Les néoplasies (néoplasies) sont le nom médical des tumeurs, c'est-à-dire une croissance excessive de tout tissu du corps. Les tumeurs sont le résultat d'une multiplication incontrôlée de cellules qui n'ont pas encore atteint leur maturité et qui ont donc perdu leur capacité à remplir pleinement leurs fonctions.

Des tumeurs peuvent apparaître dans les organes internes et à la surface de la peau. Beaucoup, ne sachant pas quels sont les néoplasmes sur la peau, quand un néoplasme apparaît sur la peau, ils croient à tort qu'il s'agit d'un cancer. En fait, ce n'est pas toujours le cas..

Selon la classification principale, les néoplasmes cutanés sont divisés en bénins et malins. Il existe également des formations précancéreuses - frontière entre les deux types principaux. Chaque type a ses propres sous-espèces et caractéristiques, et un diagnostic correct est nécessaire pour établir un diagnostic précis.

Néoplasmes cutanés bénins

Dans les néoplasmes bénins, la capacité à différencier les cellules n'est généralement pas altérée. Autrement dit, ils conservent leurs fonctions d'origine et sont structurellement similaires aux cellules normales. Ces cellules se développent également lentement, elles peuvent exercer une pression sur les tissus adjacents, mais elles ne pénètrent jamais.

Types de néoplasmes cutanés bénins:

  • L'athérome est une tumeur de la glande sébacée qui se forme en raison de son blocage. Le plus souvent trouvé là où se trouvent la plupart des glandes sébacées: sur le cou, le dos, la tête, dans la région de l'aine.
  • L'hémangiome est une tumeur vasculaire qui se forme à partir des cellules des vaisseaux sanguins. A une couleur allant du rouge au noir cyanotique.
  • Papillome et verrues. Éducation sous la forme d'un petit nodule ou d'une papille. La raison en est le papillomavirus humain (HPV). Se produisent généralement dans un contexte de stress, de diminution de l'immunité, de troubles autonomes. Apparaissent souvent dans les aisselles, la région de l'aine. Les papillomes sont également les néoplasmes les plus courants de la peau des paupières..
  • Le lymphangiome est une tumeur des parois des vaisseaux lymphatiques qui se forme même à l'intérieur de l'utérus. Extérieurement, ce sont de petites formations avec une surface bosselée de couleur cyanotique ou rouge-brun..
  • Le lipome est une tumeur de la couche graisseuse («wen»). Il est situé dans la couche sous-cutanée, le plus souvent dans le haut du dos, la ceinture scapulaire, l'extérieur des cuisses. La tumeur est indolore, douce et mobile.
  • Le fibrome est une formation de tissu conjonctif. Plus fréquent chez les femmes jeunes et d'âge moyen. Ils ressemblent à une tumeur sur la peau sous la forme d'une boule dépassant de sa surface.
  • Le neurofibrome est une tumeur des cellules de la gaine nerveuse. Extérieurement, il ressemble à une bosse dense mesurant 0,1-2,3 cm.

Un groupe distinct de néoplasmes comprend les naevus (grains de beauté). Ce sont des néoplasmes cutanés de différentes couleurs: marron, rouge, noir, violet, etc. Dans la plupart des cas, un naevus est une malformation cutanée congénitale. Mais les grains de beauté peuvent apparaître tout au long de la vie, le plus souvent sous l'influence de la lumière du soleil. Nevi n'a pas tendance à la transformation maligne, mais dans certains cas, cela peut se produire en raison de dommages ou d'un traumatisme de la peau sur la taupe.

Malgré l'absence de danger direct, tous les types de néoplasmes bénins sur la peau du visage, des mains, des pieds et d'autres parties du corps nécessitent une surveillance constante. Il est nécessaire de s'assurer que les tumeurs ne se développent pas, n'augmentent pas en taille, ne changent pas de couleur. Sinon, vous devez consulter un médecin.

Néoplasmes précancéreux (lésions précancéreuses)

Les néoplasmes précancéreux sont appelés néoplasmes qui, sous l'influence de causes congénitales ou actuelles, sont devenus sujets à une transformation maligne. En règle générale, ce sont des maladies chroniques observées chez une personne depuis longtemps..

Ainsi, les tumeurs précancéreuses sont des néoplasmes dangereux sur la peau qui peuvent conduire au développement de processus oncologiques. Ceux-ci inclus:

  • Le kératome sénile est une kératose dans laquelle des croûtes et des squames sèches se développent sur la peau des personnes âgées. S'ils se décollent, un léger saignement peut survenir..
  • Xeroderma pigmentosa est une tumeur héréditaire qui se développe en raison d'une sensibilité accrue de la peau aux rayons ultraviolets. C'est rare, ce sont des taches pigmentées qui deviennent des excroissances verruqueuses.
  • La corne cutanée est une tumeur en forme de cône qui ressemble à une corne. A une couleur jaune ou brune. se produit sur des zones ouvertes du corps qui sont régulièrement frottées ou pressées. Typique pour les personnes âgées
  • La maladie de Bowen est un cancer intraépidermique. Sans traitement, il peut se transformer en cancer invasif de la peau. À ses débuts, la maladie de Bowen est une petite tache brun rougeâtre de 2 à 50 mm. a une surface squameuse, des bords surélevés et inégaux. Après avoir enlevé les écailles, il reste une surface qui pleure mais qui ne saigne pas.

Néoplasmes malins de la peau

Les types de néoplasmes cutanés les plus dangereux sont malins. Ils diffèrent des bénins en ce qu'ils se développent rapidement, pénètrent dans les tissus environnants et donnent des métastases dans des zones éloignées du foyer. Le corps ne contrôle pas la division cellulaire dans ces tumeurs, et elles perdent elles-mêmes la capacité de remplir leurs fonctions d'origine..

Signes de la dégénérescence d'une tumeur bénigne en l'un des types de néoplasmes malins sur la peau:

  • augmentation rapide ou brusque de la taille de la tumeur;
  • l'apparition d'ulcères, de saignements;
  • propagation aux tissus adjacents;
  • changement de couleur ou d'intensité de la pigmentation.

Les principaux types de tumeurs cutanées malignes:

  • Le mélanome est le type le plus courant. Découle le plus souvent de grains de beauté dus à des blessures ou à une exposition excessive aux rayons ultraviolets.
  • Basaliome - carcinome épidermoïde de la peau provenant de cellules atypiques de la couche basale de l'épiderme. Extérieurement, il ressemble à un nodule blanc avec une croûte sèche à la surface. Au fur et à mesure de sa progression, sa largeur augmente et se transforme en ulcère profond.
  • Le sarcome de Kaposi. Représente plusieurs tumeurs de couleur violette, violette et lilas. Ils se combinent et se transforment en plaies.
  • Le liposarcome est une tumeur maligne du tissu adipeux qui se produit dans le contexte des lipomes et de l'athérome.
  • Le fibrosarcome est un néoplasme du tissu conjonctif, le plus souvent des membres inférieurs. A une couleur bleu-brun foncé, peut faire saillie au-dessus de la peau.

Les experts recommandent d'éliminer les néoplasmes bénins et malins. C'est la meilleure méthode de traitement s'il n'y a pas de contre-indications. Dans le cas de néoplasmes bénins et d'affections précancéreuses, avec un traitement rapide, le pronostic est favorable..

Avec les tumeurs malignes, plus d'efforts sont nécessaires et le pronostic peut ne pas être aussi favorable, surtout si des métastases sont déjà observées. Par conséquent, si vous suspectez des processus malins, il est important de consulter un médecin dès que possible..

Tumeurs cutanées - signes bénins et malins

Sous l'influence de facteurs environnementaux défavorables ou d'une prédisposition génétique, des néoplasmes bénins ou cancéreux se forment souvent sur la peau. Il est important de reconnaître les symptômes de la néoplasie à temps, de consulter un dermatologue, de suivre un traitement.

Que sont les lésions cutanées

Les tumeurs (néoplasies) sont des processus pathologiques dans différentes parties du corps. Les modifications des cellules cutanées au niveau génétique entraînent leur reproduction spontanée, un dysfonctionnement partiel ou complet.

Types de néoplasmes cutanés

Conformément au tableau clinique de la maladie, les tumeurs appartiennent à différents groupes:

  • bénins - ils ne présentent pas de danger pour la vie, avec un grossissement excessif, un certain emplacement peut perturber les fonctions d'autres systèmes corporels;
  • malin - caractérisé par une croissance intensive, couvrant les tissus adjacents, les organes, sujets aux métastases, les rechutes. De tels néoplasmes sur la peau sont difficiles à guérir;
  • borderline (précancéreux) - tissus modifiés susceptibles de dégénérer en formations malignes.

Causes d'occurrence

Les fonctions protectrices d'un corps sain inhibent la prolifération des cellules cancéreuses. Un certain nombre de facteurs affaiblissent le système immunitaire et contribuent au développement de tumeurs cutanées:

  • traumatisme, dommages mécaniques à l'épiderme;
  • mode de vie malsain, mauvaises habitudes, alimentation malsaine, manque dans l'alimentation des aliments qui ont des effets anticancéreux (tomates, chou, ail, herbes);
  • environnement agressif (produits chimiques, fortes doses de rayonnement);
  • prédisposition héréditaire (l'un des facteurs de risque est une teinte claire de la peau avec pigmentation);
  • infections, maladies chroniques, néoplasies bénignes.

Pourquoi les formations cutanées bénignes renaissent

Dans certains cas, les néoplasmes se transforment en formes malignes. Les principales raisons pour lesquelles le cancer de la peau survient:

  1. Exposition prolongée du corps ouvert à la lumière directe du soleil, utilisation fréquente d'un solarium.
  2. Boire de l'alcool, fumer. Les amateurs de tabac reçoivent un diagnostic de cancer du poumon 11 fois plus souvent que les non-fumeurs.
  3. Nutrition déséquilibrée, dans laquelle le régime est sursaturé en aliments gras, épicés et sucrés.
  4. Certains types de réactifs (nitrosamines, dérivés d'hydrazine) présents dans la bière brune, certains médicaments.
  5. Violations, perturbations du système hormonal, en particulier chez les femmes - pendant l'avortement, pendant la ménopause ou pendant la grossesse.
  6. Rayonnement radioactif (ionisant) dans les installations industrielles.
  7. Pollution de l'air par des composés chimiques dangereux - émissions industrielles, gaz d'échappement des véhicules.
  8. Infections virales ou bactériennes (herpès, virus ATLV ou papillome), éruptions cutanées.
  9. Certaines maladies chroniques (ulcère d'estomac).
  10. La présence de formations bénignes (taupes, polypes).

Néoplasmes cutanés bénins

La particularité de ce type de néoplasie est l'absence de danger pour la vie humaine. La possibilité de leur transformation en tumeurs malignes n'est pas totalement exclue. Ils sont retirés s'ils sont volumineux et provoquent une gêne physique. Cela se fait parfois pour des raisons esthétiques..

Signes de néoplasmes bénins:

  • pas de décharge, d'odeur ou d'inconfort lorsqu'il est pressé;
  • augmentation lente;
  • limites distinctes qui n'affectent pas les organes ou tissus adjacents.

Les variétés courantes comprennent:

  • athérome;
  • hémangiome, lymphangiome;
  • papillomes, verrues.

L'athérome

Il apparaît en raison du blocage des glandes sébacées, wen, souvent aux endroits de leur plus grande concentration - la tête, le cou, le dos, l'abdomen, la région de l'aine. Retirez-le chirurgicalement.

Caractéristiques caractéristiques de l'athérome:

  • a l'apparence d'une formation élastique compactée de forme claire, lorsqu'il est pressé, aucune sensation désagréable ne se produit;
  • devient enflammé avec la suppuration. Les tissus deviennent rouges, gonflent, deviennent douloureusement sensibles, la température corporelle augmente, avec une percée, une décharge purulente-sébacée est observée;
  • a tendance à dégénérer en liposarcome malin.

Hémangiome et lymphangiome

Ces types de néoplasmes vasculaires bénins envahissent les tissus du corps. Il existe les formes suivantes:

  • capillaire simple - apparaît à la surface de la peau;
  • caverneux - formé dans les tissus profonds de l'épiderme;
  • combiné - combine les signes de formes capillaires et caverneuses;
  • mixte - affecte, en plus des vaisseaux, les tissus adjacents, principalement conjonctifs.

L'hémangiome capillaire a une couleur allant du rouge sang au noir bleuâtre, se propage à la surface de l'épithélium et peut atteindre une taille significative. Une tumeur caverneuse est une formation nodulaire convexe, des tubercules, recouverte d'une couche d'épithélium de teinte normale ou cyanotique. Ces types de néoplasmes sont souvent notés sur la tête ou le cou d'un nouveau-né..

Des lymphangiomes se forment sur les parois des vaisseaux du système lymphatique, généralement chez les nourrissons pendant la période prénatale. Ce sont des cavités à parois minces, dont la taille varie de 1 mm à 5 cm ou plus (kyste). Ils poussent lentement, dans certains cas, il y a une forte augmentation vers les grandes tailles. Ils nécessitent une suppression rapide. Sont indiqués pour l'excision chirurgicale des néoplasmes situés près des organes vitaux - le larynx, la trachée.

Papillomes et verrues

Les néoplasmes surviennent en raison d'une attaque virale sur le corps, souvent avec une immunité affaiblie, des troubles autonomes et nerveux. En apparence, ils ressemblent à des excroissances de différentes tailles, formes et nuances - du brun clair et du gris au foncé. La plupart des papillomes et verrues sont relativement inoffensifs, certains types peuvent dégénérer en cancéreux.

Pour le traitement, des médicaments antiviraux sont prescrits, des moyens de renforcer le système immunitaire. Les excroissances sont éliminées par chirurgie, irradiation radio ou laser, traitement à l'azote liquide ou aux acides réactifs.

Nevi et taupes

Les néoplasmes de ce type sont constitués d'amas de cellules à forte concentration de pigment de mélanine, ont différentes tailles, contours, couleurs et textures de la peau. Généralement pas dangereux pour la santé, mais certaines espèces sont sujettes à la dégénérescence en mélanome malin.

Pour éviter les complications, il est recommandé de retirer les naevus et les grains de beauté, qui sont souvent blessés ou exposés à des facteurs irritants. Cela peut être fait par exposition aux rayonnements, cryochirurgie ou chirurgie..

Autres types de tumeurs bénignes

Outre les types courants, il existe d'autres types de néoplasmes cutanés. Ceux-ci inclus:

  1. Fibrome. Une tumeur de tissu conjonctif fibreux sur n'importe quelle zone du corps se forme sous une forme unique ou multiple. Indolore, rose ou couleur chair, croissance lente.
  2. Kératose séborrhéique (sénile). Petite formation cahoteuse de couleur brune ou gris-noir. Apparaît souvent sur la tête, les membres.
  3. Neurofibrome. Une croissance des membranes des cellules nerveuses, colorées ou incolores. Renaît rarement, peut causer de la douleur, perturber les fonctions corporelles.
  4. Lipome. Formation à partir de cellules graisseuses, a une forme unique ou multiple.
  5. Keratoacanthoma. Le nœud en forme de dôme, apparaît sur le visage, les membres, a une couleur allant du gris-rouge au bleu. La probabilité de devenir une tumeur cancéreuse est négligeable.
  6. Angiome. Néoplasie vasculaire sous forme de taches plates ou bosselées de nuances rouges ou bleues. Apparaît sur la couche de graisse sous-cutanée, les organes internes, perturbe la fonction des vaisseaux sanguins.

Excroissances précancéreuses sur la peau

Certains néoplasmes sont sur le point de se transformer en tumeurs oncologiques. Excroissances cutanées précancéreuses:

  1. Maladie de Bowen. La formation est rouge, squameuse, se couvre d'ulcères lors de la renaissance. Se produit dans la tête, les membres, les organes génitaux.
  2. Kératose actinique (kératome). Une verrue de nuances rouge-brun apparaît principalement chez les personnes âgées sur le visage, les zones ouvertes de la peau. Sujette à la dégénérescence en carcinome épidermoïde.
  3. Maladie de Keir. Le nœud est rouge, se trouve dans la zone à risque - la région génitale, se forme principalement chez les personnes âgées. Devient rarement malin.
  4. Xeroderma. Taches, desquamation de la peau dans les zones ouvertes du corps, en particulier sous l'influence des rayons ultraviolets. Avec le développement de néoplasmes, des croûtes, des fissures, des ulcères apparaissent. Le pronostic est défavorable.
  5. Corne cutanée. Formation de masses cornées au-dessus de la surface de la peau, a une forme cylindrique.

Signes de cancer de la peau

Pour un traitement efficace, il est important de détecter en temps opportun l'apparition de néoplasmes bénins ou de dégénérescence maligne, consultez un médecin. Les tumeurs épithéliales de la peau présentent les symptômes suivants:

  • taches de croissance avec des limites vagues;
  • zones de derme grossier, dense et squameux;
  • changement de couleur, structure dans les néoplasmes existants;
  • bosses sous la peau sur tout le corps;
  • fosses, excroissances, renflements de nuances inhabituelles (rouge, violet, noir);
  • petites plaies qui saignent avec le temps et causent de la douleur.

À quoi ressemble le cancer à un stade précoce

Différents types d'oncologie ont leurs propres caractéristiques. Il existe des symptômes généraux de cancer communs à de nombreux types de tumeurs naissantes:

  • démangeaisons, brûlures au site de développement du néoplasme;
  • sensations douloureuses;
  • saignement;
  • une bordure rouge autour du néoplasme.

Le stade initial du cancer de la peau est caractérisé par une augmentation des ganglions lymphatiques près du site du néoplasme, leur douleur.

L'apparition des patients atteints d'un cancer de la peau avancé

Les formations oncologiques couvrent de grandes zones de la surface corporelle. Des taches sur la peau avec des démangeaisons cancéreuses, deviennent convexes, des croûtes saignantes, des ulcères apparaissent sur elles. Les tumeurs germent, métastasent dans les tissus et organes internes et capturent les structures cartilagineuses et osseuses. Les patients perdent du poids, souffrent de nausées, de maux de tête.

Tumeurs cutanées malignes

Pour les néoplasmes de ce type, une croissance rapide est caractéristique, la propagation des processus aux tissus voisins. Les cellules tumorales se multiplient de manière incontrôlable, elles ne sont pas en mesure de remplir leurs fonctions. Par le sang, la lymphe, les métastases se propagent à d'autres organes et systèmes du corps. Le traitement des néoplasmes malins est difficile, ils réapparaissent souvent même après une ablation chirurgicale.

Les types d'oncologie comprennent:

  • mélanome;
  • basaliome;
  • Le sarcome de Kaposi;
  • liposarcome;
  • fibrosarcome;
  • carcinome.

Mélanome

Une croissance d'un diamètre de 2 mm à 3 cm, rouge ou noire. Il apparaît en raison de la dégénérescence des grains de beauté, des naevus après un traumatisme, d'un fort rayonnement ultraviolet. Partant des ganglions lymphatiques voisins, propage des métastases à différents organes, donne souvent des rechutes.

Basalioma

La forme maligne de l'oncologie épidermoïde de la peau est constituée de cellules basales dégénérées de l'épiderme. Cela ressemble à un nodule blanc ou à une bosse cachée sous une croûte. Il peut se développer, se couvrir d'ulcères et former un champignon. Le basaliome apparaît sur le visage (front, joues), sur les zones ouvertes des bras, des jambes en raison de fortes doses de rayonnement ultraviolet, de températures élevées, d'une exposition à des cancérogènes.

le sarcome de Kaposi

Nombreuses taches de teintes violettes, violettes aux bordures vagues. Avec le développement de la maladie, des nœuds (boules) arrondis et compactés d'une couleur brun bleuâtre d'un diamètre allant jusqu'à 2 cm se forment sur eux, qui se combinent et se recouvrent d'ulcères. L'oncologie se développe souvent chez les personnes infectées par le VIH, se déroule rapidement et aboutit à une issue mortelle.

Liposarcome

Formé dans la couche de graisse sous-cutanée, forme un grand nœud arrondi, jusqu'à 20 cm, de limites floues et de densité inégale. Il se développe lentement, métastases rarement. Se développe à partir de lipomes, d'athérome, principalement chez les hommes, les personnes âgées.

Fibrosarcome

La tumeur se forme dans les tissus mous, principalement conjonctifs, souvent sur les membres inférieurs. Lorsqu'il est situé superficiellement, il fait saillie au-dessus de la peau, est peint dans une couleur brun bleuâtre foncé; dans les tissus plus profonds peuvent ne pas être visibles visuellement. La forme superficielle est moins dangereuse, se développe lentement, les métastases n'en sont pas caractéristiques. Après suppression, il réapparaît souvent.

Diagnostique

Il est possible de déterminer correctement le type de néoplasme, son stade, le degré de propagation après une série d'études médicales. Le diagnostic se compose de plusieurs étapes:

  1. Examen externe par un dermatologue. Il permet de déterminer le type de tumeur, sa nature bénigne ou maligne, en fonction de signes externes.
  2. Examen d'un fragment de tumeur prélevé sur un patient lors de la procédure de biopsie au microscope. Une conclusion finale est donnée sur le type, la nature du néoplasme.
  3. Examen instrumental du corps à l'aide d'un équipement à ultrasons, radiographie, tomographe. Il est réalisé après la détection d'une néoplasie maligne pour déterminer sa taille, pour détecter les métastases dans les organes, les tissus corporels.

Traitement du cancer de la peau

La plupart des tumeurs oncologiques de la peau (mélanome, basaliome) aux stades précoces, avec une localisation superficielle, sont efficacement éliminées par chirurgie ou cryothérapie. Des méthodes d'exposition à long terme (radiothérapie, chimiothérapie) sont utilisées pour le développement significatif de maladies, le traitement des fibro- et liposarcomes.

Il existe deux méthodes principales utilisées pour traiter les cancers de la peau de types et de prévalence différents:

  1. Exposition radio. Les tissus affectés sont détruits par les rayonnements ionisants. L'impact est de contact, distant, intracavitaire. La méthode est efficace dans les premiers stades de la maladie (jusqu'à 90 à 95% de guérison), aide à réduire les grosses tumeurs.
  2. Chimiothérapie. Les substances toxiques affectent les formations tumorales, endommagent les cellules cancéreuses et empêchent leur reproduction. Les petites néoplasies sont traitées avec des injections ou des pommades (pommade à la prospidine, émulsion de fluorouracile), la durée du traitement est de 3-4 semaines. Pour les pathologies majeures ou les rechutes, les médicaments sont administrés par voie intraveineuse (cisplatine, méthotrexate). La durée du traitement dépend du stade de la maladie.

Élimination des néoplasmes cutanés

Dans les premiers stades, en l'absence de métastases, les tumeurs se prêtent bien à l'ablation chirurgicale. Méthodes appliquées:

  1. Excision chirurgicale. La zone touchée est excisée avec une petite quantité de tissu sain. La technique d'exécution des opérations est bien développée, elle donne des résultats stables et prévisibles. L'excision donne une efficacité élevée avec une intervention rapide (90-95%).
  2. Cryodestruction. La tumeur est exposée à l'azote liquide, détruisant les cellules affectées. La procédure est indolore, effectuée rapidement, sur n'importe quelle partie de la peau, adaptée au traitement des petits enfants. Les inconvénients de la méthode comprennent un champ d'application limité - principalement pour l'élimination de petites maladies non compliquées, la probabilité de rechute est augmentée.
  3. La thérapie photodynamique. Une substance spéciale qui interagit avec la lumière (photosensibilisateur) est appliquée sur les zones touchées ou injectée par voie intraveineuse. La zone de la tumeur est irradiée, la composition introduite devient toxique sous l'influence de la lumière, détruisant les cellules. La méthode ne donne pas de résultats stables, est limitée par un faible pouvoir de pénétration du rayonnement, la proportion de rechutes peut atteindre 50%. Les patients doivent souvent éviter l'exposition à la lumière pendant une longue période après le traitement.
  4. Vaporisation laser. Les cellules tumorales sont vaporisées par le faisceau laser. La méthode n'est efficace que pour les petites formations superficielles. Les résultats sont instables, taux de rechute élevé. Après la procédure, des taches blanches et des cicatrices peuvent apparaître sur la peau.

Vidéo

Une erreur a été détectée dans le texte?
Sélectionnez-le, appuyez sur Ctrl + Entrée et nous allons tout réparer!

Néoplasmes sur la peau: photos, types et méthodes de traitement

Différents types de néoplasmes sur la peau peuvent être à la fois sans danger pour les humains et peuvent nuire à la peau et même menacer la vie des gens. Ces derniers comprennent les conditions limites précancéreuses et les tumeurs malignes de la peau. Pourquoi des néoplasmes apparaissent-ils? Dans quels cas pouvez-vous vous débarrasser des excroissances d'une esthéticienne et quand vous devez consulter un médecin pour un traitement?

  • Définition des néoplasmes et de leurs types
  • Tumeurs bénignes
    • Hémangiome
    • L'athérome
    • Lipome (wen)
    • Lymphangiome
    • Nevi et taupes
    • Verrues et papillomes
    • Neurofibrome
    • Fibrome
  • Tumeurs malignes
    • Basalioma
    • Fibrosarcome
    • Mélanome
    • Liposarcome
    • Sarcomatose hémorragique, angiosarcome, sarcome de Kaposi
  • Traitement et prévention des néoplasmes

Définition des néoplasmes et de leurs types

En fait, tous les néoplasmes cutanés (également appelés «néoplasies» ou «tumeurs») sont le résultat d'une prolifération incontrôlée de cellules qui n'ont pas encore atteint leur maturité et qui ont perdu la capacité de remplir pleinement leurs fonctions. Compte tenu du tableau clinique, ils sont divisés en trois classes:

  • Affections cutanées précancéreuses ou borderline (xérodermie pigmentée, kératome sénile, dermatose de Bowen, corne cutanée). Néoplasmes, dont les cellules ont changé sous l'influence de raisons actuelles ou héréditaires, et ont le potentiel de se transformer en tumeurs malignes.
  • Malin (mélanome, basaliome, liposarcome, sarcome). Ils se développent agressivement et rapidement, pénétrant dans les organes et les tissus environnants, souvent avec la formation de métastases. Le pronostic de ces maladies est généralement défavorable, compte tenu de leur complexité de traitement et de la tendance à la rechute, parfois un processus métastatique actif est fatal si les organes vitaux sont infectés.
  • Bénin (hémangiome, neurofibrome, athérome, lipome, lymphangiome, grain de beauté, papillome, fibrome, naevus). Ils sont sans danger pour la vie humaine, mais lorsqu'ils sont grands ou mal placés, ils provoquent un dysfonctionnement d'autres systèmes corporels. Sous des facteurs externes, ils se transforment parfois en tumeurs malignes.

De plus, chaque classe de néoplasmes sur la peau peut se manifester de différentes manières, à savoir:

  • Augmentation des glandes sébacées;
  • Petits kystes nacrés (milia) difficiles au toucher;
  • Nevi ou taupes;
  • Acné;
  • Des bosses rouges sur le visage et les bras;
  • Kératose séborrhéique;
  • Des bosses sur le nez.

Tumeurs bénignes

Les tissus de ces formations conservent partiellement leurs fonctions d'origine, se distinguent par un taux de croissance lent. Dans certains cas, ils appuient sur les tissus voisins, mais ne les pénètrent pas. En termes de structure, ces excroissances sont similaires aux tissus à partir desquels elles se sont formées. Habituellement, ils répondent bien au traitement matériel, dans de rares cas, ils ont des rechutes. Le stade de progression est déterminé par le diagnostic échographique et la phototomographie.

Hémangiome

Néoplasme vasculaire. Cela se produit caverneux (dans la peau profonde), capillaire ordinaire (à la surface du corps), combiné (combine les deux types précédents) et mixte (affecte les vaisseaux sanguins, ainsi que les tissus environnants).

L'hémangiome capillaire atteint de grandes tailles, sa couleur peut aller du noir bleuâtre au rouge, se développe, en règle générale, sur les côtés. L'aspect caverneux est un néoplasme sous-cutané limité recouvert d'une couleur bleuâtre ou chair. En règle générale, ces tumeurs se forment chez les nouveau-nés, même dans les premiers jours de la vie, et sont situées dans le cou et la tête..

Si l'hémangiome est situé sur une zone complexe du corps (par exemple, dans le contour des yeux) ou occupe une zone importante, il est éliminé par la méthode de rayonnement. Méthodes de traitement également possibles - médicaments hormonaux, cryothérapie, sclérothérapie.

L'athérome

Un néoplasme sur la glande sébacée qui apparaît après avoir été bloqué. En règle générale, il se manifeste dans la région de l'aine, sur la peau du dos, du cou, de la tête, c'est-à-dire dans les zones de la peau avec une concentration accrue de glandes sébacées. Extérieurement, il ressemble à une formation dense aux contours précis, mobile et élastique à la palpation, ne crée pas d'inconfort.

Avec la suppuration, un gonflement et une rougeur des tissus se forment, ainsi qu'une augmentation de la température et de la douleur. La tumeur enflammée peut se percer d'elle-même, libérant un contenu purulent. Ce néoplasme a tendance à se transformer en une tumeur maligne - liposarcome. L'athérome est retiré uniquement à l'aide d'un traitement chirurgical. Le stade de progression du liposarcome est généralement détecté par le diagnostic de l'échographie, l'IRM, l'IRM et la photo-tomographie.

Lipome (wen)

Tumeur de la couche graisseuse située dans la couche sous-cutanée de la peau lâche. Peut pénétrer profondément à l'intérieur du périoste. Il survient généralement dans les zones du corps où la couche de graisse est la plus mince - le haut du dos, la ceinture scapulaire, les épaules et les cuisses extérieures. Indolore et mobile à la palpation, ressemble à une masse molle.

La graisse se développe assez lentement et, en général, est sans danger pour les humains, mais dans de rares cas, elle se transforme en une tumeur maligne - le liposarcome. Si le lipome grossit et commence à appuyer sur les tissus adjacents, un traitement chirurgical est nécessaire. Cela ne devrait pas être prévu, car plus la tumeur est grosse, plus la cicatrice sera visible après l'opération. Mais les petits lipomes sont facilement éliminés par des méthodes de ponction-aspiration, d'ondes radio ou de laser, après quoi il n'y a presque pas de cicatrices sur la peau.

Lymphangiome

Néoplasme bénin des tissus des vaisseaux lymphatiques, qui apparaît chez les bébés même au moment du développement intra-utérin. Beaucoup de ces tumeurs sont détectées avant l'âge de 3 ans. Représente une cavité à paroi mince de 1 à 5 mm de diamètre.

Il se développe très lentement, mais parfois il y a une augmentation brutale à une grande taille - dans ce cas, une intervention chirurgicale est nécessaire. Les lymphangiomes situés près du larynx, de la trachée ou d'autres organes vitaux sont également nécessairement enlevés..

Nevi et taupes

Excroissances cutanées bénignes, acquises ou congénitales. C'est un amas de cellules avec un excès de pigment mélanique. Avoir une texture, une couleur, une forme et une taille de surface différentes.

Certains ont le potentiel de se transformer en une tumeur maligne - le mélanome. Ces néoplasmes nécessitent une ablation, alors que seulement chirurgicalement.

Les naevus et les grains de beauté dangereux pour la mélanomone n'ont pas besoin de traitement, mais parmi ceux qui sont constamment blessés ou situés dans des zones ouvertes du corps et sont souvent exposés aux rayons du soleil, les médecins vous conseillent de vous débarrasser de toute complication pour éviter les complications. Ici, la méthode n'est plus si critique: en plus du scalpel, la taupe est enlevée avec des ondes radio, une cryodestruction ou un laser.

Verrues et papillomes

Un néoplasme sous la forme d'une papille ou d'un nodule, qui est de nature virale, est appelé verrues. Ils sont causés par différentes souches du virus du papillome humain (HPV), qui, en règle générale, se manifeste dans le contexte de troubles autonomes, de stress et d'une diminution de l'immunité. Extérieurement, ils sont assez diversifiés, ils ressemblent généralement à des excroissances de différentes tailles et formes.

Certains types de papillomes peuvent se transformer en formations oncologiques, mais, en règle générale, ils sont sans danger pour les humains. Le stade de progression des papillomes est déterminé par le diagnostic échographique et la photo-tomographie. Presque toutes les méthodes conviennent pour éliminer les excroissances: injections d'interféron, traitement avec des acides chimiques actifs, électrocoagulation, cryodestruction à l'azote liquide, ablation chirurgicale, exposition au laser ou ondes radio.

Neurofibrome

Une croissance formée à partir des cellules des gaines nerveuses. En règle générale, il se trouve dans le tissu sous-cutané. C'est un tubercule dense de 0,10–30 cm de diamètre, recouvert d'un épiderme très pigmenté ou dépigmenté. De nombreux neurofibromes sont causés par des causes génétiques ou héréditaires et ont une maladie distincte appelée neurofibromatose.

Cette croissance se transforme plutôt rarement en maligne, mais elle est également dangereuse en elle-même - elle peut provoquer des troubles fonctionnels dans le corps ou provoquer une douleur constante, elle nécessite donc un traitement..

Fibrome

Néoplasmes dans le tissu conjonctif, qui se trouvent généralement chez les femmes. Ils ont une petite taille (jusqu'à 2 cm), ont l'apparence d'un nodule profondément soudé faisant saillie au-dessus de la peau, de couleur bleu-noir au gris, la surface est lisse, dans de rares cas rugueuse. Il augmente lentement, mais il existe une possibilité de complications oncologiques: parfois le fibrome se transforme en tumeur maligne.

Tumeurs malignes

Les néoplasmes de ce type se développent rapidement, pénètrent dans les tissus environnants et créent souvent des métastases en raison du transfert de cellules anormales à travers les systèmes lymphatique et circulatoire. Dans de telles croissances, le contrôle du corps sur la division cellulaire est perdu et les cellules perdent directement la capacité d'exécuter des fonctions directes..

Les tumeurs malignes sont assez difficiles à traiter, elles se caractérisent par des rechutes fréquentes même après une intervention chirurgicale. Le stade de progression est déterminé par le diagnostic échographique et la phototomographie, parfois des tests supplémentaires sont prescrits.

Les principaux signes de transformation d'un état limite stable ou d'une tumeur cutanée bénigne en néoplasme malin sont:

  • croissance rapide et rapide de la taille;
  • pigmentation changeant de saturation ou de couleur;
  • manifestation, saignement;
  • la propagation du néoplasme aux tissus voisins.

Basalioma

Un type dangereux de carcinome épidermoïde, formé à partir de cellules basales atypiques du derme. Au stade initial, il ressemble à un faisceau blanc avec une surface sèche, après un certain temps, il augmente en largeur et s'ulcère, puis il se transforme en un nœud de champignon ou en un ulcère profond dépassant au-dessus de la peau. Il apparaît sur les zones du corps sensibles à l'action de substances cancérigènes, aux températures élevées, aux rayons ultraviolets. Amovible par des méthodes standard - radiothérapie, chirurgie, laser, cryo ou chimiothérapie.

Fibrosarcome

Il apparaît dans les tissus conjonctifs mous, le plus souvent dans les membres inférieurs. Lorsqu'il est placé superficiellement, il peut dépasser considérablement au-dessus de la peau. Avec une localisation plus profonde, il est visuellement invisible. Ils classent les fibrosarcome mal différenciés et différenciés, ce dernier est moins dangereux - il ne crée pas de métastases et se développe relativement lentement, mais les deux types ont un pourcentage élevé de rechutes après le retrait.

Mélanome

Le type de cancer le plus courant. En règle générale, il est le résultat de la malignité des naevus et des grains de beauté après une forte irradiation ultraviolette ou une blessure. Crée des métastases dans presque tous les organes, se reproduit souvent. Retiré par chirurgie, en combinaison avec la radiothérapie et la chimiothérapie.

Liposarcome

Tumeur du tissu adipeux. Apparaît généralement chez les hommes de plus de 55 ans. Il se forme généralement dans le contexte de néoplasmes bénins - athérome et lipomes. Le liposarcome crée rarement des métastases et se développe lentement. Supprimé par chimiothérapie, chirurgie associée à une radiothérapie.

Sarcomatose hémorragique, angiosarcome, sarcome de Kaposi

Nombreux néoplasmes malins dans le derme. Ils ont une structure de taches lilas, violettes ou violettes sans contours clairs, au fil du temps, des nœuds ronds denses jusqu'à 2 cyanosés apparaissent sur eux, qui ont tendance à s'ulcérer ou à s'unir.

En règle générale, ce type de sarcome infecte les personnes infectées par le VIH, passe sous une forme agressive, conduit rapidement à la mort.

Traitement et prévention des néoplasmes

Il n'y a pas de mesures spéciales pour prévenir l'apparition du cancer. Mais comme prophylaxie de la maladie en présence d'un grand nombre de grains de beauté, ils doivent être supprimés. Avec une disposition génétique, ces personnes doivent être moins souvent exposées au soleil, appliquer des lotions et des crèmes protectrices, exclure du régime les aliments qui peuvent causer l'oncologie et éviter le contact avec des substances agressives. Le stade de progression des néoplasmes, tout d'abord, est déterminé par le diagnostic de l'échographie et de la phototomographie, parfois par des examens supplémentaires.

En règle générale, l'intervention chirurgicale est utilisée comme traitement pour les néoplasmes, tandis que l'ablation des tissus infectés a lieu avec la capture de tissus sains. Avec l'élimination au laser, le pourcentage de récidive est beaucoup plus faible. Pour un néoplasme bénin, des méthodes d'ondes radio, de cryodestruction et d'électrocoagulation sont utilisées. Si la tumeur est inopérable, la chimiothérapie et la radiothérapie sont utilisées..

Si une tumeur sur la peau est maligne au départ, les médecins font généralement un pronostic défavorable, car elle crée des métastases profondes dans différents organes, malgré le fait que cela ne se manifeste que légèrement sur le corps. La probabilité de décès d'un patient est élevée. Une tumeur précancéreuse ou une formation bénigne avec une intervention rapide est complètement traitée, à l'exclusion de l'apparition de rechutes.

Si vous avez un néoplasme sur votre peau, assurez-vous de consulter un dermatologue. Ensuite, après avoir reçu un diagnostic précis, vous pouvez discuter avec votre médecin de la manière de gérer l'éducation. Protégez-vous et votre peau des intempéries, et surtout protégez-vous des rayons ultraviolets négatifs!

Néoplasmes cutanés: photos et descriptions sur la tête, les bras, le visage et le corps. Comment traiter les néoplasmes bénins et malins

Cliniquement, le terme «néoplasme» implique une prolifération locale de tout tissu du corps. Sur la peau, ils sont représentés par des tumeurs primaires et secondaires, des naevus et des hémodermies..

Dans la pratique dermatologique, les tumeurs sont divisées en tumeurs bénignes et malignes. Une photo détaillée et une description détaillée de chacun d'entre eux seront données ci-dessous..

Pourquoi surgissent-ils

L'étude des néoplasmes cutanés est toujours en cours. Les raisons exactes de leur apparition n'ont pas été établies, mais les scientifiques ont avancé plusieurs théories à ce sujet..

Les facteurs de provocation peuvent être:

  • hérédité accablée (présence de néoplasmes chez les parents);
  • les caractéristiques individuelles d'une personne (peau et cheveux clairs, vieillesse);
  • exposition aux ultraviolets, aux rayonnements et aux rayons X;
  • infection virale;
  • traumatisme prolongé de la peau;
  • exposition chronique de la peau à des cancérogènes chimiques (nitrosamines, benzopyrène, amines aromatiques, etc.);
  • les piqûres d'insectes;
  • processus métastatiques en présence d'un processus oncologique dans le corps;
  • violation du trophisme de la peau, d'où les ulcères cutanés chroniques;
  • un système immunitaire affaibli (en raison d'un traitement immunosuppresseur, d'une infection par le VIH, etc.).

Types de néoplasmes cutanés

Les néoplasmes sur la peau en fonction de leur origine peuvent être divisés en primaires (ceux qui sont formés à partir du tissu cutané lui-même) et secondaires (ceux qui métastasent dans le derme et l'épiderme à partir de foyers d'une autre localisation). Ce dernier comprend également l'hémodermie. Ils surviennent en raison de la prolifération pathologique de cellules malignes du système hématopoïétique..

Il existe une division des néoplasmes en bénins, précancéreux (précancéreux) et malins (cancer lui-même). Cette classification vous permet de déterminer la méthode de traitement et le pronostic de vie du patient..

Nevi doit être distingué des tumeurs cutanées. Ce sont des néoplasmes bénins qui appartiennent à des malformations cutanées..

Néoplasmes malins

Les néoplasmes cutanés de nature maligne dans la Fédération de Russie dans la structure de la morbidité oncologique s'élèvent aujourd'hui à 9,8% et 13,7% chez les hommes et les femmes, respectivement. Les personnes vivant dans des zones à forte photoinsolation et ayant la peau claire sont particulièrement sensibles à la maladie. Le nombre de nouveaux cas de cancer de la peau a augmenté d'un tiers au cours des dix dernières années.

Types de néoplasmes malins sur la peau, leur structure.

Les tumeurs cutanées malignes comprennent:

  • carcinome basocellulaire;
  • Le sarcome de Kaposi;
  • liposarcome;
  • carcinome squameux;
  • mélanome, etc..

Basalioma

L'une des tumeurs épithéliales de la peau les plus courantes. Il est formé de cellules atypiques de la couche basale de l'épiderme, d'où il tire son nom. La tumeur est caractérisée par une progression à long terme, une croissance périphérique, au cours de laquelle les tissus environnants sont détruits. Le basaliome n'est pas sujet aux métastases.

Cette pathologie se développe principalement chez les personnes âgées et âgées, localisée principalement sur le visage, le cou et la tête (son cuir chevelu). Parfois, le carcinome basocellulaire est appelé précancer. sous l'influence de certains facteurs, il renaît en un cancer métatypique.

La première manifestation d'une tumeur émergente est un nodule hémisphérique dense qui ne s'élève pas au-dessus de la peau. Sa couleur coïncide généralement avec la couleur de la peau ou diffère légèrement (légère teinte rose).

Au stade initial, le patient ne se plaint pas. Au cours de plusieurs années, la papule se développe, atteignant 1 ou 2 cm de diamètre. Son centre s'effondre progressivement, saigne et se croûte..

Sous ce dernier, on trouve une érosion ou un ulcère avec une crête étroite le long des bords, qui, avec le temps, cicatrise et se développe le long de la périphérie..

Basalioma atteint une taille de 10 centimètres ou plus. La papule une fois rose se transforme soit en une plaque plate avec mise à l'échelle, soit en un nœud qui s'élève sensiblement au-dessus de la surface de la peau, soit en un ulcère profond qui détruit le tissu sous-jacent (jusqu'aux os).

Liposarcome

Il s'agit d'un néoplasme sur la peau des cellules graisseuses d'origine mésenchymateuse. Sur les photos ci-dessous, vous pouvez voir quelle taille atteignent ces tumeurs. Les descriptions dans les livres de référence cliniques parlent du liposarcome comme d'une masse qui tend à apparaître sur les fesses, les cuisses et les tissus rétropéritonéaux. Il est plus fréquent chez les hommes de plus de 40 ans.

Au départ, un gonflement apparaît, puis un nœud. Il n'y a pas encore de sensations subjectives. À la palpation, le nodule est dense, élastique, mobile.

Par la suite, la tumeur se développe, devient rouge et des processus inflammatoires commencent. Les gros liposarcomes peuvent pincer les nerfs et les vaisseaux sanguins et même s'y développer, provoquant des troubles trophiques tissulaires et des douleurs.

le sarcome de Kaposi

Il s'agit d'une maladie multifocale systémique d'origine vasculaire avec une lésion prédominante de la peau, du système lymphatique et des organes internes. Il se réfère aux tumeurs de nature endothéliale et se développe principalement chez les individus présentant une immunosuppression sévère..

Par morphologie, les foyers cutanés de sarcome sont assez divers. Ils se présentent sous forme de taches, nodules, plaques infiltrantes, etc..

Il existe plusieurs types de sarcome:

  • Classique (européen).
  • Endémique (africain).
  • Épidémie (avec VIH).
  • Immunosuppresseur (immunodéficience causée par des médicaments et des manipulations thérapeutiques).

Le premier type est observé chez les personnes âgées et âgées, a une évolution favorable. Les éléments se développent pendant une longue période, des dizaines d'années dans le sens proximal et ne donnent pas au patient des sensations désagréables. Les formations sont le plus souvent localisées sur les membres inférieurs, sont des taches rouges cyanosées jusqu'à 5 cm de diamètre avec des bords lisses, ressemblent à des hématomes.

En cours de croissance, ils se transforment en nodules, fusionnent. Les gros nœuds s'assombrissent et s'ulcèrent finalement. L'œdème se produit le long des bords des éléments, causé par la stagnation de la lymphe dans le lit lymphatique.

Le type africain est difficile, touchant les jeunes. Une évolution fulminante de la maladie est souvent observée. Le sarcome de Kaposi africain se manifeste dans plusieurs types de formations - des ganglions à la lymphadénopathie.

Le type d'éléments le plus malin de ce type de sarcome est considéré comme "en fleurs" (croissance sous forme de végétation - en apparence, il ressemble à un chou-fleur). Elle se caractérise par des lésions profondes du derme, du tissu sous-cutané et des tissus sous-jacents jusqu'à l'os.

Avec l'infection par le VIH, une tumeur peut être localisée littéralement n'importe où dans le corps, affectant même les organes internes. Les sites les plus courants sont la bouche, l'estomac et le duodénum. Le courant est lourd. Le type immunosuppresseur est similaire dans sa manifestation à celui associé au VIH.

Carcinome squameux

Tumeur maligne de l'épithélium. Il est formé de kératinocytes atypiques qui prolifèrent de manière aléatoire. Le processus commence dans l'épiderme, se déplaçant progressivement vers des couches plus profondes. La tumeur est caractérisée par une tendance au processus métastatique.

Le carcinome épidermoïde se produit 10 fois moins souvent que le carcinome basocellulaire. Ils sont plus souvent affectés par les hommes à la peau blanche, dont le lieu de résidence est un climat chaud et ensoleillé.

La localisation de l'épithéliome spinocellulaire est différente. L'endroit le plus favori pour la formation du carcinome épidermoïde est la frontière de la transition de la membrane muqueuse dans la peau. Ces zones comprennent les lèvres et les organes génitaux..

Au stade initial du développement du cancer, un infiltrat avec une surface hyperkératosique (rugueuse) se produit. La couleur de la formation est généralement grise ou jaune-brun.

Les plaintes au début, comme pour le basaliome, sont absentes. En cours de croissance, la tumeur peut atteindre des tailles allant jusqu'à 1 cm À ce moment, un nœud dense se fait déjà sentir et continue de croître. Après tout, le carcinome approche de la taille d'une noix.

La tumeur se développe dans deux directions - au-dessus ou en profondeur dans les tissus. Ce dernier s'accompagne généralement de la formation d'un ulcère, qui affecte non seulement le derme et l'épiderme, mais atteint également les tissus osseux et musculaire..

Un ulcère du carcinome épidermoïde ne guérit pas. Le patient souffre d'une douleur atroce à l'endroit de sa formation. À l'avenir, une violation du bien-être général et des complications infectieuses associées aux processus immunosuppresseurs accompagnant toute oncopathologie s'ajoutent aux plaintes.

Mélanome

Il s'agit d'une tumeur d'origine neuroectodermique. Il se compose de mélanocytes malins. Le rayonnement UV est considéré comme le principal facteur provoquant.

Le mélanome se développe à la fois à partir d'un naevus préexistant (tache de naissance) et d'une peau claire.

Les signes de malignité comprennent:

  • asymétrie;
  • bords flous;
  • couleur inégale;
  • diamètre supérieur à 6 mm;
  • l'évolution de la tache d'âge (tout changement de la taupe - croissance soudaine, décoloration, etc.) - le signe le plus typique!

Néoplasmes bénins

Les néoplasmes sur la peau qui appartiennent à la catégorie des bénins, comme on peut le voir sur la photo et par leur description, ne sont pas sujets à une croissance rapide, des métastases et des rechutes après le retrait.

Différences entre les grains de beauté bénins et malins.

Ces tumeurs comprennent:

  • athérome;
  • hémangiome;
  • lymphangiome;
  • verrues;
  • grains de beauté (naevus);
  • fibromes, etc..
La structure d'un lipome (une tumeur bénigne, communément appelée wen)
VueLa description
L'athéromeLa défaite de la glande sébacée sous forme de croissance kystique. Le lieu de localisation est le visage. Une formation en relief, indiscernable de la couleur de la peau normale, y est étroitement soudée à un moment donné. Les contours sont nets. La palpation de l'athérome est indolore.
HémangiomeLe néoplasme de la genèse vasculaire fait référence aux tumeurs infantiles. Il peut s'agir d'une maladie indépendante ou d'une manifestation d'une autre pathologie. L'évolution dépend de l'âge du patient, de l'emplacement, de la taille et de la profondeur à laquelle l'hémangiome s'est développé. Placement fréquent - tête, visage, cou, mais d'autres localisations sont également possibles. La première manifestation est un nodule rouge (papule) atteignant 5 mm de diamètre. Des plaintes - saignements au contact accidentel, parfois - dysfonctionnement de l'organe où se trouve la tumeur.
LymphangiomeIl existe deux options de développement possibles: une anomalie congénitale ou les conséquences d'une altération du flux lymphatique. La tumeur peut être localisée n'importe où, mais le plus souvent c'est la cavité buccale, le cou, les membres supérieurs. Les lymphangiomes capillaires sont de multiples vésicules contenant un liquide transparent jaunâtre. Les mêmes tumeurs qui sont apparues à la suite d'une circulation lymphatique altérée ressemblent à des plaques ou à des taches dont le diamètre augmente lentement.
LipomeTumeur du tissu adipeux. Le plus souvent, ils ont une forme nodale. Le cours est asymptomatique. Il s'agit d'un néoplasme rose pâle indolore sur le pédicule. Consistance pâteuse. Frontières floues.
Verrues séborrhéiquesAussi appelé "sénile". Ils surviennent à la suite d'une altération de la différenciation des cellules dans la couche basale de l'épiderme. Apparence - nodules ou plaques qui s'élèvent au-dessus de la peau. La surface est cahoteuse. La forme est généralement ronde ou ovale. La couleur de la verrue va du jaune-brun au noir.
Taches de naissanceOu nevi. Ils sont un défaut de développement et se composent de mélanocytes inchangés. La couleur de l'éruption cutanée est caractéristique - du brun clair au noir, qui est associée à une quantité différente de mélanine (pigment sombre) dans les cellules. Le plus souvent, les grains de beauté ont une surface lisse, parfois ils s'élèvent au-dessus de la peau.
FibromeLe fibrome est une tumeur qui se forme à partir du tissu conjonctif. Épais au toucher. Atteint de grandes tailles. Malignité possible (transition vers la formation maligne) de la tumeur.

Les néoplasmes sur la peau (photo et description sont présentées ci-dessus) sont de nature bénigne, malgré leur nature relativement sûre, parfois ils peuvent encore se transformer en précancéreux et même en cancer.

Conditions précancéreuses

La précancrose est une condition pathologique de tout tissu du corps, qui, avec des degrés de probabilité variables, peut contribuer à l'apparition d'un processus malin.

Les maladies suivantes sont considérées comme précancéreuses de la peau:

  • La maladie de Bowen;
  • Maladie de Paget, etc..

La maladie de Bowen est un cancer intraépidermique qui a tendance à devenir squameux. Il s'agit d'une maladie inflammatoire de nature chronique, associée à une prolifération excessive de kératinocytes atypiques. Se produit chez les personnes âgées.

La tumeur a une croissance invasive, se développe non seulement dans l'épiderme, mais également dans les tissus plus profonds. Il peut être situé sur n'importe quelle zone de la peau et des muqueuses, mais plus souvent sur le tronc.

Les éléments ressemblent à des taches de teinte rose avec des bords arrondis indistincts. Sous eux, il y a un infiltrat, à cause duquel les formations s'élèvent légèrement. Ils sont rugueux au toucher, recouverts d'écailles. Lors de la mue de ce dernier, une surface érosive et saignante s'ouvre.

La maladie de Paget est un adénocarcinome métastatique. La source de croissance, comme dans la maladie de Buen, se situe au niveau intraépidermique. L'emplacement typique est les glandes mammaires, plus précisément la zone du mamelon et son aréole.

La croissance de la tumeur s'infiltre (elle se développe vers les tissus sous-jacents). Se manifeste cliniquement par une plaque de démangeaisons unilatérale aux contours clairs chez les femmes de plus de 40 ans. La surface est couverte d'écailles et de croûtes. L'élément augmente de taille, commence à métastaser. Résultats du cancer du sein.

Diagnostique

Les néoplasmes cutanés, dont les photos et les descriptions ont été présentées ci-dessus, sont diagnostiqués selon des principes généraux. Celles-ci incluent la collecte obligatoire de l'anamnèse (plaintes du patient, manifestations cliniques de la maladie), l'examen du patient, un examen visuel approfondi des formations et l'analyse des données des méthodes d'examen clinique et instrumentale (IRM, radiographie).

L'élément principal du diagnostic final est la méthode histologique. Il s'agit d'un examen microscopique d'une zone de tissu pathologiquement altéré afin d'identifier les cellules atypiques.

Traitement des néoplasmes cutanés

Les procédés de traitement des néoplasmes cutanés comprennent les traitements médicaux, radiologiques et chirurgicaux. Ce dernier est radical (c'est-à-dire permet de se débarrasser de la maladie le plus complètement possible).

Les néoplasmes cutanés sont traités médicalement avec une antibiothérapie (des photos et des descriptions détaillées des médicaments peuvent être trouvées dans des livres de référence cliniques), des AINS, des analgésiques opioïdes et des médicaments hémostatiques. Cette méthode est utilisée comme traitement symptomatique, elle permet de soulager l'état du patient, d'améliorer quelque peu la qualité de vie..

La méthode chirurgicale est basée sur l'élimination du néoplasme. Le but du traitement est de se débarrasser enfin de la maladie, de prévenir les rechutes.

La radiothérapie est plus souvent pratiquée pour les processus malins, en particulier dans les cas où la résolution chirurgicale est impossible. Aussi, l'objectif est d'empêcher la reprise de la croissance tumorale et ses métastases..

Élimination des lésions cutanées

Les moyens d'éliminer les lésions cutanées sont:

  • Cryodestruction (à l'aide d'azote liquide, la tumeur est gelée, plus tard elle meurt et disparaît). La méthode n'est pas appliquée sur la tête, avec de grandes formations et avec leur localisation intradermique.
  • Thérapie au laser. Avec l'aide de l'énergie laser, les tissus pathologiquement envahis sont «brûlés».
  • Excision chirurgicale. La portée de l'opération peut être différente - élimination d'une tumeur dans des tissus sains (fibrome, naevus), associée à une capsule (athérome, lipome), etc. jusqu'à l'excision de la peau environnante, du tissu sous-cutané, des ganglions lymphatiques voisins (carcinome épidermoïde et autres formations malignes).

Afin de ne pas manquer le moment où de nouvelles excroissances sur la peau commencent à menacer la vie, vous devez comprendre ce à quoi vous devez faire face. Après avoir étudié la photo et la description des pathologies courantes, on peut supposer la source de la maladie et contacter un spécialiste en temps opportun.

Une vue des lésions cutanées

Comment distinguer une taupe dangereuse d'une taupe sûre:

Caractéristiques des néoplasmes cutanés bénins:

Articles Sur La Leucémie