancréas, on trouve une thrombose vasculaire - ils se développent 4 fois plus souvent qu'avec une lésion cancéreuse de la tête. En présence de gros néoplasmes dans le corps ou la queue, ils peuvent être détectés par palpation. Une splénomégalie peut se développer, qui est associée à des métastases tumorales à la rate, aux vaisseaux de la veine porte ou à la formation de caillots sanguins dans ceux-ci.

Premiers symptômes et signes du cancer du pancréas

Au début du développement, le cancer du pancréas peut être asymptomatique. Les signes de la maladie qui apparaissent à différents stades sont souvent ignorés en raison de leur non-spécificité: en règle générale, ils sont confondus avec des symptômes de pathologie d'autres organes digestifs.

Au début du développement de la maladie, une gêne apparaît dans l'épigastre. Il peut être exprimé par la manifestation:

  • sensations de douleur vagues sans localisation claire;
  • dyspepsie (nausées, parfois vomissements, constipation ou diarrhée);
  • violation de la perception de la nourriture;
  • diminution de l'appétit.

Signes secondaires de cancer du pancréas

Au fil du temps, à mesure que la maladie se développe, les changements augmentent. Peut se développer:

  • Diabète;
  • hypoglycémie;
  • selles pancréatiques;
  • jaunisse obstructive.

Le diabète sucré, si le patient n'a pas encore souffert de cette maladie, se développe lorsqu'une tumeur est affectée par la queue du pancréas. Cela est dû à l'emplacement prédominant des îlots de Langerhans avec des cellules bêta qui produisent de l'insuline et des cellules alpha qui synthétisent le glucagon, un antagoniste de l'insuline. Avec une production insuffisante d'insuline, la formation de glycogène à partir du glucose est interrompue avec le développement ultérieur du diabète sucré.

Glucagonoma est formé à partir des cellules α du pancréas, avec leur division incontrôlée, le diabète sucré se développe également avec tous ses symptômes (sécheresse constante de la bouche, soif atroce, mictions fréquentes, autres dommages progressifs à des organes importants). Cela est dû à l'excès de sécrétion de glucagon, qui peut augmenter la glycémie en dégradant le glycogène présent dans les muscles et le foie. La tumeur peut devenir maligne avec le temps, à la suite de quoi elle commence à se développer de manière incontrôlable.

L'hypoglycémie survient lorsqu'une tumeur survient à partir des cellules β des îlots de Langerhans: l'insulome commence à produire de manière intensive de l'insuline (insulinome). En cas d'insulinome, 70% est un adénome, 30% est un adénocarcinome agressif à croissance rapide.

Les selles pancréatiques ont un aspect caractéristique: de couleur grise, avec un reflet huileux (mal lavé) et une odeur fétide. Se répète plusieurs fois par jour.

Au fur et à mesure que le processus progresse, une jaunisse obstructive se développe, accompagnée de:

  • un symptôme positif de Courvoisier (hypertrophie de la vésicule biliaire indolore due à un écoulement altéré de la bile);
  • ictère de la peau, de la sclérotique et des muqueuses;
  • selles acholiques (décolorées);
  • urine foncée.

Au fur et à mesure que la maladie progresse, l'ictère augmente, une démangeaison douloureuse apparaît, s'intensifiant la nuit. En même temps, les douleurs deviennent plus intenses. Cela peut se produire dans les derniers stades en raison de la croissance de métastases dans la porte hépatique.

Avec une augmentation de la taille de la tumeur, une personne perd rapidement du poids, même avec une quantité normale de nourriture consommée, en raison d'une violation des processus d'assimilation.

Signes échographiques de tumeur pancréatique

En raison de la particularité de la topographie du pancréas et de l'évolution asymptomatique du néoplasme malin aux stades initiaux, un tableau clinique prononcé, dans lequel le patient demande de l'aide, apparaît tardivement - aux stades finaux de la maladie, lorsque le traitement est déjà inefficace. Par conséquent, il est particulièrement important de diagnostiquer une tumeur pancréatique au stade des manifestations minimales de la maladie..

Lors de la réalisation d'une échographie, vous pouvez voir un signe d'écho caractéristique d'un néoplasme cancéreux - une augmentation significative d'une partie distincte de la glande ou un bombement de son contour. Dans 50 à 80% des cas, la tête du pancréas est impliquée dans la maladie oncologique. Même une tumeur de petite taille est clairement visible en tête à l'échographie. Cela est dû aux raisons suivantes:

  • visualisation plus claire de la tête de la glande, en comparaison avec ses autres parties;
  • compression relativement rapide du canal cholédoque, accompagnée de l'apparition en peu de temps de modifications à l'échographie.

Un processus oncologique sous la forme d'une tumeur de petite taille dans la queue est détecté beaucoup moins souvent à l'échographie. La présence d'un néoplasme d'une telle localisation est indiquée par les signes décrits en détail dans la transcription de l'échographie (son protocole). La recherche peut montrer:

  • forme perturbée du pancréas;
  • augmentation des paramètres de taille de queue.

La tumeur peut affecter l'ensemble du tissu pancréatique - croissance multicentrique. L'image qui est visualisée à l'échographie ressemble à un œdème diffus dans la pancréatite aiguë.

Dans le cancer du pancréas, les contours de l'organe changent: ils deviennent indistincts, mais contrairement à la pancréatite chronique, ils ne présentent pas d'irrégularités ou de déchirures. Sur le site de la tumeur, des renflements sont visualisés, qui pénètrent dans les tissus environnants sous la forme de langues. Tout cela est décrit en détail dans la conclusion de l'échographie.

Fondamentalement, la formation cancéreuse du pancréas est hypoéchogène, elle ne contient pas de structures d'écho internes. Mais il existe des tumeurs avec des signaux d'écho définis de manière diffuse ou des signaux d'écho de haute intensité au centre du nœud en l'absence de ceux-ci à la périphérie de la tumeur. La frontière entre la tumeur altérée et le reste du tissu de la glande peut être indistincte, mais elle est toujours à peu près visible en raison de la différence d'échogénicité du tissu normal et du tissu pathologique. Malgré la similitude de la structure du tissu de formation (surtout s'il n'y a pas de zones de structures avec une densité accrue) avec un kyste, l'échographie utilisant l'effet d'amplification distale permet de différencier un foyer malin d'une formation fluide.

Une échographie peut-elle montrer un cancer du pancréas??

Dans la plupart des cas, n'ayant que les résultats de l'échographie du pancréas, il est difficile de déterminer sans ambiguïté la présence d'une tumeur, son invasion dans les organes voisins ou distants, ainsi que de différencier les tumeurs cancéreuses de petite taille (jusqu'à 3 cm) des zones d'inflammation locale du pancréas. Selon les données de recherche publiées de certains auteurs, la sensibilité de l'échographie pour détecter les néoplasmes pancréatiques est supérieure à 90%. Dans d'autres travaux, les valeurs suivantes sont données pour le diagnostic du cancer du pancréas:

  • Échographie - 84%;
  • CT - 88%;
  • utilisation cohérente des ultrasons et de la tomodensitométrie - 97%.

En présence d'une tumeur dans la tête du pancréas, les données du canal de Wirsung dilaté sont analysées: dans le cancer, des parois plates et non consolidées sont révélées, contrairement à leurs modifications dans la pancréatite chronique. Si le diamètre du canal excréteur principal est d'environ la moitié de l'épaisseur du pancréas lui-même, c'est l'un des signes d'un processus malin.

Dilatation possible du canal cholédoque et des canaux intrahépatiques plus petits.

L'expansion du canal pancréatique commun et du canal de Wirsung se produit également en présence d'une formation qui les serre dans la circonférence de la papille Vater du duodénum.

À l'échographie, il est possible de diagnostiquer la compression et le déplacement des vaisseaux voisins - la veine cave inférieure et les veines mésentériques. Ceci est observé à la fois dans la pancréatite chronique et dans une tumeur, mais dans le cas d'une formation maligne, il est plus prononcé. Lorsque la tumeur est localisée dans la tête du pancréas, la veine mésentérique supérieure est déplacée dans la direction ventrale, et lorsque le nœud atteint une grande taille, la tête elle-même se déplace.

Algorithme d'examen par ultrasons

Sur la base des données échographiques, un algorithme d'examen général a été créé pour un diagnostic précis du cancer du pancréas:

  • la recherche percutanée en mode B en temps réel - elle est utilisée pour détecter les tumeurs et est une méthode de dépistage à partir de laquelle commence l'examen d'un patient;
  • balayage Doppler couleur ou échographie en mode B utilisant le CO2 comme contraste - pour le diagnostic différentiel de la formation maligne et de l'inflammation du pancréas;
  • balayage Doppler couleur en mode CDC (cartographie Doppler couleur) ou EDC (cartographie Doppler de puissance) - établit la relation du néoplasme avec les vaisseaux voisins.

Examen percutané en mode B

L'échographie percutanée en mode B est la méthode la plus courante d'examen des organes parenchymateux. Donne à l'écran une image bidimensionnelle en deux couleurs de l'organe étudié. Voyons voir:

Est l'une des méthodes de dépistage de la pathologie pancréatique.

L'échographie en mode B en temps réel dans le cancer du pancréas est basée sur la détection des signes directs et indirects de la maladie. Les signes directs sont l'identification d'un foyer ou d'une cavité unique avec une frontière claire de densité hétérogène entre la tumeur et le tissu normal. Une modification du parenchyme pancréatique est le signe principal d'un néoplasme existant, observé à l'échographie dans 80% des cas. Selon l'intensité de la réflexion du signal, la tumeur (son échogénicité) peut être:

  • hypoéchogène;
  • hyperéchogène;
  • isoéchogène;
  • mixte.

Les signes indirects sont:

  • expansion du canal cholédoque et du canal pancréatique (plus de 3 mm);
  • une augmentation significative de la taille du pancréas dans la zone du néoplasme.

La dilatation des voies biliaires dans le foie est possible en présence d'une tumeur dans la tête du pancréas ou des ganglions lymphatiques au niveau du ligament hépato-duodénal.

Selon la taille de la formation, les indicateurs de la taille de la glande peuvent être inchangés ou augmentés localement ou de manière diffuse.

Scan Doppler couleur

Pour diagnostiquer le cancer du pancréas, une méthode à effet Doppler est utilisée, du nom du physicien autrichien qui l'a découvert. Dans ce cas, une image couleur du signal ultrasonore réfléchi est obtenue. Contrairement à l'échographie conventionnelle, cette méthode est basée sur la réflexion des ultrasons par des objets en mouvement, par exemple des cellules sanguines dans le lit vasculaire - les érythrocytes. En raison de la fréquence variable du signal réfléchi par eux, des pathologies vasculaires sont détectées, les différences entre les néoplasmes bénins et les tumeurs malignes sont déterminées et les éléments suivants sont évalués:

  • la vitesse;
  • sens de l'écoulement;
  • blocage des vaisseaux sanguins;
  • collatéraux.

Cette procédure n'a pas de contre-indications, aucun effet secondaire n'est observé, le patient n'est pas exposé aux radiations - il est absolument sûr. Avec l'aide du CDC, une image couleur du flux sanguin est affichée, tous les troubles circulatoires dans l'organe sont visibles.

Numérisation Doppler couleur à l'aide des modes CFM ou EDC

Une méthode supplémentaire pour le diagnostic différentiel d'un processus malin et des changements inflammatoires dans le parenchyme pancréatique est l'utilisation d'études Doppler couleur en mode CDC, EDC.

Lors de l'utilisation des méthodes, il est déterminé:

  • la présence et la perméabilité des vaisseaux sanguins;
  • la nature et la vitesse de la circulation sanguine en eux.

Si un cancer du pancréas est suspecté chez un patient, la numérisation recto verso montre:

  • absence ou forte diminution du flux sanguin à travers les vaisseaux à l'intérieur de la tumeur;
  • la présence de réseaux vasculaires collatéraux avec flux sanguin artériel.

EDC, en fait, est une cartographie Doppler couleur plus avancée. Sa différence avec le CDC, dans lequel un décalage de couleur des fréquences du signal Doppler est visualisé à l'écran, est d'afficher de nombreux signaux d'objets en mouvement (érythrocytes) - cette méthode cartographie les caractéristiques énergétiques des signaux..

Quelles autres pathologies peuvent être détectées à l'aide de l'échographie?

Il est nécessaire de différencier l'image échographique du cancer avec des maladies du pancréas ou d'autres organes du système digestif, ce qui peut donner une image clinique ou échographique similaire. Ils peuvent être suspectés ou détectés lors de l'échographie:

  • formes locales de pancréatite;
  • cancer de la grande papille du duodénum;
  • pseudokystes;
  • lymphome;
  • métastases.

Il est tactiquement important d'enregistrer les données cliniques et de laboratoire en combinaison avec les résultats de la biopsie..

Articles Sur La Leucémie