Le cancer est l'une des maladies les plus terribles et les plus dangereuses qui menacent l'humanité. Les pathologies oncologiques sont nombreuses, elles se développent brutalement, parfois sans aucun signe préalable. Il est également important de se rappeler que le cancer à certains stades peut se propager dans tout le corps, de cette manière, des métastases osseuses apparaissent..

Dans de telles situations, il ne faut pas oublier que le système squelettique joue un rôle essentiel dans le corps humain. Les os ne sont pas seulement responsables des fonctions musculo-squelettiques, ils sont au cœur de l'accumulation de minéraux, etc..

Ce que c'est?

Pour obtenir une réponse à cette question, vous devez comprendre les nuances de ce qu'est le processus de métastase..

Ainsi, le terme métastase en médecine fait référence à une tumeur secondaire qui provient du foyer principal d'une tumeur maligne. Les métastases peuvent se propager dans tout le corps, affectant les organes proches ou distants, ainsi que des systèmes entiers, y compris les structures osseuses.

Il est important de comprendre que les métastases osseuses sont précisément une tumeur de type secondaire, car le néoplasme primaire est celui qui est initialement apparu et s'est développé dans l'os. Les métastases pénètrent dans les structures osseuses et les affectent en raison de la propagation de cellules sanguines malignes dans tout le corps, qui circulent dans le système lymphatique ou sanguin (lymphe et circulation sanguine).

Le processus de métastase se produit principalement au dernier et au plus grave, c'est-à-dire au quatrième stade du cancer. De plus, selon les statistiques, environ 80% de tous les cas de métastases osseuses sont dus à un cancer du sein, de la prostate, des poumons, etc..

En d'autres termes, ce sont les types de pathologie oncologique répertoriés dans la plupart des cas qui donnent des métastases, qui affectent ensuite le système squelettique et conduisent au cancer des os..

Causes et types

Comme mentionné ci-dessus, la principale cause de métastases et de cancer secondaire des os réside dans l'oncologie de certains organes. Dans la plupart des cas, le développement de la pathologie se produit avec un cancer de la localisation suivante:

  • avec un cancer du sein;
  • glande thyroïde;
  • poumons;
  • un rein;
  • avec une probabilité accrue de métastases osseuses dans le cancer de la prostate;
  • organes du tractus gastro-intestinal, principalement l'estomac;
  • ovaires, etc..

Ces types de cancer sont plus susceptibles que d'autres de métastaser dans les os, mais cela ne signifie pas que d'autres types de cancer ne sont pas capables de provoquer un cancer des os.

De plus, certains scientifiques affirment que tous les os ne sont pas métastasés. La formation de néoplasmes se produit principalement dans les grandes structures osseuses et les os creux. En général, une caractéristique comparative peut être donnée en comparant la formation de tumeurs et la probabilité de métastases. Cette caractéristique est la suivante:

  • Avec le cancer du sein, c'est-à-dire les glandes mammaires, les métastases aux structures osseuses de la colonne vertébrale se produisent plus souvent.
  • Les métastases dans les côtes, les mains, les pieds, ainsi que dans les os du crâne apparaissent principalement avec des lésions oncologiques globales aux derniers stades du processus oncologique.
  • Un autre site "préféré" des lésions métastatiques sont les os de la section de l'as et des cuisses. Ceci s'explique par le fait que les structures osseuses dans ces zones du squelette sont très massives..

Si l'on parle des causes et des types de métastases osseuses, on ne peut manquer de mentionner la division des métastases osseuses en deux types principaux:

  1. Métastases ostéoblastiques - leur caractéristique est la formation de scellés directement à la surface des structures osseuses.
  2. Métastases ostéolytiques - ce cas est fondamentalement différent du précédent, car le tissu osseux et l'os lui-même détruisent, le processus pathologique se produit de l'intérieur.

Compte tenu des deux types de métastases décrits, une autre cause d'oncologie osseuse peut être identifiée. Pour ce faire, vous devez savoir que dans le corps d'une personne en bonne santé, les tissus osseux sont constamment renouvelés, des processus de résorption, de formation osseuse et de remodelage ont lieu. Le fonctionnement des processus de renouvellement dépend de l'activité de certaines unités cellulaires - ostéoclastes et ostéoblastes.

Chez les patients présentant des métastases, les cellules pathologiques pénètrent dans la structure cellulaire des os, le travail des ostéoblastes et des ostéoclastes est perturbé. En conséquence, la régulation régulière des processus de formation, d'absorption et de destruction des tissus osseux est perturbée, les cellules saines sont remplacées par des cellules pathogènes. Un processus pathologique particulièrement grave est diagnostiqué lorsque des métastases dans la moelle osseuse.

Les fractures osseuses sont une autre raison du développement de l'oncologie, qu'il est important de mentionner. La plupart des médecins conviennent que les sites de fracture, même après des décennies, sont plus susceptibles de devenir le site de localisation de tumeurs cancéreuses. Selon cette théorie, le risque de métastases osseuses est plus élevé à l'endroit où la fracture était autrefois localisée..

De plus, en plus de la probabilité accrue de métastases osseuses importantes, les structures osseuses avec un apport sanguin abondant entrent également dans cette catégorie..

Symptômes et signes caractéristiques

Le processus de formation de métastases dans l'os présente des symptômes différents.Dans certains cas, le tableau clinique dépend de l'emplacement exact de la tumeur et de sa croissance. Le fait est que dans certains cas, dans la symptomatologie générale, apparaissent des signes cliniques atypiques, caractéristiques de la manifestation d'un cancer dans certaines zones du squelette..

Mais avant de passer à ces caractéristiques et à des cas particuliers, il convient de considérer le tableau clinique général des patients présentant des métastases. Pour commencer, il faut dire que les premières étapes du développement des métastases osseuses sont complètement asymptomatiques. Le seul symptôme, qui n'apparaît pas non plus chez tout le monde, est une fatigue accrue et un malaise général. Au fur et à mesure que la pathologie se développe et que la tumeur se développe, les symptômes suivants apparaissent:

  • La douleur dans les métastases osseuses est le symptôme principal et le plus frappant, présent dans 98% des cas. Le syndrome douloureux est localisé principalement à l'endroit où le néoplasme malin a été localisé. La nature et les spécificités de la douleur sont constantes, ont les propriétés d'augmenter pendant l'effort physique, en mouvement, ainsi que pendant une nuit de sommeil avec relaxation musculaire.
  • Avec le développement du processus tumoral, un œdème apparaît. Les poches ont également une localisation claire, elles encerclent la tumeur. Cela signifie que si nous parlons d'un néoplasme de la hanche dans l'articulation de la hanche, un gonflement sera autour de cette zone. L'exception est les lésions des structures osseuses profondes, alors l'œdème peut être caché.
  • Distorsion ou déformation de la zone touchée. Dans ce cas, la tumeur se développe et fait saillie, formant une sorte de bosse ou de bosse. La taille de la zone déformée dépend de la taille du néoplasme lui-même.

Dans le tableau clinique général, il existe également des signes de perte de poids sans cause, de fièvre constante de faible intensité, de léthargie, de somnolence, de perte de force, de perte d'appétit et de transpiration accrue. Tous ces signes cliniques sont invariablement présents aux stades de la métastase, car dans ce cas il faut parler de la progression sévère de l'oncologie.
De plus, la métastase des structures osseuses s'accompagne de symptômes atypiques, les troubles suivants se produisent:

  • Fractures pathologiques - un signe clinique entre en vigueur à ce stade du processus oncologique lorsque plus de 50% de la couche corticale des structures osseuses est détruite chez le patient. Dans de tels cas, les os deviennent cassants, les articulations fragiles. La colonne vertébrale, les os pelviens et les sections centrales des os tubulaires sont les plus touchés. La fracture peut survenir à la suite d'un coup mineur ou même d'un mouvement infructueux;
  • Compression de la moelle épinière - La compression affecte principalement la colonne thoracique. Moins fréquemment, il s'agit de la région lombo-sacrée et dans seulement 10% des cas - du col de l'utérus. En plus des sensations douloureuses, la compression s'accompagne d'une perte progressive des fonctions musculo-squelettiques, d'une paralysie des membres et des parties du corps, qui sont contrôlées par des nerfs dans la partie correspondante de la colonne vertébrale. Il y a une violation de la circulation sanguine, ainsi que du travail du système nerveux;
  • Hypercalcémie - se développe à la suite d'une activité excessive des ostéoclastes, en raison de laquelle le calcium est «éliminé» des os endommagés dans le sang, ce qui affecte négativement la fonction rénale. En conséquence, le patient développe une polyurie, comme l'une des complications, des troubles graves de diverses fonctions corporelles commencent. En conséquence, il y a des perturbations dans le travail du système nerveux et cardiovasculaire, des reins, des organes du tractus gastro-intestinal.

Comment déterminer?

Si les symptômes correspondants et les soupçons de formation de métastases osseuses apparaissent, il est nécessaire de consulter un oncologue. Pour confirmer le diagnostic, le spécialiste doit prescrire un certain nombre de mesures diagnostiques au patient..

Dans le cadre de l'examen diagnostique, les éléments suivants sont requis:

  • La radiographie en traumatologie est la toute première procédure de base, qui se distingue par sa disponibilité et sa simplicité. Mais la radiographie présente un inconvénient majeur: les petites tumeurs ne sont pas visibles sur l'image, c'est-à-dire qu'aux premiers stades, cette méthode est inefficace;
  • IRM ou imagerie par résonance magnétique - obtenir une image générale de la maladie, y compris la capacité de déterminer l'étendue des lésions du tissu osseux par les métastases;
  • Test sanguin de biochimie - effectué principalement pour détecter des quantités excessives de calcium dans le sang, ce qui indique une hypercalcémie;
  • Biopsie tumorale - prélèvement d'échantillons de tissu du néoplasme aux fins d'un examen cytologique et histologique plus poussé. Cet examen est nécessaire pour déterminer le type de tumeur, établir un diagnostic, puis planifier le traitement..

Comment traiter?

Métastases osseuses - le diagnostic est décevant, mais ce n'est pas une raison pour refuser le traitement. Même si la thérapie ne garantit pas la guérison, un traitement adéquat des métastases osseuses soulage considérablement les symptômes, améliore la qualité de vie du patient et augmente également l'espérance de vie..

En général, pour les métastases osseuses, le schéma thérapeutique suppose une approche intégrée, qui comprend:

  • Traitement médicamenteux - le patient se voit prescrire un cours de bisphosphonates. Les médicaments de ce groupe stimulent les processus de régénération dans les tissus osseux. Ils suppriment l'activité des ostéoclastes et neutralisent la perte osseuse;
  • La chimiothérapie du cancer de la prostate avec métastases osseuses et autres types de métastases est l'une des principales méthodes de traitement. Dans ce cas, des médicaments cytostatiques sont utilisés qui peuvent ralentir voire arrêter la progression du processus pathologique. Dans certains cas, il y a même une diminution de la croissance tumorale;
  • Radiothérapie - elle est basée sur la technique de l'irradiation aux rayons X intensive, qui contribue à la destruction des néoplasmes. Dans certains cas, cette méthode est très efficace, il est même possible de transférer l'oncologie vers un état de rémission..

Le traitement implique la participation obligatoire d'un oncologue. Il est fortement déconseillé de recourir aux remèdes populaires pour lutter contre le cancer, car un tel effet ne peut qu'aggraver l'état du patient et provoquer la progression de la maladie..

De plus, il est recommandé d'ajuster le régime alimentaire, il est également recommandé de consulter votre médecin à ce sujet..

Combien vivent?

Les métastases osseuses sont un diagnostic décevant, car dans ce cas, nous parlons d'un stade sévère de progression oncologique. Dans le même temps, il est très difficile de prévoir l'espérance de vie, car ici, il est nécessaire de prendre en compte de nombreux facteurs différents.

Malgré cela, la plupart des médecins conviennent qu'avec un tel diagnostic, une personne vit de 3 mois à un an et demi. Mais même ces chiffres ne doivent pas démoraliser, car les méthodes modernes de traitement du cancer, à condition qu'elles soient opportunes, le désir de vivre et un certain nombre de facteurs individuels peuvent augmenter l'espérance de vie. De plus, il y a toujours une place pour un miracle et le début de la rémission..

Métastases osseuses

Les métastases osseuses sont l'une des manifestations cliniques les plus fréquentes d'un processus tumoral malin et indiquent le quatrième stade du cancer, qui aggrave généralement le pronostic de la vie..

Les métastases osseuses peuvent être détectées dans de nombreux cancers, mais le plus souvent, elles sont diagnostiquées dans un cancer:

  • Sein;
  • prostate;
  • poumons;
  • glande thyroïde;
  • un rein;
  • myélome multiple;
  • avec des tumeurs du tractus gastro-intestinal;
  • avec des tumeurs du système hépato-biliaire (foie, voies biliaires).

Lors du diagnostic de lésions tumorales des os, des modifications secondaires de la colonne vertébrale, des métastases dans les os pelviens, ainsi que des métastases dans les côtes, dans les os tubulaires des extrémités et des métastases dans les os du crâne sont le plus souvent détectées.

Développement et croissance des métastases osseuses

Les métastases cancéreuses dans l'os sont caractérisées par des lésions du tissu osseux par des cellules cancéreuses, qui le pénètrent avec le flux de sang et de lymphe de la tumeur primaire. De plus, ces cellules cancéreuses peuvent se propager à d'autres organes et tissus, y formant des métastases. Étant donné que les os remplissent la fonction musculo-squelettique la plus importante pour le corps, leurs dommages affectent négativement la qualité et le pronostic de la vie du patient..

Les principales cellules du tissu osseux sont les ostéoblastes, responsables de la formation de nouvelles cellules et de la croissance osseuse, et les ostéoclastes, responsables de la destruction et de l'absorption des cellules osseuses utilisées..

Lorsque les os sont endommagés par des métastases, les fonctions des cellules ci-dessus sont perturbées et, par conséquent, les métastases osseuses, en fonction du type de lésion, sont divisées en:

  • ostéolytique: avec des lésions des ostéoclastes, un amincissement osseux se produit, conduisant à des fractures pathologiques sous stress. Avec la progression de la maladie, ces signes peuvent apparaître même au moindre effort (par exemple, en sortant du lit, en essayant de faire un pas, etc.).
  • ostéoblastique: avec des lésions des ostéoblastes, une augmentation pathologique du tissu osseux est diagnostiquée, la formation de croissances et de saillies sur l'os, une limitation de la mobilité articulaire.
  • mixte: dommages aux ostéoblastes et ostéoclastes. Ils se retrouvent le plus souvent chez les patients présentant des métastases osseuses et se manifestent par un amincissement osseux et l'apparition de nouvelles métastases.

Symptômes et signes caractéristiques

Avec une petite zone de lésion osseuse chez les patients cancéreux, les métastases osseuses peuvent ne pas se manifester cliniquement. En l'absence de traitement anticancéreux, les métastases osseuses se développent, augmentant en taille et en nombre. Ceci s'accompagne de l'apparition et, par la suite, d'une intensification progressive de certains signes:

  • Le symptôme le plus courant des métastases osseuses est la douleur. Dans un premier temps, elle peut être arrêtée en prenant des analgésiques «ordinaires», mais plus tard, elle devient plus intense, insupportable, survient même au repos, la nuit, et apporte de grandes souffrances au patient. La douleur gagne en intensité lorsque, à mesure qu'elle se développe, les métastases osseuses affectent les terminaisons nerveuses des tissus environnants.
  • Le deuxième symptôme en présence de métastases osseuses est une violation de la mobilité des articulations et, par conséquent, une limitation de la fonction motrice du corps..
  • En raison de la destruction du tissu osseux, des fractures pathologiques se produisent, entraînant une invalidité du patient.
  • En cas de métastases osseuses, des tests sanguins peuvent détecter une augmentation de la teneur en calcium (hypercalcémie), qui affecte le fonctionnement des systèmes cardiovasculaire et excréteur, et nécessite une correction immédiate.
  • De plus, le patient peut être dérangé par les symptômes généraux d'une intoxication tumorale croissante: faiblesse, perte de poids, manque d'appétit..
  • Lors de l'examen de la zone touchée, si la taille de la métastase est petite, il est difficile de les diagnostiquer par palpation et, par conséquent, un complexe de méthodes d'examen instrumentales spéciales est utilisé. Si la taille de la métastase est suffisamment grande, il est alors possible de déterminer par palpation un gonflement, un compactage, parfois une densité pierreuse et une surface bosselée.
  • Parfois, les patients développent un syndrome de compression, qui se manifeste par une compression de la moelle épinière et conduit à une altération de la fonction motrice, et aussi, éventuellement, à un dysfonctionnement des organes pelviens (souvent si des métastases dans les os pelviens sont déterminées).

Tous les symptômes ci-dessus chez les patients cancéreux peuvent être exprimés de différentes manières, en fonction de la quantité de lésions du tissu osseux et de l'efficacité du traitement..

Diagnostic des métastases osseuses

Pour diagnostiquer les métastases osseuses, un certain nombre de méthodes d'examen instrumentales sont utilisées, qui peuvent être combinées les unes avec les autres pour certaines indications, ce qui augmente leur précision diagnostique:

  1. La scintigraphie squelettique est basée sur l'accumulation d'un radiopharmaceutique (isotope radioactif) par les cellules cancéreuses, qui est administré par voie intraveineuse quelque temps avant l'étude. L'isotope est transporté avec la circulation sanguine à travers le tissu osseux et là où il y a des métastases dans l'os, il est absorbé par les cellules tumorales et s'accumule. La scintigraphie squelettique est souvent utilisée comme première étape du diagnostic des métastases osseuses..
  2. La radiographie osseuse est principalement utilisée comme méthode supplémentaire pour le diagnostic différentiel des métastases osseuses.
  3. La tomodensitométrie est une méthode d'examen très informative et est donc largement utilisée pour confirmer les métastases osseuses..
  4. L'imagerie par résonance magnétique est également une méthode d'examen très informative et coûteuse qui aide dans les situations cliniques difficiles à évaluer le degré de lésion des tissus osseux, la propagation de la tumeur aux tissus mous environnants, aux vaisseaux sanguins et aux nerfs..
  5. Un test sanguin biochimique pour les métastases osseuses reflète une augmentation du taux de calcium dans le sang, une augmentation de la phosphatase alcaline. Cependant, la gravité de ces anomalies dans les tests sanguins est déterminée par le degré de lésion osseuse..
  6. La biopsie osseuse est la méthode de diagnostic la plus précise pour déterminer la structure morphologique de la tumeur. Pour vérifier les métastases osseuses, l'examen cytologique et histologique d'un échantillon de biopsie peut être utilisé. Dans les cas controversés, afin de vérifier le diagnostic (lorsque la localisation de la tumeur primaire est inconnue), le biomatériau peut être envoyé pour un examen immunohistochimique afin de déterminer l'appartenance tissulaire.

Le choix d'une méthode de détermination des métastases osseuses doit être effectué selon certaines normes diagnostiques par un spécialiste qualifié, nécessairement en fonction de la situation clinique et peut varier selon les patients avec le même diagnostic.

Objectifs et méthodes de thérapie

Il est connu que la présence de lésions métastatiques du squelette augmente le stade de l'oncopathologie, peut aggraver le pronostic et la qualité de vie des patients. Mais, néanmoins, les métastases osseuses sont traitables et avec une thérapie correctement sélectionnée et opportune, il est possible d'atteindre une longue survie et d'améliorer la qualité de vie de cette catégorie de patients, ce qui est l'objectif principal des oncologues. Pour atteindre cet objectif, il faut:

  • Réduit la douleur grâce à un soulagement de la douleur correctement sélectionné;
  • Réduisez la taille et le nombre de métastases osseuses;
  • Prévenir les complications causées par les métastases osseuses, telles que fracture pathologique, syndrome de compression;
  • Réduire ou prévenir l'intoxication du patient.

Le traitement des métastases osseuses est réalisé en association avec le traitement anticancéreux principal.

Méthodes de traitement des métastases osseuses:

  1. La méthode médicinale est basée sur l'utilisation de bisphosphonates, qui contribuent à la restauration du tissu osseux.
  2. La radiothérapie vise à détruire les cellules tumorales, à arrêter leur croissance et leur division. Cela peut être fait avec une radiothérapie externe, une radiothérapie stéréotaxique ou une combinaison de ces méthodes..

De plus, une anesthésie, une correction de la pathologie concomitante, une prévention ou un traitement de l'intoxication du patient peuvent être prescrits..

Souvent, les patients présentant des métastases osseuses se voient prescrire un traitement complexe, comprenant toutes les méthodes ci-dessus..

Il est impératif de combiner le traitement des métastases osseuses avec le traitement principal, cela contribue à une augmentation de l'espérance de vie.

Il n'est pas recommandé d'être traité avec des remèdes populaires, car cela entraînera des complications précoces, une détérioration du bien-être et, plus important encore, la progression de la maladie et la perte d'une durée de vie inestimable..

Le centre de radiothérapie du projet OncoStop à Moscou s'occupe du traitement des néoplasmes malins et des métastases osseuses par radiothérapie externe et stéréotaxique, réalisée sur des équipements modernes de classe mondiale de Varian et Accuray.

Prévisions et espérance de vie

Comme mentionné ci-dessus, les patients présentant des métastases osseuses du cancer ont une maladie de stade IV. Le pronostic et l'espérance de vie de cette catégorie de patients varient en fonction de nombreux facteurs:

  • le diagnostic principal (structure morphologique de la tumeur, degré de malignité, etc.)
  • l'état général du patient et son mode de vie;
  • pathologie concomitante et sa correction;
  • le degré de propagation du processus tumoral (taille, localisation et nombre de métastases dans l'os, ainsi que l'invasion des structures vitales par la tumeur elle-même et ses métastases);
  • l'alphabétisation du traitement anticancéreux sélectionné et son efficacité;
  • respect du traitement et de l'observation, etc..

Plus une lésion squelettique est diagnostiquée tôt, plus la lutte contre les métastases est efficace. À cet égard, tous les patients atteints d'oncopathologie doivent régulièrement subir un examen de suivi (en fonction de leur diagnostic) sous la supervision d'un oncologue et demander immédiatement de l'aide si, dans les intervalles entre les examens, il y a des plaintes concernant un changement ou une détérioration de la santé..

Pour la prévention du cancer

Lorsque vous parlez de prévention du cancer, vous devez commencer par le tout début, à savoir répondre à vos questions:

  • Où nous vivons?
  • Comment nous vivons?
  • Ce que nous faisons pour notre vie et notre santé?

À l'ère de l'information accessible et ouverte, il existe de nombreuses publications, ressources Internet sur un mode de vie sain et approprié, la nutrition, les loisirs, etc., où vous pouvez trouver des réponses à toutes nos questions. Il faut se rappeler que notre santé n'est qu'entre nos mains, il est donc très important d'en prendre soin.

Que faisons-nous pour cela?

Comment savoir quand consulter un médecin si rien ne vous dérange?

Il est nécessaire de procéder régulièrement à des examens de dépistage, des examens médicaux.

Le cancer détecté à un stade précoce a un pronostic favorable et peut être traité efficacement. Le traitement du cancer vise à détruire les cellules tumorales, à empêcher leur croissance et leur reproduction.Par conséquent, le plus souvent, un ensemble de mesures est utilisé pour traiter l'oncopathologie: traitement chirurgical, traitement médicamenteux (chimiothérapie, hormonothérapie, immunothérapie), radiothérapie. Un tel traitement complexe réduit le risque de récidive de la maladie (rechute locale, progression), augmente l'espérance de vie et améliore sa qualité.

Pour des informations détaillées sur le diagnostic et le traitement au centre OncoStop, veuillez appeler le +7 (495) 215-00-49 ou le 8 (800) 5-000-983.

Prix, frottez.

Nom du service
Métastases du cancer des osà partir de 305,000
  • À propos du centre
    • Spécialistes
    • nouvelles
    • Les partenaires
    • Commentaires
    Patient
    • Rendez-vous
    • Coût du traitement
    • Consultation
    • Diagnostique
    • FAQ
    • Des articles
  • Appareil Cyberknife
    • Unicité du système
    • Indications de traitement
    • Contre-indications
    • Comment est le traitement
    • Comparaison des méthodes
    Radiothérapie
    • Éloigné
    • Traitement combiné
  • Traitement
    • Tumeurs du cerveau
    • Cancer du poumon
    • Cancer du foie
    • Cancer du rein
    • Cancer de la prostate
    • Cancer du nasopharynx
    • Tumeur de la moelle épinière
    • Tumeur du SNC chez les enfants
    • Cancer du pancréas
    • Lésions tumorales aux os
    • Métastases
    • La névralgie du trijumeau
    • Éperon talon

Adresse: 115478 Moscou, Kashirskoe sh., 23 p. 4
(le territoire du Centre national de recherche médicale en oncologie N.N. Blokhin, ministère de la Santé de Russie)

© 1997-2020 OncoStop LLC. Le droit d'auteur pour le matériel appartient à OncoStop LLC.
L'utilisation du matériel du site n'est autorisée qu'avec le placement obligatoire d'un lien vers la source (site).

Métastases osseuses

Les métastases osseuses peuvent se développer dans absolument n'importe quel processus malin, pour certains cancers, il s'agit d'une localisation presque obligatoire, pour d'autres maladies, c'est rare. Dans le classement métastatique, la première place en termes de fréquence d'apparition ira aux métastases pulmonaires, la deuxième aux foyers hépatiques et la troisième aux métastases squelettiques..

Les métastases osseuses sont difficiles à guérir et promettent de la douleur, cependant, les foyers squelettiques moins que d'autres localisations de la tumeur raccourcissent la vie, mais peuvent la ruiner avec une fracture ou une compression de la moelle épinière.

  • Que peuvent être des métastases osseuses??
  • Quels cancers se développent?
  • Lorsque des métastases squelettiques apparaissent?
  • Quelles parties du squelette sont les plus souvent touchées?
  • Manifestations cliniques de métastases osseuses
  • Pourquoi la douleur survient-elle?
  • Comment les métastases osseuses sont détectées?
  • Traitement des lésions squelettiques
  • Pourquoi les bisphosphonates sont nécessaires?

Que peuvent être des métastases osseuses??

Selon les signes cliniques et radiologiques, tous les foyers osseux sont divisés en trois groupes:

  • ostéoblastique - avec une prédominance de compactage dépassant la mesure physiologique, mais le tissu tumoral supplémentaire développé ne donne pas la force osseuse et peut serrer les nerfs passant dans le voisinage;
  • ostéolytique - la destruction de la structure prévaut et la probabilité de fracture augmente à mesure que le cancer se développe;
  • mixte - une combinaison de deux types et cette situation se produit le plus souvent.


Il n'arrive pratiquement pas que le patient ait des foyers exclusivement ostéolytiques ou uniquement ostéblastiques, en règle générale, une combinaison avec la prévalence d'une structure lytique clairsemée ou blastique excessive est diagnostiquée.

Quels cancers se développent?

Le leader parmi tous les processus malins se produisant avec des lésions métastatiques du squelette, le myélome - la destruction osseuse commence au tout début de la maladie et dans 100% des cas cliniques, il y a destruction multiple du tissu osseux.

Dans le cancer du sein et de la prostate, des métastases squelettiques sont diagnostiquées chez les deux tiers des patientes, et des observations pathologiques révèlent l'implication des os dans le processus malin chez près de 90% des patientes. Dans le cancer du sein (CB), les variantes mixtes et ostéolytiques prédominent, dans le cancer de la prostate - ostéoblastique.

Une fréquence élevée de métastases osseuses est notée dans le cancer du poumon, mais dans la variante à petites cellules, les défauts osseux multiples sont deux fois plus fréquents, tandis que dans la variante non à petites cellules, chez 40% des patients ayant une tendance vers des foyers uniques ou solitaires, c'est-à-dire le seul.

Un patient atteint d'un cancer du rein sur quatre a des métastases squelettiques, et les néoplasmes osseux sont beaucoup moins fréquents dans le carcinome de la vessie..

Dans le cancer du côlon, des métastases osseuses sont détectées chez un patient sur huit, dans le cancer de l'estomac - pas souvent, car le cancer affecte le foie et la cavité abdominale plus tôt et plus abondamment. Le cancer de l'intestin a tendance à être de petites formations secondaires focales et multiples.

Lorsque des métastases squelettiques apparaissent?

Dans les processus malins, le moment de l'apparition des métastases dans l'os diffère, tandis que le taux de croissance du foyer dépend uniquement des caractéristiques biologiques individuelles du tissu tumoral, qui changent sous l'influence du traitement et à mesure que le cancer se dissémine..

Lors du traitement initial, des foyers osseux en l'absence d'autres manifestations du processus cancéreux sont présents chez à peine 20% des patients, dans l'écrasante majorité des cas, les lésions tumorales des os sont un signe de dissémination du cancer - propagation par les systèmes ou généralisation. C'est exactement ce qui se passe dans le cancer du sein, le carcinome pulmonaire non à petites cellules et le cancer du côlon..

Dans le cancer de la prostate, la pathologie squelettique est souvent détectée en même temps qu'une tumeur de la prostate ou dès que possible après le diagnostic d'un problème au niveau de la gonade.

Dans le carcinome rénal, les métastases sont souvent trouvées d'abord dans les os et les tissus pulmonaires, puis la tumeur primaire est trouvée..

Quelles parties du squelette sont les plus souvent touchées?

La localisation des métastases osseuses n'est pas déterminée par l'affiliation nosologique de la tumeur maligne primaire, mais par la charge fonctionnelle et le développement de l'apport sanguin qui lui est associé. Des foyers multiples dans le squelette sont plus caractéristiques d'un cancer très agressif, unique et plus encore une métastase témoigne en faveur d'un pronostic favorable de la maladie.

  • Le plus souvent, les dépistages secondaires du cancer se produisent dans les os spongieux, qui sont abondamment nourris de sang - les vertèbres, et principalement dans la colonne lombaire et thoracique qui subissent une charge élevée..
  • Viennent ensuite les métastases dans les os pelviens - près de la moitié de tous les cas, les localisations typiques sont l'ilium et les os pubiens.
  • Deux fois moins souvent, il y a des métastases dans les os du crâne et des membres inférieurs, là où l'implication du fémur prévaut.
  • La poitrine, principalement les côtes et le sternum, est impliquée dans le processus malin dans près de 30% des cas.

Manifestations cliniques de métastases osseuses

Contrairement aux mythes populaires, les métastases squelettiques se produisent souvent sans douleur intense et même sans symptômes. Les foyers ostéoblastiques sont moins susceptibles d'être accompagnés de douleur que les foyers ostéolytiques.

Manifestations dangereuses de lésion osseuse métastatique:

  • hypercalcémie - une augmentation significative de la concentration de calcium due à la destruction de la matrice osseuse conduit à une maladie grave qui nécessite la correction du métabolisme, en fait, avec des mesures de réanimation;
  • fracture - pour une destruction suffisante de la moitié du diamètre d'un os ou d'une vertèbre, chaque onzième patient présentant une fracture pathologique nécessite des soins chirurgicaux urgents;
  • le syndrome de compression ou compression de la moelle épinière par des fragments d'une vertèbre thoracique ou lombaire cassée est compliqué par des troubles neurologiques sévères sous la zone lésée;
  • une altération de l'activité motrice jusqu'à la paralysie est possible avec compression de la moelle épinière dans la région cervicale par un foyer ostéoblastique ou des lésions par fragments lors de la destruction lytique.


Les complications des métastases osseuses affectent fatalement l'état du patient et interfèrent activement avec un traitement adéquat, ce qui peut raccourcir la durée de vie en l'absence de qualité.

Pourquoi la douleur survient-elle?

La douleur est due à trois raisons:

  1. destruction du périoste abondamment innervé par un conglomérat cancéreux;
  2. irritation du périoste des récepteurs de la douleur avec des déchets biologiquement actifs de cellules cancéreuses;
  3. implication des terminaisons nerveuses musculaires dans le nœud métastatique.

Une douleur insupportable est loin d'être toujours associée à des métastases squelettiques, en règle générale, il s'agit d'une conséquence de la forte agressivité des cellules tumorales au stade terminal du processus, lorsque la concentration de substances biologiquement actives dans le sang est énorme - les cytokines, qui «brûlent» littéralement les terminaisons nerveuses des tissus même non affectés par la tumeur.
Avec un degré élevé de malignité de la tumeur primaire, le syndrome douloureux est plus fréquent et plus intense. L'exemple le plus frappant, une douleur courante et persistante dans des os complètement intacts avec un adénocarcinome du poumon, une chirurgie pour enlever le poumon affecté guérit complètement la douleur.

Comment les métastases osseuses sont détectées?

Le diagnostic des lésions squelettiques n'est pas compliqué, mais de haute technologie, à commencer par un examen isotopique - la scintigraphie osseuse, qui détecte des excroissances cancéreuses minimes. Ensuite, les "points chauds" éclairés par les isotopes sont soumis à une radiographie ou, mieux, à une tomodensitométrie (CT). La TEP est la «reine» des preuves, malheureusement, une étude coûteuse, elle n'est donc pas très adaptée pour surveiller l'efficacité du traitement.

Les marqueurs de la résorption osseuse ne conviennent pas pour détecter les foyers dans le squelette; ils n'ont pas trouvé d'utilisation active en oncologie pratique.

Les tests sanguins suggèrent une lésion tumorale dans la moelle osseuse, qui accompagne souvent les métastases au sternum.

Traitement des lésions squelettiques

Les métastases osseuses peuvent-elles être guéries? Décidément, le traitement peut prolonger la vie en bonne santé. D'une part, les lésions squelettiques sont une manifestation de la propagation du cancer dans tout le corps, d'autre part, c'est le signe d'un pronostic relativement favorable de la maladie en l'absence de tumeur dans d'autres tissus et organes viscéraux (internes), ce qui donne des années de vie lorsque le processus est stabilisé..

Au stade de la métastase osseuse, la question du traitement radical n'est plus nécessaire, mais l'opération n'est pas exclue avec une structure histologique favorable et solitaire - seule lésion osseuse. Ainsi en cas de cancer du poumon ou du rein avec métastases à l'humérus ou à la hanche, une intervention en un temps peut être réalisée avec l'ablation de l'organe malade et une résection osseuse avec des prothèses, mais après plusieurs mois de chimiothérapie.

La chimiothérapie est la principale méthode de traitement des lésions osseuses, le régime médicamenteux est déterminé par la tumeur primaire. L'hormonothérapie montre de bons résultats dans le cancer du sein et de la prostate.

Compléter la chimiothérapie par une radiothérapie localisée peut améliorer le résultat global du traitement, soulager la douleur et réduire le risque de fracture. Ainsi, en cas de lésion des vertèbres cervicales, une radiothérapie est déjà nécessaire au premier stade.

L'opération est nécessaire lorsqu'il existe une menace de compression (compression) de la moelle épinière par une vertèbre cassée, en règle générale, la partie affectée de la vertèbre est retirée - laminectomie. Avec une stabilisation prolongée - plus de six mois à la suite de la chimiothérapie, la question de l'ablation de l'os du membre affecté avec remplacement par une prothèse peut être soulevée s'il n'y a plus d'autres manifestations de cancer.

Pourquoi les bisphosphonates sont nécessaires?

L'utilisation de bisphosphonates pour les lésions métastatiques du squelette est devenue la norme d'un traitement adéquat.

Les os humains sont constamment renouvelés: les ostéoclastes détruisent et les ostéoblastes construisent les tissus, normalement les processus sont équilibrés, en présence d'une tumeur maligne, les ostéoclastes acquièrent une activité excessive. Les bisphosphonates ont une structure similaire à celle de la matrice osseuse.Par conséquent, après leur introduction dans le corps, ils sont envoyés vers les os, où ils ont un effet néfaste sur les ostéoclastes activés par des produits anticancéreux, soulageant simultanément la douleur et protégeant des fractures..

Les bisphosphonates peuvent être traités pendant environ deux ans, avec une perte de sensibilité à leur égard, le corps monoclonal du denosumab joue un rôle similaire. Le démosumab et les bisphosphonates sont classés comme agents ostéomodifiants (OMA).

Pour la nomination d'OMA, il ne suffit pas d'identifier les foyers «chauds» avec l'ostéoscintigraphie, ils sont utilisés en cas de lésion tumorale prouvée par des méthodes radiographiques. Comme tout agent anticancéreux, ces médicaments sont toxiques et peuvent notamment entraîner une insuffisance rénale et une destruction nécrotique de la mâchoire..

La chimiothérapie et l'OMA sont les principaux traitements des lésions squelettiques, mais pas les seuls. Le traitement des métastases osseuses doit être complet, seule une combinaison de radiothérapie et de médicaments, avec la correction du métabolisme et l'ajout d'une chirurgie palliative peut soulager la douleur et ramener le patient à une vie active.

Les spécialistes de notre clinique savent quand et ce qui est nécessaire et possible dans chaque cas clinique spécifique de maladie oncologique. Pour en savoir plus, appelez:

Métastases osseuses

Les métastases (du grec «mouvement, transfert») sont un ou plusieurs foyers pathologiques distants qui se sont produits lorsque les cellules tumorales se déplacent du foyer principal de la maladie à travers les tissus du corps. Le plus souvent, ils se trouvent dans les ganglions lymphatiques, le foie et les poumons, un peu moins souvent dans le cœur, le pancréas, la rate, la peau et les muscles..

Les métastases osseuses occupent une position intermédiaire dans la fréquence d'apparition, avec les métastases aux reins, aux glandes surrénales et au système nerveux central (SNC). On les trouve souvent dans le cancer du sein, de la thyroïde et de la prostate, le cancer du poumon, etc..

Ce que c'est

Une tumeur maligne se développe progressivement: dans un premier temps, les cellules se multiplient activement, tandis que leur structure est simplifiée et leur fonctionnalité diminue. Les connexions intercellulaires sont affaiblies, grâce à quoi les cellules sont facilement séparées du foyer principal et transportées dans tout le corps. Dans les organes et les systèmes où les conditions sont les plus favorables, ils restent et commencent à se cloner intensément.

Le développement du processus de formation de métastases conduit à des dommages et à la destruction des structures environnantes avec la formation d'un foyer secondaire. La durée de vie d'une personne dépend en grande partie du type de tumeur et des organes dans lesquels ce foyer a été trouvé. Les métastases osseuses ont le pronostic le plus favorable.

Les méthodes modernes de traitement vous permettent de vous débarrasser complètement des néoplasmes filles avec des métastases uniques et de ralentir considérablement leur croissance en cas de lésions multiples.

Mécanisme de développement et modes de distribution

La métastase est une caractéristique distinctive des tumeurs malignes, car les néoplasmes bénins ne forment pas de foyers secondaires. Une fois séparées de la tumeur primaire, les cellules cancéreuses peuvent se propager de plusieurs manières:

  • hématogène - avec le flux sanguin;
  • lymphogène - à travers les vaisseaux lymphatiques;
  • implantation - pour pénétrer et s'intégrer dans les membranes séreuses tapissant la cavité humaine de l'intérieur, - les organes abdominaux, pleuraux, péricardiques, génitaux (vagin et testicules);
  • intracanaliculaire - entrez dans les gaines synoviales des tendons;
  • périneural - se déplacer le long des fibres nerveuses.

Les foyers pathologiques secondaires dans les os sont dans la plupart des cas dus à la voie hématogène de propagation. Ce processus est assez difficile et lent..

Il convient de noter que toutes les cellules malignes ne peuvent pas devenir une source de métastases. Beaucoup d'entre eux meurent dans une lutte inégale avec le système immunitaire, dont le travail dépend à son tour d'un certain nombre de circonstances. La fonction protectrice du corps diminue avec la surcharge nerveuse, l'affaiblissement de l'immunité humorale et cellulaire, la prise de certains médicaments de chimiothérapie.

La période postopératoire, et surtout sa première étape, est la plus risquée du point de vue métastatique. La douleur, le stress nerveux et un traitement agressif par chimiothérapie et radiations radioactives suppriment l'immunité.

Le cancer métastatique se développe par étapes:

  1. la tumeur se développe rapidement en raison de la division active des cellules malignes, tout en stimulant le développement de ses propres vaisseaux sanguins;
  2. en raison de l'affaiblissement des connexions intercellulaires, les cellules sont séparées de la néoplasie et, surmontant la barrière membranaire, vont vers des organes distants;
  3. dans la circulation systémique, une partie des cellules pathologiquement altérées meurent "dans une lutte" avec le système immunitaire, mais certaines d'entre elles réagissent avec des facteurs de coagulation sanguine et forment une microthromboembole. Le système immunitaire dans ce cas ne fonctionne pas en raison du fait que des cellules dangereuses sont cachées à l'intérieur du caillot sanguin;
  4. les cellules cancéreuses commencent à pénétrer dans l'endothélium des vaisseaux sanguins, pénétrant ainsi dans un organe spécifique.

Les cellules malignes ont absolument besoin d'un environnement favorable avec une abondance de nutriments et la possibilité d'une croissance et d'un développement ultérieurs. Et par conséquent, les tumeurs primaires ont des zones de métastases très spécifiques..

Le tissu osseux a toutes les conditions pour la formation de métastases, car il est riche en nutriments et en facteurs de croissance. L'os normal est renouvelé tout au long de la vie d'une personne en raison de l'activité de cellules spéciales - ostéoblastes et ostéoclastes.

Premièrement, les ostéoclastes éliminent les cellules osseuses en dissolvant leur contenu minéral et en décomposant le collagène. Puis ostéoblastes - jeunes cellules synthétisant la substance intercellulaire - matrice.

Le processus de formation osseuse se déroule de manière continue avec le soutien de facteurs de croissance, de protéines-cytokines de type hormonal et de protéines associées à l'hormone parathyroïdienne. Toutes ces substances sont produites par le cancer dans un volume excessif. En conséquence, l'os «diminue» plus rapidement qu'un nouvel os se forme, ou sa croissance est beaucoup plus rapide que la destruction en raison de la production accrue d'ostéoblastes.

Emplacements de localisation

Avec la méthode hématogène de métastase, des foyers filles se forment dans les zones présentant la plus grande vascularisation, c'est-à-dire là où le réseau vasculaire est le plus développé. Le plus souvent, ce sont des os plats contenant beaucoup de moelle osseuse et de petits capillaires - voies de «transit» par lesquelles les cellules cancéreuses pénètrent.

Les os pelviens, la colonne vertébrale, le fémur et le crâne sont plus sensibles aux processus néoplasiques secondaires. Dans le cancer de la prostate et du thorax, des métastases sont souvent retrouvées dans l'ilium.

Les cancers des poumons, du pancréas et de l'œsophage se métastasent principalement aux côtes et aux vertèbres. Les néoplasmes malins de la glande thyroïde peuvent se propager aux os de la colonne vertébrale, du crâne, des clavicules et des côtes.

Les lieux relativement rares de localisation des métastases sont les os pelviens, la mâchoire inférieure, les hanches et les avant-bras, l'omoplate. Les longs os tubulaires des membres ne sont que rarement atteints, à l'exception du fémur, car il est le plus riche en vaisseaux sanguins.

Lorsque les cellules cancéreuses pénètrent dans la région de la cuisse, l'os devient fragile, ce qui entraîne des fractures pathologiques du col fémoral. Cette blessure grave réduit considérablement la qualité de vie des patients..

Comme mentionné ci-dessus, lorsque les cellules cancéreuses pénètrent dans l'os, elles le détruisent ou provoquent une formation osseuse accrue. Dans le premier cas, les métastases sont dites ostéolytiques, et dans le second, ostéoblastiques. Il existe également des formes mixtes.

Les foyers secondaires ostéolytiques ou ostéoclastiques surviennent avec une destruction osseuse excessive et s'accompagnent de la libération d'une quantité importante de calcium dans le sang. Ils sont typiques des cancers de la thyroïde et du sein, de l'estomac, des bronches, des reins et de l'utérus. Les os sont gravement endommagés également dans les lymphomes non hodgkiniens.

Les métastases blastiques, ou ostéoscléreuses, sont causées par un clonage accru des ostéoblastes, lorsque le tissu osseux s'épaissit et se développe. On les trouve principalement dans le cancer du poumon et de la prostate, la lymphogranulomatose.

Cette classification est plutôt arbitraire, car les cellules malignes détruisent toujours l'os, y compris lors de la surproduction d'ostéoblastes. Cependant, les approches de traitement dans l'un ou l'autre cas diffèrent considérablement..

Symptômes

Il existe 3 manifestations principales du cancer métastatique: l'hypercalcémie, les fractures pathologiques et la compression (compression) de la moelle épinière. 7 patients sur 10 se plaignent d'un syndrome douloureux d'intensité variable.

La douleur osseuse ne dépend pas de circonstances externes - effort physique ou surmenage. Il y a une tendance à augmenter la douleur la nuit. Dans les os et la moelle osseuse eux-mêmes, les récepteurs sensoriels sont absents et les raisons suivantes peuvent causer de la douleur:

  • la propagation du processus malin aux racines nerveuses;
  • stimulation mécanique des tissus mous pendant la croissance tumorale due à une augmentation de la pression intra-osseuse et à un étirement excessif des structures environnantes;
  • une réponse inflammatoire à la libération de prostaglandines - médiateurs inflammatoires - qui accompagne le processus de résorption osseuse (résorption).

La douleur apparaît souvent ou augmente après des fractures pathologiques avec lesquelles les patients se tournent vers des médecins. Les métastases rendent les os fragiles et faibles, de sorte qu'ils peuvent se briser même après une légère poussée ou une rotation infructueuse du tronc. Les symptômes sont les mêmes que ceux d'une fracture normale - douleur, gonflement, déformation visible du membre et altération de la fonction.

Chez 1 à 5 patients sur 100, des métastases sont retrouvées dans la colonne vertébrale. Le plus souvent, ils affectent les vertèbres thoraciques (70% des cas), environ 20% sont dans les vertèbres lombaires et sacrum. Moins souvent, les foyers tumoraux secondaires sont localisés dans les vertèbres cervicales..

La symptomatologie des métastases vertébrales peut être soit aiguë, lorsque les tissus mous du dos sont comprimés par la vertèbre endommagée, soit augmenter progressivement avec la croissance de la tumeur elle-même. En plus de la douleur, les patients s'inquiètent de la faiblesse musculaire, qui dans les derniers stades peut provoquer une paralysie et un dysfonctionnement des organes pelviens. Lorsque les tissus environnants sont comprimés par un fragment osseux, le syndrome douloureux apparaît soudainement.

Dans les deux cas, une attention médicale urgente est nécessaire, car dans les premières heures, et parfois les jours, il est possible d'éliminer complètement ou partiellement la compression. L'absence de traitement conduit à l'irréversibilité de la paralysie, et la capacité de se déplacer de manière autonome demeure chez seulement 10% des patients.

Une augmentation de la concentration de calcium dans le plasma sanguin - hypercalcémie - se produit en raison d'une activité excessive des ostéoclastes. À partir de l'os qui s'effrite, le calcium pénètre dans la circulation sanguine dans un volume dépassant la capacité d'excrétion des reins. En conséquence, le processus de réabsorption du liquide et du sodium dans les tubules rénaux est perturbé et la formation d'urine augmente.

Un cercle vicieux se forme: une augmentation de la quantité d'urine entraîne une déshydratation du corps et une diminution de la filtration glomérulaire, qui, à son tour, provoque une augmentation de la réabsorption du calcium dans les tubules rénaux.

Selon la gravité, l'hypercalcémie peut être modérée à sévère. Dans le premier cas, il se manifeste par une faiblesse, une léthargie, une diminution de l'appétit, une sensation de soif constante et de constipation..

Une hypercalcémie sévère s'accompagne de nausées, de vomissements et d'une obstruction intestinale. Si le taux de calcium sanguin est supérieur à 4 mmol / L, la condition devient potentiellement mortelle. Le tableau clinique comprend des symptômes très graves:

  • insuffisance du rythme cardiaque;
  • insuffisance rénale;
  • déficit neurologique;
  • détérioration de la vision;
  • violation de la démarche;
  • troubles mentaux, procédant par un changement de conscience, jusqu'au coma.

Diagnostique

La méthode la plus précise et la plus informative pour déterminer les lésions osseuses métastatiques est la tomodensitométrie (TDM). Le tomogramme montre clairement la concentration destructrice et les dépôts de calcium.

Dans les derniers stades du cancer, une radiographie est prescrite, ce qui permet d'identifier de grandes formations de plus de 1 cm de diamètre. La scintigraphie osseuse est un peu plus sensible, grâce à laquelle une mise au point fille peut être détectée 6 à 8 mois plus tôt que la radiographie.

L'échographie est utilisée pour évaluer la prévalence du processus dans les tissus mous ou avant une biopsie ciblée. Même de très petits foyers métastatiques sont diagnostiqués à l'aide de la méthode d'imagerie par résonance magnétique.

Les tests osseux pour les métastases peuvent également être effectués en utilisant l'angiographie, la biopsie, les tests sanguins de laboratoire pour les marqueurs tumoraux et la biochimie.

Traitement

Les tactiques thérapeutiques dépendent de l'emplacement et de l'étendue du processus malin, ainsi que du type de tumeur primaire. Plusieurs méthodes sont utilisées en oncologie moderne:

  • anesthésie;
  • chimiothérapie;
  • traitement hormonal;
  • irradiation;
  • la cryoablation est l'un des moyens innovants d'arrêter le développement du cancer en utilisant la réfrigération;
  • intervention chirurgicale.

Tout ce qui précède est utilisé, en règle générale, dans un complexe. Le traitement en présence de métastases est à long terme et peut être répété en cure plusieurs fois par an. Avec une thérapie adéquate et une correction rapide des complications possibles, les chances de vivre 5 à 10 ans de plus sont très élevées. Dans le même temps, la qualité de vie est maintenue à un niveau décent et la personne mène une vie assez active..

Anesthésie

Le choix des analgésiques est d'une importance capitale, car les sensations douloureuses ne permettent pas de travailler normalement et provoquent le développement de conditions dépressives et de névroses. En fonction de la gravité du syndrome douloureux et de la tolérance individuelle, ils peuvent être prescrits sous forme d'injections, de comprimés et de suppositoires rectaux..

Une douleur modérée se prête bien au soulagement avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) - paracétamol, aspirine, diclofénac, ibuprofène, kétorolac. De nombreux patients sont aidés par des médicaments de la série analginique (Baralgin, Pentalgin) et de la dernière génération d'AINS - par exemple, Piroxicam.

Les analgésiques les plus efficaces pour les douleurs intenses sont les opiacés tramadol et codéine. Ils peuvent être associés au paracétamol et à d'autres AINS. Cependant, le tramadol et la codéine sont considérés comme des médicaments faibles qui ne supportent pas toujours la douleur, puis la morphine est utilisée.

Pour réduire l'intensité de la douleur, la physiothérapie, le port d'appareils orthopédiques, la radiothérapie et les conversations avec un psychothérapeute sont utilisés.

Chimiothérapie

Avec des formations indifférenciées, des combinaisons de médicaments anticancéreux sont prescrites:

  • Cisplatine + fluorouracile;
  • Méthotrexate + cisplatine + bléomycine;
  • Cisplatine + étoposide + bléomycine;
  • Etoposide + Paclitaxel + Carboplatine.

Pour le traitement des tumeurs différenciées, des agents ciblés spécifiques sont prescrits.

Pour l'hypercalcémie, des bisphosphonates à base d'acide clodronique, pamidronique, ibandronique et zolédronique sont utilisés.

Dans certains cas, il est conseillé de prescrire des médicaments hormonaux, qui comprennent:

  • Myocalcique;
  • Tamoxifène;
  • Femara;
  • Fazlodex;
  • Androkur;
  • Androfarm;
  • Cyprotérone;
  • Zoladex;
  • Diphereline;
  • Goserelin;
  • Alvogen.

Régime

Le calcium, le phosphore et la vitamine D contribuent à la restauration du tissu osseux. Ces composants se retrouvent en grande quantité dans le chou, le poisson, les produits laitiers, les fruits secs et les noix. Le régime alimentaire des patients présentant des métastases osseuses doit inclure des plats avec des œufs de poule, des oignons et de l'ail, car ils contiennent du soufre.

Dans l'hypercalcémie, le lait et ses dérivés, par contre, sont limités, comme tous les aliments contenant du calcium. Il est recommandé de manger plus de son de blé et de légumes vert foncé contenant de l'acide oxalique pour ralentir l'absorption du calcium.

Les métastases osseuses peuvent-elles être guéries?

Il n'est pas possible de répondre sans équivoque à cette question, car il est impossible de prédire avec précision l'issue du processus pathologique. Mais vous pouvez citer des statistiques sur la durée de vie des personnes après la détection des métastases osseuses..

Le pronostic le plus favorable concerne le cancer hormono-dépendant avec la présence de métastases uniques. Les efforts combinés du patient et du médecin fournissent un taux de survie à cinq ans. Les conséquences les plus graves sont de multiples métastases aux os et aux organes internes. Sans thérapie, il est peu probable qu'une personne vive plus de trois mois.

L'espérance de vie moyenne des patients présentant des métastases osseuses est d'environ deux ans. Le pronostic s'améliore en l'absence de foyers métastatiques secondaires dans les organes internes.

Méthodes traditionnelles

Les patients doivent être mis en garde contre l'utilisation de certains remèdes populaires. En particulier, de l'alcalinisation du sang par administration intraveineuse de soude ou en prenant Apilak. Cependant, les médecins eux-mêmes recommandent parfois la phytothérapie pour réduire la douleur et renforcer le système immunitaire..

Une décoction d'écorce de saule peut réduire le syndrome de la douleur, la sève de bouleau contient de nombreux micro-éléments utiles, des décoctions et des infusions avec de la valériane, de l'agripaume et de la mélisse ont un effet apaisant, et le thé à l'herbe mère a un effet positif sur les tumeurs hormono-dépendantes.

Articles Sur La Leucémie