L'oncologie pédiatrique est distincte de l'oncologie adulte ordinaire, de sorte que la classification des tumeurs est également différente. Selon le type de tumeur et l'âge du patient, il existe trois grands groupes de tumeurs infantiles.

1. Tumeurs embryonnaires

Les tumeurs embryonnaires sont des tumeurs qui surviennent à la suite de la dégénérescence de cellules germinales qui sont histologiquement similaires aux tissus de l'embryon ou du fœtus, ce qui conduit à leur reproduction active et à l'apparition d'une tumeur. Les tumeurs embryonnaires comprennent: les tumeurs du neuroectoderme, l'hépatoblastome, les tumeurs des cellules germinales, le médulloblastome, le neuroblastome, le néphroblastome, le rhabdomyosarcome, le rétinoblastome.

2. Tumeurs juvéniles

Les tumeurs juvéniles sont des tumeurs qui surviennent pendant l'enfance et l'adolescence en raison de la malignité des tissus matures. Ces tumeurs comprennent: l'astrocytome, la lymphogranulomatose, les lymphomes non hodgkiniens, l'ostéosarcome, le carcinome à cellules synoviales, le xanthogranulome juvénile. Les tumeurs juvéniles sont assez rares, mais récemment, il y a eu une tendance à une augmentation du nombre d'enfants souffrant de ce type de tumeur.

3. Tumeurs de type adulte

Les tumeurs de type adulte sont des tumeurs plus fréquentes chez les adultes, mais qui sont également détectées chez les enfants ou diffèrent par une microstructure non spécifique pour un jeune âge. Ils sont divisés en plusieurs groupes: tumeurs des tissus mous, tumeurs osseuses, tumeurs du système nerveux central et hémoblastose.

Les cancers les plus courants chez les enfants

Ici, l'oncologie pédiatrique est également différente de l'oncologie adulte. Si les adultes sont dominés par des néoplasmes du tissu épithélial - carcinomes (cancer), alors chez les enfants, les tumeurs les plus courantes du tissu conjonctif - sarcomes et tératomes.

En oncologie pédiatrique, les tumeurs sont également classées comme malignes et bénignes. Mais, contrairement à l'oncologie chez l'adulte, la distinction entre les vraies tumeurs et les processus de type tumoral, ainsi que les malformations, est difficile en raison de la présence de nombreuses formes transitionnelles de tumeurs infantiles.

Le type de pathologie oncologique le plus courant chez les enfants est le cancer hématopoïétique. Ceux-ci comprennent: la leucémie lymphocytaire (80-90%), la leucémie myéloïde aiguë (10-20%), la lymphogranulomatose (1-5%).

Moins fréquemment, les enfants ont des neuroblastomes et des tumeurs de Wilms, des tumeurs osseuses, des sarcomes des tissus mous, des mélanomes. Les sarcomes de la tête et du cou chez les enfants sont 50% moins fréquents que les tumeurs de l'espace rétropéritonéal.

Examinons maintenant de plus près les maladies les plus courantes en oncologie pédiatrique..

Leucémie chez les enfants

La leucémie est appelée cancer de la moelle osseuse chez l'homme. La leucémie est l'un des cancers les plus courants chez les enfants. La leucémie représente environ 30% de toutes les oncopathologies pédiatriques. Les types les plus courants de leucémie sont la leucémie granulocytaire aiguë et la leucémie lymphocytaire aiguë..

Souvent, ces maladies commencent par de la fatigue, une faiblesse générale, des douleurs osseuses et articulaires, une perte de poids et une augmentation déraisonnable de la température corporelle..

Tumeurs cérébrales chez les enfants

Les tumeurs cérébrales sont les deuxièmes plus fréquentes chez les enfants. Ils représentent environ 27% du nombre total de cancers infantiles.

À ce jour, un grand nombre de tumeurs cérébrales sont connues. La majorité des tumeurs cérébrales chez les enfants sont localisées dans le cervelet et le tronc cérébral, tandis que chez les adultes, la partie supérieure du cerveau est le plus souvent touchée. Les tumeurs cérébrales chez les enfants s'accompagnent de symptômes tels que la fatigue, des maux de tête fréquents, des nausées déraisonnables, une forte détérioration de la vision, des troubles de la marche et de la motricité fine des mains.

Neuroblastome chez les enfants

La troisième maladie la plus courante en oncologie pédiatrique est le neuroblastome. Ce type de tumeur représente 7% de tous les cas de maladies malignes infantiles. Le neuroblastome provient de cellules nerveuses embryonnaires renaissantes. Le plus souvent, les nouveau-nés ou les nourrissons sont malades, moins souvent les enfants de plus de 9 à 10 ans. Le neuroblastome se développe le plus souvent dans la cavité abdominale et ressemble cliniquement à une petite formation qui déforme la peau de l'abdomen.

Lymphome chez les enfants

En oncologie pédiatrique, le lymphome représente 8% de l'incidence totale du cancer chez les enfants. Le lymphome fait référence aux tumeurs provenant de cellules dégénérées du système immunitaire - les lymphocytes. Les ganglions lymphatiques, les amygdales, le thymus et la moelle osseuse sont les plus fréquemment touchés..

Il existe plusieurs types de lymphomes, dont les plus courants sont le lymphome hodgkinien et le lymphome non hodgkinien. Dans ce cas, il existe également des différences par rapport à l'oncologie adulte. Si les adultes sont plus susceptibles d'avoir un lymphome de Hodgkin, alors les enfants, au contraire, ont un lymphome non hodgkinien..

Le lymphome s'accompagne de symptômes tels qu'une perte de poids sans cause et de la fièvre, de la transpiration et une hypertrophie des ganglions lymphatiques cervicaux, supraclaviculaires, axillaires ou inguinaux.

Tumeur de Wilms chez les enfants

Parmi les cancers infantiles, la tumeur de Wilms survient dans 5% de tous les cancers. La tumeur de Wilms affecte souvent un ou les deux reins. La plupart des enfants de moins de 5 ans souffrent de la tumeur de Wilms. La maladie s'accompagne de fièvre, de douleur, de perte de poids.

Rhabdomyosarcome et rétinoblastome chez les enfants

Ils sont assez rares - ils ne sont détectés que dans 3% de tous les cancers chez les enfants. Le rhabdomyosarcome affecte les tissus musculaires dans diverses parties du corps. Le plus souvent, il s'agit de la cavité abdominale et des membres supérieurs..

Le rétinoblastome est un cancer de la choroïde. Il est possible de détecter un rétinoblastome chez un enfant en raison du symptôme suivant: normalement sur la photo, lors de l'utilisation d'un flash, la paroi arrière de l'œil devient rouge et avec le rétinoblastome, l'éblouissement sera blanc ou rose pâle. Ces types de sarcomes sont plus fréquents chez les enfants de moins de 4 ans..

Ostéosarcome et sarcome d'Ewing chez les enfants

Moins souvent que les autres tumeurs, les enfants développent un cancer des os. Il comprend l'ostéosarcome (3%) et le sarcome d'Ewing (2%). L'ostéosarcome est plus fréquent chez les adolescents et affecte généralement les os longs des membres. L'ostéosarcome s'accompagne de douleurs osseuses, aggravées par l'activité physique.

Le sarcome d'Ewing est un peu moins fréquent que l'ostéosarcome. Le plus souvent, il affecte la colonne vertébrale, les os pelviens, les côtes et les os des membres inférieurs. Ces types de tumeurs sont très malignes mais répondent bien au traitement.

Les premiers signes de cancer chez les enfants

La maladie oncologique des enfants attire l'attention des médecins et effraie grandement les parents. Cependant, les néoplasmes infantiles sont plus faciles à traiter que les cancers adultes..

La division en tumeurs bénignes et malignes est acceptée. Ces deux types de maladies diffèrent dans leur évolution et affectent également le corps de différentes manières. Les néoplasmes bénins sont surveillés et traités systématiquement, fournissant au patient un traitement chirurgical. Les changements malins au niveau des cellules nuisent considérablement à la santé: la défense immunitaire diminue, la propagation des cellules de mutation affecte les organes, les métastases aggravent la situation.

La période de reproduction précoce des cellules malades est facile à manquer, mais c'est lui qui est la clé d'un rétablissement rapide. Cependant, il est très difficile d'identifier la maladie au début du stade - elle se déroule sans signes visibles et se manifeste, atteignant une taille significative.

Les adultes tombent malades avec divers types de cancer, les enfants sont principalement sujets au sarcome de bas grade.

Il n'y a pas de seuil d'âge pour l'oncologie pédiatrique - la maladie peut se développer pendant la période prénatale, ainsi que pendant toute période de croissance. Ainsi, au cours de la première année de vie, des manifestations de neuroblastome, de néphroblastome, de rétinoblastome et de certains types de médulloblastomes sont possibles. Chez les adolescents, dans la plupart des cas, un sarcome des os et des tissus mous survient, un lymphome de Hodgkin est possible. L'âge moyen du patient dans la période de 6 à 10 ans est exposé à l'ostéosarcome, au néphroblastome.

Types d'oncologie pédiatrique

L'initiation du processus de division chaotique des cellules déformées dans la structure est possible dans n'importe quel tissu. Par conséquent, le cancer est une maladie exclusivement de la couche épithéliale de la peau. Les médecins ont déterminé les types de formations en fonction de leur emplacement:

  • Néoplasmes bénins du système nerveux central (astrocytome, ganglioneurome, gliome);
  • Mélanome - excroissances de cellules pigmentées;
  • Leucémie et lymphome - perturbation de la moelle osseuse et du tissu lymphoïde périphérique, respectivement;
  • Lipome et athérome - modifications bénignes du tissu adipeux et conjonctif de la graisse sous-cutanée;
  • Hémangiome - lésions des vaisseaux sanguins par les cellules cancéreuses avec possibilité d'hémorragie interne;
  • Carcinome - néoplasmes sur l'épithélium des organes internes (intestins, reins, pancréas, etc.);
  • Sarcome - la source est le rudiment mésenchymateux, dont la violation entraîne des dommages aux muscles et aux os;
  • Tératome - un dysfonctionnement du tissu embryonnaire.

Les tumeurs malignes chez les jeunes patients sont divisées en néoplasmes embryonnaires, juvéniles et adultes..

Les tumeurs embryonnaires sont déposées avant la naissance du bébé. Ces formations comprennent: le blastome, les types de cellules germinales, ainsi que les rhabdomyosarcomes.

L'espèce juvénile provient de cellules saines, où les cellules cancéreuses se forment après mutation. La raison est la génétique des parents. Le groupe comprend: carcinome, maladie de Hodgkin, lymphomes, sarcomes.

Type d'adulte - rare et comprend les carcinomes, les schwannomes et le cancer de la peau.

Un classificateur du cancer aide le médecin à dresser un tableau précis de la maladie, suivi du traitement prescrit. Certaines des pathologies se forment sous l'influence de l'environnement externe, y compris les infections, et certaines - surviennent avec la vie d'une personne et sont des pathologies congénitales.

Les cancers sont identifiés de diverses manières médicales. Certains sont visibles à l'œil nu, d'autres sont cachés et nécessitent une évaluation approfondie de l'état de tout l'organisme à l'aide de tests et d'examens..

Les causes du cancer chez les enfants

La recherche médicale dans le domaine de l'apparition de tumeurs cancéreuses chez un enfant a pris plus d'une douzaine d'années. L'activité scientifique indique les raisons suivantes du développement du cancer chez les enfants:

  • base oncogène de bactéries virales (herpès, papillome);
  • les changements au niveau du gène, avec la génération ultérieure de cellules cancéreuses;
  • composés chimiques cancérigènes.

En plus de ces études, les médecins suggèrent les causes présumées des lésions:

  • raison cancérigène: mauvaises habitudes des parents pendant la conception ou la grossesse, ainsi que la pénétration de produits chimiques dans le corps d'un enfant immature;
  • influences environnementales ou infections antérieures de TORCH: toxoplasmose, anomalies du cytomégalovirus, herpès, rubéole;
  • rayonnement ionique, ainsi qu'une exposition excessive aux rayons ultraviolets;
  • virus oncogènes - modifient la composition de la cellule avec une reproduction chaotique ultérieure;
  • hérédité - transmission par des canaux génétiques de cellules déviées de la structure saine;
  • maladies chroniques des organes, des glandes ou des tissus mous.

Symptômes du cancer

Les symptômes sont divisés en général, lorsque l'état de santé complet du corps est déterminé, et spécifique, indiquant un type spécifique de lésion..

Les premiers signes de problèmes de santé chez les enfants:

  • augmentation de la température corporelle, faiblesse, malaise, douleur musculaire;
  • insuffisance pondérale chez les bébés jusqu'à un an;
  • anémie et autres troubles du système circulatoire;
  • nausées, vomissements, maux de tête;
  • des ganglions lymphatiques enflés.

Des symptômes spécifiques indiquent l'emplacement de l'organe affecté par la tumeur.

Leucémie

Classé troisième dans la prévalence des cancers chez les bébés.

Chez les enfants, les signes de cancer seront les suivants:

  • activité réduite;
  • faiblesse des masses musculaires;
  • blanchiment de la peau;
  • diminution de l'appétit, perte de poids;
  • augmentation de la température;
  • saignement;
  • douleur osseuse;
  • hypertrophie du foie, de la rate, hypertrophie visuelle de l'abdomen;
  • vomissements, essoufflement;
  • ganglions lymphatiques dans les aisselles, dans la région cervicale, dans l'aine;
  • anomalies oculaires, perte de coordination des mouvements;
  • ecchymoses et rougeurs sur la peau.

Troubles du cerveau et de la moelle épinière

Catégorie d'âge des enfants atteints de maladie cérébrale, de 5 à 10 ans.

Il se manifeste par les signes suivants:

  • maux de tête le matin, aggravés par la toux ou la rotation de la tête;
  • vomissements à jeun;
  • troubles de la coordination des mouvements;
  • troubles de l'appareil visuel, hallucinations;
  • apathie, convulsions, troubles mentaux.

Le passage de la maladie à un stade avancé entraîne un retard dans le développement de l'enfant.

Signes de cancer de la moelle épinière:

  • Mal au dos;
  • Gravité lors de la flexion ou de l'extension du corps;
  • Démarche stupéfiante;
  • La scoliose;
  • Perte de perception sensorielle sur le site de la tumeur;
  • Incontinence fécale et urinaire.

Cancer de Wilms

Un type de cancer du rein chez les bébés de moins de 3 ans. La maladie ne peut être détectée qu'avec un examen de routine par un médecin. Les premiers stades n'apparaissent pas. Les signes sont les suivants:

  • asymétrie de l'abdomen dans les derniers stades, douleur;
  • perte d'appétit, perte de poids;
  • augmentation de la température;
  • la diarrhée.

Neuroblastome

Localisation: abdomen, sternum, cou, bassin, lésions osseuses. On le trouve chez les patients de moins de 5 ans. Près de la moitié de tous les porteurs de cellules cancéreuses ont été diagnostiqués avec la maladie avant l'âge de deux ans. En outre, des cas de détection d'anomalies dans la composition cellulaire à l'échographie dans la période embryonnaire ont été enregistrés. Toute zone le long de la colonne vertébrale est la principale source de la maladie..

Maladie d'une évolution agressive avec une propagation rapide des métastases. Cependant, il existe des cas dans la pratique médicale où une tumeur maligne est passée à un stade bénin. Il existe également une période intermédiaire pendant laquelle des cellules de composition différente sont mélangées entre elles..

Symptômes des lésions du péritoine:

  • inconfort, ballonnements, douleur dans la région péritonéale;
  • palpation indolore avec détection d'une lésion;
  • gonflement des membres inférieurs;
  • dysfonctionnement des intestins et de la vessie.

Les lésions cervicales atteignent finalement la zone du globe oculaire, et il y a une protrusion progressive de celui-ci au-delà des limites naturellement saines.

La défaite du squelette chez les enfants est accentuée par la boiterie, les douleurs osseuses, le désir de moins bouger. Lorsque les cellules cancéreuses atteignent le canal rachidien, le patient devient paralysé.

Les violations du sternum se manifesteront:

  • douleur dans la région de la poitrine;
  • toux continue;
  • douleur lors de la déglutition et respiration sifflante dans les poumons;
  • nœuds sous-cutanés;
  • une augmentation de la température corporelle;
  • constipation ou diarrhée;
  • perte de poids, cernes sous les yeux;
  • ataxie, paraplégie;
  • rougeur de la peau;
  • cardiopalmus;
  • Syndrome de Horner.

Les caractéristiques de la maladie seront la manifestation d'un organe souffrant de la pression de la tumeur, ainsi que la libération d'hormones par les cellules mutantes. La compression du système circulatoire dans la région pelvienne entraîne un œdème des membres inférieurs. La pression exercée sur la veine génitale, qui fait circuler le sang de la tête au cœur, se traduira par un gonflement du visage et de la gorge. La compression des terminaisons nerveuses thoraciques et cervicales se traduit par l'affaissement des paupières et la constriction de la pupille. L'effet de la tumeur sur la colonne vertébrale entraînera une perte de mouvement du patient. L'attachement des cellules de la peau à l'évolution de la maladie se manifestera par une teinte bleue ou rougeâtre sur la peau. Les dommages à la moelle osseuse entraînent une diminution de la défense immunitaire du corps. Les blessures mineures commencent à saigner abondamment.

Rétinoblastome

Une cellule cancéreuse affecte la rétine. L'âge des patients est celui des nourrissons ou des enfants d'âge préscolaire. La probabilité d'affecter les deux yeux est d'un tiers de tous les cas. 5% des patients perdent complètement la vue.

  • rougeur des yeux;
  • strabisme, ou "œil de chat".

"L'oeil de chat" est clairement indiqué par la lueur de la pupille, que les parents remarquent.

Rhabdomyosarcome

Les stades du cancer impliquent le tissu conjonctif ou le tissu musculaire. La manifestation de la maladie est possible dans tout l'intervalle de temps de l'âge préscolaire. Les lésions locales atteignent le cou, la tête, moins souvent le tronc, les extrémités ou le système urinaire.

La manifestation des cellules cancéreuses:

  • gonflement sur le site de localisation;
  • le globe oculaire dépasse les limites habituelles;
  • perte de vision;
  • fréquences vocales basses, douleur lors de la déglutition (si la gorge est affectée);
  • douleur abdominale, constipation et vomissements avec une tumeur dans le péritoine;
  • jaunissement si la blessure a affecté les voies biliaires.

Ostéosarcome

La zone touchée: humérus ou fémur. L'âge des patients est adolescent. Provoque des douleurs osseuses, pires dans l'obscurité. En commençant par des manifestations à court terme, le syndrome douloureux s'allonge ensuite. Après un certain temps, le cancer commence à propager le gonflement..

sarcome d'Ewing

Le seuil d'âge des enfants aux prises avec la maladie est de 10 à 15 ans. Localisation: os tubulaires des membres supérieurs et inférieurs. Des manifestations au niveau de la clavicule, des côtes, des omoplates sont notées, mais ce sont des cas plutôt exceptionnels.

Les symptômes sont similaires à ceux de l'ostéosarcome, le patient perdant du poids et de la fièvre. Dans les derniers stades, la douleur devient insupportable, la paralysie se produit.

lymphome de Hodgkin

Atteinte ganglionnaire chez les adolescents. Il y a des démangeaisons, une transpiration excessive, une faiblesse corporelle et de la fièvre. En outre, les ganglions lymphatiques hypertrophiés restent indolores, mais parfois ils apparaissent ou disparaissent.

Diagnostic

Chaque parent surveille attentivement l'état de son enfant, répondant rapidement aux plaintes. Il est important de ne pas s'automédiquer, mais de demander l'aide de professionnels de la santé.

Le médecin recueille une anamnèse de la maladie et, si un processus oncologique est suspecté, prescrit un examen:

  • examen initial et palpation aux endroits vers lesquels le patient pointe;
  • Radiographie ou échographie des organes internes, des tissus, de la structure osseuse;
  • TDM ou IRM de divers organes, y compris le cerveau et la moelle épinière, selon la formation de la tumeur;
  • scintigraphie avec des radio-isotopes pour obtenir une image bidimensionnelle de l'organe affecté;
  • endoscopie de l'œsophage, de l'estomac, du duodénum, ​​du rectum, du sigmoïde et du côlon;
  • identification des changements dans la composition du rapport cellulaire dans le test sanguin;
  • prendre et déterminer les marqueurs tumoraux;
  • biopsie du site de luxation, à la fois comme type d'examen indépendant et comme examen supplémentaire pendant la chirurgie.

Un examen en plusieurs étapes vous permettra de collecter des informations à grande échelle et d'établir un diagnostic précis. La prochaine étape est le bon traitement..

Traitement du cancer

Le cancer chez les enfants nécessite une intervention chirurgicale. L'utilisation de la chimiothérapie ou de l'irradiation avec radiothérapie comme traitement indépendant ou supplémentaire chez les jeunes patients à la discrétion du médecin.

Des opérations chirurgicales sont effectuées dans les cas suivants:

  • un foyer d'une tumeur bénigne a été trouvé;
  • trouvé un processus malin à un stade précoce sans métastase.

Malheureusement, de telles opérations se terminent souvent par le handicap de l'enfant, selon le lieu du processus cancéreux.

La radiothérapie et la chimie sont utilisées pour la leucémie, les lymphomes en tant que traitement indépendant. Un trouble de la moelle osseuse nécessite une greffe de moelle osseuse.

Avec une forme prolongée de la maladie, avec une propagation admise de métastases, une violation dans les organes voisins, ainsi que dans le système vasculaire, un traitement palliatif est prescrit à l'enfant pour maintenir la santé et la stabilité de l'état du patient.

Le développement rapide d'une tumeur cancéreuse avec un organisme en croissance est le principal atout entre les mains des médecins. De nombreux médicaments prescrits pour la chimiothérapie sont acceptés avec succès par le corps de l'enfant. De plus, un petit patient récupère plus facilement après un traitement. La tâche de l'oncologue est de choisir le bon dosage afin de réduire les effets secondaires et de réduire la charge sur le corps.

La radiothérapie est associée à la chimiothérapie ou à la chirurgie. Les deux procédures visent à détruire les cellules malignes restantes et à arrêter le développement de la tumeur. Le cours de radiothérapie, effectué avant l'opération, réduit la zone du tissu endommagé enlevé. En outre, la radiothérapie est possible en tant que type de traitement indépendant..

Les oncologues peuvent utiliser la thérapie par cellules souches ou un traitement par hémocomposants, cryothérapie, thérapie au laser, hyperthermie.

Mesures préventives

Prendre soin de l'enfant est la responsabilité directe du parent. À titre préventif, les médecins insistent particulièrement sur la planification de la conception d'un enfant. Les futurs parents devraient d'abord abandonner les mauvaises habitudes. Une femme enceinte a besoin d'une alimentation équilibrée. Il vaut la peine de reconsidérer votre attitude à l'égard du travail si elle est associée à une production dangereuse..

L'atmosphère écologique du lieu de résidence du couple, les médicaments inutiles, les radiations ne sont pas en dernier lieu. Une femme doit penser à l'avortement, au refus d'allaiter. L'âge de la femme enceinte, les processus chroniques et inflammatoires de l'anamnèse sont pris en compte. Les coups de soleil, la fumée secondaire, le stress - affectent également la santé des parents et de la prochaine génération.

Si l'enfant ne se sent pas bien, la manifestation d'un certain nombre de signes décrits ci-dessus est notée, il est préférable de le montrer à un spécialiste. Les lésions cancéreuses dans le corps d'un enfant sont plus faciles à traiter que le cancer chez un patient adulte. Gagner du temps est la clé d'une récupération rapide. Les symptômes du cancer sont souvent confondus avec d'autres maladies. Si un traitement approprié n'a pas permis de guérir, il est préférable de montrer l'enfant à un médecin étroitement ciblé. Réussir les examens nécessaires pour identifier ou exclure les néoplasmes malins chez les enfants.

Un diagnostic terrible. D'où vient le cancer chez les enfants??

Comment identifier en temps opportun le cancer chez un enfant qui a une prédisposition à la maladie, nous en parlons avec le chef oncologue pédiatrique indépendant du ministère de la Santé de la région Valentina Timofeeva.

Statistiques maléfiques

Le plus souvent, en pratique, les oncologues pédiatriques diagnostiquent les tumeurs cérébrales malignes, la leucémie, le lymphome, ainsi que le neuroblastome et le néphroblastome..

Chez les adultes et les enfants, les tumeurs malignes sont le plus souvent détectées par dépistage. Jusqu'à 90% des cancers chez les enfants au cours de la première année de vie sont congénitaux. Il s'agit principalement d'une tumeur embryonnaire causée par une malformation fœtale. Comme il est très important de détecter une tumeur dans les six premiers mois de la vie d'un enfant, les parents de nouveau-nés doivent observer la fréquence des examens approfondis dans le cadre d'un examen clinique pédiatrique. Dans les premières années de la vie, un pédiatre s'adresse à des médecins spécialistes restreints. À un âge plus avancé, en plus de l'examen médical, que les enfants subissent avant d'être envoyés dans un jardin d'enfants ou une école, il est nécessaire de subir un examen préventif avec l'enfant chaque année à la clinique du lieu de résidence. Les tumeurs juvéniles surviennent principalement à l'adolescence en raison de la transformation maligne des cellules et des tumeurs adultes. La vigilance oncologique des médecins et des parents est la principale condition pour la reconnaissance et le traitement rapides du cancer.

N'ayez pas peur du diagnostic

Le résultat du traitement dépend directement du stade de la maladie auquel il a été détecté. Un autre facteur important est l'attitude responsable envers le traitement des parents et des tuteurs de l'enfant. La continuité du traitement et le respect de toutes les instructions du médecin jouent un rôle très important. Il n'y a pas besoin d'avoir peur d'un diagnostic de cancer. À ce jour, les conditions ont été créées dans notre pays pour un traitement efficace de la maladie..

Les enfants ne savent pas de quoi se plaindre

Une différence significative entre l'oncologie pédiatrique est la complexité du diagnostic précoce en raison des caractéristiques développementales du corps de l'enfant, qui est constamment au stade de croissance active, et de l'absence de plaintes subjectives spécifiques. Les enfants, le plus souvent, ne peuvent pas exprimer clairement ce qui les inquiète.

Si les parents pensent que le comportement de l'enfant est devenu inhabituel (voir notre infographie), ils devraient consulter un médecin. Avec la leucémie, il y a une fièvre prolongée pour une raison peu claire. Vous devez vous précipiter chez le médecin si l'enfant n'arrête pas de tousser pendant une longue période et une fièvre prolongée, à laquelle les antibiotiques ne peuvent pas faire face, la température reste à des niveaux élevés pendant 10 jours ou plus, l'antibiothérapie n'aide pas. Un test sanguin dans ce cas peut montrer: anémie, faible nombre de plaquettes, modification des leucocytes sanguins.

Ce qui devrait alerter les parents?

1. Peau pâle;

3. Cessation de gain ou perte de poids;

4. Ecchymoses et éruptions cutanées, hémorragies sous-cutanées;

5. Manque d'activité, indifférence à tout, léthargie:

6. Dans les derniers stades, la tumeur est déterminée au toucher:

- un gonflement palpable de la jambe ou du bras peut être un sarcome;

- hypertrophie anormale du cerveau - hydrocéphalie, plaintes de nausées et vomissements, surtout le matin.

Dans tous ces cas, vous devez consulter immédiatement un médecin, en reportant les affaires: pas d'étude, pas de concours, pas de voyage - rien ne peut être plus important que la santé de l'enfant.

Important à retenir!

Un test sanguin doit être effectué dès que possible. Dans les 48 heures, le résultat doit être prêt, ce qui doit être montré au médecin: seul un spécialiste peut déchiffrer les analyses. Lorsqu'un cancer est suspecté, le moment choisi est critique. Et seul le médecin décide d'envoyer l'enfant en consultation avec un autre spécialiste, de l'hospitaliser ou de poursuivre l'observation.

Légende: Le cancer est capable d'infecter n'importe quel organe. Le processus commence par des changements génétiques dans la cellule, puis les cellules cancéreuses commencent à se diviser rapidement, la tumeur commence à se développer activement, si le processus n'est pas arrêté.

Aide "AiF"

Selon les experts de l'OMS, le cancer chez les enfants de la naissance à 19 ans est diagnostiqué chez environ 300 000 enfants. L'oncologie est l'une des causes de décès d'enfants et d'adolescents dans le monde.

La fréquence approximative de la propagation du cancer chez les enfants dans tous les pays du monde est approximativement la même: 14 à 15 cas pour 100 000. L'incidence dans la région d'Oulianovsk en 2019 était de 14,5 pour 100 000 enfants..

Types et causes de l'oncologie pédiatrique

Consultation gratuite sur le traitement à Moscou.
Appelez le 8 (800) 350-85-60 ou remplissez le formulaire ci-dessous:

Caractéristiques des maladies oncologiques pédiatriques

Chez les enfants, les néoplasmes malins sont rarement détectés. Selon l'OMS (Organisation mondiale de la santé), l'oncologie pédiatrique représente 1% de l'incidence totale du cancer. Chaque année, des néoplasmes sont détectés chez 10 à 15 enfants sur 100 000 examinés. En relation avec l'augmentation de l'incidence globale des néoplasmes malins, la vigilance oncologique des médecins de soins primaires, y compris les pédiatres, a augmenté. Dans les grandes villes de la Fédération de Russie, des centres et services d'oncologie pour enfants ont été créés, sur la base desquels le traitement et le diagnostic des néoplasmes sont effectués. La séparation de l'oncologie adulte et pédiatrique est due au fait que les processus malins chez les enfants ont leurs propres caractéristiques.

Chez les enfants, le cancer lui-même - une tumeur des cellules épithéliales - est extrêmement rare. La grande majorité des tumeurs sont non épithéliales. En premier lieu, il y a l'hémoblastose (lésions sanguines malignes). Les facteurs environnementaux ont un faible impact sur l'incidence des processus malins dans l'enfance. Chez les adultes, les cancérogènes externes sont au premier rang des causes de cancer. Le développement de tumeurs est associé à des anomalies génétiques congénitales. Les tumeurs des enfants sont plus sensibles à la chimiothérapie, contrairement aux types d'oncologie adultes, ce qui conduit à un taux élevé de récupération et de survie des enfants après le traitement. L'incidence maximale se produit à l'âge de 1 à 5 ans et de 11 à 14 ans. Ces caractéristiques sont associées aux processus liés à l'âge qui se produisent dans les tissus et organes immatures en croissance, ainsi qu'aux fluctuations des niveaux d'hormones dans le corps de l'enfant..

Si vous ou vos proches avez besoin d'une assistance médicale, veuillez nous contacter. Les spécialistes du site conseilleront une clinique où vous pourrez obtenir un traitement efficace:

Le mécanisme de développement du processus oncologique chez les enfants

Des cellules atypiques, à partir desquelles la tumeur se développe par la suite, apparaissent à la suite d'un réarrangement génétique. Sous l'influence d'un facteur dommageable ou d'une anomalie génétiquement inhérente, une jeune cellule acquiert la capacité de se diviser indéfiniment. À la suite du réarrangement de l'ADN, les cellules atypiques perdent une chose importante - la mort programmée (apoptose). Ce programme assure la mort des vieilles cellules et le renouvellement des tissus organiques. En raison du blocage de l'apoptose, la jeune cellule devient «immortelle».

En même temps, la capacité de différencier et de faire mûrir une cellule en une unité de tissu adulte fonctionnellement active est bloquée. Certaines cellules restent immatures. L'autre partie atteint le niveau primaire de maturation, acquiert une structure similaire au tissu normal. La fonction reste anormale. Les tumeurs malignes se développent à partir des premières cellules, bénignes à partir de la seconde.

Les cellules endommagées dans un corps sain sont détruites par les lymphocytes du système immunitaire. Les cellules atypiques acquièrent la capacité d'échapper à la surveillance immunitaire. Pour assurer une division active, ils nécessitent beaucoup d'énergie et de nutriments.Par conséquent, les vaisseaux sanguins et lymphatiques se développent activement autour de l'accumulation de cellules atypiques. C'est ainsi qu'une tumeur cancéreuse se forme. À l'avenir, certaines cellules se détachent de la tumeur et se propagent à d'autres organes et tissus, s'y développent et forment des métastases.

Raisons du développement de tumeurs dans l'enfance

La particularité des tumeurs malignes chez les enfants est qu'elles se développent à la suite d'une dégradation génétique, fixée à la naissance. Le moment de sa manifestation dépend des caractéristiques individuelles du corps de l'enfant. Pour la première fois, des tumeurs malignes apparaissent lors de changements liés à l'âge du système immunitaire et du système endocrinien, ainsi que pendant les périodes de croissance active des tissus. Ce sont de 1 à 5 ans et de 11 à 14 ans. Selon la période d'âge et les caractéristiques structurelles de la tumeur, il existe:

Tumeurs embryonnaires

Se développer à la suite de l'apparition de cellules atypiques, similaires aux tissus fœtaux dans un endroit atypique pour eux.

Tumeurs juvéniles

Ils surviennent à l'adolescence à la suite du réarrangement des cellules matures. Pendant cette période, des changements hormonaux dans le corps et une croissance active se produisent..

Tumeurs adultes

Ils sont extrêmement rares. Chez les enfants, ils ne diffèrent pas des néoplasmes similaires chez les adultes..

Les facteurs environnementaux ont peu d'importance en oncologie pédiatrique. Les plus importants sont le tabagisme passif et actif, l'insolation excessive (exposition au soleil), l'utilisation de cancérogènes dans les aliments (conservateurs, graisses), les radiations, les infections virales. Les médicaments qui provoquent de manière fiable la dégénérescence oncologique des cellules ne sont pas utilisés en pédiatrie. Ces médicaments comprennent le médicament hormonal Diéthylstilbestrol et ses analogues. Il est prouvé que les barbituriques, le chloramphénicol et les cytostatiques utilisés pour traiter les tumeurs ont une activité oncogène.

Types de cancer pédiatrique

Différentes maladies malignes prévalent chez les enfants en fonction de l'âge. Chez les enfants de moins de 6 ans, l'hémoblastose est plus fréquente - lésions sanguines, neuro- et néphroblastomes. Chez les adolescents et les enfants âgés de 11 à 12 ans, les tumeurs du système nerveux central et du système musculo-squelettique sont plus souvent détectées.

Hémoblastose

Les cellules atypiques se développent à partir de cellules précurseurs du sang et de la lymphe. Ce groupe comprend la leucémie (leucémie), le lymphome de Hodgkin (lymphogranélématose), les lymphomes non hodgkiniens. Les leucémies occupent la première place parmi les cancers infantiles. La forme aiguë est plus souvent détectée, la leucémie chronique est caractéristique des adultes. La très grande majorité des leucémies sont lymphoblastiques, en second lieu les myéloblastiques. Très rarement diagnostiqué avec une leucémie cellulaire indifférenciée.

Le lymphome de Hodgkin se développe chez les adolescents, se réfère à des tumeurs juvéniles. Il est prouvé qu'une infection virale est la cause du lymphome. Des cellules atypiques apparaissent dans les ganglions lymphatiques périphériques. Cette maladie est guérissable dans 95% des cas..

Tumeurs du système nerveux central

Le processus malin est localisé dans le cerveau. Ces tumeurs apparaissent principalement à l'adolescence et sont juvéniles. Les tumeurs du système nerveux central sont représentées par l'astrocytome, l'épindémome. Les néoplasmes sont bénins. Aux petites tailles, ils ne se manifestent en aucun cas. Avec de grandes tailles, l'apport sanguin au cerveau, le mouvement du liquide céphalo-rachidien sont perturbés. Cela se traduit par des changements dans les fonctions du cerveau, y compris l'activité mentale.

Néphroblastome

La tumeur est détectée chez les enfants âgés de 1 à 5 ans, affecte un, moins souvent les deux reins. Souvent, le seul symptôme est l'asymétrie de l'abdomen et la détection d'un petit nœud lors de la palpation. Avec un traitement rapide, 80% des enfants se rétablissent complètement.

Neuroblastome

Une tumeur maligne se développe à partir des nerfs sympathiques de l'espace rétropéritonéal, du médiastin, du cou ou de la région sacro-lombaire. 75% des cas sont des enfants de moins de 4 ans. Le néoplasme appartient à l'embryon.

Ostéosarcome

Les cellules atypiques se développent à partir du tissu osseux. C'est un néoplasme extrêmement malin avec une issue défavorable. Cependant, avec l'introduction d'une nouvelle méthode de traitement dans la pratique, le taux de survie des enfants est passé de 28% à 43%. L'ostéosarcome représente 10% du nombre total de tumeurs infantiles.

sarcome d'Ewing

Il pousse également dans le tissu osseux. Les cellules atypiques de cette tumeur sont plus sensibles aux radiations, le taux de survie est donc légèrement supérieur à celui de l'ostéosarcome - jusqu'à 65%. Le sarcome d'Ewing et l'ostéosarcome sont des tumeurs juvéniles, plus fréquentes chez les adolescents.

Sarcome des tissus mous

Les tumeurs se développent à partir de cellules des tissus mous, généralement à partir d'éléments musculaires, peuvent être situées dans le cou, dans les organes du système reproducteur, moins souvent dans le tronc, les membres et l'orbite. Les néoplasmes ne métastasent pas pendant une longue période, mais ils ont une croissance infiltrante, c'est-à-dire que l'organe entier et les tissus adjacents se développent.

Rétinoblastome

Tumeur maligne de la rétine qui se développe à partir de cellules embryonnaires. L'incidence maximale survient à 2 ans. Les cas familiaux sont courants.

Les néoplasmes malins d'autres organes chez les enfants sont rares, ils sont généralement similaires à des tumeurs similaires chez les adultes. Le tableau clinique des processus oncologiques chez les enfants présente un certain nombre de caractéristiques..

Caractéristiques du tableau clinique des tumeurs pédiatriques

Le corps des enfants réagit brusquement à tout changement.Par conséquent, en même temps que des signes locaux de l'organe affecté, l'intoxication tumorale se développe rapidement chez les enfants. C'est souvent le seul signe de processus malins. Symptômes d'intoxication - maux de tête, fièvre, faiblesse, perte d'appétit et de poids corporel. En raison du fait que ces signes accompagnent diverses maladies, le diagnostic des tumeurs infantiles est difficile. Le ministère de la Santé de la Fédération de Russie et l'Organisation mondiale de la santé appellent à une vigilance oncologique accrue des pédiatres.

Les méthodes de diagnostic modernes permettent de détecter les tumeurs à un stade précoce. Avec l'aide des développements scientifiques, des médicaments sûrs ont été créés et approuvés pour une utilisation dans la pratique des enfants. La mortalité par cancer au cours des 40 dernières années a diminué de 4 fois dans la Fédération de Russie et continue de baisser régulièrement.

Il convient de rappeler que l'oncologie pédiatrique est une maladie génétiquement déterminée. Il se manifestera ou non, et à quel âge il est difficile de prévoir à l'avance. Le tabagisme, la nourriture de mauvaise qualité, la prise de médicaments augmentent le risque de développer des processus malins chez les enfants. Il n'y a toujours pas de prévention efficace et fiable de l'oncologie pédiatrique.

Prenez soin de vous et de vos enfants!

Vous pouvez également trouver ces articles utiles

Les types de cancer les plus dangereux et les plus courants

Chaque seconde, dans tous les coins du monde, quelqu'un meurt d'une maladie aussi terrible que le cancer. Cela n'épargne personne - comment.

Traitement du sarcome d'Ewing à Moscou

Le traitement des tumeurs malignes dans les cliniques privées et publiques de Moscou répond aux normes de qualité internationales. Grand.

Traitement du sarcome de Kaposhi à Moscou

Le sarcome de Kaposi est une maladie maligne qui provient de la paroi interne des vaisseaux sanguins (endothélium). Maladie.

Cancer du col de l'utérus. Causes de la pathologie

Le cancer du col de l'utérus est le cancer le plus courant chez les femmes. Malheureusement, de nombreuses personnes le rencontrent, mais afin de maximiser.

Consultation gratuite sur le traitement à Moscou.
Appelez le 8 (800) 350-85-60 ou remplissez le formulaire ci-dessous:

Types de maladies

Les maladies malignes chez les enfants et les adolescents sont beaucoup moins fréquentes que chez les adultes. De tous les cas de cancer détectés chaque année dans le monde, les enfants représentent moins de 1%. L'oncopathologie détectée à temps chez un enfant répond bien au traitement.

Selon les statistiques des dernières décennies, le cancer infantile peut être complètement guéri:

au premier stade chez 95% des patients;

sur le second dans environ 75% des cas;

sur le troisième dans 35% des cas;

et la quatrième étape de récupération survient chez 15% des patients.

Il existe des caractéristiques du cancer chez les enfants et les adolescents, contrairement aux adultes. Dans les causes du développement du cancer chez les enfants, les facteurs génétiques jouent principalement un rôle - les mutations génétiques pendant la grossesse ou après. Le cancer des enfants diffère par sa structure, son emplacement et son type de cellule. Plus agressif en aval que les adultes, mais mieux adapté à la chimiothérapie.

Types de cancer chez les enfants et les adolescents

La structure de l'oncologie pédiatrique est dominée par: la leucémie, les tumeurs cérébrales, la lymphogranulomatose et le lymphosarcome, le néphroblastome, le neuroblastome, le rétinoblastome, le rhabdomyosarcome, l'ostéosarcome et le sarcome d'Ewing.

Toutes ces maladies sont caractérisées par des symptômes communs, ce qui permet de suspecter le développement d'un cancer:

perte de poids, appétit;

faiblesse, détérioration de l'état général, fatigue accrue;

humeur diminuée, désir de jouer, sautes d'humeur et larmoiement;

pâleur de la peau;

élévations déraisonnables de la température;

peur, insomnie, refus de communiquer.

Leucémie chez les enfants

Environ 25 à 31% de toutes les maladies oncologiques diagnostiquées chez les enfants sont des leucémies, dont:

la leucémie lymphoblastique aiguë représente 80% des cas;

leucémie myéloïde aiguë 15 à 17% des cas;

la leucémie myéloïde chronique prend 3-5%.

La moelle osseuse est normalement responsable de la production de nouvelles cellules sanguines et du système immunitaire. Dans la leucémie, les cellules saines normales responsables de l'immunité sont remplacées par des patients à multiplication rapide, cancéreux, incapables de remplir les fonctions normales de maintien de la vie du corps.

Les premiers signes que l'on peut remarquer: l'enfant devient pâle, agité, léthargique, ne mange pas bien, perd du poids, ne joue pas activement et apprend. Saignements du nez, maux de tête, douleurs aux os et aux articulations, toux, nausées et vomissements, vision trouble.

Tumeurs cérébrales chez les enfants

Une tumeur cérébrale est le deuxième cancer le plus fréquent chez les enfants, représentant environ 17 à 26%. Se développe le plus souvent dans le cervelet et le tronc cérébral.

Les premiers symptômes des tumeurs cérébrales sont associés à une augmentation de la pression intracrânienne. L'enfant se plaint de maux de tête, principalement le matin. Un symptôme caractéristique est une douleur accrue lors de l'inclinaison de la tête vers le bas et sur le côté. Un petit enfant peut attraper sa tête, se frotter le visage, en essayant de se débarrasser de l'inconfort ou de la douleur qui le tourmente.

Un symptôme très courant est le vomissement gratuit, qui se produit également le matin. Des troubles de la coordination, de la démarche, de l'écriture, de la vision, des convulsions et d'autres manifestations de lésions cérébrales peuvent se joindre.

Lymphogranulomatose et lymphosarcome chez les enfants

Classé troisième parmi les cancers infantiles, environ 11% combinés.

La lymphogranulomatose ou lymphome de Hodgkin est plus fréquente chez les garçons âgés de 4 à 6 ans et de 9 à 10 ans, car c'est au cours de cette période d'âge que le système lymphatique se développe rapidement et est donc le plus vulnérable..

Avec la lymphogranulomatose, dans 90% des cas, les ganglions lymphatiques cervicaux sont principalement touchés. Contrairement à l'infection, dans le cancer, ils sont indolores, ils peuvent changer de taille (augmenter ou diminuer), la peau sur le nœud reste calme, ne rougit pas et la température locale au-dessus du nœud n'augmente pas. Des démangeaisons, une faiblesse, une transpiration abondante, de la fièvre peuvent survenir.

Lymphosarcome ou lymphome non hodgkinien

L'évolution et les symptômes ressemblent davantage à une leucémie aiguë. Les garçons tombent également plus souvent malades que les filles. Les localisations les plus fréquentes du processus: dans la cavité abdominale, dans le médiastin, dans le nasopharynx et les ganglions lymphatiques périphériques (cervical, axillaire, inguinal). Mais le développement d'un lymphosarcome et d'autres localisations est possible, car le système lymphatique est présent dans tous les tissus et organes d'une personne. Les symptômes locaux dépendront de l'emplacement du nœud en croissance (par exemple, si la cavité abdominale est touchée, alors un trouble digestif est présent), commun à tous les cancers.

Néphroblastome chez les enfants

Une tumeur qui se développe dans les reins. Se développe à un âge précoce (généralement jusqu'à 3 ans), rarement un néphroblastome bilatéral.

Le plus souvent, le cancer du rein chez les enfants est découvert par hasard, lorsque les parents ressentent une certaine formation dans la région lombaire ou remarquent une augmentation de l'abdomen d'un côté. À ce stade, les symptômes généraux de l'intoxication cancéreuse peuvent déjà se joindre: faiblesse, fièvre, manque d'appétit. Rarement, un enfant note des douleurs dans l'abdomen et le dos. Il peut y avoir un mélange de sang dans l'urine.

Neuroblastome chez les enfants

Une tumeur qui se développe à partir du tissu nerveux représente environ 6 à 7% de toutes les tumeurs infantiles. Il se développe plus souvent dans l'espace rétropéritonéal et le médiastin. Le neuroblastome, comme le néphroblastome, est de nature congénitale et est détecté à un âge précoce.

Lorsqu'elle est localisée derrière le péritoine, la palpation de l'abdomen de l'enfant devient douloureuse, des hémorragies mineures sur la peau et une pâleur de la peau peuvent être observées. L'enfant devient pleurnichard, faible. Les métastases dans l'os du crâne ressemblent à des tubercules denses du cuir chevelu, les métastases dans l'orbite du globe oculaire se manifestent par une cyanose de la peau ou un gonflement de l'œil.

Une tumeur située dans le médiastin, aux stades précoces, ne peut être détectée que par examen aux rayons X. Plus tard, il se développera dans la colonne vertébrale et donnera des symptômes neurologiques..

Rétinoblastome

C'est aussi un cancer infantile rare qui se développe sur la rétine. Caractéristiques principales:

vision trouble, douleur lors du mouvement des yeux, strabisme et / ou gonflement de l'œil peuvent se développer, rougeur due à des hémorragies mineures.

Rhabdomyosarcome

Une tumeur maligne qui se développe à partir des muscles striés. Il peut être localisé dans diverses zones: sur les membres et le tronc, l'orbite de l'œil et de la vessie, la prostate, dans le vagin, les testicules et d'autres organes.

Tumeurs osseuses

L'ostéosarcome et le sarcome d'Ewing sont les plus fréquents chez les enfants et les adolescents..

L'ostéosarcome se développe à l'adolescence dans 60% des cas, le premier symptôme est une douleur osseuse qui apparaît sans cause ni blessure et s'aggrave la nuit. Il peut y avoir un gonflement sur le site de la lésion qui disparaît d'elle-même.

L'ostéosarcome, en règle générale, se développe dans les os ronds: fémur, tibia, humérus et le sarcome d'Ewing est plus souvent dans les os plats: omoplate, côtes, clavicule. Les symptômes sont similaires dans les deux pathologies. Avec la tumeur d'Ewing, une inflammation est ajoutée dans la lésion, qui se manifeste par une rougeur de la peau, de la fièvre, une faiblesse, une transpiration.

Diagnostic et traitement des tumeurs infantiles

En cas de suspicion de processus malin chez un enfant, un examen approfondi est nécessaire (prise de ponctions, réalisation d'un examen histologique, etc.). Il est préférable de le réaliser dans un centre d'oncologie spécialisé pour un diagnostic et une sélection de traitement précis. Gagner du temps est essentiel dans la lutte contre le cancer chez les enfants, car les tumeurs se développent rapidement.

Cancer des enfants - qu'est-ce que c'est?

Qu'est-ce que le cancer? Le corps humain est composé de trillions de cellules vivantes. Les cellules normales "respectables" se développent, se divisent et meurent conformément à tous les canons biologiques. Dans les années de croissance, ces cellules se divisent plus intensément, et plus tard, à l'âge adulte, elles ne font que compenser la perte de cellules mortes ou participent aux processus de guérison..

  • Comment le cancer chez les enfants diffère du cancer chez les adultes?
  • Quelles sont les statistiques clés du cancer infantile?
  • Les cancers les plus courants chez les enfants
  • Leucémie
  • Tumeurs du cerveau et autres tumeurs du système nerveux
  • Neuroblastome
  • Tumeur de Wilms
  • Lymphome
  • Rhabdomyosarcome
  • Rétinoblastome
  • Cancer des os
  • Le cancer peut-il être évité chez les enfants??
  • Signes de cancer chez les enfants
  • Traitement du cancer chez les enfants
  • Taux de survie au cancer infantile
  • Effets secondaires ultérieurs
  • Rendez-vous chez un médecin oncologue

Le cancer commence lorsque certaines cellules anormales dans une partie spécifique du corps commencent à se développer et à se multiplier de manière incontrôlable. C'est une base commune pour tous les cancers..

Cancer de l'enfant La croissance des cellules cancéreuses est différente de celle des cellules normales. Au lieu d'obéir aux impératifs du temps, les cellules cancéreuses continuent de croître et donnent naissance à toutes les nouvelles cellules atypiques. Ces cellules ont une autre capacité désagréable: elles pénètrent dans les tissus voisins, y germant littéralement avec leurs «griffes» tumorales.

Mais qu'est-ce qui rend les cellules cancéreuses si agressives? Dommages à l'ADN - le cerveau d'une cellule, qui détermine son comportement. Une cellule normale, si quelque chose est arrivé à son ADN, le restaure ou meurt. Dans une cellule cancéreuse, l'ADN n'est pas restauré; cependant, la cellule ne meurt pas comme elle le devrait normalement. Au contraire, la cellule, comme si elle rompait la chaîne, commence à produire des cellules absolument inutiles pour le corps avec exactement le même ADN endommagé..

Les humains peuvent hériter de l'ADN endommagé, mais la plupart des dommages sont causés par des dysfonctionnements dans la division cellulaire ou en raison de facteurs environnementaux. Chez les adultes, cela peut être un facteur trivial, comme le tabagisme. Mais le plus souvent, la cause du cancer reste incertaine..
Les cellules cancéreuses se déplacent souvent vers différentes parties du corps, où elles commencent à se développer et à former de nouvelles tumeurs. Ce processus est appelé métastase et commence dès que les cellules cancéreuses pénètrent dans la circulation sanguine ou le système lymphatique..

Différents types de cancer se comportent différemment les uns des autres. Les tumeurs sont de différentes tailles et répondent différemment à un traitement donné. C'est pourquoi les enfants atteints de cancer ont besoin d'un traitement adapté à leur cas particulier..

Comment le cancer chez les enfants diffère du cancer chez les adultes?

Les types de cancer qui se développent chez les enfants sont souvent différents de ceux des adultes. Les pathologies cancéreuses infantiles sont souvent le résultat de modifications de l'ADN survenues très tôt, parfois même avant la naissance. Contrairement au cancer chez les adultes, les cancers infantiles ne sont pas aussi fortement liés au mode de vie ou aux facteurs environnementaux..

À quelques exceptions près, les cancers infantiles répondent mieux à la chimiothérapie. Le corps de l'enfant le tolère mieux qu'un adulte. Mais par la suite, la chimiothérapie, ainsi que la radiothérapie, peuvent entraîner des effets secondaires retardés, de sorte que les enfants qui ont eu un cancer doivent être sous étroite surveillance médicale pour le reste de leur vie..

Quelles sont les statistiques clés du cancer infantile?

Le cancer chez les enfants représente moins de 1% de tous les cancers détectés chaque année dans la population mondiale. L'incidence du cancer infantile a légèrement augmenté au cours des dernières décennies.

Grâce à l'amélioration des méthodes de traitement du cancer, aujourd'hui plus de 80% des patients pédiatriques atteints de cancer vivent 5 ans ou plus. Si nous prenons, par exemple, les années 70 du siècle dernier, alors le taux de survie à 5 ans n'était que d'environ 60%.

Cependant, le taux de survie des patients cancéreux dépend fortement du type de cancer et d'un certain nombre d'autres facteurs. Le cancer reste la deuxième cause de mortalité infantile après les accidents.

Les cancers les plus courants chez les enfants

Leucémie

Le terme «leucémie» comprend le cancer de la moelle osseuse et du sang. Il s'agit du cancer le plus courant chez les enfants, représentant 34% de tous les cancers infantiles. Les leucémies les plus courantes sont la leucémie lymphocytaire aiguë et la leucémie granulocytaire aiguë. Les symptômes courants de ces conditions comprennent des douleurs dans les os et les articulations, la faiblesse, la fatigue, les saignements, la fièvre, la perte de poids..

Tumeurs du cerveau et autres tumeurs du système nerveux

La part de ce cancer représente 27% et la deuxième occurrence la plus fréquente chez les enfants. Il existe de nombreux types de tumeurs cérébrales, dont les traitements et le pronostic médical varient considérablement. La plupart d'entre eux commencent dans les régions inférieures du cerveau, telles que le cervelet et le tronc cérébral. Les présentations cliniques typiques comprennent des maux de tête, des nausées, des vomissements, une vision trouble, une vision double, des troubles de la marche et de petits mouvements. Chez les adultes, le cancer affecte souvent les parties supérieures du cerveau..

Neuroblastome

Le neuroblastome survient dans les cellules nerveuses de l'embryon ou du fœtus et se manifeste chez les nouveau-nés ou les nourrissons, moins souvent chez les enfants de plus de 10 ans. Une tumeur peut se développer n'importe où, mais le plus souvent, elle se produit dans l'abdomen et ressemble à un léger gonflement. Ce type de cancer représente 7% de tous les cas d'oncopathologies pédiatriques..

Tumeur de Wilms

La tumeur de Wilms affecte un ou (moins souvent) les deux reins. On le trouve, en règle générale, chez les enfants de 3 à 4 ans. Semblable au neuroblastome, il apparaît avec le même gonflement de l'abdomen. Peut provoquer des symptômes tels que fièvre, douleur, nausée et perte d'appétit. Parmi les autres cancers infantiles, la tumeur de Wilms survient dans 5% des cas..

Lymphome

Le lymphome est un groupe de cancers qui commencent dans certaines cellules du système immunitaire - les lymphocytes. Le plus souvent, le lymphome «attaque» les ganglions lymphatiques ou d'autres amas de tissu lymphoïde (amygdales, thymus), ainsi que la moelle osseuse, provoquant une perte de poids, de la fièvre, de la transpiration, une faiblesse et un gonflement des ganglions lymphatiques cervicaux, axillaires et inguinaux.

Il existe deux types de lymphomes, qui peuvent tous deux survenir chez les enfants et les adultes: le lymphome de Hodgkin et le lymphome non hodgkinien. Chacun d'eux représente 4% de l'incidence totale du cancer chez les enfants. Le lymphome de Hodgkin est le plus fréquent dans deux groupes d'âge: 15 à 40 ans et plus de 55 ans. En ce sens, les enfants sont plus susceptibles d'avoir un lymphome non hodgkinien, qui est plus agressif mais répond bien au traitement par rapport aux adultes..

Rhabdomyosarcome

Le rhabdomyosarcome affecte le tissu musculaire. Il peut être trouvé dans le cou, l'aine, l'abdomen et le bassin et les membres. Parmi tous les types de sarcomes des tissus mous chez les enfants, le rhabdomyosarcome est le plus fréquent (3% dans le tableau général du cancer infantile).

Rétinoblastome

Le rétinoblastome est un cancer de l'œil. Chez les enfants, il survient dans 3% des cas, en règle générale - moins de 2 ans. Il est trouvé par les parents ou un ophtalmologiste en raison de la caractéristique suivante: normalement, lorsque la pupille est éclairée, les yeux apparaissent rouges en raison des vaisseaux sanguins dans la paroi arrière de l'œil, et dans le rétinoblastome, la pupille apparaît blanche ou rose. Cela peut également être vu sur la photo..

Cancer des os

De ce groupe de maladies oncologiques, l'ostéosarcome et le sarcome d'Ewing sont les plus courants chez les enfants..

L'ostéosarcome est le plus fréquent chez les adolescents et se développe généralement dans les endroits où le tissu osseux se développe le plus activement: près des extrémités des os longs des membres. Il provoque souvent des douleurs osseuses qui s'aggravent la nuit ou avec une activité physique, et un gonflement dans la zone touchée..

Le sarcome d'Ewing se développe moins fréquemment que l'ostéosarcome (1% contre 3%). Son habitat le plus probable est les os du bassin ou de la paroi thoracique (côtes et omoplates), ainsi que les os des membres inférieurs.

Le cancer peut-il être évité chez les enfants??

Contrairement aux adultes, les enfants n'ont aucun facteur lié au mode de vie (comme le tabagisme) qui pourrait contribuer au développement du cancer. Les scientifiques n'ont lié qu'un nombre limité de facteurs environnementaux pouvant causer le cancer au cancer infantile. L'un d'eux est le rayonnement. Et même dans ce cas, dans la plupart des cas, cela s'applique aux cas où l'exposition aux rayonnements est obligatoire, par exemple, la radiothérapie dans le traitement de tout autre type de cancer (il s'avère qu'ils sont traités pour un cancer, provoquant ainsi un autre). Par conséquent, si un enfant développe un cancer, les parents ne doivent pas se faire de reproches, car ils ne peuvent pas empêcher cette maladie.

Il est très rare qu'un enfant hérite de ses parents de mutations génétiques qui le rendent vulnérable à certains types de cancer. Dans de tels cas, un oncologue peut recommander une chirurgie dite préventive, lorsqu'un organe est retiré dans lequel une tumeur est susceptible de se développer. Encore une fois, c'est très, très rare..

Signes de cancer chez les enfants

Le cancer de l'enfant est parfois très difficile à reconnaître, principalement parce que ses symptômes se chevauchent avec de nombreuses maladies et blessures courantes. Les enfants tombent souvent malades, se promènent souvent avec des bosses et des ecchymoses, mais toutes ces manifestations de «l'enfance dorée» peuvent masquer les premiers signes de cancer.

Les parents doivent s'assurer que leur enfant subit des bilans de santé réguliers à la maternelle ou à l'école et surveiller de près tout symptôme inhabituel ou persistant par eux-mêmes. Ces symptômes comprennent:

  • bosses ou bosses inhabituelles;
  • faiblesse et pâleur inexpliquées;
  • tendance à former des ecchymoses;
  • douleur constante dans une certaine partie du corps;
  • boiterie;
  • fièvre et douleurs inexpliquées et persistantes;
  • maux de tête fréquents, parfois accompagnés de vomissements;
  • troubles visuels soudains;
  • perte de poids rapide.

La plupart de ces symptômes, heureusement, sont le résultat d'un signe d'une maladie ou d'une blessure infectieuse. Cependant, les parents doivent toujours être à l'affût. Et les enfants qui ont hérité de changements génétiques défavorables de leurs parents devraient être sous contrôle médical et parental vigilant..

Traitement du cancer chez les enfants

Le choix du traitement du cancer de l'enfant dépend principalement de son type et de son stade (étendue de la propagation). Le programme de traitement peut inclure la chimiothérapie, la chirurgie, la radiothérapie et / ou d'autres traitements. Dans la plupart des cas, un traitement combiné est utilisé.

À quelques exceptions près, les cancers infantiles répondent bien à la chimiothérapie. Cela est dû à sa propension à une croissance rapide, et la plupart des médicaments de chimiothérapie agissent précisément sur les cellules cancéreuses à croissance rapide. Le corps d'un enfant récupère généralement mieux des doses élevées de chimiothérapie qu'un adulte. L'utilisation d'options de traitement plus intensives a une plus grande chance de succès final, mais augmente également le risque d'effets secondaires à court et à long terme. À cet égard, l'oncologue doit faire tout son possible pour équilibrer le besoin du patient d'un traitement intensif avec le risque possible d'effets secondaires indésirables..

Taux de survie au cancer infantile

Donc, selon les statistiques de l'American Cancer Society, basées sur des informations obtenues pour la période de 2002 à 2008. Les taux de survie à 5 ans chez les patients pédiatriques atteints de cancer pour les cancers les plus courants sont:

  • leucémie - 84%;
  • cancer du système nerveux, incl. cerveau - 71%;
  • Tumeur de Wilms (cancer du rein) - 89%;
  • Lymphome de Hodgkin - 96%;
  • lymphome non hodgkinien - 86%;
  • rhabdomyosarcome - 68%;
  • neuroblastome - 75%;
  • ostéosarcome (cancer des os) - 71%.

Bien entendu, ces indicateurs sont généralisés et ne peuvent servir de seule source d'estimations et de prévisions dans chaque cas particulier. Une grande partie est déterminée par le type de cancer, ainsi que par des facteurs tels que l'âge de l'enfant, l'emplacement et la taille de la tumeur, le traitement reçu et la réactivité des cellules cancéreuses..

Effets secondaires ultérieurs

Le traitement du cancer de l'enfant nécessite une approche particulière basée sur une surveillance médicale étroite du patient après le traitement. Après tout, plus tôt les problèmes possibles sont identifiés, plus il sera facile de les éliminer. Un patient qui a vaincu un cancer, dans tous les cas, risque de subir un certain nombre d'effets secondaires retardés associés au traitement transféré. Ces effets négatifs peuvent inclure:

  • problèmes pulmonaires (causés par certains médicaments chimiothérapeutiques ou radiothérapie);
  • retard de croissance et de développement physique (y compris le système musculo-squelettique);
  • déviations du développement sexuel et possible infertilité;
  • des troubles d'apprentissage;
  • risque accru de nouvelle oncopathologie.

Articles Sur La Leucémie