Les fibromes utérins sont une maladie qui, selon le ministère de la Santé de la Fédération de Russie, affecte environ un tiers des femmes. Avec cette pathologie, des nœuds de tissu musculaire lisse se forment dans la paroi de l'organe. Il n'y a pas de cellules malignes dans les myomes, elles ne mettent pas la vie en danger, mais elles peuvent provoquer des symptômes, des problèmes de grossesse.

«L'échographie a montré que vous avez des fibromes dans l'utérus», ces mots inquiètent souvent les femmes. En fait, tout n'est pas si effrayant.

Causes des fibromes utérins

On pensait autrefois que les fibromes utérins sont une tumeur bénigne qui se développe en raison d'un déséquilibre entre les hormones sexuelles féminines - les œstrogènes et la progestérone. La science moderne sait que ce n'est pas le cas. Les scientifiques et les médecins sont obligés de l'admettre: pour le moment, il est impossible de nommer les raisons exactes du développement des fibromes utérins. Il existe deux théories:

La théorie embryonnaire affirme que les troubles surviennent avant même la naissance de la fille. Le fait est que les cellules musculaires lisses de la paroi de l'utérus du fœtus mûrissent relativement tard - à 38 semaines de gestation. Dans les intestins et la vessie, ces processus sont terminés en 16 semaines. En raison d'une maturation tardive, le tissu musculaire lisse de l'utérus reste dans un état instable plus longtemps, il présente donc un risque plus élevé de troubles conduisant à des fibromes.

La théorie traumatique dit que les dommages au myomètre se produisent pendant la vie. Elle peut être causée par de multiples périodes, curetage et avortement, maladies inflammatoires, actions imprudentes des obstétriciens pendant l'accouchement.

Le fibrome utérin ne se développe pas à cause des hormones, mais elles affectent sa croissance. Les ganglions myomateux n'apparaissent presque jamais chez les filles avant la première menstruation et diminuent après la ménopause.

Plusieurs facteurs augmentent le risque de développer des fibromes utérins:

  • Âge. La maladie touche 40 à 60% des femmes à 35 ans et 70 à 80% à 50 ans.
  • Première menstruation à un âge précoce.
  • Hérédité. Les risques sont accrus si des fibromes utérins ont été diagnostiqués chez des parents proches.
  • en surpoids.

Les fibromes sont plus fréquents chez les femmes qui n'ont jamais accouché. Les risques diminuent avec le nombre de grossesses et de naissances.

Types de fibromes utérins

La paroi de l'utérus est comme un sandwich dont le «remplissage» est précisément la couche musculaire. À l'intérieur de la cavité de l'organe est tapissée par la membrane muqueuse (endomètre), à ​​l'extérieur elle est recouverte par la membrane séreuse (périmétrie). Les nœuds myomateux peuvent se développer vers l'intérieur ou vers l'extérieur, selon cela, ils sont divisés en trois types:

Les fibromes sous-séreux se développent sur la surface externe de l'organe, sur une large base (comme un monticule) ou sur un pédicule (comme un champignon). Ils ne provoquent le plus souvent pas de symptômes..

Les fibromes sous-muqueux font saillie dans la cavité de l'organe. Ils sont les plus problématiques, car ils sont la cause la plus fréquente de saignements et de problèmes de grossesse. Les fibromes sous-muqueux sont divisés en trois types:

  1. Type zéro - complètement dans la cavité utérine.
  2. Le premier type - faire saillie de moitié dans la cavité de l'organe.
  3. Le deuxième type - dépasse de moins d'un tiers.

Les fibromes intra-muros sont situés à l'intérieur de la couche musculaire, peuvent se développer davantage vers la cavité utérine, vers l'extérieur ou être au milieu.

Séparément, les fibromes cervicaux sont isolés.

Symptômes des fibromes utérins

La plupart des femmes ne présentent pas de symptômes ou ne réalisent même pas qu'elles ont des fibromes utérins. Souvent, le diagnostic est posé par hasard, lors d'une échographie pour une autre raison. Il y a des situations où le test sanguin d'une femme est effectué, une anémie (diminution du taux d'hémoglobine) est détectée et un examen plus approfondi montre que la raison en est des règles abondantes dues aux fibromes utérins..

Trois symptômes sont les plus courants:

  1. Règles abondantes, prolongées (plus d'une semaine) et douloureuses.
  2. Si le fibrome est gros, il comprime la vessie et le rectum. Des problèmes de selles et de miction surviennent. Une femme peut se plaindre d'avoir une constipation persistante, tire souvent pour uriner.
  3. Une hypertrophie abdominale se produit également avec de gros fibromes utérins. Les femmes n'attachent souvent pas beaucoup d'importance à ce symptôme, elles croient qu'elles viennent de s'améliorer..

Les douleurs dans le bas de l'abdomen, les jambes et le bas du dos, les douleurs pendant les rapports sexuels et d'autres symptômes sont moins courants et sont généralement causés par d'autres conditions médicales sous-jacentes.

Le myome de l'utérus n'est PAS une tumeur maligne. Mais les maladies oncologiques peuvent se manifester avec des symptômes similaires, vous devez donc consulter un gynécologue et être examiné.

Pourquoi les fibromes utérins sont-ils dangereux??

Il existe de nombreux mythes à ce sujet. Même certains gynécologues continuent à y croire, bien que des recherches scientifiques sérieuses aient été menées depuis longtemps et que tous les i aient été pointillés..

La principale idée fausse est que «avec le temps, le myome se transformera sûrement en cancer». Et de là découle la conclusion - "une terrible tumeur doit être enlevée le plus tôt possible". En fait, les fibromes utérins n'ont rien à voir avec le cancer. Les tumeurs malignes du myomètre sont appelées léiomyosarcomes. Leurs causes sont inconnues et il n'y a aucune preuve que cela puisse être dû à des fibromes utérins..

Les ganglions myomateux renaissent en tumeurs malignes pas plus souvent que le myomètre normal.

Le deuxième mythe courant est qu'une femme atteinte de fibromes utérins ne pourra pas tomber enceinte. En fait, ce n'est pas toujours le cas. Et même si les fibromes provoquent une infertilité ou une fausse couche, dans la plupart des cas, cela peut être corrigé avec un traitement..

Certains gynécologues de la «vieille école» intimident les femmes, disent qu'elles ne peuvent plus aller aux saunas, aux solariums, se détendre dans les pays chauds, s'entraîner au gymnase, faire des massages et de la physiothérapie, faire l'amour. Il a été prouvé que ce n'est pas le cas. Une femme atteinte de fibromes utérins peut mener une vie bien remplie et active s'il n'y a pas de saignements abondants.

Aucun de ces facteurs ne fera croître rapidement les nœuds. En général, la croissance des fibromes utérins est une chose imprévisible. Dans chaque cas particulier, il est impossible de dire comment la maladie se comportera en dynamique, quel que soit le mode de vie auquel une femme adhère et quelles que soient les restrictions qu'elle observe. Par conséquent, il est important de subir régulièrement une échographie et de surveiller l'état des nœuds..

Par exemple, une étude a suivi des femmes atteintes de fibromes utérins pendant un an. Les résultats étaient très différents. Dans certains, les nœuds pendant cette période ont diminué de 25%, dans d'autres, ils ont augmenté de 138%.

Qu'est-ce qui est vraiment dangereux avec les fibromes utérins? Certaines femmes développent des complications:

  • Anémie - une diminution du taux d'hémoglobine dans le sang en raison d'un saignement sévère. Il se manifeste sous forme de pâleur, de fatigue accrue, de faiblesse, de maux de tête et d'étourdissements.
  • Certains fibromes utérins conduisent à l'infertilité et à une fausse couche.
  • Les femmes atteintes de fibromes utérins ont un risque 2 à 2,5 fois plus élevé de syndrome climatérique - un complexe de symptômes qui surviennent peu de temps avant, pendant et après la ménopause.

Comment les gynécologues modernes traitent les fibromes utérins?

En gynécologie moderne, non seulement la compréhension du mécanisme de développement des fibromes utérins a changé, mais également les approches de son traitement. Différentes méthodes sont utilisées, chacune d'elles a ses propres avantages et indications. Tout d'abord, vous devez déterminer si une femme a besoin d'un traitement. Si les fibromes utérins sont petits, ne se développent pas et ne provoquent pas de symptômes, l'observation au fil du temps suffit.

Ainsi, il est nécessaire de traiter une femme atteinte de fibromes utérins si:

  1. Il y a l'un des trois symptômes dont nous avons parlé ci-dessus.
  2. Les deux ou trois dernières échographies, effectuées à un intervalle de 4-6 mois, ont montré que le myome est en constante croissance.
  3. Une femme veut avoir un bébé et les fibromes peuvent interférer avec l'apparition, la gestation.

Chirurgie

Puisque les fibromes utérins antérieurs étaient considérés comme une tumeur (bien que bénigne), ils l'ont combattue radicalement. Souvent, les médecins ont immédiatement suggéré que les femmes se font enlever leur utérus. «Envisagez-vous de tomber enceinte plus? Alors pourquoi as-tu besoin de ce sac de nœuds? " Auparavant, on pouvait souvent entendre cela des médecins. Et si un gynécologue moderne le dit, il vaut mieux rester loin de lui. L'opération d'ablation chirurgicale de l'utérus (hystérectomie) est une mesure extrême, elle est autorisée lorsqu'il est absolument impossible de faire autrement.

L'utérus est nécessaire non seulement pour porter une progéniture. Cet organe remplit d'autres fonctions importantes dans le corps féminin. Après l'ablation de l'utérus, le syndrome posthystérectomie se développe, il menace de complications graves.

Une autre option chirurgicale est la myomectomie. Pendant l'opération, le chirurgien n'enlève que les fibromes, l'utérus reste en place et la femme peut devenir enceinte à l'avenir. L'intervention chirurgicale peut être réalisée de différentes manières: par incision, ponction (laparoscopique), à ​​l'aide d'installations robotiques, sans incision à travers le vagin.

Conséquences de l'ablation des fibromes utérins et grossesse

Après la myomectomie, les symptômes des fibromes utérins disparaissent, la femme peut devenir enceinte et avoir un bébé. Mais le principal inconvénient du traitement chirurgical est le risque élevé de récidive. Après 4 à 5 ans, environ la moitié des femmes opérées auront à nouveau des fibromes. Par conséquent, l'opération est indiquée dans les cas où une femme envisage une grossesse dans un proche avenir, et pas quelque temps plus tard..

Autres conditions dans lesquelles l'élimination des fibromes peut être effectuée:

  • Si le médecin est sûr que pendant l'opération, la cavité utérine ne sera pas ouverte et l'organe n'aura pas à être retiré.
  • Sauf s'il reste de nombreuses grandes cicatrices sur l'utérus.

Cependant, même une cicatrice peut créer des problèmes pendant la grossesse et devenir une indication pour une césarienne. Une autre complication possible est les adhérences qui peuvent conduire à l'infertilité. Sans parler du fait que toute intervention chirurgicale comporte certains risques. Ces dernières années, la liste des indications de la myomectomie a été considérablement réduite, car de nouvelles techniques mini-invasives sont apparues..

Méthode moderne de traitement des fibromes utérins - EAU

Une procédure appelée embolisation de l'artère utérine - abrégée en EAU - existe depuis plusieurs décennies, mais elle n'a été largement utilisée que récemment pour traiter les fibromes utérins. Pour cette raison, même certains gynécologues se méfient d'elle. Mais des études scientifiques ont prouvé de manière concluante qu'il s'agit d'une méthode efficace et sûre, et qu'elle convient à la plupart des femmes atteintes de fibromes utérins qui ont besoin d'un traitement..

L'essence de la procédure est que sous contrôle des rayons X, un cathéter est inséré dans le vaisseau alimentant les fibromes utérins, et à travers lui un médicament embolisant spécial est inséré. Ce médicament se compose de particules microscopiques qui obstruent la lumière des petits vaisseaux. Le nœud myomateux cesse de recevoir de l'oxygène et des nutriments, meurt et est remplacé par du tissu conjonctif. Si le myome est à l'intérieur de la cavité de l'organe sur le pédicule, il se sépare et sort.

L'embolisation de l'artère utérine présente plusieurs avantages par rapport aux méthodes chirurgicales de traitement des fibromes:

  • Il s'agit d'une procédure non invasive. Aucune anesthésie nécessaire. Aucune incision - un cathéter est inséré dans l'artère fémorale par une petite ponction dans la cuisse supérieure.
  • Aucun risque de complications liées à la chirurgie.
  • La récupération se produit rapidement après les EAU. Le deuxième ou troisième jour après la procédure, la femme est renvoyée chez elle.
  • La période de rééducation est beaucoup plus courte qu'après myomectomie.

Et le plus important est le résultat. La recherche montre que 98% des femmes après les EAU n'ont pas besoin de traitements supplémentaires. Dans le même temps, après une myomectomie, en raison de la forte probabilité de récidive des fibromes, des médicaments hormonaux sont prescrits aux femmes.

Le risque de récidive après les EAU est inférieur à 1%. Si le nœud myomateux est retrouvé, la procédure peut être répétée.

L'embolisation des artères utérines est le traitement privilégié des fibromes si une femme envisage une grossesse à long terme, si de nombreux ganglions se trouvent dans l'utérus.

Pourquoi les gynécologues ne parlent-ils pas toujours aux femmes de ce type de traitement? Premièrement, certains médecins eux-mêmes sont mal informés sur la procédure des EAU pour les fibromes. Ils agissent sur le principe «et si ce n'est pas encore suffisamment étudié et dangereux». Bien que, comme nous l'avons déjà dit, il n'y ait aucune raison pour de telles pensées: l'efficacité et la sécurité des EAU ont été prouvées dans des études cliniques sérieuses..

Deuxièmement, tous les médecins ne maîtrisent pas la technique des EAU et toutes les cliniques ne disposent pas des équipements nécessaires à sa mise en œuvre. Les gynécologues travaillent à l'ancienne et hésitent à référer «leurs» patients à d'autres spécialistes.

Que devrait faire une femme si elle a reçu un diagnostic de fibromes utérins? Devenez un patient bien informé. Vous pouvez trouver de nombreuses informations sur Internet sur l'embolisation de l'artère utérine. S'il n'y a pas de spécialiste dans votre ville qui pratique ce type de traitement, vous pouvez vous rendre à la clinique européenne ou obtenir une consultation de notre médecin à distance - pour cela, envoyez les résultats de la recherche à notre email.

Les drogues aident-elles?

Le traitement médical des fibromes utérins est possible, mais les indications pour son utilisation sont limitées. Il est conseillé d'utiliser un seul médicament - l'acétate d'ulipristal. Il bloque les récepteurs de l'hormone progestérone et arrête la croissance des fibromes. Les nœuds diminuent dans 60% des cas. Il est recommandé d'effectuer deux ou trois cycles de traitement à intervalles de 2 mois, tout en effectuant régulièrement une échographie et en surveillant la croissance des ganglions.

Une telle thérapie n'est indiquée que pour les jeunes femmes atteintes de fibromes utérins jusqu'à 3 cm et son inconvénient est qu'elle n'a qu'un effet temporaire. Il est impossible de prédire quand les fibromes recommenceront à se développer après un traitement.

Existe-t-il des mesures efficaces pour prévenir les fibromes utérins?

Étant donné que les causes exactes de la maladie sont inconnues, il n'existe aucune méthode efficace de prévention..

Les risques sont réduits chez les femmes qui ont plusieurs enfants. Mais, bien sûr, la protection contre les fibromes utérins est loin d'être la première dans la liste des raisons pour lesquelles les femmes planifient une grossesse, et ce n'est pas un facteur déterminant..

La mesure la plus importante est des visites régulières chez le gynécologue et une échographie. Ils aident à diagnostiquer les fibromes utérins à temps, à évaluer leur taille en dynamique et à savoir quand un traitement est nécessaire.

Le gynécologue Dmitry Mikhailovich Lubnin, le premier médecin de Russie à avoir soutenu sa thèse sur l'utilisation de l'embolisation de l'artère utérine pour le traitement des fibromes utérins, travaille à la clinique européenne. Notre médecin pratique les EAU depuis de nombreuses années et est bien conscient de toutes les subtilités de la procédure, de la gestion des femmes après celle-ci. Inscrivez-vous pour une consultation avec Dmitry Mikhailovich à la clinique européenne.

Tous les types de fibromes utérins, classification par type et croissance des ganglions

Les femmes en âge de procréer tardif et avant la ménopause entendent souvent le diagnostic de formation utérine myomateuse. Il s'agit d'une tumeur hormono-dépendante dont le développement est difficile à prévoir ou à calculer. Il peut rester stable pendant une longue période, asymptomatique ou augmenter rapidement, provoquant une gêne. Peut régresser ou disparaître spontanément.

Tous les types de fibromes utérins sont classés selon différentes caractéristiques. Examinons de plus près en quoi les fibromes diffèrent et ce qu'ils sont.

Classification bien connue

Premièrement, la cellule modifiée se divise et se développe, formant un nodule uniquement dans le tissu musculaire. La direction ultérieure de son développement forme plusieurs variétés de fibromes utérins, qui diffèrent par leur apparence et leurs caractéristiques cliniques.

Le nœud myomatique de type sous-séreux a une base large ou «jambe», située à la surface de l'utérus. La tumeur se développe en direction du péritoine, pour lequel elle a été appelée sous-péritonéale. Capable de recevoir un apport sanguin secondaire, se fixant aux organes voisins, et après s'être détaché de l'utérus, il devient un léiomyome parasite.

Une néoplasme intramurale survient dans la couche musculaire moyenne de l'utérus. Cette couche est la plus étendue de l'organe, à cause de laquelle les cellules subissent plus souvent que d'autres des modifications pathologiques. Le processus peut également affecter d'autres tissus de l'organe génital, donnant lieu à des variétés de myomes nodulaires (intramural-sous-muqueux, intramural-sous-muqueux).

Une tumeur myomatique sous-muqueuse se développe sous la fine couche muqueuse de l'endomètre tapissant la surface interne de l'organe reproducteur féminin. Une tumeur se développe dans la cavité utérine, est attachée avec une base ou une jambe large. Un nœud de ce type sur un pédicule sous l'influence de certains facteurs peut sortir par le canal cervical dans le vagin. Un tel fibrome s'appelle une naissance.

Par croissance et emplacement par rapport à l'axe de l'utérus

Un néoplasme se développant dans le canal cervical est rarement diagnostiqué chez les femmes en âge de procréer. La croissance se produit dans le tissu musculaire et détermine les types de fibromes utérins par emplacement par rapport à l'axe de l'organe génital.

La part des tumeurs myomateuses cervicales (cervicales) ne représente pas plus de 5% de tous les cas. Dans ce cas, le néoplasme se développe dans la partie vaginale du cou de l'organe génital. Il se caractérise par des symptômes prononcés, même avec de petites tailles. La pathologie s'accompagne d'une douleur intense, d'une compression des organes et des vaisseaux sanguins voisins, d'une incapacité à tomber enceinte.

La particularité de la localisation est qu'elle n'interfère pas avec la fonction contractile de l'organe, par conséquent, le plus souvent, le cycle menstruel de la femme ne s'égare pas. Souvent accompagné de complications de nature infectieuse. Si le nodule est enfoncé dans la lumière du canal cervical, l'utérus est fortement étiré et devient comme un tonneau. Parfois, la tumeur atteint une taille telle que le cou devient plus grand que l'organe génital. Ce type de fibrome est traité par chirurgie.

Le myome cervical (isthmique) se développe dans la zone de rétrécissement entre le corps de l'organe lui-même et le cou. Elle s'accompagne d'une compression des organes internes, d'une déficience des selles et de la miction, de fortes douleurs dans le bas-ventre, d'une déformation de l'utérus. Les femmes se plaignent de l'incapacité de concevoir ou de problèmes de gestation. Une grosse tumeur comprime les vaisseaux sanguins, perturbant la nutrition des tissus et des organes situés dans le petit bassin.

Un néoplasme corporel apparaît dans le corps de l'utérus lui-même et est le plus courant. Dans ce cas, la patiente est tourmentée par une douleur intense irradiant vers la zone ovarienne ou vaginale. Les saignements menstruels augmentent et durent plus longtemps, et l'utérus se déforme. Avoir du mal à concevoir.

Dans la pratique médicale, il existe des formes atypiques de ganglions cervicaux. Les tumeurs paracervicales sont appelées tumeurs qui se sont formées sur la paroi cervicale latérale. S'il pousse entre les pétales du ligament large, c'est un type intraligamentaire. La localisation cervicale antérieure est caractéristique du myome antécervical et la localisation postérieure est rétrocervicale. Lorsqu'un nœud se produit dans le tissu inter-cervical, derrière le cou de l'organe génital, ils parlent alors d'une forme rétropéritonéale de pathologie.

Les options suivantes pour la croissance des fibromes sont distinguées:

  1. Le léiomyome exfoliant, vu au microscope, est très similaire à la surface placentaire. Dans ce cas, le myomètre, qui est situé autour de la tumeur, se stratifie, formant des «langues» de tissu musculaire lisse qui se développent sur les parois pelviennes et le large ligament de l'organe génital.
  2. La léiomyomatose intraveineuse est une néoplasme bénigne du muscle lisse qui apparaît dans les veines. Cette pathologie est clairement visible à l'examen macroscopique. L'utérus est agrandi, les vaisseaux sanguins sont dilatés et des cordons tordus gris y sont observés, constitués de tissus mous et élastiques. Il se caractérise par une faible activité mitotique, l'absence de zones mortes, des signes d'atypie.
  3. La léiomyomatose diffuse est caractérisée par une croissance uniforme et diffuse de l'utérus, due à un grand nombre de nodules. Le volume de l'organe peut augmenter considérablement et sa masse peut atteindre un kilogramme. De nombreux myomes de différentes tailles (du microscopique à 3 cm) apparaissent dans la couche musculaire (paroi). La surface de l'utérus est inégale - bosselée.
  4. Les fibromes métastatiques sont fréquents chez les femmes en âge de procréer. L'évolution de la maladie est principalement asymptomatique, alors qu'il y a une croissance active de nodules. Patients à risque ayant subi: hystérectomie, curetage diagnostique, myomectomie. Il existe une possibilité de transition vers une tumeur maligne.

Séparation par caractéristiques morphologiques

Sur la base du taux de croissance du néoplasme, les fibromes sont divisés en deux types: simples et polyféreux.

Pour les fibromes de forme simple, des similitudes avec l'hyperplasie myométriale sont caractéristiques. Les nœuds se développent assez lentement, les symptômes sont mal exprimés. L'absence de manifestations visibles et la détérioration du bien-être conduisent à un diagnostic intempestif de la maladie.

Les fibromes polyférents se caractérisent par une croissance active et assez rapide des nœuds. Elle s'accompagne de fortes douleurs dans le bas-ventre, d'irrégularités menstruelles et de l'apparition de saignements acycliques.

Selon les signes morphologiques disponibles, les nodules utérins sont: cellulaires, épithélioïdes, hémorragiques, avec mitose active sans atypie. On distingue également les léiomyolipomes avec des cellules graisseuses dans la composition, les léiomyomes et les fibromes myxoïdes..

Séparation par localisation

Le myome nodulaire intraligamentaire se forme dans le corps utérin et se développe vers l'extérieur. Dans ce cas, la tumeur pénètre entre les ligaments, qui maintiennent l'organe génital dans la cavité pelvienne. Cet emplacement provoque une douleur intense chez la femme, des problèmes de miction, une compression des organes et des vaisseaux sanguins voisins. En conséquence, la nutrition des membres inférieurs est altérée et le risque de formation de thrombus augmente. La chirurgie est la seule méthode efficace pour se débarrasser de la tumeur interligamentaire..

Le myome rétropéritonéal se développe à partir des parties inférieures de l'organe génital ou du cou, se développant vers l'extérieur et non dans la cavité abdominale.

L'une des pathologies les plus courantes - le myome interstitiel se développe dans les parois de l'utérus, c'est-à-dire dans l'épaisseur du tissu musculaire. Il représente plus de 60% de tous les fibromes. Une tumeur bénigne dépasse rarement le myomètre, mais peut pénétrer dans la cavité utérine, "gonfler".

C'est un nœud arrondi, dense et bien circonscrit de tissu musculaire lisse, pénétré par des vaisseaux sanguins. Habituellement, il est multiple. La maladie affecte les femmes en âge de procréer.

Classification par le nombre de nœuds et leur taille

Si une femme n'a qu'un seul nœud myomateux, elle parle d'un seul myome. Cette pathologie est rare, seulement dans 16% des cas. Beaucoup plus souvent, vous pouvez trouver plusieurs tumeurs lorsque plusieurs formations affectent l'utérus à la fois. Un certain nombre d'experts estiment que les fibromes sont toujours de nature multiple à la seule différence que les nœuds sont à des stades différents de leur développement.

La taille de la formation du myome est déterminée par ultrasons. Les données sont présentées en deux versions: la taille de la formation elle-même (en centimètres) ou le degré d'élargissement de l'utérus, par analogie avec la grossesse (en semaines obstétriques). Des informations plus précises sont présentées dans le tableau 1.

Tableau 1. Classification des nœuds myomateux par taille.

MyomeTaille en obstétrique

semaines

Taille en centimètres
Petit4-6 semainesjusqu'à 2 cm
Moyenne10-11 semainesjusqu'à 6 cm
Gros12-16 semainesplus de 6 cm
Géant20 semainesenviron 15 cm

En pratique médicale, il existe un cas de détection d'un nœud de myome dont la taille correspondait à la trente-septième semaine de grossesse.

Classification clinique

Selon les manifestations cliniques, il existe les types de fibromes suivants:

  • asymptomatique - ne se montre d'aucune façon, ce qui conduit à une détection intempestive de la maladie et de la croissance tumorale pendant une longue période;
  • symptomatique - ont des symptômes prononcés. Le plus souvent, une femme est confrontée à l'infertilité et à de fortes douleurs dans le bas de l'abdomen, irradiant vers le bas du dos, les fesses, les membres inférieurs, des problèmes de défécation et de miction. Une hémorragie de la peau et des muqueuses apparaît (violation de l'intégrité ou de la perméabilité des vaisseaux sanguins, entraîne une hémorragie sous-cutanée et des saignements).

Le choix de la méthode de traitement dépend des manifestations cliniques (symptômes) de la formation myomateuse..

Dans la pratique médicale, les formations myomateuses suivantes sont distinguées:

  • formations cliniquement insignifiantes ou petites;
  • tumeurs myomateuses de taille moyenne;
  • petits néoplasmes multiples;
  • formations multiples avec un nœud dominant de taille moyenne;
  • grand myome utérin;
  • myome pédonculé (formation poussant «sur la jambe»);
  • myome utérin sous-muqueux;
  • myome utérin complexe.

Types de fibromes approuvés par l'OMS

L'Organisation mondiale de la santé a classé les tumeurs en fonction du degré de différenciation des ganglions myomateux. Les types suivants sont distingués:

  1. Le léiomyome est une tumeur bénigne hormonodépendante qui prend naissance dans le myomètre de l'organe génital. Subdivisé en:
    • cellulaire - un nœud mou et bien défini poussant à l'intérieur de la paroi utérine;
    • habituel - une formation dense et bénigne qui se détache clairement sur le fond des tissus sains;
    • épithélial - se compose de tissu musculaire lisse avec des fragments vasculaires;
    • bizarre - tumeur bénigne, polygonale (pour cette raison, elle est souvent confondue avec le léiomyosarcome), qui comprend non seulement le tissu musculaire;
    • métastatique - une formation bénigne qui se développe dans la lumière des vaisseaux et forme des métastases;
    • polyferous - un néoplasme croissant avec des zones de polyifération;
    • malin - ganglion myomateux avec des signes d'atypie, un risque élevé de dégénérescence en tumeur cancéreuse;
  2. Le rhabdomyome est un néoplasme de nature bénigne, dominé par des structures musculaires striées.
  3. Fibromes - une formation utérine ressemblant à une tumeur, composée de tissu conjonctif avec des éléments musculaires.
  4. Angiomyome - une tumeur tapissée de vaisseaux sanguins.

Les cellules des organes reproducteurs féminins sont souvent soumises à des changements pathogènes, ce qui conduit au développement de néoplasmes. Quel que soit le type de fibrome diagnostiqué, vous ne devez pas paniquer. La médecine moderne offre un large éventail de domaines thérapeutiques, y compris des domaines minimalement invasifs. Un traitement rapide et de haute qualité vous permettra de vous débarrasser de la maladie, d'éviter les complications.

Types de fibromes utérins

Les fibromes utérins sont une pathologie du système reproducteur féminin, caractérisée par la prolifération des cellules du muscle et du tissu conjonctif des parois de l'utérus avec la formation de nœuds de différents types et de localisation. Le développement de la maladie est souvent observé chez les femmes en âge de procréer, mais n'est diagnostiqué que dans un tiers des cas en raison de symptômes extrêmement légers. Les ganglions myomateux peuvent avoir une structure, une composition et un emplacement différents, mais avec tous les facteurs, ils répondent bien au traitement par embolisation des artères utérines.

Il y a une vingtaine d'années, les fibromes utérins étaient considérés comme mortels en raison de la croyance qu'ils menaçaient de dégénérer en une tumeur maligne. Les recherches menées ces dernières années ont montré toute la fausseté de ces déclarations. Auparavant, lorsque les fibromes étaient détectés et que le traitement médicamenteux était inefficace, dans la plupart des cas, l'élimination radicale du néoplasme était utilisée avec l'utérus..

Il existe maintenant des techniques qui vous permettent de vous débarrasser des ganglions myomateux, tout en préservant l'organe reproducteur et la fonction reproductrice d'une femme. Si vous avez reçu un diagnostic de fibromes, ne paniquez pas, cette maladie n'est pas une phrase. Contactez les spécialistes de notre site internet, ici vous pouvez obtenir des conseils par e-mail, prendre rendez-vous avec un médecin spécialisé. Avec notre aide, vous pouvez subir un examen et un traitement dans les meilleures cliniques pour le traitement des fibromes.

Qu'est-ce que le fibrome utérin

Une manifestation caractéristique de la maladie est constituée par les nœuds myomateux émanant de la couche musculaire de l'utérus (myomètre). La tendance à une multiplication (prolifération) trop active des cellules peut être congénitale et acquise. Les fibromes à tout stade de développement peuvent être traités efficacement par embolisation de l'artère utérine. Dans notre clinique, cette manipulation est effectuée par des médecins expérimentés - Candidat en sciences médicales, chirurgien endovasculaire B.Yu. Bobrov et candidat en sciences médicales, obstétricien-gynécologue D.M. Lubnin.

Dans la plupart des cas, la croissance des fibromes commence par une petite masse nodulaire. Il est presque impossible de prédire comment le nœud fibrome se comportera dans le futur, car cela dépend de nombreux facteurs difficiles à contrôler. Si un nœud myomateux est trouvé, même au stade embryonnaire, il est nécessaire de commencer immédiatement le traitement.

La classification des fibromes dans l'utérus est effectuée selon deux indicateurs - la composition et l'emplacement des cellules. Types de fibromes utérins par localisation des formations:

  • Le myome sous-séreux ou sous-péritonéal est situé dans les tissus de la membrane externe. De par la nature de la localisation, il est divisé en trois types de fibromes utérins: avec le type "0", le nœud est complètement situé dans l'épaisseur de la membrane séreuse externe, avec le type "I" plus de la moitié de la formation est sous la membrane, avec le type "II" plus de la moitié du nœud dépasse au-delà de la membrane. Ce type de fibrome est presque asymptomatique. La douleur, les troubles urinaires et la défécation apparaissent uniquement avec des tailles importantes des ganglions dépassant au-delà de la membrane sous-séreuse en raison de la pression exercée sur les organes pelviens voisins..
  • Le myome intra-muros se développe pleinement dans la couche musculaire de l'utérus. Au stade initial, un ou plusieurs nœuds de fibromes dans le myomètre ne se manifestent pas de manière symptomatique; avec la croissance, le volume de l'utérus augmente, provoquant des douleurs et des irrégularités menstruelles.
  • Le myome sous-muqueux se forme dans la couche sous-muqueuse, se développe vers l'endomètre, dans le processus d'augmentation des néoplasmes se développe dans la cavité utérine. Le myome sous-muqueux perturbe l'intégrité de l'endomètre, provoque une déformation de la cavité utérine, provoque souvent des douleurs, une infertilité et un avortement spontané. L'infertilité et l'incapacité de porter le fœtus s'expliquent par un dysfonctionnement de l'endomètre et des modifications pathologiques de la forme de l'utérus.
  • Le myome intraligamentaire est localisé entre les ligaments situés sur les côtés de l'utérus et le soutenant dans une position normale par rapport aux autres organes. Dans la plupart des cas, ce type de fibrome est situé plus près de l'isthme inférieur, la nature et l'intensité de la manifestation dépendent de la taille des nœuds. Le myome intraligamentaire exerce une pression sur les uretères, les vaisseaux sanguins et les terminaisons nerveuses, provoquant des douleurs, des troubles circulatoires et urinaires. L'éducation n'affecte pas les processus internes, le cycle menstruel n'est pas perturbé.

Les types de nœuds de myome diffèrent par la forme, les formations externes et cavitaires peuvent avoir une base large ou se développer sur un pédicule. Le deuxième type de nœud de fibromes utérins est le plus dangereux, car il a tendance à tordre la jambe. Lorsque la jambe est tordue, il existe un risque de mort cellulaire (nécrose) en raison d'un arrêt brutal de l'apport sanguin.

Nœuds dans l'utérus - qu'est-ce que c'est

Pour comprendre ce que sont les fibromes, il ne suffit pas de déterminer leur emplacement. Les types de nœuds de fibromes utérins sont classés en fonction de la composition des tissus en formation. La cause du développement des fibromes est la prolifération de cellules de tissus musculaires ou fibreux, ce qui signifie que le nœud fibreux utérin peut être constitué de cellules myométriales et de tissu conjonctif dans un rapport différent.

Selon ce principe, l'éducation est classée en trois types:

  • fibromes - une formation composée de plus de la moitié des cellules du tissu musculaire;
  • fibromes - myome utérin mixte, en proportions égales contenant des cellules du myomètre et du tissu conjonctif;
  • fibrome - un néoplasme constitué principalement de cellules du tissu conjonctif.

Tous les types de fibromes utérins peuvent être de nature unique et multiple et de localisation différente. Quels que soient le type, la composition, l'emplacement et le nombre de ganglions lors du diagnostic, il est habituel de déterminer le myome en fonction du degré d'élargissement utérin. À titre de comparaison, le système d'élargissement de l'utérus pendant la grossesse est utilisé. Autrement dit, la taille du fibrome est comparée à l'âge gestationnel en termes d'augmentation. Cette méthode de détermination est assez subjective et ne reflète pas pleinement l'image de la maladie. Avec une augmentation relativement faible de l'utérus, correspondant à 5 à 10 semaines, la taille de la formation elle-même peut être assez grande.

Les raisons du développement des fibromes

Les troubles hormonaux sont la principale raison de l'apparition et du développement des fibromes. Comme l'ont montré des études de ces dernières années, une augmentation stable de la sécrétion d'oestrogène affecte la croissance des ganglions, provoquant leur augmentation. Les changements dans le rapport des fractions constituantes des œstrogènes au cours des différentes phases du cycle menstruel peuvent provoquer une division cellulaire excessive.

La croissance des tissus myométriaux est observée avec une sécrétion excessive d'estradiol et d'estrone au tout début du cycle dans le contexte de la maturation des œufs et une synthèse accrue d'œstriol dans la deuxième phase (après l'ovulation et avant le début des règles). C'est ainsi que se forme le rudiment du nœud myome. La poursuite de la croissance est due aux effets des hormones sexuelles féminines - œstrogènes et progestérone.

Les troubles hormonaux qui provoquent la formation de fibromes se développent dans le contexte de divers troubles dans le corps de la femme. Les facteurs de risque comprennent:

  • les maladies infectieuses et inflammatoires du système reproducteur, y compris les infections génitales;
  • troubles immunitaires causés par des maladies à long terme;
  • maladies inflammatoires des organes pelviens (intestins, système urinaire);
  • processus stagnants dans le petit bassin en raison de perturbations hémodynamiques (mode de vie sédentaire);
  • maladies des glandes endocrines, troubles métaboliques, obésité;
  • abstinence sexuelle prolongée;
  • début tardif du cycle menstruel;
  • prédisposition héréditaire.

La dépendance hormonale des fibromes permet de traiter la pathologie avec des médicaments au stade initial. En présence de petits nœuds, il est possible d'arrêter leur croissance en corrigeant l'équilibre hormonal. Si le traitement médicamenteux est inefficace, la croissance des ganglions peut être arrêtée et même complètement éliminée par embolisation des artères utérines. Cette méthode fait référence à des manipulations mini-invasives, est facilement tolérée et donne toujours un résultat positif..

L'ablation chirurgicale des fibromes est loin d'être toujours justifiée et souhaitable. La méthode des EAU permet d'éliminer les nœuds en leur coupant l'approvisionnement en sang. Le fibrome est alimenté par de grosses artères qui se terminent dans son corps. L'utérus lui-même est entouré d'un réseau de vaisseaux sanguins plus petits qui lui fournissent de l'oxygène et des nutriments. La cessation de la nutrition des fibromes conduit à sa réduction et à sa résorption progressives et indolores. Nos gynécologues sont convaincus que l'embolisation est le moyen le plus doux et le plus efficace d'éliminer les fibromes de tout type, taille et emplacement..

Symptômes des fibromes utérins

La nature et l'intensité de la manifestation de la maladie dépendent du type de fibromes utérins. Avec une petite taille des nœuds, la maladie se poursuit sans symptômes pendant une longue période. Souvent, les fibromes sont détectés par hasard lors d'un examen de routine, lors d'un examen de routine ou d'une échographie. Les signes typiques de fibromes sont des saignements au milieu du cycle menstruel, des règles prolongées et abondantes, des irrégularités du cycle, des douleurs dans le bas de l'abdomen avec un retour à la région lombaire.

Dans le contexte d'une perte de sang, une femme peut développer des symptômes et des affections supplémentaires caractéristiques de l'anémie. Cela se manifeste par une faiblesse générale, une diminution du tonus, une fatigue accrue, des vertiges, un affaiblissement des cheveux et des ongles. Avec une croissance active et de grandes tailles de ganglions, le volume abdominal du patient augmente avec un poids corporel stable.

Méthodes de traitement des fibromes

La tactique de traitement des fibromes se résume à deux méthodes principales: la réduction, la stabilisation des nœuds ou l'élimination des formations. Il est possible de réduire les ganglions à l'aide d'un traitement médicamenteux et de la méthode d'embolisation de l'artère utérine. L'ablation chirurgicale des ganglions est réalisée par myomectomie par chirurgie laparoscopique ou abdominale. L'hormonothérapie est bénéfique et arrête la croissance des petits fibromes. La pratique clinique montre que les gros nœuds sont peu sensibles à l'action des médicaments; pour les réduire, il est beaucoup plus efficace d'utiliser la méthode mini-invasive des EAU..

Ainsi, il existe deux façons d'éliminer la menace de croissance, de diminuer et de se débarrasser des nœuds de myome:

  • Embolisation des artères utérines (EAU). L'embolisation est un blocage des vaisseaux qui alimentent les néoplasmes en introduisant une substance embolisante dans la circulation sanguine. L'utérus est nourri par quatre artères et un réseau de petits vaisseaux sanguins. Deux grandes artères utérines alimentent les fibromes. La substance embolisante contient des boules de polymère d'une certaine taille (embolie) qui, lorsqu'elles sont injectées dans la circulation sanguine par l'artère fémorale, bloquent les gros vaisseaux qui soutiennent le myome. La cessation de la nutrition des ganglions conduit à leur dessèchement progressif, tandis que les tissus sains de l'utérus reçoivent toutes les substances nécessaires à la vie par les artères ovariennes et le réseau ramifié de vaisseaux. La méthode présente de nombreux avantages - les tissus ne sont pratiquement pas blessés (la seule violation est une ponction à la cuisse), il n'est pas nécessaire de prendre des médicaments, il n'y a pas besoin de rééducation et de récupération.
  • Suppression de nœuds. La chirurgie dans la plupart des cas est réalisée par la méthode laparoscopique. Pendant l'opération, trois incisions sont pratiquées sur la paroi abdominale à travers lesquelles un manipulateur est inséré, une caméra à lumière froide pour l'imagerie et un tube à gaz. L'opération est réalisée sous anesthésie générale et nécessite un suivi et une rééducation. L'avantage de la méthode est la préservation de l'utérus et de la fertilité. Les inconvénients comprennent la nécessité d'un traitement de suivi, la menace de rechute due aux rudiments des ganglions myomateux. La chirurgie abdominale est réalisée uniquement si nécessaire, l'état grave du patient et les manifestations cliniques sévères.

Comme le montrent la pratique clinique et l'expérience dans le traitement des fibromes, l'embolisation est aujourd'hui le moyen le plus efficace et le plus sûr de se débarrasser des fibromes. Avec une perte de puissance, les nœuds diminuent progressivement et peuvent disparaître complètement. Le risque de rechute est totalement exclu. Les EAU n'ont aucun effet sur l'état général de la femme et ses performances; deux jours après l'intervention, la patiente peut mener sa vie normale sans réduire le rythme et les habitudes. Dans notre clinique, les EAU sont réalisés par des médecins qualifiés expérimentés qui se spécialisent dans cette technique.

Cet article est donné pour une connaissance générale du problème du développement des fibromes. Pour un examen complet et des décisions sur le choix du traitement, vous devez être guidé par l'avis de spécialistes. Pour prendre rendez-vous avec un médecin spécialisé et subir un examen, appelez le +7 (495) 357-69-79.

  1. Savitsky G.A., Ivanova R.D., Svechnikova F.A.Rôle de l'hyperhormonémie locale dans la pathogenèse du taux d'augmentation de la masse des ganglions tumoraux dans le myome utérin // Obstétrique et gynécologie. - 1983. - T. 4. - S. 13-16.
  2. Sidorova I.S. Fibromes utérins (aspects modernes de l'étiologie, de la pathogenèse, de la classification et de la prévention). Dans le livre: Myome de l'utérus. Ed. EST. Sidorova. M: MIA 2003; 5-66.
  3. Meriakri A.V. Épidémiologie et pathogenèse des fibromes utérins. Sib Med Zhurn 1998; 2: 8-13.
  4. Bobrov B.Yu. Embolisation des artères utérines dans le traitement des fibromes utérins. État actuel du numéro // Journal of Obstetrics and Women's Diseases. 2010. N ° 2. S. 100-125
  5. B. Yu. Bobrov, SA Kapranov, VG Breusenko et al. Embolisation de l'artère utérine: une vision moderne du problème. "Radiologie diagnostique et interventionnelle" Volume 1 n ° 2/2007

Types de fibromes utérins

Le myome de l'utérus est une maladie assez grave qui touche près d'un tiers des femmes en âge de procréer..

Le diagnostic posé provoque très souvent la panique, car la maladie peut provoquer des difficultés à concevoir un bébé et à le porter. Les femmes plus âgées ont d'autres symptômes qui causent de l'inconfort.

Ce sont des sensations douloureuses, des saignements. L'efficacité du traitement dépend du diagnostic rapide du problème, les nœuds détectés sont guéris à temps.

Myome - quelle est cette maladie?

Pendant longtemps, le seul point de vue a été considéré comme la position officielle de la médecine - le myome est une formation bénigne avec une forte probabilité de dégénérescence en une tumeur maligne.

Par conséquent, les médecins ont souvent adopté une position prudente, recommandant l'ablation de l'utérus. Si une femme voulait concevoir un enfant, la méthode de myomectomie avec suppression des seuls nœuds était proposée.

Dans ce dernier cas, les formations ont réapparu après un certain temps. Maintenant, les scientifiques notent la similitude de la maladie avec une formation bénigne, cependant, ils disent que le myome ne l'est pas complètement, car le risque de transformation en une tumeur maligne n'est pas plus élevé que pour les cellules musculaires saines.

Le myome, en tant que néoplasme, se développe dans le tissu musculaire de l'utérus et est une conséquence de perturbations hormonales associées à une production accrue d'œstrogènes.

Les principaux types de fibromes utérins associés à l'apparition de nœuds sont le léiomyome et les fibromes. Ils peuvent provoquer l'infertilité et des saignements de l'utérus. En cas de grossesse, il existe un risque d'interruption, d'accouchement compliqué et de violations de la position de l'enfant dans l'utérus.

Le néoplasme en question est de nature diffuse, s'étendant sur de grandes zones de l'utérus. Les nodules sont courants..

Léiomyome

Sous cette forme, la maladie est associée à une prolifération cellulaire à l'intérieur du tissu musculaire. Un nœud unique ou une pluralité d'entre eux est formé. Les petites lésions sont souvent asymptomatiques et ne causent pas d'inconfort.

Cependant, dans certains cas, les nœuds peuvent devenir des organes voisins. Lorsque le niveau de production d'œstrogènes diminue, il existe une possibilité de diminution de la taille du léiomyome ou de son élimination naturelle.

En particulier, cette situation est possible après la naissance d'un enfant, avec le début de la ménopause ou en raison de l'utilisation d'hormones..

Les fibromes

Les types de fibromes déterminent la façon dont ils sont traités, car les tissus ne sont pas traités de la même manière avec les hormones. Avec les fibromes, les formations se développent à partir des muscles de la paroi, cependant, le développement se produit dans les tissus conjonctifs.

De nombreux nœuds se forment, la maladie affecte le corps de l'organe, le cou. La complexité du diagnostic est l'absence de signes évidents aux premiers stades du développement de la maladie. Dans le processus d'échographie, les nœuds formés ont une densité plus élevée que le léiomyome.

Caractéristiques de l'emplacement des fibromes

Il existe plusieurs types de fibromes utérins par emplacement. Ce fait est important pour un diagnostic rapide et pour la nomination d'un traitement adéquat..

Forme sous-séreuse

Des néoplasmes se forment sur la surface externe de l'utérus. Le développement des nœuds se dirige vers la cavité pelvienne externe. Dans ce cas, le cycle menstruel n'est pas grandement perturbé et dans certains cas, la tumeur peut ne pas se manifester du tout.

Bien que les femmes ressentent souvent une gêne, car les ganglions envahis commencent à appuyer sur les organes voisins, en particulier sur la vessie.

Le rectum est également sous pression. Dans ce cas, le patient peut rencontrer des problèmes de miction fréquente, se plaindre d'une constipation régulière..

Myome intra-muros

La classification des fibromes utérins comprend la forme intramusculaire, qui est généralement située dans la couche intermédiaire des muscles de l'utérus, ce qui augmente sa taille.

Le néoplasme s'accompagne d'une violation du cycle menstruel, la patiente se plaint de sensations douloureuses et de pression dans la région pelvienne.

Myome sous-muqueux

Sous cette forme, les nœuds se forment sous les muqueuses et commencent à se développer dans la cavité utérine. Les symptômes sont très complexes.

La maladie s'accompagne de saignements sévères, les menstruations deviennent abondantes. Les risques de perte fœtale sont élevés. Une naissance prématurée est souvent observée, peut-être une infertilité.

Même un petit nœud peut avoir de très mauvaises conséquences pour une femme. Si le myome sous-muqueux devient chronique, le saignement provoque une anémie..

Myome interstitiel

La forme intermusculaire se distingue par l'emplacement des nœuds à l'intérieur des parois utérines. L'élargissement de l'utérus se produit plus uniformément par rapport aux autres types de maladie.

Le flux menstruel devient souvent plus abondant. Une femme peut ressentir de la douleur, surtout si les nœuds se développent très rapidement..

En outre, des sensations douloureuses surviennent en cas de gonflement ou de nécrose. L'éducation a souvent un effet de compression sur les organes voisins.

Myome cervical

Une tumeur peut également se former dans les muscles du col de l'utérus. Cette maladie est moins fréquente - elle est observée chez 5% de tous les patients atteints d'une maladie diagnostiquée.

Caractéristiques de la croissance des fibromes

Pour les patients diagnostiqués avec des fibromes utérins, la classification des formations est d'une grande importance, car les fibromes se développent de manière inégale.

S'ils augmentent en raison de la prolifération cellulaire dans le tissu musculaire, une telle maladie est considérée comme vraie. Les vaisseaux émergents commencent à nourrir le néoplasme, stimulant son développement. Les cellules augmentent à la fois en nombre et en taille.

S'il y a un faux myome, la croissance est associée à un œdème, des problèmes dans la circulation sanguine, car la tumeur est tordue autour de sa propre base.

Variétés de taille

Les néoplasmes peuvent être très petits et ne pas déranger une femme. Mais parfois, la tumeur devient excessivement grande, remplissant la cavité abdominale. Les experts comparent la taille des nœuds et de l'utérus pendant la gestation.

Les types de fibromes utérins dans ce cas sont décrits comme suit:

  • petite taille - respect d'une période allant jusqu'à 6 semaines ;;
  • taille moyenne - comparable à 7-11 semaines;
  • grande taille - plus de 12 semaines.

Nombre d'entités

Dans le cas où des fibromes utérins sont diagnostiqués, ses types sont caractérisés par un nombre différent de nœuds en formation:

  1. Néoplasmes uniques, lorsque 1 ou 2 nœuds de tailles différentes apparaissent.
  2. Multiple, lorsque 3 nœuds ou plus apparaissent. Le traitement est axé sur le soulagement des symptômes. Supprimer toutes les formations est une tâche assez difficile. Souvent, avec le temps, ils reviennent et commencent à se développer..
  3. Mixte. En présence d'un grand nombre de nœuds, on distingue le plus grand myome. Elle joue un rôle dominant. En particulier, plusieurs fibromes ne sont pas rares, ce qui se caractérise par la présence d'un gros nœud sous-séreux. Lors de la suppression, il y a un risque d'apparition d'un autre gros nœud.

Le risque de fibromes multiples et mixtes est particulièrement important pour les femmes en âge de procréer. Cela est dû à l'influence provoquante des hormones qui stimulent la croissance des néoplasmes..

Par conséquent, un diagnostic rapide et une surveillance régulière par un spécialiste sont importants pour un traitement efficace de la maladie..

MedGlav.com

Annuaire médical des maladies

Myome de l'utérus. Types, résultats et traitements des fibromes utérins.

Myome utérin.


Fibromes utérins (fibromes) - un néoplasme nodulaire bénin qui apparaît dans la couche musculaire de la paroi utérine.
Il est également appelé fibrome, léiomyome ou fibrome. Selon la taille et l'emplacement, la formation peut se manifester par une douleur ou un saignement. Le plus souvent, la maladie survient chez les femmes âgées de 40 à 50 ans, mais récemment, des néoplasmes nodulaires ont été détectés chez des femmes de 20 à 30 ans.

Les fibromes peuvent varier en taille de très petites à grosses pommes de terre. Dans certains cas, l'utérus peut atteindre la taille d'un fœtus de 5 mois. Le myome peut être localisé dans différentes parties de l'utérus.

Les fibromes utérins n'ont rien à voir avec le cancer, et les craintes que les fibromes puissent se transformer en tumeur cancéreuse sont sans fondement. Il n'y a pas une seule cellule qui menacerait de devenir maligne. À cet égard, les cellules myomateuses ont une chance tout à fait égale avec les cellules saines. Si un sarcome apparaît dans l'utérus, il se développe généralement à partir de zéro et se produit trente fois moins souvent que toute autre tumeur cancéreuse de tout autre organe. Mais après l'ablation de l'utérus (hystérectomie), le risque d'une véritable tumeur maligne augmente fortement, mais à un endroit différent - dans la glande mammaire.


Les principaux types de fibromes.

Il existe trois localisations les plus courantes de fibromes:

Le myome sous-séreux se développe à partir de l'extérieur de l'utérus et se développe vers l'extérieur dans la cavité pelvienne. Habituellement, il n'affecte pas le déroulement des règles, mais il peut provoquer une gêne liée à sa taille et à la pression sur les tissus environnants qu'il exerce..

Le myome intra-muros, qui se développe à partir de la couche musculaire moyenne, conduit à une augmentation de l'utérus de taille anormale. C'est la forme la plus courante de fibromes. Cela peut entraîner des irrégularités menstruelles, des douleurs ou une pression dans le bassin..

Fibromes sous-muqueux (sous-muqueux) qui surgissent profondément dans l'utérus, juste en dessous de la fine couche de membrane muqueuse tapissant sa cavité. Les nodules sous-muqueux peuvent être pédonculés, comme les kystes, ils sont généralement enlevés par hystéroscopie. Il s'agit de la forme la moins courante de fibromes, mais elle entraîne souvent des symptômes graves et durables..


Pathogénèse.
Le développement de fibromes est associé à des troubles hormonaux qui conduisent à la croissance d'un ou plusieurs nœuds dans la couche du myomètre.
Il a également été prouvé que les ganglions myomateux apparaissent à la suite de toute lésion du tissu de l'utérus. On les retrouve, par exemple, plusieurs années après un avortement, un curetage diagnostique, une intervention chirurgicale lors de l'accouchement.
La taille du nœud est estimée en semaines, comme la taille du fœtus en développement. Le diagnostic par ultrasons vous permet d'identifier même les plus petits scellés qui ne nécessitent pas de traitement, mais qui doivent être surveillés.

Les femmes qui ont eu des maladies inflammatoires, des avortements ou qui ont été infectées lors de rapports sexuels sont parmi les principales victimes potentielles des fibromes. Les trichomonas ou gonocoques peuvent être transportés dans l'utérus par les spermatozoïdes, mais il s'agit le plus souvent de sondes et d'autres instruments gynécologiques. Tout dommage permanent à la surface de l'utérus peut provoquer le développement de cellules tumorales, y compris des dispositifs intra-utérins de mauvaise qualité.

Dans des publications étrangères, il est suggéré que certains ganglions myomateux dans leur structure sont très similaires aux modifications athérosclérotiques des vaisseaux sanguins. Et il y a une explication à ce phénomène. Certaines femmes ont des relations sexuelles mais n'atteignent jamais l'orgasme. La masse de sang qui coule dans la région pelvienne aux moments d'excitation sexuelle ne s'écoule pas, ce qui se produit immédiatement après l'orgasme, et pendant un certain temps, elle continue de maintenir les vaisseaux en tension - et cela se produit encore et encore et encore et encore pendant de nombreuses années. En fin de compte, une telle femme peut développer des fibromes utérins et, chez les hommes, dans les mêmes circonstances, un adénome de la prostate. De plus, rappelez-vous des hommes et des femmes, la sécrétion de sperme n'est pas un indicateur d'orgasme. L'orgasme est le pic des rapports sexuels après lequel il y a une relaxation complète et bienheureuse de tout l'utérus musculo-vasculaire du petit bassin, chez l'homme et la femme, et une décharge complète des «sucs» hormonaux.

Mais parfois, le myome survient chez les filles âgées de 14 à 16 ans pendant la puberté. Ce sont probablement des facteurs dommageables intra-utérins - des médicaments ou des hormones que la femme enceinte a pris ou des maladies inflammatoires subies pendant la grossesse. Le fait est que les cellules des muscles de l'utérus sont les seules dont le développement se poursuit de la 13e à la 40e semaine de grossesse. À ce moment, ils sont instables et sensibles à toutes les influences. Et les gynécologues prescrivent souvent des hormones, des anti-trichomonas et d'autres médicaments puissants qui ne sont pas sans danger pour le fœtus même après la 14e semaine. Tout cela peut provoquer des fibromes chez un enfant à naître. Il suffit qu'une seule cellule tumorale apparaisse pour qu'une tumeur se développe. Après tout, même un énorme nœud myomateux de la taille de la tête d'un adulte se développe à partir d'une seule cellule.

Le rôle des hormones - œstrogènes et progestérone - est bien connu dans le développement des processus néoplasiques dans les tissus dits sensibles aux œstrogènes (utérus, glandes mammaires).


Symptômes cliniques.

La forte croissance des ganglions est due à une violation de l'approvisionnement en sang, ce qui entraîne un œdème et des changements nécrotiques. Une augmentation de la taille peut également survenir en raison d'une augmentation de la masse cellulaire, mais de tels cas sont rares. En présence de nœuds situés sous la membrane muqueuse de la cavité utérine, des saignements abondants sont possibles. Le processus d'attachement de l'embryon dans l'utérus est perturbé, ce qui est la raison de la fausse couche habituelle et de l'infertilité. Pendant la ménopause, la plupart des néoplasmes subissent un développement inverse, mais certains grossissent, perturbant la contractilité de l'utérus, ce qui explique pourquoi il ne peut pas arrêter les saignements menstruels. La maladie ne se manifeste pas toujours d'une manière ou d'une autre, peut-être son évolution asymptomatique, lorsqu'une femme ne s'inquiète de rien et qu'elle ne va pas chez le médecin. Cela peut conduire à une forte prolifération du nœud et, par conséquent, à la nécessité d'une intervention chirurgicale..

Selon l'emplacement, la taille et le nombre de fibromes, ils peuvent conduire à:

  • Menstruations abondantes et prolongées et saignements mensuels inhabituels, parfois accompagnés de caillots sanguins. Cela conduit souvent au développement d'une anémie..
  • Douleur pelvienne: sensation de pression et de lourdeur dans le bassin.
    douleur au dos ou à la jambe.
    douleur pendant les rapports sexuels.
    compression de la vessie, ce qui conduit à des mictions fréquentes persistantes.
    compression intestinale et, par conséquent, constipation et obésité.
    altération de la fertilité - infertilité, fausses couches.

TRAITEMENT DU MYOME.

Il existe plusieurs traitements pour les fibromes utérins:
1. Conservateur
2. Chirurgie
3. Embolisation des artères utérines


Méthodes de traitement conservatrices.

Les fibromes sont traités aux premiers stades de la maladie ou après une intervention chirurgicale. L'objectif principal de cette méthode est de supprimer la croissance tumorale..

Thérapie hormonale - c'est l'une des premières méthodes de traitement, mais malheureusement la moins efficace. Bien que lors de la prise de médicaments hormonaux, il soit possible de réduire les fibromes et les symptômes associés, cependant, peu de temps après l'arrêt du traitement hormonal, la croissance des fibromes reprend plus rapidement..
Actuellement, l'hormonothérapie dans les principales cliniques du monde n'est utilisée que comme méthode de préparation préopératoire, avec l'aide de l'agoniste GONADOTROPINE - HORMONE RELEASE (aHRH) et des antagonistes de la progestérone - MIFEPRISTON.

Les médicaments aHRH et MIFEPRISTON sont efficaces pour réduire la taille des fibromes, cependant, ils ont des effets secondaires connus, et après l'arrêt du traitement, le résultat positif obtenu est rapidement réversible. Le traitement de l'aHRH n'est généralement possible que pendant 3 mois, mais pas plus de 6 à 9 mois en raison de la tendance à développer une ostéoporose (perte de calcium du tissu osseux).

Le plus souvent, aHRG et MIFEPRISTON sont utilisés comme traitement préliminaire à la veille de la chirurgie afin de réduire la taille des fibromes de 30 à 50%, ce qui réduit ainsi le champ chirurgical et la complexité de l'opération.

L'avantage de MIFEPRISTON est que lors de la prise de ce médicament, pendant toute la durée du traitement préparatoire à MYOMEKTOMIA, les pertes de calcium sont les plus faibles. Cela suggère que le niveau d'œstrogène au cours d'une telle thérapie ne diminue pas au niveau de la ménopause, qui se produit souvent naturellement pendant la période où le corps de la femme entre dans la période climatérique, lorsqu'il y a une forte perte de calcium due à une diminution de la production d'œstrogènes par le corps et l'apparition de l'ostéoporose

Un certain nombre de médicaments sont prescrits avant la chirurgie afin de minimiser les pertes de sang..
Lorsque le médicament est arrêté, les fibromes recommencent à se développer.


Chirurgical.

Si la méthode de traitement conservatrice n'a pas donné de résultats positifs, la tumeur a atteint une taille importante, on soupçonne sa transformation en une tumeur maligne et une intervention chirurgicale est nécessaire. Actuellement, les types d'opérations suivants sont effectués:

Une myomectomie est l'ablation d'une partie de l'utérus avec des ganglions myomateux. Elle peut être réalisée à la fois ouvertement et par voie laparoscopique (par ponction de la paroi abdominale). La myomectomie nécessite une anesthésie générale et une hospitalisation de 3 à 7 jours. La récupération complète (avec une période postopératoire sans complication) prend 2-3 semaines. Malheureusement, la myomectomie n'est possible que lorsque les nœuds sont relativement petits. L'élimination de cette formation ne signifie pas un durcissement final. De nouveaux nœuds à la place de ceux retirés ne se développeront probablement pas, cependant, de nombreux autres rudiments d'entre eux peuvent apparaître dans l'organe malade, dans près de 30% des cas après la myomectomie, les nœuds réapparaissent et pour qu'ils ne s'activent pas, il est nécessaire de traiter l'organe dans son ensemble - pour effectuer une immunocorrection, utilisez traitement non seulement antihormonal, mais aussi antibactérien

Méthodes de myomectomie.
a) Laparotomie avec myomectomie
b) Myomectomie laparoscopique (réalisée pour enlever les ganglions intramuraux ou sous-séreux sur le pédicule, dont le diamètre ne dépasse pas 2 cm)
c) Myomectomie hystéroscopique (cette méthode supprime les ganglions sous-muqueux)
e) Hystérectomie (laparoscopique et laparotomie)

Ablation de l'utérus (hystérectomie ) est effectuée si d'autres méthodes chirurgicales ont échoué. En règle générale, cette opération est réalisée sur des femmes après 40 ans pour prévenir une oncopathologie chez qui la tumeur n'a pas diminué dans les 2 premières années de la postménopause.

Embolisation de l'artère utérine (EAU).
Sous anesthésie locale, un cathéter spécial est inséré dans l'artère fémorale. Ensuite, il est effectué dans les artères utérines droite et gauche. Une substance spéciale, l'alcool polyvinylique (PVA), est injectée dans les artères via un cathéter, qui bloque les vaisseaux qui alimentent les nœuds myomateux. À l'avenir, le comportement du nœud myomateux est comme une mauvaise herbe privée de nutrition - sa mort irréversible commence par une diminution de volume à 75%. La procédure se déroule sous le contrôle d'un appareil spécial (angiographe) pendant 1 heure. L'embolisation des artères utérines dans le myome utérin est une véritable alternative aux méthodes chirurgicales de traitement, rétablissant au maximum rapidement et soigneusement la qualité de vie d'une femme.

Prévention des fibromes
La règle principale pour la prévention des fibromes est une visite régulière chez le médecin pour un diagnostic précoce de la maladie.Les contraceptifs hormonaux sont d'une grande importance dans la prévention de l'hyperplasie du myomètre..


TRAITEMENT DU MYOME AVEC HOMÉOPATHIE ET ​​PHYTOTHÉRAPIE.


La nomination de tout moyen de médecine traditionnelle par des personnes ignorant la médecine sans examen médical est inacceptable.
Vous ne pouvez pas utiliser de recettes de médecine traditionnelle sans consulter un médecin, dans la période aiguë de la maladie et sans clarifier le diagnostic exact du patient.

La méthode la plus douce de traitement des fibromes utérins est l'utilisation de la phytothérapie en association avec l'homéopathie. Les hormones et une bonne immunité sont essentielles pour maintenir la santé d'une femme..
Vous pouvez maintenir des niveaux d'hormones normaux avec de la teinture de fruits Vitex du sacré (Vitex angus castus) et le médicament Indinol du chou brocoli. Le système immunitaire peut être soutenu avec de la teinture Moustache dorée.

Actuellement, l'activité antivirale de l'indole-3-carbinol a été étudiée en détail. L'indole-3-carbinol agit sur toutes les tumeurs dépendantes des œstrogènes pour la croissance - fibromes utérins, cancer du sein, cancer du col de l'utérus, endométriose génitale, ainsi que de nombreuses tumeurs épithéliales œstrogéno-indépendantes telles que la papillomatose du larynx.

L'indole-3-carbinol crée un équilibre idéal des métabolites des œstrogènes dans le corps, dans lequel le risque de développer des tumeurs œstrogéno-dépendantes diminue, et les tumeurs existantes sont soumises à une décomposition sélective, et les cellules saines ne sont pas affectées par le principe actif de ce médicament. En d'autres termes, l'indole-3-carbinol protège le calme de notre corps au niveau cellulaire, offrant une protection stable et fiable des organes œstrogéno-dépendants de toutes les substances nocives pour eux..
Dans le traitement des tumeurs œstrogéno-dépendantes, la durée du traitement est de 7 à 12 semaines.

Actuellement, un groupe de scientifiques a réussi à développer une technologie originale pour obtenir de l'indole-3-carbinol hautement purifié à partir du chou brocoli. Un médicament a été créé sur sa base Indinol, qui a une grande capacité à empêcher le développement de toutes les tumeurs œstrogéno-dépendantes.
La durée du traitement avec ce médicament est d'environ 12 semaines avec un apport quotidien de 200 à 400 mg du médicament.


Préparation d'une teinture à partir des fruits mûrs de la plante sacrée Vitex.

Vitex Sacred pousse sur la côte de la mer Noire du Caucase. Fin septembre - octobre, les fruits aromatiques nécessaires à la préparation de la teinture mûrissent, ressemblant, en apparence, au piment de la Jamaïque. Pour préparer la teinture de fruits moulus ou simplement écrasés, nous avons besoin d'un verre de cent grammes, pour 0,5 litre d'alcool 60, insister dans un endroit sombre pendant 21 jours avec une agitation quotidienne, puis filtrer la teinture.


Préparation d'un médicament à partir de la teinture du Saint Vitex.

Versez 20 ml de teinture et combinez-le avec 200 ml de vodka, fermez le flacon avec un bouchon en plastique et agitez bien pendant 20 minutes et le médicament est prêt. Le médicament résultant doit être pris 25 gouttes par st. une cuillerée d'eau deux fois par jour, tôt le matin une heure avant les repas et tard le soir deux heures après les repas, ne pas avaler le médicament tout de suite, mais, comme pour sucer, tenez-le dans la bouche pendant deux minutes.

Dans le traitement de l'infertilité, des fibromes, des fibromes et des kystes, gouttes Vitex du sacré peut être remplacé par un remède homéopathique Mastadinone.
Prenez 25 gouttes de mastadinone par cuillère à soupe d'eau, deux fois par jour, ne pas avaler le médicament immédiatement, mais sucer dans la bouche pendant 2 minutes.


Préparation de la teinture de la moustache dorée pour le traitement de l'infertilité, des fibromes, des fibromes et des kystes.

Prenez 25 à 35 joints de processus en forme de liane d'une moustache dorée, broyez (la quantité dépend de l'épaisseur des joints, jusqu'à 4 mm de diamètre, prenez 35 pièces sur 4 mm, 25 pièces chacune), versez dans une bouteille et versez 0,5 litre de vodka, laissez reposer 14 jours dans l'obscurité emplacement; puis filtrez la teinture. L'infusion de vodka acquiert une couleur lilas, pendant le stockage elle change de couleur en brun, mais cela n'entraîne pas de perte de propriétés médicinales.

Le matin, à jeun, 40 minutes avant un repas, versez 10 gouttes de teinture dans 30 ml d'eau et prenez-le par voie orale, ne l'avalez pas immédiatement, le soir 40 minutes avant un repas, répétez la prise au même dosage. Le lendemain, prenez 11 gouttes à la réception. Le troisième jour - mais 12 gouttes par rendez-vous, et donc pendant 25 jours, apportez jusqu'à 35 gouttes par rendez-vous. Puis réduisez la dose en diminuant une goutte par dose par jour, dans 25 jours nous reviendrons à nos positions d'origine, c'est-à-dire 10 gouttes par rendez-vous.

À partir du troisième cours, passez à une réception trois fois, selon le même schéma. Habituellement, vous ne devez pas suivre plus de cinq cours. Après les premier et deuxième cours, une pause d'une semaine. Après le troisième, tous les suivants doivent être effectués avec une pause, dix jours entre les cours. Pour le traitement après adhérences chirurgicales, polypes, fibromes et fibromes et kystes ovariens.

Articles Sur La Leucémie