La frontite est une manifestation grave de la sinusite caractérisée par une inflammation des sinus frontaux et une infection.

Il existe deux types: aiguë et chronique. Le premier est causé par des virus pathogènes qui pénètrent avec de l'air dans la cavité nasale. Une grippe non traitée, des blessures aux os frontaux et un système immunitaire affaibli contribuent à cela. Un traitement inadéquat provoque leur multiplication et le développement d'une inflammation dans les fosses nasales et les os. Dans ce cas, «attendre» n'est pas la meilleure solution, car la maladie ne recule pas sans aide et vient plutôt sous la forme chronique de la maladie.

Le traitement de la sinusite frontale est effectué de manière abordable et efficace avec une détermination rapide du diagnostic et du type de virus.

Ce que c'est?

La frontite est une inflammation du sinus paranasal frontal. Au cours de la dernière décennie, la sinusite (inflammation des sinus du nez) a été considérée comme l'une des maladies les plus courantes au monde. Aujourd'hui, environ 10 à 15% de la population en souffre. Un dixième des patients atteints de sinusite reçoit un diagnostic de sinusite frontale aiguë ou chronique. Au cours des 5 dernières années, l'incidence de la sinusite frontale a triplé et continue d'augmenter.

En Russie, le nombre de personnes souffrant de manifestations de sinusite frontale atteint 1 million de personnes par an. Parmi les personnes hospitalisées, il y a plus d'hommes et parmi ceux qui sont traités en ambulatoire, les femmes sont plus fréquentes.

Classification

Selon la nature du processus pathologique, la sinusite frontale est divisée en aiguë, récurrente, subaiguë et chronique.

  • unilatéral (gauche ou droit);
  • bilatéral.

En fonction du facteur étiologique:

  • bactérien;
  • viral;
  • fongique;
  • allergique;
  • traumatique;
  • mixte.

Sur le chemin de l'infection:

  • rhinogène - se développe dans le contexte de la rhinite;
  • hématogène - l'agent pathogène pénètre dans le sinus frontal avec le flux sanguin;
  • traumatique - survient à la suite de lésions du crâne dans les sinus frontaux.

Par la nature de l'inflammation:

  • catarrhal;
  • séreux;
  • purulent;
  • polypose (kystique).

Le plus dangereux est la forme purulente de la sinusite frontale, car avec un traitement inadéquat ou insuffisant, elle peut entraîner de graves complications.

Les raisons

La frontite est une infection des sinus frontaux de la cavité nasale, c'est-à-dire la pénétration d'agents pathogènes (virus, bactéries, rarement des champignons) et leur reproduction active dans des conditions favorables. Souvent, cette maladie est causée par:

  • rhinite mal traitée ou absence totale de traitement pour une rhinite banale;
  • difficulté à respirer par le nez en raison de blessures antérieures du nez. De plus, souvent dans de tels cas, la sinusite frontale est appelée maladie professionnelle, car elle survient principalement chez les athlètes;
  • Porteur de bactéries - la présence constante de bactéries dans le corps humain (par exemple, staphylocoques) en quantité minimale, ce qui ne cause aucun dommage jusqu'à ce que des conditions propices à la reproduction apparaissent;
  • des maladies passées telles que la scarlatine et la diphtérie;
  • les végétations adénoïdes, qui ne dérangent pas du tout le patient jusqu'à ce qu'il atteigne une certaine taille. Cependant, une maladie virale peut provoquer une augmentation des végétations adénoïdes, la formation d'un œdème muqueux, ce qui entraîne un chevauchement du canal entre le passage nasal et le sinus paranasal.

De plus, il existe plusieurs facteurs prédisposant à l'apparition de la sinusite frontale:

  • rhinite allergique;
  • maladies chroniques des voies respiratoires supérieures;
  • excroissances polypes, tumeurs dans la cavité nasale et les sinus paranasaux;
  • troubles congénitaux de la structure anatomique de la cavité nasale;
  • soufflage inapproprié;
  • immunodéficience - fonctions protectrices réduites du corps. Le plus souvent pour cette raison, une sinusite frontale se forme chez les personnes âgées..

Il faut comprendre qu'en présence de telles circonstances, l'inflammation des sinus frontaux peut être chronique et se produire en cas de conditions favorables..

Mécanisme de développement

Le développement de la sinusite frontale commence comme un processus aigu avec une infection virale ou microbienne, ou comme une inflammation à la suite d'un traumatisme du canal frontal-nasal et de l'os frontal.

Avec la sinusite frontale, un gonflement et un blocage du passage dans la région du canal frontal-nasal se développent. La communication normale entre le nez et les sinus est perturbée, du liquide inflammatoire ou du pus s'y accumule, les mécanismes de défense immunitaire locale sont perturbés.

En l'absence de traitement adéquat, l'inflammation disparaît et devient chronique, et d'autres sinus peuvent être affectés. L'inflammation peut être exacerbée par tout rhume, ce qui perturbe considérablement la qualité de vie des patients.

Symptômes de la sinusite frontale

La frontite est une maladie grave plus grave que les autres formes de sinusite. Chez l'adulte, de par la nature du cours, on distingue deux formes de sinusite frontale: aiguë et chronique. Chacun d'eux a ses propres caractéristiques et caractéristiques..

Sinusite frontale aiguë: symptômes

Dans la forme aiguë de la maladie, les symptômes suivants se produisent:

  • douleurs aiguës au front, aggravées par un tapotement ou une pression sur la paroi avant du sinus frontal (zone du front au-dessus de l'arête du nez)
  • l'inconfort se produit dans la zone du coin interne de l'œil
  • douleur oculaire, yeux larmoyants, photophobie
  • congestion nasale et essoufflement
  • écoulement abondant du nez, au début, transparent, muqueux, avec le temps peut se transformer en purulent
  • avec frontite droite ou gauche, écoulement de la moitié correspondante du nez;
  • gonflement du visage, en particulier au coin interne de l'œil
  • la couleur de la peau au-dessus du sinus peut être modifiée
  • augmentation de la température à 39 °, mais dans certains cas, la température peut être basse;
  • sensation de faiblesse, faiblesse résultant d'une intoxication générale du corps
  • lors de l'examen ORL, on constate un écoulement mucopurulent, une rougeur et un gonflement de la muqueuse nasale

La douleur dans la frontaleite aiguë est cyclique. Pendant les périodes où l'écoulement de mucus du sinus frontal est perturbé, la douleur augmente. Une telle congestion provoque une aggravation le matin. La douleur devient intense, irradie vers l'œil, la tempe et la moitié correspondante de la tête. Après avoir libéré le sinus du contenu, la douleur disparaît.

Sinusite frontale chronique: symptômes

La sinusite frontale aiguë devient chronique 4 à 8 semaines après le début de la maladie. Cela peut se produire à la suite d'un traitement mal choisi ou d'une ignorance totale des manifestations de la maladie..

Les signes de sinusite frontale chronique sont un peu moins prononcés que aiguë:

  • douleur douloureuse ou pressante dans la région des sinus frontaux qui s'aggrave avec le tapotement
  • une fois pressé, une douleur vive dans le coin interne de l'œil
  • écoulement purulent abondant du nez le matin avec une odeur désagréable
  • une grande quantité d'expectorations purulentes le matin

Le fait que les symptômes soient devenus plus faibles ne signifie pas qu'il y a eu une amélioration. Au contraire, la sinusite frontale chronique peut entraîner des conséquences graves et des complications potentiellement mortelles..

Caractéristiques de la sinusite frontale chez un enfant

Chez les enfants de moins de 5 à 7 ans, les sinus frontaux ne sont pas développés, ils ne souffrent donc pas de sinusite frontale, la maladie est détectée à l'école primaire et à l'adolescence. L'inflammation isolée des sinus frontaux est rare chez les enfants; la sinusite frontale dans ce groupe d'âge est beaucoup plus souvent diagnostiquée comme une composante de la pansinusite.

Les agents responsables de la sinusite frontale peuvent être des virus, des bactéries ou des champignons microscopiques..

En général, les enfants sont caractérisés par une évolution sévère de la sinusite frontale avec des lésions bilatérales des sinus, le tableau clinique est similaire aux infections respiratoires aiguës, cependant, il est alarmant en ce qui concerne l'inflammation des sinus paranasaux, tout d'abord, la durée de la maladie est plus longue que dans les infections respiratoires aiguës. Les symptômes spécifiques de la sinusite frontale chez les enfants comprennent:

  • maux de tête persistants, aggravés par les mouvements de la tête;
  • douleur dans la projection des sinus frontaux, aggravée par la pression;
  • écoulement purulent du nez;
  • voix nasale;
  • larmoiement;
  • toux le matin;
  • congestion nasale et auriculaire.

Dans certains cas, dans le contexte de la sinusite frontale, les enfants développent une conjonctivite.

Il existe également un certain nombre de signes non spécifiques de la maladie:

  • augmentation de la température corporelle (rarement supérieure à 38,5 ° C);
  • pâleur de la peau;
  • difficulté ou impossibilité totale de la respiration nasale;
  • gonflement;
  • diminution de l'appétit;
  • faiblesse, fatigue;
  • irritabilité;
  • perturbations de sommeil.

La frontite chez les enfants a tendance à se propager à d'autres sinus paranasaux (si elle a été isolée), ainsi qu'à se transformer rapidement en une forme chronique.

Diagnostique

Le diagnostic de la sinusite frontale repose sur:

  1. Symptôme d'un mal de tête typique survenu en arrière-plan ou peu de temps après l'écoulement nasal précédent.
  2. L'examen de la cavité nasale révèle l'écoulement de pus dans le passage nasal moyen. Une décharge particulièrement forte est notée le matin après le réveil, car pendant la nuit, le pus accumulé s'écoule lors du passage à la position verticale.
  3. Radiographie des sinus. La photo montre un assombrissement pendant l'inflammation, parfois avec une bordure claire (niveau de liquide).

Cela suffit généralement pour poser un diagnostic. En cas de doute, TDM ou IRM des sinus, examen endoscopique, semis d'écoulement purulent pour déterminer l'agent pathogène et la bonne prescription d'antibiotiques sont effectués.

Le diagnostic de la sinusite frontale aiguë est généralement simple. C'est plus difficile avec l'évolution chronique de la maladie. Avec lui, il n'y a pas de tableau clinique aussi vif ni de lien évident avec le rhume. Il faut se rappeler que pour tout mal de tête au front, la sinusite frontale doit être exclue.

Comment traiter la sinusite frontale?

La façon de traiter la sinusite frontale chez l'adulte dépendra principalement de la forme de la maladie (aiguë ou chronique), ainsi que de la nature du processus inflammatoire (séreux, purulent ou polypose). Il est également important de comprendre la cause de l'inflammation (allergie, virus, bactéries, champignons), car la liste des médicaments prescrits et des procédures en dépendra..

Le traitement de la sinusite frontale à domicile sans ponction implique l'utilisation d'outils et de procédures tels que:

  • prendre des antipyrétiques, si nécessaire;
  • l'utilisation d'antibiotiques et de médicaments contre la douleur;
  • l'utilisation de gouttes vasoconstricteurs et de remèdes homéopathiques;
  • rincer la cavité nasale avec des aérosols de pharmacie ou des solutions préparées indépendamment;
  • inhalation;
  • physiothérapie;
  • massage.

Si vous ne voulez pas que la sinusite frontale se transforme en une forme purulente chronique en raison d'un traitement inapproprié, qui nécessite une intervention chirurgicale obligatoire, consultez un médecin ORL dès le début. Le médecin vous examinera, vous dirigera pour des examens, si nécessaire, puis vous boirez déjà calmement des pilules à la maison et des gouttes pour le nez..

Sinusite frontale aiguë

Sinusite frontale aiguë, survenue dans le contexte d'infections virales respiratoires aiguës et de grippe, ou de rhinite allergique, il est tout à fait possible de guérir des anti-inflammatoires à base d'ibuprofène, qui soulageront la douleur et réduiront l'inflammation. Et aussi avec des gouttes spéciales dans le nez - pour créer une sortie de mucus et de sécrétions inflammatoires des sinus dans la cavité nasale.

Ceux. la chose la plus importante dans le traitement est de créer une bonne sortie d'exsudat et de mucus des sinus vers la cavité nasale. La plupart des symptômes de la sinusite aiguë commencent à disparaître quelques jours après le traitement, mais vous devez terminer tout le traitement prescrit par votre médecin..

Gouttes pour soulager la congestion nasale - gardez à l'esprit que les gouttes vasoconstricteurs traditionnelles pour un rhume ne peuvent pas être utilisées pour l'inflammation des sinus pendant plus de 2-3 jours. Cela est dû au fait qu'après cette période, ils commencent à avoir des effets opposés (en raison de la dépendance) et aggravent l'état de la membrane muqueuse.

Pour soulager la congestion nasale pendant la frontaleite, il est optimal d'utiliser les médicaments suivants:

  • Spray "Rinofluimucil" (Italie, coûte environ 250 roubles) - se compose de deux composants actifs, dont l'un réduit la sécrétion de mucus et de pus, et facilite également leur passage, et le second - soulage le gonflement de la muqueuse nasale. Ce spray se combinera parfaitement avec des médicaments (tels que "Sinupret", "Sinuforte"), qui stimulent le retrait de l'exsudat inflammatoire des sinus.
  • Spray "Nasonex" (Belgique, à partir de 500 roubles) - ingrédient actif - faible dosage de glucocorticoïdes. Il soulage parfaitement la congestion nasale et peut être utilisé pendant une longue période (en cure de 2-3 mois), ce qui est important pour l'inflammation chronique des sinus, des voies nasales et de la rhinite allergique. Ce médicament fonctionnera également bien avec les stimulants des sinus (Sinupret ou Sinuforte).

Préparations pour stimuler la décharge de mucus des sinus - elles peuvent être sous forme de gouttes ou de dragées. Ils sont entièrement composés d'ingrédients à base de plantes, ce qui devrait être agréable pour les personnes à la recherche de méthodes de traitement traditionnelles. Nous devons dire tout de suite que ces médicaments ne peuvent être qu'un moyen de thérapie auxiliaire, mais pas la principale méthode de traitement..

Les composants à base de plantes des médicaments suivants provoquent une augmentation de la fonction de l'épithélium cilié de la membrane muqueuse (pour ainsi dire, des cils), ce qui favorise l'élimination du mucus et de l'exsudat des sinus dans la cavité nasale par de petites ouvertures entre eux.

  • Le médicament "Sinupret" (Allemagne) - est produit par la société bien connue "Bionorica" ​​sous forme de gouttes et de pilules. Contient des extraits de plantes qui ont des effets anti-inflammatoires et facilitent l'élimination du mucus et de l'exsudat inflammatoire des sinus. Prix ​​à partir de 350 roubles.
  • Le médicament "Sinuforte" (Espagne) - forme de libération - sous forme de gouttes nasales. Fabriqué à base d'extrait d'herbes. comme le médicament précédent, il aide également à éliminer le mucus et l'exsudat inflammatoire des sinus. Coût environ 2300 roubles.

Antibiotiques pour la frontalite

Comme nous l'avons écrit ci-dessus: la frontaleite aiguë se développe le plus souvent dans le contexte d'infections virales respiratoires aiguës et de grippe, et les antibiotiques, comme vous le savez, ne fonctionnent pas sur les virus. Il est logique de ne boire des antibiotiques avec une frontalite aiguë que si une infection bactérienne est attachée et qu'une inflammation purulente se développe, mais cela ne se produit pas immédiatement.

S'il existe des indications pour la prise d'antibiotiques, le médicament de premier choix est l'amoxicilline en association avec l'acide clavulanique. Préparations contenant une telle combinaison: "Augumentin", "Amoxiclav". Si le patient est allergique aux antibiotiques du groupe pénicilline, il est préférable d'utiliser -

  • antibiotiques du groupe des fluoroquinolones (par exemple, «Ciprofloxacine»),
  • macrolides ("Clarithromycine", Azithromycine ").

Les antibiotiques pour la frontaleite sont prescrits pendant environ 10 à 14 jours. Cependant, 5 jours après le début de l'admission, il est nécessaire d'évaluer l'efficacité du traitement. Si aucune amélioration significative n'est obtenue, il est préférable de prescrire un antibiotique plus puissant.

Se laver le nez à la maison

Pour toute forme de sinusite frontale, un lavage nasal est indiqué. Avant la procédure, il est nécessaire de dégager les voies nasales et de verser des gouttes vasoconstricteurs si le nez ne respire pas. Le processus de rinçage est le suivant:

  1. Prenez une seringue sans aiguille ou une petite seringue.
  2. Aspirez une petite partie de la solution de rinçage.
  3. Penchez-vous sur l'évier, tournez la tête sur le côté.
  4. Introduisez la pointe d'une seringue ou d'une seringue dans la narine qui était sur le dessus.
  5. Injectez soigneusement la solution. Il doit s'écouler de l'autre narine.
  6. Effectuez 2-3 lavages supplémentaires. Répétez sur l'autre narine.

La procédure est effectuée plusieurs fois par jour. La solution de rinçage classique est une solution saline. Pour le préparer, vous devez dissoudre 1 c. sel dans un verre d'eau bouillie tiède. Vous pouvez ajouter une pincée de bicarbonate de soude et 3 gouttes d'huile d'arbre à thé. En plus de la solution saline, les agents suivants sont autorisés:

  • Bouillon d'oignon. Un oignon doit être haché à l'état de bouillie, puis versez un verre d'eau bouillante dessus. Une fois le produit refroidi, ajoutez 1 c. mon chéri. Filtrer la solution avant de rincer.
  • Décoction de camomille. Infuser avec un verre d'eau bouillante 1 c. l. fleurs de camomille. Ensuite, insistez sur le remède pendant 2 heures. Filtrer avant utilisation.
  • Solution aqueuse de chlorophyllipt. Versez une cuillère à soupe de ce produit avec 500 ml d'eau bouillie tiède.

Physiothérapie

Les méthodes de physiothérapie sont déjà utilisées au stade de la rémission de la maladie, lorsque la température est revenue à la normale et qu'il n'y a aucun signe d'intoxication. Les procédures aident à accélérer la récupération et à renforcer le système immunitaire. Les méthodes de physiothérapie suivantes sont utiles pour les infections frontales:

  • Thérapie ultra-haute fréquence (UHF) de faible intensité. Il consiste en l'effet sur le corps de champs électromagnétiques d'une longueur d'onde de 1 à 10 M. Pour cela, des plaques de condensateur spéciales sont appliquées sur les sinus frontaux. L'action thermique améliore la circulation sanguine, réduit l'enflure et active la récupération.
  • Quartzisation de la cavité nasale. Cette procédure aide à détruire les bactéries pathogènes qui ont provoqué la maladie. Une lampe spéciale est allumée pendant 5 minutes pour se réchauffer. Il a une buse spéciale qui est insérée dans chaque narine pendant 30 à 60 secondes. Pendant ce temps, la muqueuse nasale est irradiée à la lumière ultraviolette..
  • Intubation endonasale. Dans les voies nasales, 2 turundas de coton imbibées d'antibiotiques sont injectées. L'une des électrodes leur est connectée et la seconde est appliquée sur le front. En outre, de faibles décharges de courant traversent le corps. Sous leur action, le médicament pénètre dans la membrane muqueuse. Le cours comprend 10 à 12 procédures.
  • Lavage avec une pompe électrique ("coucou"). Cette méthode est totalement indolore. Le médicament est injecté dans une narine et à travers l'autre, le contenu est aspiré à l'aide d'une pompe électrique. Pour empêcher le liquide de pénétrer dans la bouche, pendant la procédure, le patient doit dire "coucou".

Méthode YAMIK

Il s'agit d'un traitement de type coucou non chirurgical. Il peut être utilisé chez les enfants à partir de 5 ans, mais nécessite l'achat d'un cathéter coûteux, par conséquent, il est coûteux.

Le cathéter YAMIK est un tube en caoutchouc, à l'intérieur duquel se trouvent 2 canaux, se terminant par deux sorties séparées. De plus, il y a 2 ballons sur le tube. Le cathéter est inséré dans le nasopharynx, puis les ballons sont gonflés à l'aide de seringues, ce qui bloque le nasopharynx, dans lequel une pression négative est alors créée. Sous son influence, le contenu sort des sinus. Et si vous changez ensuite la pression en positif, vous pouvez vaporiser le médicament sans ponction juste à côté du sinus affecté.

L'introduction du cathéter YAMIK est réalisée en position assise du patient, après lubrification préalable des muqueuses avec un mélange de solutions de lidocaïne et d'adrénaline (afin d'anesthésier et en même temps de rétrécir les vaisseaux, d'éliminer l'œdème et de réduire le risque de saignement). Le traitement avec cette méthode est contre-indiqué dans les maladies du système de coagulation sanguine et avec une polypose prononcée de la membrane muqueuse, qui ne permettra pas au contenu de sortir.

Remèdes populaires pour le traitement de la sinusite frontale

Il n'est pas toujours possible de guérir complètement la sinusite frontale chez les adultes avec des méthodes traditionnelles, cependant, il est possible d'accélérer considérablement le processus de guérison à la maison, en utilisant également des médicaments.

  1. Prenez des quantités égales de jus d'aloès, de jus d'oignon, de miel, de jus de racine de cyclamen, de pommade Vishnevsky. Bien mélanger le tout et conserver au réfrigérateur dans un bocal refermable. Cuire à la vapeur avant utilisation jusqu'à atteindre une température de trente-sept degrés. Appliquer la pommade sur des filaments de coton et injecter pendant une demi-heure dans les deux voies nasales. Cours 3 semaines.
  2. Dissoudre dans 500 ml. eau bouillie tiède une cuillère à soupe d'une solution alcoolique de chlorophyllipt. Il a un effet antibactérien et combat même les micro-organismes qui ont développé une résistance aux antibiotiques. La solution est utilisée pour laver 3-4 fois par jour..
  3. Une décoction d'églantier (2 cuillères à soupe par verre d'eau, cuire 10 minutes, laisser reposer 20 minutes), ajouter du jus de viorne ou du sirop / confiture de framboise au thé ordinaire. Vous pouvez faire le mélange suivant avec un effet fortifiant - prendre 3 noix, noisettes et noix de cajou dans un verre de miel, insister pendant une journée et utiliser une demi-cuillère à café trois fois par jour.
  4. Vous pouvez traiter la sinusite frontale avec une plante cyclomène. Le jus de cette plante est dilué avec de l'eau bouillie dans un rapport de 4: 1, la solution est égouttée trois fois par jour, deux gouttes.
  5. Feuille de laurier. Jetez quelques feuilles dans de l'eau bouillante, faites suer pendant 10 minutes, puis respirez sur la vapeur. Effectuez la procédure le matin et le soir, vous pouvez laisser le même bouillon, le réchauffer et respirer à nouveau.

Chirurgie

Si le traitement médicamenteux est inefficace, ainsi que pour la frontalite chronique, des méthodes chirurgicales de traitement sont utilisées:

1) Sinusoplastie endoscopique à ballonnet. Dans ce cas, un endoscope est inséré dans la cavité nasale. À travers elle, sous le contrôle de la vision, un ballon est introduit, qui, en gonflant, dilate considérablement l'anastomose. Grâce à une ouverture aussi large, le contenu du sinus s'écoulera dans la cavité nasale.

2) Ponction des sinus. Implique une ponction dans l'anastomose. L'aiguille est insérée par le nez sous anesthésie locale. Son extrémité reste à la surface et le contenu s'écoule à travers elle. Avant de retirer l'aiguille, le sinus est lavé avec une solution antiseptique. S'il y avait beaucoup de contenu dans le sinus et qu'il avait un caractère purulent, un cathéter peut être inséré à travers l'aiguille pendant une longue période. Le contenu sera produit via celui-ci. Grâce à lui, le sinus peut être lavé avec des antiseptiques.

3) Opérations ouvertes. Ils sont rarement utilisés en raison de leur traumatisme élevé. Il en existe plusieurs types:

  • D'après Jansen-Jacques. Une incision cutanée, puis un trou dans l'os, est pratiquée dans la zone de la paroi inférieure du sinus frontal, qui est également la paroi supérieure de l'orbite. Une canule sinusale y est insérée pendant 7 jours ou plus.
  • Selon Ogston-Luke. Effectué lorsque la chirurgie endoscopique est impossible; avec inflammation chronique du sinus frontal multicaméral, avec polypose et sinusite frontale post-traumatique, ainsi qu'en cas de lésions syphilitiques de l'os frontal. Une incision est faite au-dessus de l'arête du nez, un trou est fait dans l'os de la paroi antérieure du sinus; à travers elle, ils inspectent les sinus, éliminent les polypes. Ensuite, une canule est insérée dans le canal frontal-nasal. Le contenu du sinus en coulera, il sera possible de le rincer. L'opération est réalisée uniquement chez l'adulte, sous anesthésie locale et blocage des branches nerveuses qui innervent le nez et les sinus. Non applicable pour frontale aiguë.
  • Selon Galle Denis. Dans ce cas, l'accès se fait par le nez. Une sonde est insérée dans le canal nasal, après quoi les os situés devant la sonde sont retirés. Cela forme un trou très large qui ne proliférera pas et le contenu en coulera sous l'influence de la gravité..

Si les polypes, les végétations adénoïdes, la courbure de la cloison nasale, la prolifération des muqueuses dans la zone du canal entre le nez et le sinus sont ce qui a provoqué la sinusite frontale, l'opération implique la correction de ces défauts.

Complications

La frontite chronique peut entraîner les complications suivantes:

  • manque d'oxygène - en raison d'une congestion nasale constante, il n'y a pas assez d'oxygène dans le corps;
  • syndrome d'apnée du sommeil - le patient arrête de respirer pendant une courte période;
  • photophobie, larmoiement, vision diminuée - le nerf optique passe sous le processus inflammatoire;
  • méningite et encéphalite - le processus purulent se propage aux membranes du cerveau et directement au cerveau;
  • processus inflammatoires dans les tissus mous du visage;
  • amygdalite chronique et pharyngite.

Dans les cas particulièrement graves, une septicémie peut se développer, ce qui est fatal pour le patient.

La prévention

La prévention de la sinusite frontale, comme toute autre sinusite, comprend:

  1. Traitement opportun des maladies respiratoires aiguës. Il n'est pas nécessaire de se fier au fait que le nez qui coule «passera tout seul. Un traitement actif de la congestion nasale est nécessaire, non seulement avec des gouttes vasoconstricteurs, mais également avec des procédures distrayantes (bains de pieds, emplâtres à la moutarde, inhalations), rinçage de la cavité nasale avec des solutions salines, utilisation de gouttes et de sprays anti-inflammatoires.
  2. Correction chirurgicale de divers défauts anatomiques qui empêchent la sortie de sécrétion des sinus - courbure de la cloison nasale, ablation d'une partie du cornet en cas d'hypertrophie, élimination des polypes et des végétations adénoïdes.
  3. Durcissement du corps.
  4. Mode de vie sain, abandonner les mauvaises habitudes.
Kostya

Mais je l'ai resserré. Avec traitement. Je suis allé à l'hôpital lorsque les douleurs ont été insupportables pendant deux jours. Le médecin a pris une photo et a dit qu'ils seraient hospitalisés avec un tel diagnostic et a expliqué comment percer un trou dans le crâne. J'ai donné mon consentement. Et pendant 5 jours, il a été enregistré à l'hôpital. Les antibiotiques se rincent deux fois par jour. Le gisant a dit que jusqu'à ce que tout passe par le nez depuis le sinus, il se rincerait.

Frontite: symptômes, traitement, remèdes populaires


Une douleur au front, accompagnée d'un léger malaise et d'une congestion nasale, peut être causée par différentes maladies ou par une combinaison de celles-ci. Il peut s'agir de maladies des nerfs ou des vaisseaux sanguins, de l'apparition d'ARVI ou de céphalées de tension qui ont coïncidé avec un rhume. Ensuite, la douleur peut être réduite en appliquant un objet chaud sur la zone touchée ou en buvant un médicament anesthésique..

Mais il y a une maladie lorsqu'il est strictement interdit de soulager la douleur de cette manière. Il s'agit d'une sinusite frontale aiguë, une inflammation de la membrane muqueuse tapissant l'intérieur du sinus frontal. Il s'accompagne d'un mal de tête au front, d'un nez qui coule et d'un malaise. Les médecins ORL le soignent à l'aide d'un ensemble de médicaments et de physiothérapie. Parfois, vous devez même recourir à la chirurgie pour éliminer le liquide inflammatoire ou le pus à l'extérieur..

Qu'est-ce que frontal

L'inflammation des sinus paranasaux (sinusite) n'est pas du tout une maladie aussi légère et mineure que cela puisse paraître. Le fait est que tous les sinus sont séparés du cerveau par une fine plaque d'os. Et lorsqu'une haute pression y est créée, caractéristique de la libération de pus ou de liquide inflammatoire (exsudat) en grande quantité, une fissure apparaît dans cette plaque. Grâce à lui, l'exsudat infecté peut pénétrer dans la muqueuse du cerveau, provoquant une inflammation..

Le sinus frontal ne fait pas exception. De dessous, il est séparé par une fine plaque de l'orbite, de derrière il est clôturé par l'os des lobes frontaux du cerveau recouverts de membranes. On voit la paroi avant du sinus juste au-dessus du sourcil, elle est recouverte de peau et la paroi interne est le septum entre les deux sinus frontaux. Il n'apparaît que vers l'âge de 14-15 ans et seulement chez 85% des personnes. Les 5% restants vivent avec un grand sinus frontal.

Le sinus frontal (frontal) n'apparaît qu'à l'âge de 6-7 ans. Cela signifie que la sinusite frontale chez les enfants ne peut pas se développer avant d'atteindre cet âge. 10% des personnes ne développent pas du tout de sinus pour des raisons génétiques.

Pourquoi la maladie survient

La frontite chez les adultes et les enfants a des causes communes. Il:

  1. Infection:
    • virus: groupes ARVI, coronavirus. Fondamentalement, ils pénètrent dans le sinus frontal depuis la cavité nasale (il y a un message entre eux - un canal étroit) en cas d'infection virale aiguë;
    • bactéries: streptocoques, haemophilus influenzae, staphylocoques, bacille diphtérique; les enfants peuvent avoir un agent pathogène «distinct» - Moraxella catarralis. Les bactéries pénètrent dans les sinus à partir de la cavité nasale, ce qui peut survenir avec des maladies indépendantes (scarlatine, diphtérie), et peuvent (et le plus souvent) survenir lorsqu'une maladie bactérienne est une complication d'une maladie virale. Des bactéries peuvent être introduites pendant la chirurgie dans la cavité nasale, ainsi que lors de plaies pénétrantes des sinus. Si la lésion des sinus frontaux n'était pas pénétrante, une inflammation aseptique (stérile) se développe en premier, qui peut également s'aggraver lorsque des bactéries pénètrent dans les sinus par le nez. La troisième voie par laquelle les bactéries peuvent pénétrer dans les sinus est par le sang, à partir d'une autre source d'inflammation bactérienne. Cela peut être des amygdales enflammées, des poumons, des dents carieuses;
    • champignons - extrêmement rares.
  2. Allergènes. Une inflammation non microbienne du sinus frontal peut également survenir en présence d'une rhinite vasomotrice ou allergique. Une telle sinusite frontale est souvent compliquée par une infection bactérienne, car le gonflement du canal reliant le nez et les sinus empêche ce dernier de se drainer.
  3. Petits corps étrangers dans le nez (une cause fréquente chez les enfants). Ils ne sont pas stériles, ils vont donc ensemencer la muqueuse nasale avec des bactéries. De plus, ils bloquent l'écoulement normal du sinus frontal..
  4. Certains médicaments.
  5. Blessures au nez et aux sinus frontaux.

Les signes de sinusite frontale sont plus susceptibles de survenir chez les personnes présentant des pathologies qui aggravent la sortie de décharge du sinus frontal. Il:

  • courbure de la cloison nasale;
  • blessure au nez;
  • adénoïdite (chez les enfants);
  • ozena - rhinite chronique;
  • transport de bactéries pathogènes dans la cavité nasale;
  • polypes, tumeurs ou kystes du sinus ou de la cavité nasale elle-même;
  • une augmentation de la longueur du canal entre le sinus frontal et le nez.

Le risque de tomber malade est également plus élevé chez les personnes épuisées, leur immunité est affaiblie, elles sont souvent trop refroidies ou travaillent dans des pièces poussiéreuses et polluées par les gaz..

Types de maladies

Selon le courant, il y a:

  1. Sinusite frontale aiguë. Sa cause principale est microbienne, mais elle peut également être causée par un traumatisme ou une rhinite allergique..
  2. La sinusite frontale chronique survient lorsqu'un processus aigu n'a pas été traité ou n'a pas été traité. Il est particulièrement fréquent chez les personnes ayant une cloison nasale déviée ou d'autres conditions dans lesquelles l'écoulement du sinus vers la cavité nasale s'aggrave.

Selon les raisons, la sinusite frontale peut être virale, fongique, bactérienne, causée par une flore mixte, allergique, médicinale.

Selon le type d'inflammation, il existe:

  1. Sinusite frontale exsudative: la membrane muqueuse enflammée sécrète un liquide inflammatoire. Selon la nature du liquide, la frontite peut être:
    • catarrhale: l'écoulement a un caractère muqueux. Cette condition peut être causée par n'importe quel type d'infection, même des bactéries - au stade initial de l'inflammation. En outre, l'étiologie est le traumatisme et la médication;
    • sinusite frontale purulente: écoulement purulent. La condition est causée par des bactéries pyogènes.
  2. Sinusite frontale productive: l'inflammation entraîne une prolifération de la muqueuse sinusale. Ce processus est divisé en 3 types:
    • polypes: excroissances - des polypes se forment dans le sinus frontal;
    • kystique: les cavités à parois minces semblent remplies d'un liquide transparent - kystes;
    • pariétal-hyperplasique: il y a une prolifération uniforme, non sous forme de polypes, de la membrane muqueuse.

En fonction de la localisation du processus, la sinusite frontale peut être unilatérale (gauche ou droite), ainsi que bilatérale.

Manifestations de la maladie

Les symptômes de la sinusite frontale dans ses formes aiguës et chroniques sont quelque peu différents.

Le processus aigu est caractérisé par:

  • douleur (à leur sujet - juste en dessous);
  • écoulement nasal: muqueux ou mucopurulent. Plus de décharge est observée du côté affecté;
  • congestion nasale;
  • élévation de la température à divers chiffres;
  • gonflement dans le coin interne de l'œil;
  • yeux larmoyants, douleur dans les yeux;
  • malaise général;
  • écoulement des expectorations le matin.

La sinusite frontale chronique n'a pas de manifestations aussi prononcées. Seulement:

  • douleur dans la région des sinus frontaux;
  • maux de tête;
  • écoulement purulent et nauséabond du nez le matin;
  • expectorations purulentes qui disparaissent le matin;
  • toux nocturne;
  • nez qui coule persistant;
  • diminution de l'odorat.

La douleur frontale est localisée au-dessus de l'arête du nez et légèrement sur le côté (à droite ou à gauche, selon la lésion). Ils se caractérisent par une augmentation le matin (pendant le sommeil, l'écoulement du sinus est perturbé), avec une pression sur l'arête du nez, après une longue couche. L'intensité de la douleur augmente avec tout mouvement de la tête, avec les vibrations et les tremblements au volant. La douleur est donnée à la zone du coin interne de l'œil et de la tempe du côté de la lésion. Dans le processus aigu, ils sont intenses, dans le processus chronique - douloureux, pressant.

Des symptômes similaires sont également notés avec d'autres types de sinusite, en particulier avec une inflammation du sinus maxillaire (maxillaire). Par conséquent, nous présentons les différences entre la sinusite et la sinusite frontale:

SigneSinusiteFrontit
Localisation de la douleurSur un (moins souvent - deux) côtés du nez, dans la région des pommettes et des tempes, il se dégage vers les dents. Aggravé en inclinant la têteEnviron 2 cm au-dessus de l'arête du nez et sur le côté (ou dans 2 directions). Donne au contour des yeux. Aggravé par les mouvements de la tête, les tremblements, les vibrations
GonflementSous les yeux, dans la zone de la paupière inférieureDans la zone du coin interne de l'œil, sur la paupière supérieure
La nature du rhumeLe plus souvent, au début, il y a un écoulement muqueux abondant, puis purulentAu début, le nez est bouché, puis une petite quantité d'écoulement muqueux ou mucopurulent est libérée

Complications de la maladie

Si une personne ne sait pas comment traiter la sinusite frontale, elle peut développer des complications:

  • inflammation du tissu adipeux de l'orbite (phlegmon de l'orbite);
  • inflammation d'autres sinus (sinusite, ethmoïdite, sphénoïdite);
  • inflammation osseuse (ostéomyélite);
  • abcès des paupières;
  • méningite (inflammation de la muqueuse du cerveau);
  • abcès des lobes frontaux du cerveau;
  • empoisonnement du sang (septicémie).

Comment le diagnostic est-il posé

Pour prescrire correctement le traitement de la sinusite frontale, vous devez poser un diagnostic. Cela est peut-être basé sur les résultats d'études instrumentales, que le médecin ORL prescrira en fonction des plaintes, de la rhinoscopie (examen dans des miroirs spéciaux insérés dans les narines), de la pression sur les zones des sinus frontaux et maxillaires.

Les études instrumentales comprennent:

  • Radiographie des sinus paranasaux. Il permet de voir le gonflement et l'accumulation de liquide dans les sinus (la méthode ne permet pas de différencier s'il s'agit de pus ou d'exsudat muqueux);
  • La TDM (tomodensitométrie) est une méthode d'investigation plus précise que la radiographie. Il est basé sur le rayonnement X, mais implique une étude couche par couche des os du crâne;
  • examen de la cavité nasale à l'aide d'un endoscope - un tube flexible équipé d'un illuminateur. L'image s'affiche à l'écran. Il permet de voir la fistule œdémateuse entre la cavité nasale et le sinus frontal, un septum nasal dévié, séparé du nez. Mais le diagnostic ne se fait pas par endoscopie - seulement par rayons X ou CT;
  • examen bactériologique des écoulements nasaux - afin d'identifier l'agent pathogène et, s'il s'agit d'une bactérie, de déterminer sa sensibilité aux antibiotiques.

D'autres méthodes, telles que l'échographie des sinus, la diaphanoscopie, la thermographie, ne sont actuellement pas utilisées pour le diagnostic..

Comment traiter la sinusite frontale

Dans la plupart des cas, la maladie est traitée avec des médicaments et avec l'aide de la physiothérapie. L'objectif principal de la thérapie est d'éliminer le contenu du sinus. Dans les cas graves, une ponction (ponction) est utilisée pour laver le sinus. Si son contenu est très visqueux, une intervention chirurgicale est nécessaire..

  • Le traitement de la sinusite frontale chez l'adulte commence par la nomination de gouttes vasoconstricteurs. Leur tâche est d'éliminer les poches de la membrane muqueuse de la fistule entre le sinus et la cavité nasale. Les "anciens" représentants ("Naphtizin", "Galazolin") et les nouveaux médicaments plus sûrs ("Lazolvan Rino", "Sanorin" et autres) appartiennent aux gouttes vasoconstricteurs. Il est important d'enterrer correctement le nez avec ces gouttes. Pour ce faire, vous devez vous allonger et, en inclinant la tête vers le côté droit et légèrement vers le haut, égouttez la narine droite. Dans cette position, vous devez vous allonger pendant 10 minutes pour que l'anastomose s'ouvre. La même chose doit être répétée de l'autre côté..
  • Pour réduire l'inflammation et, par conséquent, l'œdème de l'anastomose, des sprays à base d'hormones glucocorticoïdes sont prescrits dans de nombreux cas. Ce sont Avamis, Beconaze, Flix et autres. Ils sont utilisés 1 à 2 fois par jour sur une courte durée de 5 jours.
  • Comme la plupart des maladies sont causées par des bactéries (ou sont presque toujours compliquées par des bactéries), des antibiotiques sont utilisés. Dans un cas bénin, si une personne consulte un médecin immédiatement après l'apparition des symptômes, seules des gouttes antibactériennes (Tsiprolet, Normax) peuvent être utilisées. Vous pouvez préparer vous-même des gouttes complexes (ajoutez 1 ampoule de Lincomycine dans le flacon Tsiprolet).
  • En cas de température corporelle élevée et de maux de tête sévères, des antibiotiques sont nécessaires en comprimés ("Augmentin", "Ciprofloxacin") ou en injections: "Lincomycin", "Ceftriaxone", "Cefatoxim".
  • Lors du traitement de la sinusite frontale avec des antibiotiques, qui détruisent toute la flore, y compris les flores utiles, vous devez prendre soin de sa colonisation dans les intestins. Pour cela, les médicaments "Linex", "Hilak", "Lactomun" et autres sont utilisés.
  • Au 5ème jour de l'antibiothérapie, un antifongique doit être utilisé. Par exemple, «Fluconazole» à une dose de 200 mg (si le muguet s'inquiète - 300 mg).
  • Pour éliminer le composant allergique, présent dans toute inflammation, des antihistaminiques sont nécessaires: Loratadin, Diazolin. Pour la frontite allergique, une combinaison de 2 antihistaminiques est nécessaire. Il est possible d'utiliser des hormones glucocorticoïdes sous forme d'injections de courte durée.
  • Pour réduire la douleur et l'inflammation, des AINS sont prescrits: Ibuprofène, Nimesil, etc..
  • Les préparations homéopathiques sont efficaces: "Sinupret", "Cinnabsin".

"Coucou"

Le traitement médical est parfaitement complété par la méthode de rinçage sous vide du nez - "coucou". Il implique la perfusion d'une solution dans une narine (généralement une solution saline avec l'ajout d'un agent antiseptique ou anti-inflammatoire) avec l'ingestion de la solution et du contenu nasal de l'autre narine à l'aide d'une aspiration sous vide. Pendant la procédure, pour que la solution ne pénètre pas dans les voies respiratoires, on leur demande de dire «coucou»: alors le palais mou s'approche de l'arrière du pharynx. Cela explique le nom de manipulation.

Le flux actif d'antiseptique et le chevauchement du palais mou du message du nez avec le pharynx conduit à la formation d'une pression négative, sous laquelle le pus quitte les sinus.

Après cette procédure, une congestion nasale se fait sentir. Il peut y avoir des éternuements, des maux de tête, des saignements de nez.

Méthode YAMIK

Il s'agit d'un traitement de type coucou non chirurgical. Il peut être utilisé chez les enfants à partir de 5 ans, mais nécessite l'achat d'un cathéter coûteux, par conséquent, il est coûteux.

Le cathéter YAMIK est un tube en caoutchouc, à l'intérieur duquel se trouvent 2 canaux, se terminant par deux sorties séparées. De plus, il y a 2 ballons sur le tube.

Le cathéter est inséré dans le nasopharynx, puis les ballons sont gonflés à l'aide de seringues, ce qui bloque le nasopharynx, dans lequel une pression négative est alors créée. Sous son influence, le contenu sort des sinus. Et si vous changez ensuite la pression en positif, vous pouvez vaporiser le médicament sans ponction juste à côté du sinus affecté.

L'introduction du cathéter YAMIK est réalisée en position assise du patient, après lubrification préalable des muqueuses avec un mélange de solutions de lidocaïne et d'adrénaline (pour anesthésier et en même temps rétrécir les vaisseaux, éliminer l'œdème et réduire le risque de saignement).

Le traitement avec cette méthode est contre-indiqué dans les maladies du système de coagulation sanguine et avec une polypose prononcée de la membrane muqueuse, qui ne permettra pas au contenu de sortir.

Physiothérapie

Pour le traitement de la sinusite frontale, en association avec un traitement médicamenteux, sont utilisés:

  • électrophorèse;
  • quartzisation de la cavité nasale;
  • thérapie au laser;
  • Thérapie UHF;
  • sollux.

Chirurgie

Si le traitement médicamenteux est inefficace, ainsi que pour la frontalite chronique, des méthodes chirurgicales de traitement sont utilisées:

  1. Ponction des sinus. Implique une ponction dans l'anastomose. L'aiguille est insérée par le nez sous anesthésie locale. Son extrémité reste à la surface et le contenu s'écoule à travers elle. Avant de retirer l'aiguille, le sinus est lavé avec une solution antiseptique. S'il y avait beaucoup de contenu dans le sinus et qu'il avait un caractère purulent, un cathéter peut être inséré à travers l'aiguille pendant une longue période. Le contenu sera produit via celui-ci. Grâce à lui, le sinus peut être lavé avec des antiseptiques.
  2. Sinusoplastie endoscopique à ballonnet. Dans ce cas, un endoscope est inséré dans la cavité nasale. À travers elle, sous le contrôle de la vision, un ballon est introduit, qui, en gonflant, dilate considérablement l'anastomose. Grâce à une ouverture aussi large, le contenu du sinus s'écoulera dans la cavité nasale.
  3. Opérations ouvertes. Ils sont rarement utilisés en raison de leur traumatisme élevé. Il en existe plusieurs types:
    • Selon Ogston-Luke. Effectué lorsque la chirurgie endoscopique est impossible; avec inflammation chronique du sinus frontal multicaméral, avec polypose et sinusite frontale post-traumatique, ainsi qu'en cas de lésions syphilitiques de l'os frontal. Une incision est faite au-dessus de l'arête du nez, un trou est fait dans l'os de la paroi antérieure du sinus; à travers elle, ils inspectent les sinus, éliminent les polypes. Ensuite, une canule est insérée dans le canal frontal-nasal. Le contenu du sinus en coulera, il sera possible de le rincer. L'opération est réalisée uniquement chez l'adulte, sous anesthésie locale et blocage des branches nerveuses qui innervent le nez et les sinus. Non applicable pour frontale aiguë.
    • D'après Jansen-Jacques. Une incision cutanée, puis un trou dans l'os, est pratiquée dans la zone de la paroi inférieure du sinus frontal, qui est également la paroi supérieure de l'orbite. Une canule sinusale y est insérée pendant 7 jours ou plus.
    • Selon Galle Denis. Dans ce cas, l'accès se fait par le nez. Une sonde est insérée dans le canal nasal, après quoi les os situés devant la sonde sont retirés. Cela forme un trou très large qui ne proliférera pas et le contenu en coulera sous l'influence de la gravité..

Si les polypes, les végétations adénoïdes, la courbure de la cloison nasale, la prolifération des muqueuses dans la zone du canal entre le nez et le sinus sont ce qui a provoqué la sinusite frontale, l'opération implique la correction de ces défauts.

Période postopératoire

Le traitement de la sinusite frontale avec une opération ne se termine pas. Après cela, vous devrez rincer le sinus frontal avec des antiseptiques. Et si dans ce cas il y avait une ostéomyélite de l'os frontal ou une suppuration du tissu graisseux entourant l'œil, la plaie ne peut pas se fermer, la laver avec des antibiotiques, enlever le tissu nécrotique, y injecter des médicaments qui stimulent la régénération jusqu'à ce qu'elle disparaisse et des signes de santé guérison.

En outre, après une sinusite frontale, il est nécessaire de s'assurer strictement que le canal fronto-nasal élargi ou artificiel ne se développe pas. Pour ce faire, il est périodiquement dilaté avec une sonde spéciale, cautérisé avec du nitrate d'argent ou y est temporairement inséré un stent ("expanseur" dur).

Traitement à domicile

Le traitement de la maladie à domicile est possible:

  • avec une évolution bénigne de la pathologie, lorsqu'elle ne fait mal que d'un côté, il n'y a pas d'œdème prononcé dans le contour des yeux;
  • seulement après examen par un médecin ORL qui "donne le feu vert" pour un tel traitement;
  • si une personne suit toutes les instructions et consulte un médecin au moindre signe d'aggravation;
  • à condition que le patient n'effectue aucune procédure thermique dans les sinus et le nez.

Ainsi, la chose la plus importante dans le traitement à domicile est de drainer le contenu des sinus touchés. Pour ce faire, vous devez suivre la séquence:

  1. Tout d'abord, rincez le nez avec une solution saline (solution saline, Aqua-Maris, Dolphin ou autres). En l'absence d'allergies, la solution de rinçage peut être préparée par vous-même: dans 200 ml de solution physiologique, ajoutez environ une cuillère à dessert de solution d'alcool Chlorophyllipt pour que le mélange résultant vire au vert pâle.
  2. 10 minutes après le lavage, vous devez ouvrir l'anastomose avec des gouttes vasoconstricteurs "Lazolvan Rino", "Nazola" ou autres
  3. La dernière étape est l'instillation de gouttes antibactériennes. La meilleure option est d'ajouter 1 ampoule de Lincomycine, un antibiotique efficace spécifiquement pour les infections qui pénètrent dans les sinus, aux gouttes de «Ciprolet» («Ciprofloxacine»).

De plus, vous devez prendre l'antibiotique prescrit et le remède homéopathique «Sinupret» (plus efficace sous forme de gouttes d'alcool qui s'égouttent dans l'eau et boivent).

À la maison, vous pouvez également utiliser des recettes folkloriques - en accord avec le médecin ORL. Le traitement alternatif est un complément à l'officiel, pas une alternative.

Comme traitement alternatif, vous pouvez utiliser:

  • solutions de rinçage;
  • gouttes;
  • onguents;
  • inhalation.

Examinons-les en détail.

Solutions de lavage

  1. Solution saline. Un verre d'eau tiède nécessite 1 c. un soda. Vous pouvez également y ajouter une pincée de soda et 2 gouttes d'iode (s'il n'y a pas d'allergie) ou 2 gouttes d'huile d'arbre à thé. Utilisez 2-3 fois par jour. Le reste du temps, rincez le nez avec une solution de chlorophyllipt.
  2. Décoction de camomille. 3 cuillères à soupe les fleurs sont versées avec de l'eau tiède dans une quantité de 450 ml, laisser mijoter au bain-marie pendant 15 minutes, enlevées, refroidies.
  3. Solution de miel d'oignon. Il est nécessaire de broyer 1 oignon avec un mélangeur, versez 200 ml d'eau bouillante dessus. Ajouter 1 cuillère à café à l'infusion refroidie. miel, filtrer et peut être utilisé.

Gouttes nasales

Ces gouttes sont considérées comme sûres et efficaces:

  • Jus de radis noir. Pour le préparer, le légume doit être pelé et râpé, puis, enveloppé dans de la gaze, presser le jus. Appliquer 2-3 gouttes dans chaque narine, 3-4 r / jour.
  • Jus de cyclamen. Les tubercules de cette plante ont longtemps été utilisés pour la sinusite. Ils doivent être lavés, râpés ou hachés dans un mélangeur. Enveloppez le gruau obtenu dans une étamine et pressez le jus. Le jus de cyclamen est dilué 4 fois avec de l'eau, et ces gouttes ne sont utilisées que 1 r / jour, avant le coucher - 2 gouttes dans chaque narine.
  • Jus de kalanchoe. Les feuilles de Kalanchoe doivent être cueillies, mises au réfrigérateur pendant 3 jours, puis retirées, extraites du jus, diluées 3 fois avec de l'eau et 2 gouttes doivent être instillées dans chaque passage nasal 2-3 r / jour.

Ces produits sont appliqués sur des cotons-tiges longs et fins qui sont insérés dans les voies nasales. Vous pouvez utiliser l'une des recettes disponibles:

  • Mélangez 5 g de miel, de jus d'oignon, de liniment Vishnevsky, de cyclamen et de jus d'aloès. Avec cette pommade, des turundas de coton sont enduits, qui sont injectés dans le nez pendant 30 minutes. Le mélange résultant est conservé au réfrigérateur.
  • Prenez 0,5 morceau de savon à lessive, râpez-le, faites fondre dans un bain-marie. Ajouter 1 cuillère à café à la suspension encore chaude. lait, miel, huile de tournesol et alcool, refroidir et utiliser. Appliquer 3 r / jour pendant 15 minutes.
  • Combinez une gousse d'ail écrasée avec un peu de beurre. Cette pommade est utilisée pour appliquer sur la peau du sinus frontal au coucher..

Inhalation

Ils sont fabriqués comme ceci: ils préparent une solution chaude, la versent dans un récipient en céramique, se penchent dessus et respirent les vapeurs en se couvrant la tête avec une serviette. En tant que mélange pour inhalation, utilisez:

  • Pelure de pomme de terre. Il doit être bouilli et respiré sur ses vapeurs. Vous pouvez ajouter le baume "Star" au bouillon sur la pointe d'un couteau.
  • Décoction de camomille à l'eucalyptus. Pour 500 ml d'eau bouillante, vous avez besoin de 2 cuillères à soupe. camomille. Déposez quelques gouttes d'huile d'eucalyptus ici..
  • Feuille de laurier. Dans 500 ml d'eau bouillante, vous devez jeter 4-5 feuilles, faire bouillir pendant quelques minutes et peut être utilisé comme inhalation.

Caractéristiques de l'évolution de la sinusite frontale dans l'enfance

La frontite ne se produit pas chez les enfants de moins de 6 ans: le sinus ne s'est pas encore formé, respectivement, il ne peut pas encore y avoir de pus. Après 6 ans, l'inflammation du sinus frontal survient principalement en raison de virus du groupe ARVI et de complications bactériennes du rhume. L'évolution de la maladie est plus grave, car la plupart des enfants ont des végétations adénoïdes hypertrophiées ou des cornets hypertrophiés, ainsi qu'une immunité qui n'est pas encore mature ou affaiblie par de fréquentes infections respiratoires aiguës.

Il est plus difficile de soupçonner une sinusite frontale chez un enfant que chez un adulte, car les symptômes d'intoxication ne sont pas locaux, mais généraux:

  • maux de tête persistants qui s'aggravent le matin;
  • sommeil agité;
  • petit appétit;
  • larmoiement;
  • l'enfant commence à éviter la lumière vive.

Ce n'est qu'après un certain temps que la morve purulente, le gonflement de la paupière supérieure, la douleur au-dessus et sur le côté du nez.

La frontite chez les enfants est souvent compliquée par une otite moyenne.

Le traitement de la sinusite frontale de l'enfance ne diffère pas de celui de l'adulte. Il:

  • rincer le nez;
  • "coucous" quotidiens;
  • instillation de gouttes vasoconstricteurs;
  • prendre des antibiotiques;
  • l'utilisation de sprays anti-inflammatoires hormonaux ("Flix", "Beconase");
  • prendre des médicaments à base de lacto- et bifidobactéries.

Le traitement de la sinusite frontale chez les enfants se fait mieux dans un hôpital, sous surveillance médicale. Si nécessaire, l'enfant peut, sans perdre de temps, effectuer une ponction sinusale ou l'installation d'un cathéter YAMIK.

La prévention des maladies

Les mesures préventives consistent à renforcer le système immunitaire afin de prévenir le développement des ARVI et les complications de ces infections. Pour cela, vous avez besoin de:

  • durcir;
  • éviter l'hypodynamie;
  • obtenez une quantité suffisante de vitamines et de minéraux avec de la nourriture. Pour perdre du poids, n'utilisez pas de mono-régimes, mais mangez une variété de plats de légumes et de viande, en régulant la teneur en calories;
  • s'habiller pour le temps, en évitant l'hypothermie et la surchauffe;
  • subir des examens préventifs chez le dentiste, gynécologue (urologue), faire de la fluorographie;
  • traiter en temps opportun les maladies détectées.

Articles Sur La Leucémie