Plus vous commencez le traitement tôt, plus vous avez de chances de le terminer plus rapidement et de subir des dommages minimes pour votre santé. Est-il possible de reconnaître le cancer à ses débuts? Et y a-t-il des signes de cancer de certaines maladies?

  1. Comment diagnostiquer le cancer à un stade précoce
  2. Les premiers signes d'oncologie de divers organes
  3. Cancer du cerveau
  4. Cancer du larynx
  5. Cancer des poumons
  6. Cancer mammaire
  7. Cancer gastro-intestinal
  8. Cancer génital chez l'homme
  9. Cancer génital chez la femme
  10. Cancer de la peau
  11. Cancer des os
  12. Vidéos connexes: Symptômes du cancer que nous ignorons
  13. Signes distincts comme symptômes de cancer
  14. Causes du cancer
  15. Diagnostic précoce du cancer

Comment diagnostiquer le cancer à un stade précoce

Tumeur maligne, elle se manifeste avec les symptômes suivants, qui peuvent être observés même aux premiers stades de la maladie:

  • Une forte diminution de poids, sans raison apparente, accompagnée d'une perte d'appétit;
  • Augmentation de la transpiration;
  • Anémie;
  • Perte d'immunité;
  • Température basse mais constante (environ 37,5 degrés);
  • Fatigue avec une faible activité physique.

Ce sont des signes généraux de cancer dans le corps, bien sûr, ils n'indiquent pas nécessairement la présence d'une tumeur, mais dans ce cas, il est préférable de jouer la prudence et de consulter un médecin et d'effectuer des diagnostics appropriés pour identifier avec précision la maladie. Des symptômes et des signes de cancer plus spécifiques dépendent de l'emplacement de la tumeur..

Cliniques de premier plan en Israël

Rappelles toi! La détection précoce d'une tumeur est très importante pour l'initiation rapide du traitement de la maladie. Lorsque vous découvrez ces signes pour la première fois, assurez-vous de consulter votre médecin, un examen plus détaillé peut vous être prescrit..

Les premiers signes d'oncologie de divers organes

Cancer du cerveau

Les symptômes des tumeurs cancéreuses situées dans le cerveau dépendent directement de l'emplacement exact de la tumeur et de sa taille. Si la taille de la tumeur est suffisamment grande, cela provoque en soi des nausées, des vomissements, des étourdissements. La localisation de la tumeur dans le lobe frontal se manifeste par une perte d'odeur et une faiblesse. Si la tumeur est située dans le lobe temporal, un oubli apparaît et une altération de la parole est possible. Une tumeur dans la région pariétale peut également provoquer l'apparition de faiblesse et d'engourdissement des membres. La perte de vision est caractéristique d'une tumeur située dans la région occipitale. Si un néoplasme cancéreux se produit dans la région cérébelleuse, cela menace de perdre la coordination des mouvements.

Toute tumeur cérébrale, même bénigne, est très dangereuse, car même si elle peut être enlevée, il y a un risque d'endommager les parties voisines du cerveau. Alors qu'avec un diagnostic précoce de la maladie, la chimiothérapie et d'autres méthodes de traitement non chirurgicales aident.

Cancer du larynx

Les stades précoces de cette maladie sont reconnus par l'apparition d'un enrouement et une modification du timbre de la voix (avec cancer des cordes vocales). Le cancer vestibulaire du larynx peut passer inaperçu pendant une longue période, jusqu'à ce que le néoplasme commence à interférer avec la respiration, la déglutition et provoque généralement une sensation d'inconfort.

Cancer des poumons

Le leader des maladies oncologiques - le cancer du poumon - est assez difficile à distinguer par la symptomatologie des maladies non cancéreuses du système respiratoire. Aux premiers stades de la maladie, il y a: toux, essoufflement, fièvre, éventuellement crachats de sang, douleur dans la région de la poitrine sans localiser son foyer. Ces signes peuvent également être caractéristiques d'une autre maladie, de nature totalement non oncologique. Pour cette raison, les patients peuvent être mal diagnostiqués et traités pour une autre maladie pendant un certain temps..

Cancer mammaire

Aux stades initiaux de cette maladie, la maladie peut ne donner aucune manifestation externe, elle peut être pratiquement asymptomatique. Même si vous le ressentez vous-même, vous ne pourrez peut-être pas identifier les signes du cancer du sein. Mais un auto-examen obligatoire à domicile est dans tous les cas nécessaire - vous pouvez néanmoins remarquer un gonflement de la peau, une rougeur ou un changement structurel dans la région de la poitrine. L'examen doit être effectué en position couchée et debout, en examinant toute la partie de la poitrine, en commençant par l'aisselle (vous devez faire attention aux ganglions lymphatiques, qui deviennent douloureux au toucher et peuvent gonfler).

Il convient de prêter attention au changement de forme et de taille du sein (bien que ce symptôme soit généralement détecté dès les derniers stades de la maladie). Il est recommandé d'effectuer de telles manipulations en même temps après la menstruation. Les signes d'apparition du cancer peuvent être les moindres phoques, blessures et écailles sur les mamelons et l'aréole autour d'eux. Une rétraction du mamelon peut parfois être observée.

Rappelles toi! Après 35-40 ans, il est impératif de se faire examiner par un spécialiste (mammologue) afin de détecter l'apparition d'un cancer à temps.

Cancer gastro-intestinal

Certains signes de cancer de l'intestin peuvent être similaires aux symptômes d'autres maladies non cancéreuses: augmentation de la production de gaz, constipation et diarrhée (qui alternent constamment), inconfort lors des selles, fausse envie, sang dans les selles. Ces signes sont typiques d'autres maladies: paraproctite, hémorroïdes et autres. Mais si ces signes sont observés pendant une longue période, vous devez contacter un spécialiste pour un diagnostic précis de la maladie. Le cancer de l'intestin étant généralement découvert par hasard et déjà à un stade avancé.

Le cancer de l'estomac peut se manifester par un manque d'appétit et de la fièvre, et des sensations douloureuses et une sensation de lourdeur peuvent apparaître beaucoup plus tard..

Le foie y signale la présence d'une tumeur avec une lourdeur dans l'hypochondre droit et une augmentation de la taille de l'abdomen.

La localisation de la tumeur dans le tissu glandulaire est détectée assez rapidement. Sa croissance quasi instantanée permet de le sentir à la palpation en un mois.

Cancer génital chez l'homme

Les hommes, comme les femmes, sont encouragés à se vérifier eux-mêmes pour une tumeur - c'est-à-dire à auto-examiner les testicules. De plus, il est recommandé de le faire même à un âge assez jeune (25-35 ans). Ceux qui ont une telle pathologie chez leurs proches sont plus souvent à risque..

Lorsque vous vous sentez vous-même, les phoques et le gonflement doivent être suspectés, bien que de taille minimale, vous devez également faire attention au changement de la taille des testicules (si l'un devient nettement plus grand que l'autre). Plus tard, une sensation de lourdeur et de douleur douloureuse peut apparaître dans les testicules..

Le cancer de la prostate peut survenir à un âge plus avancé. Cette maladie est dangereuse car elle passe inaperçue dans les premiers stades. Bien que chez certains hommes, ce type de cancer puisse se manifester sous la forme d'une envie fréquente d'aller aux toilettes, de sang dans les urines, de douleurs au périnée. Mais ces signes de la maladie ne se manifestent pas chez tout le monde..

Voir aussi: cancer du testicule

Cancer génital chez la femme

Ces types de maladies comprennent les cancers du vagin, du corps et du col de l'utérus, de l'ovaire. Mais l'apparition d'une tumeur à ces endroits, en règle générale, ne se fait en aucun cas sentir. Ce n'est que dans les derniers stades que des caillots sanguins sont possibles dans la décharge féminine. Avec le cancer de l'ovaire, des mictions fréquentes et des irrégularités menstruelles peuvent survenir..

Cancer de la peau

Ce type d'oncologie peut être diagnostiqué même aux premiers stades de son apparition. Il se caractérise par les manifestations suivantes:

  1. Ulcères de longue durée;
  2. Démangeaisons, brûlures;
  3. Épaississement croustillant;
  4. Les grains de beauté sont asymétriques et ont une surface rugueuse.

De tels défauts externes de la surface du corps humain peuvent apparaître même sur la membrane muqueuse.

Cancer des os

Le premier signe de cancer des os peut être une douleur douloureuse près de l'articulation. Au fil du temps, cette douleur s'aggrave et un gonflement ou une rougeur peut apparaître. Habituellement, les sites de localisation du cancer des os sont le bassin, la poitrine, les jambes, les bras, moins souvent, mais il existe une localisation du cancer sur les os du crâne, y compris la mâchoire.

Vidéos connexes: Symptômes du cancer que nous ignorons

Signes distincts comme symptômes de cancer

La présence d'un cancer dans lequel les organes se manifestent avec les signes suivants?

S'il y a une perte de poids brutale et incompréhensible (une personne ne suit pas de régime, ne pratique pas de sport), cela peut signaler l'apparition d'un cancer dans le rectum, le côlon ou l'intestin grêle. En plus d'une perte de poids drastique, une lourdeur intestinale et une difficulté à se vider peuvent également être ressenties. En cas de dysfonctionnement des organes internes, de maladies latentes (pas seulement d'oncologie), une personne commence également à perdre du poids. Mais si vous pensez que cela se produit de manière déraisonnable et trop brusque, vous devez contacter un spécialiste..

Un changement de couleur de la peau du visage, l'ensemble du corps peut indiquer une pathologie en oncologie du foie et du pancréas. De plus, en plus de cela, la couleur de la langue peut changer et des démangeaisons cutanées peuvent survenir. De tels signes peuvent également apparaître dans les derniers stades de tout type de cancer, lorsque les métastases atteignent le foie..

Les douleurs abdominales peuvent indiquer la survenue d'un cancer du tractus gastro-intestinal: intestins, pancréas, estomac. Ce type de douleur ressemble à une gastrite ou à des ulcères. Si de tels symptômes apparaissent, il est nécessaire de subir une fibrogastroduodénoscopie (FGDS) et une fluoroscopie gastrique, où la suspicion de cancer gastro-intestinal est vérifiée.

Une difficulté à avaler peut indiquer un cancer du larynx ou de la gorge. Au fil du temps, la tumeur peut atteindre une taille telle qu'il ne sera plus possible d'avaler du tout, et plus tard, la personne ne pourra tout simplement pas respirer..

Toux sèche avec essoufflement, mucosités, essoufflement - ces signes accompagnent généralement le cancer du poumon. Dans de rares cas, ces symptômes peuvent survenir avec un cancer de l'estomac..

Les brûlures d'estomac peuvent être associées à une tumeur de l'estomac ou du duodénum.

Un gonflement du haut du corps se produit en raison de la compression des ganglions lymphatiques et du système circulatoire près des poumons en raison d'une tumeur se développant à proximité.

Les ganglions lymphatiques enflés provoquent un gonflement, principalement sur le visage. Un tel signe peut indiquer des dommages à n'importe quel organe..

Le sang dans les selles est présent dans le cancer du côlon. En outre, en raison de l'augmentation du cancer, des problèmes de selles peuvent survenir. Par la suite, en raison de la poursuite de la croissance de la tumeur, des problèmes de selles peuvent survenir..

La fatigue est possible avec tout type de cancer, car les cellules cancéreuses en croissance libèrent leurs déchets dans la circulation sanguine, ce qui interfère avec le fonctionnement normal du corps. À cause de ce qu'il y a des maux constants, des douleurs dans la tête, de la faiblesse.

Vous voulez connaître le coût du traitement du cancer à l'étranger?

* Ayant reçu des données sur la maladie du patient, le représentant de la clinique pourra calculer le prix exact du traitement.

La survenue d'indigestion: la constipation ou, au contraire, la diarrhée peuvent indiquer plusieurs types de cancer: cancer de l'estomac, des intestins et d'autres organes du tractus gastro-intestinal.

La difficulté à uriner survient généralement avec le cancer de la prostate chez l'homme. Le gonflement de la prostate resserre l'urètre, empêchant le processus de miction de se dérouler normalement. Dans les derniers stades de la maladie, ce processus devient complètement impossible et les médecins mettent même un cathéter. En outre, la compression des terminaisons nerveuses peut causer des problèmes sexuels..

Le sang dans les urines chez la femme peut être associé au développement d'un cancer de l'utérus, et chez l'homme, ce symptôme est caractéristique du carcinome de la prostate.

Un gonflement du scrotum et du pénis indique un cancer des testicules ou du pénis ou un cancer de la prostate à un stade avancé.

Le mal de dos peut indiquer non seulement la présence d'une ostéochondrose, mais également un cancer vertébral.

Un écoulement des mamelons, généralement avec une odeur désagréable, peut être retrouvé dans le cancer du sein avec métastases. S'il y a des phoques, consultez immédiatement un médecin..

Rappelles toi! Bien sûr, tous ces signes n'indiquent pas la présence d'un cancer, mais si au moins dix signes sont présents, vous devez vous inquiéter et consulter un médecin pour un diagnostic plus précis..

Il est impossible de diagnostiquer uniquement par des signes externes. Mais grâce aux toutes premières manifestations de la maladie oncologique, il y a une chance de saisir la maladie au tout début et de commencer le traitement à temps.

Habituellement, si des symptômes obscurs apparaissent, le médecin peut commander les tests suivants afin de vérifier le diagnostic présomptif de la maladie:

  1. Un test sanguin avec une forme leucocytaire;
  2. Test sanguin de biochimie;
  3. Analyse des marqueurs tumoraux (qu'est-ce que c'est);
  4. Échographie, IRM, CT;
  5. Biopsie de tissu suspect.

Dans tous les cas, l'examen doit être réussi pour exclure la présence de maladies oncologiques..

Causes du cancer

Quelle pourrait être la cause de tel ou tel cancer? Il existe de nombreux facteurs, mais si vous:

  • Ont des parents qui ont eu un cancer;
  • Fumer ou boire de l'alcool;
  • Vous vivez dans un endroit pollué de l'environnement;
  • Votre style de vie n'est pas sain,

alors vos chances de contracter cette maladie sont augmentées.

Si ces facteurs sont présents dans votre vie, cela devrait également vous pousser à commencer à surveiller de plus près les principales manifestations possibles du cancer, afin de calculer la maladie à un stade précoce et de ne pas remettre en question votre existence continue..

Diagnostic précoce du cancer

Découvrir que vous avez un cancer - surtout quand il en est à son dernier stade et qu'il y a déjà des métastases dans tout le corps - est un choc. Les gens apprennent qu'ils sont malades, souvent pas à un stade précoce, et quand il n'est plus possible de ne pas soupçonner un cancer. Si vous ne manquez pas l'apparition de la maladie, identifiez l'oncologie à son tout début, alors les chances de guérison sont presque 100%.

Le cancer n'est pas du rock. Comment identifier le cancer à un stade précoce

Le cancer n'est pas du rock. Contrairement à la croyance populaire, le développement de processus malins dans le corps ne dépend qu'à 15% de l'hérédité. Un mode de vie sain peut prévenir une proportion importante de cancers.

«Pour réduire le risque de développer des néoplasmes malins, il suffit parfois d'abandonner les mauvaises habitudes et de minimiser l'impact de facteurs qui se sont avérés influencer la survenue de maladies oncologiques», explique Andrei Kaprin, oncologue en chef du ministère de la Santé, directeur général du Centre national de recherche médicale en radiologie du ministère russe de la Santé et du Centre national de recherche médicale de radiologie. "Heureusement, la plupart d'entre eux sont facilement amovibles.".

Ces facteurs comprennent

Tabagisme - environ 50% des hommes en Russie fument, et c'est la principale raison du développement du cancer des poumons, de l'œsophage, de l'estomac, de la langue, des lèvres et du pharynx.

Un mode de vie sédentaire - combiné à une alimentation excessive, entraîne un excès de poids et une obésité, qui perturbent les hormones et le métabolisme. Cela conduit à des mutations cellulaires qui augmentent le risque de 12 cancers (œsophage, thyroïde, estomac, foie, rein, cerveau, pancréas, sein, vésicule biliaire, endomètre, ovaires et côlon).

Aliments gras, épicés et fumés - la consommation régulière d'aliments épicés et salés avec une abondance d'épices chaudes peut entraîner des ulcères d'estomac, qui sont considérés comme un précurseur du cancer de l'estomac.

L'excès de viande rouge dans l'alimentation est l'une des causes du cancer colorectal.

Une exposition excessive aux rayons ultraviolets est le principal responsable du développement du mélanome (l'un des néoplasmes malins les plus agressifs, qui métastase rapidement). La lumière ultraviolette a 2 spectres, l'un d'eux endommage les cellules d'ADN, ce qui peut conduire au développement d'un mélanome. L'exposition au soleil est particulièrement dangereuse pour les personnes ayant un grand nombre de grains de beauté ou des taches de vieillesse géantes (naevus de plus de 20 cm de volume), à ​​prédisposition héréditaire (elles peuvent avoir des mutations dans les gènes qui augmentent le risque de développer ce cancer) et les enfants de moins de 3 ans (soleil les brûlures à cet âge augmentent le risque de maladie à l'avenir).

Le papillomavirus humain est l'infection virale la plus courante du tractus génital, qui provoque le cancer du col de l'utérus dans 70% des cas. Pour prévenir le risque de développer cette maladie, les vaccinations contre le VPH sont de plus en plus pratiquées dans le monde. Le vaccin est généralement administré aux filles âgées de 9 à 15 ans. Mais il existe des vaccins qui peuvent être vaccinés jusqu'à 45 ans..

«Le principal ennemi du cancer est le diagnostic précoce», rappelle Andrey Kaprin. - L'autodiscipline est nécessaire pour détecter la maladie à temps. N'oubliez pas la vigilance anticancéreuse, qui permet à une personne de prêter attention aux signes de néoplasmes malins à temps (voir infographie). Les activités éducatives jouent également un rôle important pour la détection précoce de l'oncopathologie. Depuis 2014, notre centre organise des journées portes ouvertes pour tous - tous les deuxième et quatrième samedis du mois. Le but de ces événements est le dépistage systématique de la population pour la détection précoce des maladies oncologiques ".

La vigilance avant tout!

Il existe un certain nombre de maladies qui nécessitent des visites régulières chez le médecin (voir au passage).

«Ce sont des pathologies précancéreuses qui, avec un degré de probabilité élevé, peuvent conduire au développement de maladies malignes», explique le directeur du Centre national de recherche médicale en oncologie. N.N. Blokhin du ministère de la Santé de Russie, académicien Ivan Stilidi. - Il est presque toujours possible de guérir les maladies précancéreuses, mais cela nécessite un traitement opportun et adéquat (et dans certains cas, chirurgical). Si un patient évite de consulter un médecin, le risque d'un processus malin est extrêmement élevé, car le passage de la maladie à un autre niveau se produit avant même l'apparition d'une forme commune de la maladie. ".

Strictement dans les délais

Pour détecter le cancer à un stade précoce (lorsque le traitement est le plus efficace), il est nécessaire de subir tous les dépistages et études inclus dans le programme d'examen médical prophylactique.

La première étape de l'examen clinique

1. Col de l'utérus (pour les femmes): examen par un gynécologue (à partir de 18 ans - 1 fois par an), frottis, examen cytologique (de 18 à 64 ans - 1 fois en 3 ans).

2. Seins (chez la femme): mammographie (de 40 à 75 ans - 1 fois en 2 ans).

3. Glande prostatique (chez l'homme): détermination de l'antigène prostatique spécifique dans le sang (à l'âge de 45, 50, 55, 60 et 64 ans).

4. Gros intestin et rectum: étude des matières fécales pour le sang occulte (de 40 à 64 ans - 1 fois en 2 ans, de 65 à 75 ans - 1 fois par an).

5. Oesophage, estomac et duodénum - œsophagogastroduodénoscopie à l'âge de 45 ans.

6. Examen pour identifier les localisations visuelles et autres de maladies oncologiques, y compris l'examen de la peau, des muqueuses des lèvres et de la cavité buccale, la palpation de la glande thyroïde, des ganglions lymphatiques.

La deuxième étape de l'examen médical (effectué si indiqué, tel que prescrit par un médecin)

1. Poumons: radiographie pulmonaire ou tomodensitométrie des poumons.

2. Oesophage, estomac et duodénum: œsophagogastroduodénoscopie.

3. Gros intestin et rectum: sigmoïdoscopie, coloscopie.

«Si une personne a déjà reçu un diagnostic de cancer, il est important de commencer le traitement en temps opportun», rappelle Andrey Kaprin. - N'oubliez pas: tous les médicaments et traitements d'entretien sont fournis gratuitement dans le cadre du CHI. Les médecins ne peuvent exiger aucun paiement supplémentaire! Dans ce cas, contactez le représentant en assurance de la société qui a émis la police. ".

Au fait

Maladies nécessitant une surveillance médicale régulière:

  • Maladies inflammatoires chroniques de la cavité buccale
  • Bronchite chronique
  • Gastrite chronique anacide, polypes, ulcère d'estomac
  • Maladies inflammatoires des reins et de la vessie
  • Constipation récurrente, maladies inflammatoires du rectum
  • Fibromes utérins, endométriose, irrégularités menstruelles
  • Mastopathie
  • Pancréatite chronique
  • Maladies chroniques du foie et de la vésicule biliaire

Diagnostic du cancer

La plupart des cancers sont guérissables si la maladie est détectée à un stade précoce et si le néoplasme est de nature locale. Cela signifie que les cellules malignes ne se sont pas encore propagées avec le sang et la lymphe à d'autres organes et systèmes..

Malheureusement, un grand nombre de processus malins sont asymptomatiques pendant une longue période ou avec des affections mineures. Les patients recherchent souvent une aide médicale dès le stade III ou même IV, lorsque le pronostic est mauvais, c'est pourquoi le diagnostic précoce du cancer est si important..

Quand commencer à s'inquiéter

Les symptômes du cancer dépendent de son type et de son emplacement (emplacement de la tumeur) et peuvent varier considérablement. Cependant, il existe des manifestations générales caractéristiques des processus malins de tous types:

  • Faiblesse, fatigue, fatigue chronique).
  • Perte de poids inexpliquée.
  • Augmentation de la température corporelle.
  • Pâleur de la peau.
  • Perte d'appétit.
  • Douleur récurrente dans une zone du corps sans cause apparente.

Peut-être une toux déraisonnable, un essoufflement, du sang dans les selles ou l'urine, l'apparition de taches et de plaies étranges sur le corps, etc. - selon le type de maladie.

Si les symptômes persistent pendant un certain temps, consultez immédiatement un médecin..

Méthodes de détection des tumeurs malignes

Le diagnostic du cancer se déroule généralement en deux étapes - la détection des dysfonctionnements dans le corps par des méthodes non spécifiques et de dépistage, puis une recherche étroitement ciblée de la maladie.

Référence! Études non spécifiques - dont les résultats indiquent la présence d'une maladie, mais ne permettent pas d'établir un diagnostic précis. Cependant, indiquez une direction pour une enquête plus approfondie.

Spécifique - une étude étroitement ciblée qui vous permet d'identifier le type de maladie et sa localisation dans l'organe.

  • Tests sanguins pour les marqueurs tumoraux.
  • Études cytologiques et histologiques du matériel biologique.
  • Radiographies d'organes spécifiques (p. Ex., Mammographie, radiographies de l'estomac).
  • Tomodensitométrie (TDM), tomodensitométrie multispirale (MSCT).
  • Imagerie par résonance magnétique (IRM).
  • Examen échographique (échographie).
  • Techniques endoscopiques avec prélèvement de tissus.

Le type d'examen le plus spécifique, selon les résultats desquels le diagnostic de "cancer" est établi, son stade et son type - analyse histologique d'un échantillon de tissu de l'organe affecté.

Quelques types de recherches non spécifiques:

  • Analyse sanguine générale.
  • Chimie sanguine.
  • Fluorographie.
  • Analyse d'urine générale.
  • Test sanguin occulte fécal.

Il est important que les femmes subissent des examens gynécologiques annuels et la palpation des glandes mammaires.

Recherche primaire

Les examens médicaux de routine et les tests «de routine» sauvent de nombreuses personnes chaque année, signalant au médecin des problèmes dans le corps humain et donnant la possibilité de commencer un examen restreint.

Numération globulaire complète (CBC)

Elle est également appelée clinique ou clinique générale. Il s'agit d'une étude de dépistage qui donne une image générale détaillée du travail du corps, de la présence d'inflammation, d'anémie et de troubles de la coagulation sanguine.

Une oncopathologie locale possible peut être indiquée par de tels changements d'indicateurs:

  • Augmentation de la VS (vitesse de sédimentation des érythrocytes) avec un nombre normal ou augmenté de globules blancs (globules blancs).
  • Une baisse de la quantité d'hémoglobine sans raison apparente. Peut survenir avec des processus malins de l'estomac et des intestins.
  • Une augmentation simultanée de la VS, de l'hémoglobine et des érythrocytes (globules rouges) peut indiquer un cancer du rein.

Cependant, si l'UAC a montré de tels résultats, il ne faut pas être intimidé. Répétons-le - il s'agit d'une étude non spécifique, qui est beaucoup plus susceptible d'indiquer d'autres maladies moins dangereuses..

Dans la leucémie, l'UCK devient un test de dépistage important - parfois la maladie est détectée par accident par un test sanguin effectué pour une autre maladie. Mais pour cela, une formule leucocytaire est nécessaire (le pourcentage des différents types de leucocytes par rapport à leur nombre total). Par conséquent, lors d'un test sanguin, ne vous limitez pas aux «trois» - hémoglobine, ESR, leucocytes.

Les soupçons de leucémie sont établis avec les indicateurs suivants:

  • Nombre de globules blancs très élevé ou extrêmement bas.
  • Un changement dans la formule des leucocytes.
  • L'apparition dans le sang de leucocytes immatures.
  • Augmentation de l'ESR.
  • Baisse du taux d'hémoglobine (anémie).
  • Diminution du nombre de plaquettes.

En oncopathologie localisée (tumeur d'un organe spécifique), le CBC peut ne pas changer, surtout à un stade précoce.

Analyse d'urine générale (OAM)

Il peut aider au diagnostic du cancer des voies urinaires: rein, vessie, uretères. Dans ce cas, du sang et des cellules atypiques se retrouveront dans l'urine. Pour clarifier le diagnostic, une analyse cytologique de l'urine est prescrite.

Chimie sanguine

Dans les néoplasmes malins des reins et de la glande parathyroïde, il y a une augmentation significative du calcium.

Avec le cancer du foie, des reins, du pancréas, la quantité d'enzymes hépatiques augmente.

Des changements dans la quantité et le rapport des hormones de différents types peuvent indiquer en faveur de maladies malignes de la sphère endocrinienne..

Fluorographie

Aide à détecter le cancer du poumon.

Diagnostic du cancer par des méthodes spéciales

Si les plaintes du patient et les études préliminaires donnent des raisons de suspecter une oncologie, une recherche ciblée commence.

Tests sanguins pour les marqueurs tumoraux

Les marqueurs tumoraux sont des substances qui sécrètent des tumeurs malignes au cours de leur vie. La spécificité de ces tests peut varier à la fois selon les organes (la capacité de déterminer exactement où se trouve le néoplasme) et les maladies (quel type de cancer).

La présence de marqueurs tumoraux n'indique pas toujours la malignité de la maladie. Par conséquent, après avoir reçu un résultat positif pour l'un d'entre eux, des examens supplémentaires sont nécessairement prescrits..

Les tests les plus couramment utilisés sont:

  • CEA (antigène embryonnaire du cancer) - est utilisé en gynécologie pour détecter les tumeurs de l'utérus, des ovaires, du sein.
  • AFP (alpha-foetoprotéine) - utilisé pour diagnostiquer les carcinomes, en particulier de l'estomac et des intestins.
  • CA-125 - utilisé pour le diagnostic précoce du cancer de l'ovaire, mais aussi d'autres organes (sein, poumon, foie).
  • CA-15-3 est un marqueur avec une spécificité d'organe relativement faible. Permet de suspecter un cancer du sein, des ovaires, du pancréas, de diverses parties du tractus intestinal.
  • PSA (Prostate Specific Antigen) - un test des néoplasmes de la prostate.
  • CA-19-9 - sert à reconnaître l'oncologie du tractus gastro-intestinal, et en particulier du pancréas.
  • CA-242 - un marqueur très sensible du cancer de l'estomac et de l'intestin.

Ces tests sont également réalisés à titre préventif si le patient est à risque.

Méthodes instrumentales

La médecine moderne dispose d'un grand nombre de méthodes non invasives et peu invasives qui vous permettent de voir même les plus petits néoplasmes dans des endroits difficiles à atteindre.

Diagnostic par rayons X:

  • Fluoroscopie - l'image est affichée sur l'écran du moniteur en temps réel. Vous permet de suivre les caractéristiques de l'orgue. Le plus souvent, des examens fluoroscopiques de l'estomac, des intestins et des poumons sont effectués.
  • La radiographie est une radiographie d'un organe. Un exemple de radiographie est la mammographie (un scan du sein).
  • Tomodensitométrie (CT) - rayons X couche par couche dans différents plans. Lors du diagnostic d'un néoplasme, il est effectué avec l'introduction d'un liquide de contraste, ce qui permet de voir clairement ses contours.
  • Tomodensitométrie multispirale (MSCT) - des coupes d'organes sont effectuées avec une rotation en spirale du tube à rayons X et un mouvement constant de la table où se trouve le patient. La haute résolution de la méthode, des coupes minces jusqu'à 0,5 mm, permettent de détecter les plus petites tumeurs inaccessibles au scanner conventionnel. Dans ce cas, la charge de rayonnement sur le patient n'augmente pas.

Imagerie par résonance magnétique

Le principe de fonctionnement est le même que pour la tomodensitométrie à rayons X - obtention d'images couche par couche d'organes. Mais l'équipement IRM basé sur les ondes électromagnétiques fonctionne.

Procédure d'échographie

La méthode est basée sur la capacité des ultrasons à réfléchir différemment de différents tissus et milieux liquides. Une étude indolore et peu coûteuse qui vous permet d'identifier les pathologies de la plupart des organes.

Méthodes limitatives

Des examens aux rayons X, par résonance magnétique ou par ultrasons permettent de voir la présence d'une tumeur, d'évaluer sa forme, sa taille et sa localisation. Mais pour juger de sa nature maligne ou bénigne, un échantillon de son tissu est nécessaire, qui ne peut être prélevé que lors d'un examen endoscopique ou lors d'une opération chirurgicale..

Endoscopie

Il s'agit d'une étude réalisée avec un dispositif optique qui est inséré dans un organe creux ou lors d'une opération (laparoscopie). À l'aide d'un endoscope, vous pouvez examiner l'état de ses parois, retirer un néoplasme suspect ou prélever un échantillon biologique pour analyse cytologique ou histologique.

Les techniques endoscopiques comprennent:

  • laparoscopie;
  • gastroscopie;
  • hystéroscopie;
  • coloscopie;
  • bronchoscopie, etc..

Si, au cours de la procédure endoscopique, une opération a été effectuée ou si des sites tissulaires suspects ont été trouvés, l'échantillon doit être envoyé pour examen cytologique ou histologique..

Microscopie

L'examen histologique est l'étude de la structure des tissus au microscope et l'examen cytologique des cellules.

Selon les résultats de ces analyses, il est possible de détecter la présence de cellules à structure atypique, de révéler leur malignité, de déterminer le type et le stade de la tumeur. L'analyse cytologique est rapide et est couramment utilisée comme test de dépistage. Pour la cytologie, des raclages sont effectués à partir de la membrane muqueuse des organes (par exemple, le col de l'utérus), des aspirations (liquides) sont prélevées, des ponctions des ganglions lymphatiques sont effectuées, des biopsies des glandes mammaires et thyroïdiennes.

Pour réaliser l'histologie, il faut plus de temps et un équipement plus complexe, mais c'est son résultat qui devient la base du diagnostic final.

Il existe une méthode d'immunohistochimie basée sur la liaison d'anticorps placés dans un échantillon de tissu avec les antigènes correspondants. Il s'agit d'une analyse très informative qui est capable d'identifier les tumeurs indifférenciées, les métastases d'un foyer primaire non détecté, et également de prédire le développement ultérieur d'un processus malin. L'équipement de laboratoire pour l'immunohistochimie est coûteux, il n'est donc pas possible de le réaliser dans toutes les cliniques.

Détection des cancers de divers organes

Les méthodes décrites ci-dessus qui sont utilisées dans le diagnostic de maladies malignes de tous types. Mais chaque type d'oncopathologie a ses propres spécificités et localisation, de sorte que les outils et les méthodes de diagnostic différeront. Faisons connaissance avec certains d'entre eux.

Cancer des poumons

Il occupe le premier rang, à la fois en termes de répartition au sein de la population russe et en termes de mortalité. Progresse rapidement, sujet aux métastases précoces.

En prévention, une attention particulière doit être portée aux patients du groupe à risque - fumeurs «purs et durs», propriétaires de professions liées à l'inhalation de substances nocives, qui ont des cas d'oncologie chez des parents proches (pas nécessairement pulmonaires).

Il existe deux types de cette maladie. Central, qui se développe dans les grosses bronches et périphérique - localisé dans les bronchioles et le parenchyme pulmonaire. Les symptômes du type central de cancer du poumon apparaissent déjà à un stade précoce en raison d'une diminution de la lumière des bronches, il est donc assez bien diagnostiqué. Et le type périphérique est asymptomatique pendant longtemps, et est souvent détecté à un stade tardif..

Techniques de détection du cancer du poumon:

  • Test sanguin clinique général.
  • Fluorogramme.
  • Bronchoscopie avec biopsie.
  • IRM des poumons.
  • Pleurocentèse avec biopsie d'épanchement pleural.
  • Thoracoscopie avec prélèvement de matériel.
  • Thoracotomie avec prélèvement d'un échantillon de tissu de la tumeur principale et des ganglions lymphatiques voisins. Il s'agit d'une chirurgie utilisée en dernier recours..

Les examens aux rayons X sont largement utilisés. Mais avec le cancer périphérique, ils révèlent souvent la maladie déjà aux stades III-IV.

Cancer mammaire

Il peut toucher les femmes de tout âge, mais il est beaucoup plus fréquent chez les patients de plus de 40 ans et plus. S'il est détecté aux stades I-II, un traitement de préservation des organes est possible.

Pour un diagnostic précoce du cancer du sein, vous devez consulter un gynécologue ou un oncologue mammologue chaque année. Il est nécessaire d'effectuer une mammographie préventive après 40 ans - une fois tous les 2 ans, après 50 ans - une fois par an. Il est conseillé aux jeunes femmes de subir une échographie mammaire régulière.

Chaque femme devrait périodiquement effectuer un auto-examen - cela se fait debout devant un miroir, puis allongée. L'alerte devrait être un changement de la forme du sein, l'apparition d'un écoulement du mamelon, la palpation des phoques, un changement dans l'apparence et la structure de la peau du sein.

Si le diagnostic initial donne des raisons de suspecter un cancer du sein, les examens suivants sont effectués:

  • Test sanguin pour le marqueur tumoral CA-15-3 et le niveau d'oestrogène.
  • TDM et IRM du sein.
  • Mammographie avec introduction d'un produit de contraste dans les canaux lactifères (ductographie).
  • Ponction de la glande mammaire avec analyse cytologique ou histologique.

Dans les grands centres d'oncologie, il est possible d'identifier des mutations oncogènes à l'aide de méthodes de génétique moléculaire. Il est logique que les femmes à risque effectuent une telle analyse..

Cancer de l'intestin

Si une personne s'inquiète de nausées, de vomissements, de crampes, de douleurs abdominales, de coliques intestinales, de ballonnements, de constipation ou de diarrhée, d'incontinence gazeuse et fécale, de sang et de pus dans les selles, il existe un risque de processus malin dans l'intestin. Pour son diagnostic, les procédures suivantes sont prescrites:

  • Échographie des organes abdominaux.
  • Test sanguin occulte fécal.
  • Test sanguin pour le marqueur tumoral CA-19-9.

La tumeur peut être localisée dans différentes parties de l'intestin.

Pour examiner le rectum, la sigmoïdoscopie est utilisée. Cette méthode vous permet de voir une zone jusqu'à 25 cm de long, ce qui réduit considérablement les capacités de la méthode.

Le gros intestin est diagnostiqué de deux manières: l'irrigoscopie et la coloscopie.

Irrigoscopie - Radiographie de l'intestin à l'aide d'un agent de contraste (baryum).

Coloscopie - une procédure endoscopique pour examiner les parois d'un organe à l'aide d'un tube flexible avec un dispositif optique.

L'irrigoscopie est plus facile à réaliser que la coloscopie, mais cette dernière permet de réaliser une biopsie. Dans notre clinique, il est possible de mener cette étude sous anesthésie générale.

Pour clarifier la localisation du processus et la présence de métastases, la TEP-TDM et l'IRM peuvent être prescrites.

Cancer du pancréas

En règle générale, il est détecté à un stade tardif. Ses premiers symptômes sont plutôt flous - douleurs abdominales modérées, perte de poids, pâleur de la peau. Ceci est généralement attribué à des manifestations de pancréatite ou de malnutrition. Les modifications des paramètres biochimiques sont modérées, le marqueur oncologique CA-19-9 au stade initial peut ne pas augmenter.

Pour le diagnostic primaire, l'échographie, la TDM, l'IRM du pancréas sont utilisées.

Pour prélever un échantillon de tissu, utilisez les outils suivants:

  • Aspiration percutanée à l'aiguille fine (aspiration) sous le contrôle d'un appareil à ultrasons.
  • Endoscopie par ultrasons - la sonde est insérée dans le pancréas par l'intestin grêle.
  • Pancréaticolangiographie rétrograde endoscopique (CPRE) - un tube flexible avec une pointe optique est inséré dans la lumière du duodénum.
  • Laparoscopie - par méthode chirurgicale, des échantillons de tissus sont prélevés dans tous les endroits «suspects», et d'autres organes de la cavité abdominale sont examinés en détail pour la présence et la prévalence d'un processus oncologique. C'est la manière la plus informative de diagnostiquer les tumeurs..

Cancer de l'estomac

Les plaintes de douleur dans la région épigastrique, de selles et de vomissements avec du sang, des nausées, des brûlures d'estomac, des éructations, une perte de poids peuvent indiquer à la fois un ulcère gastrique et un cancer. Dans ce cas, il est attribué:

  • Échographie des organes abdominaux.
  • Radiographie de l'estomac et des intestins à l'aide d'un agent de contraste.
  • Test sanguin pour les marqueurs oncologiques CA-19-9, CA-242, AFP.
  • La fibrogastroduodénoscopie (FGDS) est une procédure endoscopique, qui consiste en un examen visuel des parois de l'estomac et du duodénum. Si un néoplasme est détecté, une biopsie est nécessairement réalisée pour une analyse histologique, ainsi que pour identifier la bactérie Helicobacter pylori. C'est le FGDS qui est le "gold standard" dans le diagnostic des maladies de l'estomac et du duodénum.
  • Examen laparoscopique. Il est prescrit si un grand néoplasme a été détecté avec une prolifération probable dans les organes voisins.

Si un patient a la bactérie Helicobacter pylori, cela le met à risque de maladies de l'estomac (gastrite, ulcères, cancer). Dans ce cas, un traitement antibiotique obligatoire est nécessaire, ainsi qu'une surveillance plus attentive du tractus gastro-intestinal..

Cancer du col utérin

La grande majorité des maladies malignes de l'appareil génital féminin sont asymptomatiques ou avec des symptômes mineurs jusqu'aux stades avancés. Par conséquent, leur prévention commence par un examen gynécologique annuel, quelle que soit la présence de plaintes.

Examen primaire obligatoire - examen dans un fauteuil de gynécologue avec des miroirs. Sur la base de ses résultats, le médecin prend des mesures supplémentaires..

Dans le cadre d'un examen gynécologique, le médecin prélève un frottis du patient pour la cytologie - il s'agit d'un dépistage du cancer du col de l'utérus et des conditions précancéreuses. Si les résultats du frottis montrent la présence de cellules atypiques ou malignes, une colposcopie (examen endoscopique de la muqueuse cervicale) est réalisée avec prélèvement d'un échantillon des zones altérées pour analyse histologique.

Cancer de l'utérus

Technologies de détection du cancer du col utérin:

  • Biopsie par aspiration de la cavité utérine.
  • Hystéroscopie - examen du canal cervical et de la cavité utérine à l'aide d'un appareil optique (hystéroscope) avec prélèvement de biomatériaux.
  • Curetage diagnostique.

Cancer des ovaires

Il est diagnostiqué par de telles méthodes:

  • Examen manuel - rectovaginal ou vaginal.
  • Échographie ovarienne.
  • CT et IRM.
  • Test des marqueurs tumoraux.
  • Laparoscopie avec prélèvement de tissus.

Ce type de maladie est sujet aux métastases, par conséquent, la recherche est souvent effectuée dans d'autres organes..

Cancer de la prostate

Le plus souvent, les hommes de plus de 50 ans, et surtout de 60 ans, sont malades. Par conséquent, les hommes plus âgés doivent subir des examens préventifs de la prostate. Il en va de même pour les personnes à risque, d'autant plus que les premiers stades sont asymptomatiques.

  • Examen numérique rectal.
  • Test sanguin pour le marqueur tumoral PSA.

Si un processus oncologique est suspecté, l'examen est poursuivi avec les instruments suivants:

  • Échographie transrectale. Elle est réalisée par le rectum du patient. Vous permet d'explorer la prostate, les vésicules séminales, l'urètre et les tissus environnants.
  • Biopsie multifocale à l'aiguille guidée par échographie. C'est le moyen le plus fiable de diagnostiquer le cancer de la prostate.

Cancer du rein

Il est possible de suspecter une tumeur rénale maligne sur la base de tests cliniques..

Il s'agit de l'apparition de sang et de cellules atypiques dans l'urine en combinaison avec une augmentation de l'ESR et du taux de globules rouges. La biochimie sanguine montrera une augmentation de la quantité de calcium et de transaminase.

Pour d'autres diagnostics, appliquez:

  • Échographie des reins et de l'abdomen.
  • Radiographie de contraste du rein.
  • CT des reins.
  • Pyélographie rétrograde. Il s'agit d'une radiographie du bassin rénal, qui est effectuée en insérant un cystoscope dans le système urinaire et un colorant de contraste dans les uretères. Les rayons X sont utilisés pour visualiser le mouvement du colorant et le fonctionnement du système.
  • Biopsie ciblée guidée par échographie.
  • Angiographie rénale sélective. Identifie le carcinome rénal. Pour les néoplasmes du bassin n'est pas utilisé.

Les tests de marqueurs tumoraux dans le cancer du rein ne sont pas informatifs.

Les premiers symptômes du cancer: comment reconnaître l'oncologie à un stade précoce

Le cancer est un néoplasme malin qui ne cesse de croître et qui, par conséquent, peut métastaser d'abord dans les tissus, organes et ganglions lymphatiques voisins, puis à travers le sang vers n'importe quel endroit du corps..

Avant de considérer tous les symptômes du cancer, il y a un petit détail que les lecteurs doivent comprendre. Vous devez comprendre que même une combinaison de tous les signes ne peut pas nécessairement indiquer un cancer malin. Ce sont souvent des maladies courantes, des infections, des inflammations qui peuvent se manifester de la même manière.

Le cancer des organes uniquement aux stades initiaux est lié à un tissu spécifique, plus tard après le développement de la phase 4, la tumeur commence à propager des métastases, qui peuvent couvrir tous les organes.

Pour savoir exactement si vous avez un cancer, vous devez passer un test sanguin général, une biochimie et des marqueurs tumoraux. Et après confirmation, connectez des méthodes de diagnostic supplémentaires: IRM, scanner, échographie, etc. Considérez tous les symptômes courants du cancer et comment reconnaître l'oncologie?

  1. Mal de crâne
  2. Taches de naissance inhabituelles et étranges
  3. Température élevée
  4. Bosses dans la poitrine
  5. État détérioré des ongles et des cheveux
  6. Saignement vaginal
  7. Évanouissements fréquents
  8. Bosses sur les os
  9. Absentéisme et troubles de la mémoire
  10. Diminution de l'appétit
  11. Transpiration abondante
  12. Chaleur
  13. Changement d'humeur
  14. Perte de vue
  15. Douleur abdominale
  16. Perte de poids perte de poids
  17. Changements de couleur de peau
  18. Respiration difficile
  19. Dur à avaler
  20. Brûlures d'estomac
  21. Des ganglions lymphatiques enflés
  22. Gonflement du haut du corps
  23. Fatigue
  24. Sang dans les selles
  25. Constipation, diarrhée
  26. Difficulté à uriner
  27. Sang dans l'urine
  28. Gonflement du scrotum et du pénis
  29. Mal au dos
  30. Décharge des mamelons
  31. Quel pourrait être le cancer?
  32. Comment identifier une oncologie précoce?
  33. Signes d'oncologie chez les femmes
  34. 5 signes d'oncologie chez l'homme

Mal de crâne

Si vous avez un mal de tête persistant sans raison apparente au même endroit, cela peut également indiquer un cancer du cerveau. Dans le même temps, faire un don de sang pour les marqueurs tumoraux ne vaut pas la peine, car la tumeur ne possède pas d'antigène spécifique et il vaut mieux passer immédiatement une IRM.

Marqueurs tumoraux

  • NSE
  • Rouleau S100

Taches de naissance inhabituelles et étranges

Habituellement, des grains de beauté étranges de forme irrégulière, ainsi que d'étranges taches de vieillesse, indiquent un mélanome ou un cancer de la peau. Vous pouvez commencer par donner du sang au marqueur tumoral S-100.

Température élevée

Si vous avez constamment des frissons, de la fièvre sans raisons supplémentaires - morve et autres signes indiquant un rhume. Il est impossible de dire quel cancer ce signe indique. Par conséquent, tout d'abord, vous devez passer un test sanguin général et biochimique. La température dans le cancer dure longtemps.

Bosses dans la poitrine

Indique généralement un cancer du sein chez la femme. À la palpation, il est nécessaire de marquer exactement les caillots durs à l'intérieur du sein. Collectivement, les seins peuvent évacuer tout liquide muqueux avec une odeur désagréable. Dans ce cas, vous devez vous rendre immédiatement chez le mammologue, qui, après examen, vous enverra chez l'oncologue pour examen..

Marqueurs tumoraux

  • CA 15-3
  • CEA

État détérioré des ongles et des cheveux

Lorsqu'une tumeur se développe activement, une grande quantité d'anticorps et de déchets est produite dans le sang et une inflammation sévère est possible. De plus, le néoplasme lui-même consomme beaucoup d'énergie et de nutriments pour sa croissance. Par conséquent, les ongles et les cheveux peuvent ne pas suffire. Dans ce cas, les cheveux peuvent tomber, leur couleur devient terne et les ongles deviennent cassants et s'écaillent constamment..

Saignement vaginal

Indique généralement un cancer du corps de l'utérus, des ovaires. De plus, le bas-ventre peut faire mal. Dans la période intermenstruelle, il peut y avoir des saignements sévères et il arrive également que du sang soit présent dans l'urine.

Marqueurs tumoraux

REMARQUE! Pour diagnostiquer rapidement le cancer de l'utérus, il vous suffit de consulter un gynécologue une fois par an, qui sera en mesure de reconnaître la maladie à temps. Dans le même temps, un néoplasme est très clairement visible sur le col de l'utérus.

Évanouissements fréquents

Si un évanouissement survient sans raison connue. Ensuite, cela peut indiquer un cancer du cerveau. Dans ce cas, un test sanguin clinique et biochimique est effectué, puis le médecin examine déjà les indicateurs de test.

Bosses sur les os

Si vous avez des bosses dures sur les jambes, les bras, la cuisse ou l'épaule, cela pourrait indiquer un cancer des os. Mais vous devez comprendre qu'ils peuvent résulter de contusions ou de fractures. Vous devez voir un médecin immédiatement et prendre une radiographie osseuse.

Marqueurs tumoraux

Absentéisme et troubles de la mémoire

Indique qu'une tumeur cancéreuse a commencé à se développer sérieusement dans la tête. Cela est dû au fait que la tumeur utilise de nombreuses ressources pour sa croissance..

Diminution de l'appétit

Cela s'accompagne d'une perte de poids sévère. Peut indiquer un cancer gastro-intestinal et du côlon. À des stades ultérieurs, il peut faire référence à presque n'importe quelle oncologie.

Transpiration abondante

Si tout vous allait bien avant et que vous avez soudainement commencé à transpirer constamment, même dans une pièce fraîche, cela peut indiquer une violation du système nerveux. Fait généralement référence à un certain nombre de formations malignes dans la zone neuroendocrine.

Si vous ressentez des bouffées de chaleur dans votre visage et dans tout votre corps à différents intervalles, cela peut indiquer un cancer du système endocrinien..

Changement d'humeur

Peut indiquer à la fois un cancer du cerveau et certaines tumeurs qui affectent les hormones d'une femme.

Perte de vue

Indique des néoplasmes malins du nerf optique. Mais cela peut être dû à un stress sévère, à un choc physique ou à des facteurs externes. En outre, la vision diminue en raison de la génétique. Dans le contexte, la santé globale se détériore.

Douleur abdominale

Peut indiquer un cancer de l'estomac, du pancréas ou des intestins. Dans ce cas, le type de douleur est similaire à une gastrite ou à un ulcère. Dans ce cas, il est impératif de subir un examen de fibrogastroduodénoscopie (FGDS) et de fluoroscopie gastrique. L'inconvénient de ce groupe d'oncologie est que les premiers signes de cancer n'apparaissent qu'au stade 3.

Perte de poids perte de poids

Ici, il convient de noter que le déclin est rapide et malgré le fait que la personne ne perd pas de poids, ne fait pas de régime et ne fait pas de sport. Il indique généralement un cancer du côlon, de l'intestin grêle ou du rectum. De plus, un acte difficile de défécation peut survenir, une sensation constante que les intestins sont pleins.

Changements de couleur de peau

La couleur jaune indique généralement des anomalies du foie et du pancréas. Dans le même temps, lorsque la couleur change, la couleur de la sclérotique de la langue peut changer et des démangeaisons cutanées peuvent apparaître. Je voudrais ajouter que cela peut également se produire au dernier stade de presque tous les cancers, lorsque les métastases atteignent le foie..

Respiration difficile

Toux sèche, flegme apparaît plus tard. Au tout début, la toux peut être sans aucun signe. Après cela, un essoufflement, un essoufflement, un essoufflement peuvent apparaître. Indique un cancer du poumon, mais une toux due au cancer de l'estomac peut également être présente, mais dans des cas plus rares.

Dur à avaler

Peut indiquer un cancer du pharynx, de la gorge. Dans ce cas, la tumeur peut atteindre une taille telle qu'une personne ne peut tout simplement pas avaler ni respirer..

Brûlures d'estomac

Lorsque le suc gastrique pénètre dans l'œsophage en raison d'une tumeur. Dans le même temps, une personne ressent constamment de graves brûlures d'estomac. Peut indiquer à la fois un cancer de l'estomac et un cancer duodénal.

Des ganglions lymphatiques enflés

En soi, le gonflement apparaît principalement sur le visage. Cela est dû au fait que les ganglions lymphatiques réagissent à la tumeur. Cela peut indiquer un cancer de n'importe quoi, c'est pourquoi il est préférable de consulter immédiatement un médecin et de faire des tests sanguins.

Gonflement du haut du corps

La compression des vaisseaux lymphatiques et du système circulatoire près des poumons en raison d'une tumeur croissante conduit au fait que des poches apparaissent sur le visage et dans le haut du corps. Se produit dans un contexte de tabagisme fréquent.

Fatigue

La tumeur contient des déchets qui sont produits de manière intensive dans le sang, et lorsque le cancer se développe, la tumeur peut interférer avec le fonctionnement normal de l'organe, ce qui provoque la stagnation des substances. Intoxication, maux de tête, malaise, faiblesse constante en oncologie se produit.

Sang dans les selles

Indique un cancer du côlon. Elle peut également s'accompagner d'un acte difficile de défécation du fait que le cancer a déjà fortement augmenté. Dans le même temps, les selles deviennent plus sombres à cause du sang. Un besoin urgent de consulter un médecin, car plus tard en raison de la tumeur, le patient ne pourra pas du tout aller aux toilettes. Le sang apparaît à la suite de lésions vasculaires causées par une tumeur à la suite d'une croissance violente.

Constipation, diarrhée

Un trouble général du processus digestif, peut indiquer plusieurs zones oncologiques: du cancer de l'estomac aux intestins.

Difficulté à uriner

Pas toujours accompagné de douleur, il peut généralement commencer aux stades 1, 2 du cancer de la prostate. Cela est dû au fait que la prostate gonfle et rétrécit l'urètre. Ensuite, un homme doit faire tous les efforts et forcer ses abdominaux pour aller "petit à petit".

Dans les derniers stades du cancer, la miction peut ne pas être possible du tout et les médecins placent un cathéter. Le cancer transplante les nerfs responsables de la libido masculine et l'homme commence à avoir des problèmes sexuels.

Sang dans l'urine

Chez les hommes, il peut être associé à un carcinome de la prostate et, dans le corps de la femme, le cancer se développe dans l'utérus. De plus, au stade 3, ces maladies commencent à affecter les organes les plus proches, les reins, le foie et la vessie, à partir desquels il peut également y avoir du sang..

Gonflement du scrotum et du pénis

Cancer du testicule ou du pénis. Mais au dernier stade d'une tumeur de la prostate, ces symptômes peuvent également apparaître. De plus, il y a un gonflement des membres inférieurs.

Mal au dos

Cela n'indique pas toujours une ostéochondrose ou une inflammation de la colonne vertébrale. Parfois, il peut s'agir d'un cancer des vertèbres.

Décharge des mamelons

Il est accompagné de douleurs dans la poitrine. Indique la défaite des cellules cancéreuses du sein avec des métastases. En outre, il est préférable de vérifier les seins eux-mêmes pour déceler des bosses et, s'ils le sont, consultez immédiatement un médecin. La décharge elle-même sent mauvais.

Quel pourrait être le cancer?

Les causes exactes du cancer n'ont pas encore été établies, mais il existe plusieurs facteurs et hypothèses.

  1. Mauvaise nutrition
  2. Écologie
  3. Travaux liés aux pesticides et à la chimie.
  4. Fumeur
  5. De l'alcool
  6. La génétique
  7. Rapports sexuels non protégés et maladies sexuellement transmissibles.
  8. Stress

Comment identifier une oncologie précoce?

Tous les symptômes de l'oncologie ci-dessus n'indiquent pas que vous avez une tumeur maligne. Mais s'il y a au moins 10 signes de cancer, cela vaut la peine de s'inquiéter. Mais vous devez comprendre qu'il est impossible d'identifier la maladie uniquement par des symptômes internes et qu'il vaut la peine de recourir à d'autres recherches.

Comment diagnostiquer complètement le cancer?

  1. Faites un test sanguin avec une formule leucocytaire
  2. Faire un don de sang pour la biochimie
  3. Tests de marqueurs tumoraux.
  4. Ultrason.
  5. IRM.
  6. Tomodensitométrie.
  7. Biopsie de tissu suspect.

Signes d'oncologie chez les femmes

Les maladies oncologiques chez les femmes semblent un peu plus claires dans les premiers stades que chez les hommes. Cela peut entraîner une fausse couche pendant la grossesse..

  • Douleur thoracique.
  • Caillots à la palpation du sein.
  • Sang vaginal.
  • Douleur en urinant.
  • Fatigue chronique.

5 signes d'oncologie chez l'homme

Les signes d'une maladie imminente peuvent apparaître tardivement au stade 2.3 du cancer.

  • Difficulté à uriner.
  • Sensation de brûlure dans l'aine.
  • Douleur en urinant.
  • Sang dans l'urine et le sperme.
  • Œdème génital.

Articles Sur La Leucémie