Le système lymphatique est un réseau de tissus et d'organes qui aident à débarrasser le corps des toxines, des déchets et d'autres matières indésirables. La fonction principale du système lymphatique est de transporter la lymphe, un liquide contenant des globules blancs infectieux, dans tout le corps.

Le système lymphatique est principalement composé de vaisseaux lymphatiques, qui sont similaires aux veines et capillaires du système vasculaire. Ils sont connectés aux ganglions lymphatiques où la lymphe est filtrée. Les amygdales, les végétations adénoïdes, la rate et le thymus font partie du système lymphatique.

Description du système lymphatique

Il y a des centaines de ganglions lymphatiques dans le corps humain. Ils sont situés profondément dans le corps, par exemple autour des poumons et du cœur, ou plus près de la surface, comme sous l'aisselle ou l'aine. Les ganglions lymphatiques se trouvent de la tête au genou.

La rate, située sur le côté gauche du corps juste au-dessus des reins, est le plus grand organe lymphatique. La rate agit comme un filtre pour le sang, elle contrôle le nombre de globules rouges et le stockage du sang dans le corps et aide à combattre l'infection.

Si la rate détecte des bactéries, des virus ou d'autres micro-organismes potentiellement dangereux dans le sang, elle travaille avec les ganglions lymphatiques pour créer des globules blancs appelés lymphocytes, qui agissent comme des défenseurs contre les envahisseurs. Les lymphocytes produisent des anticorps pour tuer les micro-organismes étrangers et arrêter la propagation de l'infection. Les gens peuvent vivre sans rate, bien que ceux qui ont perdu leur rate à cause d'une maladie ou d'une blessure soient plus sujets aux infections.

Le système lymphatique aide à maintenir la santé du corps en éliminant les infections et les maladies.

Le thymus est situé dans la poitrine juste au-dessus du cœur. Ce petit organe stocke les lymphocytes immatures (globules blancs spécialisés) et les prépare aux cellules T actives, qui aident à détruire les cellules infectées ou cancéreuses.

Les amygdales sont de gros amas de cellules lymphatiques dans le pharynx. Ils constituent la première ligne de défense du corps dans le cadre du système immunitaire. Ils affectent les bactéries et les virus qui pénètrent dans le corps par la bouche ou le nez. Ils sont parfois infectés, et bien que l'amygdalectomie soit pratiquée beaucoup moins fréquemment aujourd'hui que dans les années 1950, l'amygdalectomie fait toujours partie des opérations les plus courantes et fait généralement suite à de fréquentes infections de la gorge..

La lymphe est un liquide clair et incolore; le mot «lymphe» vient du mot latin «lympha», qui signifie «associé à l'eau».

Le plasma quitte les cellules du corps car il fournit ses nutriments et élimine les débris. La plupart de ce liquide retourne dans la circulation veineuse par de minuscules vaisseaux sanguins appelés veinules et continue sous forme de sang veineux. Le reste devient de la lymphe.

Contrairement au sang, qui circule dans tout le corps pendant le cycle, la lymphe ne circule que dans une seule direction - jusqu'au cou. Les vaisseaux lymphatiques se connectent à deux veines sous-clavières, situées de chaque côté du cou près des clavicules, et le liquide retourne dans le système circulatoire.

Maladies et troubles du système lymphatique

Les maladies et troubles du système lymphatique sont généralement traités par des immunologistes. Les chirurgiens vasculaires, les dermatologues, les oncologues et les physiothérapeutes sont également impliqués dans le traitement de diverses maladies lymphatiques. Il existe également des thérapeutes lymphatiques spécialisés dans le drainage manuel du système lymphatique..

Les maladies les plus courantes du système lymphatique sont une hypertrophie des ganglions lymphatiques (également appelée lymphadénopathie), un gonflement dû à des ganglions lymphatiques bloqués (également connu sous le nom de lymphœdème) et des cancers impliquant le système lymphatique..

Lorsque les bactéries sont reconnues dans le liquide lymphatique, les ganglions lymphatiques produisent plus de globules blancs qui combattent l'infection, ce qui peut provoquer un gonflement. Des bosses enflées sont parfois ressenties dans le cou, les aisselles et la région de l'aine.

La lymphadénopathie est généralement causée par une infection, une inflammation ou un cancer. Les infections qui provoquent une lymphadénopathie comprennent les infections bactériennes telles que le streptocoque, les plaies cutanées infectées localement ou les infections virales telles que la mononucléose ou l'infection par le VIH. Les ganglions lymphatiques enflés peuvent être localisés dans la zone d'infection, comme avec une infection streptococcique de la gorge, ou plus généralement, comme avec une infection par le VIH. Dans certaines zones du corps, les ganglions lymphatiques hypertrophiés sont palpables, tandis que d'autres peuvent être vus en TDM ou en IRM.

Des conditions inflammatoires ou auto-immunes surviennent lorsque le système immunitaire d'une personne est actif et peuvent entraîner un gonflement des ganglions lymphatiques. Cela peut arriver avec le lupus.

Le lymphome est un cancer des ganglions lymphatiques. Cela se produit lorsque les lymphocytes se développent et se multiplient de manière incontrôlable. Il existe différents types de lymphomes.

Le premier «point de bifurcation» est la différence entre le lymphome de Hodgkin et le lymphome non hodgkinien (LNH). Lymphome non hodgkinien plus courant.

Les types les plus courants de LNH sont folliculaires, représentant environ 30 pour cent de tous les cas de LNH; le lymphome diffus à grandes cellules B (DLBCL), qui représente 40 à 50% des cas de LNH; et le lymphome de Burkitt, qui représente 5% des cas de LNH. Le reste des cas est encore plus difficile.

Bien qu'il puisse y avoir une gamme importante dans une catégorie donnée, l'approche clinique de chaque catégorie est unique et les attentes quant aux résultats du traitement varient selon la catégorie..

Lorsqu'une personne a subi une intervention chirurgicale et / ou une radiothérapie pour traiter un cancer, le flux lymphatique retourne au cœur et peut entraîner un gonflement ou un lymphœdème. Elle est plus fréquente chez les femmes qui ont subi une chirurgie du cancer du sein. Une partie de la chirurgie pour enlever le cancer du sein consiste à enlever les ganglions lymphatiques de l'aisselle.

Plus il y avait de ganglions lymphatiques enlevés, plus le risque de gonflement chronique et de douleur dus au lymphœdème dans le bras était élevé. Heureusement, les techniques chirurgicales modernes peuvent enlever moins de ganglions lymphatiques et donc réduire l'incidence du lymphœdème sévère chez les survivantes du cancer du sein.

Il y a eu des études intéressantes sur les raisons pour lesquelles les gens peuvent avoir un lymphome. Par exemple, le VU University Medical Center d'Amsterdam a effectué des recherches sur un registre national de pathologie dans le pays entre 1990 et 2016. Selon l'étude, le risque de développer un lymphome anaplasique à grandes cellules dans le sein après l'implantation est de 1 sur 35 000 à 50 ans, de 1 sur 12 000 à 70 ans et de 1 sur 7 000 à 75 ans. L'étude a été publiée dans le numéro du 4 janvier 2018 de JAMA Oncology..

La maladie de Castleman est un groupe de maladies inflammatoires qui provoquent un gonflement des ganglions lymphatiques et peuvent entraîner un dysfonctionnement de nombreux organes. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un cancer spécifique, il est similaire au lymphome et est souvent traité par chimiothérapie. Il peut être unicentrique (un ganglion lymphatique) ou multicentrique, impliquant plusieurs ganglions lymphatiques.

La lymphangiomatose est une maladie associée à de multiples kystes ou lésions formés à partir des vaisseaux lymphatiques. On pense qu'il est le résultat d'une mutation génétique.

Les calculs amygdaliens sont un autre problème qui peut arriver au système lymphatique. De petits morceaux de débris emprisonnent les amygdales et les globules blancs, attaquent les débris et laissent un biofilm dur et solide. Cependant, ils ne sont pas lisses comme les pierres ordinaires. Ils ressemblent à des pruneaux, avec des fissures où les bactéries peuvent s'accumuler. Ils tombent généralement et sont avalés, mais ils doivent parfois être retirés manuellement.

Diagnostic et traitement

Les maladies du système lymphatique sont généralement diagnostiquées avec des ganglions lymphatiques hypertrophiés. Cela peut être détecté lorsque les ganglions lymphatiques deviennent suffisamment élargis pour être ressentis («lymphadénopathie palpable») ou sont visibles sur des études d'imagerie telles que la tomodensitométrie ou l'IRM.

La plupart des ganglions lymphatiques hypertrophiés ne sont pas dangereux; c'est la manière du corps de combattre une infection, telle qu'une infection virale des voies respiratoires supérieures. Si les ganglions lymphatiques grossissent de manière significative et persistent plus longtemps que l'infection, ils sont plus alarmants. Il n'y a pas de critère précis pour la taille, mais généralement les nœuds qui augmentent de plus d'un centimètre sont plus dérangeants et méritent l'attention d'un médecin.

Les symptômes courants de tout trouble lymphatique comprennent un gonflement du bras ou de l'aine, une perte de poids, de la fièvre et des sueurs nocturnes. Faites un PET scan.

Le diagnostic de lymphadénopathie dépend de l'emplacement des ganglions lymphatiques anormaux et d'autres choses qui arrivent au patient. Si le patient a une infection connue, les ganglions lymphatiques peuvent guérir avec un traitement contre l'infection. Si les ganglions se développent rapidement et qu'il n'y a pas d'explication évidente, une biopsie est généralement nécessaire pour rechercher un cancer ou une infection.

Si le ganglion lymphatique est plus profond, comme dans l'abdomen ou le bassin, une imagerie supplémentaire peut être nécessaire pour la biopsie. Parfois, la biopsie doit être réalisée par un chirurgien en salle d'opération.

Il existe des options de traitement uniques pour de nombreux types de lymphome et de leucémie. Il n'y en a pas un seul qui soit universel. Les options de traitement peuvent inclure la chimiothérapie conventionnelle, l'immunothérapie (comme l'utilisation d'anticorps ou de médicaments immunomodulateurs) et même la radiothérapie.

Le traitement des troubles lymphatiques dépend du traitement de la cause sous-jacente. Les infections sont traitées avec des antibiotiques, une thérapie de soutien (pendant que le système immunitaire fait son travail, comme dans une infection virale) ou des médicaments antiviraux. Le lymphœdème peut être traité par compression et physiothérapie. Le cancer du système lymphatique est traité par chimiothérapie, radiothérapie, chirurgie ou une combinaison de ceux-ci.

Au cours des dernières années, il y a eu une percée dans les nouvelles options de traitement. Il existe plusieurs médicaments récemment approuvés qui ciblent les processus pathogènes réels dans les cellules. L'ibrutinib, l'idéalisib, l'obinutuzumab, la lénalidomide ont été approuvés pour diverses raisons, et il est probable que nous en verrons beaucoup plus dans les années à venir.

Maladies du drainage lymphatique

Naviguer dans la page actuelle

  • À propos de la direction
  • Maladies
  • Méthodes de diagnostic
  • Méthodes de traitement
  • Cliniques
  • Médecins

La lymphologie traite du traitement des troubles de l'écoulement du liquide tissulaire - lymphostase (lymphœdème). La stagnation de la lymphe entraîne des modifications des tissus mous des membres affectés, le développement d'un épaississement de la peau et des fibres, l'accumulation et la sortie de lymphe par les ulcères cutanés. Il y a souvent un érysipèle cutané et la formation de croissances rugueuses du tissu conjonctif - l'éléphantiasis. Avec une déformation flagrante du membre, la fonction normale du mouvement est perturbée et des maladies articulaires se développent. Avec le développement de la stagnation du liquide lymphatique, la lymphe s'écoule vers l'extérieur - une lymphorrhée peut être observée. La cause la plus fréquente de lymphorrhée est un traumatisme chirurgical du tractus lymphatique ou un cancer..

Concepts de base de la lymphologie

Lymphostase - stagnation temporaire ou chronique du liquide tissulaire et de la lymphe dans la peau et le tissu sous-cutané, causée par des maladies congénitales, inflammatoires ou des lésions des vaisseaux lymphatiques, ou une production excessive de liquide lymphatique.

Le lymphœdème (lymphostase chronique) est une maladie évolutive, sans traitement, dont de multiples complications se développent, des masses macroscopiques déformantes, entraînant non seulement une incapacité, mais aussi un stress chronique, une pathologie et des modifications dans de nombreux organes et systèmes du corps.

Lymphocèle - une accumulation de liquide lymphatique sous forme de formations volumétriques, peut se développer lorsque les vaisseaux lymphatiques sont endommagés dans le contexte d'un écoulement lymphatique altéré, ou lorsque les ganglions lymphatiques et les vaisseaux sont blessés.

Lymphorrhée - l'écoulement du liquide lymphatique vers l'extérieur après des dommages aux ganglions lymphatiques et aux vaisseaux sanguins, se produit après une intervention chirurgicale dans la zone du tissu lymphoïde. Généralement temporaire, mais peut être compliqué par une suppuration et un lymphœdème secondaire.

Éléphantiasis (éléphantiasis) - un degré extrême de développement du lymphœdème, accompagné de la formation de tissu conjonctif dans le tissu sous-cutané, de nombreux foyers de lymphocèle et d'une déformation importante du membre

La congestion lymphatique causée par une violation de son écoulement progresse progressivement. Sans traitement adéquat, de graves complications se développent - entraînant une invalidité, le développement d'infections microbiennes et fongiques et d'ulcères trophiques.

Le lymphœdème est un gonflement chronique d'une ou plusieurs extrémités associé à une violation de l'écoulement du liquide tissulaire (lymphe) dans le système circulatoire. Le lymphœdème se développe lorsque le drainage lymphatique est bloqué. Le système lymphatique est un réseau de vaisseaux spécialisés (vaisseaux lymphatiques) du corps, dont le but est de collecter l'excès de liquide tissulaire (lymphatique) avec des protéines, des lipides et des déchets tissulaires. Ce fluide est ensuite collecté dans les ganglions lymphatiques, qui filtrent les déchets et l'infection à l'aide de cellules lymphocytaires spécialisées. La lymphe filtrée est finalement détournée dans la circulation sanguine générale. Si les vaisseaux lymphatiques ou les ganglions lymphatiques sont bloqués, une stagnation du liquide lymphatique se développe - lymphostase, qui se manifeste par un œdème persistant.

La lymphostase affecte le plus souvent un bras ou une jambe, mais rarement, les deux membres sont affectés. Le lymphœdème primitif (congénital) est une maladie héréditaire rare. C'est une conséquence d'anomalies anatomiques des vaisseaux lymphatiques ou des ganglions lymphatiques.

Un lymphœdème secondaire se développe après le blocage des vaisseaux lymphatiques normaux ou des ganglions en raison de la maladie. La cause la plus fréquente de lymphostase secondaire est le cancer et l'infection. Le plus souvent, un lymphœdème se développe après l'ablation chirurgicale des ganglions lymphatiques ou de leur rayonnement.

Annuaire des médicaments

Index alphabétique des médicaments:

MALADIES DU SYSTÈME LYMPHATIQUE: TYPES, SYMPTÔMES ET TRAITEMENT
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • cinq

Les maladies du système lymphatique sont un groupe commun de maladies chez les adultes et les enfants. Il existe un grand nombre de types de telles pathologies qui nécessitent différentes approches de traitement. Quelles sont les principales causes des maladies du système lymphatique et comment les traiter correctement?

QUELQUES MOTS SUR LE SYSTÈME LYMPHATIQUE HUMAIN

Le système lymphatique humain est un ensemble d'organes (capables de stocker ou de produire des lymphocytes - des cellules qui produisent des anticorps), de ganglions lymphatiques et de vaisseaux lymphatiques. Les systèmes circulatoire et lymphatique sont étroitement liés et sont toujours proches. Les éléments du système lymphatique sont absents dans le cerveau, la moelle épinière et le globe oculaire. Dans tous les autres organes et parties du corps, le système lymphatique est représenté. Le liquide qui traverse les vaisseaux lymphatiques est appelé lymphe.

Le système lymphatique remplit un certain nombre de fonctions importantes dans le corps, notamment:

  • Fonction métabolique - participe activement aux processus métaboliques.

  • Fonction protectrice - protège le corps des infections et de l'intoxication.

  • Fonction immunitaire - grâce au système lymphatique, la maturation des cellules immunitaires se produit.

TYPES ET GROUPES DE MALADIES DU SYSTÈME LYMPHATIQUE HUMAIN

Compte tenu de l'importance du système lymphatique pour le corps, la perturbation de son activité conduit au développement d'un certain nombre de maladies. Ils sont de différents types. En particulier, les maladies du système lymphatique sont classées comme inflammatoires et non inflammatoires (ou réactives). Les maladies inflammatoires du système lymphatique peuvent être infectieuses et non infectieuses. Quant à ces derniers, il peut s'agir de pathologies auto-immunes, de maladies allergiques et toxiques de l'organisme..

En fonction de l'étendue de la lésion, les maladies du système lymphatique peuvent être limitées ou généralisées. La maladie peut évoluer constamment et le processus pathologique peut se généraliser. De par la nature de l'évolution de la pathologie, les maladies du système lymphatique peuvent être aiguës, subaiguës et chroniques.

Les maladies du système lymphatique humain sont divisées en quatre groupes principaux:

  • Maladies tumorales. Les organes du système lymphatique peuvent être sujets à des lésions malignes. Parmi ces maladies, on distingue le lymphangiome, la leucémie lymphocytaire, le lymphosarcome, la lymphogranulomatose et d'autres..

  • Malformations du système lymphatique. Ces pathologies comprennent l'hypoplasie des vaisseaux sanguins et des ganglions, la lymphangiectasie, la lymphangiopathie oblitérante, la lymphangiomatose et autres..

  • Maladies inflammatoires du système lymphatique. Ceux-ci incluent la lymphangite, la lymphadénite régionale et d'autres.

  • Traumatique. Le système lymphatique peut être affecté négativement par divers types de blessures. Par exemple, les organes du système lymphatique peuvent être endommagés lors d'accidents, de chutes, d'opérations et d'autres blessures..

CAUSES DES MALADIES DU SYSTÈME LYMPHATIQUE

Les maladies du système lymphatique peuvent survenir sous l'influence de divers facteurs. Il existe les causes suivantes de maladies des organes du système lymphatique:

  • Prédisposition héréditaire. Si une personne a des parents souffrant de maladies du système lymphatique (en particulier de nature oncologique), il existe une probabilité accrue de développer de telles pathologies. Les maladies génétiques congénitales peuvent également provoquer l'apparition de pathologies du système lymphatique humain..

  • Infections virales. Certains virus (par exemple, le virus de la grippe) peuvent pénétrer dans le système lymphatique, contribuant au développement d'un processus inflammatoire pathologique dans celui-ci.

  • Troubles du système immunitaire. Ceux-ci comprennent, par exemple, les processus auto-immuns, contre lesquels l'activité du système lymphatique peut être perturbée. De plus, des maladies du système lymphatique sont possibles avec des réactions allergiques..

  • Mauvaises habitudes et mauvaises conditions environnementales. Ceci est un facteur important dans le développement de maladies du système lymphatique..

SYMPTÔMES DE MALADIES DU SYSTÈME LYMPHATIQUE

En ce qui concerne les symptômes des maladies du système lymphatique, on distingue:

  • Des ganglions lymphatiques enflés. C'est le symptôme le plus courant des maladies des organes du système lymphatique. Des ganglions lymphatiques enflés peuvent survenir avec une augmentation du nombre de cellules immunitaires. Dans les maladies malignes, une augmentation des ganglions lymphatiques se produit en raison de l'infiltration de cellules tumorales, dont le nombre augmente constamment à mesure que la maladie progresse.

  • Ganglions lymphatiques indurés et douloureux. Avec les processus inflammatoires et réactifs, les ganglions lymphatiques peuvent s'épaissir et avec la palpation (ou même sans elle), la douleur peut être ressentie.

  • Augmentation de la température corporelle. Les processus inflammatoires et infectieux affectant le système lymphatique humain s'accompagnent souvent d'une augmentation de la température corporelle. De plus, le patient a également une transpiration accrue..

  • Démangeaisons cutanées et pigmentation cutanée.

  • L'apparition d'un œdème.

  • Avec les maladies du système lymphatique dues à une mauvaise sortie de la lymphe, un gonflement des membres est possible. Ce symptôme peut évoluer jusqu'à l'apparition de l'éléphantiasis..

  • Perte de poids.

  • Agrandissement de la rate. Augmentation de la fatigue, des maux de tête et autres symptômes d'inconfort. Autres symptômes (selon la maladie).

MALADIES COURANTES DU SYSTÈME LYMPHATIQUE HUMAIN

Il existe un grand nombre de maladies des organes du système lymphatique et des vaisseaux lymphatiques. Dans cet article, nous examinerons les plus courants..

  • Lymphadénite. La lymphadénite est l'une des maladies les plus courantes du système lymphatique humain. Il s'agit d'un processus inflammatoire dans le ganglion lymphatique, qui est déclenché par une infection, une blessure traumatique ou un abcès. En règle générale, l'inflammation du ganglion lymphatique avec lymphadénite s'accompagne d'un élargissement, d'une rougeur de la peau et de douleurs. Chez les enfants, la lymphadénite survient souvent avec des maladies des organes ORL. Ainsi, il peut s'agir de la grippe, de l'amygdalite chronique, de l'amygdalite, de l'otite moyenne et d'autres maladies infectieuses (par exemple, la diphtérie, la scarlatine, les oreillons et autres).

  • Lymphadénopathie. La lymphadénopathie est une hypertrophie des ganglions lymphatiques. Cependant, lors de la recherche, le patient ne présente pas de processus inflammatoire, ce qui devrait alerter le médecin. Dans ce cas, la cause de l'élargissement des ganglions lymphatiques peut être un processus malin. D'autres causes de lymphadénopathie peuvent inclure des pathologies virales, une infection directe du ganglion lymphatique, des maladies systémiques du tissu conjonctif, une maladie sérique, des maladies infectieuses qui suppriment le système immunitaire humain. Avec une lymphadénopathie, en plus d'une augmentation pathologique de la taille du ganglion, d'autres symptômes sont possibles, notamment: éruption cutanée, température corporelle élevée, fièvre, augmentation de la transpiration, perte de poids soudaine, hypertrophie marquée de la rate.

  • Lymphangiome. Il s'agit d'une anomalie congénitale qui est le plus souvent diagnostiquée chez les enfants de moins de 1 an. Le lymphangiome est une formation ayant les propriétés d'une tumeur bénigne. Souvent, avec le temps, le lymphangiome se résout tout seul. Le lymphangiome se développe dans la peau ou le tissu sous-cutané, et avec sa grande taille, il est possible d'utiliser la sclérothérapie pour éliminer le néoplasme.

  • La maladie de Hodgkin. C'est une maladie maligne qui touche principalement les jeunes. En règle générale, dans les premiers stades, la maladie de Hodgkin ne se manifeste d'aucune manière. Cependant, à mesure que le processus malin progresse, des ganglions lymphatiques hypertrophiés deviennent perceptibles. Le patient se plaint de faiblesse, de léthargie, de température élevée et de maladies infectieuses fréquentes en raison d'une diminution de l'immunité. Pour le diagnostic final, un test sanguin et une biopsie du tissu lymphoïde sont nécessaires pour détecter des cellules spécifiques et des changements.

  • Lymphosarcome. Il s'agit d'une maladie maligne à propagation rapide, qui en peu de temps conduit à une détérioration significative de la santé du patient. Pour confirmer le diagnostic, un examen histologique et cytologique des tissus prélevés lors d'une biopsie est réalisé.

DIAGNOSTIC DES MALADIES DU SYSTÈME LYMPHATIQUE

Pour diagnostiquer les maladies du système lymphatique, les activités suivantes sont effectuées:

  • Consultation et examen par un médecin. En particulier, le médecin procède à un entretien approfondi, examine les antécédents médicaux et examine les ganglions lymphatiques..

  • Des analyses de sang. Si vous suspectez une maladie du système lymphatique, des tests sanguins (tests sanguins généraux et détaillés) sont effectués. La numération globulaire leucocytaire est obligatoire.

  • La lymphographie est une méthode de recherche aux rayons X utilisant des substances radio-opaques.

  • Biopsie - réalisée si une maladie maligne est suspectée. Lors d'une biopsie, du tissu et du liquide sont prélevés pour identifier les cellules malignes, les cellules spécifiques de Berezovsky-Sternberg et d'autres éléments pathologiques.

  • Examen histologique et microscopique des échantillons de biopsie.

TRAITEMENT DES MALADIES DU SYSTÈME LYMPHATIQUE

Après un diagnostic approfondi, les médecins posent un diagnostic et prescrivent un traitement approprié. En fonction de la maladie et de sa gravité, les traitements suivants sont utilisés:

  • Un traitement conservateur. En ce qui concerne les ganglions lymphatiques hypertrophiés (le problème le plus courant), le patient n'a généralement pas besoin de traitement spécifique. Étant donné que le plus souvent l'augmentation des ganglions lymphatiques se produit dans le contexte d'une infection virale ou bactérienne, des médicaments antiviraux ou antibactériens sont prescrits. Au fur et à mesure que le ganglion lymphatique se rétablit, sa taille diminue tout seul et son activité est entièrement restaurée. En présence d'autres agents douloureux (par exemple, des allergènes, etc.), d'autres médicaments sont utilisés pour agir directement sur la cause du gonflement des ganglions lymphatiques.

  • Chirurgie. Dans certains cas, les maladies du système lymphatique nécessitent une intervention chirurgicale. Par exemple, une pathologie assez courante est la formation d'un abcès dans la région du ganglion lymphatique. Dans de tels cas, le patient subit une intervention chirurgicale pour retirer l'abcès. En outre, un traitement chirurgical est effectué pour les tumeurs bénignes. Beaucoup de ces tumeurs peuvent devenir malignes, elles sont donc complètement éliminées pour éviter un éventuel processus oncologique dans le corps..

  • Sclérothérapie avec alcool. Avec de petites tumeurs bénignes des organes du système lymphatique, vous pouvez vous passer de la chirurgie. Dans ce cas, la sclérothérapie du ganglion lymphatique et des vaisseaux sanguins avec 70% d'alcool est efficace. L'alcool est injecté directement dans le tissu tumoral, ce qui au fil du temps conduit à sa sclérose et à la mort.

  • Chimiothérapie. Pour les maladies malignes des organes du système lymphatique, la chimiothérapie est souvent utilisée. Pour cela, des médicaments cytostatiques sont utilisés pour infecter les cellules malignes. Selon la situation spécifique, la chimiothérapie peut être utilisée après la chirurgie (pour détruire les cellules malignes restantes) ou avant la chirurgie (pour réduire la taille de la tumeur, ce qui facilite la chirurgie).

  • Radiothérapie. Pour les maladies lymphatiques malignes, la radiothérapie est également utilisée, qui peut être utilisée avant ou après la chirurgie. Dans certains cas, lorsque la tumeur est considérée comme inopérable, la chimiothérapie et la radiothérapie restent les seules méthodes de traitement de la maladie capables de stabiliser l'état du patient, de faire face à la douleur et d'augmenter l'espérance de vie..

  • Thérapie combinée. Souvent, avec des maladies complexes du système lymphatique, il est conseillé d'utiliser plusieurs types de traitement à la fois..

Maladie du système lymphatique

Maladies du système lymphatique

CLASSIFICATION

La lymphostase est une pathologie du système lymphatique, accompagnée d'une circulation lymphatique altérée et d'une rétention de liquide lymphatique dans les tissus. Peut être accompagné de la formation de thrombus protéiques. Ça arrive:

-primaire, associée à des anomalies congénitales du tractus lymphatique.

-secondaire, est de nature post-traumatique ou inflammatoire.

Le lymphœdème est un œdème tissulaire causé par une lymphostase. Dans 91% des cas, elle est localisée sur les membres inférieurs, là où les conditions d'écoulement lymphatique sont les moins favorables.

Le sexe prédominant est la femme (5: 1).

• Manque de fonctions du système lymphatique

• Violation de la sortie de lymphe des tissus

• Troubles du métabolisme des protéines dans les tissus.

Il est plus prononcé si la difficulté d'écoulement lymphatique est combinée à une violation de l'écoulement veineux.

Le lymphœdème de toute genèse est souvent compliqué par un érysipèle, qui peut provoquer des phlegmon. Le phlegmon est un processus purulent dans le tissu adipeux qui n'a pas de limites claires et qui a tendance à se propager aux tissus environnants.

L'éléphantiasis (lymphodème chronique) est une maladie du système lymphatique, conduisant à une augmentation progressive persistante de l'organe affecté, en raison de la stagnation de la lymphe et de la prolifération du tissu conjonctif. Dans 90 à 95% des cas, elle est localisée sur les membres inférieurs, parfois le scrotum.

Le liquide et les protéines s'accumulent dans les tissus, la circulation sanguine s'aggrave, une hypoxie tissulaire se produit. La peau s'épaissit, devient une porte d'entrée vers l'infection.

Maladies du système lymphatique

CLASSIFICATION

Causes des maladies du système lymphatique

Les maladies du système lymphatique peuvent survenir sous l'influence de divers facteurs. Il existe les causes suivantes de maladies des organes du système lymphatique:

  • prédisposition héréditaire;
  • infections virales. Certains virus (par exemple, le virus de la grippe) peuvent pénétrer dans le système lymphatique, contribuant au développement d'un processus inflammatoire pathologique;
  • troubles du système immunitaire. Ceux-ci comprennent, par exemple, les processus auto-immuns, contre lesquels l'activité du système lymphatique peut être perturbée. De plus, des maladies du système lymphatique sont possibles avec des réactions allergiques;
  • maladies génétiques nées;
  • mauvaises habitudes et mauvaises conditions environnementales.

Les principaux symptômes des maladies du système lymphatique:

1. Ganglions lymphatiques enflés.

2. Douleur, épaississement des ganglions lymphatiques.

3. Lymphangiomes, lymphangiectasies.

4. Gonflement des extrémités (lymphostase et lymphœdème)

5. Lymphoréa (fuite de lymphe d'une plaie non cicatrisante).

6. Troubles trophiques, décoloration de la peau.

7. Agrandissement de la rate.

8. Augmentation de la température corporelle.

9. Faiblesse, fatigue.

10. Diminution de l'appétit.

Les maladies les plus courantes du système lymphatique:

I. Malformations

Mécanisme d'occurrence: surviennent à la suite d'une altération du développement intra-utérin.

Aplasie du lit lymphatique- absence de vaisseaux lymphatiques (LS) dans une zone quelconque, ce qui entraîne un gonflement des tissus, des organes (lymphœdème ou éléphantiasis);
Hypoplasie du lit lymphatique- le nombre de médicaments ou de nœuds est fortement réduit. Avec une hypertrophie ou des dommages aux organes, cela peut entraînent une altération du flux lymphatique et un œdème organique; Par exemple, remplacement d'une partie du canal thoracique par un plexus de petits médicaments;
Lymphangiectasie, congénitale et acquise- se manifestant par un sous-développement ou une absence complète de l'appareil valvulaire, une expansion du médicament, une dégénérescence du tissu conjonctif de sa paroi, une congestion lymphatique (lymphœdème).
Lymphangiomatosedéfaut rare, croissance de tissu lymphoïde défectueux.
Lymphangiome- néoplasme bénin congénital, qui est formé à partir des ganglions correspondants (lymphe) La cause principale de la tumeur est une anomalie de la localisation du ganglion due à un défaut intra-utérin. Dans ce cas, il y a une violation du processus de la structure du tissu vasculaire, l'accumulation d'exsudat dans celui-ci, ce qui provoque son expansion et sa dégénérescence en un néoplasme similaire. Malgré le fait que le lymphangiome chez les enfants se forme à 2 mois de séjour intra-utérin, la première symptomatologie de la pathologie ne survient qu'à la fin de 1 an de la vie du bébé, et même alors pas toujours. Dans certains cas, la lymphangiomatose ne commence à se manifester qu'à l'adolescence ou même plus tard.. Par zone de localisation ces tumeurs sont les plus courantes: · lymphangiome du cou; Lymphangiome du visage (par exemple, sur la joue ou la lèvre, souvent sur la langue); · Lymphangiome de la cavité abdominale; Moins rarement, des tumeurs se forment dans la fosse poplitée, l'aine et le médiastin. On ne trouve pratiquement pas de lymphangiome de la rate, du pied, du foie et des reins, ainsi que le lymphangiome de la conjonctive.

Résultat: négatif sans traitement. En fonction de l'emplacement et du degré de pathologie. Possible: œdème (si les membres, puis avec le résultat de l'éléphantiasis), violation de l'immunité locale et générale, du métabolisme et d'autres fonctions, à la fois du système lymphatique et dysfonctionnement des organes et du développement de maladies secondaires.

.II. Traumatique.

Des plaies étendues ou des interventions chirurgicales peuvent être accompagnées de lésions des vaisseaux lymphatiques, des ganglions, en particulier d'une infection de la plaie, qui se manifeste par une lymphorrhée, et après des cicatrices - par des troubles de l'écoulement lymphatique. L'ablation chirurgicale des ganglions lymphatiques inguinaux ou axillaires conduit souvent au développement d'une lymphostase (écoulement lymphatique altéré) et de l'éléphantiasis.

1. Lymphorrhée (lymphorrhée; lymphe + rhumée grecque flux, écoulement; synonyme lymphorragie) - écoulement de la lymphe à la surface ou dans la cavité corporelle en raison de lésions ou de rupture des vaisseaux lymphatiques. Les ulcères trophiques sont l'une des complications graves dans lesquelles survient une situation d'écoulement lymphatique à partir de blessures aux jambes. Les ulcères apparaissent avec une maladie aussi répandue maintenant que les varices.

Exode:

a) Si la lymphe s'écoule du canal thoracique, l'épuisement augmente rapidement et, à la suite de la perte de lymphocytes, une immunodéficience secondaire.

b) La lymphorrhée dans la plaie s'arrête généralement au cours du processus de guérison - favorable.

2. La lymphostase (lymphostase; lymphe + stase debout; synonyme de stase séreuse) - violation (arrêt) de l'écoulement lymphatique à différents niveaux - des capillaires lymphatiques et des vaisseaux lymphatiques périphériques des extrémités et d'autres organes aux principaux collecteurs lymphatiques et au canal thoracique. Dans tous les cas, la lymphe et le liquide intercellulaire s'accumulent, ce qui provoque à son tour un œdème des tissus mous..

Peut être accompagné de la formation de caillots sanguins protéiques.

Mécanisme d'occurrence:

et) causes primaires: malformations congénitales des vaisseaux lymphatiques;

b) causes secondaires:

• interventions chirurgicales accompagnées d'ablation des ganglions lymphatiques (mastectomie, lymphadénectomie inguinale, etc.).

• maladies des vaisseaux veineux et lymphatiques (lymphangite, lymphadénite, thrombophlébite). Les vaisseaux lymphatiques se dilatent, leur tonus diminue, une insuffisance valvulaire se développe, c'est-à-dire qu'une insuffisance lympho-veineuse se produit.

• pathologie cardiaque, rénale, hypoprotéinémie, lorsque les capillaires lymphatiques et les vaisseaux sanguins n'assurent pas l'écoulement de l'excès de liquide tissulaire.

• Tumeurs des tissus mous.

Lymphœdème - œdème tissulaire persistant causé par une lymphostase (écoulement lymphatique altéré).

Éléphantiasis (lymphostase chronique) - une maladie du système lymphatique, conduisant à une augmentation progressive persistante de l'organe affecté, en raison de la stagnation de la lymphe et de la prolifération du tissu conjonctif. Dans 90 à 95% des cas, elle est localisée sur les membres inférieurs, parfois le scrotum. Les femmes tombent plus souvent malades.

Stade de la maladie.

Gonflement léger et indolore qui disparaît après le sommeil. Sous l'influence de la compression élastique dans la première étape, l'œdème peut disparaître complètement.

Stade 2 de la maladie. Le gonflement devient plus épais et ne disparaît pas après le sommeil. Le membre est déformé - il change de forme et commence à s'estomper. Le patient commence à prendre du poids en raison de la rétention d'eau dans les tissus.

3 stade de la maladie, incurable. Le membre commence à ressembler à la patte d'un éléphant. À ce stade, la peau de la jambe affectée devient rugueuse et des plaies douloureuses peuvent apparaître. En outre, l'éléphantiasis de la jambe comporte d'autres dangers - une septicémie peut se développer, ainsi qu'une nécrose complète des tissus des jambes, ce qui entraîne une amputation complète. La différence de circonférence des membres malades et sains peut atteindre 30 à 40 cm ou plus.

Cela est dû au fait que lorsque l'écoulement de la lymphe est perturbé, le liquide et les protéines s'accumulent dans les tissus, la circulation sanguine s'aggrave, une hypoxie tissulaire se produit. La peau s'épaissit, devient une porte d'entrée vers l'infection.

Exode: Eventuellement bénéfique en traitement aux stades 1 et 2: restauration du flux lymphatique (sous-vêtements de compression, thérapie par l'exercice...). Mauvais: hypoxie tissulaire, nécrose des tissus de la jambe, septicémie...

III. Inflammatoire

Maladies inflammatoires de HP sont plus souvent secondaires. Se développer en réponse à une infection, un traumatisme, un abcès.

Ce sont la lymphangite et la lymphadénite régionale:

1. Lymphangiite (lymphangiite; lymphe + vaisseau angéion grecque + -ite) - inflammation des vaisseaux lymphatiques, compliquant diverses maladies inflammatoires.

2. Lymphadénite (lymphadénite; lymphe + glande aden grecque + -ite) - inflammation des ganglions lymphatiques.

1. Lymphangite.

Mécanisme d'occurrence: Dans la lymphangite, le principal foyer d'infection peut être les processus purulents-inflammatoires, les plaies infectées et les abrasions. Rejoindre le diagnostic "L. aigu" indique la progression de la maladie sous-jacente et aggrave la gravité de son évolution. En règle générale, la température corporelle monte à 39-40 °, des frissons, des maux de tête, une faiblesse, une leucocytose élevée sont notés. La peau est enflée, les zones de compactage des tissus environnants le long des vaisseaux lymphatiques sont déterminées.

Exode: La lymphadénite régionale se joint assez tôt. Avec L. purulent, des signes de phlegmon se rejoignent (inflammation purulente diffuse des tissus mous avec une tendance à se propager rapidement à travers les espaces cellulaires et à impliquer les muscles, les tendons et la cellulose dans le processus purulent). Avec le traitement, le pronostic est favorable.

2. Lymphadénite

et) Mécanisme d'occurrence:

· Non spécifique. Le plus souvent, il survient à la suite d'une infection par diverses flores pyogènes avec des streptocoques et des staphylocoques, ainsi que des toxines qu'ils libèrent. Les sources d'infection peuvent être diverses plaies purulentes, furoncles, anthrax, érysipèle, etc. Tout processus infectieux dans la zone à partir de laquelle la lymphe s'écoule vers le ganglion peut provoquer une lymphadénite.

  • Spécifique. Causée par des agents responsables de la syphilis, de la tuberculose, de la tularémie, de la peste, du charbon, de la gonorrhée.

b) Par la nature du flux:

· Lymphadénite aiguë, c'est-à-dire inflammation aiguë du ganglion lymphatique causée par des virus ou des bactéries. En règle générale, il s'accompagne d'une augmentation du nœud, d'une rougeur de la peau et d'une douleur. Si le corps ne peut pas faire face, une inflammation purulente dans le nœud est possible - lymphadénite purulente.

· Lymphadénite chronique - inflammation non purulente constante des ganglions lymphatiques. Provoqué par une infection, une blessure traumatique ou un abcès. Il y a une augmentation des ganglions lymphatiques, qui sont denses au toucher, légèrement douloureux, non soudés les uns aux autres et aux tissus environnants.

Peut être chronique primaire (en raison de l'exposition à la flore microbienne dans les maladies inflammatoires lentes et récurrentes) ou le résultat d'une L aiguë.

Chez les enfants, la lymphadénite survient souvent avec des maladies des organes ORL. Ainsi, il peut s'agir de la grippe, de l'amygdalite chronique, de l'amygdalite, de l'otite moyenne et d'autres maladies infectieuses (par exemple, la diphtérie, la scarlatine, les oreillons et autres).

Exode: Aux formes initiales L. et le traitement commencé en temps opportun dans la plupart des cas, favorable. Les formes lancées de L. peuvent entraîner une violation de l'écoulement lymphatique et le développement d'une lymphostase, et à l'avenir - l'éléphantiasis.

Adénoïdes et amygdalite chronique. La maladie est causée par des lésions fréquentes des ganglions lymphatiques, à la suite desquelles une incompétence fonctionnelle, une hyperplasie (augmentation de la taille) peuvent se développer. Habituellement à supprimer.

IV. TUMEURS

1) lymphome - c'est une maladie du système lymphatique humain qui appartient à la catégorie des cancers du système circulatoire

Parmi les maladies oncologiques de la lymphe, on distingue deux types de lymphomes: la lymphogranulomatose hodgkinienne et le lymphome non hodgkinien. La seule différence entre eux est que dans les lymphomes de Hodgkin au microscope, vous pouvez voir des cellules de Berezovsky-Sternberg-Reed (cellules géantes caractéristiques des tumeurs).

Il existe deux types de lymphomes: la lymphogranulomatose hodgkinienne et le lymphome non hodgkinien. La seule différence entre eux est que dans les lymphomes de Hodgkin au microscope, vous pouvez voir des cellules de Berezovsky-Sternberg-Read (cellules géantes caractéristiques des tumeurs

Le lymphome de Hodgkin survient lorsque les lymphocytes B. Les lymphocytes eux-mêmes renaissent de manière maligne et commencent à se diviser de manière incontrôlable. Il peut apparaître partout, mais le plus souvent il se produit dans les ganglions lymphatiques, moins souvent d'autres organes tombent sous la cible - la rate, la moelle osseuse, les poumons, le foie. Cela se manifeste généralement dans les derniers stades du cancer..

Le lymphome non hodgkinien (LNH) est un groupe de maladies qui combine environ 80 formes nosologiques qui sont différentes dans leur évolution clinique, leur composition cellulaire et leur pronostic. La principale caractéristique de ces maladies est la transformation maligne des lymphocytes avec des lésions du système lymphatique et des organes internes, qui comprend tous les types de lymphomes, à l'exception du lymphome de Hodgkin..

Les lymphomes non hodgkiniens sont de deux types: les lymphomes à cellules B et à cellules T.

Le premier est caractérisé par des changements malins et une croissance incontrôlée des lymphocytes T, le second - des lymphocytes B.

Exode. L'issue de la maladie dépend du stade auquel elle a été détectée et de l'agressivité de l'évolution de la maladie..

  1. Il y a 4 étapes: d'abord, il y a une augmentation d'un seul nœud, puis plusieurs, les métastases commencent et le stade 4 est le plus grave, le dernier, qui se caractérise par une propagation généralisée du processus avec des lésions de la moelle osseuse, du système nerveux central et du squelette.
  2. Il existe trois degrés d'agressivité au cours de l'évolution de la maladie:

a) faible agressivité, se développe lentement, parfois pendant des années sans se manifester d'aucune façon, le pronostic de la vie est généralement favorable.

b) forme agressive - caractérisée par un taux élevé de croissance et de propagation, le pronostic dépend du stade auquel il a été détecté et de la sensibilité à la chimiothérapie

c) forme intermédiaire - il se développe progressivement, augmentant constamment l'impact négatif.

Au début du traitement dans les premiers stades, le pronostic est très favorable, avec un taux de survie à cinq ans supérieur à 80%. Cependant, si un lymphome non hodgkinien de stade 4 est diagnostiqué, le pronostic est nettement pire et le taux de survie à cinq ans, même avec un traitement agressif, ne dépasse pas 20%.

2) Lymphocytose Est une lésion maligne des tissus lymphatiques. Au cours du développement de la pathologie dans les ganglions lymphatiques, des lymphocytes pathologiques sont produits, qui affectent également le sang périphérique et la moelle osseuse. Jusqu'à récemment, la leucémie lymphocytaire aiguë était considérée comme une maladie des enfants, car selon les statistiques médicales, la maladie était davantage diagnostiquée chez les enfants de moins de 4 ans. Aujourd'hui, la maladie est plus fréquente parmi la population adulte..

3) Lymphosarcome (synonymes: lymphoblastome, lymphosarcome médiastinal) se développe dans le contexte de la multiplication des cellules sanguines tumorales. La zone de localisation de ces néoplasmes malins n'est pas limitée. Le lymphosarcome de la cavité abdominale le plus courant, par exemple le lymphosarcome de la rate, ainsi que le sarcome lymphatique dans la région thoracique. Malheureusement, tout le monde est sujet au développement d'une telle maladie: il n'y a pas de limite d'âge. Le lymphosarcome est un nom généralisé pour une maladie qui peut survenir dans l'un des organes qui ont un tissu lymphoïde.

4) Le SIDA est causé par le fait que le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) infecte un groupe spécifique de cellules T. La mort de ces cellules entraîne des troubles du système immunitaire et le corps perd progressivement sa capacité à résister à diverses infections..

Le système lymphatique, en raison de la variété de ses fonctions, est l'un des plus importants du corps humain. Par conséquent, il est important de surveiller son bon fonctionnement et de prévenir les maladies..
Il est recommandé de bouger beaucoup, car cela accélère la circulation de la lymphe.

Cancer du système lymphatique: symptômes, types et prévention du cancer du système lymphatique

Ajouter à "Mon flux"

Cancer du système lymphatique: symptômes, types et prévention du cancer du système lymphatique

Un système lymphatique sain est un indicateur fiable du fonctionnement normal de la plupart des systèmes corporels du patient. Mais pour les résidents modernes des grandes villes avec un système lymphatique, malheureusement, tout n'est pas aussi sans nuages..

Statistiquement, le cancer du système lymphatique n'est pas le type d'oncopathologie le plus courant, mais le nombre de patients à risque ne fait qu'augmenter d'année en année. Par conséquent, aujourd'hui, nous allons parler avec vous de:

Variétés de cancer des ganglions lymphatiques

Le cancer du système lymphatique provoque la dégénérescence des lymphocytes: au lieu de remplir la fonction protectrice de l'immunité, les cellules-combattants endommagent les tissus et propagent librement des métastases le long des canaux lymphatiques.

La principale menace réside précisément dans la propagation active des cellules cancéreuses à travers les organes et les systèmes. Selon que le processus cancéreux dépasse le système lymphatique ou est limité par celui-ci, les oncopathologies du système lymphatique se divisent en deux groupes:

  • Lymphome de Hodgkin (reste dans le système lymphatique);
  • lymphomes non hodgkiniens (environ 30 cancers qui se développent, mais sans s'y limiter, dans les ganglions lymphatiques).

  • prolifération et compactage des ganglions sans changer la couleur de la peau, croissance des ganglions lymphatiques dans la poitrine → inconfort, essoufflement, essoufflement;
  • violation de l'écoulement veineux → augmentation des veines du cou, œdème du visage et de la poitrine, maux de tête, bruits et lourdeur dans la tête sur fond d'hypertension artérielle;
  • hypertrophie des ganglions lymphatiques autour de l'aorte;
  • dommages aux tissus des poumons et des articulations → douleur;
  • douleur nocturne et crampes dans le bas du dos.
  • lymphomes folliculaires,
  • leucémie à cellules poilues
  • leucémie lymphocytaire,
  • Macroglobulinémie de Waldenström,
  • myélomes multiples, plasmocytomes et certains. dr.

La cause du LCM est une mutation génique, et le seul traitement radical est la transplantation de cellules souches de moelle osseuse hématopoïétiques (hématopoïétiques).

Le lymphome lymphoblastique (LBL) est un type de cancer à cellules T (moins souvent à cellules B et NK) du système lymphatique, dans lequel les lymphocytes cessent de mûrir et de remplir leurs fonctions. Au lieu de cela, un mécanisme de prolifération chaotique est déclenché, les cellules clones défectueuses s'accumulent et forment une tumeur.

La raison du développement de cette maladie est l'accumulation d'erreurs génétiques, qui conduit à une violation du mécanisme de croissance, de sélection et de destruction des cellules..

Le lymphome de Burkitt est un type de lymphome à cellules B avec un niveau élevé de malignité et une tendance à se propager au-delà du système lymphatique et à endommager les organes internes, le système nerveux central et la moelle osseuse. Affecte plus souvent les ganglions lymphatiques de la mâchoire, mais peut affecter l'estomac, le pancréas, les glandes sexuelles féminines et masculines, les membranes et la substance du cerveau, d'autres organes et tissus.

Le développement de cette forme de cancer du système lymphatique est provoqué par un faible niveau d'immunité, une infection virale d'Epstein-Barr, des radiations et un contact avec des substances cancérigènes.

La chose la plus dangereuse dans la dynamique du cancer lymphatique est que les premiers symptômes attirent rarement l'attention du patient et même du médecin. Le développement d'une tumeur commence souvent par une lymphadénite ou une lymphadénopathie, mais sans traitement, il conduit à la formation d'une tumeur qui métastase à la fois dans les parties voisines et éloignées du corps.

Dans de nombreux cas, le développement d'un cancer du système lymphatique est provoqué par une infection bactérienne ou virale, traitée de manière incorrecte ou transférée sans traitement. L'inflammation chronique latente est un facteur de risque grave, ce qui signifie que l'évaluation de la maladie et le maintien de la santé du système lymphatique devraient devenir la norme pour les personnes modernes..

Afin de ne pas porter l'affaire devant l'oncologue, les maladies du système lymphatique, y compris le cancer, doivent être correctement prévenues: pour décharger et nettoyer le système lymphatique. Le meilleur de tous - sous la supervision d'un médecin généraliste ou d'un lymphologue.

Pour aider ceux qui comprennent bien l'importance de maintenir la santé du système lymphatique avec cette tâche, les médecins d'UniProf ont développé une série de leçons "Diet Lite", consacrées au nettoyage doux et sûr du système lymphatique..

La formation est gratuite: vous pouvez la suivre aujourd'hui. Allez sur le site Web pour vous inscrire et accéder à la plateforme de formation.

Symptômes de la maladie lymphatique: attention au cancer

La plupart des cancers du système lymphatique sont liés à l'âge. Cependant, au cours des dernières décennies, il y a eu une tendance à une augmentation du pourcentage de cas parmi les patients de jeunes et même d'enfants..

Les premiers symptômes du cancer du système lymphatique ne sont pas spécifiques et les études morphologiques et immunohistochimiques du matériel de biopsie ont été et restent la base du diagnostic de maladies de nature lymphoproliférative..

Mais la clé du succès du traitement de toute pathologie est la détection précoce (ce que, malheureusement, les statistiques de la prise en charge des patients atteints d'un cancer du système lymphatique ne peuvent se vanter).

Quand le médecin généraliste et le patient lui-même doivent-ils devenir méfiants? Tout d'abord, définissons les groupes à risque. La susceptibilité au cancer du système lymphatique est plus élevée avec les critères suivants.

  • Plus de 50 ans.
  • Appartenant à la race caucasienne.
  • Troubles du système immunitaire.
  • Sexe masculin.
  • Chez la femme, travail tardif et / ou difficile.
  • Antécédents familiaux de cancer lymphatique.
  • Autres oncopathologies chez les proches parents.
  • Prédisposition génétique établie.
  • Exposition aux radiations et aux cancérogènes.

Les premiers symptômes non spécifiques du cancer des ganglions lymphatiques sont les suivants:

  • ganglions lymphatiques enflés (généralement sans douleur),
  • sensation de pression sur les organes et compression du système vasculaire sanguin,
  • veines dilatées, croissance de nouveaux vaisseaux sanguins,
  • gonflement accru du visage, du cou, des bras, de la région thoracique,
  • essoufflement, difficulté à respirer et à avaler.

La raison de cette augmentation est la croissance incontrôlée des cellules tumorales. En essayant d'y faire face, le corps, comme il le peut, augmente le flux sanguin vers le site de la tumeur; cela provoque la croissance des vaisseaux sanguins, ce qui n'est pas normal pour un adulte.

Les ganglions lymphatiques cervicaux et sous-maxillaires constituent une cible courante du cancer du système lymphatique. La raison en est des maladies respiratoires fréquentes, des infections oculaires et ORL, ainsi que des problèmes dentaires avancés..

La bouche et la gorge sont la zone de contact étendu avec l'environnement externe agressif à travers les muqueuses. Avec une négligence connue du patient, cela augmente la charge sur le système lymphatique, provoque un état élargi à long terme des ganglions lymphatiques et peut catalyser le processus oncologique.

Lorsque cela se produit et qu'une tumeur se forme dans la région du visage ou du cou, au fur et à mesure de sa croissance, elle commence à exercer une pression sur les voies respiratoires et l'œsophage, et en plus, elle altère la circulation du liquide, provoquant son accumulation dans les tissus (pâturage, œdème).

De plus, dans presque toutes les formes de cancer du système lymphatique aux stades initiaux, il y a une augmentation de la température le soir et la nuit sans raison évidente pour le patient, fatigue rapide, faiblesse fréquente, transpiration accrue, perte de poids corporel et d'appétit, moins souvent - démangeaisons.

Symptômes supplémentaires pouvant indiquer indirectement le développement précoce d'un cancer du système lymphatique:

  • opacification de la conscience (désorientation, hallucinations, hyperactivité psychomotrice, etc.),
  • somnolence avec une éruption cutanée régulière de la norme quotidienne pendant 7 à 8 heures,
  • étourdissements fréquents,
  • gonflement interne chronique du nez, saignements de nez,
  • teint bleuâtre ou rosacée.

Le cancer du système lymphatique ne peut pas être diagnostiqué par le patient lui-même. Très probablement, il n'est pas immédiatement diagnostiqué par un médecin généraliste. Mais l'attention portée aux symptômes primaires, la capacité d'observer et de tirer des conclusions en fonction de la dynamique du tableau clinique permet à un spécialiste compétent de suspecter un problème à temps et de planifier un examen, et le patient peut poser les bonnes questions au médecin traitant..

Quand leur demander?

  • Lorsqu'un traitement antiviral ou une antibiothérapie n'a pas amélioré les ganglions lymphatiques enflés → cela signifie que l'élargissement n'est probablement pas causé par une infection, mais par un cancer.
  • Lorsque non seulement les ganglions lymphatiques voisins augmentent, mais aussi ceux qui sont éloignés du initialement élargi → signifie que le problème se propage.
  • Lorsqu'un ganglion lymphatique hypertrophié n'a pas été précédé de maladies infectieuses → il est possible que le processus n'ait pas été déclenché par l'apparition d'agents pathogènes.
  • Lorsque, à la palpation, les bords des ganglions lymphatiques hypertrophiés sont inégaux ou qu'un ganglion lymphatique hypertrophié devient visible à l'œil comme un tubercule saillant sans changer la couleur de la peau → c'est un symptôme très alarmant, qui est rarement le seul et signifie une chose: consultez immédiatement un médecin!

Si les ganglions lymphatiques sont perturbés, en aucun cas ils ne doivent être chauffés, refroidis, froissés ou manipulés d'une autre manière: cela est dangereux. Contacter un thérapeute est obligatoire si vous ne voulez pas que la lymphadénite se transforme en processus malin.

Une fois que le médecin vous a aidé à éliminer la cause des ganglions lymphatiques enflés, pour une confiance totale, vous pouvez effectuer une désintoxication compétente et douce du corps, perturbant ainsi le système lymphatique, facilitant ainsi le travail. Ce ne sera pas des patients superflus et en bonne santé - aux fins de l'immunoprophylaxie générale.

Il peut être effectué systématiquement et en toute sécurité dans le cadre du phytomarathon pratique "Dietology Light", qui est mené par un médecin-immunodiétologue TM, une nutritionniste avec 30 ans d'expérience Marina Nikolaevna Vnukova. Suivez le lien pour découvrir le programme détaillé, les indications, les contre-indications et les résultats après avoir terminé le marathon.

Prévention du cancer du système lymphatique

Les ganglions lymphatiques élargis ne sont pas toujours un signe de cancer. Mais dans 100% des cas - une raison de prêter attention à l'état du système lymphatique et de découvrir la cause de la lymphadénite (lymphadénopathie). Ce qui était un symptôme d'inflammation peut provoquer un cancer du système lymphatique, donc parler de méthodes de diagnostic précoce et de mesures préventives régulières est plus que raisonnable.

Les processus oncologiques sont souvent asymptomatiques pendant longtemps. Le taux de survie pour le cancer de stade I et II du système lymphatique est de 80%, mais aux stades ultérieurs, le pronostic est mauvais dans 99,9% des cas, car des cellules atypiques sont déjà présentes dans de nombreux (sinon tous) des ganglions lymphatiques du patient..

Les processus oncologiques sont souvent asymptomatiques pendant longtemps. Le taux de survie au cancer de stade I et II du système lymphatique est de 80%, mais à des stades ultérieurs, le pronostic est mauvais dans 99,9% des cas, car des cellules atypiques sont déjà présentes dans de nombreux (sinon tous) des ganglions lymphatiques du patient..

Si le processus oncologique est déjà présent, il est trop tard pour s'engager dans la prévention. Par conséquent, nous parlerons de prévention chez les personnes en bonne santé qui peuvent être à risque, et chez les patients qui souhaitent renforcer les défenses naturelles de l'organisme grâce à des mesures de protection générales et ciblées contre le cancer. Ce qui doit être fait?

La prévention des maladies du système lymphatique implique principalement son déchargement des toxines, ce que les patients appellent souvent «nettoyage» dans la vie quotidienne, bien que d'un point de vue médical, il soit plus susceptible d'activer le système lymphatique.

Mais vous devriez commencer par l'essentiel. La prévention est effectuée en fonction des caractéristiques individuelles de l'état de santé de chaque patient. La prophylaxie du système lymphatique est contre-indiquée:

  • femmes enceintes,
  • patients présentant une exacerbation de maladies chroniques,
  • patients atteints d'une maladie respiratoire ou virale aiguë,
  • patients opérés il y a moins de 6 mois..

La liste des indications pour le nettoyage du système lymphatique est beaucoup plus large et comprend des signes qui, à première vue, ne sont guère liés à l'écoulement de la lymphe dans le corps. Cependant, ils le font. Il:

  • indice de masse corporelle supérieur à 27,
  • poches et cellulite,
  • enduit blanc / gris / jaune sur la langue le matin,
  • violation de la mobilité articulaire,
  • problèmes cutanés systémiques (acné, éruptions cutanées, acné),
  • problèmes avec le tube digestif et le système génito-urinaire,
  • antibiothérapie récente,
  • manque d'exercice, paresse, procrastination,
  • manque d'appétit le matin et attaques nocturnes régulières sur le réfrigérateur.

Le soutien du fonctionnement normal du système lymphatique est la base de la prévention du cancer des ganglions lymphatiques. Il est utile de se détoxifier 3 fois par an: au printemps, en automne et en hiver après les vacances du Nouvel An. Biorhythmiquement, notre corps est également prédisposé au déchargement saisonnier pendant ces périodes..

La base de la préparation pour le nettoyage est la restauration de l'équilibre hydrique, la normalisation du régime de boisson. Assurez-vous de boire une grande quantité de liquide chaque jour.

3% de votre poids corporel. Dans ce cas, au moins 2 litres doivent être de l'eau propre, pas du thé, du café et d'autres boissons.

Vous pouvez en savoir plus sur la façon de nettoyer le système lymphatique dans le matériel "Nettoyage du système lymphatique: méthodes médicales et nettoyage à domicile" de l'académie en ligne UniProf.

Le corps humain n'aime pas les secousses. Tout impact soudain provoque une surcharge et provoque des problèmes: qu'il s'agisse d'activité physique, de charge de médicament, de charge alimentaire importante, de charge par des méthodes agressives d'activation du flux lymphatique...

La meilleure chose à faire pour la santé du système lymphatique afin de prévenir les lésions cancéreuses des ganglions lymphatiques est de développer un mode de vie dans lequel les risques de processus oncologiques sont minimes..

Les cellules cancéreuses apparaissent dans le corps de chaque personne, mais normalement le système immunitaire y fait face. Pour que cela se produise à l'avenir, vous devez respecter les règles élémentaires..

  • Respectez l'hygiène personnelle, éliminant ainsi le stress inutile sur le système lymphatique: les mains non lavées, les dents non nettoyées, les procédures d'eau irrégulières contribuent à l'accumulation de poisons qui pourraient, en principe, ne pas pénétrer dans notre corps.
  • Maintenez-vous en bonne forme physique, en observant l'équilibre de l'eau - pour un métabolisme normal et l'élimination des toxines du corps.
  • Évitez de manger des aliments contenant des cancérogènes, provoquant des réactions allergiques ou des réactions d'hypersensibilité immunitaire latente.

Le lien entre les habitudes alimentaires, la santé du système lymphatique et les ennemis secrets du corps humain sera discuté en détail par le médecin-immunodiétologue TM, nutritionniste MN Vnukova dans le cadre du webinaire «Candidose latente - la menace du XXIe siècle». En savoir plus sur la date de la master class en ligne et la possibilité de participation sur la page d'inscription.

Deux choses devraient être considérées comme la norme.

Mais ce n'est pas du tout la norme - il s'agit de la stagnation de la lymphe, qui conduit à une accumulation excessive de toxines et de débris immunogènes, et par la suite - au développement de maladies cancéreuses du système lymphatique..

Si vous constatez que vous avez 3 correspondances ou plus avec la liste des indications ci-dessus, vous avez déjà rencontré le problème d'une surcharge du système lymphatique, et cela nécessite de toute urgence votre attention. Prenez soin de vous. Surveillez votre santé et ne tombez pas malade!

Articles Sur La Leucémie