Tout le contenu iLive est examiné par des experts médicaux pour s'assurer qu'il est aussi précis et factuel que possible.

Nous avons des directives strictes pour la sélection des sources d'informations et nous ne relions que des sites Web réputés, des institutions de recherche universitaires et, si possible, des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens interactifs vers ces études.

Si vous pensez que l'un de nos contenus est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

La vie après un cancer du col de l'utérus peut aussi être épanouissante. Bien que la maladie soit considérée comme très grave, de nombreuses femmes en ont été guéries. Afin de revenir rapidement après cela à une vie normale saine et épanouissante, les patients sont encouragés à suivre les recommandations suivantes. Tout d'abord, les conditions suivantes doivent être combinées:

  • mange correctement;
  • faire du sport;
  • maintenir un poids adéquat.

Il est également important de mettre fin aux mauvaises habitudes pour toujours et d'apprendre à rester patient et calme..

L'état de la femme après le traitement dépend du stade auquel le diagnostic a été posé et de la thérapie elle-même. Dans certains cas, une simple opération suffit, mais si le patient est diagnostiqué avec des troubles malins graves, une radio ou une chimiothérapie peut être nécessaire.

Essayez de manger équilibré et sain - uniquement des aliments sains et de haute qualité. Pour améliorer votre bien-être, vous devez constamment manger des fruits et légumes, de la viande de volaille et du poisson - tout cela doit être cuit à la vapeur. Manger des grains entiers, des noix et des haricots sera également bénéfique pour votre santé. Mais les aliments frits et les aliments saturés de graisses animales ne doivent pas être consommés.

La vie après la radiothérapie pour le cancer du col de l'utérus

Les complications après radiothérapie peuvent être locales ou générales. Ils peuvent apparaître à la fois à un stade précoce, même pendant le traitement, et des mois voire un an après son achèvement..

Le stade précoce de la réaction au traitement se manifeste par de tels symptômes - nausées, manque d'appétit, vomissements, diminution du nombre de thrombotiques, de leuco et de lymphocytes dans le sang. Vous pouvez faire face à ces complications à l'aide d'une alimentation douce, d'aliments riches en calories, de transfusions sanguines et de vitamines. Mais si ces mesures ne fonctionnent pas, vous devez arrêter le cours de radiothérapie..

Certains patients peuvent éprouver des problèmes dans la vie après une radiothérapie cervicale en raison de l'oppression des organes hématopoïétiques. Pour éviter ce problème, vous devez faire une prise de sang tous les 3 mois au cours des premières années, puis effectuer la même procédure au moins 2 fois par an. En cas de leucopénie ou d'anémie, l'analyse peut être effectuée plus souvent si cela est indiqué..

L'inhibition de l'activité hématopoïétique dans la moelle osseuse après le traitement nécessitera un traitement spécial, qui doit être systématiquement correct et complet. La vie après le cancer du col utérin se déroule alors dans le cadre de mesures générales de renforcement telles que l'amélioration des conditions de travail et de repos, une nutrition améliorée et la prise de vitamines. Les procédures suivantes sont également effectuées:

  • transfusion supplémentaire de sang ou d'érythrocytes ou de leucocytes;
  • prendre des médicaments qui stimulent l'apparence des leucocytes;
  • prendre des médicaments qui améliorent la reproduction des érythrocytes.

Nutrition

Avec l'oncologie, il est recommandé de manger plus de légumes, de baies, de fruits et de céréales. Ils contiennent des antioxydants qui aident à nettoyer le corps des radicaux libres. Les produits doivent également être frais et de haute qualité..

La recherche médicale montre qu'à des fins prophylactiques ou avec une maladie déjà active, vous devez manger jusqu'à 5 portions de produits à base de plantes par jour. Les aliments doivent être consommés frais, sans subir de traitement thermique (le maximum autorisé est la cuisson à la vapeur).

En cas de cancer du col de l'utérus, des acides gras doivent être consommés. Incluez l'huile de tournesol et le poisson dans votre alimentation.

Les protéines du corps doivent provenir de produits laitiers, la viande peut également être consommée, mais vous pouvez vous en passer en la remplaçant par du poisson. Si vous décidez de laisser de la viande dans votre alimentation, vous ne devriez pas la manger plus de 1 à 2 fois par semaine, en essayant de consommer des variétés faibles en gras.

Les décoctions et teintures à base de plantes seront également très utiles. Vous pouvez boire du thé vert, car il contient également des antioxydants.

Le régime ne doit pas contenir les aliments suivants:

  • Produits semi-finis;
  • Aliments frits et gras;
  • Plats fumés épicés, très salés;
  • Cacao et chocolat;
  • Thé fort;
  • Bonbons à la crème;
  • De l'alcool;
  • Surveillez votre consommation de sucre et de sel.

sport

Grâce à un exercice physique constant, vous pouvez non seulement améliorer votre forme physique, mais également accélérer le processus de traitement et de guérison du cancer. Des études montrent que l'exercice régulier peut améliorer l'humeur, bien dormir, renforcer l'immunité et soulager la dépression.

Pour ceux qui viennent de terminer un traitement intensif, il n'est pas recommandé de commencer immédiatement un stress sérieux. Il est préférable de commencer la rééducation par une marche rapide et des marches en plein air. Par mauvais temps, vous pouvez vous entraîner sur un vélo d'appartement ou un tapis roulant. Vous ne pouvez augmenter la charge qu'après avoir consulté votre médecin. Le mode optimal est de pratiquer une marche rapide pendant 30 à 40 minutes. 4-5 fois / semaine.

La vie après le cancer du col de l'utérus doit être active, l'exercice doit être agréable et non stressant, vous ne devez donc pas faire de sport si vous vous sentez mal ou fatigué. Ajustez la charge selon vos capacités.

La plupart des études scientifiques montrent qu'en raison de l'exercice constant, le risque de rechute de la maladie devient beaucoup plus faible et la plupart des systèmes corporels deviennent plus forts et plus résistants..

Vie intime après un cancer du col de l'utérus

Pour la plupart, après un traitement réussi, les patients subissent une rééducation assez rapidement et continuent à vivre une vie intime complète après un cancer du col de l'utérus. Bien qu'il existe également de nombreux patients qui, à cause de cela, rencontrent de graves problèmes et ne savent pas comment y faire face.

La vie intime après un cancer du col de l'utérus est tout à fait possible. Il existe différentes options pour les médecins pour permettre aux patients de continuer à avoir des relations sexuelles:

  • Si l'utérus persiste. Dans ce cas, après un traitement réparateur, la possibilité de tomber enceinte et de donner naissance à un enfant revient parfois;
  • Si l'utérus du patient est retiré. Dans ces conditions, la libido dépendra de l'ablation ou non des ovaires - sinon, la capacité d'avoir des relations sexuelles peut être restaurée;
  • Si tous les organes sont prélevés. Vous pouvez restaurer les niveaux hormonaux et la santé sexuelle des femmes à l'aide de procédures hormonales et de chirurgie plastique intime.

Dans tous les cas, les femmes qui sont obligées de subir une intervention chirurgicale en raison d'un cancer du col de l'utérus ne doivent pas perdre confiance en elles et l'optimisme. Le retour à un rythme de vie à part entière ne dépendra que de vous, il vous suffit de trouver le désir et la force en vous pour récupérer.

Période de rééducation

La vie après le cancer du col de l'utérus et le bien-être d'une femme dépendent de plusieurs facteurs. Il s'agit de la méthode de traitement, du stade auquel la maladie a été diagnostiquée et de l'âge du patient. Après avoir terminé la thérapie de traitement, il est important de passer par la période de rééducation correcte, consistant en plusieurs procédures de récupération qui peuvent améliorer les performances et améliorer la santé. Il existe de telles méthodes:

  • Manger des produits légers et naturels, changer l'alimentation;
  • Randonnée tous les jours;
  • Activités sportives quotidiennes;
  • Maintenir un poids optimal et maintenir le bien-être;
  • Examens médicaux réguliers;
  • Si nécessaire, consultez un psychologue.

Puisque vous devrez mener une vie saine, vous devrez oublier les mauvaises habitudes - le tabagisme et l'alcool seront inacceptables pour vous. Même être à proximité de fumeurs peut provoquer une rechute, ce qui peut aggraver l'état du patient.

Il est également très important d'être constamment examiné par un oncologue pendant plusieurs années afin que tout problème ou rechute soit identifié à temps. La détection rapide de la maladie permettra un traitement chirurgical, empêchant la survenue de complications.

Congé de maladie

Lors du traitement du cancer du col de l'utérus, une biopsie peut être nécessaire. Dans ce cas, un petit morceau est prélevé pour examen sous un microscope haute puissance. Sur la base des résultats de la biopsie, le diagnostic correct est établi et la méthode de traitement optimale est sélectionnée. Le diagnostic posé après la biopsie devient définitif, la précision n'est plus contestée.

Lorsqu'une biopsie est réalisée en ambulatoire, une femme reçoit un congé de maladie de 2 jours, et si cette procédure est réalisée dans un hôpital, la feuille peut être prolongée jusqu'à 10 jours.

Si une opération abdominale est effectuée, le patient doit rester à l'hôpital pendant environ 2 semaines. Les agrafes sont retirées de la suture 7 jours après l'opération et la vitesse de cicatrisation de la plaie ne dépend que du corps de la femme.

Avec l'ablation globale de tous les ganglions lymphatiques et ligaments dans le petit bassin, de graves changements se produisent, en raison desquels la période de récupération devient plus longue.

Le traitement postopératoire aide à rétablir l'équilibre hydro-électrolytique et à prévenir l'inflammation.

En général, la durée d'un congé de maladie après une intervention chirurgicale pour enlever l'utérus peut être de 25 à 45 jours.

Rééducation après radiothérapie cervicale

Pour toute femme, le diagnostic de cancer du col de l'utérus est perçu comme une condamnation à mort. Aujourd'hui, la médecine a été reconstituée avec de nombreuses techniques uniques qui aident à lutter contre cette maladie. Après avoir terminé un cours de radiothérapie, le plus important est d'adhérer à un mode de vie sain et de bien manger, alors il y a une forte probabilité de résultats positifs à l'avenir..

Les maladies oncologiques en gynécologie sont de plus en plus courantes aujourd'hui. Le plus important est la détection précoce de la pathologie du col de l'utérus et la présence éventuelle de cellules cancéreuses. C'est dans ce cas que les médecins peuvent commencer rapidement le traitement correct, ce qui dans 95% des cas garantit une guérison complète. Pour le cancer du col de l'utérus, la radiothérapie est utilisée. C'est le plus efficace, mais il a aussi ses conséquences négatives. Après avoir terminé le cours complet, une femme présente l'une des formes de maladie des radiations. Sous l'influence des rayons radioactifs, il se produit non seulement la destruction des cellules affectées, mais également des cellules saines. Les radiations s'accumulent dans le corps d'une femme après un traitement à long terme. Après la radiothérapie, une femme peut présenter les symptômes négatifs suivants:

  • nausées et vomissements sévères;
  • sensations douloureuses;
  • gonflement sévère;
  • sauts de température corporelle;
  • troubles des reins, etc..

Sous l'influence des radiations, des changements se produisent dans le travail de presque tous les organes chez l'homme. C'est pourquoi il est très important, après avoir suivi un cours de radiothérapie cervicale, d'effectuer la récupération correcte après une radiothérapie pour un cancer du col de l'utérus et de suivre un régime strict..

Un fait important est le stade de la maladie auquel une femme a consulté un médecin: plus il est difficile, plus il est difficile pour les médecins de choisir un traitement efficace. En règle générale, la radiothérapie est effectuée en conjonction avec l'ablation chirurgicale de la tumeur, une exposition supplémentaire à des produits chimiques (chimiothérapie), et alors seulement l'action des rayonnements radioactifs est appliquée. Après de telles manipulations, le corps de la femme s'épuise complètement et nécessite des soins particuliers. Comment se remettre de la radiothérapie cervicale? Voici quelques conditions préalables au maintien de la santé d'une femme:

  • ajustement nutritionnel (exclusion de tous les produits nocifs et transition vers une alimentation biologique saine);
  • se promène au grand air tous les jours;
  • une petite série d'exercices physiques;
  • maintenir un poids corporel normal;
  • surveillance constante des spécialistes (en règle générale, après une telle opération, une femme est inscrite auprès d'un oncologue);
  • si nécessaire, assister à des séances de psychothérapie.

Dans les derniers stades de la maladie des radiations, une femme peut souffrir de dysfonctionnement hématopoïétique. Pour éviter un tel problème, vous devez constamment faire des tests sanguins.Si une femme reçoit un diagnostic d'anémie, le cours de radiothérapie est arrêté et toutes les forces sont dirigées vers d'autres types de traitement.

Une recommandation obligatoire pour une femme est de prendre un complexe de vitamines.Dans certains cas, une transfusion sanguine peut être effectuée, des médicaments sont prescrits pour une plus grande production de leucocytes et d'érythrocytes. La vitesse de rééducation après la radiothérapie ne dépend que du patient lui-même.

Une bonne nutrition après une radiothérapie utérine

Le respect des règles d'une alimentation saine est également l'une des conditions d'une meilleure récupération de l'organisme après une exposition aux rayons ionisants. Pour la prévention du mal des radiations, de nombreux spécialistes suggèrent à leurs patients de prendre des décoctions et des teintures de plantes anti-radiations, elles aident à restaurer les fonctions protectrices du corps..

Lorsqu'une femme reçoit un diagnostic de cancer du col de l'utérus, une bonne nutrition joue un rôle très important. Le patient doit inclure dans son régime des viandes faibles en gras (poulet, lapin, veau, dinde), divers types de poissons (en particulier les poissons de mer en raison de la forte teneur en phosphore, qui est très utile pour les os), des fruits et légumes frais (sont porteurs de vitamines). Les fruits secs, les noix et les légumineuses sont considérés comme très utiles. L'utilisation d'aliments gras et épicés, de mayonnaise, de ketchup, de viandes fumées est contre-indiquée. Tous les produits sont mieux consommés uniquement frais, ils peuvent être cuits à la vapeur. Parmi les huiles végétales, l'utilisation de l'olive est considérée comme plus utile, elle contient moins de cholestérol. La viande est recommandée, il n'y en a pas plus de 2 fois par semaine et les produits laitiers sont mieux consommés tous les jours. Une bonne nutrition après la radiothérapie de l'utérus joue un rôle très important dans la vie ultérieure d'une femme..

Pour boire, il est préférable d'utiliser des décoctions de plantes médicinales (tilleul, camomille, menthe, etc.), ainsi que du thé vert. Il vaut mieux refuser le thé noir. La consommation de boissons alcoolisées et de produits du tabac est absolument inacceptable. Lors de la préparation des aliments, vous devez surveiller la quantité de sel et de sucre ajoutés.

Exercice physique

Après la radiothérapie, les médecins recommandent fortement à la femme de faire de l'exercice modéré. Cela aide à accélérer le processus de renforcement du corps. Après un sport régulier, la femme se sentira en meilleure santé et plus forte..

Immédiatement après la fin du cours, il vaut la peine de commencer par de longues promenades quotidiennes à l'air frais, s'il pleut ou qu'il fait très froid dehors, vous pouvez installer un tapis roulant dans la salle de sport. Les médecins vous recommandent de consacrer environ 30 à 40 minutes par jour à cette activité..

La charge doit être augmentée progressivement sous la stricte surveillance d'un entraîneur et après l'autorisation du médecin traitant. Les scientifiques ont prouvé qu'avec un exercice modéré régulier, le risque de récidive est considérablement réduit et le corps de la femme devient plus résistant..

Visites régulières chez le médecin

En oncologie, chacun des patients est inscrit auprès d'un oncologue. Des visites régulières chez lui sont indispensables. Ceci est fait pour identifier en temps opportun une rechute possible, qui peut survenir même plusieurs années après la fin du traitement. En règle générale, les procédures obligatoires sont la livraison d'un frottis, une échographie, un test sanguin détaillé, dans certains cas, une femme est envoyée pour une IRM.

Si une femme est tourmentée par des troubles mineurs du système nerveux, il est préférable de consulter un psychologue. Cela aidera à rétablir la tranquillité d'esprit et à se remettre d'un traitement difficile..

Les effets négatifs de la radiothérapie

Très souvent, une femme commence à souffrir de fatigue et de faiblesse sévères, car l'effet des rayonnements ionisants sur le corps le tue pratiquement. Après les séances, une peau sèche est observée; pour éliminer ce problème, le patient se voit prescrire des crèmes spéciales. Dans la plupart des cas, une femme a une violation de la fonction urinaire: il y a un inconfort sévère chaque fois qu'elle va aux toilettes (démangeaisons, brûlures, douleur). Dans ce cas, les médecins recommandent d'utiliser des lubrifiants spéciaux. Souvent, une femme est très mal à l'aise avec la vie sexuelle. Mais les médecins n'interdisent pas la conduite d'une relation intime après la radiothérapie, il n'y a que quelques conditions:

  • dans le cas de la préservation de l'utérus, des précautions doivent être prises, car il existe une possibilité de grossesse;
  • si après l'opération, les ovaires sont préservés, les médecins sont autorisés à avoir des relations sexuelles;
  • si tous les organes génitaux sont retirés, une cure de médicaments hormonaux est prescrite à la femme pour maintenir la fonction sexuelle.

La probabilité de rechute est observée dans les trois premières années après la détection et le traitement de l'oncologie. En règle générale, cela dépend du stade de la maladie auquel la femme a consulté un médecin. Pour éviter un tel processus, il est nécessaire de suivre strictement toutes les recommandations des médecins, de subir des diagnostics à temps, de mener une vie saine et peut-être que la maladie disparaîtra pour toujours.

Recommandations après radiothérapie cervicale

Pour la prévention du cancer, les médecins recommandent de faire régulièrement des tests de dépistage du papillomavirus humain, de mener une vie saine, d'utiliser des contraceptifs lors des rapports sexuels, etc..

Comme vous pouvez le voir, un traitement après radiothérapie de l'utérus est possible, et cela dépend complètement du désir de la femme de se débarrasser de ce problème pour toujours. Il faut se rappeler que le plus difficile est la rééducation dans les premières années, car le corps est très appauvri par les effets des radiations radioactives. Mais en aucun cas, il ne faut perdre son optimisme et garder le cap pour une guérison complète.!

Rééducation après radiothérapie cervicale

Le cancer du col de l'utérus est une maladie grave courante chez les femmes âgées de 30 à 50 ans. Le développement de la maladie pendant une longue période peut être asymptomatique, ce qui peut entraîner des conséquences dangereuses. En médecine moderne, des méthodes permettent de traiter efficacement cette pathologie, parmi lesquelles les experts incluent la radiothérapie.

Pendant la radiothérapie, les tissus affectés sont exposés à des rayonnements ionisants, ce qui arrête la division et la croissance des cellules cancéreuses. La rééducation après radiothérapie du col de l'utérus est un élément important du traitement du patient, car les rayons radioactifs affectent non seulement les cellules touchées, mais également les cellules saines. Dans la clinique de réadaptation de l'hôpital Yusupov, des spécialistes mettent en œuvre des programmes efficaces pour la restauration et l'amélioration de la qualité de vie du patient.

Effets de la radiothérapie

Sous l'influence des radiations après avoir suivi un traitement, les patients développent une maladie des radiations. L'accumulation de rayonnement dans le corps après un long programme de traitement conduit au fait qu'une femme peut présenter des symptômes négatifs:

  • léger écoulement vaginal ou saignement;
  • manque d'appétit, nausées;
  • fatigue chronique;
  • la diarrhée est une conséquence courante de la radiothérapie; dans cette condition, il est conseillé au patient de consommer de grandes quantités de liquides afin que le corps ne se déshydrate pas;
  • inflammation de la peau dans le domaine d'application du traitement;
  • sensations douloureuses;
  • augmentation de la température corporelle;
  • sensation de brûlure en urinant;
  • rétrécissement du vagin.

Ces symptômes peuvent persister chez les femmes jusqu'à plusieurs semaines, en outre, ils peuvent être suffisamment modérés ou sévères. La rééducation après la radiothérapie du col de l'utérus aide à restaurer le fonctionnement des systèmes corporels, ainsi qu'à améliorer l'état général de la femme.

Les experts optimisent régulièrement la technique de radiothérapie, ce qui réduit la période de récupération et la probabilité de conséquences négatives. Cependant, pour retrouver une vie à part entière, le patient a besoin de l'aide de médecins rééducateurs et d'un soutien psychologique. À l'hôpital Yusupov, chaque patient suivant un cours de rééducation reçoit non seulement un programme de récupération individuel, mais également des consultations de spécialistes hautement qualifiés.

Rééducation après radiothérapie cervicale: méthodes de base

Les spécialistes de l'hôpital Yusupov aideront une femme à récupérer rapidement après une radiothérapie, mais une condition importante est le respect des recommandations du médecin traitant. Les activités suivantes peuvent aider à soutenir et à renforcer la santé des femmes après une radiothérapie cervicale:

  • une bonne nutrition aide à prévenir les nausées et les maux d'estomac. Les experts de l'hôpital Yusupov recommandent aux femmes de suivre un régime alimentaire spécialement conçu, en tenant compte des préférences individuelles du patient;
  • limiter l'utilisation de boissons gazeuses et alcoolisées;
  • maintenir un poids corporel normal;
  • promenades régulières;
  • un ensemble d'exercices sélectionnés par les instructeurs par thérapie par l'exercice aide à renforcer le corps et à restaurer les processus métaboliques;
  • des diagnostics réguliers et des visites chez des spécialistes pour identifier l'état de la femme et prévenir la récurrence de la maladie;
  • travailler avec un psychothérapeute qui aidera à résoudre le problème et à retrouver une vie bien remplie.

L'hôpital Yusupov dispose de l'équipement et des moyens nécessaires.Par conséquent, la rééducation après la chimie et la radiothérapie est effectuée par des spécialistes de haut niveau. De plus, pendant la période de récupération, il est possible de placer le patient dans une salle confortable..

Rééducation après radiothérapie mammaire

Le cancer du sein nécessite un traitement immédiat, la radiothérapie est donc l'une des méthodes les plus fiables. La rééducation après radiothérapie du sein est nécessaire pour une femme, car les rayonnements ionisants sont un facteur de stress sérieux pour le corps. Dans la clinique de rééducation de l'hôpital Yusupov, un ensemble unique de méthodes est sélectionné pour les patients afin d'améliorer le bien-être, améliorer la qualité de vie et l'adaptation d'une femme.

Le centre de réadaptation de l'hôpital Yusupov a pour objectif particulier de fournir une assistance psychologique aux femmes ayant reçu un diagnostic de cancer du col de l'utérus ou du sein. Des psychologues et psychothérapeutes hautement qualifiés accompagnent la femme tout au long du traitement et de la rééducation.

Si vous avez besoin d'une consultation avec un oncologue ou un spécialiste dans une clinique de rééducation, contactez les responsables par téléphone de l'hôpital Yusupov pour prendre rendez-vous à un moment opportun.

Rééducation après radiothérapie pour cancer du col de l'utérus

Variétés de formes de technique

La radiothérapie pour le cancer du col utérin est efficace dans les premier et deuxième stades de la maladie. Si nous parlons d'une forme plus avancée, la radiothérapie est associée à la chimiothérapie.

L'essence de la technique est la suivante: après avoir rencontré une cellule cancéreuse, le faisceau radio contribue à la destruction de sa base, de sorte qu'il ne peut plus se développer. Les cellules saines peuvent résister au flux de rayonnement, mais les cellules cancéreuses ne le peuvent pas, car elles ont dépensé beaucoup d'énergie en division. Alors ils meurent et arrêtent de partager.

En médecine moderne, il existe deux types de techniques: l'irradiation intracavitaire et externe. Une méthode distincte peut être appliquée indépendamment. Dans les premiers stades du développement de la maladie, il est conseillé d'utiliser une méthode interne et l'influence externe donne un excellent effet aux stades ultérieurs..

Avec la méthode de traitement intracavitaire, un applicateur radioactif est placé dans le canal utérin. La durée de la procédure est de deux à trois jours. Pour insérer ces implants chez un patient, ils utiliseront une anesthésie générale ou locale. Pour soulager l'inconfort, prenez des analgésiques.

Le côté positif de cette méthode est une petite charge sur les organes proches. C'est un aspect très important dans les cas où la patiente est jeune et planifie toujours une grossesse..

Habituellement, l'irradiation externe est effectuée avant l'irradiation interne. Le traitement peut être effectué à la fois en hospitalisation et en ambulatoire.

Chez les patients subissant une hystérectomie, un gros applicateur est placé dans le vagin. Le soulagement de la douleur dans ce cas n'est pas nécessaire. Une fois que tout est placé, le rayonnement est appliqué. Ainsi, la séance de thérapie pour le site cancéreux commence. Se fait en continu ou séparément, par étapes.

Types de ce rayonnement:

  • haute dose;
  • petite dose;
  • impulsion.

La radiothérapie à haute dose est la forme principale. Il s'agit du fait que les zones touchées sont affectées par une grande partie des émissions radio. La durée de la séance ne dépasse pas un quart d'heure. Ensuite, vous devez faire une pause pendant plusieurs jours. Après la fin des procédures, les applicateurs sont retirés. Un cathéter vésical est utilisé avec succès pour faciliter l'écoulement de l'urine.

La radiothérapie à faible dose est un traitement en une seule étape qui dure environ douze heures. La personne passe tout son temps au lit. Pendant la période d'application de cette méthode, des analgésiques puissants sont utilisés. Le patient est dans une pièce séparée. Le contact avec d'autres personnes est interdit.

L'irradiation externe doit être réalisée en ambulatoire. Durée cinq ou six semaines. Tout d'abord, un diagnostic approfondi est effectué, à savoir une tomodensitométrie, qui aide à déterminer le site exact de la lésion. De plus, cet endroit est indiqué sur la peau avec un marqueur. C'est là que va la direction de l'appareil, qui s'appelle un catalyseur linéaire..

La session a lieu cinq fois par semaine. Deux jours de congé. La durée d'une procédure ne dépasse pas plusieurs minutes. Il n'y a ni douleur ni inconfort. Une condition doit être remplie: rester immobile. Pendant la séance, le patient est allongé dans une pièce séparée. À la fin, la communication avec les gens est autorisée.

Vie intime après un cancer du col de l'utérus

La radiothérapie est un énorme fardeau pour le corps. Par conséquent, une fatigue et une faiblesse accrues sont normales. Pour réduire ces phénomènes, il est recommandé de passer à des aliments nutritifs riches en calories peu de temps avant le début du cours de radiothérapie et de boire beaucoup d'eau..

Comme déjà mentionné, le rayonnement a le plus fort effet sur les cellules à division rapide. En plus des cellules tumorales, les cellules épithéliales, y compris les cellules de la muqueuse intestinale et de la vessie, ont de telles propriétés. Les conséquences des radiations - la membrane muqueuse devient plus mince et facilement blessée, ce qui se manifeste par un mélange de sang dans l'urine et les matières fécales.

Autres conséquences possibles de la radiothérapie pour le cancer du col de l'utérus:

  • la diarrhée;
  • saignement du vagin; "Daub" ne devrait pas durer plus de 5 à 7 jours d'affilée, sinon vous devez consulter un médecin;
  • diminution de l'appétit, nausées, vomissements;
  • sécheresse et rétrécissement du vagin, éventuellement cicatrices;
  • début prématuré de la ménopause - en raison des radiations, les ovaires cessent d'exercer leur fonction;
  • lymphostase et œdème dans les jambes;
  • violation de l'hématopoïèse - une partie de la moelle osseuse rouge qui crée des cellules sanguines est située dans les os pelviens et les vertèbres lombaires.

Aussi banal que cela puisse paraître, mais la base du rétablissement doit être une bonne nutrition et un mode de vie sain. Les aliments doivent nécessairement contenir des protéines facilement digestibles, de préférence issues de poissons et de produits laitiers, il vaut mieux limiter la viande. Les légumes et les fruits fourniront au corps des fibres qui normalisent la motilité intestinale. Assurez-vous de boire au moins 2 litres d'eau par jour (s'il n'y a pas de pathologie rénale).

Il vaut mieux revenir à l'activité physique habituelle à partir de promenades, d'abord courtes, puis de plus en plus longues. À mesure que votre état général s'améliore, vous pouvez augmenter votre rythme de marche. En aucun cas vous ne devez vous «surmonter» vous-même, la charge doit être confortable.

Il est impératif de surveiller l'état du sang - au moins une fois tous les trois mois, vous devez faire une analyse générale, s'il y a des écarts par rapport à la norme, vous devez consulter un médecin.

Une vie intime après la radiothérapie est possible si l'attraction persiste (selon la façon dont les ovaires sont préservés après la radiothérapie) et si le vagin n'est pas déformé par le rétrécissement de la cicatrice. Sinon, du plastique intime peut être nécessaire. Dans tous les cas, la reprise des rapports sexuels n'est possible qu'après l'arrêt des saignements (s'ils sont survenus pendant l'irradiation) et avec l'autorisation du médecin.

Malgré les complications possibles, la radiothérapie, en particulier en association avec la chimiothérapie, est une méthode de traitement assez efficace. Le cancer du col de l'utérus récidive après une radiothérapie combinée pas plus souvent que dans 6,7%, et l'apparition de métastases à distance - 5,8%. Carcinome épidermoïde du col de l'utérus le plus sensible à la radiothérapie, le pire pronostic du cancer indifférencié.

Le respect des règles d'une alimentation saine est également l'une des conditions d'une meilleure récupération de l'organisme après une exposition aux rayons ionisants. Pour la prévention du mal des radiations, de nombreux spécialistes suggèrent à leurs patients de prendre des décoctions et des teintures de plantes anti-radiations, elles aident à restaurer les fonctions protectrices du corps..

Lorsqu'une femme reçoit un diagnostic de cancer du col de l'utérus, une bonne nutrition joue un rôle très important. Le patient doit inclure dans son régime de la viande faible en gras (poulet, lapin, veau, dinde), divers types de poissons (en particulier les poissons de mer en raison de la forte teneur en phosphore, qui est très utile pour les os), des fruits et légumes frais (sont porteurs de vitamines).

Les fruits secs, les noix et les légumineuses sont considérés comme très utiles. L'utilisation d'aliments gras et épicés, de mayonnaise, de ketchup, de viandes fumées est contre-indiquée. Tous les produits sont mieux consommés uniquement frais, ils peuvent être cuits à la vapeur. Parmi les huiles végétales, l'utilisation de l'olive est considérée comme plus utile, elle contient moins de cholestérol.

Pour boire, il est préférable d'utiliser des décoctions de plantes médicinales (tilleul, camomille, menthe, etc.), ainsi que du thé vert. Il vaut mieux refuser le thé noir. La consommation de boissons alcoolisées et de produits du tabac est absolument inacceptable. Lors de la préparation des aliments, vous devez surveiller la quantité de sel et de sucre ajoutés.

il y a un inconfort sévère à chaque fois que vous allez aux toilettes (démangeaisons, brûlures, douleur). Dans ce cas, les médecins recommandent d'utiliser des lubrifiants spéciaux. Souvent, une femme est très mal à l'aise avec la vie sexuelle. Mais les médecins n'interdisent pas la conduite d'une relation intime après la radiothérapie, il n'y a que quelques conditions:

  • dans le cas de la préservation de l'utérus, des précautions doivent être prises, car il existe une possibilité de grossesse;
  • si après l'opération, les ovaires sont préservés, les médecins sont autorisés à avoir des relations sexuelles;
  • si tous les organes génitaux sont retirés, une cure de médicaments hormonaux est prescrite à la femme pour maintenir la fonction sexuelle.

La probabilité de rechute est observée dans les trois premières années après la détection et le traitement de l'oncologie. En règle générale, cela dépend du stade de la maladie auquel la femme a consulté un médecin. Pour éviter un tel processus, il est nécessaire de suivre strictement toutes les recommandations des médecins, de subir des diagnostics à temps, de mener une vie saine et peut-être que la maladie disparaîtra pour toujours.

Pour la prévention du cancer, les médecins recommandent de faire régulièrement des tests de dépistage du papillomavirus humain, de mener une vie saine, d'utiliser des contraceptifs lors des rapports sexuels, etc..

Comme vous pouvez le voir, un traitement après radiothérapie de l'utérus est possible, et cela dépend complètement du désir de la femme de se débarrasser de ce problème pour toujours. Il faut se rappeler que le plus difficile est la rééducation dans les premières années, car le corps est très appauvri par les effets des radiations radioactives. Mais en aucun cas, il ne faut perdre son optimisme et garder le cap pour une guérison complète.!

Au cours de la radiothérapie, les cellules cancéreuses sont exposées à des doses élevées de rayons X, qui sont par conséquent détruites, tandis que relativement peu de dommages sont causés aux cellules saines du corps..

La radiothérapie pour les lésions cancéreuses du col de l'utérus est divisée en externe et interne. Une combinaison de ces deux types est souvent réalisée. La durée de la radiothérapie varie de 5 à 8 semaines.

Souvent, la radiothérapie est effectuée pour traiter les stades initiaux du cancer du col de l'utérus. De plus, la radiothérapie est incluse dans le plan de traitement habituel pour les tumeurs de taille significative, situées dans le col de l'utérus, ou dans les cas cliniques où le cancer s'est propagé au-delà du col de l'utérus et ne peut être complètement guéri par la chirurgie..

La radiothérapie administrée pendant le traitement du cancer du col de l'utérus affecte les ovaires. Pour les femmes en âge de procréer, cela se traduit par l'arrêt du fonctionnement des ovaires, à savoir l'arrêt de l'ovulation et la production des hormones progestérone et œstrogène. Cela signifie en fait la stérilité.

Cela mènera également à une ménopause précoce, généralement environ trois mois après le début du traitement. Il est nécessaire de discuter de toutes ces questions avec les médecins traitants avant de commencer le traitement. Ils vous fourniront toutes les informations dont vous avez besoin sur les procédures et les médicaments qui peuvent vous aider à gérer vos symptômes de la ménopause et éventuellement à préserver votre fertilité..

Pour certaines femmes, les médecins suggèrent d'effectuer une intervention chirurgicale avant la radiothérapie - repositionner les ovaires de la zone de radiothérapie plus haut dans la cavité abdominale. Cette réduction est généralement réalisée en même temps que les étapes initiales du traitement chirurgical. si les chirurgiens ont des raisons de soupçonner la nécessité d'une radiothérapie supplémentaire. Il est également possible de réaliser cette opération par voie endoscopique..

Hélas, dans certains cas, il n'est pas possible de prévenir l'apparition précoce de la ménopause..

Les conséquences de la radiothérapie cervicale peuvent inclure l'apparition d'effets secondaires (en moyenne, chez 15 à 20% des patients), à la fois immédiatement après la séance de radiothérapie et à long terme. Les complications sont pratiquement indépendantes des autres traitements. Ainsi, même après l'ablation de l'utérus avec appendices, la radiothérapie a des conséquences comparables au traitement aux stades précoces de la maladie..

La guérison après une radiothérapie radicale pour le cancer du col utérin prend de quelques jours à plusieurs semaines. Si la RT est réalisée après la chirurgie et est associée à un cours de chimiothérapie, la guérison complète peut prendre plusieurs mois..

À Moscou - le centre de Sofia 7499322-26-14

À Saint-Pétersbourg - MDC MIBS 7812748-25-84

À Voronej - Centre interrégional d'oncologie 7473300-30-83

Après des séances de radiothérapie pour le cancer du col de l'utérus, des complications surviennent souvent. Tout dépend de la méthode de radiothérapie, de l'état général du corps de la femme et de la dose de rayonnement. Après la fin du traitement, des saignements mineurs peuvent survenir. Si ce phénomène est prolongé, accompagné de douleur, vous devez en informer le médecin.

La fatigue chronique est un autre effet secondaire. Organiser le bon régime peut gérer cela. L'amincissement des parois des vaisseaux intestinaux et de la vessie n'est pas rare, à la suite de quoi des inclusions sanglantes apparaissent dans l'urine et les selles. Une autre conséquence de la radiothérapie est l'absence de menstruation. Le rétrécissement du vagin n'est pas rare non plus..

Une fois que le patient a subi une radiothérapie, les recommandations suivantes doivent être suivies:

    Les jus fraîchement pressés sont très sains

il est nécessaire de boire de grands volumes de liquide - environ deux litres par jour. Vous pouvez boire à la fois de l'eau plate plate et d'autres boissons - thé vert, gelée, compotes, jus de fruits. Cependant, les boissons ne doivent pas être trop acides et sucrées. Les jus fraîchement pressés sont très utiles;

  • il est très souhaitable d'abandonner les boissons alcoolisées et de fumer;
  • il faut également éviter les aliments épicés, fumés, frits, acides, marinés, les boissons contenant de la caféine;

  • Vous devrez également renoncer aux produits laitiers, seuls les produits laitiers fermentés sont autorisés, cependant, il faut veiller à ce que l'acide n'irrite pas le tube digestif. Vous pouvez manger du fromage cottage faible en gras;
  • vous devez éviter de manger des aliments qui stimulent la motilité intestinale et la formation de gaz: toutes les légumineuses, le chou, les grains entiers, les champignons, de nombreux légumes crus;
  • il est recommandé de prendre de la nourriture en petites portions dans 5-6 réceptions;
  • vous pouvez manger du riz, des pommes, en particulier des pommes au four, des cassis, des bananes, des noix. Recommander également les légumes: citrouille, carottes, betteraves, courgettes;
  • les soupes végétariennes sont autorisées, les soupes à la crème peuvent être préparées;
  • Il est recommandé de manger de la nourriture en petites portions tout au long de la journée

    il est recommandé de manger des herbes: aneth, persil, céleri;

  • La viande et le poisson bouillis maigres doivent être progressivement introduits dans l'alimentation, vous pouvez également les cuire à la vapeur. Il est conseillé de prendre de la viande blanche: poulet ou lapin.
  • après irradiation, les décoctions de diverses herbes peuvent être très utiles: camomille, ortie, rhodiola, éleuthérocoque.
  • Conséquences des radiations et complications possibles

    Pour le cancer du col de l'utérus, les médecins peuvent utiliser:

    • thérapie gamma;
    • Thérapie aux rayons X.

    Si nous parlons de la position de l'appareil par rapport au patient, ce qui suit peut être appliqué:

    • irradiation intracavitaire;
    • impact à distance sur la tumeur;
    • Méthode de contact;
    • interstitiel RT.

    Il existe un LT externe et interne:

    • externe - la zone touchée est directement irradiée avec un appareil spécial (catalyseur linéaire). Les procédures sont effectuées en semaine, la durée des séances dépend du stade de la maladie. Il n'y a pratiquement pas de douleur chez le patient, en outre, il n'y a aucun risque pour ceux avec qui le patient est en contact;
    • radiothérapie interne - l'action est effectuée en relation avec le col de l'utérus et les zones proches. Les sources qui émettent des radiations sont introduites dans les applicateurs et placées à proximité du foyer de la maladie. Si une femme est irradiée après que son utérus a été retiré, l'applicateur est inséré sans anesthésie dans le vagin, si l'utérus n'a pas été retiré, l'applicateur est inséré par voie intra-utérine, sous anesthésie.

    La radiothérapie est réalisée comme suit: le patient reçoit un scanner. Après avoir pris plusieurs photos, le médecin peut déjà, en se concentrant sur la structure et la taille du néoplasme, sélectionner la bonne direction des faisceaux radio afin d'assurer une pénétration maximale dans le néoplasme. L'ordinateur lui-même gère le processus de placement et de rotation du patient et de l'émetteur, et configure également la localisation des dispositifs de protection. Si les contours de la tumeur sont clairement visibles au scanner, le laser n'illuminera que le point sur lequel il doit agir.

    Combien de temps dure une session LT? La durée maximale d'une telle session est de cinq minutes. La femme doit rester immobile pendant la procédure. Si, pour une raison quelconque, la procédure a été manquée, le médecin peut en effectuer deux en un jour, mais avec un intervalle de huit heures.

    Cette forme de radiothérapie est particulièrement efficace pour la thérapie en phase terminale et améliore considérablement l'état du patient. La radiothérapie externe aide à arrêter les saignements et aide à soulager la région pelvienne. La radiothérapie externe dure généralement 5 à 6 semaines et a lieu dans un hôpital.

    Avant la procédure, le patient subit un examen complet pour identifier avec précision la localisation de la formation. Ensuite, avant l'irradiation, un marquage est effectué sur la peau d'une femme - il est nécessaire pour une direction plus précise du rayonnement de l'appareil. Les sessions ont lieu 5 fois par semaine et leur durée ne dépasse pas 2-3 minutes.

    La radiothérapie ne cause pas de douleur. Et il n'y a qu'une seule règle à respecter strictement - c'est l'immobilité totale du corps pendant la procédure. Si, pour une raison quelconque, une femme a manqué l'une des séances, deux procédures d'irradiation peuvent être effectuées en une journée avec un intervalle de 6 à 8 heures. Mais seul le médecin traitant décide de son opportunité..

    Thérapie par faisceau externe

    Ce type de thérapie est également effectué uniquement dans une clinique externe. Pour obtenir un effet positif de la radiothérapie, des applicateurs sont insérés dans le col de l'utérus ou la cavité utérine, à travers laquelle le rayonnement est effectué. L'introduction du tube dans la cavité utérine de l'utérus n'est réalisée qu'après une anesthésie préliminaire. Mais à l'avenir, la femme doit boire des analgésiques.

    Pour éviter le déplacement du tube, un tampon de gaze est également placé dans le vagin du patient. Avant de commencer le traitement, le médecin ordonnera un scanner pour évaluer le placement correct de l'applicateur. L'irradiation interne peut être effectuée soit en un long cours, soit en plusieurs courts. La durée du traitement est déterminée par le médecin.

    En règle générale, la radiothérapie interne est effectuée à l'aide de doses de rayonnement faibles, élevées ou pulsées. Mais, en règle générale, des doses élevées de rayonnement sont souvent utilisées. Les procédures sont effectuées à des intervalles de 2-3 jours et leur durée ne dépasse pas 10 minutes. Entre les séances, le tube peut être retiré de la cavité ou du cou.

    Pour un traitement efficace, une préparation pré-radiologique est nécessaire, au cours de laquelle l'état général du patient, la forme et la taille de la tumeur et son emplacement sont étudiés. Ensuite, la méthode d'exposition est choisie, le type de substance radioactive qui a le plus d'effet sur les cellules cancéreuses. La dose et le nombre de séances sont prescrits.

    Le but de la radiothérapie pour le cancer du col de l'utérus de stade 1 est de détruire les cellules mutées et d'empêcher la propagation et le développement du processus dans les organes voisins du petit bassin - rectum, vessie. L'effet est appliqué en deux points - directement sur la tumeur et les ganglions lymphatiques inguinaux. Les conséquences négatives des procédures ont lieu avec la normalisation de la nutrition, un repos approprié, l'utilisation d'eau et de complexes vitaminiques.

    La radiothérapie pour le cancer du col de l'utérus de stade 3 est la dernière étape du traitement pour éliminer le risque possible de récidive du cancer et de métastases. Lors de la mise en œuvre de toutes les mesures thérapeutiques, de l'abandon des mauvaises habitudes, d'une alimentation équilibrée, de la prise de vitamines, le pronostic est favorable. Des rechutes peuvent survenir en raison d'une violation du régime de repos, avec un effort physique intense, des changements alimentaires, la consommation d'alcool et le tabagisme.

    Réhabilitation

    Le bien-être d'une femme après une thérapie réussie avec ce diagnostic dépend du stade auquel la maladie a été diagnostiquée, de la méthode choisie comme traitement et de l'âge du patient. Une étape importante à la fin de la thérapie est la période de rééducation, qui comprend un certain nombre de mesures réparatrices pour maintenir la santé et augmenter la capacité de travail de la femme..

    • les changements alimentaires, y compris l'utilisation d'aliments légers naturels;
    • promenades quotidiennes;
    • faire de l'exercice régulièrement;
    • prendre soin du bien-être, maintenir un poids optimal;
    • examen médical régulier;
    • visiter un psychologue (si nécessaire).

    Le bien-être d'une femme après une thérapie réussie avec ce diagnostic dépend du stade auquel la maladie a été diagnostiquée, de la méthode choisie comme traitement et de l'âge du patient. Une étape importante à la fin de la thérapie est la période de rééducation, qui comprend un certain nombre de mesures réparatrices pour maintenir la santé et augmenter la capacité de travail de la femme..

    Indications et contre-indications pour

    Dans la première étape de l'oncologie, la radiothérapie est utilisée comme principale méthode de traitement ou en complément de la méthode chirurgicale..

    • tumeurs mal différenciées (carcinome), dans lesquelles il est difficile d'établir le type de tissu, la tumeur métastase rapidement - dans les premiers stades;
    • un certain nombre de blessures corporelles (maladies somatiques), dans lesquelles il est dangereux d'effectuer des opérations chirurgicales;
    • germination d'une tumeur cancéreuse dans les organes voisins.

    Dans presque tous les cas de cancer du col utérin, une radiothérapie est effectuée. Dans les étapes initiales, la méthode peut être la seule pour le traitement. Aux étapes 2 et 3 - en combinaison avec d'autres méthodes.

    Une caractéristique du cancer du col de l'utérus chez la femme est son diagnostic problématique à un stade précoce. Afin de déterminer la maladie à temps, il est nécessaire d'être constamment surveillé par un gynécologue. La pratique montre que la majorité des patients se plaignent des stades 2 et 3 du cancer, lorsque la douleur apparaît. Par conséquent, le traitement nécessite l'utilisation de plusieurs méthodes à la fois: chirurgie avec chimiothérapie et radiothérapie.

    En cas de cancer du col de l'utérus inopérable, une thérapie palliative est prescrite pour soulager la douleur et améliorer la qualité de vie.

    Lorsque la radiothérapie est indiquée:

    • cancer du col de l'utérus au premier et au deuxième degré (avant l'ablation de l'utérus);
    • la tumeur a métastasé vers des organes proches et / ou vers des ganglions lymphatiques régionaux;
    • une mesure améliorant temporairement l'état du patient (pour un cancer inopérable);
    • prévention d'une éventuelle rechute de la maladie.

    Au troisième stade du cancer, la radiothérapie est associée à une chimiothérapie.

    Contre-indications pour la conduite:

    • fièvre;
    • un faible nombre de leucocytes et de plaquettes dans le sang;
    • anémie;
    • le mal des radiations;
    • le dernier stade du cancer (le degré de cancer de l'utérus);
    • insuffisance rénale;
    • maladies cardiovasculaires;
    • Diabète;
    • autres contre-indications individuelles.

    La radiothérapie pour le cancer du col utérin consiste à tuer les cellules tumorales de l'endomètre à l'aide d'une énorme dose de rayons X. Cependant, il y a très peu d'effet sur les cellules saines. Un tel traitement est interne et externe. Il y a des moments où il est conseillé d'utiliser ces méthodes en alternance et de combiner.

    Aujourd'hui, il existe de telles options pour diriger:

    1. Gamma thérapie.
    2. Option de contact.
    3. Exposition à distance.
    4. Utilisation de la radiothérapie.
    5. Intracavitaire.
    6. Traitement interstitiel.

    Le choix du rayonnement est influencé par le stade de la maladie identifiée, la taille du foyer, s'il y a des métastases. Après cela, ils prennent la décision finale de savoir si le traitement sera combiné ou utilisé comme technique indépendante..

    Cette méthode de traitement est toujours réalisée en plusieurs étapes. Il est nécessaire de les interrompre pendant plusieurs semaines. Une condition préalable est la mise en place de l'équipement. Il est important que les rayons atteignent avec précision le site de la tumeur. Plusieurs photos sont prises, toutes les informations sont présentées à l'écran. Le médecin identifie l'emplacement du carcinome, sa taille, quel type de charge les rayons sont nécessaires.

    En outre, l'appareil lui-même guide où et comment placer le patient, la direction des rayons et détermine les dispositifs de protection. Si les images montrent les limites exactes de la mise au point, le faisceau laser sur le corps du patient est déterminé par le point d'impact, où il sera irradié.

    La complexité est une lésion maligne qui recouvre et se développe sur les organes adjacents. Bien que les équipements modernes puissent également gérer cela.

    Chaque session dure de une à cinq minutes. La procédure est facile, ne cause ni douleur ni inconfort au patient.

    Malgré l'efficacité

    dans le traitement des maladies tumorales, il existe un certain nombre de contre-indications qui limitent l'utilisation de cette technique.

    • En cas de violation des fonctions des organes vitaux. Pendant la radiothérapie, le corps sera exposé à une certaine dose de rayonnement, ce qui peut affecter négativement les fonctions de divers organes et systèmes. Si le patient a déjà des maladies graves des systèmes cardiovasculaire, respiratoire, nerveux, hormonal ou autre, la radiothérapie peut aggraver son état et entraîner le développement de complications.
    • Avec un épuisement sévère du corps. Même avec des méthodes de radiothérapie de haute précision, une certaine dose de rayonnement affecte les cellules saines et les endommage. Les cellules ont besoin d'énergie pour se remettre de tels dommages. Si, en même temps, le corps du patient est épuisé (par exemple, en raison de dommages aux organes internes par des métastases tumorales), la radiothérapie peut faire plus de mal que de bien..
    • Avec l'anémie. L'anémie est une affection pathologique caractérisée par une diminution de la concentration de globules rouges (érythrocytes). Lorsqu'ils sont exposés à des rayonnements ionisants, les érythrocytes peuvent également être détruits, ce qui entraînera une progression de l'anémie et peut entraîner des complications..
    • Si une radiothérapie a déjà été réalisée récemment. Dans ce cas, nous ne parlons pas de traitements répétés de radiothérapie de la même tumeur, mais du traitement d'une autre tumeur. En d'autres termes, si un patient a reçu un diagnostic de cancer d'un organe et qu'une radiothérapie a été prescrite pour son traitement, si un autre cancer est détecté dans un autre organe, la radiothérapie ne peut pas être utilisée pendant au moins 6 mois après la fin du traitement précédent. Cela s'explique par le fait que dans ce cas, la charge totale de rayonnement sur le corps sera trop élevée, ce qui peut conduire au développement de complications redoutables.
    • En présence de tumeurs radiorésistantes. Si les premiers cours de radiothérapie n'ont donné absolument aucun effet positif (c'est-à-dire que la taille de la tumeur n'a pas diminué ou même continué à croître), une irradiation supplémentaire du corps est inappropriée.
    • Avec le développement de complications pendant le traitement. Si, au cours de la radiothérapie, le patient présente des complications qui présentent un danger immédiat pour sa vie (par exemple, des saignements), le traitement doit être interrompu..
    • Si vous avez des maladies inflammatoires systémiques (par exemple, le lupus érythémateux disséminé). L'essence de ces maladies réside dans l'activité accrue des cellules du système immunitaire contre leurs propres tissus, ce qui conduit au développement de processus inflammatoires chroniques en eux. L'exposition de ces tissus aux rayonnements ionisants augmente le risque de complications, dont la plus dangereuse peut être la formation d'une nouvelle tumeur maligne..
    • Si le patient refuse le traitement. Selon la législation en vigueur, aucune procédure de radiothérapie ne peut être effectuée tant que le patient n’a pas donné son consentement écrit..

    Les effets négatifs de la radiothérapie

    La radiothérapie peut avoir un effet déprimant sur l'activité des organes du système hématopoïétique. Le lymphœdème survient généralement lorsque la radiothérapie est associée à la chirurgie. Il s'accompagne d'une violation de l'écoulement de la lymphe des membres inférieurs, ce qui entraîne un gonflement des jambes et du bassin..

    Pour éviter la suppression de l'activité des organes du système hématopoïétique, il est nécessaire de faire une prise de sang tous les trois mois pendant les premières années. Et dans la période suivante, il est recommandé d'effectuer cette procédure au moins deux fois par an. En cas de leucopénie et d'anémie, l'analyse est effectuée plus souvent.

    • prendre des vitamines et des minéraux;
    • respect du repos régulier;
    • une nuit de sommeil complète;
    • nutrition équilibrée améliorée;
    • une transfusion supplémentaire de sang ou de leucocytes, des érythrocytes peut être nécessaire;
    • l'utilisation de médicaments qui provoquent une augmentation de la production de leucocytes est prescrite;
    • prendre des médicaments qui provoquent la libération de globules rouges.

    On sait qu'une dose absorbée unique de 0,15 Gy peut provoquer une forte diminution de la quantité de sperme chez un homme adulte, et son augmentation à 12-15 Gy peut entraîner une stérilité complète. Des études expérimentales confirment le caractère héréditaire des tumeurs radiologiques.

    Il a été démontré que l'irradiation induit des mutations dans l'ADN des spermatozoïdes (ovules) conduisant au développement de néoplasmes chez la progéniture. Par conséquent, il est nécessaire de rechercher des moyens efficaces de protéger les gonades, en particulier lors de la radiothérapie pour les enfants.

    En particulier, s'il est nécessaire d'irradier la région pelvienne, les ovaires sont déplacés de manière opératoire de la zone d'exposition directe aux rayonnements, ce qui préserve leur fonction et ne viole pas davantage la possibilité de procréer..

    L'utilisation de médicaments de chimiothérapie hautement efficaces, ainsi que de méthodes de traitement efficaces, vous permet de traiter les patients avec des conséquences minimes sur leur santé.

    Le traitement chirurgical est considéré comme radical, mais la chimiothérapie et la radiothérapie sont les plus efficaces dans les premiers stades..

    Cependant, les pathologies oncologiques et les cours de la thérapie choisie affectent dans la plupart des cas les cellules saines. En conséquence, des conséquences négatives peuvent apparaître..

    Dans la plupart des cas, une radiothérapie combinée est effectuée, c.-à-d. des cours d'irradiation à distance et intravaginale sont prescrits avec des séances en alternance. Une exposition radiochirurgicale ou une radiothérapie hypofractionnelle est également possible. Réalisé sur des émetteurs Cyberknife et TrueBeam modernes. Ces émetteurs peuvent focaliser un faisceau étroit de haute intensité, et constituent en fait une alternative à la chirurgie, sans intervention chirurgicale. Il est souvent possible de détruire la tumeur en une seule séance!

    Pendant la séance, la femme s'assoit sur le dos ou le ventre. Dans le premier cas, pour réduire les symptômes d'intoxication, un dispositif spécial est placé sous l'abdomen, qui soulève sa partie supérieure au-dessus de la région pelvienne..

    La durée de la radiothérapie pour le cancer du col de l'utérus et les doses de rayonnement sont déterminées sur une base individuelle et peuvent être ajustées au besoin..

    La chimiothérapie n'est pas omnipotente. La chirurgie dans la cavité utérine n'est pas toujours efficace et les cellules qui n'ont pas été retirées continuent de croître. La radiothérapie (radiothérapie) aide à se rendre dans des régions éloignées et à faire face complètement à la tumeur. Les radiations freinent le cancer de l'utérus et préviennent sa propagation aux cellules saines.

    Cette technique peut sauver le principal organe féminin - l'utérus, sans le retirer. La méthode est également efficace dans les cas où la tumeur a atteint une grande taille, quittant le col de l'utérus. Le pronostic, en cas de visite opportune chez un médecin, est favorable.

    La radiothérapie est indiquée pour toutes les formes de la maladie et à tout stade diagnostiqué. Sous l'influence des radiations sur la zone pathologique, de la cachectine est produite, ce qui provoque une nécrose de la tumeur cervicale. La mort des tissus passe par plusieurs étapes:

    1. réversible (paranécrose);
    2. irréversible (nécrobiose);
    3. dégradation des cellules cancéreuses;
    4. la dernière étape est la mort des structures de formation maligne.

    L'adénocarcinome, un carcinome neuroendocrinien, à petites cellules ou épidermoïde, peut être traité par radiothérapie de plusieurs manières. Le site malin est soit exposé à une radiothérapie externe, soit une source radioactive est placée à proximité immédiate de la tumeur.

    Dans certains cas, la maladie nécessite l'utilisation de deux méthodes de radiothérapie à la fois. Les méthodes chirurgicales et radiologiques sont souvent combinées. La décision sur la méthode de traitement optimale est précédée d'un diagnostic complet. Le patient passe tous les tests nécessaires pour déterminer la forme et le stade de l'éducation.

    Articles Sur La Leucémie